Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Quand le destin s'en mêle
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 6 Sep 2016 - 22:11

Ce n’était à la base qu’un simple passage sur ce monde mais Naiki en avait tout de même profité pour pouvoir aller voir sa maison à Lindblum et ce qu’elle pourrait considérer comme sa famille d’adoption à Condéa. Elle n’y était pas restée longtemps, elle avait rapidement prit la route d’Alexandrie ensuite pour pouvoir aller se renseigner sur toutes les nouveautés dans les différents mondes. C’était ici que la reine du monde se situait et c’était le meilleur endroit pour se renseigner sur tous les ragots qu’il pourrait y avoir ici ou là.

Sans la moindre hésitation, elle repartit malgré que les nains ne voulaient pas la laisser filer comme ça - comme la première fois, mais elle était une grande fille et pourrait faire sa vie maintenant. La route fut néanmoins très longue puisqu’elle devait reprendre le passage sous l’océan entre le continent extérieur et le continent de la brume, une fois qu’elle arriverait là, elle devrait bifurquer pour aller vers la porte sud et, seulement à ce moment là, elle pourrait espérer prendre le dernier moyen de transport qui l’emmènerait vers Alexandrie.

Sans être trop embêtée par les monstres qu’elle croisait, elle passa outre la forêt des chocobos mais remarqua quelque chose au loin qui ne ressemblait pas à un monstre. C’était une personne normale qui avançait dans la même direction qu’elle. Une certaine hésitation la piqua alors qu’elle se préparait à courir pour le rejoindre. Peut être que ce n’était pas une bonne idée ? Elle secoua la tête et se mit en route de manière rapide afin de chercher à le rattraper. Pour ne pas passer pour néfaste ou menaçante, elle préféra l’appeler de loin pour qu’il se rende compte lui-même de ce qui l’attendait : il serait bête de se faire canarder parce qu’elle courrait comme une imbécile vers lui.

« Oh hé !! » Elle s’arrêta pour récupérer un peu de son souffle pour pouvoir le voir se tourner. Elle lui fait signe de main. Il allait bien s’arrêter pour l’écouter au moins maintenant. Elle le rejoignit alors plus facilement et ne put s’empêcher de sourire en se rendant compte de ce qu’elle voyait. Ca ne la dissuada pas de reprendre pour lui expliquer la situation.

« Salut, je vais à Alexandrie. C’est aussi là où tu vas ? »

Le vouvoiement, non jamais. Et la peur qu’elle puisse être en danger ? Non plus en fait… Elle était parfaitement convaincue qu’elle saurait se défendre si jamais ce type souhaiterait se débarrasser ou abuser d’elle. Ca pourrait être de la naïveté mais il suffirait d’une simple discussion pour que cette personne, qui qu’elle soit, puisse se rendre compte que ce n’était pas le cas.

« Je m’appelle Naiki sinon. Et toi ? »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 7 Sep 2016 - 14:18

Maintenant que toute son unité avait été balayée par la puissante patte d’un Béhémoth, Angelo était livré à lui-même. Après avoir touché ce sceau sur le dôme de Zanarkand, sur une planète nommée Spira, le jeune homme s’était retrouvé perdu sur les terres d’Héra. Il n’était jamais venu ici, mais il avait eut l’opportunité de voyager sur Ivalice également et sur Dol. Inconnu à ces environs, il ne perdit pourtant pas espoir de trouver une civilisation et rejoignit rapidement un royaume nommé Lindblum.

L’architecture, les méthodes de combat, les monstres, tout donnait véritablement un aspect ancien. Il ne pouvait pas donner de comparaison, n’ayant pas connu de telles époques, mais il pouvait se faire une idée. Les gens parlaient sa langue, fort heureusement. Il constata que la populace était assez diversifiée également lorsqu’il aperçu du coin de l’œil ce qui semblait être un hippopotame marchant sur ses deux pattes arrières et portant des vêtements. C’était curieux, mais il ne paraissait pas plus étonné que ça malgré l’étrangeté de la chose. Après tout, il était sur une autre planète, et lui-même se faisait dévisager à cause de sa tenue des plus particulières pour un tel environnement.
Veste noir, chemise bleu-marine à rayures ébènes verticales, pantalon sombre, toujours aussi élégant. Mais ici, ça faisait surtout une tache d’ombre dans le décor.

Angelo eut l’occasion de chercher des informations au sujet d’un homme aux cheveux blancs avec un grand manteau ivoire, mais rien à faire. Personne n’avait vu un individu de ce genre. Il remercia les commerçants avant d’entendre parler d’une autre ville aussi grande et royale que celle-ci, Alexandrie. Peut-être y trouverait-il son bonheur ?

Le jeune homme quitta donc Lindblum et déambula sur les terres de verdure en suivant le chemin qu’on lui avait indiqué pour atteindre l’autre royaume. Ce n’était pas exactement la porte d’à côté. Il voyageait seul et ne craignait aucunement les monstres qui pourraient bien l’attaquer. Ils étaient insignifiants et ne le remarquaient même pas pour la majorité. Cependant, si les créatures sauvages ne lui prêtaient pas attention, il put constater qu’un être humain l’avait remarqué au loin.

Une silhouette drapée de jaune, d’orange et d’or lui faisait de grands signes de la main. La voix d’une femme raisonna dans le vide de la plaine. Par automatisme, il se tourna et s’immobilisa pour la voir se précipiter dans sa direction, tout sourire, pleine d’enthousiasme. Il faisait vraiment tache à côté d’elle ; cheveux blancs, yeux bleu, tenue sombre. Elle avait tout d’éclatant, une jolie petite perle. Il ne s’était jamais vraiment attardé à la beauté des femmes, trop obnubilé par sa quête de réponses. Cela dit, aussi belle soit-elle, il préférait s’imaginer que ce n’était pas une compensation quelconque pour ce qu’il n’y aurait pas entre ses deux oreilles…

Décidément sociale, cette personne affirma aller à Alexandrie et lui demanda s’il allait par là. Il hocha simplement de la tête en guise de réponse et cela sembla lui suffire puisqu’elle s’exclama, toute souriante fut-elle, que son nom était Naiki et lui demanda le sien. Ça sentait fort le début d’un partenariat fidèle pour un long voyage. Il n’avait pas l’habitude de se balader seul lors de ses missions, aussi ne dirait-il pas non à un peu de compagnie.
« Angelo. » C’était dit avec une certaine distance mais il tâchait de ne pas paraître trop froid. « Pourquoi vas-tu à Alexandrie ? » Bien sûr qu’il connaissait le respect et les bonnes manières, mais Angelo ne se voyait pas porter des gants blancs avec une personne qui l’avait tutoyé cash dès un premier regard échangé. Autant aller dans son sens.

« Tu… » Il baissa le regard jusqu’à ses pieds, avant de le remonter progressivement jusqu’à replonger ses yeux dans les siens. « … viens de ce monde ? »
Il ne s’imaginait pas qu’elle puisse venir du sien, ni de Dol, ce n’était pas du tout le même style vestimentaire. Sauf si elle était une espèce d’hurluberlu qui se croyait très drôle à s’habiller d’une manière tout à fait étrange et non-agencée, question de faire grimacer les fans de la mode et de se démarquer du reste du troupeau…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 7 Sep 2016 - 19:31

Aussi cash qu'elle avait pu le lui demander, le jeune homme lui répondit s'appeler Angelo et ça ne fit qu'accentuer le sourire de Naiki qui se disait qu'il était assez sympa pour lui répondre. Elle s'était déjà fait regarder de travers pour ça, elle s'était même déjà fait agresser parce qu'elle voulait accompagner une personne vers une autre ville mais comme elle savait se défendre malgré les apparences, c'était dommage pour cette personne... Au moins, Angelo ne semblait pas méchant et acceptait même volontiers de lui répondre. Il allait lui même à Alexandrie donc ils pourraient faire route ensemble dans ce cas mais il lui demanda pourquoi elle désirait y aller maintenant.

« C'est à Alexandrie que j'aurais le plus d'informations sur ce qu'il se passe dans tous les mondes. Et j'aimerais aussi voir si je ne pourrais pas rencontrer une personne qui pourrait m'expliquer le fonctionnement des sceaux. » Même si pour ce dernier point, le seul érudit qui en serait capable étant maître Totto, elle n'y croyait pas trop. La réponse sembla lui satisfaire puisqu'il acquiesça et commença une nouvelle interrogation avec un mot qui attira le regard de la jeune femme sans pour autant pouvoir manquer ce qu'il faisait : il l'avait regardé de haut en bas et de bas en haut avant de poursuivre en lui demandant si elle venait de ce monde.

Quoi ? Elle avait quelque chose sur elle ? Un bout de vêtement en moins ? Elle baissa les yeux pour s'assurer qu'elle n'ait rien à l'air mais ne comprit pas ce qu'il recherchait. Pourtant, elle reprit la parole tout de même avec son plus grande sourire afin de lui répondre. « Oui, mais si c'est mes habits qui te font bizarre, c'est parce que je viens d'un endroit assez peu civilisé. J'ai été habillée par des nains et... » Autant dire que ce n'était pas des modèles de la mode mais que ça lui plaisait bien d'avoir une tenue de sauvage ou presque. « Enfin, tant qu'on est à l'aise dans ses chaussures, c'est le principal hein ! »

En regardant ce qu'Angelo portait, on pourrait même se demander s'il ne venait pas de Tréno ou quelque chose comme ça... Quoi qu'il ne devait pas venir de ce monde s'il cherchait Alexandrie. Autant lui demander directement ce qu'il en était puisqu'il l'avait fait. Elle se mit en route tout de même pour avancer jusqu'à la porte sud sans manquer de reprendre la parole en partant.

« Tu viens pas de ce monde toi par contre non ? »

En même temps, elle n'avait même aucune connaissance des armes à feu et ne savait pas du tout ce que ça pourrait être. Elle avait vu l'arme en effet mais elle s'était questionnée sur son utilité. Elle ne se priva pas de la pointer du doigt en s'assurant avoir été remarquée par son interlocuteur au passage afin qu'il ne rate pas ce qu'elle lui pointait comme ça.

« C'est une arme ? C'est marrant, on dirait une dague mais qui ne serait absolument pas coupante... »

De son côté, ça serait assez facile de voir avec quoi elle se battrait en remarquant le carquois dans son dos et l'arc qui y était accroché. Et si Naiki s'interrogeait sur l'efficacité de son arme, Angelo pourrait se demander de son côté comment elle ferait pour efficacement se battre avec un arc puisque ça, lui, il pourrait dire connaître même si une balle aurait bien davantage de rapidité et de précision qu'une telle arme.

En continuant d'avancer, la forêt des chocobos fut totalement contournée et une porte fut visible un peu plus loin. Naiki la pointa joyeusement du doigt en lui expliquant ce que c'était.

« C'est la porte sud. De là, on va pouvoir prendre un train pour aller jusqu'au royaume d'Alexandrie. C'est surtout de l'attente une fois qu'on a passé la porte sud en fait. » Elle ne savait pas s'il avait déjà voyagé ou si on lui aurait déjà expliqué le voyage mais elle ne se privait pas de le faire pour pouvoir lui indiquer qu'ils auraient donc fait la partie la plus dure partie du chemin une fois arrivé à cette porte. Il n'y avait pas beaucoup de monstres sur le chemin aussi qu'elle se faisait la remarque. Elle retourna donc la tête vers Angelo pour lui poser une nouvelle question. « Tu as croisé beaucoup de monstres avant que je ne te rencontre ? Ils n'ont pas l'air d'être de sortie aujourd'hui ! »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 9 Sep 2016 - 14:22

Cette charmante demoiselle, donc, se rendait à Alexandrie pour avoir des informations sur les mondes. Elle voulait trouver quelqu’un qui saurait lui expliquer comment les sceaux fonctionnaient mais ça, Angelo ne pouvait pas le lui dire. Il avait tenté de les étudier avec Reeve et son équipe en les utilisant à répétition, malheureusement, ça n’avait résulté en rien de bon. Ils n’avaient eut aucun résultat et le reste de ses coéquipiers étaient tous morts à cause d’un gigantesque Béhémoth enragé sur les terres de Zanarkand. Rien de particulièrement sympathique, et un souvenir encore bien trop récent qu’il était obligé de porter sur ses épaules. Quoi qu’il en soit du coup, ce serait probablement rentable de la suivre, puisqu’elle se dirigeait au même endroit que lui et pour des raisons similaires…

Il lui demanda donc si elle venait d’ici, et Naiki répondit que oui avant de justifier la bizarrerie de sa tenue vestimentaire parce qu’elle avait vécue avec des nains. Angelo arqua un sourcil en se demandant quand même sur quel genre d’énergumène il était tombé. Cette femme était vraiment étrange et plus ça allait, plus elle en disant, plus cette impression grandissait. Au final disait-elle, tant qu’on était à l’aise… Oui certes. C’était juste plutôt curieux comme accoutrement aux yeux d’une personne venant de Gaïa. Ça ressemblait aux habits colorés des animateurs du Gold Saucer à vrai dire.

Cela dit, ça lui permit de comprendre qu’Angelo ne venait pas d’ici.
« Non en effet. » Mais comme elle ne l’interrogea pas pour savoir duquel il venait, il ne s’attarda pas sur des détails inutiles. L’important, c’était de savoir qu’il ne venait pas d’ici et que c’était bien pourquoi il avait l’air un peu perdu. Maintenant qu’il était tombé sur quelqu’un qui saurait le guider au travers les monts et vallées de cet univers qui ne lui disait absolument rien.

Elle parlait énormément il fallait dire, pour le moment, ils n’avançaient pas des masses. Chaque fois qu’elle remarquait quelque chose, elle le mentionnait, comme lorsqu’elle vit son arme à feu à sa ceinture. Elle demanda ce que c’était comme arme, la décrivant comme une sorte de dague qui ne coupait absolument pas. Les armes à feu n’existaient donc pas ici ? Curieux. Un coup d’œil et il constata qu’elle devait se battre avec l’arc qu’elle avait dans le dos, au vu du carquois chargé et de la corde usée.
« Un MK 23. Ce genre de choses n’existe pas ici ? » Il en avait remarqué quelques peu sur Spira, sur Gaïa bien sûr, Dol aussi, mais visiblement ici, c’était une denrée rare sinon inexistante. Elle allait être drôlement surprise quand ils allaient devoir confronter un monstre et qu’elle verrait comment on utilisait ce genre d’arme ! C’était bruyant après tout, la poudre à canon n’était pas la chose la plus subtile qui soit, et ça provoquait de sacrés dégâts dans les mains d’un expert.

Ils se dirigèrent peu à peu vers un endroit qui se faisait appelée la porte sud selon Naiki. Depuis ce point, il suffirait de prendre le train jusqu’à Alexandrie. Ça semblait somme toute simple et c’était à peu près ce qu’on lui avait indiqué à Lindblum… Donc depuis ce point, ce serait surtout de l’attente. Etant patient de nature, ce n’était pas ce qui dérangerait Angelo. Patient peut-être mais pas bavard, mais ça ne semblait pas déranger Naiki qui l’interrogea sur les monstres en notant qu’ils semblaient timides en ce jour.
« Quelques uns, assez insignifiants. » Ce n’étaient pas des cibles prioritaires, il les tuait d’une balle dans la tête et le problème était réglé. Cela dit, il ne se voyait pas parler des monstres qu’il avait assassinés. Ce n’étaient que des monstres… faiblards, assoiffés de violence. Au début, tuer un monstre pouvait sembler vraiment terrifiant, mais avec l’habitude, c’était pratiquement de la routine.

« Naiki, c’est ça ? » Il eut confirmation et poursuivit. « As-tu croisé un homme qui me ressemblerait, avec un grand manteau blanc ? Je suis à sa recherche. Je ne connais pas son nom et j’ignore d’où il vient ou ce qu’il désire, mais je dois le retrouver. » C’était la mission de toute une vie, maintenant qu’il avait perdu ses collègues de travail sous la patte d’une odieuse créature, il se devait bien de poursuivre cette quête personnelle afin de s’aider lui-même et d’enfin récupérer son identité. « C’est pourquoi je me rend à Alexandrie. J’espère y trouver des traces de son passage ou, au moins, un indice quelconque sur sa position. » Et il continuerait de chercher inlassablement jusqu’à le trouver, ça c’était certain.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 10 Sep 2016 - 22:07

Il ne venait pas d'ici, oui elle le savait mais elle attendit avec une certaine avidité la suite sans que ça ne vienne. Bah alors ? Il venait de quel monde ? Non ? Pas de réponse ? Oh un joujou !! Ce fut un peu ça oui puisqu'elle se pencha sur son arme en se demandant ce que c'était et cette fois elle eut le droit d'avoir une réponse qui ne lui donnerait absolument rien pourtant.

« MK... 23? » C'était le nom qu'il lui avait donné ? La réponse lui répondrait sur ce qu'elle en pensait et elle secoua la tête négativement lorsqu'il lui demanda si ça existait sur ce monde ci. Elle n'en avait jamais vu en tout cas... Mais elle venait de Condéa... Elle ne pourrait pas parler pour les autres villes plus civilisées non plus.

Suite d'idées oblige, elle demanda alors s'il avait croisé des monstres puisqu'il n'y en avait pas des masses trouvait-elle. Oui, des bêtes insignifiantes qu'il avait tué d'un seul coup d'après ses dires.

« Ils ne sont pas très forts dans le coin mais on ne devrait pas en avoir sur la route normalement une fois passé la porte sud. »

Elle connaissait tout de même relativement bien le monde donc elle savait que ça serait sécurisé jusqu'à Alexandrie maintenant. Ils marchaient toujours vers cette porte justement mais Naiki n'aurait pas la réponse qu'elle attendait toujours sur le monde d'Angelo : il lui demanda au contraire si elle aurait croisé un homme lui ressemblant avec un grand manteau blanc. Ca faisait assez vague mais en le regardant, en prenant le soin de bien le regarder même au point où elle l'arrêta, elle tenta de se souvenir de quelque chose. Il allait à Alexandrie pour tenter de trouver des renseignements sur un type dont il ne connaissait que l'apparence et la demoiselle lui répondit aussitôt pour lui souhaiter bonne chance tout en continuant de l'observer.

« Bonne chance alors ! Ca doit pas être facile avec tous les mondes qu'il y a maintenant. »

Mais elle continuait à le regarder en se disant qu'elle avait déjà vu cette tête là quelque part mais où... Ah oui !! Mais non... Ca ne pouvait pas être ça... Elle répondit tout de même.

« Quelqu'un qui te ressemble oui... Mais ça fait un ou deux ans maintenant... Il s'appelait Kuja. Je ne sais pas ce qu'il fait maintenant par contre. » Il avait été tué et était même probablement revenu par les sceaux mais elle ne pourrait pas savoir que ce n'était pas du tout ce que Angelo recherchait non plus. Elle n'avait fait que de le voir rapidement parce qu'il faisait du troc avec les nains de Condéa et les noireaux comme ils les appelaient.

Du coup, elle se retourna pour se remettre en route, poussant Angelo à faire de même pour qu'ils puissent rejoindre tout de même la porte sud qui n'était plus très loin mais qui permettrait tout de même d'encore discuter un peu en chemin.

« Dit, tu viens de quel monde du coup ? Parce que c'est pas pour dire mais ça a l'air d'avoir une technologie et une manière de s'habiller vraiment différente d'ici. On dirait presque des vêtements de riches. »

En même temps, elle n'avait jamais vu des gens habillés comme ça sauf en allant à Tréno donc l'allusion était facile. Et même le nom de l'arme ne lui resterait probablement pas en mémoire après. Tout comme cette personne qu'il chercherait mais elle avait bien l'idée de ce qu'elle pourrait faire, aventurière comme elle était... Elle lui laissa donc juste le temps de la mettre dans le vent au travers une réponse qui ne lui apporterait une fois encore complètement rien s'il ne donnait que le nom de sa ville ou de son monde.

« Et si tu veux, je t'aiderais à le chercher ce type ! Je connais très bien ce monde et je veux visiter le plus d'endroit possible. Ca ne serait pas de trop si on était deux pour faire les recherches avec la taille des mondes hein ? » Une petite pause et elle reprit en tournant de nouveau le regard vers lui. « Qu'est-ce que tu lui veux à ce type ? T'as pas l'air de le connaître fort fort, c'est pour lui casser la figure ? » Vu la manière dont il en parlait, c'était sûrement le genre d'histoire sombre du type qui tuait ses parents et qui se barrait sans laisser de trace mais elle attendrait une réponse de cet homme, après tout ça pourrait être totalement différent... Sauf si elle se payait un nouveau vent parce qu'il ne souhaiterait pas répondre sur un détail qui concernerait sa vie privée là où elle, elle n'en aurait rien à faire de parler même de sa vie sexuelle s'il lui en posait la question visiblement.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 16 Sep 2016 - 11:26

Non en toute évidence, cette jeune femme ignorait totalement ce qu’était un MK 23 et toutes ses variantes. Elle ne répondit pas cela dit sur leur existence sur son monde, elle se contenta de bifurquer sur le sujet des monstres en disant qu’ils n’étaient pas très forts dans le coin et qu’ils devraient en théorie être tranquilles une fois passé la porte sud. C’était un chemin à parcourir en train, si bien qu’il n’y avait aucune raison pour qu’ils se fassent importuner par des créatures sauvages en théorie.

Vint ensuite la question qui intéressait Angelo ; l’homme qu’il recherchait. Naiki ne pouvait pas lui répondre, si ce n’est qu’elle fut un peu moqueuse en lui disant qu’avec tous les mondes qu’il y avait de disponible, ça allait être difficile. Il était au courant, oui… C’était déjà assez décourageant comme ça, pas obligé de l’enfoncer. Cela dit, il croyait sincèrement qu’il finirait par trouver ce qu’il cherchait. C’était comme s’ils étaient inconsciemment liés, lui et cet homme, peu importe qui il était.
« Ça prendra le temps que ça prendra. » Répondit-il d’une voix blanche en croisant les bras. Il attendit maintenant de voir ce qu’elle avait à répondre et Naiki se retrouva finalement à dire qu’elle avait déjà vu un homme qui lui ressemblait un peu en effet. Mais si le regard d’Angelo trahit une certaine impatience en entendant ça, il se ravisa vite lorsqu’elle dit que ça faisait un ou deux ans déjà, sinon plus. Il bougea la tête de droite à gauche. « Non, ça ne peut pas être lui. Il serait arrivé il y a environ un an, peut-être un peu moins. » En même temps que lui, finalement. Du moins, c’était ce qu’il se permettait de supposer.

Naiki semblait surtout intriguée par lui, plutôt que par ce qu’il recherchait ou ce vers quoi ils se dirigeaient. Elle voulait savoir de quel monde il venait parce que, et c’est comme ça qu’il le prit, il était vêtu curieusement. Comme un riche disait-elle mais si ça l’intriguait tellement, c’est qu’elle devait trouver ça étrange. Angelo baissa les yeux sur sa tenue avant de les relever vers elle. Quoi ? Il était très bien habillé, et il faisait toujours attention à bien l’être…
« Le monde d’où je viens s’appelle Gaïa. » A priori, osa-t-il penser, parce qu’en vrai, il l’ignorait. « Je peux t’assurer que la nature de mes vêtements n’est pas dû à mon compte en banque mais bien à un certain goût pour des tenues seyantes et élégantes. » Voilà, plus pompeux que ça tu meurs, mais au moins c’était dit. Explorer des mondes pour le compte de Reeve Tuesti, ça payait quand même. Chemise repassée, tenue sombre, chaussures haut de gamme, oui, si on y faisait attention deux secondes, ça sentait le riche à plein nez. Et pourtant, il ne vivait que dans un appartement modeste de Junon, en théorie.

La demoiselle sur qui il était tombé paraissait être, en tout cas, haute en couleurs. Elle savait ce qu’elle voulait et comptait bien l’exprimer : elle voulait l’aider à trouver ce type. Elle connaissait bien son monde alors elle pourrait déjà l’aider à le fouiller. Ils ne seraient effectivement pas trop de deux mais Angelo se fit assez carré sur la réponse. « A tes aises, si tant est que tu ne me ralentis pas. » Cela dit, le léger sourire en coin qu’il eut était clairement moqueur. Quoi ? C’était facile de se la jouer froide et de sortir une phrase dénigrante du genre juste pour le plaisir de voir l’autre réagir. Mais Naiki était si brûlante, comme ce soleil qui tapait fort dans le ciel, que les répliques glaciales d’Angelo ne la touchaient même pas. C’est qu’elle avait un petit quelque chose d’extraordinaire celle-là…

L’interrogatoire se poursuivit avec Naiki qui voulait savoir pourquoi il souhaitait retrouver cet homme. Le regard d’Angelo se fit plus dur. Il fronça les sourcils en se demandant si c’était bon de le dévoiler, puisque ce n’étaient que des hypothèses finalement. Mais si Naiki était au courant, peut-être serait-elle plus poussée à vouloir l’aider, ne serait-ce que par empathie ou justice.
« Il m’a dérobé mon identité. » Il lut rapidement la confusion sur le joli minois de Naiki si bien qu’il éclaircit un peu. « Je ne me souviens pas d’une énorme partie de ma vie. Je ne me souviens que de lui, mais pas de son visage. Mon hypothèse est que nous étions une seule et même personne, jadis. Sans doute était-il la partie la plus… dominante. Il se serait détaché de moi en emportant mes souvenirs. » Ça semblait perché mais Angelo ne tournait pas autour du pot. Il avait horreur de ça. « Ce n’est qu’une hypothèse, mais c’est la plus logique parmi toutes celles que j’ai épluchées. » Et il était rare qu’il fasse les choses à moitié. Il avait longuement réfléchit et restait bien casé sur cette idée. Et peu importe de toute façon ; il comptait bien retrouver cet homme. Il représentait en toute évidence quelque chose d’important pour son existence toute entière, et il aurait sûrement des réponses à lui donner.

« Tu souhaites toujours me suivre ? » Demanda-t-il finalement.
Qui sait, elle pourrait bien le prendre pour un fou lunatique maintenant, avec tout ça.
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 17:46



Maidor engage le combat !

Angelo : 510/510hp - 80/80mp - Limite : 0% - Booster - DemiMP - 20%Paralysie (2 actions)
Naiki : 700/700hp - 300/300mp - Limite : 0% - DemiMP - Carapace (2 actions)

Maidor : 100%

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 18:00

Le temps, il semblerait que cet homme en avait pas mal en fait puisqu'il disait que ça prendra le temps que ça devrait prendre. Dans ce cas, elle tenta de l'aider mais ce n'était pas celui qu'elle pensait vu qu'il ne serait arrivé ici qu'il y avait une année tout au plus. Effectivement, dans ce cas elle ne pourrait rien faire pour lui et elle devrait bien se rendre à l'évidence qu'elle était totalement inutile pour lui pour le coup. Mais elle ne se dégonflerait pas et tenterait dans la mesure du possible de l'aider ! Si tant était qu'il voulait bien d'elle tout de même puisqu'elle ne voudrait pas non plus trop s'imposer dans sa vie si ce n'était pas ce qu'il souhaiterait. Elle osa tout de même le lui demander... Savoir si elle pourrait au moins l'accompagner et il n'y verrait pas d'inconvénient tant qu'elle ne le ralentirait pas.

Elle n'était pas repassée sur sa tenue qu'il disait normale sur son monde mais ce n'était peut être que parce qu'il venait d'un monde où la pauvreté n'était pas aussi présente qu'ici. Autant ne pas se prendre la tête sur les classes de richesses des gens puisqu'elle savait bien que c'était un sujet susceptible d'apporter beaucoup de mésentente entre deux personnes. Non, elle préféra reprendre ce qu'il venait de dire sur le fait qu'il espérait qu'elle ne le ralentirait pas et elle ne fit que de manifester joyeusement que ça ne serait pas le cas en le justifiant.

« T'inquiète ! Je sais me battre donc je pourrais te suivre sans même avoir à me faire protéger ! »

Et comme elle connaissait tout de même pas mal le monde, elle savait qu'il n'y aurait aucune chance à ce qu'elle se retrouve dans la merde à cause d'un monstre qu'elle ne connaissait pas pour le moment ! Mais elle avait autre chose à en tête avant de continuer et de passer la porte sud. C'était concernant la personne qu'il recherchait : si elle était poru faire route avec lui autant qu'elle sache à quoi il ressemblerait à défaut d'avoir un nom. Mais il ne pourrait pas vraiment répondre à une telle question sans faire une longue explication que Naiki ne comprendrait qu'à moitié. Il trouva donc une manière simple de le dire et sommes toutes très directe !

C'était une personne qui lui avait dérobé son identité. De sa vie, il ne se souvenait que de cette personne mais pas de ses propres souvenirs. Il voyait donc comme seul hypothèse que ce type était apparu en le laissant de côté comme étant un surplus qu'il ne pouvait pas garder avec lui. C'était une chose comme ça en tout cas. En quelques sortes, on rechercherait une personne qui avait plus ou moins son comportement, son visage, son apparence, ses facultés quoi. Ca serait une aide notable pour Naiki même si elle se doutait bien que ce ne serait pas elle la première à le voir si jamais Angelo le croiserait lui aussi.

Elle était pensive du coup et le suivait sans trop dire quoi que ce soit. Angelo s'était donc tout de même tourné vers elle pour lui demander si elle comptait toujours le suivre du coup. Elle fut surprise de la question et secoua affirmativement la tête pour confirmer ce qu'il venait de lui demander.

« Évidemment ! Je ne serais déjà plus là sinon ! Et ton histoire m'intrigue pas mal, j'ai envie de t'aider à le retrouver. Ca serait mieux pour vous deux de vous retrouver je pense... » Enfin, elle le pensait seulement mais quelque chose lui était arrivé comme un flash. « Il sait au moins que tu existes ? » Derrière les airs innocents et peut être un peu naïve de cette adolescente, elle avait tout de même une cervelle dont elle savait utiliser et elle le prouvait bien ; elle réfléchissait rapidement et efficacement et avait parfaitement compris que l'apparition d'Angelo, d'après ce qu'il disait serait peut être accidentelle. Si elle était volontaire, celui qu'ils rechercheraient était radicalement un trou du cul mais si jamais ce n'était pas le cas, peut être qu'ils pourraient s'arranger pour rendre des souvenirs au moins à à ce pauvre bonhomme hein !

Enfin, la discussion allait couper court puisque face à eux, devant la porte sud, un monstre assez petit mais impressionnant tout de même était présent et semblait se poster là pour monter la garde. Naiki prit son arc pour préparer la bataille et regarda Angelo pour s'assurer que lui aussi il était prêt. Elle ne se souvenait pas trop de ces monstres là mais elle ne pourrait pas nécessairement parler de ses forces et faiblesses par manque de connaissance sur le sujet. Elle savait juste qu'il n'était habituellement pas très fort... Aucune affinité particulière ou aucune résistance spéciale mais le mieux serait encore de faire des test pour pouvoir s'en rendre compte.

« Il y en a un qui veut pas nous laisser passer... » Fit-elle seulement pour l'inciter à ne pas se risquer à passer à côté.

Naiki : Brise rythmée (Alliés), Tempo (Alliés)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 25 Sep 2016 - 11:41

Angelo n’avait cure finalement si quelqu’un l’aidait, ou pas. Même si c’était une charmante jeune femme, il ne voyait pas pourquoi il se retrouverait embêté par sa présence, tant qu’elle ne l’enquiquinait pas pendant son parcours. Naiki, donc, mentionna qu’elle ne le ralentirait pas ; elle était capable de se défendre toute seule et pourrait toujours se protéger en cas d’attaques.
C’était tant mieux, mais Angelo ne rechignait pas sur protéger une demoiselle de quelques coups inutiles. Ce n’était pas ce qu’il voulait dire en parlant de ralentissement ; il ne voulait surtout pas qu’elle soit du genre à vouloir se détourner de sa route ou à cueillir des fleurs… Il voulait aller droit au but. Il pourrait toujours la protéger si besoin, ça, ce n’était pas tant un souci, il avait longtemps travaillé avec des collègues après tout et ils se sauvegardaient les uns et les autres. C’était ce qui faisait d’eux une équipe après tout. Parce que oui il n’en avait pas l’air comme ça, mais il était altruiste.

Cela dit, le jeune homme s’interrogea sur la volonté de Naiki à le suivre. Après tout, avec l’histoire farfelue qu’il venait de lui raconter, elle aurait très bien put vouloir rebrousser chemin en estimant qu’il avait perdu la boule. Pendant qu’elle répondait qu’elle voulait, évidemment, toujours le suivre puisqu’elle était encore là, Angelo s’empara de son arme en sentant quelque chose d’incorrect dans l’air. Peut-être était-ce un résidu de son ancien pouvoir mais il lui semblait évident qu’une source hostile les guettait. Naiki ne s’en rendait pas compte, elle papotait, tout sourire, en lui demandant justement si cet homme savait qu’il existait.

Temporairement, Angelo baissa son arme, intrigué par son interrogation.
« C’est une bonne question. » Il devait admettre ne pas se l’être posé. Et pourtant, il s’en était posé, des questions. « Si ma théorie est exacte, il y a fort à parier pour qu’il soit au courant. Sauf si cette séparation était involontaire. Quoi qu’il en soit, je dois le retrouver pour redevenir qui j’étais, et je compte bien y parvenir. » Que cet homme ait fait ça volontairement ou pas. Il tendait plutôt à se dire que c’était le cas ; ça alimentait plus aisément sa détermination de se dire que ce type était sûrement juste une enflure qui s’était débarrassé d’un surplus trop faiblard à son goût pour garder toute la puissance et la joie de vivre qu’il pouvait conserver.

Néanmoins, ils ne purent pas trop discuter davantage, puisqu’un ennemi se présenta devant eux. Assez grand, surtout imposant parce qu’il avait une gigantesque queue de scorpion qu’il ne faisait pas envie de se manger. Angelo dévisagea la bête qui était en toute évidence une sorte de chimère – un mélange de plusieurs créatures. Il croyait voir des pattes de félins sauvages, un corps couvert d’écailles, la tête d’un dragon… Sauf si c’était tout bonnement une variété de reptile qu’il ne connaissait pas, c’était somme toute possible. Naiki, d’humeur bavarde décidément, fit le commentaire que leur adversaire ne semblait pas vouloir les laisser passer pour rejoindre la Porte Sud. Ils pouvaient la voir, elle était juste là, ses grands escaliers de pierre menant à une porte fermée… Mais ils ne pourraient pas l’atteindre sans tuer cet animal sauvage. Le combat était donc engagé.

« Ça ne durera pas longtemps. » Répondit-il en retirant la sécurité sur son arme dans un déclic sonore.

Angelo Maîtrise sur Angelo
Angelo Attaque Double sur le Maidor
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Ven 30 Sep 2016 - 14:06

Naiki : Brise rythmée > Bravoure+, Recup+, -20mp (Naiki)
Naiki : Tempo > Booster+ (Alliés), -15mp (Naiki)

Angelo : Maîtrise > Bravoure+, -10mp (Angelo)
Maidor : Planter > {Critique} -48hp (Angelo)
Angelo : 2x > {2} -188hp (Maidor)
Recup+ > +15hp (Angelo), +24hp (Naiki)

Angelo : 477/510hp - 70/80mp - Limite : 19% - Booster - Booster+ (5) - DemiMP - 20%Paralysie - Bravoure+ (5) (2 actions)
Naiki : 800/800hp - 265/300mp - Limite : 0% - DemiMP - Carapace - Booster+ (5) - Bravoure+ (5) - Recup+ (5) (3 actions)

Maidor : -188hp

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 30 Sep 2016 - 19:48

La question de Naiki sur le fait qu'Angelo existait du point de vue de l'homme qu'il recherchait était relativement bonne puisqu'il n'en connaissait pas la réponse. Mais le concerné disait que, de son point de vue, il était hors de question qu'il ne soit pas au courant et qu'il ne tarderait pas à se rendre compte qu'il avait fait une erreur en l'éjectant comme ça. La seule raison pour laquelle ça ne se passerait pas comme ça, c'était si cette manœuvre aurait été involontaire... Dans ce cas, peut être qu'il faudrait voir une autre approche mais Naiki comprenait bien que les retrouvailles n'allaient pas nécessairement être joviales et dans la bonne humeur bien au contraire !

« D'accord, on verra quand on le retrouvera alors ! »

Parce que pour elle, il n'y aurait pas d'autres alternatives : ils le chercheraient, ils le trouveraient et ils pourront voir ce qu'il avait fait et si c'était parfaitement volontaire ou simplement une erreur qu'il n'avait pas prévue. Dans le cas actuel, il faudrait se débarrasser d'une créature qu'Angelo semblait avoir capté bien plus tôt que Naiki n'avait pu la voir. Elle avait été surprise de le voir dégainer son arme et avait donc été aux aguets jusqu'à voir le pourquoi de ce qu'il faisait et réaliser qu'il avait un sixième sens du tonnerre.

Naiki avait donc pris son arme pour pouvoir le suivre dans le combat alors qu'il disait que ça ne serait pas long de toutes façons. La demoiselle fit quelques mouvements qui pourraient laisser entendre qu'elle gesticulait pour pas grand chose mais ce n'était que pour pouvoir appeler à elle des forces différentes. La première pour qu'elle se sente plus puissante tout simplement et la deuxième pour permettre à Angelo de ressentir au même titre qu'elle un rythme plus rapide de ses mouvements.

« On devrait pas avoir trop de mal en effet. » Qu'elle confirma après avoir vu ce dont était apte la drôle de créature. La cible avait été Angelo qui n'avait pas semblé avoir bien mal malgré le fait qu'il s'agissait d'un puissant coup. Il avait laissé du venin s'échapper de son dard – avec quoi il avait attaqué – mais le jeune homme n'en avait pas été altéré, tant mieux dans un sens. Il commença ensuite directement à attaquer en tirant à deux reprises sur lui. Si Naiki pensait le voir courir et utiliser son arme au corps à corps, elle laissa échapper un cri en entendant le son tonitruant des coups de feu. Elle sursauta à un point tel qu'elle manqua même de tomber sur le cul et se retourna vivement pour faire face à Angelo qui avait son arme encore fumante dans ses doigts.

« C'est quoi ces trucs là ? Pourquoi ça fait autant de bruit ? » Elle en avait encore les oreilles qui sifflaient tellement c'était bruyant. Elle en avait la tête qui tournait et elle se demandait bien pourquoi c'était possible de faire des armes de ce genre. Et le pire, c'était qu'elle pensait que c'était une attaque à son égard puisqu'elle n'avait pas eu le loisir de voir que ça avait blessé son adversaire. Elle se prépara donc à endosser une flèche pour frapper Angelo du coup, non sûre de ce qu'elle devrait croire... Il ne l'avait pas averti que ça ferait un tel son lorsqu'il les utiliserait ces armes, elle pensait qu'il suffirait qu'il les utilise pour frapper, un peu à la manière d'un petit marteau voire de griffes de combat quoi !

Naiki : Tirs rapides 2 (Maidor), Tir maxi (Maidor), Tir critique (Maidor)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 16 Oct 2016 - 11:38

La détermination d’Angelo à retrouver cet homme était somme toute évidente, et rien ne pourrait l’arrêter. Ni femme, ni enfant, ni homme ne pourrait trouver les bons arguments pour l’empêcher de retrouver cette personne. Il ne le connaissait pas mais il avait l’impression d’inconsciemment tout savoir de lui, il ignorait où il était, mais il parvenait à le sentir, il ne pouvait lire ses pensées, mais avait le sentiment de savoir ce qu’il ferait ensuite. C’était un procédé très étrange dans son cerveau, quelque chose qu’il n’expliquait pas, et qui avait bien manqué de le rendre fou une ou deux fois. Heureusement, il était assez terre à terre pour se remettre les idées en place et garder un œil sur son objectif.
Aussi, que Naiki l’accompagne ou non, ça ne changerait rien à ses plans. Mais bavarde comme elle était, il se fit surtout la réflexion que, certes ce serait chiant par moments, mais que surtout, elle serait libre d’aller parler à tout et n’importe quoi pour demander des informations. Comme Angelo se fichait d’être discret, ce serait un avantage à son sens.

Pour le moment, un obstacle se dressait devant eux sous la forme d’une sorte de chimère – un mélange de plusieurs monstres. Il ignorait si c’était une mutation ou une créature aux allures simplement bizarroïdes mais ça ne changerait strictement rien à son sort ; il allait mourir. Naiki mentionna aussi que ça ne devrait pas être trop long avant de tendre la corde de son arc, prouvant à Angelo que s’ils se battaient d’une façon similaire, elle utilisait une arme beaucoup plus primitive que la sienne. Du moins, à ses yeux.

Alors que Naiki s’occupait en toute évidence du soutien, Angelo ne fit pas vieux os. Après avoir appelé en lui le pouvoir dont il ignorait tout – ce n’était que de l’intuition pour lui, mais c’était bien autre chose lorsqu’on avait été un être divin autrefois sans le savoir – il n’eut qu’une seconde de concentration pour tirer deux balles sur le maidor qui sembla aussi déstabilisé que Naiki. La jeune femme sursauta à un tel point que du coup de l’œil, Angelo la fit bondir. Il la vit le dévisager avec un mélange de peur et de curiosité avant qu’elle ne demande pourquoi ça faisait un tel bruit. L’homme regarda son pistolet avant d’arquer un sourcil, comme si la question de Naiki était idiote.
« C’est une détonation. En appuyant sur la gâchette, il y a une réaction qui propulse le projectile sur la cible. Le bruit que tu entends, c’est la force nécessaire pour effectuer une propulsion suffisante. » C’était un procédé beaucoup plus compliqué que ça en théorie bien sûr, mais Angelo n’allait pas s’amuser à lui expliquer la science des armes à feu, pas tout de suite en tout cas.

Entre temps, ce satané monstre se permit d’attaquer le jeune homme avec ce qui ressemblait à vu de nez à une queue de scorpion. A l’aide de son dard pointu, il attaqua directement Angelo qui ne sembla même pas broncher. Il resta de marbre en levant un bras pour encaisser le coup et voir sa manche se faire légèrement déchirer, à son propre agacement notons-le. Il fit une grimace de dédain en dévisageant son vêtement abimé. La plaie présente ne parut pas suinter un quelconque poison cela dit, donc si c’était vraiment une queue de scorpion, il n’était pas parvenu à l’empoisonner, c’était une bonne chose. Lâchant des yeux le tissu déchiré, il dévisagea son adversaire avec une certaine hargne plus prononcée.
Ce qu’il détestait quand ses vêtements étaient abimés aussi vulgairement.

« J’ose espérer que tu as suffisamment de gils sur toi pour rembourser les frais du couturier. » Maugréa-t-il, et non il ne parlait pas à Naiki mais bien à la chose qui avait osé s’en prendre à lui. Ça aurait put passer pour une tirade humoristique mais on nota assez rapidement qu’il ne rigolait pas. Il leva son arme pour se préparer à l’attaquer à nouveau, bien déterminé à l’abattre, plus encore maintenant qu’avant.

Angelo Attaque Double sur le Maidor
Angelo Attaque Double sur le Maidor
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Ven 21 Oct 2016 - 11:42

Naiki : Tirs Rapides 2 > {4 dont 1 critique} -563hp (Maidor)
Naiki : Tir Maxi > -550hp (Maidor), -4mp (Naiki)

Angelo : 2x > {2} -188hp (Maidor)
Naiki : Tir Critique > {Critique} -326hp (Maidor), -4mp (Naiki)
Maidor : Planter > {Perçant} -32hp, Poison (Angelo)
Angelo : Opposition (CoupM) > {Critique} -185hp (Maidor)
Angelo : Contre attaque > {Critique} -185hp (Maidor)

Angelo : 2x > {2} -188hp (Maidor)
Poison > -10hp (Angelo)
Recup+ > +15hp (Angelo), +24hp (Naiki)

Angelo : 450/510hp - 70/80mp - Limite : 32% - Booster - Booster+ (4) - DemiMP - 20%Paralysie - Bravoure+ (4) - Poison (5) (2 actions)
Naiki : 800/800hp - 257/300mp - Limite : 0% - DemiMP - Carapace - Booster+ (4) - Bravoure+ (4) - Recup+ (4) (3 actions)

Maidor : -2373hp

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 21 Oct 2016 - 12:30

Le coup de feu aurait de quoi faire peur à n'importe qui mais si Naiki sursauta en l'entendant, le monstre encaissa un choc bien plus difficile à prendre. Inquiète de savoir de quoi il s'agissait, elle lui demanda pourquoi une si petite chose faisait autant de bruit et l'explication fut tout aussi complexe que le fonctionnement même de l'arme en question : c'était la force nécessaire pour propulser le projectile qui était contenu à l'intérieur de l'arme qui faisait une telle détonation. Et encore, c'était simplement expliqué...

« C'est quand même bizarre... Si petit... Et si bruyant ? »

Même son arc ne ferait pas autant de bruit lorsqu'elle encochait une flèche et pourtant, elle estimait que le bruit du vent pourrait alerter les créatures sauvages.

« Ca n'attire pas les monstres sur ton monde ? »

Parce que bon, elle était persuadée qu'on l'aurait entendu au moins jusqu'à la forêt des chocobos là ! Enfin... Elle arrêterait le soutien ici maintenant qu'elle était renforcée et accélérée : elle allait pouvoir passer à l'attaque et démontrerait ce qu'une arme pour elle devrait faire comme bruit en sachant qu'elle n'irait pas alerter tout l'entourage en tirant sans pour autant manquer d'efficacité. Mais ce n'était qu'un entraînement différent, même pas une manière différente de se battre puisqu'elle ne bougerait pas davantage que lui n'aurait pu le faire si ce n'était pour tendre la flèche.

D'un mouvement ample, elle alla déposer plusieurs flèches sur son arc en prenant le temps de viser la créature, gardant un œil sur Angelo quand même pour ne pas se faire surprendre par un nouveau coup de feu de la part de son partenaire. Elle tira toutes les flèches en même temps sans en rater une seule et dans un son qui ne se fit presque pas entendre. Elle ne perdit ensuite pas de temps pour en encocher une autre, une seule cette fois. Elle tendit encore davantage la ligne pour pouvoir envoyer la flèche avec une puissance encore plus grande que précédemment et faire de plus amples dommages sur la créature qui les attaquait.

Tous ses mouvements étaient gracieux à souhait mais elle ne réalisait pas qu'Angelo avait été attaqué et que ça ne lui plaisait pas du tout. Elle l'entendit dire espérer qu'il aurait de quoi rembourser les frais du couturiers et retourna le regard vers lui alors qu'il pointait son arme vers la créature... Elle recula un peu alors qu'elle voyait la charge partir à deux reprises. La concentration pour sa propre attaque ne fut pas au plus haut point dans ce cas alors qu'elle se disait qu'elle n'aurait pas intérêt à déchirer la tenue d'Angelo par mégarde. Elle décocha une nouvelle flèche mais malgré la précision qu'elle put faire preuve en l'envoyant tout justement à l'endroit de sa blessure, elle ne pouvait s'empêcher de garder un œil sur son partenaire qui se fit encore une fois attaquer...

Oh là... Ca n'allait pas lui plaire... Il sembla analyser lui même ce qu'il venait de prendre, il avait été empoisonné qui plus était... Son arme toujours dirigée vers l’adversaire, Naiki jura avoir vu des lumières briller autour de lui, sur son poignet ou son arme peut être, il venait d'enchaîner quatre tirs d'une puissance qui fit reculer le monstre à chaque fois qu'il envoya une décharge. Naiki aurait bien aimé se boucher les oreilles mais avec la taille impressionnante de son arc, elle ne pourrait qu'à peine essayer de se concentrer pour ne pas sursauter à chaque fois qu'elle l'entendait tirer. Le monstre était non loin d'être mort mais elle se disait qu'Angelo risquait d'être encore plus furieux ensuite surtout s'il était encore pris pour cible : elle serait bien apte de l'aider sur ce point au moins.

« Je pourrais te le recoudre moi même si tu veux. »

C'était parti tout seul mais elle avait bien fait elle même sa tenue donc pourquoi ne pourrait-elle pas aider Angelo à refaire la sienne. Malgré tout, elle pensait aussi que maintenant qu'il était empoisonné, il aurait peut être envie d'éclater la bête pour cette raison. Il cherchait peut être une raison de lui en vouloir ? Non... Elle se disait au vu de son accoutrement qu'il devait y être attaché et qu'il devait penser ne pas pouvoir la changer avant de retourner sur son monde. C'était pourquoi elle se disait que de lui proposer de les recoudre elle même lui permettrait de ne pas faire feu trop souvent et ne pas faire un carnage auditif pour la pauvre femme qui n'avait jamais entendu de tels sons si ce n'était à cause d'explosions et encore... Ce n'était pas arrivé tous les jours dans sa vie non plus...

Naiki : Tirs rapides 2 x3 (Maidor)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 29 Oct 2016 - 14:35

Naiki ne comprenait tout simplement pas comment une chose aussi petite pouvait faire autant de bruits. Angelo n’était pas un expert en armement, il ne pouvait que lui offrir une vague théorie sur un plateau d’argent, mais de là à lui expliquer le concept entier d’une arme à feu, ça prendra plusieurs minutes, un temps dont ils ne disposaient pas exactement en ces conditions. Leur ennemi ne leur donnerait pas le privilège de papoter à leurs aises, donc autant qu’ils se concentrent sur la bataille pour l’heure. Cela dit, c’est ainsi que Angelo réfléchissait, mais Naiki s’interrogeait de trop et posa une nouvelle question ; une telle détonation n’attirait-elle pas les monstres ? Angelo jeta un coup d’œil sur son arme.

« C’est une chose qui arrive parfois. On va dire que c’est un risque à prendre étant donné l’efficacité d’une telle arme. » Mais cette conversation eut le mérite de distraire Angelo, qui mangea un coup assez piquant. L’impact déchira un peu sa chemise ainsi que sa veste au niveau du bras, mais en plus, il se retrouva empoisonné, une sensation à laquelle il n’était pas tellement habitué… Il pouvait déjà noté que ça lui filait légèrement la nausée et le tournis qui lui secoua la vision eut de quoi l’agacer plus qu’autre chose. « Tsk. »

Embêté, le jeune homme n’allait pourtant pas se laisser démonter et lança à la bête une tierce menace qu’il comptait prendre au sérieux. I dépréciait énormément qu’on abime ses habits, s’il y avait bien une chose à laquelle il tenait vraiment depuis qu’il était en vie, c’était son apparence et ce n’était pas avec des vêtements déchirés comme ça qu’il allait faire bonne figure.

A sa surprise, alors que sa frustration atteignait un point presque ridicule pour une simple déchirure dans un tissu, il entendit Naiki affirmer que s’il le désirait, elle pourrait le recoudre. Pourquoi ? Pour combien ? Que voudrait-elle en échange ? La méfiance naturelle d’Angelo lui dicta de s’interroger sur ces détails plutôt anodins avouons-le. Il tourna vers elle un regard étonné avant de regarder à nouveau l’ennemi, submergé par ses vieilles habitudes et son entraînement qui lui dictaient impérativement de ne jamais quitter un adversaire des yeux.
« Si ça te chante. J’espère seulement que tu sais ce que tu fais. » Il n’avait aucune envie de se retrouver avec des fanfreluches roses sur ses poignets ou avec du fil vert fluo au dessus du tissu bleu marin… Si tant était qu’elle avait elle-même fait sa tenue, on pouvait supposer qu’elle s’y connaissait en couture, même si elle était friande de couleurs extravagantes - ce que Angelo n’était absolument pas. Il aimait le côté sombre et mystérieux de sa tenue, et préférait se fondre dans l’ombre que de briller comme le soleil, ce que Naiki faisait à merveille.

Etant donné sa détermination à en faire baver à son ennemi au moins, Angelo eut le mérite de faire un sacré carnage. Il ne tua pas leur adversaire, mais la chimère - dans le sens d’un mélange curieux de créatures multiples, du moins ça l’était aux yeux du tireur - sembla en prendre pour son grade, suffisamment pour chanceler un peu sur ses pattes. Il faudrait espérer qu’il succomberait avant que le poison n’handicape le jeune homme de trop. Cela dit il ne s’inquiétait pas de trop ; Naiki avait eut l’intelligente initiative de leur lancer une récupération progressive qui pansait les blessures et leur permettait d’agir plus promptement, une chose plus que bienvenue à l’heure actuelle.

Angelo Attaque Double sur le Maidor
Angelo Attaque Double sur le Maidor
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Dim 30 Oct 2016 - 10:52

Naiki : Tirs Rapides 2 > {6} -690hp (Maidor)
Naiki : Tirs Rapides 2 > {6 dont 1 Critique} -793hp (Maidor)

Angelo : 2x > {2 dont 1 Critique} -279hp (Maidor)
Maidor succombe !

Angelo : 450/510hp - 70/80mp - Limite : 32% - Booster - Booster+ (4) - DemiMP - 20%Paralysie (2 actions)
Naiki : 800/800hp - 257/300mp - Limite : 0% - DemiMP - Carapace (3 actions)


Bilan : 320exp (chacun), 92gils (chacun)

Naiki passe au niveau 17 (Niv+1)
Mélopée mystique appris
Angelo passe au niveau 5 (Niv+4)

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 1 Nov 2016 - 10:33

L'efficacité de l'arme compenserait bien largement l'appel éventuel d'autres créatures qu'elle pourrait provoquer. Naiki avait beaucoup de mal à le concevoir mais elle se disait qu'elle ne pourrait pas se battre avec quelque chose qui faisait autant de bruit. Elle ne pourrait en aucun cas chasser non plus mais elle garderait cet exemple pour elle puisqu'elle comprenait bien que ce n'était pas le genre de cet homme de chasser. Quoi qu'elle devait bien admettre que la force de l'arme était bien prouvée avec la manière dont la balle avait pu pénétrer les chairs de leur adversaire.

Angelo était tout de même assez frustré d'avoir eu sa tenue détériorée... Probablement davantage même que le fait qu'il était empoisonné et qu'il ne le démontrerait pas à la demoiselle ça ! Mais cette dernière put lui dire qu'elle se risquerait bien à le recoudre s'il le souhaitait. Elle avait bien fait sa tenue elle même. Elle faisait souvent du raccord pour les nains de Condéa et aurait pu elle même être couturière si jamais cette fonction existait de là où elle venait. Et maintenant qu'elle y pensait, elle aurait certainement bien pu gagner sa vie à Lindblum de cette manière et plus encore dans une ville sur le monde d'où venait Angelo à en juger par le prix que ça devait lui coûter à chaque fois de faire une telle chose.

Pour l'heure, ils étaient en combat et il ne fit que de lui répondre espérer seulement qu'elle sache ce qu'elle faisait. Naiki ne lui répondit pas en sachant que ça risquait juste de le déconcentrer à nouveau mais elle se disait que oui, elle savait très bien comment y faire même si ça ne serait peut être pas aussi solide que si elle aurait fait un truc extravagant. On ne dirait pas comme ça mais elle avait une tenue des plus résistantes malgré sa légèreté. Elle regarda un temps ce qu'elle devrait faire et se fit la réflexion que ça ne serait vraiment pas long si bien qu'elle osa tout de même reprendre la parole.

« On fera une petite pause juste après le combat, devant la porte sud, pour que je récupère tout ce dont j'ai besoin et je te ferais ça pendant qu'on sera dans le véhicule en direction d'Alexandrie dans ce cas ! »

Elle était toujours aussi joyeuse, elle ne semblait se faire démonter par rien du tout, elle gardait son sourire et son regard pétulant alors qu'elle encochait de nouveau plusieurs flèches à son arc pour tirer le tout en même temps sur leur adversaire. Six d'un coup partirent et le firent souffrir, elle ne lui laissa pas même le temps de se remettre qu'elle répéta la manœuvre pour en voir une s'enfoncer dans la peau de la bête et y rester. Elle allait faire de même qu'elle se fit surprendre par deux nouveaux tirs. Angelo avait utilisé son arme et elle fit encore une fois un bond sous l'impact de cette attaque. Elle entendit un choc ensuite et se retourna pour voir que leur adversaire s'était écroulé. Décidément, elle devrait vraiment s'habituer à ce genre d'arme. C'était vraiment trop bruyant pour qu'elle puisse le supporter de manière normale actuellement.

Plutôt que d'encore lui faire part de ce qu'elle ressentait vis à vis de cette arme, elle préféra aller chercher les gains que le monstre avait laissés et elle en donna une part à Angelo avant d'indiquer la route à suivre pour se diriger vers la porte sud. Des arbres étaient présents tout autour d'eux maintenant et une grande porte très large était en face d'eux. C'était ici qu'elle désirait ramasser le nécessaire pour pouvoir recoudre la tenue d'Angelo. Elle fit un petit détour vers une rivière et elle trouva des plantes qu'elle cueillit sans chercher à en parler avec le concerné. Elle n'en garda qu'une pour pouvoir aller comparer la couleur de la plante avec celle de la chemise de son partenaire et, comme ça semblait lui convenir, elle put lui dire que c'était bon après quelques minutes.

« On peut repartir. C'est juste en face. »

Il y avait un grand escalier à monter derrière cette première porte puis une nouvelle porte à passer. De là, il y avait un petit campement où la porte des vaisseaux était présente. Il y aurait un passage assez rapide à passer et un tax'air serait présent pour les emmener jusqu'à Alexandrie. Une navette serait possible en chemin pour pouvoir aller jusqu'à Tréno mais Naiki ne comptait pas y aller maintenant : elle visait Alexandrie après tout.

Inapte de passer outre, Naiki revint sur le sujet qui la perturbait pour lancer un nouveau sujet de discussion et ne pas rester dans le silence, un silence tout de même assez lourd compte tenu que les derniers mots n'avaient été que pour annoncer le départ.

« Sur ton monde, beaucoup de personnes utilisent ce genre d'arme pour se battre ? » Elle était loin de se douter que sur son monde, il y avait surtout personne qui utiliserait le genre d'arme qu'elle utilisait : des dagues et des arcs... C'était bien plus avancé niveau technologique que celui où était née Naiki.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 2 Nov 2016 - 11:10

Au final et sans trop de surprise, le monstre succomba de ses blessures. C’est Angelo qui eut le plaisir de l’achever en lui tirant deux balles bien précises ; elles frappèrent la tête de l’adversaire, cette tête lézardesque aux couleurs sombres. Il garda un moment son bras tendu, l’arme devant, à attendre de voir si l’ennemi était bien mort. C’est seulement lorsque la bête s’écroula sur le sol que Angelo ramena son bras vers lui et enclencha la sécurité pour ensuite la ranger à sa ceinture.

Naiki ne mentionna rien, probablement toujours prise au dépourvu par le bruit tonitruant de l’arme que portait son nouveau compagnon de route. Ce dernier était habitué et n’était aucunement dérangé, mais il fallait bien admettre que ce son pouvait parfois être problématique pour les tympans, surtout dans des lieux fermés, comme des cavernes, où l’écho était plus propice à provoquer des retours de sons et à faire vriller les oreilles.
Il regarda la jeune femme se déplacer vers les restes du monstre pour récupérer ce qui pouvait être vendu ou utilisé. Malheureusement, il semblait improbable de récupérer sa peau ou ses crocs par exemple, mais Naiki ramena quelques pièces de gils, ce qui était toujours agréable. Angelo la remercia d’un hochement de tête avant de ranger les pièces dans l’une de ses poches. Ce n’était pas une fortune, mais c’était déjà un bon commencement pour pouvoir se payer de meilleurs équipements et une chambre éventuellement.

La parole revint lorsque Naiki lui mentionna qu’ils feraient une pause à la porte sud. Elle récupérerait tout ce dont elle aurait besoin pour lui recoudre son vêtement et elle ferait ça pendant qu’ils seraient dans le véhicule qui les mènerait à Alexandrie. Si elle le disait… Angelo ne pouvait pas tellement la contredire puisqu’il ne connaissait pas du tout la géographie des lieux. Il ne pouvait que lui faire confiance, après tout, elle était plus ou moins son guide dès à présent.

Ils reprirent la route pour rejoindre cette porte sud dont il était question depuis le départ lorsque Naiki, décidément curieuse et toujours intriguée par cette arme – un MK 13, n’avait-il pas déjà dit le nom ? – le questionna pour savoir si beaucoup de gens se servaient de ce genre de choses pour combattre les ennemis. Angelo ne pouvait pas vraiment parler pour l’intégralité de Gaïa, mais il pouvait cependant acquiescer pour la majorité peut-être. Du moins de ce qu’il avait put apercevoir.
« Plusieurs, oui. C’est une arme rapide et efficace. Elle permet d’avoir un point d’avance sur les cibles qui ne jurent que par le corps à corps. » Cependant, il avait croisé d’autres formes de combats évidemment pendant ses nombreuses expéditions. « D’autres préfèrent les armes blanches cela dit. Généralement, les gens venant du village de Wutai adoptent les armes plus furtives, comme des katanas ou des shurikens. Ce n’est toutefois pas ma tasse de thé. » Il eut un sourire en coin en haussant les épaules. Se battre avec une grosse étoile coupante ? Non merci. Quoi qu’à la rigueur, il pourrait très bien utiliser un couteau de chasse en dernier recours.

Il ne lui retourna pas la question. Il n’en voyait pas l’intérêt.

Ce qui l’intriguait toutefois, c’était l’enthousiasme et la détermination de Naiki à le suivre dans ses péripéties. Elle ne le connaissait pas et pourtant, elle consentait à le suivre. N’avait-elle pas des amis, de la famille ? Il n’était pas du genre sentimental, il n’avait aucune famille lui-même et ses amis étaient… tout récemment morts justement, tués par un Béhémoth fou aux abords du sceau de Zanarkand, dans le dôme. Il ne pouvait pas dire avoir quelqu’un à rejoindre, ni quelqu'un qui l’attendait. Il n’y avait que cet homme aux cheveux blancs qu’il cherchait, et chercherait jusqu’à son dernier souffle. Mais Naiki, elle ? Il avait déballé son histoire et à présent, il s’estimait curieux de la sienne.

« N’as-tu donc personne qui t’attends, là d’où tu viens ? Pourquoi te risquer à suivre quelqu’un dont tu ne sais rien ? » Il n’était pas du genre à s’intriguer de la vie des autres, mais il avait développé une curieuse empathie depuis qu’il était apparu dans ce monde, et dès qu’il ne comprenait pas quelque chose, un comportement ou une réponse, il cherchait à mieux comprendre en posant des questions. C’était presque juvénile comme réaction, mais au moins, en général, ça fonctionnait et ça lui permettait de mieux comprendre l’être humain en général…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 2 Nov 2016 - 11:54

La marche continuait et Naiki avait proposé de faire une pause à la porte sud pour qu'elle puisse récupérer ce dont elle avait besoin pour recoudre la veste de son allié. Elle s'était néanmoins encore une fois intéressée après avoir récupéré tout le matériel nécessaire à ce que les personnes de son monde faisaient ou utilisaient comme armes. Ce genre d'arme était fréquemment utilisés mais il précisa que des personnes qui venaient du village de Wutai, peu importait ce dont il s'agissait, certainement un village reculé pensa Naiki, se battaient davantage avec des armes blanches comme des katanas ou des shuriken. Il n'aimait pas trop ça. Il préférait certainement donc les arcs comme Naiki les manipulait si bien... Après, peut être qu'il ne jurait surtout que par la rapidité et la simplicité d'usage des armes à feu, aussi bruyantes soient-elles...

« Ici, c'est surtout des armes blanches. Les trucs que tu as n'existent pas en fait. » il avait du s'en douter à sa réaction. Mais c'était surtout ce qu’elle pensait sans avoir de certitude : elle n'en avait jamais vu du moins. « On peut trouver toute sorte d'arme blanche et je crois que les arcs sont les seules armes à distance... Si on ne compte pas les armes de jet. » Comme les kunai ou les shuriken justement. Mais il faudrait être très habile pour pouvoir les utiliser, certainement fort aussi puisque ce n'était pas Naiki qui pourrait le faire aussi efficacement qu'elle ne maîtrisait son arc.

La route reprenant alors vers la grande porte sud, Angelo s'était intéressé à ce que Naiki pourrait avoir à chercher : si quelqu'un l'attendrait quelque part. Il voulait surtout savoir pourquoi elle se risquait à suivre une personne dont elle ne savait rien et la réponse pour elle, bien que simple, pourrait être difficilement acceptable. Mais le temps passait et Naiki se rendait compte que si on ne pouvait s'offrir ce qu'on désirait, ce n'était pas une vraie vie.

« Je n'ai plus de famille depuis longtemps. Et les personnes qui m'ont élevées sont un peu le genre envahissant qui empêchent leurs enfants de faire ce qu'ils veulent. J'ai envie de découvrir les mondes et de mener mes propres aventures, comme mes vrais parents. Je n'ai pas envie de dépérir comme tous les nains de mon village. » Ca, c'était dit au moins. Et le reste de la question était tout bonnement répondu en même temps puisque c'était pourquoi elle s'était accrochée à une personne qui lui permettrait de visiter d'autres mondes par la suite. C'était peut être dangereux mais c'était la voie qu'elle avait choisie. Ca avait certes tué ses parents mais ils avaient tout de même voyagé pas loin de vingt ans avant que ça n'arrive. Maintenant, c'était à son tour de prendre son envol, que les nains de Condéa le veulent ou non !

« J'ai choisi mon chemin moi même et si je ne te dérange pas, je serais heureuse de pouvoir partager tes aventures. » Même si ce n'était peut être pas le bon choix, elle ne s'en soucierait pas. Elle ne rêvait que de voyager et découvrir le monde. Peu importait avec qui elle pourrait le faire ou dans quelles circonstances. Si c'était pour une vengeance, pour une quête de juste, pour une folle aventure ou même pour un pèlerinage initiatique, elle aurait été capable de le faire.

« On arrive à la porte sud. » Fit-elle enfin en le regardant pour voir s'il avait calculé. En même temps, avec l'immense porte barrant leur chemin, on ne pourrait pas se tromper.

« Qui va là ? Pourquoi désirez vous passer ? »
« Bonjour, on cherche à rejoindre Alexandrie. On vient de Lindblum. »

Le garde les regarda tour à tour avant de juger que ce n'était pas des malfaiteurs et leur ouvrir.

« D'accord, vous allez être escorté jusqu'au camp. »
« Merci ! »

La porte s'ouvrit et quatre gardes furent présents. Deux restèrent à la porte et deux collèrent le duo surtout pour s'assurer qu'ils ne tenteraient rien et pour veiller à leur comportement davantage à leur sécurité vu que ce n'était qu'un très long escalier à monter jusqu'à une nouvelle porte. C'était une sorte de sas qui filtrait les gens autrement dit. Du coup, Naiki ne parla pas des masses sur la montée, ne se sentant pas trop à l'aise avec ces gars là. Une fois que la deuxième porte fut ouverte, l'un d'entre eux reprit la parole.

« Passez par la ruelle là bas et adressez vous au guichet pour prendre un ticket pour Alexandrie. Vous devriez vous dépêcher, le train va partir dans cinq minutes. »

Naiki fit un signe de tête au garde pour pouvoir le remercier et ne traîna pas trop pour aller vers la ruelle en question. Il y avait le comptoir ensuite sur la droite et le train où le contrôleur attendait à l'entrée pour regarder la validité des tickets.

« Normalement, c'est gratuit aujourd'hui mais presque personne n'utilise ce moyen de transport depuis un moment. »

Depuis en fait quelques années : les vaisseaux étaient devenus à la mode et c'était le moyen de déplacement le plus fréquemment utilisé pour aller de Lindblum à Alexandrie. C'était aussi le plus cher mais le plus sûr puisqu'il n'y aurait pas d'attaques de monstre pendant le vol après tout. Naiki avait presque eu le réflexe de prendre la main d'Angelo mais elle s'était arrêtée en frôlant cette dernière pour se retenir et simplement lui dire de se dépêcher un peu. Elle trottina jusqu'au comptoir où elle demanda deux places le temps qu'Angelo se pointe et elle se dirigea ensuite vers le train, attendant cette fois Angelo pour passer la porte. Le départ était imminent...
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 13 Nov 2016 - 16:59

Il y avait une raison simple au pourquoi Naiki le suivait sans s’importuner de ce qu’elle laissait derrière ; elle n’avait plus de famille. Les gens qui l’avaient élevée étaient du genre envahissant, alors elle préférait éviter d’y retourner. Elle voulait découvrir le monde, mais de là à bondir sur le premier individu, c’était tordu… Soit cela dit, elle faisait ce qu’il voulait, il n’était pas son chaperon et encore moins son père. Si elle voulait le suivre, c’était à ses aises, surtout qu’elle semblait curieusement déterminée à vouloir l’aider à retrouver cet homme qu’il cherchait. Tant qu’elle voyait de nouveaux paysages, c’était la seule chose qui lui importait. Peu importe avec qui elle voyageait, ou même pourquoi elle le suivait. Son unique objectif était d’être libre de faire ce qu’elle désirait.

« Si c’est ce que tu souhaites. Comme je te l’ai dis, ne me mets pas de bâtons dans les roues, et tout le monde sera content. » C’était sa seule condition pour qu’elle l’accompagne, ce n’était pas trop demandé en théorie. Elle semblait prête à s’engager à ne pas l’embêter, Angelo décida donc de prendre pour acquis qu’ils voyageraient ensemble à présent.

Naiki lui indiqua qu’ils arrivaient à la Porte Sud. Il dévisagea des marches et des hommes qui se tenaient en haut, des gardes à priori. Il ne fallait pas être calé en châtellerie pour deviner qu’à leur position et leur attitude, ils étaient clairement des gardes. Ils furent rapidement interrogés sur leurs intentions et Angelo laissa Naiki répondre, c’était mieux. Non pas qu’il aurait été agressif mais il fallait quand même qu’il laisse l’experte parler, c’était son monde après tout.
Ils furent escortés jusqu’au camp. Angelo prit le temps d’observer les alentours. Ils semblaient surveiller qui passait par ici scrupuleusement, s’était-il passé quelque chose ? Peut-être qu’ils avaient été attaqués récemment, le jeune homme l’ignorait, il n’interrogea personne. Tant qu’ils pouvaient passer…

Le train quitterait la gare d’ici cinq minutes. Angelo écouta Naiki lui expliquer que normalement, ça aurait été gratuit, mais de toute façon, presque plus personne n’utilisait ce moyen de transport. Dommage, c’était tout de même d’une bonne utilité. Il sentit à peine la main de Naiki l’effleurer lorsqu’elle lui demanda de se dépêcher, sans doute craintive qu’ils ne ratent le train. Il ne pressa pourtant pas le pas, il sentait bien qu’il avait le temps. Il se hissa dans le wagon pour remarquer qu’il n’y avait effectivement personne… Ils seraient tranquilles au moins. Il jeta un coup d’œil pour voir où serait la meilleure place et choisit délibérément une vers le centre.

A priori, Naiki avait récupéré ce dont elle avait besoin pour recoudre sa veste. Avant qu’elle ne se mette à l’œuvre, Angelo s’assura quand même que le fil qu’elle choisissait serait de la bonne couleur. Sa veste était bleu marin, il nota que par une tierce chance, le fil était quasiment de la même couleur… Il ne comptait pas faire de chichi pour une petite teinte.
« …Tu ferais mieux de savoir ce que tu fais. » Lança-t-il en lui rendant sa bobine de fils. Ce n’était pas qu’il ne lui faisait pas confiance mais s’il y avait une seule chose qu’il appréciait dans cette sainte et maudite vie, c’était bien sa tenue vestimentaire. Il y faisait toujours attention. Résigné, le jeune homme retira sa veste pour dévoiler une chemise blanche avec des lignes verticales. Il la lui donna et la laissa s’organiser avec ça sans daigner observer son travail. Il ne pouvait pas prétendre s’y connaître.

Le train démarra et son regard se dirigea naturellement vers l’extérieur. Il n’y avait pas grand-chose à voir, mais il pouvait se noter une certaine différence avec les autres trains dans lesquels il était déjà monté. Le mouvement n’était clairement pas le même. C’était plus primitif… Enfin, au moins ça leur évitait de faire toute la route à pieds, ce qui aurait été sans aucun doute bien plus long. Ce qui allait sembler long là, surtout, c’était pour Naiki, puisqu’il n’avait pas la conversation facile. Cela dit, il aurait au moins la bonté de lui répondre si elle lui parlait…
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Quand le destin s'en mêle
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand le destin se charge des retrouvailles... | Chace
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum