Comme un air de déjà vu
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Dim 28 Aoû 2016 - 13:55

Complètement aléatoirement, les sceaux envoyaient les personnes qui les utilisaient à des endroits parfois totalement inconnu mais parfois à des endroits qu'ils ne connaissaient que trop bien. Lorsque Ayane arriva dans la montagne avoisinant Wutai, elle soupira et prit très rapidement une décision sur ce qu'elle allait faire. Elle marcha de nouveau sur le sceau mais elle ne partit par cette fois...

« Bon sang... »

Elle tapa le sceau du pied et elle sentit ce dernier comme se soulever... Ce fut plutôt brutal même et elle se retrouva éjecté du rebord où elle était pour finalement se retrouver à rouler dans une chute de presque vingt mètres. Une fois en bas, après moult tentatives pour se rattraper sans y parvenir, Ayane se retrouva sur les fesses à chercher à comprendre ce qu'il venait de lui arriver.

La honte si quelqu'un l'aurait vu quoi ! Elle se redressa donc et se retourna pour voir la chute qu'elle venait de faire sans parvenir à voir si le sceau était réactivé. Elle n'aurait pas le choix du coup et devrait retourner dans son village au moins pour attendre quelques temps et repartir. Elle pourrait aussi camper devant le sceau pour le réactiver dès que possible mais maintenant qu'elle était ici, elle se disait qu'il serait plus rapide d'aller au village que de faire de l'escalade.

Ignorant alors la douleur au niveau du postérieur qu'elle ressentait sur les premiers pas, elle chercha momentanément ce qu'elle pourrait faire dans l'attente qu'elle aurait. L'idée de remettre les pieds à Wutai ne l'enchantait pas non seulement parce qu'elle ne voulait pas croiser sa famille mais aussi parce qu'elle craignait de se faire remarquer par des clans qu'elle n'apprécierait peut être pas réellement mais on était ninja ou on ne l'était pas après. Elle pourrait toujours chercher à se camoufler de leur vue jusqu'à se glisser chez elle afin de passer inaperçu peut être.

Enfin, ce qui était sûr en attendant, c'était qu'elle ne bougeait pas trop de sa position dans l'espoir peut être de voir le sceau se remettre à fonctionner pour l'inviter à venir le réutiliser. Elle avait d'ailleurs tourné la tête vers le haut pour voir s'il y aurait de la couleur qui témoignerait de l'activité renouvelée de cette chose et, à sa grande surprise, elle remarqua qu'il semblait s'être réactivé. Son cœur ne fit qu'un bond, son esprit ne fit qu'un tour, elle baissa les yeux vers le chemin étroit et bosselé qui remonterait pour s'y engager et espérer pouvoir repartir de là cette fois.

Ce qu'elle ne savait pas, c'était que le sceau ne s'activait pas pour lui permettre de repartir mais bien pour permettre à une personne d'arriver ici... Lorsqu'elle arriverait, elle se rendrait compte avec certainement une grande déception que l'état du sceau ne lui permettrait pas de repartir et que, pire encore, il serait d'autant plus déchargé en ayant apporté une autre personne sur place... Ce n'était que le début de la journée et le soleil était tout juste levé mais ça promettait d'être une très longue journée pour la kunoichi !

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 30 Aoû 2016 - 0:27

Kirie avait prié fort comme tout pour retourner à Wutai. Depuis un certain moment, elle n’avait eut aucune nouvelle de son grand-père. Elle s’inquiétait à son sujet ; en même temps, l’homme était mourant, elle ne pouvait que se poser des questions lorsqu’elle n’avait aucune nouvelle de lui depuis des lustres, quand bien même elle ne pouvait pas l’en blâmer puisqu’elle n’avait pas de téléphone ou un quelconque dispositif de ce genre. Elle devait se débrouiller via lettre, ou alors en revenant à Wutai, quand bien même ce n’était pas dans ses plans au départ d’y retourner.

Le sceau s’activa sous ses pieds et c’est en solitaire qu’elle le prit. Elle voyageait avec Genesis certes mais elle était une grande fille et pouvait se débrouiller seule. Elle était même plus à l’aise en solitaire honnêtement, même si elle n’avait rien contre la présence de l’ex-SOLDAT. Elle aimait la solitude, elle était une kunoichi après tout et ne craignait en rien être seule.
La lumière l’enveloppa soudainement et lui permit de se retrouver transportée. La jeune femme ferma les yeux, enivrée par la puissance du sceau. Elle n’était pas forcément douée en magie mais il fallait bien admettre que la puissance de ces symboles était si grande qu’on la ressentait dans tous les pores de la peau, même sans être un mage d’exception.

Lorsqu’elle reposa ses pieds sur terre, les paupières closes, ce fut pour ressentir de suite un air familier. Elle comprit qu’elle était revenue sur son monde. Pourquoi, comment, miracle ? Elle l’ignorait, s’en fichait aussi. Ses yeux verts embrassèrent le décor pour reconnaître le Mont Da Chao et la belle sourit, satisfaite. Son regard s’illumina derrière son masque.

Cependant, quelque chose d’étrange était aussi dans le décor. C’était une femme, une demoiselle jeune, plus qu’elle, aux yeux rouges et aux cheveux violets pâles. Kirie la jaugea du regard en se demandant pourquoi elle ressentait une telle sensation de familiarité rien qu’en regardant cette fille. Elle lui disait quelque chose… Elle l’avait déjà croisé auparavant, elle en était certaine… Mais quand était-ce ? Pendant un combat ? Une mission avec le clan Manji ? Oui, sans doute. C’était la seule option.
Elle fronça les sourcils en se demandant à quoi s’attendre. Cette personne bloquait actuellement son passage vers Wutai, où son grand-père, un maître forgeron, se trouvait. Elles étaient des kunoichis, deux ennemies par défaut. Elles ne pouvaient pas juste filer l’une à côté de l’autre comme si elles n’étaient que des ombres. Surtout qu’elle avait l’impression de la connaître. Et Kirie connaissait si peu de gens qu’elle ne dirait pas non à comprendre pourquoi elle avait le sentiment d’avoir déjà vu cette fille par le passé…

Après un long moment de silence, à se jauger, à se regarder, la jeune femme disparut soudainement. Elle frappa le sol sous ses pieds, là où le sceau inactif se situait, et réapparut juste sous la kunoichi aux cheveux violets. Un peu devant elle. Sa position permit à l’étrangère de sortir l’une de ses armes et de contrer le kunai qui allait lui frapper la gorge. Les deux lames s’entrechoquèrent dans un tintement métallique strident et reconnaissable. Kirie força un peu sur l’épée, mais les lames restèrent impassibles.

Juste alors, la jeune femme se souvint de qui était cette personne. Elle l’avait croisée il y avait des années de cela.
« Belle technique. » Mentionna-t-elle avec un sourire. « Je t’ai déjà rencontré. Comment t’appelles-tu ? » Elle vouvoyait les gens en général, mais elle n’avait pas le sentiment de devoir le faire, surtout que cette fille semblait bien plus jeune qu’elle - au moins une dizaine d’années ! Bon, sept ou huit ans. Kirie ignorait son âge de toute façon, elle ne saurait le dire, mais elle était sur ce monde depuis suffisamment longtemps pour s’estimer expérimentée… Assez pour être une belle fleur pleinement éclose, alors que cette jeune donzelle lui donnait l’impression d’être encore un joli petit bourgeon innocent. Mais ce bourgeon pourrait donner un chrysanthème, comme une rose de la mort. L’avenir réservait bien des surprises.
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 1 Sep 2016 - 12:19

A quoi elle s'attendait en revenant ici ? Que le sceau se réactiverait pour elle ? Non, en fait, il se réactivait pour permettre à une autre personne de se pointer et, ironie du sort, si Ayane ne voulait pas revenir, il se trouvait que la personne qui allait arriver voulait pour sa part absolument revenir par ici. Lorsqu'elle la vit, Ayane resta sur la défensive : l'allure générale, la manière dont elle se tenait et dont elle s'habillait couplée à la couleur des cheveux... C'était tout autant de choses qui lui donnaient une impression de déjà vu mais le masque l'empêchait vraiment de la reconnaître : c'était tout le but d'un masque en même temps même si ce n'était pas le principal objectif de celui de cette demoiselle.

Pour le coup, en reconnaissant une kunoichi, Ayane regretta de ne pas avoir son bandeau sur le front pour prouver l'appartenance à son clan mais ça ne l'empêchait pas de témoigner de ses talents pour autant. Elle réagit vivement en voyant cette femme lui foncer dessus pour l'attaquer. Avec une bonne maîtrise de soi, elle put prendre une dague et chercher à effectuer une attaque sur cette personne. Son arme frappa celle de son opposant pour glisser rapidement le long de cette dernière et finalement passer quand même jusqu'à s'arrêter sous la gorge de cette jeune femme aux cheveux de feu. Ayane s'était arrêtée parce qu'elle avait pu ressentir la pression de l'arme adverse sous sa propre gorge mais, pourtant, elle ne cillait pas et regardait intensément le masque à défaut de pouvoir voir le visage de cette personne.

Quelques mots furent échangés aussi : cette mystérieuse personne demandait le nom d'Ayane, elle lui précisait aussi au passage que c'était une belle technique mais ça ne disait pas à Ayane qui elle affrontait. A force de regarder ce masque, un éclat vert passa outre pour rappeler un combat dans le même genre de situation il y avait des années de ça. Elle la connaissait oui mais elle ne pourrait pas se remémorer les circonstances dans lesquelles elle l'avait affronté dans le passé, certainement faisait-elle partie d'un clan opposé. Et elle avait la même sensation de déjà vu de son côté aussi... C'était une preuve supplémentaire même si donner son identité ne serait pas une idée brillante avec une lame sous la gorge. Elle pourrait elle aussi voir le danger qu'aurait son opposant dans le cas contraire mais Ayane ne prendrait pas de risques vu qu'elle avait déjà une main prête à aller chercher l'autre dague à sa portée.

« Ayane. » Répondit-elle seulement en gardant les sourcils froncés. Ca remontait à beaucoup trop loin, sa mémoire était floue mais elle se souvenait effectivement d'une jeune femme très belle avec des cheveux rouges comme ceux de cette femme. Elle appartenait au clan Manji, un clan effectivement opposé à celui dans lequel elle fut avant. Elles avaient donc déjà du s'affronter lorsqu'elle était plus jeune mais si ses souvenirs étaient flous, c'était parce que ça devait faire pas loin d'une dizaine d'années, lorsqu'elle commençait tout juste à se battre... Et même à cette période, elle doutait avoir déjà entendu le nom de cette personne mais elle avait bien une manière de lui remémorer ce qu'elle venait de penser.

« T'as laissé Yoshimitsu ou c'est lui qui t'as virée ? » C'était plutôt direct et si elle le prenait mal, elle aurait tout intérêt à être rapide en esquive mais la curiosité de savoir pourquoi elle revenait ici était présente quand même. Le clan Manji n'aurait pas quitté ce monde en théorie sauf s'ils avaient des intérêts à aller dans les autres, ce qu'Ayane doutait. Elle n'était elle même pas revenue ici depuis un bon moment certes mais elle était consciente que le leader du clan Manji ne serait pas parti comme ça et n'aurait pas envoyé des personnes de son propre clan dans un endroit où il n'aurait pas la certitude de pouvoir les suivre. La seule solution, c'était que cette kunoichi ne soit plus dans ce clan ; tout comme Ayane, elle avait du le quitter et c'était pourquoi la demoiselle à la coupe violette cherchait à se renseigner sur les raisons du départ de son interlocutrice. Et ce masque pourrait pour ne pas être reconnue mais il semblerait qu'elle ait aussi pu se faire défigurer à en juger par les marques qu'on pourrait tout juste voir à la base. Ayane ne pourrait pas dire ce que ça représentait néanmoins. Ca pourrait autant être une cicatrice comme ça pourrait être autre chose...

Mais tout comme des cheveux rouges ne pourraient pas être oubliés, la chevelure d'Ayane autant que ses yeux ne pourraient pas non plus sombrer dans les abysses : c'était mémorable et reconnaissable assez rapidement malgré le fait que la jeune femme était passée de dix à dix neuf ans...

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 9 Sep 2016 - 10:33

Lame contre gorge de chaque côté, la tension promettait d’être haute si aucune entente n’était trouvée. Kirie ne lâchait pas cette demoiselle des yeux et tentait de se souvenir d’où et quand elle avait bien put la croiser. Peu à peu, ça commençait à faire surface, elle croyait revoir une jeune fille, une bien trop jeune personne d’ailleurs pour combattre. Cette demoiselle était douée pour son âge à l’époque et l’était encore aujourd’hui semblerait-il.

La rouquine comprit qu’il y aurait matière à s’entendre lorsqu’elle entendit cette femme lui donner son nom : Ayane. Ah ! Oui, le clan Mugen Tenshin… Les cheveux violets, le regard de feu… Oui, ça lui revenait maintenant. Il y avait eut une confrontation assez dentée dans les forêts entourant Wutai une fois. Yoshimitsu ne supportait effectivement pas qu’on vienne empiéter sur son territoire et ces petites vermines s’étaient permis de marcher sur leurs platebandes ! Enfin, c’était comme ça que Kirie le voyait à l’époque. Maintenant, c’était une autre paire de manches. La kunoichi ne pouvait pas vraiment voir cette personne comme une ennemie dorénavant. Elle n’appartenait plus au clan Manji et n’avait donc aucune raison d’avoir sa tête en haut de la liste d’un individu supplémentaire.

Progressivement, sur un accord commun et silencieux, Kirie retira son kunai de sous la gorge d’Ayane. La jeune femme brûlait toujours de sa témérité légendaire à priori puisqu’elle demanda à Kirie si Yoshimitsu l’avait virée ou si c’était elle qui était partit. Kirie fronça les sourcils, non contente de se faire poser une question aussi personnelle si sèchement, mais soit. Ça prouvait qu’elle l’avait reconnu.
« Un peu des deux. » Répondit-elle avec un petit sourire. « J’ai commis un délit en connaissance de cause et on m’a jeté hors du clan en guise de punition. » Elle ne se cacherait sûrement pas de ce qu’elle avait fait. Elle l’avait fait, après tout, pour sauver son grand-père. C’était justement lui qu’elle venait voir à Wutai, et elle était on ne peut plus heureuse que le destin ait décidé de l’envoyer là malgré l’aspect totalement aléatoire de ces marques magiques sur le sol. Comme quoi si on espérait suffisamment, le hasard se permettait de filer un petit coup de main bien utile.

« On s’est croisés toi et moi, il y a longtemps, lors d’une altercation dans ces forêts. » Annonça la belle aux cheveux flamboyants en tournant son regard vers les hautes forêts qui entouraient Wutai. « Tu étais jeune, mais douée. Je vois que ça n’a pas changé. » Elle ne la choyait pas de compliments, c’était juste une sorte de reconnaissance entre deux ninjas du même rang. Ayane s’était même probablement améliorée depuis le temps, en neuf ans, il s’en passait des choses. Kirie ne pouvait que le confirmer.

« Tu es toujours avec ton clan ? » S’interrogea Kirie en ramenant son attention sur elle. Heureusement, elle tournait clairement la tête, sinon il serait difficile de savoir où elle regardait avec ce masque. Le port en était bien volontaire, elle ne comptait pas le retirer, sûrement pas comme ça, dehors, à la vue de tous – bien qu’il n’y avait personne sur le Mont Da Chao. Elle savait que Ayane pouvait voir la base des cicatrices de brûlure, mais ce n’était pas une raison pour lui montrer l’intégralité…
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Ven 9 Sep 2016 - 21:52

Lentement, les dagues s'éloignèrent d'elles même des gorges des deux jeunes femmes et Ayane put poser une question somme toute aussi personnelle qu'indélicate. Elle savait que ce n'était pas très gentil de le demander comme ça mais elle était surtout aussi impolie que manquant de tact. Kirie ne passa pas par trente six chemins pour répondre également et dire qu'elle avait fait une infraction en sachant très bien ce qu'il en résulterait : c'était donc un peu des deux... On l'avait virée alors qu'elle savait que ça lui pendait au bout du nez en agissant comme elle l'avait fait. Ca devait être pour une bonne raison mais ça n'intéresserait plus Ayane à ce stade là. Au moins était-elle rassurée que si la demoiselle n'avait aucune animosité envers elle, elle ne chercherait pas à s'entre-tuer puisque, elle aussi, avait préférer quitter autant le clan que le village même !

Rappelant alors leur première rencontre, Kirie lui rappela qu'elles avaient déjà eu une altercation assez musclée dans les forêts mais ce n'était pas facile pour Ayane de s'en souvenir, c'était il y avait si longtemps... La deuxième prise de parole de Kirie lui permit de mieux placer ça lorsqu'elle affirma qu'elle était jeune mais qu'elle n'avait pas perdu de son potentiel depuis. Ayane sembla avoir une illumination en se souvenant de cette magnifique kunoichi qu'elle avait affronté dans son enfance, elle eut même un sourire sur le visage comme si elle pouvait rencontrer une idole – parce que oui, elle avait été marquée par cette femme et s'était même jurée de devenir aussi cool et forte qu'elle plus tard !

« Oui, je me souviens de toi. » Fit-elle avec tout de même davantage de dynamisme. Mais elle avait ciblé du regard les petites traces de brûlures qu'elle pouvait voir sous le masque de son interlocutrice en se demandant ce qu'il lui était arrivé : à l'époque, elle n'avait pas de masque et elle ne devait pas le porter que pour avoir le style non plus. Mais si Ayane savait qu'elle ne risquait rien, Kirie pourrait encore douter de ce qu'elle pourrait lui faire et préféra lui demander si elle était toujours dans son clan elle. Ayane fit un signe négatif de tête sans attendre.

« Non... J'ai préféré quitter le clan... Et le village tout court en fait. » Et ça, c'était tout de même passible de mort pour un clan. Elle regarda donc derrière Kirie pour pouvoir voir le village en question et continuer. « C'est pour ça que j'aurais aimé pouvoir réutiliser ce sceau qui m'a amenée jusque là mais j'ai l'impression que je ne pourrais pas avant un bon moment. »

Et donc, autant qu'elle se fasse violence et en cherche un autre... Kirie venant d'arriver, elle n'irait pas repartir non plus si bien que les deux ninjas pourront faire un brin de route ensemble si elles pouvaient s'entendre... Cependant, la curiosité d'Ayane était assez grande malgré le fait qu'elle n'aimait elle même pas répondre des questions sur son vécu. Là, ça méritait tout de même la question quoi ! C'était aussi visible que le nez au milieu du visage !

« Qu'est-ce qui est arrivé à ton visage ? »

Elle avait déjà des doutes sur la réponse en sachant qu'elle avait été virée du clan Manji... Habituellement, ce n'était pas l'exclusion mais la mort qui attendait celui qui enfreignait volontairement les lois si bien qu'elle poursuivit sans attendre une réponse comme pour la pousser à lui répondre... « C'est Yoshimitsu ? » C'était pour lui éviter d'avoir à en parler si elle ne préférait pas le dire. Après tout, ce type était soit adoré, soit haï de ce que Ayane s'en souvenait. Il y aurait donc toutes les chances que Kirie l'aime autant qu'elle le détesterait maintenant s'il lui avait brûlé le visage.

Enfin, pour le moment, même si Ayane n'avait aucune motivation à avancer, ce n'était pas comme ça que Kirie pourrait aller voir son grand père et elles étaient tout de même assez proche d'un certain danger avec le sceau qui pourrait s'activer à tout moment pour leur cracher des monstres. Mais comme Ayane ne bougeait pas et qu'elle était sur la route à prendre pour descendre de la montagne, il y aurait des chances pour que Kirie lui rappelle qu'elle ne comptait pas camper ici maintenant qu'elle savait qu'il n'y aurait pas de bataille...

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 12 Sep 2016 - 14:14

Ayane se souvenait d’elle, une chose qui était au moins sympathique à savoir. La kunoichi aux cheveux violets était très jeune à l’époque, elle aurait très bien put l’oublier après tout… Elle avait une dizaine d’années lorsqu’elles s’étaient croisées dans les forêts de Wutai. Elle s’informa donc à son tour concernant les allées et venues de cette charmante demoiselle, question de savoir si elle était toujours son clan et si elle ne devrait pas se méfier de quelques vieilles némésis. Mais non ; Ayane était partit du clan ainsi que du village, ce qui était tout de même passible de mort en général. Toutefois, les coutumes ninja n’étaient plus les mêmes depuis un bail… Avec un peu de chance, Ayane aurait la paix, surtout que le clan Mugen Tenshin n’était pas exactement des plus dominants dans la région. Il y en avait encore, mais comme le clan Manji, ils se faisaient sans aucun doute discrets, n’ayant pas une réputation en or.

Du coup, comme elle n’était forcément pas la bienvenue, Ayane exprima son désir de repartir en utilisant le sceau. Malheureusement, ce n’était pas possible parce que Kirie était arrivée via ce symbole, bloquant le passage à la kunoichi. Celui-ci ne se réactiverait donc pas pendant un bon bout de temps. La rouquine jeta un coup d’œil sur la marque magique au sol.
« Ah, navrée. » Elle ne l’était pas vraiment puisque ce n’était pas de sa faute en toute évidence. Elle était arrivée ici par pur hasard et il avait fallut que ce soit au moment où Ayane voulait l’utiliser à nouveau ! Eh, pas de bol. La ravissante jeune femme ne pouvait de toute façon pas faire de miracle et elle ne pourrait pas faire en sorte que ce symbole soit fonctionnel à nouveau. Il faudrait attendre et ça, Ayane l’avait bien comprit. Non pas que ce soit le problème de Kirie après tout puisque son objectif était accomplit : retourner à Wutai.

Maintenant que ça c’était dit, Ayane s’intéressa à autre chose.

La jeune femme était intriguée par le masque que portait Kirie, et c’est avec cette même curiosité qu’elle lui demanda ce qui était arrivé à son visage. On voyait en effet les marques de brûlure au niveau de ses joues, son masque ne couvrant malheureusement pas toute la surface de son joli minois. Comme la rouquine demeura silencieuse un moment, non contente de devoir repenser à cet épisode – mais ce n’était pas contre Ayane, elle n’aimait juste généralement pas en parler – ça poussa la kunoichi aux yeux rouge à penser que ça devait être Yoshimitsu. Kirie pinça un peu les lèvres avant d’acquiescer de la tête.

Elle leva une main pour attraper son masque et le souleva lentement.
« En guise de punition pour avoir manqué aux règles de notre clan, il m’a condamné à errer aveugle. Malheureusement pour lui, je n’étais pas prête à accepter un tel sort et mes yeux sont toujours aussi efficaces. » Elle les ouvrit d’ailleurs pour découvrir un éclat verdoyant d’une brillance presque extraterrestre. Il suffit juste d’un regard échangé avec Ayane pour qu’elle remette son masque en place ensuite. « Je le cherche. Aurais-tu une idée, par hasard, de l’endroit où il se trouve ? » Sait-on jamais après tout.

Kirie ignorait totalement si Ayane pourrait l’aider, ou si elle avait des indices, mais ça ne changeait pas grand-chose à ses objectifs pour le moment : si elle voulait revenir ici, ce n’était pas pour trouver Yoshimitsu mais bien pour venir rendre visite à son grand-père qui vivait dans une petite forge isolée, non loin du village, dans une région plus montagneuse et forestière. Plutôt que d’abandonner Ayane ici à attendre que le sceau ne se réactive, la jeune femme prit une décision sur le tas.
« Pourquoi ne pas m’accompagner ? Tu vas t’ennuyer ici et de toute façon, je ne vais pas pénétrer dans l’enceinte du village. La personne que je souhaite aller voir habite plus vers les forêts, dans une petite maison isolée. Ensuite, on reviendra voir si la marque s’est réactivée. Qu’en penses-tu ? » C’était à elle de voir. Mais elle, elle comptait bien partir sous peu vers sa destination.
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Lun 12 Sep 2016 - 19:03

Faussement navrée d'avoir coupé littéralement l'herbe sous les pieds d'Ayane, Kirie exprima par la suite le pourquoi elle n'avait plus son si joli minois d'exposé comme elle le faisait avant. Ayane avait raison sur ce point : Yoshimitsu était le responsable de cette transformation. Et plutôt qu'un long discours, une démonstration était généralement plus parlante si bien qu'elle souleva son masque pour laisser voir de grosses cicatrices liées à des brûlures de chaque côté de son visage mais elle ouvrit les yeux d'un vert mako pour témoigner qu'elle y voyait encore. Il aurait la rage en sachant une telle chose mais Ayane se contenta de sourire face à la réaction de Kirie. Au moins, ça leur faisait un point commun : elles n'aimaient toutes les deux pas ce type. Il était beaucoup aimé généralement des inconnus mais c'était en partie à cause de lui si Ayane avait été vue comme un démon à la naissance...

Avec une bonne raison, Kirie le recherchait du coup, certainement pour se venger... Mais Ayane ne pourrait pas l'aider puisqu'elle n'avait pas envie de chercher dans le village et parce qu'elle venait surtout de revenir ici après une certaine absence. Et la dernière fois qu'elle avait entendu parler de lui, c'était il y avait au moins trois ou quatre ans avant qu'elle ne parte, ça ne serait donc plus d'actualité.

« Non, je viens de revenir sur ce monde mais le meilleur moyen de trouver où il se cache serait d'infiltrer son clan pour interroger les personnes qui pourraient nous répondre. » Ils connaissaient Kirie mais ils ne sauront probablement pas qui était Ayane sauf si elle tombait directement sur un ami du chef de clan...

Du coup, était-ce parce qu'elle avait fait une telle proposition ? Kirie se permit de lui proposer de l'accompagner : elle ne désirait pas rester ici à camper contrairement à Ayane et c'était pourquoi il serait préférable qu'elles soient ensemble vu l'animosité qu'elles portaient toutes les deux pour la même personne. Elle n'irait pas dans le village même mais Ayane avait bien une idée de ce qu'elle pourrait faire. Ce que Kirie voudrait faire dans cette petite maison ne concernait pas la kunoichi aux yeux rouges si bien qu'elle lui proposa autre chose qui serait tout aussi bon à prendre pour elle.

« Je ne sais pas qui tu souhaites aller voir mais si tu veux, je peux aller infiltrer le clan manji pendant que tu va chez cette personne. On se rejoindra chez lui pour que je te dise où est la personne que tu cherches. J'ai moi même des comptes à lui rendre... »

Ca expliquerait bien ses motivations et le fait que, sur ce point, elle serait fiable au moins. Ce serait à voir si ça intéresserait Kirie de faire ça comme ça maintenant puisqu'elle voudrait peut être aller chercher elle aussi des infos sur son ancien maître. Dans ce cas, elles iraient toutes les deux voir la personne qu'elle voulait aller voir et iraient ensemble dans le repère du clan manji par la suite.

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 17 Sep 2016 - 10:20

Malheureusement, Ayane n’avait aucune idée de l’emplacement de Yoshimitsu. Elle venait tout juste de revenir sur Gaïa mais elle proposa d’infiltrer le clan Manji pour pouvoir éventuellement avoir des informations au sujet de ses allées et venues. C’était une bonne idée, cependant, bien des gens connaissaient le visage de Kirie – avec ou sans masque. Elle était reconnaissable avec ses longs cheveux rougeoyants et sa tenue. Quelques rares personnes avaient été présentes lors de son exécution – pseudo-exécution – et pourraient noter les brûlures sur son visage. Si elles devaient faire une infiltration, alors Ayane devrait y aller.
Mais était-elle digne de confiance ? Là était la vraie question.

Kirie demanda alors à la kunoichi aux cheveux violets de la suivre là où elle désirait aller avant qu’elles ne songent à infiltrer le clan Manji, mais Ayane avait une autre idée en tête : pourquoi ne pas se séparer ? Elle irait faire ses affaires et pendant ce temps, Ayane comptait aller au clan pour récupérer des informations sur Yoshimitsu. Elle avait des comptes à rendre disait-elle, ce qui rendait sa bonne volonté un peu plus compréhensible du coup. Kirie n’avait rien à perdre de toute façon, si Ayane se faisait prendre la main dans le sac, c’était elle qui se retrouverait dans de beaux draps après tout… Sous cette optique, il n’y avait aucune raison d’hésiter.
« Très bien. » Répondit Kirie en hochant de la tête. « Donnons-nous rendez-vous à la statue de Léviathan quand la nuit sera tombée. Tu me diras ce que tu as trouvé à ce moment-là. Si tu trouves quoi que ce soit, je t’aiderai volontiers en retour pour ce que tu voudras. » Après tout, sa quête était la chose la plus importante pour elle. Trouver Yoshimitsu lui permettrait peut-être de trouver la Masamune et de ce fait, de réaliser le rêve de son grand-père avant qu’il ne meure. Si Ayane lui filait des indices, ce serait un pas énorme vers son objectif, aussi mériterait-elle qu’elle l’aide en retour pour peu importe ce qu’elle pourrait désirer. « Si je ne t’y vois pas, j’estimerai que tu m’as trahie, ou que tu t’es fais tuée. » Dit-elle avec un sourire qui frôlait l’amusement. « Reste sur tes gardes. »

Telles les ninjas qu’elles étaient, les deux femmes disparurent sans laisser de trace, libérant le passage pour quiconque voudrait utiliser le sceau. Kirie ignorait si Ayane se débrouillerait, mais elle était expérimentée et douée pour son jeune âge, aussi ne doutait-elle pas de ses capacités. Ses derniers mots étaient surtout pour signifier que si elle ne voyait pas Ayane à la statue de Léviathan, elle estimerait juste que l’entente ne fonctionnait plus et elle partirait sans l’attendre. Elle patienterait quelques minutes, mais pas des masses. Kirie était du genre extrêmement ponctuelle, aussi attendait-elle la même assiduité de la part des autres.

Pour le moment, la nuit ne tombait pas encore, mais ce serait le cas d’ici deux heures au maximum.
Kirie arriva donc dans une petite maisonnette isolée où la cheminée fumante prouvait que quelqu’un y vivait. Elle passa par la fenêtre, ce qu’elle faisait toujours, et surprit son grand-père qui tentait tant bien que mal de forger malgré son âge avancé. Il sursauta en la voyant arriver, rit un peu pour banaliser la chose, puis l’accueillit à bras ouverts. C’était un homme bon, malheureusement, son rêve était presque inaccessible – vouloir faire une réplique d’une arme comme la Masamune, c’était de la folie, mais c’était son rêve et Kirie s’était engagée à l’aider. Il l’avait hébergé et secouru en temps de peine et de misère, elle ne pouvait que lui dédier sa vie en essayant de lui ramener ce qu’il souhaitait. Ils mangèrent ensemble et parlèrent un peu avant qu’elle ne remarque l’ascension de la lune dans le ciel. Elle fit ses adieux, avant de disparaître de la maison et de se faufiler dans les bois pour rejoindre Wutai.

Telle une ombre aux cheveux rouges comme le feu, Kirie se glissa près de la statue de Léviathan sans se faire remarquer. L’unité Croissant avait tendance à faire des rondes en général, puisque cette statue était à proximité de la pagode, mais tout était calme pour ce soir-là. Wutai n’avait aucune raison d’être aux aguets en même temps depuis qu’elle était devenue une ville touristique… Quelle honte. Kirie scruta l’obscurité avant de se mettre à mentalement compter les secondes dans l’attente d’Ayane. Elle arriva à une dizaine de secondes lorsque ses oreilles sillèrent. Elle fronça les sourcils et dégaina promptement son kunai avant de se tourner vivement vers la source du bruit qu’elle avait entendu, aussi furtif soit-il, il semblait évident que quelqu’un ou quelque chose était en approche…
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 18:18

Se séparer était une manière efficace de gagner du temps mais aussi de montrer sa bonne foi à Kirie dans un sens. Ayane était une grande fille et savait parfaitement comment elle pourrait faire pour pouvoir intégrer les rangs ennemis afin de voir si elle pourrait rencontrer Yoshimitsu. Elle se faisait discrète mais elle passa tout de même par chez elle en se disant qu'elle n'aurait que peu de temps puisqu'il faudrait qu'elle rejoigne sa partenaire aux pieds de la statue de Léviathan lorsque la nuit serait tombée. Elle utilisa donc un camouflage qu'elle avait pour passer pour une autre personne que personne ne pourrait connaître et elle se retrouva bien vite devant le repère du clan Manji où personne ne montait la garde. Elle se retrouva tout de suite entourée de ninjas lorsqu'elle eut posé un pied dans le repère.

Elle demanda à intégrer leur rang et vouloir rencontrer Yoshimitsu pour un entretien en privé. On la mena donc à l'intérieur sans qu'elle ne résiste ou ne fasse quoi que ce soit pour démontrer des mauvaises intentions mais ce ne fut pas devant le chef du clan qu'elle fut présentée. On lui demanda ses motivations, une démonstration et de vanter ses qualités pour pouvoir entrer dans le clan mais elle avait surtout l'impression d'être dans un entretien d'embauche si bien qu'elle demanda à voir Yoshimitsu encore une fois sans quoi elle ne démontrerait rien du tout de manière pacifique. Ca pourrait marcher mais elle ne s'en sortirait probablement pas comme ça. Les déplacements de leur chef étaient gardé secrets même pour les membres du clan si bien qu'elle ne put rien avoir. La seule chose qu'elle sut, c'était que Yoshimitsu n'était pas dans le village et que personne ne savait quand il reviendrait.

Dans ce cas, elle disait qu'elle repasserait mais ne vouloir faire sa démonstration que pour Yoshimitsu lorsqu'il serait là. Elle insista en disant qu'elle pourrait très bien le rejoindre pour pouvoir le lui démontrer sur place mais elle n'apprit alors qu'il n'avait donné aucune directive fixe en son absence et que les ninjas d'ici étaient donc libres de faire ce qu'ils voulaient. Elle fut autorisée à partir sans d'autre forme de procès, sans avoir à faire ses preuves, sans avoir à combattre mais elle infiltra ensuite le repère de manière discrète cette fois pour pouvoir écouter les conversations et se rendre compte en effet que personne ne savait quoi que ce soit. Des personnes disaient qu'il était allé à Junon rencontrer Reeve, d'autres disaient qu'il avait une affaire à régler à Edge directement. Ayane ne pourrait pas dire quoi que ce soit sur ce qui vrai ou faux mais elle savait au moins qu'il n'était pas ici et qu'il n'aurait théoriquement pas changé de monde.

Certainement cherchait-il des informations sur les sceaux et voudrait trouver une manière de s'en servir pour lui. Ainsi, elle revint bredouille chez elle pour se changer à nouveau et regarder ce qu'elle pourrait faire du temps qu'il lui resterait. Elle se disait qu'elle pourrait tout de suite aller sur le lieu du rendez vous. Le temps avait passé mine de rien et elle ne s'était pas rendu compte que le soleil était en train de disparaître derrière la montagne. Elle mangea tout de même un peu avant de partir et se mit en route pour rejoindre Kirie. Elle sut qu'elle était là dès le moment où elle manifesta sa présence d'un peu de bruit. Elle n'aurait pas douté de ses facultés mais elle leva les mains tout de même en guise de paix. Elle aurait pu lever un petit drapeau blanc si elle en avait eu un mais à défaut de mieux, elle ne faisait que de manifester son manque de motivation à attaquer. Lorsqu'elle fut sûre que Kirie ne l'attaquerait pas, elle la rejoignit et partit un peu à l'écart avec elle pour pouvoir lui parler de tout ce qu'elle avait appris.

« Il semblerait que Yoshimitsu ne soit pas ici... Mais je ne pense pas qu'il ait changé de monde. Il n'a dit à personne où il allait mais, le connaissant, je te miserais beaucoup sur la possibilité qu'il cherche des informations sur les sceaux. Et le meilleur endroit serait d'aller chercher à Junon dans les locaux du WRO si on veut suivre sa trace. »

Mais deux ninjas de Wutai n'y seraient clairement pas les bienvenues. Mais, par ailleurs, la kunoichi se demandait si Kirie avait eu le temps de faire ce qu'elle souhaitait et ne se priva pas de lui poser la question. « Tu as eu le temps de faire ce que tu avais prévu ? »

D'ailleurs, elle aurait peut être quelque chose à lui apprendre puisque certaines rumeurs courraient dans les rues depuis quelques jours visiblement...

« Tien, je ne sais pas si ça t'intéresse de le savoir mais il paraît que Sephiroth serait passé ici il y a quelques jours... Accompagné d'un gros lézard très méchant. » Il aurait tué tout un escadron des autorités à lui seul et ce serait avec Sephiroth qu'il serait parti dans le mont Dachao pour disparaître... Probablement par le sceau...

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 25 Sep 2016 - 11:57

Les deux filles se rejoignirent devant la statue de Léviathan, comme promis. Lorsqu’elle entendit un bruissement de feuilles inhabituel, Kirie se tourna promptement vers l’emplacement de sa potentielle cible, seulement pour voir Ayane arriver en levant les bras en signe de paix. La kunoichi se repositionna donc en repos et rangea son kunai en regardant la demoiselle aux cheveux violets approcher. Il semblait évident qu’elle avait récupéré des informations, maintenant, en valaient-elles la peine ? Elle était toujours en un morceau ce qui surprenait Kirie mine de rien, mais soit, elle consentirait volontiers à croire qu’elle était suffisamment douée pour se sortir de ce genre de pétrin sans trop de bobos.

Elles partirent un peu à l’écart de Wutai pour que Ayane lui file un compte-rendu ; à priori, Yoshimitsu n’était pas en ville. Il n’avait pas changé de monde, il n’avait rien dit non plus au reste du clan sur ses mouvements. Kirie réprima une grimace de déception. Il était toujours aussi secret à priori. Ayane misait toutefois sur la possibilité que Yoshimitsu cherche des informations sur les sceaux, mais pourquoi ? Ah, certes, elle n’avait pas dit que son ancien maître cherchait la Masamune, mais ce n’était pas bête ce qu’elle disait ; et si Yoshimitsu cherchait à savoir comment comprendre les sceaux, pour ensuite voir si Sephiroth en avait emprunté un ? Après tout, il n’était pas du genre à bêtement perdre son temps et l’idée de ratisser des mondes pour trouver une épée ne devait pas lui plaire. Il cherchait donc une façon utile et efficace de trouver ses informations.

Ayane suggéra d’aller jusqu’à Junon pour suivre sa trace. Kirie acquiesça.
« Bonne idée. » C’est là que la kunoichi aux yeux enflammés lui demanda si elle avait eut l’opportunité de faire ce qu’elle voulait. L’ancienne Kunimitsu eut un léger sourire avant de hocher de la tête tout simplement. Comme Ayane ne l’interrogea pas davantage, elle ne lui en parla pas et l’écouta plutôt lui donner une information en or.

Sephiroth aurait été aperçu dans la ville quelques jours plus tôt, accompagné d’une sorte de lézard. Hum… Kirie laissa sa surprise se manifester avec une ouverture très légère de ses lèvres peintes de rouges. Vraiment… ? Et si Yoshimitsu était partit depuis quelques jours justement ? Et s’il avait suivi la trace de Sephiroth ? Voilà qui changeaient tout. La kunoichi leva une main pour la poser contre son menton avant de partager ses réflexions avec Ayane.
« Ça m’intéresse, oui, et ça a sûrement intéressé Yoshimitsu. Lui et moi, nous cherchons la même chose ; la Masamune. Je ne sais pas depuis combien de temps Yoshimitsu est partit, mais je parierai que ça a rapport avec le passage de Sephiroth à Wutai. » Il n’avait pas dû pouvoir l’attraper à temps et le poursuivait maintenant ? Kirie ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine frustration. Ça voulait dire que, potentiellement du moins, Yoshimitsu avait un point d’avance sur elle. Il avait dû voir Sephiroth emprunter le sceau sur le Mont Da Chao et du coup, il tentait maintenant d’en comprendre le fonctionnement pour le suivre avec la garantie de le trouver.

« Il faudrait donc rejoindre Junon. Comme il fait nuit, c’est inutile de penser pouvoir le faire maintenant, sauf si tu as des ailes. » Ce dont elle doutait sincèrement. Les kunoichis étaient particulièrement douées pour se faufiler dans l’ombre et se frayer un chemin là où elles le voulaient, mais elles ne pouvaient pas non plus marcher sur l’eau ou voler. Il n’y avait aucun avion qui quittait Wutai, il faudrait donc se contenter d’un bateau qui les mènerait aux plages de Costa Del Sol. Kirie sentait déjà qu’elle n’allait pas apprécier le voyage. Elle avait le mal de mer…

« Bien, allons-nous poser quelque part en attendant le lever du jour. » Elle entreprit de se diriger vers la forêt – hors de question d’aller à l’auberge, ce serait un coup à se faire prendre par des anciens du clan Manji – avant de s’immobiliser après quelques pas. « Oh, et… Tu peux m’appeler Kirie. »
Parce que non, elle ne s’était pas encore présentée jusqu’à présent, là où elle connaissait le prénom d’Ayane.
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Lun 3 Oct 2016 - 11:57

Il s'avérait que d'aller à Junon pour suivre la trace de ce ninja ne serait pas une mauvaise idée et Kirie l'approuva sans détour. Néanmoins, si ce n'était qu'une information en l'air, Ayane avait eu le flair de dire que Sephiroth avait été vu à Wutai puisqu'il s'avérait que c'était justement lui que Kirie suivait et que Yoshimitsu cherchait aussi à rejoindre. Enfin, pas nécessairement lui mais surtout l'arme qu'il manipulait. Il avait été mort pendant presque deux ans, et il revenait comme ça ? La question d'Ayane était donc pourquoi ne pas avoir chercher à s'emparer de cette arme lorsqu'il était mort ? Il aurait suffit de se rendre jusqu'au cratère nord pour pouvoir s'en emparer très certainement, non ?

Enfin, elle ne demanda rien pour l'instant mais comme Kirie le disait, si ça l'intéressait, c'était peut être pourquoi Yoshimitsu était parti sans rien dire à personne. Peut être courrait-il après l'ex soldat, peut être qu'il cherchait à comprendre le fonctionnement des sceaux pour ne pas simplement voyager à l'aveuglette mais bien pour voir s'il trouverait une manière de tout pile tomber sur le soldat légendaire. Mais en priorité, aller à Junon serait une bonne idée puisque le clan n'aurait pas menti sur le fait que leur chef ait ou non quitté le monde où ils se trouvaient actuellement sans avoir au moins dit qu'il le ferait.

La direction serait donc Junon mais comme il n'y aurait pas d'autres moyens que le bateau pour pouvoir s'y rendre, il faudrait assurément attendre pour partir sauf si Kirie avait la capacité de conduire un avion ? Elle ne comptait pas aller dans le confort de l'auberge en plus mais bien dans la forêt avoisinante pour pouvoir se reposer jusqu'à la levée du jour. Elle se présenta finalement et, pour reprendre immédiatement ce que la kunoichi supposait, elle reprit la parole sans attendre.

« Kirie ? Ce n'était pas Kunimitsu ? » C'était ce qu'elle pensait en tout cas et elle ne pensait pas avoir deviné ce nom ou l'avoir simplement entendu faussement... Elle secoua l'air d'une main comme pour passer à autre chose et dire que ce n'était pas grave. Elle restait non loin de Kirie même si elle ne la suivait que pour se faire entendre.

« Si tu sais piloter un avion, il ne nous faudra que de l'essence pour pouvoir partir. Je ne pense pas que quelqu'un n'ait du le bouger depuis que je suis arrivée ici avec. »

Elle était repartie par un sceau donc elle supposait que personne ne l'aurait utilisé. Mais maintenant qu'elle revenait, elle pourrait même se risquer à le conduire si jamais Kirie n'était pas à l'aise. Mais restait qu'il faudrait de l'essence et que ce n'était pas une denrée fréquente ici. Il faudrait certainement dérober un bidon dans un entrepôt pour pouvoir filer sans attendre.

« A la limite, j'aurais la possibilité de le conduire si tu ne sais pas mais il nous faudra quand même de l'essence. Ca nous permettra d'arriver avant la lever du jour. » Et comme elle avait dormi avant de prendre le sceau, ce n'était pas comme si elle était trop crevée pour piloter toute la nuit si telle était le souhait de Kirie. Cette dernière ne risquait pas de dormir sans être à l'aise mais elle pourra au moins se reposer pendant le voyage si les deux demoiselles restaient sur cette idée.

Ayane n'aurait pas pensé que ça pourrait être utile que de laisser l'avion comme ça en plein milieu de nulle part mais il s'avérait que ça aurait peut être une plus grande utilité qu'elle ne l'aurait cru. Elle espérait juste qu'il n'aurait pas été endommagé en route. Ca faisait tout de même approximativement une semaine qu'il avait été mis ici donc il pourrait avoir été attaqué par des monstres ou encore simplement dérobé par une personne qui l'aurait localisé. Après tout, elle l'avait volé pour arriver jusqu'ici donc il était fort possible aussi qu'il ne soit plus là.

« Il faudrait peut être aller vérifier son état avant de se casser les pieds à récupérer de l'essence par contre. Je ne sais pas ce qui a pu lui arriver depuis la semaine dernière... »

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 19 Oct 2016 - 10:03

Ayane s’étonna que ce soit Kirie, et non pas Kunimitsu, mais la kunoichi aux lèvres rougeoyantes se contenta de laisser couler le commentaire. Ce n’était pas important, ce n’était qu’un nom, et elle ne comptait pas lui expliquer que Kunimitsu n’était que son nom de clan finalement, là où Kirie était son prénom de naissance. Elle avait toutefois oubliée son patronyme d’origine en l’abandonnant pour appartenir au clan Manji, si bien qu’elle ne pouvait pas lui donner cette information – non pas que ce soit utile n’est-ce pas ?

Pour le moment, l’objectif de la jeune femme masquée était de rejoindre un lieu de repos en attendant la levée du jour. Elle aurait espérée pouvoir se déplacer autrement mais son mal de mer devrait être ignorée pour une fois encore. Ses mésaventures avec ce Genesis pour rejoindre Costa Del Sol avaient eut de quoi lui faire comprendre que sa place n’était effectivement pas sur un bateau… Elle avait quittée le rouquin de but en blanc après l’accident là-bas d’ailleurs qui avait fait flamber un hôtel, ils avaient été plus ou moins accusés, et Kirie en avait eut assez de ces mascarades. Elle avait donc abandonnée l’homme pour prendre ses propres ailes.

Sauf que Ayane était une femme pleine de ressources à priori ; elle parla alors d’un avion. Elle disait que si Kirie pourrait le piloter, il suffirait de trouver de l’essence. Elle supposait que personne n’avait dû y toucher depuis qu’elle l’avait emmenée ici… Etait-elle donc venue en avion sur les lieux ? Surprise, Kirie se tourna pour la dévisager au-delà des fissures de son masque kitsune. Décidément, elle était tombée sur une jolie perle qui semblait pouvoir l’aider grandement dans son aventure et, plus important, ses projets.
« Intéressant. Ce serait effectivement plus utile. » Cela dit, même si les ninjas préféraient la réussite de leur objectif plutôt que le cheminement – la fin justifiait les moyens – mentir n’avancerait à rien pour Kirie. « Mais je suis dans le regret de t’annoncer que je ne sais pas piloter. » Elle s’abstiendrait de parler de son mal de mer et de ses préférences par contre.

Heureusement, Ayane dévoila pouvoir se débrouiller avec leur véhicule, mais il faudrait toujours trouver de l’essence. Une chose à la fois cependant ; la kunoichi proposa d’aller vérifier l’état de l’avion avant quand même, puisqu’à priori, ça faisait bien une semaine qu’elle était venue à Wutai avec ce moyen de transport. Kirie acquiesça sans savoir où c’était, si bien qu’elle suivit Ayane.

« Je suppose que tu as dérobé ce bel engin ? » Demanda la kunoichi alors qu’elles marchaient en direction du lieu où sa camarade aux cheveux violets avait dû laisser l’avion. Elles ne tardèrent pas à arriver en un lieu où effectivement, Kirie remarqua la couleur cassante du métal sombre au travers son masque. L’avion était toujours là, si du moins c’était le même – mais pourquoi c’en serait un autre ? – et la kunoichi eut un sourire rempli de soulagement et de satisfaction.
Visiblement, elle n’aurait pas à s’enquiquiner de prendre le bateau. Voilà qui était plaisant.

« Bien, bien. » Lança Kirie en croisant les bras alors que ses yeux sillonnaient la silhouette métallique. « Est-il toujours opérationnel ? »
Elle préférait le demander avant de se faire de faux espoirs. Elle supposa que oui, mais sans essence, elles ne pourraient pas le savoir… cela dit, il y avait d’autres manières de s’en rendre compte, notamment en voyant si rien de majeur n’était brisé par exemple… Dans un lieu comme celui-ci, des pièces auraient put être volées par des bandits aussi…
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 27 Oct 2016 - 10:31

Il serait plus facile de prendre un avion même si Ayane l'avait dérobé plutôt que de s'enquiquiner à prendre un bateau. Néanmoins, il faudrait arriver à le piloter et si la demoiselle n'avait jamais touché à une telle chose de sa vie, elle admettrait tout de même que ça ne devait pas être si compliqué que ça de se mettre au pilotage. Revy y avait bien réussi et elle n'avait jamais passé de licence pour devenir pilote non plus. Elle était une voleuse à priori et devrait donc bien se débrouiller pour pouvoir y parvenir.

Elles se rendirent donc en dehors de la ville pour pouvoir aller voir l'appareil en question. Ce n'était pas une perle et il n'y aurait que deux places dedans mais ça suffirait pour les deux voyageuses à quitter l'île où elles étaient sans payer et sans attendre non plus des lustres. Kirie demanda alors si elle avait volé cet appareil. Techniquement oui, mais pour Ayane, ça ne correspondrait qu'à un emprunt comme elle allait le dire.

« Oui, plus ou moins. Je l'ai piqué au vieux Highwind mais comme tu peux t'en rendre compte, je ne le cache pas et il pourra le récupérer quand il le souhaitera si jamais c'est ce qu'il veut. »

Vu sa renommée, il devait bien avoir des indics un peu partout qui pourrait l'avertir d'où et quand ses aéronefs volaient après tout. La grande question serait de savoir s'il était encore en état de marche et si Kirie s'approcha de la structure de métal de l'appareil, ce fut Ayane qui grimpa dedans pour voir si tout était en état de marche. Elle alluma l'appareil pour se rendre compte de ce qu'il faudrait faire. Ca ne semblait pas vraiment difficile de faire voler une telle bête et elle comprenait bien assez facilement tous les voyants lumineux présents. Le seul qui était rouge était finalement celui indiquant qu'il faudrait de l'essence et elle put alors éteindre le tout et ressortir pour en informer sa partenaire.

« Oui, il ne faudrait que de l'essence, tout le reste fonctionne très bien. »

Comme quoi personne n'était venu se servir en pièces détachées sur l'appareil. Il ne restait plus qu'à retourner en ville et chercher ce dont elles auraient besoin avant que plus rien ne fonctionne. Comme très peu de véhicule passait dans le village, il faudrait certainement aller chercher un bidon plein directement dans un magasin. Il resterait à voir quel magasin serait ouvert à cette heure. Il devait approcher minuit maintenant... Ayane réfléchit un moment et su ce qu'elle allait faire, elle ne manqua pas de le dire sans détour.

« Je n'ai pas envie d'attendre qu'un magasin soit ouvert demain. Je te propose qu'on s'infiltre simplement dans un endroit où il pourrait y en avoir. Tu sais s'il y a une station quelconque où ils pourraient en faire ? »

Après tout, les avions du WRO qui venaient là devraient bien se réapprovisionner quelque part... « Je suppose qu'il doit y en avoir une pas loin de la pagode où les avions atterrissent habituellement mais je ne m'y suis jamais intéressée. » Elle était partie très vite du village autant le dire et elle n'avait pas été habituée à ce que les adultes d'ici auraient à faire donc elle ignorait totalement les évidences que Kirie pourraient peut être savoir. Peut être même que son grand père aurait de quoi les dépanner chez lui pour dire...

_________________



Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 30 Oct 2016 - 5:54

Ayane avait effectivement dérobé cet avion, et pas à n’importe qui ; au vieux Highwind comme elle le mentionna. Ah, l’un des héros de Jénova ? Kirie en avait vaguement entendu parler, bien qu’il fallait admettre qu’elle ne s’était jamais tellement intéressée à cette histoire. Cela dit, la kunoichi aux cheveux violets semblait être plutôt du genre douillette, puisqu’elle admit que s’il voulait le récupérer, il le pouvait, après tout, elle ne le cachait pas à qui que ce soit. Il était juste là, visible. Mais il semblerait que personne n’avait voulut se l’approprier, permettant donc aux deux jeunes femmes de s’en servir en plein cœur de cette nuitée.

Kirie ne bougea pas de sa position, ce qui obligea plus ou moins Ayane à grimper dans l’avion pour vérifier si tout fonctionnait bien. La kunoichi aux cheveux rouges ne pouvait pas dire s’y connaître en appareil de ce genre. Elle connaissait bien des choses, mais son art était plutôt la furtivité, et certainement pas ce genre de bidule. Heureusement, Ayane s’y connaissait, et mentionna que tout fonctionnait parfaitement. Il faudrait seulement dérober de l’essence pour lui donner de quoi carburer dans les airs.
Un avion sans carburant, ça fonctionnait en effet difficilement.

« Et tous les magasins sont fermés à une heure pareille. » Commenta Kirie en souriant d’un air espiègle qui voulait tout dire. Non, elle ne se serait pas embêtée à payer un bidon d’essence dans une boutique du coin. Cependant, les lieux étaient forcément surveillés par des caméras de surveillance, ce serait stupide donc de s’immiscer dans une des boutiques de Wutai pour essayer de piquer un bidon… Malgré tous ses talents, Kirie ne savait pas encore brouiller les technologies qui pourraient retracer son passage. Ce serait trop risqué, et elle ne tenait pas à se retrouver encore face à face avec un interrogatoire. Deux, c’était suffisant.

Ayane suggéra d’aller voler de l’essence dans une station, mais le seul point à proximité où elles sauraient trouver quelque chose du genre, ce serait éventuellement à l’héliport à côté de la Pagode des Cinq Dieux. Là-bas, le WRO se posait parfois, on pouvait donc supposer qu’il y aurait de quoi recharger les avions qui passaient par là. C’était une bonne idée.
« Allons voir. Mais je doute que ce ne soit pas surveillé, même à l’instant. » La Pagode était un endroit très important pour Wutai, il serait donc stupide de s’imaginer que les environs ne seraient pas surveillés. Kirie misait même sur un groupe d’élites, comme l’Unité Croissant par exemple. C’étaient de bons ninjas, mais certainement pas à la hauteur des deux femmes. « Tâchons d’éviter d’être surprises, mais si on doit se battre, j’ose espérer que tu seras aussi habile contre eux que contre moi. » Dit-elle non pas sans un sourire.

Elles se frayèrent donc un chemin hors des boisés pour se rapprocher progressivement de la Pagode. Celle-ci était visible de très loin, inutile de chercher la direction à prendre. Kirie scruta les environs rapidement mais en ce qui concernait la ville en elle-même, elle ne voyait personne. Quelques patrouilles rôdaient pourtant ; depuis que Sephiroth et son curieux acolyte étaient passés par ici, la sécurité était plus grande. Les gens ne se sentaient pas en sécurité récemment.

« Le passage de Sephiroth a l’air d’avoir eut pour effet d’accentuer les tours de garde. » Déclara-t-elle discrètement. Les murs, les arbres, les pierres avaient des oreilles, il ne fallait pas trop parler fort. Ayane pourrait effectivement remarquer quelques gardes qui émergeaient d’une ruelle. Ils marchaient par groupe de deux ou trois, plus rarement, ils étaient seuls. Du coup, rejoindre la Pagode discrètement, et par une heure pareille, sans se faire surprendre ou alors avec une bonne raison, ce ne serait pas facile…
Ayane
Lame Écarlate

avatar

Messages : 780
Messages RP : 228
A ÉTÉ POSTÉ Mar 1 Nov 2016 - 12:16

A une heure pareille, sans aucun doute possible, tous les magasins étaient fermés effectivement. Si elles ne désiraient pas attendre le lendemain pour pouvoir partir, il faudrait donc trouver une manière de se procurer de l'essence mais, peu importait la façon, il faudrait assurément affronter des personnes ou tenter de se montrer on ne pourrait plus discrète. Ayane était déjà bien connue à Wutai et elle ne désirait pas forcément avoir davantage d'emmerdes... Quoi qu'elle en aurait un peu plus, ça ne changerait pas son manque d'envie d'y revenir de toutes façons... Du coup, Kirie lui disait espérer qu'elle serait aussi efficace contre les gardes qu'il y aurait qu'elle n'avait pu l'être contre elle et ce fut un haussement d'épaule de la part de la kunoichi qui répondit à ce qu'elle venait de dire, non pas sans qu'elle n'en ajoute un peu par la parole.

« T'en fait pas, ils n'y verront que du feu. »

En espérant qu'ils n'aient pas mis l'unité croissant en garde sans quoi elle allait un peu galérer : l'unité croissant était les soldats d'élites du village et ils savaient ce qu'ils avaient à faire pour pouvoir protéger quelque chose. Et effectivement, il semblait y avoir pas mal de monde présent sur place. Ayane se demandait comment elle allait pouvoir faire pour passer et cherchait une faille dans tout ce qu'elle pourrait voir en observant les mouvements de tout le monde présent. Le passage de Sephiroth avait ébranlé la sécurité et les tours de gardes avaient donc été accentués comme le disait Kirie.

« Je vois ça... Ca va pas être simple. » Commenta sa camarade en continuer d'observer les lieux. Elle ne voyait aucune faille et ne pourrait donc pas dire si elles pourraient arriver au bon endroit assez rapidement pour partir avant la fin de la nuit. « Je ne vois pas comment on pourrait y aller sans se faire repérer en restant à la surface... » Ça sous entendait qu'elle ne connaissait pas le réseau des égouts et qu'elle s'imaginait que ça serait certainement plus facile comme ça pour passer inaperçue. Mais il faudrait encore que cet entrepôt y soit relié. « Tu penses qu'on pourrait passer par dessous ? »

Ce n'était qu'une question vague comme ça mais elle ne pensait sincèrement pas qu'elle pourrait arriver la bouche en cœur devant un des gardes pour lui demander d'acheter de l'essence malgré l'heure avancée de la nuit. D'autant plus que ça éveillerait les soupçons sur ce qu'elles pourraient en faire et sur le fait qu'elles devaient avoir un bolide à alimenter dans une ville où aucune voiture ne circulait et où la seule utilité de l'essence serait donc pour les aéronefs.

« Il y a peut être une chance en passant derrière la pagode. » Fit-elle alors en indiquant du doigt le passage entre la pagode et l’entrepôt mais elles ne pouvaient pas voir s'il y aurait des personnes là bas. L'avantage déjà, c'était qu'il n'y avait pas de spots d'éclairage par l'endroit qu'elle indiquait et donc que s'il y avait du monde, elles pourraient toujours passer discrètement sans se faire remarquer si elles devraient s'en débarrasser.

Elle continuait de regarder autour mais elle ne voyait aucune faille. Il y avait bien trop de personnes pour garder l'entrer de la pagode que ça serait simplement du suicide que de s'y tenter. Ce n'était même pas l’entrepôt qui était garder mais bien la pagode... Mais leur proximité était telle que ça rendrait impossible de pouvoir passer discrètement jusqu'à cette zone de stockage. « T'as une idée en tête ? » Fit finalement Ayane en détournant son regard de la zone pour tenter de percer celui de Kirie. Elle était assez silencieuse elle aussi et il était donc d'autant plus délicat de savoir ce à quoi elle penserait de son côté.

_________________



Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Comme un air de déjà vu
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum