Potins, taquineries le tout avec un zest de belle étoile ~ [PV : Aërin]
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Ven 13 Jan 2017 - 18:31

Aërin et Fang viennent de la Côte de Phon


Durant tout mon récit j’avais eu peur qu’Aërin me voit différemment, mais elle ne le fit pas. Elle ne me jugea pas et ça me touchait vraiment. J’étais heureuse de savoir que mon amie ne tenait pas rigueur de mon passé même si celui-ci était en partie noir. Car je n’étais pas une blanche colombe. Je n’ai pas toujours été du bon côté de la force vous voyez. Par moment j’ai oscillé. Ce n’est pas toujours évident de faire le bon choix. Parfois on ferme aussi les yeux sur le bon par égoïsme. Si j’avais cherché une solution avant ma première stase peut-être aurais-je pu éviter la première destruction de Cocoon, mais j’avais choisi la facilité et surtout la rapidité pour sauver Vanille.

Maintenant je me rends compte que la fin ne justifie pas toujours les moyens. Bref j’avais coupé court à toute cette histoire parce que ce n’était pas très drôle et que je ne voulais pas qu’Aërin s’ennuie. Elle comprenait ce que j’avais enduré et ne me jetait pas la pierre me disant même que j’avais été courageuse ce que Mokona s’empressa de confirmer. Sacré lapin. Faut toujours qu’il mette son grain de sel dans chaque conversation, mais bon après ça ne me gêne pas. Je commence même à m’habituer à lui c’est dire à quel point je me suis assagie ~.

Enfin pas trop quand même parce que bon sans ma bonne âme d’enfant ce ne serait pas aussi sympa de vivre. Il faut savoir se laisser aller et s’amuser. Après tout je sais que la vie est loin d’être de tout repos même si j’ai dormir durant 1500 ans. Quand on voit à quel vitesse la civilisation a pu évoluer c’est parfois effrayant. Et c’est aussi galère.

Une vie comme la tienne m’aurait suffi enfin après on choisit pas vraiment. Et puis je n’étais pas malheureuse j’ai trouvé des amis pour lesquels je ferais n’importe quoi et qui feraient pareil en retour.

Je lui souris avant de regarder avec elle le paysage changé. La Côte de Phon avec ses plages et falaises faisaient maintenant place aux landes de Tsita qui faisaient largement plus prairies avec des genre de palmiers en plus. C’était magnifique et cela me rappelait un peu la Steppe d’Archylte même si ce n’était pas pareil non plus. Ici il n’y avait pas autant de monstres ou du moins pas autant de monstres énormes que dans la steppe. Et la verdure était largement plus présente ici. Le soleil tapait d’ailleurs fort et on n’avait rien pour se protéger de son impact ma foi bien chaud déjà malgré qu’on fût encore qu’en matinée.

Bon si on attrape pas un coup de bambou avant la fin de la journée on aura vraiment de la chance.

Je m’avançais afin de voir un peu l’étendue qu’on aurait a traversé. C’était quand même grande mine de rien. Je me demandais si on arriverait dans la soirée au prochain lieu ou si l’on devrait dormir à la belle étoile. Dans un cas comme dans l’autre on verrait bien j’imagine. Cela dépendrait de notre avancée.

Juste au cas où ça te dérange de dormir à la belle étoile parce que ce sera peut-être une possibilité dans un futur proche. Sinon que pourrait tu me dire d’autre sur toi ? Ton amie-là qui te donne des nouvelles de ton monde c’est juste un ami ou c’est plus que ça ?

J’aime bien taquiner ce n’est pas nouveau, je me demandais bien ce qu’elle allait répondre.

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 19 Jan 2017 - 16:48

La vie d’Aërin n’avait pas été si simple malgré le fait qu’elle soit une princesse. Plus elle réfléchissait, plus elle se posait des questions. C’est lorsqu’elle avait pu confronter ce qui se passait avec les parents de son ami Suzaku qu’elle comprit que quelque chose n’allait peut-être pas chez ses parents.

Quand elle entendait Fang raconter son histoire, la bleutée se demandait ce qu’elle serait devenue à travers ces épreuves. Elle se doutait qu’elle aurait été plus forte. Mais dans un sens, on n’échappe pas vraiment à son destin. La jeune elfe se doutait que sa rencontre avec son ami humain était écrite. Elle était persuadée qu’on lui cachait quelque chose. Déjà, juste quand elle est aspirée dans un autre monde, la guerre se déclare. Sans doute que chaque peuple doit tenir rigueur à l’autre de cette tempête.

Mais de là à enlever la reine ? Aërin pensait qu’il y avait bien plus que l’enjeu de la menace extérieure. La jeune elfe expliqua ensuite les remarques incessantes de sa mère. Fang avoua que la vie d’Aërin lui aurait suffi.

« Hmm... je ferais pareil pour mes proches. Mais j’ai l’impression que je n’étais pas vraiment à ma place là-bas... Comme si mes parents me cachaient quelque chose... enfin heureusement que j’ai trouvé un ami ! Qui m’a valu un bannissement à vie aha ! »

Par la suite, les deux jeunes femmes regardèrent le paysage. Aucun nuage ne venait blanchir le ciel d’un bleu éclatant. Le soleil se montrait fièrement, chauffant les landes avec ses rayons. L’herbe frémissait sous la chaleur et parfois même, venait à manquer par endroit, laissant un bout de terre sec. Les courbes de cet endroit rendaient le cadre assez rural. Cela contrastait énormément avec les côtes de Phon. C’était plutôt ce genre de paysage auquel Aërin était habituée.

« Oui...

-Il faudra rationner l’eau ! Mokona va boire une gorgée toutes les deux heures !

- Euh... Je peux trouver de l’eau n’importe où rien qu’avec ma maîtrise des éléments, et j’ai des sorts d’eau si tu veux. Je me demande quel goût ça doit avoir...

-Le goût du... combat ! Wayoooh, s’exclama Mokona en imitant un ninja »

La jeune elfe éclata de rire. Qu’est-ce qu’il pouvait être bout en train ce Mokona. Après, Aërin ne se doutait pas qu’il faisait le mariole un peu plus pour lui changer les idées. Fang enchaîna sur la possibilité qu’elles durent dormir à la belle étoile.

« Pas de problèmes pour moi ! sourit la jeune elfe, puis se gratta la joue quand Fang la questionna à propos de son ami. Bah... je l’ai embrassé une fois mais ça m’a rien fait du tout, ça m’a même fait bizarre. Je le considère comme mon frère plutôt ! »

Tout en se baladant sur les landes, la jeune elfe porta ses mains derrière la tête. Elle avait une meilleure vision que sur les côtes de Phon alors elle se méfiait un peu moins.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 19 Jan 2017 - 20:57

La vie d’Aêrin était encore différente de la mienne. La royauté ce n’était pas forcément simple non plus. Mais j’aurais préféré sa vie, si ce n’était qu’une mère chiante à supporter. Après tout étant orpheline très jeune, avoir des parents était une des choses que j’aurais aimé avoir étant enfant. Je ne comprenais donc pas vraiment ce que pouvait vivre Aërin lors de son enfance.

Je ne comprends pas vraiment ce que tu reproches à tes parents. Peut-être voulaient-ils seulement te protéger. Moi j’étais très jeune quand je les ai perdus, j’aurais bien aimés les avoir plus longtemps avec moi et qu’ils me guident dans mes choix à faire, parce que j’ai fini par faire des choses que je regrette. Pour ce qui est de ton ami, pourquoi tu as été bannis au juste ?

Après je ne lui faisais aucun reproche, je n’arrivais juste pas à bien comprendre ce qu’elle avait pu vivre. Les gens qu’on aime et qui nous aime sont parfois prêt à faire d’énormes sacrifices pour notre bien. A faire des choses qui ne devraient jamais être faites. Je me demandais si c’était le cas de ses parents, ou s’ils avaient d’autres raisons d’agir. En tout cas, elle pourrait réfléchir à tout ça au calme sans parents ni ami pour l’influencer ou tout du moins personne de son monde, car je me considérais comme son amie à présent. A Mokona aussi bien sûr que ce serait notre petit groupe sans cette boule de poil magique perchée ?

Notre voyage continuait sur de beau hospice encore. Un ciel bleu sans nuages, un soleil de plomb, il était clair qu’on allait bien bronzer sous un temps comme celui-ci. Enfin bronzer ou rougir comme une écrevisse ça dépend. Moi je bronze facilement, après à voir pour Aërin. J’espérais en tout cas, qu’elle ne prendrait pas trop cher si elle était du genre à rougir plus qu’à brunir.

Tu devrais peut-être couvrir les parties de ton corps qui risque d’être le plus exposée. Et peut-être la tête si tu as un truc, je ne voudrais pas que tu me fasses un malaise en plein milieu du chemin dis-je une fois de plus taquine.

Tandis que je m’inquiétais du trop fort soleil d’autres s’inquiétait pour leur petit bidon. Mokona fit part du ait qu’il lui faudrait de l’eau toutes les deux heures avec ce temps et j’éclatais de rire encore une fois.

T’es pire qu’un môme la peluche. Moi qui croyais que t’étais une boule de poil super forte, boire toutes les deux heures sous cette chaleur c’est le grand luxe, t’es un petit joueur en fait ~.

Et oui quand je ne taquine pas mon amie, je taquine son lapin, s’est à se demander des foi quel âge je peux bien avoir hein ? Mais j’assume complètement et puis ça me fait rire de le provoquer ce petit chenapan histoire de voir ce qu’il a dans le ventre. Parce que bon à part communiquer avec le monde de l’elfette et faire le pitre il n’avait pas l’air doué pour grand-chose.

Bref, je repartais sur du plus sérieux disant qu’avec notre bol, on dormirait certainement à la belle étoile ce soir. Mais apparemment, ça ne dérangeait pas Aërin. Tant mieux, on n’aurait peut-être pas le choix. J’espérais d’ailleurs que si c’était le cas, ce ne soit pas le genre de fille à brailler dès qu’elle entende un bruit ou sent un insecte lui monter dessus sinon je suis pas prête de trouver le sommeil…

Dommage pour lui alors, s’il avait un intérêt pour toi et que ça t’as rien fait de spécial. Bah après ces choses-là ne se commandent pas généralement, ça te tombe dessus comme un cheveu sur la soupe. De toi à moi le célibat c’est mieux pour explorer des mondes. A la rigueur des coups d’un soir, mais des relations plus sérieuses pas pratique pour changer de monde à part si bien sûr la personne vient avec toi.

Je m’étirais tout en continuant de marcher puis repris, on avait que ça à faire de discuter après tout.

Comment est ta famille ? Que font les gens de la royauté pour occuper leur journée ?

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Mer 25 Jan 2017 - 23:57

Fang ne semblait pas vraiment comprendre la vie d’Aërin. Il fallait avouer que la jeune elfe avait du mal à expliquer clairement ce qui s’était passé. Pas qu’elle ne savait pas le dire, c’est parce que dans son caractère, elle n’aimait pas trop se plaindre de ces choses-là. Du coup, elle répondit à son amie de manière plus claire.

« Parce que... je le voyais en fait. C’est un humain alors... »

La bleutée jeta un œil au ciel et constata que le soleil serait son seul compagnon. La journée risquait d’être chaude et cela ne dérangeait pas Aërin. Elle devrait juste faire attention à ne pas rôtir. Fang conseilla même à la jeune femme de se couvrir la tête pour ne pas défaillir. Par chance, la jeune elfe avait troqué ses anciens vêtements par de nouveaux. Sa tunique possédait un capuchon qu’Aërin abaissa sur la tête.

Vint ensuite Mokona et sa soudaine paranoïa avec l’eau. La jeune elfe lui rappela qu’elle savait trouver de l’eau et Fang en profita pour ennuyer le petit lapin. Mokona ronchonna et marmonna entre ses dents qu’il montrerait plus tard ce qu’il savait faire. Aërin ne demandait qu’à voir, après tout, la petite boule de poils pouvait s’avérer utile.

Par la suite, Aërin raconta sa petite aventure d’un baiser avec son ami. Fang renchérit que c’était dommage pour cet ami et que ces choses-là ne se commandaient pas. La jeune elfe acquiesça, le célibat n’était pas dérangeant en effet. La suite de ce que Fang raconta fit rougir la bleutée. Des coups d’un soir ? Elle n’avait jamais rien fait et elle se voyait mal tenter l’expérience avec le premier venu sans sentiments.

« Ils jouaient les parents aimants devant les autres. Mais de manière plus privée... ils ne se sont pas vraiment occupés de moi, pour eux j’étais une bonne à rien... ils me manquaient de respect. Crois-tu que des bons parents banniraient leur fille simplement parce qu’elle courtisait avec un humain ? Mes parents m’ont accusée de coucher avec un humain à tort et m’ont rayé de leur vie.

Je crois qu’il faut un sacré problème mental... et à part m’entraîner avec l’air et l’eau et me harceler, ils étaient fort proche du peuple. Ils peuvent marier les autres, ils établissent toutes les cérémonies de bénédiction, ils participent aux conseils, ils lisent, ils jouent d’instruments à cordes... Personnellement, les gardiens royaux m’ont appris à chasser. Je passais la plupart du temps en forêt à chasser, à pêcher, à m’entraîner avec les éléments, lire des bouquins, je jouais aussi de la flûte, j’ai appris à coudre... enfin, tout pour savoir se débrouiller seule ! Et quand je n’avais pas envie, je discutais avec les habitants, ils m’appréciaient eux
»

Aërin n’avait pas très envie de raconter en détail quels manques de respect ses parents lui faisaient voir. C’était surtout d’ordre psychologique. La jeune elfe avait été traitée comme une moins que rien. Aucun dégât physique ne lui avait été causé, tout était dans les mots. Ses parents ne lui disaient quasiment jamais de paroles encourageantes. Seul son oncle Voronwë l’aidait quand il le pouvait. C’était aussi pour ça que la jeune elfe partait souvent en promenade.

Heureusement, tout ça était derrière elle maintenant. Elle avait su tenir le coup grâce à son oncle et son ami. Elle était consciente qu’il y avait pire comme situation et pourtant la douleur avait été là quand même.

« Et toi, tu faisais quoi pour passer les journées ? Quand tu n’étais pas occupée avec ces divinités chiantes »

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 26 Jan 2017 - 20:24

Aërin finit par me dire la raison du pourquoi elle avait été bannie. Elle avait vu son ami qui n’était qu’humain comparé à elle. Je ne voyais toujours pas le problème, car selon moi, la race n’était pas vraiment un critère pour rejeter ou non une personne. Mais apparemment, dans son monde elfes et humains n’étaient pas censés se fréquenter. J’entendais par-là, interagir ensemble, ne serait-ce que pur parler. Autant dire que je n’avais pas envie de faire un tour sur son monde, ils étaient bien trop étroits d’esprit pour que je m’y sente à mon aise. Pourtant je le regrettais, car ça avait l’air vraiment bon selon Aërin.

Je soupirais me sentant mal pour Aërin. Je ne comprenais pas tout, mais en tout cas, vivre dans un monde ou deux peuples se déchirent pour on ne sait quelle raison ça fout vraiment les nerfs. Je comprenais son envie de partir loin. Bon j’imaginais bien qu’elle n’aurait pas pensé partir si loin, mais après c’était peut-être pas plus mal. Au moins, elle n’hériterait pas de la mentalité de merde de ses parents.

Vu que la pleine commençait à être bien ensoleillée et le soleil fort, je conseillais à Aërin de faire attention en se couvrant le plus important comme la tête pour éviter de se faire un coup de chaud ou autre. En plus, ça ne lui était pas vraiment compliqué, vu qu’elle s’était acheté de nouveaux habits très pratiques avec une sorte de capuche pouvant lui protéger la tête comme il le fallait. C’était bien que l’on soit passé dans ce village au final, ils étaient quand même bien équipés pour affronter les landes de Tsita juste derrière.

J’enchainais sur sa relation avec son ami savoir un peu quel genre c’était. Mais pour elle c’était juste de l’amitié et ça ne serait pas plus apparemment. Je comprenais, on ne pouvait pas s’obliger à aimer une personne sous prétexte que ça la rendrait triste si on essayait pas. Chacun sa façon de pallier, je lui fis pars de mes réflexions sur la chose et quand je parlais de coups d’un soir elle rougit ce qui m’amusa quelque peu. Elle était encore pure j’imagine.

Enfin je te dis tout ça, mais si ça se trouve tu ne sais même pas si tu préférerais un homme ou une femme, si ? Vu ta réaction, tu es encore innocente. Prends ton temps va t’as largement le temps de te prendre la tête avec l’amour et autres trucs trop compliqué même pour moi.

Elle raconta par la suite ce que ses parents lui avaient fait et comment. Ils n’étaient clairement pas bien dans leur tête. Comment pouvaient-ils se définir parents alors qu’ils n’agissaient en rien comme tel. C’était fou comme des gens parfois pouvaient être cruels rien qu’avec des mots. Parce qu’elle n’avait pas l’air battus, mais je pense que moralement, ils ne l’avaient pas du tout amusée. Quelque part, j’étais vraiment peinée pour elle, elle avait eu des parents certes, mais vu l’attitude elle aurait surement préféré être orpheline, car ils ne lui ont rien apporter de grandiose à part sa vie même.

Je lui ébouriffais les cheveux dans un geste maladroit se voulant rassurant et aussi pour la consoler.

Je suis désolée gamine, tes parents étaient de sacrés enflures, mais ça t’as permis de naître et de devenir totalement indépendante d’eux. Grâce à ça tu peux très bien te passer d’eux. Et puis tu te retrouves avec moi et Mokona, y a pire comme compagnie tu crois pas ? dis-je en lui souriant voulant lui redonner le sourire éclatant qu’elle affichait bien souvent quand ses parents ne faisaient pas partis de la discussion.

Je réfléchis ensuite à sa dernière question me concernant avant de répondre.
Eh bien pour être honnête je passais la majorité de mon temps à chasser des monstres pour pouvoir nourrir mon clan. Sinon je l’occupais de ma petite sœur Vanille. On a perdu toutes deux nos parents, du coup, je l’ai pris sous mon aile et on a grandis ensemble s’aidant l’une l’autre. Tiens j'y penses t'avais des monstres dans ton monde ?

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Ven 3 Fév 2017 - 20:27

Fang était du genre direct. Pas que cela ne plaisait pas à Aërin qui préférait qu’on lui dise franchement ce qu’on pensait mais sur le sujet de l’amour et du sexe, elle était plutôt prude. Il fallait avouer qu’au vu de son éducation peu ouverte sur le monde, elle pensait que c’était un sujet tabou. Fang utilisa même le mot « compliqué » pour ce sujet. Aërin, n’ayant jamais connu la sensation des papillons dans le ventre ne comprenait pas que cela puisse être compliqué.

La bleutée raconta ensuite ce qu’était son quotidien avec des parents pas encourageants. Aërin ne pensait pas être la plus malheureuse non plus, elle n’avait pas hésité à s’évader pour rêver et se lier d’amitié avec un humain. Fang lui ébouriffa les cheveux et la jeune elfe sourit. La jeune brune lui avoua que comme ça, elle avait pu naître et être indépendante. Ce n’était pas faux. Et puis oui, elle aurait pu tomber sur d’autres personnes moins sympathiques à son égard dans ce monde.

« Ah oui, toi Fang ça va ! Mais Mokona par contre…  blagua Aërin

-Comment ça Mokona par contre !! lança le petit lapin en sautant sur la tête de l’elfette. Mokona il est beau, il est tout doux, il est gentil et puis il sent bon ! »

Aërin écarquilla les yeux. La petite boule de poils avait fait preuve de tellement de modestie que la jeune femme s’en étouffa presque. La bleutée prit Mokona dans ses mains et le sentit. Il ne sentait rien de particulier, quoiqu’elle perçut une petite pointe de parfum.

« Tu mets du parfum ?  demanda Aërin, désappointée

-Du Moko Gautier ! »

Aërin regarda Fang, l’air de dire « ça vient d’où ça ? ». Par la suite, quand Mokona s’eut calmé, la bleutée demanda à Fang comment elle occupait ses journées. Elle chassait des monstres pour pouvoir les cuisiner avec son clan et elle prenait soin de sa petite sœur du nom de Vanille car elles avaient perdu leurs parents. Cela avait dû être difficile tout de même.

« Ca a dû être difficile au début non ? Aërin répondit ensuite à la question de son amie à propos de monstres. Oh, non, pas comme ici en tout cas. On a juste des animaux des forêts comme les ours, les loups, les écureuils… rien de bien méchant comparé à ici. Les crapauds ne nous sautent pas à la figure et sont beaucoup plus petits ! »

Aërin se souvenait des premiers monstres qu’elle avait rencontrés sur la plage de Phon. Vraiment, les grenouilles lui semblaient beaucoup plus mignonnes chez elle qu’ici. Sauf si elles étaient toxiques bien sûr. Les deux jeunes femmes avaient déjà pas mal avancé dans les landes mais il restait encore un bon bout de chemin à parcourir.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Lun 6 Fév 2017 - 18:56

Je souriais en voyant Aërin gênée pour la première fois quand j’y pense. Elle n’avait aucun mal à se promener à moitié nu dans une pièce, mais quand on parle sexe elle devient carrément prude. Comme quoi, cela voulait donc dire qu’elle était toujours pure et innocente. Tant mieux pour elle après tout, la première fois on s’en rappelle toujours donc autant que ce soit bien et surtout avec quelqu’un qui la respectera.

Elle reprit sur l’éducation qu’elle avait eu avec ses parents et en disant un peu plus à leur sujet. Autant dire que je préférais avoir eu mon enfance que la sienne. Je ne supportais pas qu’on me dicte ce que j’ai à faire. La liberté était mon amie et avait suivie toute ma vie. C’était un concept qui pour moi se devait d’être respecté en tout temps. Chacun avait le droit de vivre comme il l’entendait et non comme une autre personne le désire à sa place. Du coup, heureusement que ses parents n’étaient pas dans le coin, parce qu’ils m’auraient vite connus et fuis. Je ne supporte vraiment pas les gens comme ça.

Je finis par ébouriffer les cheveux de l’Elfette bleutée afin de lui faire voir le côté positif de la chose. Malheureusement, je ne pouvais que faire ça, car le passé ne s’efface pas. Je blaguais en disant que ma compagnie et celle de Mokona c’était mieux que rien pour cette aventure et elle blagua à son tour en se moquant un tantinet du lapin, en faisant genre qu’elle n’était pas sûre de savoir si la compagnie de Mokona était bonne ou non. Je souriais amusée et aussi impatiente de savoir ce que le lapin magique allait bien pouvoir répondre.

Bien entendu il tiqua de suite et lui monta rapidement sur la tête en se qualifiant de diverses façons qui me faisait rire. Il sent bon hein ? Je ne me rappelais pas d’avoir senti quoique ce soit quand il me dormait sur la tête, mais après, je n’avais vraiment pris mon temps pour le sniffer non plus ayant autre chose à faire de plus intéressant. Quand Aërin posa une question sur du parfum et que le lapin répondit positivement je finis par éclater de rire.

Depuis quand un lapin ça sent autre chose que le foin ou la crotte ? Tu n’es pas censé mettre de parfum boule de poil. Et je vois que comme toujours tu es très modeste Mokona.

Tandis qu’Aerin abasourdi par l’aplomb du lapin me regardais j’haussais les épaules pour faire comprendre que je ne savais pas où il avait pu dégoter du parfum. On passait ensuite sur un nouveau sujet qui était ce que je faisais durant mon temps libre avant. La chasse c’est ce qui avait rythmé toute ma vie durant très longtemps.

Oui, mais j’ai appris à mûrir vite pour moi et Vanille. J’ai dû laisser mon enfance derrière moi afin d’agir en adulte responsable. C’est peut-être pour ça que maintenant que nous sommes toutes deux en âge de faire notre propre vie, que j’ai parfois un côté enfantin et joueur. Bref, en tout cas, j’aurais été malheureuse dans ton monde, j’ai toujours vécu avec le danger omniprésent je pense donc, que j’aurais du mal à m’adapter chez toi, pas assez de risque.

Je souriais quand elle parla du crapaud qui nous avait sauté dessus sans attendre.

Je serais quand même curieuse de voir la différence entre les batraciens d’ici et les tiens. Difficile de faire pire niveau mocheté que ceux d’ici. Mais le fait qu’elle soit plus petites les rend elles moins dangereuses pour autant ?

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 16 Fév 2017 - 0:47

On pouvait assurer sans mal que Mokona possédait une personnalité originale. Même s’il était un animal, il se comportait rarement comme un vrai lapin. Si Aërin aurait pu le créer et le transformer en humain, elle lui aurait sans doute donné une petite bedaine pour rendre justice à ces calories qu’il pouvait engloutir.

Même s’il pouvait être agaçant pour certaine personne, il était néanmoins gentil. C’est sûr que les parents d’Aërin l’auraient trouvé très ennuyant, étant des personnes vite irritables. Mais pour Fang, c’étaient des occasions pour l’embêter, et ça la bleutée l’avait bien remarqué. Et lorsque la jeune brune lança au petit lapin qu’il était censé sentir le foin et la crotte, Aërin rigola de bon cœur, rendant le concerné un petit peu vexé.

« Mais Mokona ne veut pas être comme les autres lapins ! »

Voila qui prenait maintenant tout son sens. Evidemment créé par la magie, Mokona ne pouvait de toute façon pas être comme les autres. Aërin écouta par la suite Fang raconter ses journées dans son monde. Le fait de devoir s’occuper d’elle et de sa sœur Vanille lui avait permis de vite mûrir. C’était dans un sens une bonne chose mais dans l’autre, la jeune brune n’avait pas pu profiter de son enfance, dans l’insouciance. Fang termina sur le fait qu’elle vivait dans un danger omniprésent et que le monde d’Aërin l’aurait ennuyée.

« C’est vrai que c’est calme chez moi… heureusement qu’il y a de la magie ! »

Fang embraya par la suite sur la remarque d’Aërin sur le crapaud. Il était sûr que les petites grenouilles étaient bien plus mignonnes. Mais dans la culture elfique, ses pratiquants possédaient un bestiaire qui pouvait s’avérer utile. La bleutée s’en souvenait d’ailleurs. Elle avait donc vu des animaux tout à fait normaux, dangereux si l’on pénétrait dans leur territoire. Après, il existait une petite grenouille de couleur jaune qui ne valait mieux pas toucher au risque de se trouver paralysé.

« Il y a une grenouille qui possède un venin paralysant. La mort ne survient pas souvent de la grenouille mais des prédateurs qui s’en servent pour attaquer les proies immobilisées ».

Après tout, les animaux étaient très intelligents quand il s’agit de leur survie. Aërin avait pu observer le phénomène sur un lièvre qui avait effleuré cette race de grenouille et se faire manger ensuite par un grand loup, très résistant. L’on pourrait croire qu’à son tour il serait paralysé, cependant à force de manger à petite dose ces proies empoisonnées, ces loups s’étaient immunisés. La bleutée prit la parole à nouveau, peu après l’explication de son observation.

« C’est instructif de regarder la nature. En les regardant, on peut apprendre à chasser comme eux… attendre le bon moment »

Aërin attaquait ses proies quand elles-mêmes attaquaient une proie. Au moins, elle réussissait à chaque coup à avoir à manger. Et dans l’endroit où les deux jeunes femmes se trouvaient, il allait peut-être être nécessaire de chasser un gibier.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Ven 17 Fév 2017 - 15:50

Cette petite boule de poil qu’était Mokona était vraiment adorable et surtout facile à taquiner. Il était clair qu’un lapin comme ça ce n’était pas ordinaire. Déjà rien que le fait qu’il parle était en soi quelque chose d’assez incroyable. Même si ici il y avait des femmes lapines, elles n’étaient pas pour autant juste lapines comme lui. Donc c’était déjà plus bizarre d’avoir un lapin dans son genre, mais ça ne me dérangeait pas. Il était même très drôle comme compagnon vu que je ne perdais jamais une occasion de la charrier ce qu’il essayait bien sûr de contrer, mais c’était peine perdu on va dire.

Bref, quand je fis référence aux odeurs qu’il devait avoir cela fit bien rire Aërin ce qui vexa un tantinet Mokona. Il ne voulait pas être ordinaires  disait-il, mais pas besoin de sentir la rose pour ça vu qu’il causait.

Je repris la conversation plus sérieusement parlant de mes habitudes dans mon monde vivant constamment dans le danger sans jamais vraiment avoir de repos. Parfois c’était même fatiguant, mais j’imagine que c’était pour ça que maintenant je m’ennuyais quand il ne se passait vraiment rien autour de moi. Ce qui est normal étant coutumière de l’action. Je souriais quand Aërin confirma mes dires sur son chez elle.

Oui la magie peut apporter pas mal de fun et d’action heureusement. Sinon tu aurais du mal à vivre dans tous ces mondes différents. Parce que dans tous ceux que j’ai pu visiter des monstres c’est pas franchement ce qui manque.

On passa à un autre sujet ensuite qui concernait le crapaud nous ayant attaqué la veille. Je souris me rappelant le batracien bien moche et assez énorme de surcroit. Aërin me parla de ces petites grenouilles. Apparemment c’était déjà plus joli du moins pas trop difficile en voyant la gueule de l’autre qu’on avait neutralisé. Mais je n’étais pas sûr que parce que leurs tailles étaient plus amoindries, qu’elles ne seraient pas dangereuses. Et mon intuition se confirma quand ma camarade me parla d’une espèce ayant un venin paralysant. Ah ouais bien handicapant surtout que les prédateurs devaient sauter sur l’occasion tu m’étonnes. Les grenouilles n’étaient pas les exécutrices, mais elles n’aidaient pas à la survie non plus bien au contraire.

J’avoue que les animaux sont les meilleurs pédagogues quand il s’agit de survie. Difficile d’avoir une chance de survivre quand on ne peut plus bouger. Ton monde est plus dangereux que je ne le pensais, parce que certaines choses qu’on penserait inoffensives sont loin de l’être Toujours aussi intéressant et ça donne envie d’y mettre un pied pour voir ses fameuses grenouilles à l’oeuvre.

La nuit commençait doucement à poindre le bout de son nez et on n’était pas encore arriver au palais enfoui de Sohen. Autant dire qu’on était bonnes pour passer la nuit à la belle étoile. Pour ça il allait falloir un feu, des tours de gardes ainsi que de la nourriture et de l’eau.

Bon il commence à se faire tard, il va falloir se préparer pour passer la nuit. Comment on s’organise chacune de notre côté on se partage les tâches ou bien on fait tout ensemble ? Sachant qu’il faut faire un feu, chasser, trouver de l’eau et qu’il faudra également surveiller les environs quand l’autre dormira.

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Mar 21 Fév 2017 - 18:30

Aërin n’avait pas encore eu l’occasion de voir les autres races qu’Ivalice détenait. Elle n’avait vu que les Seeq et Vangaas. Elle avait été étonnée au début mais au final, elle ne devait pas paraître normale aux yeux des habitants de ce monde.

Et que dire de Mokona ? Il y avait bien des lapins ici, agressifs ou non. Mais aucun ne savait parler. Alors, le petit lapin suscitait beaucoup de curiosité de la part des autres. Heureusement, encore personne n’avait essayé de le voler pour divers tests ou échange monétaire.

Fang avoua que la magie était bien pratique et amusante. Aërin n’aurait pas vraiment su comment se battre si elle ne l’avait pas eue d’ailleurs. La bleutée n’était pas du genre à brandir une épée. Elle préférait les arcs, plus discrets et surtout moins lourds pour elle. Et encore, elle s’en servait uniquement pour chasser dans son monde. Maintenant elle possédait un bâton pour canaliser sa magie.

Aërin écouta son amie répondre à son explication. Fang avait l’air plutôt intéressée par ces grenouilles. La bleutée sourit, persuadée que la nature était passionnante. Cependant l’heure n’était plus au bavardage. La nuit tombait et malheureusement pleine de dangers. Fang demanda comment elles allaient s’organiser. La bleutée réfléchit un instant.

« Oh, on pourrait chasser ensemble !  s’exclama-t-elle. En attendant, Mokona tu pourrais aller chercher du petit bois pour le feu tout en regardant s’il n’y a pas d’eau quelque part.

-Mokona s’active ! »

Parce que le feu, il serait dommage de ne pas profiter de la facilité de la magie. Après tout, Aërin n’était pas mage pour rien. Et la bleutée savait que chasser à deux pouvait être très exaltant. Avec ses pouvoirs de son monde, la jeune elfe pourrait coincer un animal et Fang pourrait mettre le coup fatal. La jeune femme expliqua son plan.

« Une fois qu’on aura repéré un animal, je peux l’affoler et l’amener dans ta direction. Il faudra être rapide parce qu’il devinera quand il te verra. Je vais te montrer pour du beurre ce que je veux dire »

Mais avant d’opérer ensembles, Aërin décida de montrer à Fang comment elle comptait affoler leurs proies. Car dans la chasse en duo, il fallait bien connaître l’autre. La bleutée s’éloigna un petit peu de son amie et effectua des gestes plutôt secs et un mur s’éleva de la terre. Il s’étendit ensuite à gauche et à droite pour venir presque se fermer. Laissant ainsi une occasion à la proie de s’échapper dans l’unique direction qu’elle verrait. C’était une de ces façons que l’elfette chassait.

« Et là boum ! on aura à manger. Après, si tu as un autre plan je suis à l’écoute »

Cela risquait de toute manière d’être intéressant avec Fang. Aërin ne doutait pas une seule seconde de son amie, même si elle ne l’avait jamais vue chasser. Mais après tant d’années à s’occuper d’elle et de sa sœur, elle connaissait sans doute très bien les secrets de la chasse.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 23 Fév 2017 - 19:57

Quand j’y pense Mokona ne ressemblait à rien sur ce monde donc faudrait peut-être qu’il fasse attention histoire de pas se faire choper par n’importe qui et être revendu au marché noir ou pire encore.

T’es extraordinaire boule de poil, mais le cri quand même pas sur tous les toits, ce serait dommage que tu finisses dans un laboratoire comme sujet d’expérience et qu’on te dissèque tu ne penses pas ?

Bon là j’avoue que je mettais le paquet en taquinerie voir s’il allait frissonner de terreur ou si il allait comme à son habitude embrayer sur un autre sujet l’air de dire qu’est ce t’as dit ? Je m’en fous de ce que tu dis meuf…

Par la suite on repartit tout de même sur des sujets plus sérieux jusqu’à finir par se dire qu’il faudrait quand même préparer notre nuit à la belle étoile avec tout ce qu’il faut, du bois pour le feu des rations d’eau et nourriture. Si jamais, on ne trouvait des tissus ou des feuilles ça pourrait également servir de couvertures pour la nuit. Je ne savais pas si les nuits étaient fraîches dans ses Landes, mais sait-on jamais.

L’elfette avait l’air en tout cas, plus sensible que moi au changement environnemental donc j’espérais que ça irait si jamais, on ne trouvait pas ce qu’il fallait. Bon après restait la chaleur humaine et dormir du coup proche l’une de l’autre tout en restant près du feu, mais sachant qu’on allait faire des tours de garde là ça n’allais pas être possible mis à part si on attend éveillé et que l’autre se couche près de la seconde. Bon on devrait pouvoir trouver une solution au pire, mais la nourriture ainsi que l’eau étaient le plus vital. Ne sachant pas combien de temps durerait notre périple il fallait trouver quelque chose à se mette sous la dent et éviter de finir déshydratées.

Aërin finit par donner les tâches à faire, la chasse se serait nous et l’eau ainsi que le bois se serait Mokona. Ok ça me va, surtout qu’on n’avait pas besoin d’énormément de bois vu qu’Aërin pouvait faire du feu comme qui rigole. Mokona partit bien vite et je suivais donc Aërin tandis qu’elle m’expliquait son plan. Elle avait l’air plus qu’enthousiaste à l’idée de chasser avec moi. Je ne savais pas trop pourquoi, mais c’était contagieux si bien que je souriais tout en l’écoutant.

Elle me fit rapidement une démonstration de la technique qu’elle voulait employée et je devais bien admettre que c’était très fin comme stratégie. Cela ne laissait guère le choix à la proie qui n’aurait d’autre échappatoire que venir dans ma direction où elle finirait tout de même par périr.

Impressionnant, j’aime beaucoup l’idée, j’ai hâte de voir ça avec une vraie proie. Suffit juste de trouver un truc à quatre pattes qui a l’air comestible. On devrait quand même trouver un truc dans le genre ici non ?

Je souriais en croisant les bras tandis qu’un cri perçant finit par retentir et un petit chose mou s’agrippa à moi me montant dessus jusqu’à venir se cacher dans mes cheveux. Deux oreilles blanches dépassaient de ma tête si bien qu’on comprenait sans mal qui c’était.

-Mokona est poursuivi par un gros vilain tout pas beau !

A peine avait-il dit ça qu’une sorte de sanglier dopé sorti des fourrés et que je sautais sur le côté pour l’éviter de justesse. Aërin étant un peu plus loin et non dans l’axe du monstre n’eut pas besoin d’acrobaties.

C’est le moment de tester ta technique ma belle. Tes murs seront assez imposants pour qu’il ne les défonce pas ?

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Ven 3 Mar 2017 - 14:43

Mokona semblait rassuré par les dires de Fang. Il fallait avouer que la jeune brune n’était pas du genre à faire des compliments juste pour le plaisir. Le petit lapin se gratta alors derrière l’oreille, content d’entendre ces gentils mots.

« Fang c’est une gentille derrière ses airs de dures ! »

La boule de poils sautillait et s’était installé sur l’épaule de Fang. Il commençait à comprendre le caractère de son amie. De plus, Mokona semblait assez content de pouvoir participer à la vie du camp de cette nuit.

Pendant qu’il effectuait sa tâche, Aërin parlait de son plan à Fang. La jeune brune avait l’air de bien comprendre la stratégie et souriait à la jeune elfe. Une fois le plan approuvé par sa coéquipière, la bleutée ne s’était pas posé de questions par rapport à la faune de cet endroit. Fang devait avoir raison, tant que cela avait quatre pattes, pourquoi pas.

« Oui, il doit bien y avoir ça ! »

Alors que les deux jeunes femmes allaient se mettre en route pour trouver un animal à chasser, un petit éclair blanc passa sur Fang. Aërin reconnut alors les oreilles de Mokona. Sans doute que la nature avait entendu l’appel du ventre du trio car un sanglier vint fendre l’air de son museau.

Fang venait de faire une esquive juste à temps. Heureusement, il n’avait pas encore vu Aërin. Enfin, c’est ce que l’on pensait. La jeune femme dans la surprise, avait lancé un « ah » aspiré. Le sanglier furieux de ne pas avoir de souper semblait mué d’une détermination implacable. La jeune elfe acquiesça en direction de Fang. Le sanglier gratta le sol et commença à courir en direction de la bleutée.

« Aërin, attention ! lança Mokona »

La jeune elfe se prépara. La position de ses pieds était légère. L’on aurait presque dit qu’elle se préparait à s’envoler. Aërin sauta en l’air, d’un bon assez inhabituel et termina son saut derrière le sanglier. Elle effectua un mouvement sec du bras vers l’avant et une bouffée de flammes surgit de sa main. Comme tous les animaux, le sanglier avait peur du feu et recula et commença à courir lorsque la bleutée lança une deuxième slave.

« C’est parti ! s’exclama Aërin »

Elle ancra bien ses pieds au sol et plaça vite ses paumes vers le sol. Un grand mur s’éleva dans la direction du sanglier qui freina de suite à ce soudain obstacle. Il se cogna même, entamant le mur. Il n’avait pas cédé, heureusement que Fang avait esquivé sa charge tout à l’heure. La jeune elfe suivit les mouvements du sanglier pour l’enfermer petit à petit entre les murs. Bientôt, tant à sa gauche qu’à sa droite, l’animal ne pouvait que courir tout droit, en direction de Fang.

« C’est maintenant ! cria la bleutée en direction de Fang »

Aërin avait déjà vu Fang et sa lance à l’œuvre sur cet hideux crapaud la fois dernière. Elle lui faisait entièrement confiance pour donner le coup fatal. La jeune elfe voyait déjà ce beau sanglier tourner embroché au-dessus des flammes.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Lun 6 Mar 2017 - 15:05

Comme je le pensais le lapin n’avait pas pris en compte ou tout simplement pas compris ma taquinerie face à une potentielle dissection, mais bon ce n’était pas très grave. Il était mignon quand même et paraissait tout gêné que j’ai pu lui dire des mots gentils. En même temps c’était vrai, il était tout sauf ordinaire comme lapin. Ce n’était pas forcément un compliment c’était avant tout un constat, mais je ne vais pas le contrarier notre lapin préféré.

Une fois la conversation finit j’en entamais une plus importante encore vu qu’il s’agissait de notre nuit à la belle étoile. Avant qu’il ne fasse complétement noir, ils nous fallaient trouver tous ce qu’il nous fallait pour ne pas mourir de faim, ni de froid ce soir. Tandis que Mokona avec son enthousiasme habituel vaquait à ses tâches, moi et l’elfette bleutée on se concentrait sur la chasse de n’importe quel animal du moment que celui-ci était comestible.

Après m’avoir monté sa tactique on allait se lancer à la poursuite d’un quelconque animal quand une boule de poil bien connu vint se cacher dans mes cheveux. Je sentis le danger arriver et eut juste le temps de faire une roulade sur le côté pour éviter un énorme sanglier. Bon ben au moins pas besoin de chercher longtemps et avec ça on pourrait même faire sécher les restes pour la marche du lendemain. Impeccable.

Je regardais Aërin et on savait déjà toutes deux quoi faire. Le sanglier fonça sur ma camarade et je la laissais faire la première partie sachant que je devais m’occuper du final pour ma part. Je la regardais donc bondir avec une agilité impressionnante. Sacré saut d’ailleurs, sûrement le fait qu’elle était elfe et non humaine ? Je ne savais pas trop la différence de capacité entre nos deux races pour être honnête donc j’imagine que c’est un truc dans le genre en tout cas.

Après son bond elle continua avec des salves de feu. Une très bonne idée vu que la plupart des animaux avait peur de cet élément et notre sanglier ne fit pas exception à la règle. Il se mit donc à courir pour fuir, mais le piège se referma bien vite sur lui. La tactique marchait à merveille. Il se retrouva bientôt coincé et n’avait qu’une solution revenir courir sur moi. Quand il fut à bonne distance et surtout à la portée de ma lance je fis un fauchage rapide qui le fit tomber de tout son long. Puis je lui sautais sur le dos sans lui laisser le temps d’agir et agrippais ses défenses avant de lui briser la nuque en bougeant sa tête d’un geste vif qui ne lui laissa aucune chance. Je me relevais ensuite et frottais mes mains dans un geste triomphant.

Bon et bien ça c’est fait.

Je pris rapidement la dépouille sur mon épaule mode sac à patate et retourna à l’endroit où on pensait faire le campement. Mokona avait déjà mis un petit tas de bois pour faire le foyer du feu. Je souriais et déposait le corps de la bête avant de demander à Mokona quelques branches plus solides afin de faire une sorte d’outil à brochette.

Tu as un sacré potentiel Aërin contente que tu sois avec et non contre moi. Ta magie est vraiment impressionnante. On se complète bien dans nos capacités au final.

Une fois Mokona revenu j’improvisais un atelier rôtisserie et fit cuire à la broche notre proie avant de la découper d’une précision chirurgicale.

Bon appétit les enfants, je prendrais ensuite le premier tour de garde.

J’avais bien trop dormi pour vouloir encore dormir. Quand on a dormi plus de 500 ans, ce n’est pas dur d’enchaîner les nuits blanches au contraire. Et puis durant ce genre de nuit, j’étais bien souvent nostalgique sur la période que j’ai vécu avec mes amis, durant notre traversée de Gran Pulse jusqu’à Oerba.

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Mer 8 Mar 2017 - 21:50

La chasse n’était pas due à tout le monde. Du moins, chasser le gros gibier n’était pas facile. Surtout lorsque l’on n’avait pas d’arcs ou d’armes à distance. La magie était assez instable et il n’était pas sûr qu’elle fasse mouche. Il fallait se concentrer sur la proie et les environs, il était donc difficile de devoir se concentrer en plus sur un sort.

Aërin venait de maîtriser la terre pour donner une chance à Fang de tuer le sanglier. Il courait à présent tout droit vers la jeune brune et semblait comprendre ce qu’il allait lui arriver. Mais Fang fut rapide et faucha l’animal qui dérapa et tomba de tout son long, presque les quatre fers en l’air. La jeune femme sauta ensuite sur le sanglier pour ne pas qu’il s’enfuie et attrapa ses défenses.

La jeune elfe se doutait qu’elle devait avoir l’habitude si elle pouvait lutter avec seulement la force de ses mains. Fang tua l’animal d’un coup sec de ses mains, sa nuque émettant un craquement sinistre. Aërin était impressionnée, elle savait son amie forte, mais à ce point. Il fallait avouer que la bleutée ne saurait pas en faire autant. Et puis, elle n’aurait pas osé attaquer de front un si gros animal. Fang prit ensuite le sanglier sur ses épaules comme si elle soulevait un sac de plumes.

« Bien joué !

-A tableeee ! s’enthousiasma Mokona »

Une fois devant le camp, Fang déposa la bête. Mokona avait bien avancé dans sa collecte de bois, si bien que le feu n’eut aucun mal à prendre. Aërin n’eut qu’à utiliser sa magie et le tour était joué. Les flammes montèrent et le bois craqua sous la chaleur. Fang demanda d’autres branches au petit lapin pour embrocher le sanglier et par la suite, elle félicita la jeune elfe qui sourit à l’entendre.

« Merci ! Je dois avouer que je n’aimerais pas non plus être ton ennemie, je tiens à mes os aha ! A mains nues, il faut le faire quand même. Je me serais envolée à ta place »

Ce qui n’était pas faux. Aërin avait beau se débrouiller au corps à corps, elle n’était pas bien lourde et moins musclée que Fang. La jeune brune commença à couper de manière nette et précise le sanglier rôti et avoua qu’elle prendrait le premier tour de garde.

« Bon appétit ! »

Le repas était bon, après tant d’efforts rien n’aurait pu faire plus plaisir à Aërin un met frais. Heureusement qu’elle aimait la viande car il y en avait une bonne quantité. Mokona semblait content aussi et apporta les gourdes d’eau. La bleutée aurait bien vu cette viande accompagnée d’une laitue aux pommes et aux noix. Mais ils ne pouvaient pas faire plus que la nature le leur donnait.

Une fois rassasiée, Aërin s’étira. La nuit était tombée et la faune nocturne s’activait, pouvant effrayer les moins avertis. La bleutée avait eu l’habitude d’entendre tout cela dans son monde. Elle avait appris à s’en méfier aussi, parfois les animaux étaient imprévisibles.

« N’hésite pas à me réveiller au moindre signe de fatigue ! »

Mokona s’était mis en boule à une distance raisonnable du feu et semblait s’endormir petit à petit. On pouvait le constater car sa patte droite tressaillit, signe qu’il s’endormait trop vite. Aërin rejoignit bientôt elle aussi le monde des rêves et espérait que Fang la réveillerait pour qu’elle puisse en profiter de même.

_________________
Oerba Yun Fang
Bahamut Master

avatar

Messages : 194
Messages RP : 153
Comptes RP : Angeal Hewley, Wiljhem Newgate, Logan Marks, Balthier, Lorelei Wynne
A ÉTÉ POSTÉ Ven 10 Mar 2017 - 23:15

La chasse. Cela faisait un brave moment que je n’avais pas véritablement chasser et je devais bien avouer que ça me manquait. Mais c’était loin d’être quelque chose que j’avais oublié. J’avais ça dans le sang. D’aussi loin que je me souvienne la majorité de ma vie avait été passé à chasser et généralement, ce n’était pas du petit gibier comme ce pauvre sanglier. C’était des monstres bien plus gros et bien plus féroces que ça. Autant dire qu’il était loin de me faire peur le petit cochon de prairie. Je voyais surtout que ça allait nous faire un bon repas, parce qu’il était bien gras le bestiau.

J’étais habituée à bien plus coriace donc il ne fit pas long feu. Arès un fauchage en bon et due forme il eut la nuque brisée et je le ramenais au camp tandis que mes deux camarades me suivaient. Aërin me félicita tandis que Mokona ne pensait déjà plus qu’à bouffer. Un vrai ventre sur patte ce lapin. Et il mangeait de la viande. C’était bien la première fois que je voyais un lapin manger autre chose que de l’herbe ou du foin.

Je ne réfléchissais pas plus à la chose et entrepris de mettre le sanglier à la broche tandis que je félicitais Aërin de son aide durant la chasse.

Je suis en quelque sorte habituée. J’ai toujours plus ou moins chassée dans ma vie. Et les monstres de Gran Pulse sont largement plus gros que ce pauvre sanglier. Pour lui j’ai sûrement été dopé d’ailleurs. Je ne sais pas si c’est sur mon monde que j’ai acquéris une telle force, ou si c’est juste à cause de la chasse, mais j’ai toujours eu une force supérieure à la moyenne. Déjà pour une femme en temps normal, et même les hommes galèreraient s’ils me défiaient au bras de fer. Bref, ce pauvre sanglier n’avait aucune chance. Mais après je ne suis pas douée en magie. C’est pour ça qu’on se complète bien, je suis la force brute et toi tu es la force magique, à nous deux il y a peu de chance de survie du côté adverse.

Par la suite je découpais notre gibier puis donnais leur part aux autres avant de manger et d’annoncer que je prenais le premier tour de garde. De toute façon, fallait bien que quelqu’un s’y colle de toute manière. Une fois le repas fini je m’assis sur un rocher qui me donnait un point de vue sur une bonne portée si bien qu’il serait difficile de me prendre par surprise si on essayait de nous attaquer durant la nuit.

Dors Aërin, ne t’inquiètes pas pour moi, j’ai trop dormi dans mon cristal une ou deux nuit blanches ne vont pas me tuer dis-je en chuchotant voyant qu’elle commençait déjà à s’endormir.

J’aimais vraiment ce paysage. Il était magnifique aussi bien de jour que de nuit. Même si ce n’était pas aussi beau que Gran Pulse c’était pas mal non plus. Mon monde me manquait il s’était passé tellement de choses durant ma stase. Des fois je me demandais pourquoi je ne m’étais pas réveillée plus vite. Mais bon ça n’aurait pas forcément changer les choses pour autant. J’avais réussi avec Vanille à connecter les deux mondes, mais après on pouvait pas éternellement se sacrifier, surtout que ça ne résolvais pas toujours tout.

Avec des si on referait facilement le monde. Autant voir le bon côté des choses, j’étais en vie et je pouvais essayer d’améliorer les choses en retrouvant Nyara et en lui mettant une bonne raclée. Bon ça allait pas se faire de suite, mais j’y pensais. En attendant, je me demandais où pouvait se trouver les autres. Si j’étais encore vivante, il y avait de grandes chances que mes amis aussi et donc du coup, que je les retrouve un de ces quatre. Ce serait marrant en tout cas. Je me demande bien sur qui je pourrais tomber en premier. En tout cas, qui que ce soit ça me ferait plaisir.  Avec toutes ses réflexions, l’aube finit par pointer le bout de son nez et j’allais donc réveiller Aërin. Je la bousculais gentiment afin qu’elle émerge et souriait.

Debout la belle aux bois dormant c’est l’heure de se lever et de reprendre la route.

_________________

Merci Yuny ♥️♥️♥️
Aërin
Avatar du Feu

avatar

Messages : 184
Messages RP : 67
Comptes RP : Yuna - Fran - Asami
A ÉTÉ POSTÉ Mer 15 Mar 2017 - 18:57

Aërin écoutait Fang répondre qu’elle avait chassé presque tout le temps dans son monde. Apparemment sur Gran Pulse, la faune était bien plus grosse et impressionnante que celle sur Ivalice. La bleutée était sûre qu’Ivalice devait avoir son lot de monstres bien énormes. En tout cas, Fang avait dû développer sa force au fur et à mesure de ses chasses. Aërin avait remarqué que la force changeait avec le temps.

La bleutée, quand elle devait avoir dans les dizaines d’années, battait régulièrement les garçons aux jeux de force. Après, lorsqu’elle grandit et que donc, les garçons aussi, sa force était restée la même alors que les autres gagnaient en puissance. Heureusement, personne ne la battait dans la maîtrise des éléments. Fang appuya d’ailleurs ses compétences. La jeune brune était la force brute et la bleutée était la force magique. L’elfette acquiesça.

Le repas avait été tellement bon que la jeune femme n’eut pas de mal à s’endormir. Elle entendit vaguement Fang lui dire qu’elle avait trop dormi dans son cristal. Aërin lui faisait confiance et elle avait confiance en elle. Les deux jeunes femmes possédaient un bon instinct. Comme on ne pouvait pas contrôler son sommeil comme un réveil, la jeune elfe fut réveillée par Fang à l’aube. Sa nuit lui avait semblé courte et reposante. Aërin était du genre à être rapidement debout.

« Oh bonjour ! Déjà l’aube ? Cela ne t’as pas semblé trop long ? »

Aërin commençait à connaître Fang, si bien qu’elle ne s’excusa pas. Elle pensait que cela ennuierait peut-être la jeune brune. Archadès ne devait plus être si loin à présent. Il suffisait de passer dans le palais de Sohen. Le seul problème pourrait être de taille cependant, si le palais avait été débarrassé du certains ennemis dangereux et surtout, si les mécanismes étaient déjà déverrouillés. Dans le monde d’Ivalice, les temples étaient bourrés de petits pièges et d’énigmes. De quoi impatienter la jeune elfe. Aërin n’aimait pas les énigmes. Bien souvent, elle ne trouvait pas et cela l’embêtait de trop réfléchir.

Le trio reprit rapidement la route. Mokona étant réveillé de bonne heure. Il était d’ailleurs assez silencieux au réveil, le temps qu’il émerge bien sûr. Au moins, il n’était pas bruyant dès le matin, ce n’était pas plus mal. Alors que les deux jeunes femmes marchaient depuis maintenant une demi-heure dans un paysage quelque peu redondant, le petit lapin émit une hypothèse qui semblait prendre son sens.

« Mokona a l’impression que l’on tourne en rond. Sans doute que le palais ne doit pas être loin.

- C’est vrai que cette motte de terre m’est familière... »

Ils ne tournaient pas vraiment en rond. Les jeunes gens venaient d’emprunter un virage qui était en fait un raccourci pour aller vers les plateaux de Cerobi. Mokona sortit une carte de la poche d’Aërin. Apparemment, il l’avait prise à la côte de Phon.

« Il faut aller au nord !

- Eh ben, bravo Mokona »

Ce petit lapin étonnait de jour en jour Aërin. Cependant elle réfléchissait. Jusqu’à présent, le chemin avait été facile puisqu’il avait suffi d’aller tout droit. Mais, s’il la sortait maintenant... c’est que la jeune elfe avait cette carte dans sa poche depuis le début du voyage.

« Et pourquoi tu ne l’as pas sortie avant ?

-Mokona avait oublié ! »

Aërin roula des yeux. Enfin, le principal c’était qu’ils se dirigeaient vers le bon endroit. Il leur faudrait sans doute une autre petite demi-heure. La bleutée en profita pour poser une question à Fang, histoire de faire la conversation.

« Tu penses faire quoi une fois à Archadès ? »

C’était en tout cas leur destination. La jeune elfe se demandait si elles n’iraient pas faire quelques boutiques histoire de modifier leurs équipements. Et si Fang voulait effectuer un contrat de chasse, elle pourrait sans doute y trouver son bonheur. Après un petit moment de marche, Mokona s’exclama avec enthousiasme.

« Mokona voit l’entrée ! »

Le trio se trouvait en effet, près du palais de Sohen. Enfin, cela était le palais enfoui pour être exact. Et il portait bien son nom, car on n’apercevait pas l’entrée facilement.

Fang et Aërin se dirigent au palais enfoui de Sohen

HRP : Je me suis permise de faire avancer le rp ^^

_________________
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Potins, taquineries le tout avec un zest de belle étoile ~ [PV : Aërin]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout avec le sourire ! [ Leïla ]
» [ROSA] Guide du Navi-Dex
» Hugo Chavez refuse tout pacte avec l’oligarchie nationale
» Tout Ce Que Vous Pouvez Faire Avec De La Vaseline ?!
» Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum