Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Une rencontre au poil
Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 15 Sep 2016 - 12:59

C’était le matin. Le soleil perçait timidement les stores fermés des maisonnettes de Bhujerba. Les oiseaux chantaient et doucement, le coq se réveilla, perçant le silence de son cri strident. La ville commençait à se mettre en mouvement. Les maraichers s’étaient installés à l’ombre pour vendre leurs produits bien spécifiques et quelques clients matinaux discutaient vivement de la perspective de la journée.

Fran venait de s’éveiller dans une petite auberge. Balthier se trouvait à ses côtés encore endormi. Ils avaient décidé de dormir dans un lit bien confortable au lieu des banquettes du Sillage. En outre, il était plus facile pour eux de loger ici, ainsi, ils pouvaient directement prendre contact avec les personnes détentrices d’informations précieuses. Elles avaient fait exprès de laisser planer le mystère et il fallait avouer que le duo de pirates avait été intrigué. Après tout, il était souvent en quête d’aventures !

Les joies d’être pirates du ciel, c’est la liberté de réaliser ce que l’on veut. Fran et Balthier étaient rentrés tard dans cette auberge et il devait être proche de midi quand Fran se leva sans un bruit, et marcha d’un pas aérien vers la salle de bain. Elle éclaira la pièce et ferma la porte. Elle enclencha le robinet et laissa couler l’eau dans la baignoire tout en se déshabillant. Elle sélectionna une série de gels douche et de gels moussants. Fran ne lésina pas sur le bain moussant et s’installa sans d’autres formes de procès dans ce bain chaleureux.

La journée va être mouvementée, se dit Fran, prise d’une intuition dont elle seule avait le secret.

C’est pour cela qu’elle se détendait avant de partir faire quelques courses pour manger. Elle savait bien où aller pour sélectionner de bons produits peu coûteux. Au bout d’un quart d’heure, elle se lava, se sécha et s’habilla pour aller au marché. Avant de partir, son regard tomba sur une belle bouteille de parfum nommée "Mogtchouli". Curieuse, Fran s'en aspergea et se dirigea vers la sortie. Il y avait un maraicher qui, une fois l’heure de ranger ses affaires, pouvait baisser son prix d’un fameux coup. C’est d’ailleurs là où Fran se rendit et elle s’immobilisa devant ledit maraicher. Elle ne lui était pas inconnue.

« Ah bonjour ! Dure soirée ? »

Fran acquiesça et sélectionna plusieurs produits locaux qui l’intéressaient et qui intéresseraient Balthier. Elle paya des broutilles au marchand et retourna jusqu’à la chambre d’hôtel. Elle déposa le sac au fond du lit et prit un morceau de pain avec du fromage bien crémeux.

« J’ai ouï dire que les informateurs seraient bientôt là ».

Bien souvent, le duo de pirates attendait ces personnes en buvant un verre d’alcool. Cela donnait tout de suite un genre plutôt classe aux deux jeunes gens. Les cheveux de la Viéra étaient encore humides et une goutte glissa sur son épaule. Après s’être sustentés, Fran et Balthier descendirent d’un commun accord boire une lichette d’alcool.

Le deal était normalement des informations contre de l’argent. Cependant, le couple de pirates ne voulait pas payer évidemment. Souvent, les jeunes gens opéraient de cette manière. Balthier se déplaçait jusqu’aux informateurs et récupérait ce qu’il souhaitait. Et au moment de régler la note, Fran s’arrangeait pour déclencher un évènement assez bruyant et mouvementé pour que le duo s’éclipse en catimini. Pour l’instant, Fran et Balthier en étaient à boire leur verre. Un homme et une femme à l’allure louche pénétrèrent dans l’auberge et Fran lança un regard à son compagnon du ciel. Ils allaient rentrer en action comme convenu.

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Ven 16 Sep 2016 - 18:47

C’est que ça faisait du bien de dormir dans un vrai lit douillet. Pas que les banquettes du Sillage me dérangent bien au contraire c’est mon petit bijou, mais je dois bien avouer que ce n’est pas aussi confortable. Après le Sillage c’était mon chez moi tout comme pour Fran donc même si on aimait bien un lit comme ça ce ne serait que de temps en temps. Après tout on pouvait se le permettre. Surtout que pour le coup, ça nous arrangeait bien de dormir sur place vu qu’on pourrait plus facilement prendre contact avec ceux qui devaient nous donner des informations.

Ils étaient restés très vagues sur toute cette histoire et maintenant notre curiosité était piquée au vif. En tant qu’aventuriers et pirates du ciel on ne reculait jamais devant des quêtes intéressantes et celle-là elle sentait le mystère et le danger à plein nez voir même le bon paquet d’oseille, donc tout ce qui fait que j’aime ce que je fais. L’un des points aussi intéressant c’est qu’on fait ce que l’on veut quand on le veut et à partir du moment où on tape dans l’illégal faut juste pas se faire choper.

Je m’étirais tranquillement finissant de me réveiller en voyant que Fran était déjà partie. Sûrement pour faire quelques courses, elle aimait bien ça et elle savait le meilleur moment pour les faire à bas prix. Je pris le temps de prendre une douche et revint ensuite m’asseoir sur le lit. J’avais finis de m’habiller ou presque qu’en Fran arriva vu que j’enfilais mon haut. Mon équipière s’installa de nouveau sur le lit aussi et commença à manger un bout tandis qu’elle me prévint de l’arrivée imminente de nos invités informateurs.

Excellent, on mange un bout et on descend au bar pour les attendre.

Je pris un bout de pain avec du bœuf séché puis une fois rassasié on descendait tous deux s’installer pour boire un bon verre d’alcool. C’était notre habitude on faisait toujours en sorte d’être confortable et un verre à la main lorsqu’on avait des invités. Enfin on avait une autre méthode aussi qui venait après, parce que bon normalement on devait donner de l’argent en pour des informations qu’on obtenait, mais on ne payait pas souvent voire même jamais. On faisait toujours en sorte que l’un d’entre nous mène le jeu tandis que l’autre attendait le moment idéal pour faire diversion afin de pouvoir filer en douce. Jusqu’à maintenant ça a toujours marché donc j’espérais que ça le ferait aujourd’hui aussi.

Justement en parlant du loup nos amis arrivaient. D’un commun accord je regardais Fran et avançait jusqu’à eux tandis qu’elle observerait de loin attendant le signal pour nous aider à prendre la poudre d’escampette. Je souris aux deux nouveaux arrivants.

Bienvenue à vous, Balthier pirate du ciel. J’ai entendu dire que vous aviez des informations intéressantes à fournir vous serez grassement payer si vous les partager avec moi dis-je appuyant mon argument en posant la main sur la bourse que j’avais attachée à ma ceinture, celle-ci était pleine d’or.

Ils me sourirent et m’invitèrent à m’asseoir à l’une des tables avec eux. Il y avait un homme de grande taille avec les cheveux longs plutôt baraqué. Et l’autre était une informatrice, une belle brune aux yeux bleus.

Que pourrait bien m’apprendre une belle demoiselle comme vous ?

L’homme restait de marbre comme s’il était là pour la protéger. Cette fille était donc quelqu’un d’important ? Qu’était donc cette histoire encore ?

Eh bien il y a un village près d’ici pas forcément très peuplé, mais le noble qui dirige celui-ci à quelque chose qui m’appartient. J’aimerais bien le récupérer. Et non je ne suis pas informatrice j’ai fait courir cette rumeur justement pour vous trouver. J’ai entendu parler de vous et de votre collègue Viéra au bar. Des pirates du ciel qui n’ont pas froid aux yeux du moment qu’il y a de l’argent à la clé. J’ai besoin de vous, si vous réussissez c’est vous qui serez grassement payer comme vous dites.

Qui me dit que ce n’est pas un piège cette histoire ?

Auriez-vous peur de ne pas être à la hauteur ?

Peur ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Je ne recule jamais devant un contrat comme celui-ci. Cependant, je ne suis pas seul à décider. Laissez-moi deux minutes afin d’en parler à ma collègue.

Je me levais et allait retrouver Fran, ne sachant pas encore bien quoi penser de cette proposition. Je lui expliquais brièvement de quoi il retournait.

Qu'est ce que t'en penses ? C'est pas un peu louche cette histoire ?
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 17 Sep 2016 - 1:15

Si la vie est un voyage, l’aventurier devait être l’homme le plus vivant du monde. Ses aléas de sa trépidante existence l’avaient conduis dans des lieux lointains, des mondes bien différents de celui dans lequel il avait passé la grande majorité de son existence. Et bien qu’aucun jour ne passe sans qu’il ne maudisse le destin de l’avoir condamné à vagabondé dans des lieux hostiles en proie à des monstres et des dangers défiants l’imagination, parfois la beauté et l’exotisme des lieux qu’il visitait l’émerveillaient. Redevenant pour quelques instants fugaces un enfant découvrant le monde, tout cela lui rappelait que de toute sa vie, son ancienne vie, il n’avait en fait rien vu de son propre monde, rien de ses propres yeux, aucune vidéos ou photographies n’aurait pu rendre justice au panorama qui s’offrait à lui. Une ville flottant au dessus des nuages, un paysage surréaliste pour cet homme qui avait, jusqu’il y a peu, vécu une existence reclus dans un cocon, trop occuper à ce couper du monde. Bien sûr, sa vie lui manquait de bien des façons, ses habitudes avaient été perturbé, son confort anéantit et son intimité était à présent inexistante, tant les frontières de son espace vital étaient constamment violées son compagnons de voyage bien trop envahissant.

Le petit mog était installé sur son dos, sa tête dépassant de son épaule et son pompon rouge ballotant de droite à gauche au rythme de la démarche du guerrier de la lumière. Inlassablement collé aux basques de Zan, Boule-de-Neige Alias « Peluche » ne manquait pas une occasion d’incité l’aventurier à partir mettre sa vie en péril dans une quête aussi insensée que dangereuse. Lui rabâchant qu’il était l’élu, que le destin d’une multitude de mondes dépendrait de ses actions, qu’il ne devait pas extorquer d’argent aux villageois qu’il sauvait, qu’il fallait se montrer humble, serviable, altruiste et ne pas dire de gros mots… cette agaçante petite boule de poils était réellement décidé à faire de l’ancien neet une sorte de bon samaritain. Mais généralement Zan se contentait de l’ignorer comme il ignorait généralement cette petite voix qu’on appel « conscience » sa principale préoccupation avait été de rester en vie assez longtemps pour voir ces fameux mondes dont Peluche rabâchait le sauvetage.  Et gouter à leurs femmes aussi cela dit en passant, bien que pour le moment les tentatives de séduction entreprises par Zan n’avait pas été réellement fructueuses, généralement la faute à une petit geignard à fourrure blanche, le jeune homme ne perdait pas espoir qu’avec son nouveau charme et sa riche expérience en « Gal Game » lui permettrait de réaliser le parcours sans faute jusque sous les jupons de nombreuses beautés dans ces contrés étrangères.

Après l’émerveillement de la découverte, le jeune homme se retrouva face à un constat simple mais non moins alarmant, il se trouvait sur une île, flottant au dessus des nuages, sans vaisseaux pour la quitté et trop peu d’argent pour espérer embarquer légalement dans un transporteur.

« Peluche, rappel moi comment est-on arrivé là ? »

« Tu as touché un sceau brillant qui nous a transporté dans un autre monde Kupo !  »


Concentrant ses efforts afin de garder son calme face au ton joyeux et badin de son acolyte, l’aventurier poursuit sur un ton neutre, marqué d’une pointe de sarcasme :

« Et qui était le géni m’assurant que peu importe la destination il y aurait sur place un autre sceau pour repartir ?  Car visiblement on a fais le tour du coin et je n’ais pas vu notre ticket de retour pour le Kansas Toto. »

Une référence que son compère ne pourrait pas saisir, mais pour Zan cela n’avait aucune importance, rien de ce qu’il connaissait n’avait culturellement de sens peu importe où il aille à présent. Le mieux qu’il pouvait faire c’était d’en rire. Le Moogle se gratta un instant le menton avant de répondre d’un air songeur :

« À mon avis le sceau à peu être mal réagi avec le fait que tu ai été toi-même invoquer d’un monde étrange, et du coup on a été téléporté loin du sceau de retour Kupo !  »

Une explication vague dont le vagabond allait devoir se satisfaire, néanmoins Peluche se montra plus utile grâce à ses connaissances sur le monde où il se trouvait à présent, une contrée du nom d’Ivalice, bien différente d’Héra où Zan avait été invoqué sans réel ménagement. Il ne fallut pas longtemps pour que les estomacs des deux partenaires grondent à l’unisson, les mettant en quête d’un établissement où il pourrait se sustenter à moindre coût. Leurs errances les mena jusqu’à une auberge à l’allure plus ou moins honnêtes, Zan et Peluche ne perdirent pas de temps et entrèrent, se dirigeant vers le comptoir. L’établissement était déjà plein de vie,  l’aventurier avait déjà eu l’occasion de croiser certains des ethnies qui peuplaient Ivalice, il découvrit sur place quelques humanoïdes porcins dont il apprit plus tard qu’ils étaient appeler des Seeq. Il avait déjà eux l’occasion de croiser des individus aux apparences inhabituelles lors de son errance sur Héra, mais il fut fasciné par la diversité qu’offrait Ivalice, au moins sa relative habitude à traiter avec l’inhabituel lui permettait d’éviter de dévisager ou de fixer trop longtemps les autochtones, il n’avait pas du tout besoin de déclencher une rixe avec l’un de ces irritable homme lézard aux longues oreilles, ni même avec un Seeq d’ailleurs.

Il arriva au comptoir et prit un tabouret, Peluche l’imita et s’amusa à tourné sur lui-même jusqu’à ce que son siège le place à la bonne hauteur. L’aubergiste s’approcha, essuyant une chope avec un chiffon humide et demanda à l’aventurier ce qu’il pouvait lui servir. D’un air songeur le jeune homme répondit :

 « Et bien en fait, je rêve d’une bonne chope de bière et d’une énorme steak débordant de l’assiette. »

La simple allusion au steak suffit à faire saliver le mog qui rêvait déjà de la bonne pièce de viande bien juteuse. Le tenancier esquissa un sourire avant que Zan ne reprenne :

Mais comme on est fauchés on va prendre une soupe et un verre de lait. »

Le propriétaire émit un grognement, visiblement non amusé et partit annoncé la commande en cuisine avant s’occuper d’autres clients. Zan en profita pour jeter un coup d’œil au reste de la salle et prêter l’oreille à ce qui pouvait s’y raconter, encore son instinct de joueur qui associait la taverne comme lieux classique pour commencer une quête, si possible bien secondaire, pas trop dangereuse et qui paye bien. C’est lorsqu’il eu presque fini de faire le tour de la salle du regard, qu’il tomba nez à nez avec la plus sublime créature sur laquelle il lui avait été donné l’occasion de poser les yeux. Longue silhouette aux formes aussi harmonieuses que généreuses, un teint de peau sombre et des cheveux pâle inspirant l’exotisme, de longues oreilles lagomorphes à l’apparence duveteuse et ce parfum, il n’était qu’à deux, peu être trois mètres d’elle, mais il pouvait sentir cet arôme délicat. La vu de la viera le laissa béat d’admiration, comme s’il contemplait une créature sortit tout droit d’un rêve, elle représentait une forme de perfection, dégageant une sensualité et une élégance hors normes. Plonger dans sa rêverie, l’aventurier ignora le service de son bol de soupe, le petit mog engloutit sa propre écuelle d’une traite, jeta un instant un regard interrogateur à son acolyte, toujours captivé par sa nouvelle muse, et décida d s’attaquer à la part de Zan. Sans même détourné le regard de Fran, le vagabond posa machinalement sa main sur la tête du mog avant de lui plonger dans le bol de soupe, malgré les gesticulations  paniquées du moogle en apnée. Rien ne semblait pouvoir lui faire quitter cette sublime incarnation de la grâce féminine, de peur que s’il la quittait des yeux une seconde, elle disparaitrait pour le plus jamais lui faire la faveur de sa présence.

Hormis peu être quelques mots que l’oreille maraudeuse et alerte de l’aventurier avait perçus. Une discussion à propos d’une grosse récompense, de culot, tout à fait le genre d’exploit qui non seulement lui remplirait les poches, mais en plus lui permettrait de monter une réputation permettant de le faire brillé auprès du nouvel sujet de son inconditionnelle passion. Il était certain qu’une demoiselle d’une telle prestance méritait la compagnie d’un homme d’un certain calibre, un gentilhomme plein d’audace, il ne tenait qu’à lui d’être cet homme et alors…

Et alors c’est ainsi qu’un individu à l’apparence fringante s’approcha du bar, venant engager la conversation avec la demoiselle sous le regard toujours médusé mais ignoré du guerrier de la lumière errant. Lâchant son emprise sur le mog, qui avait prit l’initiative de boire toute la soupe dans laquelle il aurait sinon fini noyé, Zan reconnu à sa voix le frileux filou à qui la requête avait été proposée. Semblait il que la magnifique beauté languissant au bar n’était autre que la partenaire du flibustier dont le visage roublard autant que retord n’inspirait aucune confiance à l’aventurier et ne semblait collé avec aucun des pré-requis précédemment cités.  Encore trop choqué par cet offusquant retournement de situation, l’aventurier séducteur décida de tendre encore un peu l’oreille en toute discrétion. Il n’allait pas laisser ainsi une telle injustice, il ne saurait le toléré, mais il avait plus que besoin d’en savoir plus sur les intérêts de la belle viera. Entendre sa réponse et connaitre son avis lui permettrait sans doute de faire la lumière sur sa relation avec son prétendu complice, peut être n’étaient ils pas si proche que ça… Zan se berçait d’illusions afin de recouvrer son courage. S’il voulait tiré son épingle du jeu et sortir du lot, il allait devoir agir, et bien.
Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 19:55

Dans le duo de pirates, Balthier se chargeait toujours des mots. Il était beaucoup plus doué que Fran qui elle, ne prenait jamais de gants pour parler. Après tout, elle était directe, c’est ce qui faisait partie de sa personnalité. Elle avait le mérite d’être honnête dans ses réponses et de ne pas entourer de miel, ses paroles. Cependant, dans une société, il était difficile de paraître sympathique avec un caractère ainsi. Généralement, les gens préféraient discuter avec des pincettes. C’est pour cela qu’elle laissait négocier son compagnon Balthier. En outre, les Viéras étaient souvent prises pour des créatures froides et peu avenantes.

Balthier avait eu le temps d’avaler un morceau de pain et de bœuf séché et de s’installer pour boire le verre prévu. Le bel homme observa sa compagne et d’un regard, ils opérèrent. Balthier s’occupait d’accueillir en tout bien tout honneur les deux personnes et Fran regardait de loin pour voir si tout allait bien. Le beau pirate commençait bien son discours. Il était rassurant et flatteur. La belle guerrière voyait bien que la jeune informatrice avait du mal à ne pas rougir un peu.

L’avantage d’être une Viéra résultait aussi de posséder une bonne ouïe. Elle entendait donc ce qu’ils disaient. Apparemment il y avait un village tout près. Fran ne l’avait jamais encore vu en tout cas. Mais la belle blanche entendit aussi une phrase hors contexte « Mais comme on est fauchés on va prendre une soupe et un verre de lait » et quelques instants après, elle entendit un petit « plouf ». Mais Fran ne faisait pas vraiment attention car Balthier venait s’enquérir auprès d’elle.

« Un noble dans un petit village, ce n’est pas courant. Il y a peut-être un piège. Mais il est intéressant de vérifier... »

Après tout, ils n’étaient pas là pour chômer. Fran pensait qu’il était judicieux d’aller vérifier, au moins, ils en auraient le cœur net. Balthier allait sûrement rapporter l’information pendant que Fran vida d’une traite son verre d’alcool. Elle se leva ensuite, prenant beaucoup de hauteur dans l’auberge avec ses chaussures hautes, ses longs cheveux retombant avec souplesse sur le bas de son dos. La lumière tamisée et le bois sombre de l’auberge rendaient l’observation plus difficile. Fran ne prêta pas attention à ce qu’il se passait et n’avait pas remarqué le petit manège de son admirateur secret. Il n’allait pas sans dire qu’à cette hauteur-là, il devait avoir une vue imprenable sur le fessier rebondi de la belle Viéra.

Le duo de pirates s’en alla en dehors de l’auberge pour parcourir une assez courte distance. Le village se trouvait apparemment après les mines de Lhusu. Le soleil avait voyagé un peu dans le ciel et pourtant il faisait assez chaud. Heureusement, dans la mine il ferait plus frais. Mais il n’était pas sûr qu’avec les combats cela s’arrange. En tout cas, les deux jeunes gens n’avaient pas senti encore la présence de quelqu’un. Fran avait bien senti qu’on l’observait dans l’auberge mais elle était habituée à ce que les gens la regardent. Après tout, ses oreilles ne passaient pas inaperçues.

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Mar 20 Sep 2016 - 19:49

Bon comme d’habitude lorsque les informateurs arrivèrent c’est moi qui alla vers eux. On va dire que comme beau parleur j’étais nickel tandis que Fran et bien elle est un peu trop directe avec les gens et soit ça passe soit ça casse. Donc comme j’ai envie d’un peu d’aventure je préfère que ça passe aujourd’hui. Surtout que Fran est généralement meilleur que moi quand il s’agit de faire diversion. On se complète après tout elle n’est pas mon équipière pour rien. On se connait depuis un certain temps elle et moi maintenant et on se comprend même s’en parler à présent. Un regard suffit très souvent, mais préférant parler pour ma part je finis toujours par l’ouvrir.

Fran entendait la conversation de loin avec son ouïe fine donc c’était un peu comme si elle assistait elle aussi à l’échange même si elle était au bar et donc loin pour le commun des humains. Une Viéra c’est une partenaire parfaite pour moi quand j’y pense, charmante, bonne ouïe et Fran avait plusieurs qualités qu’elle n’avait plus besoin de me démontrer. Elle était intelligente et avait un meilleur instinct que la moyenne. Faut dire aussi qu’on n’avait pas jouer avec notre instinct avec nos aventures. On se méfiait de tout maintenant mais même si ça sentait le piège on y allait quand même car on ne savait jamais vraiment ce qu’on pourrait retirer de tout ça.

D’ailleurs nos informateurs étaient en fait nos employeurs. Autant dire que c’était intriguant tout en sentant le danger à plein nez. Pourquoi nous ? Le fait qu’on soit pirates rendait la chose illégale ce qui voulait dire qu’il y avait forcément un truc de louche là-dessous sinon ils iraient voir les autorités. A moins que ce ne soit encore autre chose par rapport aux querelles entre les familles nobles. Bref, avant d’accepter j’allais quand même voir ce qu’en pensait Fran même si elle avait dû entendre je lui répétais en résumé la situation. On ne sait jamais si un bruit alentour l’avait empêché de tout entendre.

Comme je le pensais je n’étais pas le seul à trouver ça terriblement suspect. Elle pensait elle aussi à un piège, mais tout comme moi elle voulait aller voir de plus près si c’était vraiment ça. De toute façon à l’heure actuelle on avait rien de mieux à faire et on était venu à Bhujerba pour un contrat donc autant essayer de voir ce que ça donne et si ça paye bien c’est encore mieux. Si on tombe dans un piège et bien on pillera le noble du village avant de tirer notre révérence. Ce ne sera sûrement pas la dernière fois qu’on devra fuir pour échapper à nos poursuivants. Sauf qu’ayant toujours une longueur d’avance sur eux on s’en sort à chaque fois.

Je souris donc à ma camarade et retournait voir nos fameux employeurs pour le dire qu’on ferait donc ça et qu’il faudrait vraiment bien nous payer. Après tout on est illégal donc il faut mettre le prix ~. La jeune femme me donna deux trois autres informations comme quoi l’objet qu’elle voulait retrouver était une bague appartenant à sa lignée, mais que le noble lui avait volé des années auparavant quand sa famille avait été trahis par lui et condamnés à mort.

Bien glauque tout ça. Elle me dit également que la bague se trouverait sûrement non pas dans le manoir mais dans le caveau familial du Duc Rakhan, le père du fameux noble en question. Super comme endroit pour trouver une bague. Bref, pour quelqu’un qui voulait récupérer sa bague elle avait bien trop d’information précise. Soit elle avait essayé déjà et avait échouer soit elle nous menait en bateau. On va partir sur la première option ce serait quand même plus cool pour nous de se sortir de ce pétrin si ça se corse.

Je fis un clin d’œil à la jeune femme et repartait jusqu’à Fran qui s’était levée prête à y aller. Tant mieux, je n’avais pas envie de traîner sur cette mission si c’était un attrape-nigaud. On sortait donc dehors hors de Bhujerba. Notre destination se trouvait après les mines de Lhusu donc on aurait un peu de chemin à faire et surtout des monstres à battre. Tant mieux ça nous ferait la main au cas où une embuscade nous attend après les mines voir même dedans.

Cependant, j’avais senti la présence de quelqu’un nous suivant depuis la sortie du bar. Je ne sais pas ce qu’il valait, mais il avait l’audace de nous suivre alors je me demandais bien ce qu’il pouvait nous vouloir exactement et quelle était sa force. Je ne me retournais pas mais croisais les bras et restait stoïque tandis que ma voix s’élevait m’adressant à cet inconnu dans l’ombre.

La moindre des choses si tu veux voyager avec nous serait de te présenter avant tout alors sors de là. Ensuite, si tu veux une part tu oublies à moins que tu ne sois vraiment utile. Dernièrement, je ne suis pas sûr que Fran va apprécier longtemps que tu la mates comme ça. Fais gaffe à tes fesses si tu veux mon avis.


Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 20 Sep 2016 - 21:51

[hrp : Juste pour clarifier certains points concernant l’apparence de Zan je poste ici une image dans sa tenue de voyage d’Ivalice. ]
Spoiler:
 

Le vagabond séducteur c’était perdu sans ses pensés, réfléchissant à un plan d’approche afin de pouvoir courtiser la demoiselle. Sa riche expérience dans le cadre des simulateurs d’interactions avec la gente féminine lui donnait accès à un vaste panel de situations et de tirades lui permettant de tirer son épingle du jeu. Après tout il était connu comme l’homme ayant volé le cœur de plus d’une centaine de femmes… dans des jeux… et il n’était pas réellement connu non plus, les gens laissaient juste des commentaires sur son blog. Mais le fait était qu’il avait vécu toutes ces années pour cet instant et il ne comptait pas laisser passer cette occasion. Mais lorsqu’il reprit ses esprits, la jeune et superbe femme avait déjà quitté les lieux en compagnie de son partenaire. Un frisson glacé remontât le long de son échine alors que la stupeur marquait son visage, il lui fallait agir et maintenant ! Posant de quoi payer l’aubergiste pour le repas qu’il n’avait pas eu le luxe de consommer sur le comptoir, il partit en grande hâte, son acolyte à fourrure blanche accroché à son écharpe. Parcourant les rues afin de pister les deux pirates, il fallut à Zan quelques minutes de courses pour rattraper son retard sur le couple et entendre la mis en garde du compagnon de la belle viera.

Sortant de l’ombre d’une démarche calme et assurée, l’aventurier affichait un visage parfaitement composé et affublé d’un sourire enjôleur. Répondant au pirate du ciel d’une voix posée à la douceur du miel :

« Ne m’en voulez pas d’être à ce point captivé par le charme de votre compagne, qui ne serait pas hypnotisé par une telle beauté ? Et pire encore, ne serait il pas lui faire insulte que de ne pas l’admirer ? »

S’arrentant à quelques pas du duo, le guerrier d la lumière, ainsi que le mog qui avait prit place sur son épaule, se fendirent d’une révérence théâtrale. Conservant un calme olympien, il avait prit soin de jauger son interlocuteur, avec ses airs de bandit fringants il avait décidément toute l’apparence du roublard. Il avait prit pour habitude d’analyser les personnages des jeux afin de juger de leur importance, le duo crapuleux avait tout d’une paire de personnages principaux que le jeune homme aurait normalement fuis comme la peste, il ne comptait pas prendre le risque de s’embarquer dans une quête en vu de sauver le monde comme le voulait Peluche, mais il ne comptait pas laisser passer l’occasion de côtoyer la superbe créature qui se tenait au coté la canaille de pirate. Il reprit donc sa présentation là où il l’avait laissée :

« Veuillez pardonner mes vilaines manière, on me nomme Zan, je suis aventurier et j’ai l’outrecuidance de me considérer plus sensible encore à la beauté qu’on ne l’est parmi les rois et la noblesse. Et le petit acolyte que voila se nomme Peluche …» «  Boule de neige ! » «… et si j’ai pris la liberté de vous suivre, c’est afin de vous faire part d’une proposition que vous trouverez sans nuls doutes à votre avantage. »

Il marqua une courte, pause, faisant un nouveau pas en avant, tout en regardant le pirate avec aplomb, son sourire confiant décorant toujours plaisamment son visage au trais gracieux. Il avait eu l’occasion d’entendre une bonne partie de la conversassions du pirate avec ses nouveaux clients,  son ouïe fine, entraîner à débusquer le moindre danger à plusieurs mètre à la ronde, c’était jusque là montré redoutable depuis son incarnation dans ce monde fantastique. Il avait pu deviner ce qui tracasserait n’importe quel homme doué de bon sens, et il ne doutait pas que Baltier en fut un car après tout il avait su s’entouré d’une excellente compagnie. C’est avec un sang froid qui le surprenait presque qu’il exposa son marché aux pirates :

« Il se trouve que j’ai malencontreusement entendu quelques mots de votre conversation à l’auberge, loin de moi l’idée de vous espionné bien entendu, mais alors que mon regard était ensorcelé par votre gracieuse collaboratrice, mon ouïe vagabondait malgré moi à travers l’assemblée. J’imagine, mon ami, qu’un homme de votre intelligence doit avoir quelques amers arrière pensés concernant cette requête ? Après tout qui ne trouverait pas suspect qu’un couple d’inconnu en vienne à faire courir une rumeur pour vous attiré et vous proposer ce genre de tache ? Il apparait clairement que vos employeurs ne respectent pas la courtoisie fondamentale pour conclure des affaires en bonne amitié, après tout ils semblaient bien vous connaitre, ainsi que vos habitude, vous devez vous sentir piéger n’est il pas ? Foncer dans ce qui pourrait être un traquenard, ou pire encore mettre la main sur l’objet de leur convoitise pour vous faire ensuite doubler, cela n’irait absolument pas à un homme de votre acabit, et encore moins à une femme doté d’une aussi somptueuse beauté, mon sens du goût me l’interdit. »

Un nouveau pas en avant, moins de deux mètres séparait les deux équipes à présent, affichant un visage radieux et un sourire ouvert, l’aventurier continua sur le même ton emplit de confiance :

« Voila pourquoi je vous propose de remettre un facteur inconnu dans les plans de ceux qui compte certainement vous manipuler. Plutôt que de jouer leur petit jeu de la façon dont ils l’attendent, pourquoi ne les surprenions nous pas aussi ? »

Ecartant les bras, il enchaîna :

« Embauchez-moi ! Ces gens vous connaissent, mais je ne suis personne à leurs yeux, s’ils s’attendent à devoir faire face à deux personnes, un troisième homme fera penché la balance en votre faveur au moment où ils voudront vous trahir. Et vous savez tout comme moi qu’ils en arriveront là, des gens louches formulant d’aussi informelles requêtes, l’issu de cette dangereuse opération semble cousu de fils blanc. Soyez certain que j’assume parfaitement ma part de risque dans l’opération, je possède une certaine expérience pour ce qui est de défendre ma vie et je gage d’avance que vous trouverez notre compagnie des plus agréables. Tout ce que je demande, c’est un pourcentage honnêtes de la récompense, en plus des quelques bonus sur lesquels nous serions amener à mettre la main. »

Sa proposition faite, il attendait à présent la réponse du duo de pirates. Bien que sa démarche puisse semblé cavalière, il espérait que le bon sens l’emporterait chez ses nouveaux collaborateurs. Il serait dommage de raté une occasion de se faire de l’argent en aussi bonne compagnie, et il pensait à la somptueuse viera lorsqu’il était question de compagnie agréable. Son amabilité à l’égard du roublard n’avait pour but que créer une ambiance de bonne entente, dans le but de pouvoir les accompagner et espérer rentrer dans les bonnes grâces de la dame aux attributs lagomorphes.  
Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 22 Sep 2016 - 23:39

Fran trouvait que cette requête était étrange. Déjà rien que le duo des deux jeunes gens était bizarre. Une belle jeune femme qui quémandait la récupération de sa bague et une armoire à glace qui l’accompagnait. Elle l’aurait bien fait toute seule non ?

Finalement, la Viéra ne s’inquiéta pas tellement de l’issue de ce contrat. Qu’ils soient pris dans un piège ou qu’il s’agisse de la vérité, le duo de pirate n’avait pas grand-chose pour le moment pour s’occuper. Du coup, ils décidèrent d’aller vérifier. Qui ne tente rien n’a rien, comme dirait l’adage. C’est donc discrètement que les deux jeunes gens quittèrent l’auberge.

Fran plissa légèrement les yeux lorsqu’elle sortit dans la rue. La lumière du soleil était plus aveuglante, ses yeux s’étant habitués à la sombre clarté de l’auberge. Fran et Balthier se dirigeaient tranquillement vers le dit lieu. Ils possédaient toutes les informations nécessaires pour que la mission se passe bien. La belle guerrière connaissait bien l’histoire de la jeune femme. Elle l’avait entendue parler de l’endroit où se cachait la bague et aussi que sa famille avait été trahie.

Non loin de s’attendrir pour l’histoire tragique de cette jeune femme, Fran observait les alentours. Les maraichers étaient presque tous partis. Il ne restait plus que les vendeurs qui hélaient parfois la foule pour tester un produit comme un bouclier, une potion ou encore un philtre. La belle blanche sentait que quelqu’un les suivait. Les pas étaient entrecoupés et elle reconnaissait la, le pas caractéristique d’un espion. Balthier et Fran s’arrêtèrent. Le beau pirate annonça alors la couleur à la personne qui suivait le duo depuis un petit moment.

Un jeune homme sortir de l’ombre et se présenta, avec un sourire et une démarche qui se voulaient rassurants. Il était vêtu d’une tunique simple. Un haut rouge et un pantalon noir. Il avait attaché à sa ceinture, un tissu blanc et une épée. Il possédait une chevelure brun foncé et des yeux clairs. Fran constata qu’au moins, il avait les muscles qui allaient avec son arme. La Viéra écouta alors ensuite la tirade de ce jeune homme qui semblait être tombé sous son charme. Fran sourit légèrement, amusée du comportement de ce dénommé Zan.

Ce n’était pas la première fois, dans sa vie de Viéra, que Fran tombait sur un dragueur. Mais son petit sourire s’effaça bien assez vite quand elle entendit la suite du discours du jeune homme. Il voulait aller avec eux en mission parce qu’il pensait leur être utile. En effet, si jamais cela se passait mal, d’autres bras les aideraient. Fran avoua qu’il avait gardé son sang-froid mais elle savait bien pourquoi il proposait ce marché. La belle guerrière n’était pas dupe. Sans doute voulait-il s’accorder ses faveurs mais manque de chance, c’était déjà mal parti. Fran ne donnait pas sa confiance à n’importe qui et partager la part du marché avec cet inconnu ne l’enchantait guère. Et puis, elle savait pertinemment qu’ils n’arriveraient pas à s’en débarrasser. Et puis, Fran regarda le Mog qui flottait au-dessus de l’épaule de Zan. Ils venaient sans aucun doute d’un autre monde, la Viéra avait perçu la différence de pelage et du pompon du Moogle.

« Les pirates du ciel ne sont pas enclin à partager ».

La belle blanche observa Balthier. Sans doute que lui non plus n’était pas enchanté de cette proposition. Après, cela pouvait avoir ses avantages. Si bien que Fran menaça légèrement le nouvel arrivant.

« Un seul faux pas et d’autres « Boule-de-Neige » en pâtiront »

Après, cela dépendait s’il tenait toujours à les suivre. Fran n’était pas du genre à être vite dérangée par la présence d’autrui. Elle s’arrangerait simplement pour qu’il ne puisse pas bénéficier de la récompense, s’il y en avait une.

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Lun 26 Sep 2016 - 19:36

Moi qui pensais avoir tout vu j’étais loin du compte enfin de compte. Autant niveau séduction pour moi ça marche bien autant pour ce mec qui venait de se montrer devant moi ça devait être une toute autre paire de manche. Non mais sérieusement, il s’entendait ? Ce n’était plus regarder ce qu’il faisait lui c’était lorgner plutôt et ce n’était pas forcément pareil. Bon certes, Fran était une très belle femme pleine de charme, mais la regarder comme ça n’était pas forcément une bonne idée pour lui. Elle avait encore parfois des réactions auxquelles je ne m’attendais pas et comme généralement je suis en sa compagnie personne n’ose la regarder comme ça. Là ce jeune homme il s’en fout royalement et du coup je ne sais pas comment ma partenaire va réagir à ça.

Il se présenta par la suite. Zan ? Ce nom ne me disait rien pour le moment tout ce que je savais c’est qu’il ressemblait à un guignol. Mais peut-être que ce n’était qu’une apparence trompeuse ? En tout cas, il avait un sacré bagou ce petit. Il avait lui un compagnon, un mog. Boue de neige pas très original, peluche était mieux pour le coup je donnais raison à Zan. Apparemment, il avait une proposition assez intéressante à nous faire d’où le fait qu’il nous avait suivi bien gentiment. Sauf qu’il avait intérêt à ce que ce soit vraiment intéressant, parce que pour le moment il ne donnait pas très envie.

Il avait donc entendu notre conversation et le contrat que l’in nous proposait. Je comprenais mieux maintenant pourquoi il était là. Il allait même jusqu’à utiliser la flatterie afin que je marche mieux dans son truc, mais je n’étais pas né de la dernière pluie. Certes, c’était très flatteur, mais ça ne m’empêcherait pas de lui dire de retourner d’où il venait si jamais sa proposition ne me plaisait pas ou n’était pas dans nos cordes. Surtout qu’il fallait aussi l’accord de Fran. Bon au fil de son discours il n’avait pas tout à fait tort. Certes, je ne sentais vraiment pas ce contrat et il en rajoutait une couche. Mais ce n’était pas en restant dans l’auberge qu’on se ferait les poches pleines alors tant pis on verrait bien une fois arriver.

Il s’approchait tout en continuant son monologue. Sa proposition était de surprendre ceux qui nous avaient embauchés. Certes, mais quel était sa façon de procéder ? J’espérais que ce n’était pas un coup fourré parce qu’il allait vite savoir à qui parler. Lorsqu’il déballa enfin tout ce qu’il lui restait à dire je pris mon menton afin de réfléchir, c’est vrai que le rajouter dans l’équation nous promettait une bien belle surprise pour ceux qui voudraient nous avoir. Mais qui me disait qu’on pourrait lui faire confiance ? Surtout qu’il demandait trop d’un coup ? Une récompense et en plus des bonus selon ce qu’on trouve ? Nan mais et pis quoi encore il veut notre vaisseau aussi ?

Tandis que je réfléchissais je vis que Fran était plus amusée qu’autre chose par Zan. Au moins, elle n’était pas genre en colère ou autre sentiment trop violent c’était déjà ça. Pas besoin de se prendre la tête là maintenant on avait mieux à faire. Fran était d’accord avec moi sur ce qui était de la récompense, on ne partage pas, jamais et ce n’était pas lui qui allait changer la donne à ce vieil adage qu’on adoptait depuis notre rencontre.

Comme l’a dit Fran et moi-même plus tôt, on n’est pas enclins à partager la récompense quoiqu’on obtienne. On s’en est toujours tirés quoiqu’on fasse. Celui qui veut quelque chose ici c’est toi donc pas de récompense ni de bonus si tu veux venir avec nous. Sinon ben on te retient pas toi et ton mog.

Je souriais malicieusement. Fran était allé jusqu’à le menacer. Le pauvre lui qui voulait gagner ses faveurs c’était plutôt mal barré à ce rythme-là. J’avais presque envie d’en rajouter une couche. Surtout que Fran jouait très souvent le jeu alors ça pourrait être marrant d’enfoncer le clou. En fait, ce serait surtout pour voir si c’était juste pour Fran s’il faisait tout ça ou s’il y avait un autre objectif caché derrière tout ça.

Au fait petit, tu peux tenter tant que tu veux, Fran est amoureuse de moi. D’ailleurs, je ne suis pas partageur que ce soit pour ce qui est des récompenses ou de ma partenaire. dis-je mon regard défiant droit dans le sien.

Une fois qu’il fut prévenu à lui de voir ce qu’il voulait faire en tout cas, je repris mon chemin accompagné sûrement de Fran à mes côtés et peut-être le fameux Zan qui sait ? On arriverait bientôt aux mines de Lhusu donc pas de temps à perdre. Plus vite ce contrat bidon serait fini mieux ce serait. D’ailleurs ça commençait à sentir le roussi vu ce qui nous attendait devant l’entrée des mines. Deux hommes armés jusqu’aux dents nous faisaient face avec un sourire bien malsain.

Eh bien ils ne perdent pas de temps dis-je avant que deux autres hommes aussi bien armés n’arrivent derrière notre groupe.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 26 Sep 2016 - 20:18

Si Zan était encore devant un écran, il aurait certainement un message peu joyeux du genre « Game Over » sous le nez, la réaction du duo de pirate n’était réellement pas flatteuse, lui qui avait pourtant fait des efforts pour être sympathique, peut être un peu trop théâtrale, il allait devoir changer de méthode d’approche. La Viera avait été on ne peu plus claire au sujet de la conduite à tenir, l’aventurier avait prit l’habitude des vestes jusque là rien auquel il ne s’attendait pas déjà vu sa démarche particulièrement osée. Ce fut comme il s’y attendait le flibustier qui fut le plus communicatif, même si il n’aimait pas vraiment la tournure que prenait la situation. En bref, il était libre de se balader avec eux, mais il ne fallait pas qu’il s’attende, ni à des remerciements, ni à une part de la récompense, Zan allait devoir prendre des risques s’il voulait les accompagner et personne n’allait visiblement couvrir ses arrières. Mieux encore, avant que le vagabond n’eu le temps de reprendre la parole, le Mog qui était sur son épaule en rajouta une couche avec un sourire jusqu’aux oreilles :

« Zan vient de prendre un râteau Kupo ! »

« Et tu n’aide pas vraiment Peluche. »
Dit le séducteur avec une pointe d’agacement.

Malgré tout, il décida de tenter sa chance, accompagnant le couple. L’ambiance était pour le moins pesante, visiblement sa présence, bien que tolérée était encore loin d’être appréciée à sa juste valeur,  il décida toute de même de faire un brin de conversation afin de briser la glace.

« Donc madame Fran, pour moi qui suis nouveau dans le coin, expliquez moi ce que font exactement les pirates du ciel ? Car du coté de chez moi on a certainement une autre définition de la piraterie. »

Il gardait une voix enjouée et rassurante, gardant son calme et préférant jouer avec tact  pour gagner la confiance des deux acolytes. Il reporta d’ailleurs son attention sur le dandy dont il ignorait toujours le nom jusqu’à maintenant :

« Sinon l’ami, je n’ai toujours pas le plaisir de savoir comment tu t’appel ? »

Vu la dégaine du couple et son attitude, il avait été à deux doigts de l’appeler « Solo », à plusieurs reprise d’ailleurs. Le petit groupe continua ainsi son chemin jusqu’aux mines, visiblement le charmant duo semblait avoir le privilège de bénéficier d’un comité d’accueil. Quatre armoires à glace, deux devant et deux dans le dos juste ce qu’il fallait pour les prendre en tenaille. Zan avait la désagréable impression d’avoir eu raison quand il avait dit au pirate que son marché sentait le roussi, car visiblement ça ressemblait déjà un traquenard. Zan se tourna, se positionnant dos à dos avec le roublard avant d’ajouter avec une pointe d’amusement :

« On dirait que vous êtes de véritables célébrités ma parole, comment ça se passe ? Vous signez des autographes, un bisou sur la joue et les fans nous laisse retourner au travail ? »

Affichant un demi-sourire désinvolte, l’aventurier ne se laissait pas impressionné par les gorilles. L’une des brutes sans doute plus douée d’intelligence que ses comparses sembla remarquer que le guerrier était inconnu au bataillon, il se décida à le questionner entre deux reniflements :

« Hey ! On était au courant pour la Viera et le pirate mais t’es qui toi !? »

Zan sourit de plus belle en toisant l’homme de main du regard, la main posé sur le pommeau de son épée, il répondit avec un aplomb qui resterait sans doute dans les mémoires du quatuor :

« Le général Obi-Wan Kenobi. »

C’était fait, bien qu’il n’allait sans doute pas avoir à payer des droits à Disney, Zan n’avait pu s’empêcher se vieux travers qui était de faire des références que personne ne comprendrait. Le mog soupira, habitué au comportement parfois ambigu du guerrier de la lumière. Zan quand à lui avait son lot de frustration à passée et il était plus que prêt à mettre ses talents en pratique contre les brutes qui leur barraient la route.
Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 29 Sep 2016 - 21:20

Comme c’était le début de l’après-midi, la ville de Bujherba était en pleine effervescence. Alors, quand des personnes discutaient, que cela soit amical ou sous tension, peu de personnes y prêtaient attention. Ce fut le cas avec le duo de pirate et ce nouvel arrivant. Ces vêtements étaient quelque peu inhabituels mais personne ne semblait que remarquer Zan dérangeait Fran et Balthier.

Pourtant, tous deux étaient fort connu, il aurait été probable que plus d’un les regardent. Malheureusement pour eux, cette discussion n’avait pas l’air d’enthousiasmer le public. Alors, quand Fran lança des répliques cinglantes dont elle seule avait le secret, elle aurait espéré que ce Zan les laisse tranquilles. Cependant, la belle guerrière connaissait bien les hommes et elle voyait dans son regard, une admiration et si elle le sondait, une petite part de lubricité.

La belle Viéra avait de l’expérience. Elle savait qu’il y avait des hommes comme Batlhier qui n’étaient pas obsédé par la chose mais plutôt enclin à jouer la séduction. D’autres hommes avec des envies normales mais qui se contenaient, d’autres qui n’avaient d’yeux que pour leur partenaire et la dernière catégorie, les pervers.
Fran avait déjà été harcelée dans la rue, partout où un gros lourd était présent. A contrario des demoiselles qui ne possédaient pas d’armes comme la Viéra, elle se permettait de les ignorer à une grande perfection sans montrer une once de peur. Il fallait dire que Fran était reine dans les expressions faciales neutres (du coup, elle paraissait froide tout de même). Ce qui avait le don d’en énerver quelques-uns qui n’hésitaient pas à vouloir la forcer à répondre, à vouloir lui montrer que c’étaient « eux les boss ». Mal leur en prenait. Fran prenait toujours le dessus. Toujours. En général, ils n’étaient pas fiers par la suite et quoi de mieux d’insulter encore la belle lapine de femme méprisable.

Et là, en cet instant, elle sut que ce Zan allait la suivre. Le harcèlement ne la stressait pas et encore moins quand Balthier était là. C’est donc sereine qu’elle observa ensuite son compagnon essayer de refroidir le jeune homme. Il alla même jusqu’à dire que Fran était amoureuse de lui. La belle guerrière se retourna en même temps que son compagnon. Juste pour entrer dans le jeu de Balthier, tout en marchant, elle donna une petite tape sur le fessier du pirate tout en lui souriant, amusée par cette altercation. Zan tenta de se rattraper en lançant la discussion. Le pauvre ne s’attaquait pas à la jeune femme la plus sociable au monde. Il demanda exactement ce qu’était des pirates du ciel.

« Incontestablement, ils possèdent un vaisseau. Ils vivent libres de voler dans le ciel et de prendre ce qui leur est dû. Il arrive que d’autres leurs demandent de l’aide contre récompense ».

Cela devait être la phrase la plus longue que Fran avait dite jusqu’à présent. Et même si ce duo de pirates pouvait être comparé à un certain film, Fran était plus sexy, nous pouvons l’avouer. Le trio s’arrêta devant l’entrée de la mine. Il y avait des gardes. Depuis l’apparition des sceaux et de la tempête, une mesure de sécurité avait été instaurée près des endroits caractérisés comme dangereux.

Apparemment les gardes n’étaient pas très enclins à laisser passer Zan. Fran, n’ayant pas toute la journée devant elle, regarda les hommes, un à un. Ils sentaient déjà le malaise que provoquait la belle Viéra, d’autant plus quand elle lança d’un ton froid :

« Une connaissance »

Les gardes regardèrent la guerrière un instant puis s’observèrent et après quelques secondes, se déplacèrent en disant « Bien Madame ». Fran passa la première dans l’entrée de la mine de Lushu et remarqua qu’elle était étonnamment calme.

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Sam 1 Oct 2016 - 18:36

Bon le jeune homme était donc prévenu, s’il voulait venir il n’aurait pas de récompenses ou de bonus. On était des pirates le partage on connaissait pas. Mais après peut-être que s’il s’avérait vraiment utile alors là je changerais d’avis. De toute façon, Fran me suivait bien souvent dans mes choix, si elle le voyait elle aussi plus utile qu’il n’y parait elle me laisserait lui donner un petit quelque chose. Mais faudrait pas qu’il y compte sans trimer.

Au final, malgré qu’il dût être assez déçu de notre bilan, il nous avait quand même suivi. J’avais fait en sorte qu’il n’embête pas trop Fran en disant qu’elle était amoureuse de moi. J’espérais d’ailleurs qu’elle rentrerait dans mon jeu ce qui eut tôt fait d’être le cas quand je sentis sa main sur mes fesses dans une petite tape et qu’elle sourit par la suite.

Bref, à voir ce que cela allait donner avec notre nouveau compagnon. On n’était pas vraiment habitué à bosser à trois avec Fran, mais c’est vrai que ça déstabiliserait certainement l’adversaire aussi donc ça pouvait être à notre avantage. Après j’espérais qu’il soit aussi bon en combat qu’en bavardage car il ne faudrait pas trop compter sur nous pour le protéger au départ. Tant qu’on ne saura pas vraiment s’il est digne de confiance on ne se risquera pas trop à le protéger.

Comme on avait encore un petit bout de chemin avant d’arriver à l’entrée des mines, notre joyeux luron essaya de discuter pour détendre l’ambiance parce qu’il faut avouer que celle-ci était tellement lourd et pesante qu’on pouvait limite la couper au couteau. Il ne sait pas ce que font des pirates du ciel ? Eh bien ce n’était pas vraiment un mystère pourtant. Je ne savais pas d’où il venait mais ce devait être de très très loin, car c’est quand même pas dur de savoir ce que fait un pirate du ciel dans le coin ou même sur les autres mondes.

Ensuite, tandis que Fran réfléchissait sûrement à sa réponse pour en dire le moins possible n’étant pas très bavarde, il me posa à moi aussi une question. Après tout, il se devait de connaître le héros de la bande c’est bien normal donc je souris tout en me mettant de profil.

Moi c’est Balthier. Souviens-toi de nos noms à moi et Fran car on sera les plus grands aventuriers et pirates du ciel de tous les temps dans quelques temps.

Je me retournais ensuite vers l’entrée des mines qui était maintenant toute proche. D’ailleurs un comité d’accueil nous attendait déjà. Quatre hommes nous encerclaient et pour le moment je n’aurais su dire s’ils étaient du genre à attaquer ou simplement garder l’entrée. Louche quand même. Je sentis assez rapidement un poids dans mon dos. Notre jeune ami était déjà prêt à combattre au cas où on dirait bien et ses paroles m’amusèrent assez.

Hé ouais gamin ça attire les fans les exploits et on en ai pas à notre premier avec Fran. Par contre pour les mamours je sais pas si ça sera suffisant pour nous sortir de ce futur merdier dans lequel on s’est mis.

L’un des quatre hommes interpella notre jeune ami lui disant qu’il n’était pas au courant pour lui. Il lui dit son nom pour se présenter même si je doutais que c’était le vrai vu qu’il avait dit s’appelé Zan tantôt. Ce nom-là sonnait bien trop faux. Bref, même si moi et mon camarade étions prêt à en découdre Fran les regarda froidement et leur assura qu’il n’était qu’une connaissance. C’est vrai que j’avais oublié que certains endroits étaient maintenant gardé à cause de leur dangerosité. Ils faisaient assez gardes impériales en plus donc je reprenais mon calme et suivait Fran à l’intérieur de la mine.

Allez viens gamin, on aura bien assez vite de l’action on s’ennuie jamais avec nous en camarade de voyage dis-je tandis qu’on entrait dans la mine.

Une fois dans la mine, l’air était bien plus frais et l’humidité omniprésente. J’aimais pas ce genre d’endroit ça grouillait bien souvent de monstres et encore plus maintenant que les mondes étaient reliés. On n’était pas au bout de nos surprises je pense. Mais pour le moment on se contentait d’avancer.

Bon et toi alors Zan c’est ça ? D’où viens-tu ? Quelque chose me dis que tu n’es pas d’Ivalice je me trompe ?

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 1 Oct 2016 - 20:48

La Viera avait totalement mouché les gros bras, peut être avait elle mal lu l’ambiance ou avait elle profiter d’un instant de leur inattention pour les laisser sur place. Quoi qu’il en soit Zan suivit le duo de pirates laissant les quatre individus derrière eux alors qu’ils pénétraient dans les mines. L’endroit était lugubre et ne participait pas réellement aux efforts de l’aventurier pour mettre en place une ambiance agréable et faire passer le courant avec ses nouveaux partenaires. Le guerrier gardait un œil et une oreille derrière lui, il n’aimait pas l’idée avoir laissé des agresseurs potentiels dans son dos. Il répondit à la question de Balthier avec autant d’entrain qu’à son habitude, tout du moins depuis qu’il avait décidé de suivre le couple :

 « Bonne observation, originellement je viens d’un endroit ennuyeux mais pourvu d’un certain confort. »

Il désigna ensuite le mog, juché sur son épaule, du doigt avant d’ajouter :

 « Puis, la déesse pour laquelle bosse Peluche m’a invoquer dans cet univers et je me suis retrouver dans un monde appeler Héra, ainsi qu’avec une boule de poils constamment derrière mon dos à essayer de me dicter mes moindres fais et geste. »

Ce à quoi le moogle en question rétorqua avec vivacité :

« C’est par ce que tu dois te comporter plus en Guerrier de la lumière Kupo ! C’est une prophétie de la Dame du Cristal Kupo ! »

Le jeune homme prit un air sérieux avant de répondant avec une pointe d’ennui :

 « Chez moi on appel ça un enlèvement Peluche, bref on ne m’a pas demandé mon avis tout en me certifiant que c’était à sens unique. Tu comprends que je ne sois pas très enclin à jouer les héros par pur altruisme. »

Il continua à marcher en fermant la marche derrière le petit groupe que formaient Fran et Balthier, surveillant leurs arrières sans en avoir l’air. Il avait beau avoir l’air de tout prendre avec légèreté, voir même de manquer totalement de sérieux, il n’en restait pas moins conscient de sa situation et toujours très attachés à son intégrité physique. L’endroit était sombre et devait être peuplé de créatures malveillantes, c’était toujours pareils avec ce genre de donjon glauque. De la poussière, des toiles d’araignées et des tas de monstres dégueulasses. Zan y était préparé mentalement, durant ses voyages il avait déjà fais face à de nombreuses créatures aussi exotiques que dangereuses, et ses instincts de joueurs expérimentés lui disaient qu’ils n’allaient pas tarder à avoir de la compagnie. Mais toujours soucieux d’améliorer ses relations avec ses acolytes, il poursuivit la conversation afin d’assouvir sa curiosité :

 « Tant que j’y pense, si on en a l’occasion il faut absolument que vous me montriez votre vaisseau. La mécanique m’a toujours passionnée. »

Par là il voulait surtout dire qu’il était un « Geek fan de Space opéra » mais il était quasiment sûr et certain que le duo ne comprendrait pas l’expression. Il avait eu l’occasion de voir quelques vaisseaux dans le ciel lorsqu’il était arrivé en ville. Totalement différent de ce qu’il avait pu voir sur Héra, le niveau technique ainsi que leur design avait su faire d’Ivalice le nouveau lieu préféré de Zan dans cet étrange Multivers. Il espérait donc bel et bien avoir l’occasion d’en voir un de plus prêt, surtout qu d’après Peluche, le sceau pour retourner sur Héra n’était pas réellement à coté et qu’il ne voyait pas beaucoup de possibilité pour quitter cette île volante.
Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Mar 11 Oct 2016 - 17:52

Le trio venait de s’enfoncer dans la mine. Balthier faisait un peu la conversation avec le nouveau venu. Après tout, autant rendre l’exploration de cette mine moins morose. Fran était partie un peu devant, sa vue pouvant aller loin. Elle ne voyait encore rien comme menace. Mais quand on sait que parfois, un squelette pouvait surgir de n’importe où, près de vos pieds, parce qu’il s’était décomposé exprès pour vous surprendre, il est plus prudent de se tenir sur ses gardes.

Le beau pirate du ciel avoua qu’on ne s’ennuyait pas avec eux et Fran ne pouvait le contester. Le duo de pirate partait à l’aventure quand il le voulait et bien souvent, aventure rime avec danger. La belle lapine se doutait qu’ils viendraient dans cette mine pour rien. Ces informateurs avaient l’air louche. Et Fran souhaitait savoir si elle pouvait leur donner une leçon s’ils revenaient bredouilles et piégés.

Batlhier devina juste quand il émit l’hypothèse que ce jeune garçon venait d’un autre monde. Zan avoua que son monde était ennuyeux mais qu’on y trouvait un certain confort. C’est sans doute pour cela qu’il avait ouvertement dragué Fran et les avait suivis ici. Bien souvent, ce n’était pas le genre des habitants d’Ivalice d’accompagner la fille de ses rêves en voyage pour une première rencontre. Mais ce que raconta Zan intéressa Fran. Apparemment, le Mog travaillait pour une déesse et elle l’avait amené sur les mondes présents. De fait, elle avait envoyé ce petit animal pour le surveiller. Il avait été appelé sur Héra. La belle guerrière retint ce nom.

Apparemment, cette invocation n’avait pas vraiment plu au jeune guerrier. Il employa le mot « enlèvement » comme synonyme. Fran se doutait qu’au final, il aimait bien voyager dans les mondes et faire de belles rencontres (et mauvaises peut-être). Il ne voulait pas simplement qu’on lui dicte ce qu’il avait à faire et cela, la Viéra pouvait comprendre. Elle qui aimait tant la liberté n’aurait pas accepté de gaieté de cœur de servir une déesse.

« Comment se nomme cette déesse ? »

Fran questionna le jeune homme et la boule de poils. Elle pensait que Boule-de-Neige aurait la réponse puisqu’il était en contact avec la déesse. Au fur et à mesure qu’ils avançaient dans la mine, Fran sentait qu’ils n’allaient pas être tranquilles bien longtemps. Mais Zan embraya sur une visite du vaisseau. Cela ne serait sans doute pas pour tout de suite. Le duo de pirate n’acceptait pas n’importe qui à bord de leur gros bébé.

La belle blanche continua jusqu’à une intersection et s’arrêta un instant, réfléchissant quel chemin prendre. Elle suivit son instinct et tourna à droite. Fran se doutait que d’un instant à l’autre, ils se feraient attaquer.

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Béryl
Ancien Game Master

avatar

Messages : 452
Messages RP : 223
A ÉTÉ POSTÉ Mer 12 Oct 2016 - 23:29

Votre imprudence réveille deux Servus !



Balthier : 820/820Hp • 90/90mp (1 action)
Zan : 1400/1400Hp • 400/400mp • Limite : 0% • 25%Cécité, DemiFoudre, 75%Contrattak, DegFoudre+50%, DegLumière+50%, AspiMP, DefSommeil (2 actions)
Fran : 400/400Hp • 150/150mp • Booster, Carapace, 25%Poison (1 action)

Servus A : 100%
Servus B : 100%

_________________
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 13 Oct 2016 - 18:44

On entrait enfin dans les mines. D’ailleurs c’était loin d’être accueillant comme endroit. Fran partit un peu en avance afin de faire l’éclaireuse. Elle avait une meilleure vue et pourrait du coup voir arrivé plus facilement que nous l’ennemi. Du coup, tant qu’à faire je commençais à faire la conversation avec notre jeune compagnon. De nature sociable, je n’avais aucun mal à engager la conversation et puis vu le bonhomme il n’allait pas cracher sur une opportunité de causer un peu.

Je demandais donc confirmation du fait qu’il venait d’un monde différent de celui-ci et il acquiesça. Il venait bien d’ailleurs, en même temps rien que ces fringues faisaient un peu tâche dans le paysage. Quand il expliqua la raison de sa venue je le regardais impassible, mais dans ma tête j’étais tout autre.

J’étais limite effaré qu’il était appelé par une déesse lui et pas un autre. Après tout qu’avait-il de plus que les autres. Et puis faut pas se leurrer ce ne devait sûrement pas être le héros du siècle vu le pervers que c’est même si ça ne veut pas forcément dire que c’est incompatible, mais il me fait pas penser à un héros personnellement. Il a l’air de me ressembler davantage excepté le côté pervers donc il ferait plus mercenaire qu’héros.

Bref c’était donc pour ça qu’il se trimbalait avec un mog. Celui-ci était là pour le guider sur le droit chemin et apparemment il y avait besoin. D’après le mog le héros était le guerrier de lumière. Jamais entendu parler en tout cas. Et ils étaient tombés sur un autre monde encore que le nôtre la première fois. Héra ? Jamais vu non plus faut dire qu’on a pas encore quitté Ivalice avec Fran, mais ça ne saurait tarder. Il faut juste que l’on trouve un sceau et le tour est jouer.

Par la suite, il expliqua son comportement et le fait qu’on lui n’avait pas demandé s’il était d’accord ou pas. Du coup, il n’avait pas envie de s’y mettre à fond ce que je pouvais comprendre aussi vu qu’être héros c’est plus du bénévolat qu’autre chose. Mais faut savoir ce que l’on veut dans la vie. En tout cas, j’aurais certainement réagit pareil moi et les ordres ça fait deux alors qu’on me dise ce que je dois faire ça me prendrait vite la tête. Je suis devenu un pirate pour être libre du moins c’est l’une des raisons alors je me voyais mal être le toutou d’une quelconque déesse, même si elle jolie fille. Fran avait l’air intéressée par cette déesse d’ailleurs vu qu’elle demanda carrément son nom.

On continuait de marcher tranquillement tandis que Zan traînait la patte. Il était plus sérieux qu’il n’y paraissait finalement. Couvrir nos arrières pourquoi pas, mais tant que je ne serais pas sûr à cent pourcent de son intégrité, je continuerais tout de même de garder un œil sur lui, on est jamais trop prudent. J’ai déjà eu affaire à des gens qui voulait nous suivre comme lui. Généralement, ils voulaient nous piquer la récompense ou bien alors nous tendre une embuscade avec leurs potes. A voir si lui était réglo ou comme les autres.

D’ailleurs, il embraya sur un autre sujet, qu’était notre vaisseau. A tien il voudrait peut-être nous le voler ? Vaut mieux pas pour lui, il aurait du souci à se faire niveau conséquences. Enfin bon, j’avais l’impression que ce n’était pas un mauvais bougre quand même donc je doutais qu’il nous fasse un mauvais coup. Il avait plutôt l’air de ne pas aimer être trop seul, du moins sans compagnons de sa taille à lui et non de la taille d’un mog.

Notre vaisseau on le fait pas visiter à n’importe qui petit, mais si tu nous prouves être digne de confiance, peut-être que ça pourra s’arranger et encore il faudra être très patient.

Le chemin finit par se diviser en deux, et Fran nous guida sûrement son instinct. Mais plus on avançait et plus je sentais quelque chose de pas net. On était observé et suivi, mais par qui ou quoi ça restait encore à voir. On ne mit pas longtemps à le découvrir en fait vu que deux Servus firent leur entrée.

J’étais intrigué parce que ces monstres pouvaient bien posséder comme objets. Du coup, je me disais que je pourrais aller vite fait bien fait dans leur dos leur piquer un truc du moins à l’un d’entre eux. De toute façon, on ne devrait pas avoir trop de mal à les vaincre à trois, je pouvais bien user de mes doigts de fées pour mettre la main sur quelques objets intéressants ?

Utiliser « Voler » sur Servus A
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 13 Oct 2016 - 19:27

Ils avançaient donc toujours dans le dédale de corridors sombres et poussiéreux. Fran prenait les devant, jouant sur sa discrétion et ses sens affutés pour leur ouvrir le passage, tendit que les deux hommes la rattrapait. Elle semblait avoir suivit les explications du vagabond à la langue toujours aussi bien pendue, allant jusqu’à s’enquérir du nom de la déesse qui l’avait voué à une existence dangereuse et incroyablement pénible, même si on ôtait au compte des expériences désagréables la visite du nid de Morbols, ça c’était entièrement de la faute du Mog. Zan grimaça à la pensé du nom de sa condamnatrice, sa simple pensé lui rappelait cette impression qu’il avait d’être un pion jetable sur un gigantesque plateau de jeu cosmique, c’est donc avec un ton sérieux qui tranchait avec son habituelle légèreté et son entrain légendaire qu’il lâchât se nom entre ses dents :

« Cosmos, la soi-disante déesse de l’ordre. »

Le simple fait de le dire lui donnait presque l’impression d’accepter son vasselage, et c’était là encore un sentiment des plus désagréables pour l’aventurier aux ambitions volages. Il prenait goût aux voyages et à la découverte de nouveaux mondes aux populations exotiques, mais si on venait lui sortir une de ces histoires usées sur le retour d’un grand roi démon qu’il devait partir combattre, et sans doute mourir joyeusement en essayant, alors Zan n’était absolument pas d’accord ni très enjoué. Non être un héro ce n’était pas du tout son truc, ok de temps en temps ça permettait de faire bonne impression auprès des demoiselles, de s’attirer quelques faveur, mais jamais il ne pouvait tolérer la simple idée de risquer sa vie gratuitement par amour pour son prochain, ou pour la justice ou une autre idiotie du genre. Jusqu’à maintenant son crédo avait été « Je ne suis pas un héro, payez moi. » il en aimait la consonance et s’y tenait, malgré les réprimandes de son compagnon pelucheux. D’ailleurs le moogle avait été bien silencieux, sans doute avait il comprit que s’il voulait manger quelque chose de plus consistant au prochain repas, ils allaient devoir arrêter le numéro du bon samaritain. Balthier de son coté était resté calme, mais sa dernière réplique faisait clairement comprendre que Zan était loin de faire partie de la famille, qu’à cela ne tienne, l’aventurier volubile était habituer à relever des défis et il était certain qu’au bout du compte ses deux nouveau amis ne le laisserait plus repartir.

Son excès de confiance en lui fut coupé net quand la raison pour laquelle l’atmosphère était devenue tendu fit son apparition. Deux étranges créatures bipèdes semblaient vouloir s’en prendre au petit groupe, leur apparence étrange ne décontenança pas plus que cela le guerrier de la lumière, après tout plus rien ne le surprenait vraiment depuis la rencontre avec les cariatides et les morbols. Il tira prestement son épée, analysant rapidement la situation de son regard affuté, puis prit une impulsion afin de s’élancer vers les monstres. Il pivota sur lui-même, portant une violente attaque circulaire alors qu’il passait entre les deux créatures, glissant à quelques mètres derrières elles. Il porta deux doigts à ses lèvres, sifflant en direction de ses adversaires afin d’attirer leur attention :

« Hey les moches ! C’est par ici que ça se passe. »

Le petit mog était toujours bien cramponner à l’épaule du guerrier, concentré sur le combat, il savait quel était la tactique du guerrier et n’allait pas prendre le risque de se le mettre à dos en acquissent de son choix, vu l’esprit de contraction de ce dernier. Zan avait en effet manœuvré afin de monopoliser l’attention des monstres pendants que ses compagnons pourrait les abattre en toute tranquillité, et vu l’arsenal des pirates, il avait préféré passer derrière afin de prendre les monstres en tenaille, ne souhaitant pas être dans le champ de tir de la Viera ou de son compagnon.

« Allez Peluche reste accroché, on va s’en payer une bonne tranche. »

Le héro se concentra alors jusqu’à s’entourer d’une aura lumineuse et protectrice. Au moins certains des pouvoirs que lui avait conféré la déesse du cristal était utile dans se genre de pratique, mais Zan n’aimait que très moyennement l’idée de Tanker alors que maintenant il ressentait la douleur quand il prenait des coups. Il n’y avait plus qu’à espérer que le combat serait bref.
_____________________________________________________

Zan :

Battle Tendency > AttX2, 100%Provocation -> sur tous
Bénédiction du Cristal > Carapace, Recup -> Sur lui-même.

Fran
Fleur de Golmore

avatar

Messages : 81
Messages RP : 35
Comptes RP : Aërin - Yuna - Asami - Prompto
A ÉTÉ POSTÉ Sam 15 Oct 2016 - 17:38

Fran possédait un bon flair. Elle savait donc que la joyeuse troupe allait se confronter bientôt à plusieurs monstres. De quelle nature, elle ne le savait pas. En tout cas, pendant qu’elle se concentrait, elle pouvait entendre au loin Batlhier qui répondait à Zan. S’il se montrait convaincant, le jeune homme pourrait visiter le vaisseau. Peut-être dans deux ans. En tout cas, il devrait vraiment être patient.

Car le duo de pirates n’accordait pas leur confiance facilement. Encore moins pour Fran. La Viéra était du genre à ne pas vouloir s’allier aux autres pour juste se faire des amis. Elle n’était pas contre de donner un coup de main aux âmes en péril mais cela s’arrêterait là. Mais si, au fond, vous réussissez à intriguer la belle lapine et qu’en plus, vous arrivez à gagner sa confiance, vous aurez là, une très bonne alliée.

Fran est quelqu’un de très fidèle malgré les apparences. Etre pirate du ciel ne signifie pas forcément quelqu’un de mauvaise compagnie et qui se défile souvent. La Viéra prend ce qui est à prendre et laisse aller ce qui doit partir. Elle ne s’émeut pas vite. C’est un long chemin graveleux qu’entreprenait quiconque voulait s’en lier d’amitié. Zan devra donc s’armer de toute la patience du monde.

Alors que Fran entendit le prénom de la déesse pour laquelle Zan avait été forcé de travailler, la Viéra réfléchit. C’était là un bien beau prénom pour une déesse absente. Sans doute devait-elle avoir un rival pour appeler une personne d’un autre monde pour l’asservir. C’était une déesse de la lumière mais apparemment, tous les coups étaient permis tout de même. Fran tomba alors sur deux grands monstres.

C’étaient des Servus. Des étranges monstres avec une tête reptilienne et deux interminables jambes. Leur peau rocailleuse avait plus d’une fois posée problème au duo de pirate, lors de leur aventure avec la reine Ashelia. Ils craignaient la magie si Fran s’en souvenait bien. Mais laquelle ? Ça, ce serait à eux de le découvrir. Elle visa alors un des deux monstres, espérant qu’en attendant, ses alliés ne l’attaquent pas. Car s’il absorbait les ténèbres, autant qu’il soit au maximum de sa forme.

Ténèbres > Servus A

_________________
Miaou ~

___Thème de Fran
Béryl
Ancien Game Master

avatar

Messages : 452
Messages RP : 223
A ÉTÉ POSTÉ Dim 16 Oct 2016 - 16:55

Zan : Battle Tendency > -264Hp, Provocation {Servus A, Servus B} // -30mp {Zan}
Fran : Ténèbres > -70Hp {Servus A} // -10mp {Fran}
Zan : Bénédiction du Cristal > Carapace, Récup {Zan} // -30mp {Zan}
Servus A : Piétinement > {Carapace} -64Hp {Zan}, {Carapace} -95Hp {Fran}, -140Hp {Balthier}
Servus B : Piétinement > {Carapace} -64Hp {Zan}, {Carapace} -95Hp {Fran}, -140Hp {Balthier}
Balthier : Voler > Vol réussi ! {Servus A} // Volé : Pierre de Terre
Récup : +28Hp {Zan}

Balthier : 580/820Hp • 90/90mp (1 action)
Zan : 1300/1400Hp • 340/400mp • Limite : 10% • 25%Cécité, DemiFoudre, 75%Contrattak, DegFoudre+50%, DegLumière+50%, AspiMP, DefSommeil, Carapace (5), Récup (5) (2 actions)
Fran : 210/400Hp • 140/150mp • Booster, Carapace, 25%Poison (1 action)

Servus A : -334Hp, Provocation
Servus B : -264Hp, Provocation

_________________
Balthier
Sky Pirate

avatar

Messages : 74
Messages RP : 61
A ÉTÉ POSTÉ Dim 23 Oct 2016 - 16:58

Bon notre premier combat s’avérait pas trop mal. Deux adversaires contre trois c’était pas encore trop déséquilibré. Après ils sont quand même asez gros, donc peut-être pas mal de vie. A voir en tout cas, le fait que notre jeune compagnon était plutôt du genre corps à corps nous aiderait peut-être à pas trop nous faire toucher moi et Fran qui étions plus combat à distance. Enfin, je disais ça, mais avec leur allonge, ils nous touchèrent tous sans trop de problèmes, et je fuis d’ailleurs celui qui prenait le plus cher.

En même temps c’était normal, si je n’allais pas au corps à corps, c’est parce que justement, c’était pas forcément mon point fort. Je ne peux pas être bon partout, même si j’ai pas mal de points forts faut bien que ça pêche à un moment où à un autre non ? Bref, du coup, j’avais pris cher, mais j’avais quand même réussi à piquer un truc à celui qui était le plus proche. Zan avait commencé à attaquer et Fran pareil. J’étais le seul à ne pas avoir encore bouger, niveau attaque.

Je voulais aussi prendre le temps de voir comment ils réagissaient aux autres attaques. Comme on l’avait vu avec Fran ils craignaient la magie, mais après je ne me rappelais pas laquelle, ayant combattus ses monstres il y a longtemps maintenant. Notre périple avec Ashelia et les autres remontaient à présent. Bon après ce n’était pas non plus y a dix ans, mais nos chemins à tous se sont séparés à présent. Je crois même que Vaan est devenu un fier pirate du ciel à présent. Bref, revenons à nos servus. Je laissais à Fran le soin de trouver la magie qui était leur faiblesse, et j’allais me contenter de les attaquer tous les deux avec des tirs multiples. Pour le moment c’était peut-être le mieux.

Je n’avais pas un fort potentiel magique, donc c’était mieux si j’attaquais plutôt que de balancer de la magie pour rien. Mon potentiel magique n’étant pas très élevé autant que je le garde pour me soigner si ça devenait nécessaire. Je me concentrais et dégainait mon fusil afin de me préparer à tirer de façon juste et précise sur mes ennemis. Je ne ratais jamais ma cible, alors j’espérais qu’aujourd’hui ne serait pas une exception à la règle. Surtout, qu’un fallait quand même qu’on montre à Zan qu’on en avait dans le ventre. Après tout on avait une réputation à maintenir.

Attaque "Tirs multiples" sur tous

_________________
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 23 Oct 2016 - 17:28

Le combat commençait véritablement, et la situation deviendrait rapidement chaotique avec des monstres capables de s’en prendre à toute l’équipe en dépit des bonnes intentions du volubile vagabond. Les monstres semblaient capables de faire de gros dégâts, bien que Zan en esquive la plupart, ne recevant que quelques égratignures. Un souci auquel le guerrier de la lumière allait pouvoir remédier il avait justement la technique adéquate pour calmer les ardeurs des créatures reptiliennes.

Portant sur attention sur ses compagnons d’infortune, il constat que les eux pirates du ciel étaient toujours saint et sauf, se qui le rassura n se qui concernait Fran, moins pour ce qui était de Balthier. Non pas qu’il souhaitait au baroudeur une fin prématurée, mais disons simplement que ses priorités étaient déjà très distinctes. Il se laissa de nouveau aller à sa vieille habitude qui lui valait sa réputation, celle de ne jamais fermer sa bouche :

  « Pas trop de bobo les amis ? Personnellement je commence à remettre en question vos choix en matière de balade romantique. La prochaine fois si on pouvait rester dans le classique, un ptit restau sympa avec de la musique et une fin de soirée au coin du feu… je suis un garçon assez facile vous savez. »

Certains pourraient lui reprocher de ne pas prendre la situation au sérieux, en apparence Zan affichait toujours une dérision totale et un sens du second degré des plus agaçant. Mais c’était en fait pour lui un moyen de relâcher la pression et d’afficher une confiance en lui qui lui faisait certainement défaut. Il compensait son manque d’assurance par une grande gueule qui ne tarissait jamais de commentaires quel que soit la situation dans laquelle il pouvait se trouver, c’était aussi une de ses forces.

Concentrant son énergie magique, il cibla chacun des monstres, déchaînant sur eux un sortilège qui les handicaperait et éviterait sans doute à la belle viera, et optionnellement à son compagnon pirate, de finir écrasée et mourir dans d’atroces souffrances. Des chaînes d’énergie mystique apparurent autour des membres longiformes, enserrant les créatures afin de réduire leur capacité d’attaque.

Zan toisa ensuite les monstres, un sourire carnassier au visage, maintenant qu’il en  avait fini avec la défense, il allait pouvoir lui aussi rouler des mécaniques.
_________________________________________________________

Zan :

The Breaker -> Servus A
The Breaker -> Servus B
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Une rencontre au poil
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Présentation de Poil de Fougère
» Bienvenue à Poil d'Autrefois [ libre ]
» Poil roux et caractère bien trempé. ♫ Fini
» A poil, tous nus ♦ YVONNE & TYLER

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum