Mission retrouvailles
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 23:24

Une nouvelle histoire se mettait en suspend, une histoire commencée sur Ivalice, avec un nommé Logan. J'avais utilisé un sceau sans vraiment le vouloir et m'étais retrouvé ailleurs. Sur un tout autre monde. Je me jurais de retourner sur Ivalice sous peu malgré la difficulté – voire l'impossibilité – que j'aurais à reconnaître Logan, si je le revoyais. À savoir où j'étais exactement désormais, sur quel monde.

Pour le moment je me trouvais à présent à un endroit assez étrange. Quoique. Cet endroit m'avait rappelé des choses que j'avais pu voir sur mon monde. De loin bien sûr, mais j'arrivais à ressentir la même atmosphère que dans une grotte visitée pendant mon trop court temps à l'armée. Ce n'était pas un bon souvenir en tout cas car c'était lors de cette mission que j'avais été pris dans une embuscade et perdu l'usage de mes yeux. Je n'étais pas en train de faire des amalgames douteux mais je n'aimais pas tellement cet endroit et entrepris de le quitter au plus vite.

Non pas que je ressentais de la crainte. Je savais que Thor pourrait m'aider, je lui faisais confiance et j'étais dévoué à lui. Néanmoins je n'avais pas envie de me faire remarquer alors que je ne connaissais pas les lieux. Surtout qu'en commençant à marcher afin de sortir de là, je finis par entendre parler. De ruines, d'attaques, de réparations. Je n'avais pas spécialement envie d'être un suspect et j'avançai donc discrètement.

Au bout d'un certain temps à traîner dans divers couloirs et à rencontrer quelques monstres, finalement pas trop difficiles à éliminer – sans même avoir à appeler Thor – j'arrivais dans une pièce, comme un hall d'entrée. J'avais rencontré des gens aussi. Comme je l'avais imaginé, ils m'avaient posé de drôle de regards sur moi mais je supposais en premier lieu que c'était à cause de mon apparence qui n'était peut-être pas très locale sur ce monde – bien que ça, je l'ignorais pour le moment.
Sans doute que mon expression neutre limite un peu perdue leur ôta tout doute éventuel quant à ma nature.

Sans un mot et tout en répondant seulement aux rares signes de tête qu'on avait pu m'adresser, par des signes de tête, je finis par sortir et compris à ce moment là que c'était dans un temple que je m'étais retrouvé. Une ville d'apparence assez jolie s'étendait à présent face à moi.

En marchant un peu j'entendis des gens parle et je pu confirmer que non je n'étais plus sur Ivalice.
J'étais sur le monde nommé Spira. Enfin, je le devinais car j'entendis le nom de Bevelle non loin, d'une personne qui a priori guidait quelqu'un d'autre. J'avais entendu dire que c'était une ville de Spira.

Cependant, je n'avais qu'entendu parler de ce monde pour le moment. Celui où il y avait déjà eu une religion établie puis détruite – en partie. Enfin, cela n'avait été que des paroles, puisque rien ne vaut de découvrir les choses par soi-même. Je préférai rester aux aguets, alors que j'avais entendu parler d'une attaque de Nyara en ces lieux il y a plusieurs mois. C'était peut-être à ce sujet que j'avais entendu parlé d'attaques et de réparations quand j'étais dans le temple ? Je finirai bien par le savoir.

Pour le moment j'éprouvais le besoin de me reposer un peu car cette traversée du temple n'avait pas été de tout repos et même si les monstres que j'avais combattus avaient été assez peu puissants j'avais encaissé des coups. De plus il faudrait bien que je retente un contact avec les autres du Projet Renaissance. Que je les retrouve aussi.

Je cherchai donc une auberge et, à défaut de savoir, j'avançai vers un individu blond avec des attaches dans les cheveux. D'ailleurs, j'avais déjà vu ce genre de coiffure. Le roi avec qui j'avais buté des ogres, il avait la même !
Je plissai légèrement les yeux à la vue de la coiffure mais je m'adressai à l'homme de manière tout à fait neutre.

« Monsieur ? Bonjour, euh excusez moi de vous déranger mais sauriez vous où se trouve l'auberge ici ? ».
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 2 Oct 2016 - 23:40

Comme le hasard peut bien faire les choses parfois. L’histoire des sceaux m’avait beaucoup intriguée, il fallait que je le dise. Je ne savais pas si c’était réellement une bonne idée de les tester, mais c’était ce que je voulais faire. En plus, j’avais le désir de voir de nouvelles places. J’avais connu mon monde, puis deux autres… Ainsi, si je pouvais avoir connaissance de plusieurs autres mondes, cela me plaisait beaucoup plus qu’on pourrait d’abord le penser. L’utilisation de ces sceaux était assez simple… Donc c’est ce que je fis. Déjà, ça me permit de me retrouver à quelque part d’autres et en plus, cela me faisait tester cela. J'avais déjà utilisé les téléporteurs, je voulais à présent voir ce que c’était seulement différent car je ne savais pas du tout où est-ce que j’allais me retrouver.

Je me retrouvai dans une ville. Une belle ville très différente de ce que j’avais déjà vu… et de ce que je connaissais. Déjà, la ville au Sud de mon château, je la connaissais très bien mais c’était différent. Et bien sûr, la vie dans un château n’était jamais comme la vie dans une ville. Il n’avait tout simplement rien de comparable… je ne pouvais seulement rien comparer. Je suis vraiment heureux que tout soit si différent comme cela… car ça me permet de voir des nouvelles de nouveaux. Si tout était pareil, je ne pourrais pas dire que cela était bien. Bien sûr, un manque se faisait ressentir, amis ça ne m’apprendrait rien si je me retrouvais simplement dans un château comme Figaro ou Doma.

Je me promenais dans la ville, j’observais les environs. J’essayais même de parler aux gens. J’étais tombé sur des personnes assez sympathiques et d’autres qui ne l’étaient pas du tout. C’était très plaisant. Des fois, c’est avec le hasard qu’on trouve le plus de choses. Toutes les différences technologiques me troublaient avant et m’impressionnaient à la fois. Là, je m’habituais quand même relativement. Ça faisait deux jours que j’étais dans la ville, j’avais trouvé une auberge où je restais. Je pourrai peut-être prendre les grandes routes après, cela pourrait être assez sympathique, sachant que c’était peut-être la meilleure façon de connaître un monde.

Quelqu’un m’arrêta pour me poser une question. De dos, je ne savais pas qui il était mais sa voix me disait quelque chose. Je savais qui il était ! Ça faisait un moment que nous nous étions séparés. J'aurais vraiment voulu rester un moment avec lui mais nos chemins se séparaient. Je me retournai vers lui, et j’étais maintenant certain que c’était lui. Je l’avais reconnu… Sauf que lui ne semblait pas du tout me reconnaître. Pourtant, je portais la même coiffure qu’à l’habitude, et des vêtements assez similaires. « Sigvaldr ? » Vu comment il avait réagi, cela me disait clairement qu’il répondait positif à ce nom. « Je crois bien que nous nous connaissons… non ? Je me souviens clairement de vous, pour ma part… » Peut-être qu’il se trompait mais non… il ne pouvait pas se tromper pour cela quand même. Il se retourna et s’excusa à la personne avec qui il parlait. Elle partit et il put finalement donner toute son attention à son ancien ami ? Oui, il pouvait l’appeler ainsi.

« Je me souviens clairement de vous avoir rencontré dans une grotte, contre des ogres… mais Sinon, pour l’auberge, effectivement, elle n’est pas bien loin…. »
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 10 Oct 2016 - 2:51

Se retrouver dans une ville inconnue imposait de repérer les lieux au plus vite. J'avais beau avoir déjà quelques informations sur les plus grandes villes des mondes du système, c'était loin d'être suffisant pour ne pas avoir à chercher sur place. Certaines de ces informations m'avaient été données verbalement par les scientifiques du Projet Renaissance, d'autres avaient été chargées dans mon ordinateur de poche.

À présent à Bevelle, je devais me débrouiller, avec le peu de connaissances que j'avais sur cet endroit. Notamment sur la religion qui avait été pratiquée ici. Je me jurais toutefois de rester le plus distant et neutre possible, concernant ces histoires de religion. J'avais mes idées, ma spiritualité, je n'avais aucune envie qu'on me force à passer à autre chose. D'autant plus que Thor m'en voudrait très certainement et ne serait plus à mes cotés. Certes, les Æsir avaient une certaine tolérance et n'imposaient pas que l'on soient tout le temps à les implorer, contrairement à d'autres divinités – en tout cas c'est ce que j'avais toujours appris. Néanmoins Thor n'était plus seulement une divinité pour moi. Il était mon Gardien, et c'était un immense honneur qui m'imposait de rester digne de lui.

Pour le moment je cherchais l'auberge, histoire de prendre un peu de repos après cette traversée des souterrains. Les gens n'appréciaient guère de me répondre et restaient évasifs. Certains fuyaient presque quand ils voyaient mes yeux. D'autres m'avaient envoyé un regard noir alors que j'avais sorti un de mes capteurs.
Il était certain que je ne me fondais guère au milieu des autres et je pouvais même être un peu effrayant ? C'était en tout cas l'impression que je donnais.

Je me souvins d'un coup ce qu'un scientifique du Projet Renaissance m'avait dit au sujet de Spira aussi. La technologie était assez mal vue sur ce monde. Et bien dommage, car même si je ne sortais pas mes joujoux technologiques, il était assez aisé de savoir que j'en traînais sur moi. Rien que mon arme.

Haussant les épaules et soupirant, je me dirigeai vers un blondinet qui semblait venir d'ailleurs aussi. Lui me répondrait peut-être ?
Plus que ça... il m'appela même par mon nom lorsque je l'interrogeai. Je ne sais combien de temps il se passa avant que je ne réagisse mais tout ce que l'homme pu voir pendant ce temps était une expression d'extrême surprise. Sérieux ? Il me connaissait ? Je n'étais jamais venu sur Spira pourtant ! Certes, j'avais d'abord pensé qu'il venait d'un autre monde. Mais du quel ?

Je restais comme un couillon à regarder l'homme, et je savais bien que j'avais déjà vu son accoutrement et sa coiffure, mais était-ce le même ? Plissant légèrement les yeux, je l'interrogeai encore.
« Vous êtes... du Projet ? J'avais... perdu tout contact... ».
Je ne voyais pas qui il pouvait bien être en tout cas. Alors que lui me connaissait.

Je soupirai à nouveau en regardant à coté alors que quelqu'un me donnait la direction de l'auberge. Je remerciai l'individu, un peu surpris qu'il m'ait répondu assez aimablement d'ailleurs, et je considérais à nouveau l'homme à la longue chevelure blonde et arborant une belle armure. Il s'adressa à nouveau à moi, et son autre explication m'éclaira sur qui il était.
Sûr que non, je n'avais pas reconnu sa tête, puisque j'en étais incapable. Néanmoins je me rappelais très bien de la mission dont il parlait. Je n'avais pas fait dix missions de ce genre.
Cet homme était donc Edgar ?

En l'écoutant et en repensant à la mission, je restai encore comme un couillon pendant je ne sais combien de temps. Une gêne vint se mêler à mon expression avant que je ne réponde quelque chose.

« C'est vous... Edgar. Je vous présente mes plus... humbles excuses. ».

Vraiment honteux, je soupirai mais je n'avais pas envie de laisser tomber le dialogue. Cet homme m'avait paru sympathique pendant la mission et je n'étais pas du genre à me défiler. Je préférais assumer, de loin. De ne pas reconnaître les autres... et d'avoir oublié de le signaler à Edgar !

« Ah mais je ne vous avais dit que je n'étais pas capable de reconnaître les gens ? Mince... Enfin, voilà, ce n'est nullement contre vous. Je ne reconnais pas les visages. ».

En commençant à faire deux pas dans la direction de l'auberge je questionnai à nouveau le roi.

« Je vais... tâcher de trouver cette auberge alors. Au fait, vous avez pu découvrir de nouvelles... choses depuis ? ».
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 14 Nov 2016 - 4:49

Mes souvenirs étaient exacts. Je me souvenais très bien de lui, de son visage, de sa voix. Je ne pouvais quand même pas me tromper en pensant qu’il était une autre personne. Mais lui, il ne semblait pas du tout me reconnaître. Je ne peux quand même pas m’être trompé, voyons. C’était vraiment stupide et je n’arrivais vraiment pas à comprendre. Il était complètement perdu le pauvre et il me dit même quelque chose qui me troublait. Je ne pouvais pas dire ce qu’il me disait et je pouvais encore moins comprendre ce qu’il disait. Le projet... mais de quoi il me parait ? je ne connaissais pas tout et encore moins des choses d’un autre monde Je comprenais de plus en plus la hiérarchie dans mon monde, mon nouveau monde devrais-je dire. Mais je comprenais et j’étais à présent capable de m’adapter.

Puis, quand je parlais de la mission, c’est comme s’il semblait figé Comme s’il comprenait quelque chose. Moi, j’étais simplement complètement perdu et je ne voyais pas du tout ce qu’il voulait... mais je le regardai, en attendant simplement une réponse. Je voulais comprendre et je voulais voir s’il se souvenait au moins de ça. Si non, je me dirais que je me suis trompé de personne et je le laisserait tranquille. Je me suis trompé ou bien il est complètement paumé le pauvre. Mais, j’eus un sourire lorsque j’entendis mon nom. Est-ce que ça lui revenait ? un trou de mémoire.. ? Et il s’excusa. Je fronçai les sourcils, ne comprenant pas tellement pourquoi cela était tant un problème. Bien sûr... c’est étrange et se faire oublier n’est jamais sympathique, mais jamais il n’allait lui en vouloir pour ça, quand même.

Mais finalement, je compris que ce n’était pas seulement de ma faute. Ce n’était pas moi en particulier mais il oubliait les visage. Ah ! Ça explique quand même assez bien le tout... au moins, je me sentais moins seul. Au fond, j’aurais dû le savoir parce qu’il se souvenait de moi mais ne m’avait pas reconnu. Enfin, ce n’est pas grave, c’est seulement étrange et je dirais un peu triste pour lui. Rencontrer des personnes mais ne jamais se souvenir de ces personnes. Enfin, ce n’est pas vraiment mal, je comprends... juste que moi, je n’aime pas tellement.

« Ça ne doit pas être facile, je suis vraiment désolée pour cela. Effectivement, non, je n’étais pas prévu. Je me présenterai d’avance la prochaine fois, pour éviter ce... malentendu. » C’est sur que c’est difficile, mais en le sachant, il était possible de faire attention. Au moins c’était dit et j’étais vraiment heureux de retrouver une personne comme lui. Il s’était passé des choses et pendant ce temps et c’est exactement la question qu’il me posa. Mais avant, il fallait aller à l’auberge. « Suivez-moi, j’y étais il y a peu et ce sera plus simple si vous la trouvez dans la ville. » Puis ce que j’avais fait. C’était quand même assez important au final. J’avais eu une belle rencontre avec un groupe. Un groupe aidant la cause que nous défendions. « Oui bien sûr. J’ai continué de mon côté et j’ai fait de belles rencontres, en découvrant des places. Je crois que de plus en plus, je m’habitue à l’endroit et au fait de savoir que plus jamais il y aura la même chose à l’avenir. »

En marchant à ses côtés, je me devais d’ajouter quelque chose. Quelque chose qui venait tout juste de sortir dans mes pensées.

« Au fond, c’est comme si je devais forger ma vie pour une quatrième fois. Ça doit être le cas pour tous je suppose... vous aussi ? Vous avez des nouvelles de votre côté ? »
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 18 Nov 2016 - 4:40

Vu la tête que l'individu blond avait fait, non, il n'était pas du Projet Renaissance. D'ailleurs j'étais de plus en plus convaincu que je n'aurai plus d'autre choix que d'oublier cette histoire. Bien dommage. J'aurais tant aimé les remercier au moins pour ce qu'ils avaient fait pour moi. Ils m'avaient sauvé de quelques énormes handicaps et à coté de cela je me voyais incapable de les aider dans les missions qu'ils m'avaient confiées.
J'espérais juste être remis à nouveau sur la voie au bout d'un moment.

Essayant de ne pas trop penser à cette histoire, je continuais à considérer le jeune blondinet en face de moi alors qu'il me rappela une mission sur un monde nommé Planète Bleue. Une mission pendant laquelle nous avions défoncé des ogres. Nous avions beaucoup échangé verbalement aussi et ça je m'en rappelais très très bien. Tout comme de son nom d'ailleurs. Le soucis à vrai dire, c'était son visage. Uniquement son visage. Seulement cela et pourtant c'était assez enquiquinant pour que je me retrouve incapable de le reconnaître.

Une gêne immense s'empara de moi alors que je venais de comprendre de qui il s'agissait. Un roi en plus. Je me sentais comme coupable d'un crime de lèse-majesté sur le coup, même si Edgar n'avait pas du tout l'attitude hautaine de bien des dirigeants. En plus, il n'avait pas l'air de m'en vouloir mais je comprendrais tout à fait si cela l'avait vexé. Bien des gens se retrouvés vexés face à ce soucis et le pire était que je n'y pouvais rien.

« Bah, vous n'avez pas à être désolé, vous ne pouvez rien non plus face à ce soucis. Il me semble. À moins que sur votre monde il existe une magie pour le soigner ? ».
Si seulement une telle magie pouvait exister. J'en doutais fort quand même, depuis le temps.
« Je dois dire quand même que votre... coiffure et votre... accoutrement me disaient bien quelque chose mais ne sait-on jamais... J'ai trop douté, j'admets. ».

L'essentiel était qu'il ne m'en tienne pas rigueur, n'est-ce pas ? Comme cela semblait être le cas. Juste pour dire que je n'avais pas envie d'épiloguer sur ce soucis. Il le savait, et me disait qu'il s'y prendrait autrement une prochaine fois avant de me guider vers l'auberge. Ce dont je le remerciai d'un signe de tête respectueux d'ailleurs.

En le suivant, je tentais malgré tout un peu de dialogue et il me répondit. Une preuve qu'il ne m'en voulait pas et cela avait quelque chose d'agréable. Je restai d'ailleurs attentif à ce qu'il me dit et esquissai et léger sourire alors qu'il me parla de l'avenir mais je le laissai continuer, tout en plissant légèrement les yeux alors qu'il parla de forger sa vie pour une quatrième fois. Pourtant je ne répondis pas à ce sujet dans un premier temps mais revins plutôt sur le sujet de l'avenir.

« L'avenir est en changement... permanent aussi, ne pensez-vous pas ? ».
Mon ton était agréable et là je me permis un détail, par rapport à ce que je connaissais de l'avenir.
« Pour rappel... je viens moi-même de l'avenir... du futur si vous... préférez. Je sens très bien que ce que j'ai connu du futur ne sera... plus jamais... à cause de ce qui a été changé dans... le passé. Et le présent. ».

Comme nous continuions à marcher, je commentai le reste de ce qu'il m'avait dit. Je supposais bien qu'il attendait une réaction, il me l'avait fait comprendre explicitement.

« Pour une quatrième fois ? À cause de ces sceaux encore hein. De mon coté, je pense devoir laisser de coté ma mission d'origine. Ou la laisser en suspend juste. Je préfèrerais cette option. ».
Je faisais directement allusion au Projet Renaissance, ce qu'il ne cernerait sûrement pas mais j'imaginais lui faire assez confiance pour lui en parler sous peu. Pour le moment, je continuai sur les autres échanges que j'avais eu avec d'autres, dont le nommé Logan Marks.

« De mon coté ? Et bien... j'ai bien fait quelques rencontres depuis mais je doute de pouvoir revoir ces gens. Ou du moins les reconnaître... comme vous le savez. Par contre, j'ai sans doute rencontré quelqu'un qui viendrait de mon monde aussi. Chose que je trouve assez surprenante. Je doute que cela soit un hasard. ».

Comme nous arrivions à l'auberge, je me préparais à entrer mais avant je considérai Edgar.

« Si vous voulez me suivre à l'auberge ? Si vous en revenez ça ne sera peut-être pas... intéressant pour vous. Cependant, comme il semble que nous nous... comprenions sur pas mal de points. Peut-être seriez vous... d'accord... pour continuer encore un bout de chemin avec moi ? ».

En attendant la réponse d'Edgar, je captais un nouveau regard noir en direction de mon arme, puis de mon piercing. Ou peut-être de mes yeux laissant un peu apparaître quelques circuits imprimés. Encore.
« Ils n'ont vraiment pas l'air d'aimer certaines choses ici. ».
Ma voix s'était faite cependant très basse alors que je prononçai ces mots, afin que seul Edgar puisse entendre. Sans doute aurait-il plus d'informations que moi concernant Spira ?
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 28 Nov 2016 - 7:43

Je devais malheureusement dire que je n'avais pas la possibilité de l'aider magiquement. Que ce soit moi ou mon monde. C'était la première personne que je me rappelais qui était comme cela. Donc, lorsque j'allais le revoir, j'allais faire bien attention à l'avenir et j'allais lui dire à l'avenir. Ce n'était pas un problème, mais il fallait absolument le dire. Au moins, je me disais quand même qu'il m'avait reconnu... sans que je lui dise mon nom. De plus, il se rappelait bien de moi, juste pas de mon visage. Alors, moi, ça m'allait.

Lui continue en me parlant du futur. Le futur qu'il avait connu ne serait plus jamais là. Si le futur était mauvais et pas beau, je suis certain qu'il y avait une facon de ne pas faire en sorte que ce soit cela. Je voulais absolument changer ça, bien que je ne e connaisse pas. Mais de ce que je pouvais comprendre e ce qu'il me disait, il ne voulait pas avoir à revivre ça. Je suis dans l'ordre pour régler ce problème, le plus possible. Je ne savais pas, mais mon camarade ne semblait pas vouloir le vivre. Je lui faisais confiance et même si le futur n'était pas connu, je sais que si on ne fait rien, ce sera la catastrophe. Enfin, le futur ne pouvait être que mieux avec ce que je connaissais de la place et de ce qu'il se passait.

Puis, il me questionna sur ce que j'avait dit. Je ne l'avais meme pas réalisé. Ma vie pour une quatrième fois. C'était vrai, mais je n'aurais pas cru que cela me sorte de la bouche. « Peut-être que je sens un peu de nostalgie par rapport au passé. Certaines personnes me manquent particulièrement. Surtout certaines... » Je pensais surtout à mon frère. Je l'avais perdu de vu pendant 10 ans et voilà que deux ans après, je le reperdrai. Je ne voulais pas, mais je savais que je devais accepter je ne pouvais rien faire en échange. Il me dis qu'il avait sûrement rencontré quelqu'un qui venait de son monde. Donc... ce n'était pas totalement impossible ? Il avait des chances, mais je ne voulais pas me fier au hasard. J'avais même triché lorsque le hasard avait fait parti de ma vie.

« Des fois, on croit que c'est le hasard, mais c'est bien loin de ça... » C'était clair que j'avais ma pièce de monnaie en tête. Même si Celes l'avait pris, je l'avais repris et je l'avais encore avec moi. C'était le cas... finalement, après avoir marché à l'aberge, il me demanda si c'était bien qu'on discute. J'appréciais cet homme, lui ausi. Ainsi, nous avions plusieurs points en commun et cela ne nous dérangeait pas de se parler. À vrai dire, sa compagnie était très agréable, encore plus depuis que nous étions sorti de la grotte des ogres... « Ça me ferait vraiment plaisir de rester avec vous, sincèrement. Vous êtes une personne que j'apprécie, donc ce n'est même pas un problème. J'accepte et je suis bien content de vous entendre dire cela. » Puis il m'informa d'une cose qu'il avait remarqué. Je dois dire que cela était plus dur pour moi de voir ce côté, car il était caché. Mais lui, très peu.

« Oui je crois comprendre ce dont vous parlez... Je sens plus de regard vers nous... depuis que je suis avec vous aussi en sachant qur toout à l'heure, vous aviez du mal à vous faire aider. » Puis, plus doucement, je continuai. « Ce doit être quelque chose avec vous... » Quoi ? Je ne connaissais pas assez la place. Peut-être qu'on pouvait en discuter et comprendre, mais c'était bien plus malaisant quand même. « Si vous souhaitez, je peux m'occuper de parler aux gens. En même temps, je ne sais pas ce qu'il se passe vraiment donc je ne sais pas quoi faire pour aider. Je sais juste que lorsque j'étais seul, il ne se passait pas cela. Pas du tout même. »
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 14 Déc 2016 - 3:24

Sans doute qu'Edgar n'avait pas envie de parler du futur. Il était tellement beau le futur cela dit... à penser avec ironie bien sûr. J'espérais seulement que le peu que les autres du Projet Renaissance aient pu faire – si tant est qu'ils soient encore à leur mission – empêcherait certaines choses du futur de se dérouler. Déjà le principal était de s'occuper de ce qu'on pouvait pour le moment, c'est à dire débusquer Nyara et lui botter l'arrière-train. Ou au moins aider à le faire.

Comme Edgar ne revenait pas sur le sujet du futur, je n'insistai pas sur le sujet. Il aurait toujours le loisir de me poser des questions à ce sujet, ce à quoi je lui répondrais. Pour le moment il me parlait surtout du passé. Ah le passé et les souvenirs qui remontaient à la surface. Même si on avait vécu des choses peu sympathique, on pouvait bien garder quelques bons souvenirs. Comme des personnes proches par exemple, puisque Edgar parlait surtout de cela.

« Ah, des personnes vous manquent. Je ne peux que... comprendre. Je dois reconnaître que c'est aussi le cas pour moi. Parfois... j'aurais préféré que rien de spécial ne se passe sur mon monde. Certes, c'est toujours très... agréable de rencontrer de nouvelles personnes, mais quand on ne peut pas les reconnaître, ça complique les choses. ».

Je préférais ne pas aller plus loin sur le sujet en réalité. Je n'avais pas envie d'être pris pour quelqu'un qui se plaint. Déjà que j'en avais trop dit à mon goût. De plus, il fallait aussi que je m'estime heureux dans ce changement de monde. Thor était devenu mon gardien. Je ne supposais qu'il me punirait pour avoir parler de regretter le passé mais cela ne devait pas lui faire très plaisir quand même. D'ailleurs je me recueillis un peu, intérieurement bien sûr, pour lui faire savoir encore à quel point j'étais honoré de l'avoir à mes côtés. Suite à quoi j'écoutais Edgar encore. Ses propos m'intriguèrent d'ailleurs, concernant le hasard ou non.

« Bien loin du hasard... que... voulez vous dire ? ».

Sans doute allait-il m'expliquer cela plus tard. Après tout je n'étais pas pressé. Je le laissai d'abord répondre au fait que nous pourrions faire un bout de chemin ensemble, et je souriais à sa réponse aussi. Un sourire bien amical comme il se doit. Très naturel aussi, tout simplement. Cependant, nos propos en tout genre furent un peu interrompus alors que je remarquai certains regarder vers moi, et en particulier mon arme. Et bien ? N'ont-ils jamais vu de marteaux de guerre sur ce monde ? Il y avait très peu de gens piercés, je veux bien croire, mais mon marteau...
Edgar me répondit à ce sujet et je l'écoutai toujours attentivement.

« Quelque chose avec moi ? Sûrement. Je sens bien que les regards sont... sur moi... sans être... euh... parano ? C'est le bon mot ? Enfin si vous voulez parler aux gens pour en savoir plus, je n'ai rien contre. Je peux aussi leur demander directement, aussi. Je ne voudrais pas vous coller tout le travail non plus. ».

Je sentis encore d'autres regards noirs vers moi alors qu'un de mes capteurs émis un bip. C'était le récepteurs de messages du Projet Renaissance. Mon regard devint curieux en même temps que je sortis l'objet de mes affaires. J'avais trop de mal à croire que je puisse être à nouveau en relation avec quelqu'un. En regardant l'appareil – alors que j'étais encore très loin de penser que les regards noirs étaient causés par la vue de la technologie – je compris que mes soupçons étaient justifiés. L'appareil me disait juste qu'il recherchait un point d'accès à la messagerie et qu'il ne trouvait rien de compatible.

En regardant à nouveau autour de moi, je tombais face à face avec un type ayant l'air peu sympathique.

« Tu devrais ranger tes joujoux garçon, on aime pas ça ici ».

Il semblait que le type avait envie de se bagarrer ? Et bien moi je n'en avais pas envie. Je venais de retrouver Edgar et j'avais envie de continuer les échanges qui avaient pris fins après notre mission contre les ogres. Après s'il fallait à tout prix se battre... En attendant je me contentais de ranger ce que je pouvais tout en regardant un peu le type en biais car je n'aimais pas trop son attitude. J'évitais cependant de le provoquer puisqu'après tout il était chez lui, ou du moins tout laisser penser ainsi.

« Navré, je n'étais pas au courant. ».

Je restai sur mes gardes tant que le type était là. Je n'avais pas envie qu'il s'en prenne gratuitement à mon nouvel ami à cause de ça.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 13 Jan 2017 - 8:07

On se comprenait. Plusieurs personnes avaient perdu des gens. Moi, j’avoue que c’était surtout Sabin… Le château, je faisais assez confiance à mes hommes pour qu’ils puissent bien le tenir. Mais Sabin… Je ne l’avais pas vu pendant dix longues années. Nous nous étions retrouvés en temps de guerre, où les choses étaient difficiles… puis une autre longue année, tous nos contacts avaient été rompues suite à la destruction du monde tel qu’on le connaissait. Après, reconstruction et je partais. Je voulais retrouver mon frère à nouveau. Je ne serais pas capable de le perdre si longtemps encore. Suis-je si égoïste de souhaiter le revoir ? Peut-être pas. Enfin, les choses allaient et j’essayais de ne pas penser à cela. Je suis tout de même capable de ne montrer aucune émotion, de mentir comme je le souhaite. Malheureusement, ce sont des choses qu’un roi doit savoir faire. Il me questionna aussi sur le hasard mais je répondis avant.

Je ne me doutais pas que c’était lui, car je me sentais personnellement bien à l’aise à cette place. Mais lui ? Non, pas du tout et j’avoue ne pas tellement connaître ça pour le moment. C’est nouveau pour moi aussi, il ne faut pas l’oublier. Je ne savais pas tellement ce qu’était le problème chez lui, bien qu’il était quelque chose que je ne connaissais pas, il semblait bien normal et il était sympathique. Donc… Il fallait au minimum comprendre pour être placés. Nous devions juste savoir, pas demander d’arrêter. Enfin, tout dépend pourquoi bien sûr. J’entendis un le son de son objet et je le regardai. Sincèrement, niveau technologique, avec mes machines que j’utilisais… ce n’était pas tant un problème. Puis, j’en avais appris un peu plus au fur et à mesure. Enfin, je n’étais pas du tout troublé par ce qu’il venait de sortir, c’était limite totalement normal pour moi. Mais de ce que l’homme venait de dire à mon compagnon, il avait un problème.  

Il ne devait pas sortir cela ici ? Pourquoi donc ? Enfin, il venait de le dire, c’était parce qu’ici, ils n’aimaient pas cela. Bien sûr, c’est simple dire cela : on n’aime pas ça. Cela signifiait quoi ? Un problème envers la technologie ? Étrange pourtant… la technologie non-acceptée dans mon monde était seulement celle qui réduisait des populations en bas… comme les armures et tout. Hum, il devait avoir quelque chose. C’est bien beau ne pas aimer cela, mais sans raison… hum. Après qu’il se soit excusé, il le regardait toujours de travers. Hum… cette attitude ne me plaisait pas, je dois avouer. Sachant peut-être que j’étais aussi visé mais que ça ne se voyait pas. Si je sortais certains de mes outils, ce serait très certainement mal vu. Ça m’énervait, même si ce n’était pas moi. D’un ton très respectueux, je m’avançais et je me mis en face de l’homme. S’il voulait la bagarre, c’est qu’il n’était pas vraiment bien. Je voulais me montrer respectueux, c’était mon rôle après tout.

« Je vous pris de nous excuser. Comme vous le voyez certainement, nous ne venons pas d’ici  et il est assez difficile...» Et voilà qu’il m’arrêta, en me coupant la parole. Il me dit que ça ne lui dérangeait pas. Génial. La discussion semblait fermée de son côté. « Il n’est pas venu faire du mal, tout comme moi. Nous souhaitons seulement rester, sans rien vou vouloir…  » Je semblais quand même mieux que lui à leur yeux, sûrement parce que ces particularités n’étaient pas visibles. L’atmosphère sembla se détendre un peu. « Nous ne souhaitons aucun mal, vraiment et désolé si… certaines choses vous ont offensés, ce n’était bien évidemment pas voulu. Pardonnez-nous. » Nous étions sincères. Je ne comprenais pas ce problème… mais face à ces gens forts peu sympathiques, cela ne semblait pas être la meilleure idée de demander. « Je crois que nous pouvons aller faire ce que nous devons faire, juste faire attention. » Je passai à côté d’eux, et même si je n’aimais pas cela dire cela… je m’excusais. Nous ne connaissions pas leur histoire, nous ne pouvions donc rien dire. Mais je n’aimais tout de même pas cela… peut-être essayer un autre endroit ? Lorsque l’attention fut moins sur nous, je demandai à Sig quelque chose.

« L’impression vous vient de l’endroit et pas juste de l’auberge je suppose ? Changer d’endroit risque de ne rien changer… Nous avons seulement à nous montrer discret, ça devrait être bon… on partira bien vite s’il faut. »

Nous allons continuer à nous répondre après cette situation, bien sûr. Disons que j'aimais bien la notion du hasard, mais pour le moment, il y avait une situation tout de même plus importante qu'une vision de la vie.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mar 24 Jan 2017 - 4:13

Les retrouvailles avec Edgar s'étaient suivies de plusieurs échanges verbaux. Tous assez amicaux tout en restant sérieux. J'aimais beaucoup rire et taquiner mais Ô grand jamais je ne me permettrais telle chose face à quelqu'un que je ne connaissais pas assez. D'autant plus qu'Edgar était un roi. Un peu de tenue quand même ! Juste un peu !

Il y avait cependant un soucis réel à cet endroit, et ce n'était pas le fait de parler en ami à une haute figure de l'autorité d'un autre monde. Non, lui, je le considérais comme un ami à présent, bien évidemment pas comme un soucis ! En revanche, les regards posés sur moi étaient inquisiteurs pour la plupart. Je sentais bien que les gens de la ville avaient un problème avec moi. Edgar m'avait proposé de leur demander ce qu'il n'allait pas, chose que je pouvais très bien faire moi-même et je le lui fis savoir.

En réalité, je n'eus pas besoin de demander quelque bribe à quiconque au moment où mon récepteurs de messages émis un bip. Un individu s'approcha de moi et me fit savoir ce qui n'allait pas. À sa façon. Limite menaçant. Limite comme un défi.
Tout en lui répondant, je le fixai brièvement et en fronçant les sourcils. À coup sûr l'individu avait du voir que j'avais des yeux bioniques mais il n'allait quand même pas vouloir me disséquer pour m'enlever tout ce qui n'était plus organique non ? Je détournai légèrement mon regard tout en rangeant mon récepteur et en présentant quelque excuse suite à quoi Edgar tenta une approche plus diplomatique avec l'individu.

Je laissai parler mon ami roi et les excuses que celui-ci donna semblèrent calmer un peu l'individu et même d'autres autour. Je ne rajoutai rien – inutile de provoquer – et je me contentai de passer à coté aussi, en faisant un très léger signe de tête. Je laissai seulement échapper un soupir lorsque nous nous retrouvâmes un peu à l'écart, et moins scrutés.

« Les gens ici n'aiment pas mes... joujoux donc, comme l'autre a dit... Il n'y a pas qu'en me... dirigeant vers l'auberge que j'ai... senti des regards. Soit cela vient de la ville... soit de plus large. J'espère... en tout cas qu'ils ne voudrons pas me... disséquer vivant pour me... pour m'ôter tout mon... ramassis de... de puces... enfin... euh... d'électronique... ».
Car il paraît que certains mots peuvent avoir un autre sens aussi ! Oui, j'étais plein de puces, mais pas celles qui grattent partout même si j'avais de la barbe et des cheveux longs, vous voyez ?!

En attendant, j'avais faim ! Nous étions arrivés à la porte de l'auberge, autant y entrer malgré tout non ?

« Je ne pense pas que... ça changera grand chose d'aller... ailleurs en effet. Montrons nous... discret ? Là, désolé... j'ai faim. ».

Après un signe de tête en guise d'accord à l'attention d'Edgar, je vérifiai qu'aucun de mes capteurs ne bippent, quite à en désactiver certains. Tant pis. En revanche, concernant mon arme, et même mes yeux... Aaah mais il faudrait vraiment que je me trouve ce que certains appelaient des lunettes de soleil pour arpenter cet endroit. Si tant est qu'on en trouve. Un Viking moitié cyborg avec des lunettes de soleil, c'est classe non ?!

À ma surprise cependant – on pouvait dire cela ainsi oui – le serveur qui nous accueillis une fois entrés dans l'auberge ne se montra pas désagréable. Cela n'aurait pas du être une surprise pourtant. S'ils veulent des clients, faut bien que le personnel se montre un minimum agréable. Aussi, avait-il sans doute compris à ma façon de prononcer que je ne venais pas du tout de ce monde.
Néanmoins, pas de mauvais regard non plus de la part des clients justement. On va considérer qu'ils étaient trop concentrés à leur repas. Bon par contre cela ne serait pas une raison pour éructer à la fin du repas ! Pourtant, cela allait être dur avec la bière que j'avais envie de siroter. Tant pis ?

À peine assis, le serveur vint nous tendre les menus, mais j'évitai de le regarder malgré son respect apparent.

« Messieurs je vous laisse choisir ! ».

Je fis juste un très bref signe de tête avant de regarder le menu... et je ne comprenais rien à ce qu'il y avait d'écrit, jusqu'à ce que je vois ce qui semblait être une traduction du langage plus commun. Un langage que je ne connaissais pas entièrement non plus mais au moins je reconnaissais plein de mots. Dont le mot pizza, et le mot bière ! Ce qui laissa apparaître un grand sourire au milieu de ma barbe. En gros mon choix était fait et cela tombait bien, le serveur était de retour.

« Alors messieurs, vous désirez ?
- De la pizza... au poisson et aux... fruits de mer ! Et une... boisson aussi... Une bière... une blonde... je vous prie !
- Bien, et vous monsieur ? ».

Une fois qu'Edgar eu fait son choix (ou pas), le serveur s'éclipsa vite après avoir pris les menus.
De mon coté, je m'adressai le plus discrètement possible à mon nouvel ami.
« Si vous voulez... goûter de la bière, je vous en... offre une ! J'espère qu'elle est bonne par contre ! ».
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 4 Mar 2017 - 23:42

C’était clair, ils n’appréciaient pas ce qu’il représentait. Moi, ça ne me dérangeait pas du tout, même que je trouvais cela vraiment intéressant en fait. Mais comme je ne connaissais pas du tout ce monde, je ne pouvais pas le dire Je ne savais pas ce qui était bien ou non. Ça me rendait heureux que mes outils soient maintenant... plus cachés qu’ils ne l’étaient avant. Ça m’aurait mis dans une de ces situations, comme lui. Je n’aurais pas été capable de les calmer comme je semblais plus habituel, bien que cela était évident que je ne venais pas d’ici. Je comprenais qu’il n’aimait pas cela et je l’écoutai en soupirant. C’était quand même un peu triste pour lui... Je trouve ça ridicule de juger des personnes comme cela. « Oh vous savez, je doute qu’on vous dissèque pour ça quand même... » Je lui fis un clin d’oeil. Et de toute façon il pourrait se défendre et j’allais l’aider s’il avait quelque chose aussi.

Je lui souris : J’étais bien heureux qu’il pense à ça. Manger, je crois que cela pourrait être une bonne idée aussi. En y pensant, j’avais faim moi aussi et malgré tout cela, j’étais capable de faire en sorte que tout aille bien. On arriva donc pour manger quelque chose et il n’y avait aucun problème. C’était très important pour moi qu’il se sente bien et malgré que je voyais qu’il évitait le regard des gens. C’était triste mais si cela l’aidait, c’était bien d’un côté. Enfin, on pourrait manger simplement sans se faire dévisager aux quinze secondes. Mais finalement, ça semblait très bien. Nous étions installés à une table et on nous donna les menus. Bien sûr, je ne compris pas grand-chose... mais je n’étais pas très difficile donc je pris quelque chose un peu au hasard, qui avait un mot ou deux que je comprenais. Ça semblait bon, si c’était un morceau de viande ou bien une salade, ça me ferait bien plaisir.

Après que mon compagnon ait choisi, j’allais choisir à mon tour. « Je vais simplement prendre une salade avec un simple verre de vin ! Je vous remercie. » J’avais toujours préféré le vin à la bière... et je me permettais bien pour le moment, J’étais avec un ami en ce moment, non ? Il me proposa de m’en offrir une, si je n’en avais jamais goûté. Je souriais en rigolant un peu. Oui, je suis un roi... mais déjà, ici, je ne le suis plus et je m‘étais retrouvé pendant un bon moment hors de mon château. « Oh, je ne doute pas qu’elle est bonne !  » Je souris en prenant une simple gorgée d’eau. Je le regardai puis je répondis à son offre. Quand même, je ne voulais pas qu’il paie pour moi. Puis.... « Oh vous savez, je ne me suis pas retrouvé enfermé dans mon château toute ma vie. Je me suis retrouvé plusieurs mois en compagnie de bandit... et dans une ville. Il fallait que je cache ce que j’étais réellement et j’ai pris au cours de ces mois certaines habitudes... » C’était un mode de vie tout à fait différent, il faut le dire. Par contre, je n’adorais pas la bière et je lui laissais ce qu’il s’achetait. Je gardais mon vin, je préférais ça... On pourrait me dire que c’est l’habitude, sûrement.

Finalement, les repas arrivèrent et nous en profitions. Ça faisait du bien d’avoir un moment calme avec un ami, sans regard un peu louche. Je remercie l’homme qui était venu nous servir, et je commençai à déguster. Ça faisait du bien, c’était bon. Finalement, lorsque ce fut terminé, je pris le temps de payer la place comme je le pouvais et maintenant on sortit. « Souhaitez-vous continuer ? Je sais que j’aurai besoin d’un chambre et que dès le lendemain, j’ai des choses à faire. Je ne suis pas venu ici pour rien. Cela dépend ce que vous souhaitez, mais je doute que nos chemins nous mènent à la même place. Je suis cependant bien heureux d’avoir pu vous revoir et je sais sans doute que nous allons nous revoir ! » Je lui fis un sourire, j’étais heureux de l’avoir connu.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 13 Mar 2017 - 4:26

Les habitants de ce monde ne pouvaient pas être plus clairs dans leurs attitudes. Ce que je n'avais pas cerné au début était à présent une évidence. Mon apparence ne passait pas. Ils ne voulaient pas de moi. Plus exactement ils ne voulaient pas de mes technologies. Alors, d'accord, je voulais bien m'abstenir de sortir mes divers capteurs mais je n'allais pas pouvoir tout cacher. Je n'allais pas non plus me débarrasser de mon arme, sinon comment je ferais après si je rencontrais des monstres en chemin ? Même non activé, il était bien visible que Mjöllnirlíkr était chargé de technologie et je n'avais rien pour le cacher. Juste heureusement que nul ne pouvait voir que ma jambe droite et mon bras gauche étaient aussi prothétiques.

Même si Edgar me confirmait qu'ils n'allaient quand même me disséquer, je n'aimais pas cette situation.

« Vous avez... raison, s'ils ont si peur que ça de la technologie, ils ne... doivent pas être équipés. Ou alors... ils cachent bien leur... jeu. Ça se dit comme expression hein ? ».

J'ignorai en effet qu'il y avait bien de la technologie sur ce monde et qu'elle n'était utilisé que par certains. À vrai dire, j'avais bien vu quelques mécanismes aussi, pour me sortir de là où j'étais arrivé, dans l'espèce de temple. Cependant, cela n'avait rien à voir avec ce que je pouvais traîner, pour sûr.

Suite à un léger sourire en réponse à celui d'Edgar je m'installai donc à table et je m'informai sur ce qui était servi en ces lieux.
« Vous comprenez ce qu'il y a écrit là ? ».

Cependant, le serveur arriva avant et de toute façon mon choix avait été fait quand même, basé sur l'intuition pure ! Donc peu importe pour la compréhension au final. D'autant plus que mon intuition avait été très bonne au final puisque ce fut bien une pizza aux poissons et aux fruits de mer qu'on me servit. Avec une bière, et qu'elle était bien bonne !

J'en avais proposé à Edgar mais il préféré prendre un verre de vin. Soit. Ça avait bon goût aussi mais je préférais le coté amer et brut de la bière. Je rigolai juste un peu, amicalement, en entendant la réponse d'Edgar suite à ma proposition de lui en payer une.

« Je ne doute pas que vous avez... découvert d'autres... genre de situations. Sinon... pour la suite, je pense que je vais vite quitter cette ville. Je suis très... satisfait de vous avoir revu Edgar, mais là je crois que de trainer avec moi va vous... mettre en danger sous peu. ».

J'en étais même convaincu. Je n'étais pas impressionné par les regards que je sentais sur moi, mais je n'appréciais pas d'être vu comme un mouton noir. Ni un mouton tout court d'ailleurs mais ça c'est une autre histoire. Sur ce monde, je ne voulais pas avoir l'air du gars à éliminer sans n'avoir rien fait. Okay, je lâchai quand même un bon gros rot après avoir siroté ma bière, oubliant totalement que j'étais en face d'un roi ! Pourtant ce ne fut pas lui qui sembla le plus offusqué...
Je finis assez vite mon repas au final, bien décidé pour le chemin que j'allais suivre.

« Je pense que je vais même devoir changer de monde très vite. J'espère... vraiment que nos chemins se... croiseront encore, Edgar. Je suis simplement... navré de la situation dans laquelle nous nous sommes revus ici. Oh et si nous revoyons... vous le savez à présent... je risque ne pas vous reconnaître ! ».

J'ignorais où il devait aller et je regrettais de devoir partir si vite mais tant pis. Après quelques au revoir, je repris la direction du temple où j'étais arrivé, afin de retrouver le Sceau.


Note : A moins que tu aies quelques chose à ajouter, on peut considérer ce rp comme clos. ^^
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Mission retrouvailles
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum