Aller à la page : 1, 2  Suivant
 La magie du Sceau
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mar 17 Jan 2017 - 4:09

Angeal et Genesis viennent de Banora et ont touché le sceau s'y trouvant.

-----

Le choix était fait. Seuls Angeal et moi étions décidés à utiliser ce sceau. Zack avait dit avoir des choses à continuer sur notre monde. Malgré mon inclinaison à plutôt penser à moi – ce qu'on m'avait toujours reproché en tout cas ! – je regrettai un peu ce choix. Je connaissais la très forte amitié entre lui et Angeal, sous doute ressemblante à l'amitié que j'avais moi-même avec Angeal et je me doutais que tout deux devaient être un peu déçu. Je ne pouvais pourtant pas forcer le chiot à nous suivre.

En supposant que Zack avait bien réfléchi à sa décision je considérai Angeal à nouveau tout en m'approchant du sceau tout en laissant mes deux amis parler entre eux encore un peu, sans montrer quoique ce soit.
La seule réaction que je montrai fut une moue que je ne pus réprimer, lorsqu'Angeal rebondit sur le sujet de notre trio « d'origine ». Celui avec Sephiroth. D'ailleurs mon ami avait grimacé mais sans doute pas pour la même raison que moi. Me concernant, je préférais tout simplement éviter de penser à mon ancien rival. Je n'avais aucune envie qu'il vienne à nouveau hanter mes rêves. Quant à Angeal, je compris bien que c'était la comparaison entre Zack et Sephiroth qui lui avait un peu déplu, mais qu'il se rassure, je ne décelais rien de l'esprit de Sephiroth dans la mentalité de Zack. Je ne m'étais pas toujours entendu avec notre ami de Gongaga mais je n'irais pas jusqu'à une telle comparaison. Ils n'avaient rien à voir, tout simplement.

Une fois les au-revoir terminés – car je n'avais pas envie de dire adieu, ce mot signifiant que ne nous reverrions plus du tout – je mettais ma main sur l'épaule d'Angeal juste avant qu'il fit un pas sur le sceau et entra en contact avec.

Une lumière nous aveugla pendant un rien de temps avant que nous nous retrouvâmes au milieu d'une ruelle isolée et un peu glauque. Sans doute cet aspect glauque était du au jour qui semblait toucher à sa fin, mais on ne pouvait pas juger aussi vite. Ce pouvait très bien être l'aube, sans observer tout dans les détails et surtout avant de regarder l'heure.
Tout en plissant les yeux je regardai autour de moi avant de considérer Angeal.

« Premièrement, savoir où nous sommes. ».

En regardant à nouveau autour de nous, mon regard s'arrêta sur l'immense cathédrale qui se démarquait assez du reste de la ville. Il semblait aussi qu'on était dans un endroit assez chic.

« À qui penses-tu que les habitants de ce monde puissent s'intéresser ? Pas à Nyara en tout cas... j'espère... ».

Bien entendu j'ignorais totalement à quelle genre de divinité le culte de ce monde pouvait être voué. Sûrement pas Minerva mais rien n'empêchait qu'il y ai un équivalent sur ce monde, n'est-ce pas ? En tout cas la cathédrale était le lieu qui m'intriguait le plus pour le moment. J'avais des questions, et j'avais besoin de réponses. D'une part je voulais savoir si cet endroit pouvait être un quartier général de Nyara ou de ses sbires – après tout j'ignorais sur quel monde nous étions – d'autre part, si tel n'était pas le cas, quelle pouvait être la facette du Don de la Déesse sur ce monde. Jusqu'au point de citer un peu, tout en fermant les yeux.

« Le don de la déesse est un mystère infini. ».

En même temps je m'attendais à ce qu'Angeal ne jette pas son dévolu sur ce lieu pour le moment. Après tout, mon regard s'était posé sur une horloge et je confirmai que le jour touchait à sa fin. Sûrement voudrait-il aller questionner des gens aussi, ou chercher à savoir d'une autre façon où on se trouvait. Tout en faisant mine de faire un pas en direction de la cathédrale j'attendis quand même de savoir où il désirait se rendre. S'il préférait aller se restaurer, je le suivrai sans problème, malgré mon air très pensif et cynique. Je lui ferai juste savoir qu'il devrait s'attendre à ce qu'on aille voir à cette cathédrale tôt ou tard.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Mer 18 Jan 2017 - 19:25

Bon je partais avec un léger pincement au cœur tout de même. J’étais triste de devoir me séparer encore de Zack alors que j’avais vu qu’il n’était pas plus enchanté que moi par cette optique. Mais nous avions cependant chacun nos projets et pour le moment les siens se trouvaient sur Gaïa. Moi n’avais plus rien à y faire et de toute manière je ne serais pas forcément le bienvenu alors autant aller voir ailleurs pour le moment. Et ce n’était pas dans notre monde qu’elle avait été le plus aperçu notre amie Nyara donc autant explorer les autres à la recherche d’un quelconque indice.

Je pense en tout cas que Genesis avait remarqué le fait qu’on ne voulait pas sa séparer, mais qu’on le devait et que c’était pour cette raison qu’il avait voulu convaincre Zack de venir avec nous. Mais je ne m’inquiétais pas outre-mesure. Il nous rejoindrait tôt ou tard. C’est Zack après tout il respecte toujours ses promesses et il avait promis de nous retrouver donc il ne pouvait décemment pas revenir sur ce qu’il avait dit.

Après un interlude où l’on parlait de Sephiroth, je finis par saluer Zack et aller en direction du sceau, attendant bien évidemment que Genesis entre en contact avec moi avec une main sur l’épaule histoire que l’on se retrouve au même endroit, parce qu’à mon avis ce ne serait pas le cas si c’était chacun son tour, on aurait tout deux droit à un endroit différent. Et franchement ce ne serait pas forcément la meilleure chose du monde.

On fut donc tout deux aveuglés par une lumière sortant du sceau avant de se retrouver comme par enchantement dans une ruelle bien sombre voir même lugubre genre coupe gorge. La lumière du jour était très peu présente et tout ce que je voyais c’était un bâtiment dans le genre église ou cathédrale de style baroque. Pourtant le style était encore différent de celles de chez nous signe qu’on avait déjà bien quitté notre monde pour un autre. Maintenant restait à savoir lequel comme le disait Gen.

Savoir où nous sommes serait déjà une première information acceptable. Genesis remarqua lui aussi la cathédrale et demanda ce qui pouvait bien être vénéré ici. Je n’en avais absolument aucune idée, mais on le saurait sûrement très vite. Vu la grandeur de la cathédrale, il y avait sûrement beaucoup de fidèles et donc beaucoup de gens qui pourraient nous en dire plus.

Honnêtement je n’en ai aucune idée pour le moment. J’espère juste que l’entité qu’ils vénèrent ne va pas nous empêcher de faire nos recherches.

Après tout, je ne me fichais pas mal de ce qu’ils pouvaient bien faire ici, mais si on mettait des bâtons dans les roues je pouvais bien mettre mon grain de sel. Je souris en entendant mon ami citer Loveless. Je le sentais curieux de cette fameuse bâtisse.

Bon tu viens on va aller la visiter cette cathédrale vu qu’elle t’intrigue tant et comme ça on saura aussi si elle est dédiée à Nyara ou non. Et si c’est le cas faudra peut-être qu’on agisse en conséquence. Enfin on en est pas encore là. On va déjà faire un tour, parce qu’il est déjà tard, mais on pourra toujours revenir si jamais il n’y a personne. Faudra aussi qu’on interroge quelques passants sur les rumeurs du moment. Et aussi pour trouver une auberge pour la nuit, mais d’abord le lieu sain.

Je souris et marchait en direction de la cathédrale, celle-ci avait l’air encore ouverte donc autant en profiter pendant que c’était le cas. J’espérais juste qu’on tomberait pas sur une ribambelle de fanatique d’un quelconque dieu démoniaque sinon on allait pas vraiment passer inaperçu…
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 27 Jan 2017 - 4:11

À présent sur un autre monde, il ne restait plus qu'à découvrir. Cela aurait été sans doute plus palpitant encore en compagnie de Zack mais tant pis. Nous devions faire sans lui.
Après avoir été aveuglé quelques fractions de secondes par une très forte lumière, je regardai partout autour de moi. En même temps je repensai à cette lumière. Presque ressemblante à la lumière de la Déesse Minerva, lorsque celle-ci m'était apparue après mon ultime combat contre Zack. Ce même moment où elle m'avait privé de la mort et où elle avait préféré me confier la mission de protéger la Planète. En même temps cette lumière du sceau était différente de celle de Minerva, ce qui me laisser aisément penser que ces sceaux n'avaient rien à voir avec ma Déesse. Je comptais bien continuer mes recherches concernant ces sceaux d'ailleurs.

Pas pour le moment cependant. Là, Angeal et moi étions ailleurs, sans doute très loin de Gaïa, et nous devions comprendre où nous avions mis les pieds. Nous devions aussi prévoir tout danger, surtout dans la ruelle où nous nous étions retrouvés.
Je restais cependant bien convaincu, évidemment, que nous n'aurions pas de problème à faire face à un quelconque danger. Nous étions des ex-SOLDATs n'est-ce pas ? Et pas de n'importe quel rang. Des Première Classe. Même si nous avions perdu grand nombre de nos capacités, nous devions rester dignes.

Le premier détail que je remarquai où nous étions dorénavant, c'était la cathédrale. C'était plus fort que moi, j'avais envie d'en savoir plus sur le culte voué par les habitants de ce monde. S'il s'agissait de Nyara, nous pourrions toujours débusquer des informations sur elle. S'il ne s'agissait pas d'elle, je comptais tout autant m'informer sur la spiritualité des habitants de ce monde. De fait, j'espérais encore découvrir d'autres facettes du Don de la Déesse.

En attendant, je fronçai légèrement les sourcils en entendant la réponse d'Angeal, avant de lui répondre calmement.

« Même si l'entité qu'ils vénèrent, comme tu dis, nous empêche de faire nos recherches, nous trouverons bien un moyen ».

Peu importe ce moyen, en espérant cependant qu'ils ne fassent pas trop de victimes inutiles et innocentes. Je pense que l'honneur de mon ami d'enfance en prendrait un sacré coup, et moi, je m'étais racheté une conduite. Même si je devais admettre que j'avais gardé une partie monstrueuse en moi.
Pour le moment, Angeal était d'accord pour commencer par un petit tour à la cathédrale, ce qui ne manqua pas de m'arracher un léger sourire satisfait.

« De fait, cette cathédrale m'intrigue. Nous aurons ainsi le cœur net. ».

Nous avancions donc vers la cathédrale et arrivâmes à la porte d'entrée. Une très grande porte, digne d'un lieu de culte très important. Et d'un culte très important aussi. Après avoir regardé les divers décors et le détails architecturaux pendant un certain laps de temps – sans pour autant m'éterniser, j'entrais donc dans l'immense bâtisse, tant en regardant vers Angeal avant de regarder vers les statues divines. En tout cas ces statues avaient l'air bien divines, ce qui était fort logique dans un tel lieu.

Je ne pu m'empêcher de froncer les sourcils en voyant ces statues d'ailleurs. C'était on pouvait bien comprendre qu'il s'agissait là d'un dieu, et je me doutais donc qu'il ne serait pas question de rechercher une quelconque facette du Don de la Déesse. Pourtant, ce dieu semblait avoir des ailes aussi, et je ne pu m'empêcher de citer le prologue. À voix haute.

« Lorsque la guerre des bêtes mènera le monde à sa perte,

La déesse descendra des cieux.

Des ailes de lumière et d'ombre se déploieront au loin,

Elle nous guidera vers le bonheur, de son don éternel. »

Je supposais bien que ces vers ne parleraient pas beaucoup à quiconque en ce monde. Pourtant un homme s'approcha de nous doucement. Mes vers l'avaient sans doute intrigué, mais sans doute gêné aussi car son attitude n'attirait pas la sympathie. Ou alors était-ce une réponse à mon expression faciale du moment, qui était bien distante et peu sympathique également.

« La déesse. Parlez vous d'Etro ? Ou peut-être... de Nyara ? ».
Le ton de l'homme était neutre malgré son attitude mais il faisait bien savoir par sa gestuelle qu'il attendait des réponses, tout en nous détaillant du regard.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Dim 29 Jan 2017 - 12:37

Bon ça y est c’était fait. La séparation était maintenant inéluctable. Combien de temps ça durerait ? Je n’en savais franchement rien, mais j’étais content que Zack fasse ce qu’il voulait et non pas ce qu’on aurait voulu de lui. Après tout, il n’était pas une marionnette, il était un première classe émérite à présent et donc il se devait de faire ses propres choix, comme nous d’ailleurs.

Il était maintenant temps d’avancer vers l’inconnu et je me concentrais donc sur mon entourage afin de voir si je connaissais le lieu où l’on avait atterri. Ce qui attirait le plus l’attention était une cathédrale. Difficile de la louper tellement elle était immense. Un lieu de culte veut dire des partisans d’une certaine divinité. A voir de qui il s’agissait et si ça allait nous mettre des bâtons dans les roues ou non. Après en sachant que moi comme Genesis on était pas du genre à se laisser faire, on trouverait bien un moyen d’arriver à nos fins.

C’est vrai qu’on a toujours réussi à trouver une porte de sortie jusqu’à maintenant. Je me fais sûrement trop de soucis pour rien.

J’espérais juste que ce fameux moyen ne ferait pas de victimes. A part si y avait des partisans de Nyara, sinon on devait éviter les morts, trop d’entre eux écumaient notre passé aussi bien le mien que celui de Genesis. Donc ce serait quand même mieux si on pouvait passer un peu plus inaperçu dans les autres mondes histoire de pas devenir des criminels intergalactiques. Bref, pour le moment j’accédais à la demande silencieuse de Genesis pour aller visiter la cathédrale. J’avais bien compris à son regard insistant sur celle-ci que ça attisait sa curiosité.

Je n’étais pas contre aller là-bas vu que de toute façon, il faut bien commencer quelque part. Dans un lieu saint normalement on devrait pouvoir éviter tout bain de sang, c’est déjà ça. Enfin j’espère.

Oui j’avais bien remarqué mon ami. Tu ne peux rien me cacher à moi, l’aurais-tu oublié ?

Après tout c’était vrai, je le connaissais bien maintenant et je savais comment il fonctionnait et ce qui pouvait l’intéresser. Tout ce qui touchait à la vénération de divinité allait lui plaire. Le fait qu’il lise loveless était une première preuve assez flagrante. Et puis, si un lieu lui plait il va le regarder avec insistance et pour le coup, il n’avait pas été plus discret que ça.

On avançait donc jusqu’à la porte du lieu saint. Cette porte était vraiment imposante et le style architecturale tout autour était vraiment très bien dessiné. Je me demandais bien de quelle époque était cette cathédrale exactement. Quand j’y pense l’époque de ce monde et la nôtre n’était pas forcément la même. Si ça se trouve elle était vieille ici et récente chez nous ? Dans tous les cas, je ne m’éternisais pas après tout on était là pour obtenir quelques informations rien de plus.

Les statues à l’entré étaient elles aussi impressionnantes et vraiment bien détaillées, cela inspira même mon ami qui fit part de quelques vers. C’était tellement nostalgique pour moi, que pour le coup, je n’avais pas réfléchi à l’impact que ça pourrait avoir dans un tel lieu. Alors quand un homme arriva vers nous pour s’enquérir d’informations concernant la déesse qu’avait évoqué Genesis je restais d’abord de marbre. Merde, on avait vu une statue d’un dieu avec des ailes et lui ils parlent de déesses ça craint.

D’ailleurs l’homme émit des hypothèses sur la déesse en question. Etro ou Nyara ? Hum, ça dépend votre réaction en fait. Je ne savais pas du tout qui pouvait bien être Etro par contre Nyara je pense que c’était exactement celle que l’on recherchait. Quelle serait sa réaction selon si on répondait l’une ou l’autre ? Honnêtement je n’en savais rien, mais faudrait bien qu’on dise un truc, on allait pas rester là pendant une décennie planter comme des piquets fallait que l’on réagisse. J’optais donc pour ne pas vraiment répondre à la question.

Nous avons été envoyés par une déesse, mais nous ne savons pas son nom. Elle désire que l’on parcoure les mondes afin de prêcher sa parole. Nous sommes des envoyés divins, vous nous devez donc un minimum de respect fidèle dis-je d’un ton froid et distant pour paraître plus sévère.

J’espérais que cela fonctionne.

Parle nous de ces deux déesses dont tu as prononcé le nom, peut-être que ce sera l’une des deux ?

C’était du gros bluff à n’en pas douter, mais si Genesis m’appuyait rapidement sur ce fait, on devrait pouvoir le faire gober ce mensonge gros comme moi.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Sam 4 Fév 2017 - 4:51

La première étape de nos aventures sur un autre monde commençait dans une ville. Nous nous étions retrouvés dans une ruelle aux allures un peu glauques, mais sans doute était-ce l'heure tardive qui donnait cette impression. Après tout, des endroits de ce genre, nous avions connus sur Gaïa, lorsque nous étions SOLDATs. Je n'étais pas impressionné par l'endroit et je supposais bien qu'il en était de même pour Angeal. C'était même plutôt nous pourrions impressionner les habitants du coin, par nos allures de guerriers d'élite – en particulier celle de mon ami puisque moi en fait j'avais gardé une carrure assez fine malgré tout.

Cependant ça, on pourrait le voir plus tard. Pour le moment, personne ne croisa notre chemin alors que j'avais choisi la cathédrale visible depuis notre position d'arrivée comme endroit important à visiter.
Je n'avais rien dit à Angeal mais il avait tout compris à mon regard. Sans doute la construction l'intriguait-elle, lui aussi. Nul doute que la divinité vénérée par les constructeurs de cet édifice devait avoir une sacrée importance et nous devions le savoir, et savoir quels obstacles pourraient se présenter à nous.

« Trop de soucis pour rien comme souvent, Angeal. ».
Je soupirai et je laissai afficher un léger sourire en coin en lançant un regard furtif vers mon ami avant de fermer les yeux et de lever la main gauche.

« Il n'y a aucune haine, seulement de la joie,
Car la déesse te protège
Héros de l'aurore, guérisseur des mondes. »

Ces mots faisaient un sacré contraste avec mon passé mais ce n'était pour rien si j'avais choisi cette citation. Cependant... si vraiment il fallait tuer, et bien nous n'aurions guère le choix, même si notre honneur – surtout celui de ami – en prendrait un coup.

Sans discuter d'avantage, nous avancions vers la cathédrale, tout en écoutant ce qu'Angeal me glissa. Il me connaissait bien en effet, il pouvait très aisément se douter que j'irais plus vite vers le lieu de culte que vers les bars... quoique... Il oubliait un détail et cela me fit sourire aussi. Un petit sourire cynique, comme à mon habitude.

« Je ne peux pas te cacher grand chose mais tu n'as pas l'air surpris que je ne cherche pas encore la bibliothèque du coin. ».
J'étais assez réputé pour fréquenter ce genre d'endroit aussi. D'ailleurs, cela n'allait peut-être pas tarder non plus.

Pour le moment autant se concentrer sur la cathédrale, laquelle avait bien trop attiré notre attention pour que nous décidions d'aller chercher ailleurs. De près, l'édifice était tout aussi impressionnant. Là, je pouvais bien me permettre ce mot. J'ignorais les questions qu'Angeal se poser, mais ma première question intérieure était de savoir quelle était la divinité représentée. Des ailes, un corps plutôt masculin. En réalité cela ne me plaisait pas tant que cela, même si les ailes me rappelaient bien un détail. Ce fut la raison pour laquelle je citai le prologue de Loveless. Cependant... un corps d'homme. Angeal et moi aussi avions une aile. Sephiroth aussi. Et ces ailes là étaient le signe de la monstruosité présente en nous. Je supposais bien que la divinité représentée par la statue face à nous n'avait pas de rapport avec notre monde, le projet Jenova et j'en passe, mais je n'aimais pas cela. Je le montrai un peu par mon expression devenue grave d'ailleurs.

Je n'aimais pas non plus l'allure de l'homme qui s'avança vers nous pour nous demander de quoi je parlais. Son air peu sympathique en apparence n'était pourtant pas forcément à blâmer, puisqu'il pouvait répondre ainsi à l'expression que je laissais apparaître sur mon visage.
À vrai dire, je n'aimais pas, surtout, qu'il compare Minerva à Nyara. Autant je ne connaissais pas Etro donc je ne pouvais rien dire à son sujet, mais Nyara. J'avais trop entendu parler de cette nécromancienne avant même de l'avoir vue, et je ne l'aimais pas.

En attendant, ce fut Angeal qui prit la parole et même si je m'efforçai de ne rien afficher de ce qui traversa mon esprit à ce moment là je devais bien admettre qu'il m'avait fort surpris. L'idée de prêcher la parole d'une déesse déjà, ce n'étais pas mon truc non plus. Sans doute prenait-il mes citations comme du prosélytisme en fait ?
En tout cas il était certain que j'allais devoir répondre dans le même sens que lui sinon l'homme n'allait pas du tout nous prendre au sérieux et cela pourrait m'énerver. Au poins de me donner envie de lancer quelques boules de feu.
Bien sûr, je n'en étais pas encore à ce point et je me contentai d'observer les attitudes de l'homme et de remarquer qu'il fronça les sourcils.

« Une déesse vous a envoyé et vous ne savez pas son nom ? Quelle surprise... ».

Oh que ça commençait bien... Déjà l'homme avait du mal à boire les paroles de mon ami autant qu'il n'avait sûrement pas apprécié mes vers. J'étais certain cependant que mon ami ne serait pas à cours d'argument, même après avoir demandé à l'homme de nous parler des deux... déesses dont il venait de faire allusion. Quant à moi je me permis une précision. Si cela pouvait renseigner un peu l'individu.

« Comme vous pouvez le deviner, nous avons vu quelques autres mondes. La déesse dont nous parlons peut donc avoir un nom différent sur ces autres mondes et ici. Nous venons d'arriver en ces lieux. ».

Je soupirai légèrement tout en toisant un peu l'homme qui semblait encore un peu sceptique.

« Merci pour ton accueil, fidèle. ».
Je ne manquai pas de cynisme en lui glissant ces mots, afin de lui faire comprendre que nous attendions qu'il réponde à la question d'Angeal.

« Soit. ».
L'homme finit par baisser légèrement la tête avant de commencer quelques explications.
« Etro. C'est la créatrice de l'humanité, dit-on. Elle est aussi la Déesse de la Mort. Cependant, pour nous elle est avant tout la fille de Bhunivelze, le Dieu de la Lumière. LE Dieu. Notre dieu que vous pouvez voir représenté ici. ».

Comme ça, on savait donc quelle divinité était représentée mais l'homme ne nous laissa pas le temps de parler, qu'il continuait concernant Nyara.

« Quant à Nyara... Il est dit qu... qu'elle n'est pas vraiment une déesse... Je dois vous avouer que... les paroles de votre déesse passeront difficilement ici, qu'il s'agisse de Nyara ou d'Etro. Enfin vous pourrez sûrement trouver quelques... individus pour les vénérer. Pas dans cette ville cependant... Vous allez avoir... du travail... ».
L'homme semblait à la fois sûr de ses propos, et à la fois un peu hésitant. Comme s'il nous craignait ? En tout cas il avait donné quelques bonnes explications, à savoir si nous pourrions en savoir plus sur ce nommé Bhunivelze. C'était dommage cependant, l'homme ne comprendrait rien à mes citations. Tant pis pour lui.
En attendant, je pris soin de répondre à l'homme, toujours avec un certain cynisme.

« Le travail ne nous fait pas peur, n'ayez crainte. ».

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Mar 7 Fév 2017 - 22:31

Bon, cette rue faisait vraiment trop malfamée, pour qu’on y reste trop longtemps. Fallait que l’on parte et entre dans cette église ou cathédrale peu importe. L’apparence glauque et sombre des lieux ne m’impressionnait guère, mais ce n’était pas pour autant que j’avais envie de croupir là planter comme un piquet. Autant avancer, parce que ce n’était pas ici, qu’on trouverait nos réponses c’était clair et net.

Bon après, on avait quand même des vêtements assez voyants comparés aux autres gens, alors même si on ne désirait pas passer inaperçu, on risquait de peut-être attirer l’œil. Tant pis, on verrait bien si ça dérangerait le fil de notre aventure ou non. Déjà, je n’avais pas la broyeuse donc je faisais sûrement moins impression. De toute façon, je l’avais léguée à Zack donc c’était à lui qu’elle revenait.

On se dirigeait donc d’un pas décidé jusqu’à la bâtisse religieuse afin d’en apprendre plus sur la personne qu’il vénérait et s’il pourrait s’avérer être un danger ou non. Dans tous les cas, c’est toujours mieux de s’informer d’abord et de combattre ensuite. On allait pas déclencher les hostilités sans savoir à qui on pourrait avoir à faire.

Genesis me fit pars de quelques vers de poésie et je souris face à ceux-ci. Oui, je me faisais sûrement trop de soucis. En même temps, j’étais dans un tout nouveau monde et ne savait pas à quoi m’attendre alors je me préparais à toute éventualité. Cependant, il avait raison, la déesse me protège parait-il alors autant que je me détende, parce que de toute façon, être stressé m’apporteras plus d’ennuis qu’autre chose. Je reste souvent impassible, mais bon même moi ça se voit quand je stresse.

Tandis qu’on avançait d’un pas franc et déterminé jusqu’à notre destination, Genesis me fit sourire en me disant que j’oubliais quand même un détail. La bibliothèque. Il n’avait pas tout à fait tort, mais pas tout à fait raison non plus et je m’expliquais donc.

Je sais très bien que tu es un fervent lecteur mon vieil ami, mais il était clair que tu te précipiterais dans la cathédrale, vu que pour le moment on a aucune idée d’où pourrais être la bibliothèque si tant est qu’il y en est une. J’ai donc juste fait preuve de bon sens.

Je ne suis pas du genre à me laisser faire sans rien dire. Et là, il me connaissait mal s’il pensait que je ne m’expliquerais pas sur le pourquoi du comment. Je n’oublierais jamais un détail sur mon vieil ami. Genesis était mon meilleur ami et je m’en voudrais de ne pas me remémorer tout ce qui a pu se passer durant notre enfance. Ce serait même un déshonneur pour moi. J’espère qu’il en était conscient, car je ne suis pas quelqu’un oubliant facilement les choses qui ont bercer sa vie.

On n’épiloguait pas et arrivait devant l’entrée. La statue ne me disait rien qui vaille. Cela me rappelait trop moi et Genesis ces ailes. Pour moi c’est tout sauf un signe angélique alors j’étais assez méfiant par la suite, ne sachant pas trop de qui il pouvait s’agir, mais me disant que ce ne devait certainement pas être un enfant de cœur. Cependant, je n’eus pas le temps de m’attarder là-dessus qu’un homme peu accueillant vint nous parler. Il nous demandait de quelle déesse on parlait et je pense qu’il allait vite se faire un ennemi s’il prenait Nyara pour la déesse de Genesis. Le pauvre, il allait souffrir si jamais ça finissait en rixe cette histoire. Pour le moment, je me contentais d’adopter une stratégie qui était de prêcher le faux pour savoir le vrai. On verrait bien si ça marchait ou non.

Il n’avait pas l’air de trop me croire, mais les paroles de Genesis qui suivirent eurent tôt fait de lui clouer le bec pour le moment et il finit tout de même par répondre à ma question. Bon faut dire que plus on saurait ce que ces déesses représentaient pour eux ici, mieux ce serait. Enfin déesse, à ce que je sache Nyara n’était qu’une sorcière rien de plus. Elle était juste un peu plus intelligente que les autres pour faire les choses de manières plus réfléchies et organisées.

Bref, l’homme commença tout un speech qui me paraissait soporifique à souhait avant de finalement parler de ce qui nous intéressait vraiment le dieu en statue. Bhunivelze. Et Etro était donc sa fille et aussi la déesse de la mort. Charmant. C’est que ça donne vraiment envie de connaître la famille dis donc… Bref, il reprit juste après en faisant mine de dire que les paroles de Gen ne seraient pas forcément appréciées dans le coin. Bah après il ferait avec si c’était vraiment le cas, et au pire on changerait de ville cela ne nous faisait pas bien peur.

Comme le dis mon ami, le travail ne nous fait pas peur bien au contraire. Merci d’avoir pris de votre temps pour nous fidèle. Juste une dernière question, auriez-vous une bibliothèque ici ? Je sais que dans certains endroits les livres sont prohibés est-ce pareil ici ?

Si vous voulez en savoir plus sur notre monde, vous devriez trouver encore quelques livres chez certains marchands ici et là, mais il n’existe plus de bibliothèque à Luxerion. Le savoir se transmet surtout de bouche à oreille par ici.

Bien bonne fin de journée à vous.

Je me détournais rapidement de lui et sortait de la cathédrale pas vraiment encline à rester trop longtemps confiné dans cet espace dédié à un dieu qui a l’air d’être tout sauf bénéfique. Je tournais la tête pour voir s’il y avait encore quelques magasins d’ouvert tout en essayant de trouver une auberge dans le coin.

On va peut-être essayer de trouver un magasin voir si on peut trouver des livres nous renseignant un peu plus sur ce monde ? Et puis trouver également un endroit où dormir pour la nuit ce ne serait pas du luxe non plus.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 16 Fév 2017 - 3:30

Peu de temps nous suffit pour que décidâmes de rejoindre la cathédrale. Non pas à cause de l'ambiance de la rue, mais il ne fallait pas perdre de temps non plus. Explorer un monde peut nécessiter de prendre son temps, mais pas de flâner dans une rue pour autant. Surtout s'il n'y a vraiment rien à y faire ni à y voir. J'étais même certain qu'en plein jour nous n'y verrions pas plus de détails d'ailleurs. Cette rue sentait bien trop l'ambiance malsaine.
Cela pourrait même être un coup à nous attirer des ennuis dès notre arrivée. J'imaginais plus que bien des individus locaux venir nous chercher des noises. Évidemment Angeal et moi nous défendrions... et il y aurait des victimes. Certes, ces victimes l'auraient bien cherché. Cependant, autant éviter, n'est-ce pas ? Au risque de compromette nos futures recherches.

Nous voilà donc en chemin vers la cathédrale, pendant quoi j'éprouvai un grand plaisir à citer un peu Loveless avant de charrier un peu Angeal, comme j'avoue toujours apprécié de la faire. Déjà, je n'avais pas cité n'importe quoi... suite à ce que mon ami venait de dire. J'avais bien choisi quoi citer et il compris certainement mon choix. Il n'ajouta rien à ce sujet en tout cas et répondit directement à ma petite boutade quant à mes endroits de prédilection.

En écoutant sa réponse, je devais admettre qu'il n'avait pas tort. Il était vrai que ignorions totalement où pouvait bien être la bibliothèque, et surtout s'il y en avait une. Le choix de la cathédrale était tellement simple donc, puisque la bâtisse avait été très visible en revanche.

« Tu marques un point Angeal. Il va falloir chercher une bibliothèque en tout cas, puisqu'on en parle. Bien qu'on peut imaginer que ce soit fermé, à l'heure qu'il est. Au moins la repérer pour demain. ».

Si tant est que nous ne nous attirerions pas des ennuis à la cathédrale aussi. Ce n'était pas garanti, ce que je pouvais confirmer lorsque nous arrivâmes devant, surtout en voyant les statues ailées. Malgré le parallèle avec le Prologue de Loveless – que j'avais bien sûr cité – je ne pouvais m'empêcher de penser aux ailes qui s'étaient développées en nous à cause de ces maudites cellules monstrueuses.
Rien n'était garanti non plus lorsqu'un individu arriva et nous questionna quant au vers que j'avais cités.

Angeal avait cependant tenté une approche. Surprenante, je devais bien l'avouer de la part de mon vieil ami, mais loin d'être illogique. L'homme se montra sceptique dans un premier temps mais j'étais certain que les paroles de mon ami l'avait quand même fait réfléchir. Un peu.
Comme l'homme ne vit pas trop de logique dans le fait que nous puissions ne pas connaître le nom d'une éventuelle déesse qui puisse nous envoyer ici, j'ajoutai une explication quant aux noms données dans les différents mondes. Cela avait du faire son effet aussi, et je devais l'admettre, j'étais fier d'avoir cloué le bec à l'individu, et je l'affichai avec un léger sourire cynique. Mon expression faciale déplut encore à l'individu, mais peu m'importait. De toute façon je montrais souvent ce genre d'expression donc il ne me ferait pas changer !

En tout cas il finit par nous expliquer des choses sur la spiritualité ou plutôt la religion de ce monde. Vu la façon dont il en parlait, je pensais là plutôt à une religion mais pour le moment je lui accordais un peu le bénéfice du doute. Nous n'avions pas assez d'informations pour juger après tout.
En attendant, ce nommé Bhunivelze ne m'inspirait rien du tout ne serait-ce que par les statues le représentant. Alors qu'Etro m'inspirait d'avantage. En réfléchissant elle avait quelque point commun avec Minerva. Je gardai cependant mes réflexions à son sujet de coté, préférant en parler ultérieurement avec Angeal.

Pas pour le moment. L'homme nous fit bien comprendre qu'un éventuel lien à cette nommée Etro n'était pas vu d'un bon œil dans cette ville. Dommage.
En attendant, Angeal continua un peu la conversation avec l'homme, lui confirmant notre approche du travail et posant une question qui m'arracha un très léger sourire. Un peu cynique encore mais en réalité cette question me plaisait. La réponse un peu moins en revanche. Beaucoup moins même. Pas de bibliothèque dans cette ville, qu'allais-je faire ?!

Sans rien ajouter à part un signe de tête en guise d'au revoir à l'individu, par simple politesse, je me détournai également de lui et sortis de la cathédrale en même temps qu'Angeal. Sûrement mon vieil ami allait-il trouver bizarre que je ne cite pas encore Loveless. Je ne craignais aucunement de le faire mais en manquant trop d'informations sur les différentes religions de ce monde, il était évident qu'il valait mieux éviter de trop en dire.

Me retrouvant seul avec Angeal, j'écoutai ce qu'il me suggérait pour la suite de notre découverte de la ville et j'affichai un sourire satisfait alors qu'il me parlait de chercher un magasin où nous pourrions trouver de quoi lire.

« En espérant qu'ils soient ouverts à cette heure-ci. Sur certains mondes, les boutiques sont fermées la nuit, n'est-ce pas ? ».

Je regardai autour de nous et plissai les yeux en voyant une vitrine.
« Tiens, regarde là. Mais c'est fermé. ».

Je m'avançai un peu de la boutique afin de voir les horaires et je me tournai vers Angeal, avant de m'adresser à lui à nouveau, de façon plus neutre. Limite un peu déçu car je devais bien admettre que j'aurais adoré pouvoir avoir un peu de littérature spirituelle de ce monde, pour la soirée. Pour le moment il s'avérait que je me concentrerais une nouvelle fois sur Loveless.

« Comme j'ai dit. Demain matin ça rouvre. En attendant, par là-bas ça sent la nourriture, et il semble bien que c'est une auberge, donc autant y aller. Non ? ».

Je commençai à m'y diriger d'un pas assuré, mais si Angeal voulait voir autre chose avant, bien évidemment que je ne serai pas contre un détour. J'étais bien trop curieux concernant ce monde pour ignorer le moindre détail qui se présenterait à nous.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Mar 21 Fév 2017 - 19:36

On prit une décision assez vite sur notre destination et ce n’était pas plus mal à mon avis. Cette rue était bien trop lugubre pour qu’on ne finisse pas par avoir des embrouilles en y restant trop longtemps. C’était un terrain encore bien trop inconnu pour qu’on se batte aussi vite. L’ennemi aurait direct l’avantage du terrain si ce n’est tactique, ce qui serait vraiment très désavantageux pour nous. Ce n’était donc pas très bon en soit. Et puis, s’attirer les foudres des habitants de cette ville ne nous aiderait pas pour faire nos recherches tranquillement. De plus, il y aurait certainement des victimes, donc se battre maintenant était à proscrire.

Une fois que nous fûmes d’accord sur l’endroit où se rendre ce qui fut très vite choisi, on allait à la cathédrale voir si elle était ouverte et bien sûr mon ami n’hésita pas à me taquiner un peu sur ses préférences et hobby. Je ne me laissais cependant pas démonter en sachant très bien que malgré son goût prononcé pour les livres on ne savait pas où se trouvait la bibliothèque ou libraire du coin comparé au bâtiment saint vers lequel on se rendait. Surtout que vu l’avancée de la pénombre, elle serait certainement fermée sa boutique de bouquin. Bref, je ne suis pas du genre à oublier les choses qu’aiment mon vieil ami, je suis juste logique dans ma démarche et favorise les gains de temps.

Bref, il est clair qu’une fois fini la cathédrale on ferait sûrement du repérage pour contenter Genesis, mais on pourrait vraiment profiter de cette ville que le lendemain une fois qu’il ferait bien jour parce que là à part une auberge, on ne trouverait certainement rien d’ouvert. C’était d’ailleurs assez bizarre en soi que la cathédrale soi encore ouverte. Peut-être que leur divinité était plus de la nuit ? je n’en sais rien, mais en tout cas c’était quand même très étrange. Les lieux saints ferment le soir pour beaucoup d’entre eux alors que celle-ci soit ouvert m’intrigue assez. Sûrement autant que la statue qui gît devant le lieu en question d’ailleurs.

Bien sûr mon ami n’avait pas pu s’empêcher de citer Loveless et ce en présence d’un des gars qui était voué à cette église. Autant dire qu’on eut direct le droit à un interrogatoire en bonne et due forme. Ne sachant pas trop quoi répondre, je choisis le bluff, mais comme j’ai un visage assez impassible j’espérais que ça passe. Ce fut le cas, mais Genesis dû donner deux trois détails en plus pour enrubanné mon mensonge comme il fallait. Pas dans mes habitudes d’avoir ce genre de démarche, mais ça peut s’avérer souvent utile de prêcher le faux pour savoir le vrai alors qui ne tente rien n’a rien. Et au final ça marchait bien vu tout ce qu’on apprit grâce à ce bonhomme.

Une fois la case religion barrée je demandais si une bibliothèque existait dans cette ville. Apparemment, ce n’était pas le cas. Je vis que Genesis n’avait pas l’air ravi de cette nouvelle, mais malheureusement, je ne pouvais y faire grand-chose. Peut-être en existait-il une cachée pour éviter les représailles de l’église ? Bien possible, plus on interdit de choses aux gens et plus ils sont du genre à aller contre ces interdits. Je gardais cette idée dans un coin de mon esprit et sorti donc du bâtiment sain vu qu’apparemment parlé d’Etro était proscrit ou vivement déconseillé dans le coin. Pourtant, elle m’inspirait davantage confiance que l’autre avec ses ailes.

Moi et mon ami on engageait assez rapidement la conversation une fois sorti de la cathédrale. Celle6ci avait quelque chose de pesant. Je me sentais un peu mal à l’aise dans cet endroit donc je n’étais pas mécontent de l’avoir quitté.

Tu as raison Genesis il y a de fortes chances pour que ce soit fermé, mais ce n’est pas très grave on va dormir sur place donc on verra demain.

Je le laissais voir qu’en effet c’était bel et bien fermé et il finit par me dire de façon assez déçu qu’il sentait une odeur de nourriture et qu’il y avait une auberge pas loin.

En effet autant aller par là-bas. De toute façon, il semblerait que de nuit on ne puisse pas faire grand-chose ici si ce n’est vénéré une divinité des plus étanges.
Je me dirigeais vers l’auberge précédé par Genesis que je rattrapais rapidement. Une fois dépassé le seuil de la porte, l’odeur de nourriture était bien plus forte, et ça donnait l’eau à la bouche. Je partis m’installer à l’une des tables et Genesis fit de même tandis qu’une jeune femme arriva pour nous accueillir et prendre nos commandes.

Bonsoir que puis-je faire pour vous messieurs ? Ce sera juste pour manger ou également pour dormir ?

Les deux s’il vous plaît. Pour ce qui est de manger, je prendrais bien un bol de soupe si vous avez puis du poulet avec des légumes. Peu importe ceux-ci je ne suis pas difficile. Et toi mon ami qu’est ce qui te tente ?

Une fois qu’il eut répondu la jeune femme repartit en cuisine pour faire passer nos commandes tandis que je repris la parole.

Dis-moi, tu penses qu’il serait possible qu’il existe une bibliothèque cachée quelque part dans cette ville ? Vu que les livres n’ont pas l’air vu d’un bon œil ça pourrait être possible, tu sais tout comme moi que la nature humaine est curieuse. Et qu’elle aime également défier les interdits. On pourrait peut-être essayer de chercher des informations là-dessus après avoir fait le tour de la boutique demain. Si ça te dit bien évidement.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 1 Mar 2017 - 3:20

Après avoir utilisé le Sceau et s'être retrouvés dans une rue bien glauques, nous ne perdions pas de temps à prendre nos décisions. De toute façon nous n'étions pas du genre à perdre notre temps non plus, et nous ne l'avions jamais été. J'avais toujours eu tendance à me montrer impatient même. Pas comme Zack, loin de là, mais assez quand même. Enfin telle était ma pensée, peut-être qu'Angeal en penserait autrement, lui qui m'avait déjà comparé au chiot. Je me demandais toujours pourquoi réellement d'ailleurs.

Toutes questions de ce genre mise de coté, nous nous étions rendus à la cathédrale, où nous en avions appris un peu plus sur la spiritualité de ce monde. Spiritualité ou plutôt religion car à vrai dire, le culte du nommé Bhunivelze ressemblait assez à une religion. C'était en tout ce que laissait imaginer l'individu – sûrement un prêtre – qui était venu s'avancer vers nous après que j'eus cité Loveless, comme s'il n'avait pas aimé cette citation.

À présent si vous voulions plus d'informations sur ce Bhunivelze ou encore sa fille, la nommée Etro, nous n'aurions pas le choix que de trouver des livres. Lire était un grand plaisir pour moi, mais il fallait trouver les bons livres et je compris que cela n'allait pas être dans la simplicité.

De toute façon, à cette heure-ci nous ne pouvions rien chercher de plus à part une auberge pour manger et pour nous fournir un lit pour la nuit. Tout le reste étant fermé, il était évident que nous ne trouverions rien de plus.
La cathédrale était encore ouverte, ce que je trouvais étrange et peut-être Angeal aussi, mais nous n'aurions pas plus d'informations à cet endroit. D'autant plus que, je devais l'avouer, j'étais plus intéressé par l'histoire d'Etro que par celle de Bhunivelze. Comme une préférence personnelle, de part les ressemblances que la déesse en question semblait avoir avec Minerva, Ma Déesse. Cela ne signifiait pas pour autant que je négligerai les recherches concernant leur dieu. Toutes informations sur celui-ci pourraient être utile, surtout s'il pouvait se montrer dangereux. Vu ses statues, c'était ce qui en ressortait en tout cas. Il ne m'inspirait pas le moins du monde, pour être clair.

Notre choix pour la suite fut donc une auberge, tout en cherchant quand même ce qui pourrait être une bibliothèque ou même une librairie. Je repérai bien quelque chose qui semblait intéressant mais c'était fermé. Et s'y introduire comme des voleurs serait une très mauvaise idée et pourrait détruire nos plans. Surtout je voyais bien Angeal me faire une énième leçon sur l'honneur, sur un coup pareil !

Nous entrâmes donc l'auberge, repérée à l'odeur de nourriture et très vite une serveuse vint nous accueillir. Angeal lui répondit quant au repas et à la chambre à louer. Je n'avais plus qu'à faire savoir ce que je souhaitais manger.

« Pour moi ça sera du poisson avec du riz. ».

J'étais un peu plus difficile que mon vieil ami, c'était vrai. Et encore, je n'avais pas parlé de dessert. Je me doutais évidemment qu'ils n'auraient pas de pommesottes ici. Bien que s'ils avaient un équivalent, je serais fortement tenter de goûter.
En attendant que nos plats de résistance soient prêts, Angeal me questionna quant à une bibliothèque cachée dans la ville.

« Cela pourrait être une quête intéressante. Plus qu'intéressante pour l'avide lecteur que je suis. Tu ne diras pas le contraire n'est-ce pas ? ».
Je regardai la serveuse venue nous apporter nos plats et je la remerciai d'un signe de tête avant de me tourner à nouveau vers Angeal.

« Bon appétit mon vieil ami. ».

Suite à quoi je pris une bouchée que j'avalais assez vite afin de pouvoir continuer à répondre à ses questionnements.

« Je ne peux que te rejoindre dans ce genre d'hypothèse en tout cas et tu peux de douter que je ne refuserai pas de chercher. Cela dit, si on veut des livres sur leur... dieu... je pense qu'on n'aura moins de mal que si on cherche sur la déesse. Dommage. Cette déesse semble plus... divine, pourtant. ».

Je parlais à voix basse au moment d'aborder le sujet un peu délicat, et en même temps je regardais discrètement autour de moi. Nous n'étions pas seuls dans la pièce donc rester discrets suite à ce que nous avions appris dans la cathédrale. Je tenais cependant à faire part de mes pensées à mon vieil ami même si j'étais certain ou presque que je serais plus intéressée par Etro que par son « père ».

En attendant je ne perdais pas de temps non plus à prendre mon repas et très vite nous en venions au dessert. La serveuse revint pour nous proposer ce qu'il y avait.
« Gâteau au chocolat, tarte aux pommes, yahourt nature ou au fruits rouges... ».
Elle cita d'autres trucs dont un nom que je ne connaissais pas vu l'interrogation dans mon expression faciale elle me donna une explication.
« C'est un fruit. Un agrume. ».
Pas quelque chose ressemblant à la pommesotte donc. Dommage. Je laissai Angeal faire part de son choix avant de répondre à mon tour.

« Pour moi ça sera la tarte aux pommes. ».
Parce que c'était le truc le plus proche, sûrement. À voir...
« Et pour après je prendrai un thé vert s'il vous plait. ».

Une fois les commandes passées, dessert et boisson chaude arrivèrent vite et nous n'allions pas perdre de temps à pouvoir rejoindre la chambre.

Je laissai Angeal la rejoindre avant moi en tout cas. À vrai dire, je m'avançai vers la serveuse pour la questionner.
« Dites. Trouve-t-on des bouchons d'oreille ici ?
- Euh ? Navré... nous n'avons pas cela. Ça... ça ira ?
- Ça ira... ».

Je tâchai évidemment de cacher mon désarroi sur le coup et me contentais d'espérer un quelconque changement dans le sommeil de mon vieil ami. J'avais toujours trouvé qu'il ronflait !
Sans rien dire, je rejoignis la chambre et m'assis sur un des deux lits, sans perdre une seconde pour ouvrir mon livre. En réalité, j'avais bien des questionnements sur Etro, dont je ferais bien part à Angeal. Cependant, sans doute voulait-il dormir, choix que je respecterais aussi... Enfin, sous conditions ! En fait j'avais pris le polochon derrière mon dos, prêt à le lancer...



Note : Désolée, pas pu résister ! XDDDD

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Ven 10 Mar 2017 - 21:35

J’étais un peu déçu pour mon ami. Qu’on est un accès limité aux livres et ne pouvant lire que certains d’entre eux, je n’étais pas sûr qu’on trouverait vraiment les plus intéressants. Bon déjà on trouvait la boutique qui en vendait assez rapidement c’est déjà ça, mais il fallait bien qu’il y ai un point positif dans la soirée non ? Parce que bon pour le moment avec ce que l’on avait appris on pouvait d’ores et déjà dire que cette ville avait vraiment une foi aveugle en un dieu qui ressemblait plus à un monstre qu’autre chose vu qu’il nous ressemblait.

Cela, mais le fait qu’on ait plusieurs interdits que ce soit par rapport au livre ou par rapport au fait de prêcher Etro. En tout cas, leurs esprits étaient très étriqués dans le coin, donc niveau ambiance on repasserait. J’espère que les commerçants seraient plus aimables que l’autre gars de l’église parce que sinon, on allait vite changer de ville. Je me sentais bien trop mal à l’aise ici. Je me sentais pas du tout à ma place, mais après je comprenais aussi qu’il faille que l’on fasse des recherches et en apprendre plus sur ce Bhunivelze et cette Etro pourrait peut-être nous servir par la suite.

Surtout que mon vieil ami avait l’air plus intéressée par celle-ci que par son vieux ailé ce que je comprenais. On verrait bien quand on aura commencé à éplucher quelques bouquins, pour le moment autant aller à l’auberge, un bon repas ainsi que du repos ne serait pas de trop après le voyage par le sceau. Mine de rien cela fatiguait. Je ne comprenais pas bin le fonctionnement de ces trucs, mais c’était bien pratique en tout cas. Le seul souci était leur destination aléatoire. Surtout qu’on était obligé de se renseigner par la suite vu qu’on n’avait pas d’infos d’où on arrivait.

Bon point positif on pouvait voyager à plusieurs du moment qu’on avait un contact avec la personne avec laquelle on désirait voyager, autant dire que c’était tout de même pratique. Bref, on allait jusqu’à l’auberge et on s’installait comandant assez vite vu qu’une serveuse nous sautait presque dessus. Une fois qu’elle fut repartie je parlais de mon hypothèse à mon ami me disant que cela lui plairais certainement en connaissant l’avide lecteur qu’il était. La jeune serveuse nous apporta rapidement nos plats avant que je reprenne la parole.

Bon appétit mon ami. Pour ce qui est de la bibliothèque cachée je dirais que ce serait sûrement dans les souterrains de cette ville s’il y en a vraiment une. Après tout, c’est la manière la plus efficace pour cacher une bibliothèque clandestine tu ne crois pas ? Faut juste trouver un moyen d’y accéder, mais ils ont sûrement un système d’évacuation des déchets ici non ? La ville n’as pas l’air sale au point que les déchets soient évacués dans les rues.

Je pris une première bouchée tandis que mon ami me disait son avis par rapport aux livres que l’on pourrait trouver.

C’est vrai Etro ils n’ont pas l’air de la porter dans leur cœur. Mais c’est assez étrange non ? Après tout c’est la fille de leur dieu, ils devraient l’aimer autant voire plus que lui. Qu’a-t-elle pu faire pour que prêcher sa foi envers elle ne soit pas bien vu ? Faudra qu’on cherche ce qui a pu arriver voir si c’est juste dû à ce monde ou si Nyara est mêlée à l’histoire.

La serveuse revint après qu’on ait donné nos différentes idées sur le sujet tout en restant assez discret parlant à voix basses pour éviter qu’on nous lynche de parler d’Etro plus que de Bhunivelze. Elle nous présentait les différents desserts et je finis par me décider sur ce que j’allais prendre.

L’agrume. Je ne sais déjà plus le nom, mais je voudrais ça s’il vous plaît. Et je prendrais ensuite un thé à la menthe.

Je laissais Genesis faire son choix par la suite. Le thé j’adorais ça et ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas fait ce petit plaisir, donc j’en profitais après tout c’était une nouvelle vie qui commençait. Avec de nouvelles perspectives et surtout une nouvelle quête. On finissait notre repas tranquillement en abordant une conversation plus légère et nostalgique avant que je ne me retire en premier jusqu’à notre chambre. On avait des lits séparés, c’était parfait. Genesis était comme un freère pour moi, mais je ne me voyais clairement pas dormir avec lui. On avait du partager par moment des chambres comme ici, et j’avais plus ou moins remarqués qu’il avait quand même un problème d’odeur au niveau pied. Le mieux ce serait qu’il enlève ses bottes une fois que je serais endormi, mais avec un peu de bol, il voudrait encore parler alors j’allais devoir respirer par la bouche.

A peine arrivé qu’il s’affala sur l’autre lit disponible tandis que je préparais le mien. Après m’être allongé en fermant les yeux brièvement, je finis par élever la voix sans pour autant ouvrir les yeux.

De quoi veux-tu parler mon vieil ami ? Tu penses tellement fort que je n’arriverais pas à dormir avant que tu n’es vidé ton sac.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 19 Mar 2017 - 5:09

Les informations que j'avais entendues ne me plaisaient pas toutes. À vrai dire, très peu me plaisaient en fait, et je dirais même que la seule convenable à mes oreilles était l'existence de la déesse nommée Etro. Seulement d'après ce que j'en avais entendu, car dans la réalité j'ignorais exactement comment elle pouvait bien être. En tout cas, à entendre les descriptions elle me faisait assez penser à Minerva.

Je n'avais rien montré pour autant, préférant attendre d'être seul avec Angeal pour en parler. À défaut de pouvoir accéder à des livres. Cela allait s'avérer délicat d'ailleurs, et même si j'avais repéré une boutique où il pourrait bien y en avoir, rien ne disait que ce seraient des livres intéressants pour notre quête. Autant rester optimiste cependant, malgré les mêmes la grande préférence apparente pour Bhunivelze. C'est à dire celui qui ressemblait bien plus à un monstre qu'à un dieu, malgré ce qu'il semblait symboliser, selon l'individu  rencontré dans la cathédrale.

En attendant, nous étions à l'auberge et nous commencions à manger, après avoir choisi nos repas respectifs et que ceux-ci nous furent servis.

« De fait. Un excellent moyen pour cacher une bibliothèque. Encore faut-il trouver ces souterrains, comme tu dis. ».
À vrai dire, les systèmes d'évacuation de déchets n'étaient pas le genre d'endroits que je préférais, mais s'il le fallait...
« J'ose espérer que la ville ne soit pas trop sale en effet. ».

Je mangeais quand même malgré l'idée de passer par des endroits dégoûtants. C'était là le genre de moments où j'avais tout intérêt à me rappeler que j'étais déjà passé par ce genre d'endroits et que ce n'était pas ce genre de situation qui devait stopper un ex-SOLDAT. En même temps, Angeal continua aussi au sujet d'Etro.

« Assez étrange, de fait. Cependant, on ne connait aucune de ces deux divinités. Je l'avoue, elle me fait penser à Minerva vu les descriptions, mais elle peut être bien différente aussi. J'ose espérer en tout cas que ce n'est pas Nyara en réalité, sinon je confirmerai qu'elle n'est rien d'autre qu'une usurpatrice ».

À mesure que je répondis à mon vieil ami, je baissai un peu le volume de ma voix. Des gens venaient d'arriver et n'ayant pas assez de connaissances concernant ce monde, je préférais encore garder profil bas. J'avais un passé assez houleux et dont je me repentais énormément, et c'était une raison de plus pour ne pas avoir envie de provoquer un scandale dès notre arrivée sur ce monde inconnu pour nous. Je me tus même carrément alors que la serveuse arrivait pour nous demander ce que nous voulions en dessert.

Tout comme les plats de résistance, les dessert et les thés ne tardèrent pas à arriver. Bien évidemment, je n'attendis pas pour me jeter sur la part de tarte aux pommes. Les fruits étaient bien différents des pommesottes, moins sucrés, un goût moins prononcé, et pourtant je trouvais ce dessert très bon. À défaut de quoique ce soit à la pommesotte, je devais avouer que je me régalais. D'ailleurs, ça se voyait sûrement pour Angeal. Il était habitué à lire sur mon visage, en tant que mon ami d'enfance.

Je ne trainai pas pour autant car il me tardait quand même de pouvoir reparler à nouveau de choses sérieuses, et pourquoi pas, de dormir un peu. Non pas que j'avais beaucoup besoin de dormir, mais un minimum s'imposait, même pour quelqu'un de ma nature. Surtout que j'avais une légère inquiétude... par rapport à la nuit sonore que j'allais sûrement passer. Il fallait à tout prix que je m'endorme avant Angeal sinon après c'était mort !

Pourtant je n'avais pas trop à me plaindre, on avait des lits séparés. Je m'interdisais d'imaginer si cela n'avait pas été le cas. Le ronflement de mon ami encore plus près de mes oreilles...
En tout cas, pour pouvoir dormir le plus vite possible, je quittai mon manteau et le posai sur la chaise, puis mes bottes... que je posais pas loin de nous deux. Angeal avait paru souvent gêné par cela mais je n'avais pas compris pourquoi. J'avais toujours pensé que c'était parce qu'il était maniaque en réalité. Pendant que lui m'avait souvent parlé d'odeur de pied. Je ne sentais rien de spécial à de niveau là moi... même avec l'odorat développé !

En tout cas une fois de plus, il me sembla bien percevoir son dégoût alors que je posai mes bottes et comme pour vouloir en ajouter une couche, je les rapprochai légèrement de lui avant de m'assoir sur mon lit. En même temps je le regardai s'allonger en faisant une légère moue, mais non sans préparer quelque chose, le temps qu'il s'adressa à moi.

« De quoi je veux te parler ? Mais t'es sûr que tu veux dormir maintenant ? ».

Comme pour l'empêcher, je lui envoyai un de mes oreillers à la figure. À savoir s'il avait perdu ce genre de jeu... En réalité, j'avais bien l'intention de l'énerver un peu surtout, histoire qu'il ne parvienne pas à dormir trop vite, histoire que moi je puisse dormir avant ! Cependant, pour camoufler un peu l'idée, je m'adressai encore à lui.

« Sinon, ce que je voulais dire... Tu trouves beaucoup de ressemblance entre Etro et Minerva toi ? ».

Néanmoins, vu ce que je venais de faire, pas dit qu'il entende de suite et qu'il y réponde...

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Ven 31 Mar 2017 - 13:26

Bon ce n’est pas que je m’ennuyais, mais on va dire que de tomber dans cette ville-là plutôt qu’une autre n’était pas forcément la meilleure réussite du siècle. Mon ami était bien trop curieux quand il s’agissait de déesse alors on n’était pas prêt de partir tout de suite d’ici. J’espérais juste qu’au moins en restant ici on apprendrait des informations intéressantes sur Nyara. Et si jamais les dieux de ce monde avaient un quelconque intérêt en commun avec elle et bien on saurait à quoi s’en tenir par la suite. Mais il était déjà clair pour moi que Nyara était puissante alors si en plus elles avaient certains dieux de son côté c’était pas forcément bon pour nous.

Pour le moment on s’était contenté de quitter le lieu saint et d’aller manger, vu qu’à part l’auberge rien d’autre n’était ouvert. N’étant pas sûr de trouver les livres qui nous conviendraient dans la boutique aperçue plus tôt, je me disais qu’on pourrait peut-être essayer de voir s’il n’existerait pas genre une bibliothèque clandestine quelque part dans les sous-sols de la ville. Après tout, c’était tout à fait probable. Plus on interdit quelque chose, et plus les gens vont avoir tendance à faire l’inverse, c’est la nature humaine, c’est bien connu. Restait donc à savoir comment entrer dans ses souterrains et surtout croiser les doigts, pour qu’ils ne soit pas trop insalubres comme le pensait mon ami.

On verra quand on n’y sera rien ne sert de se précipiter en hypothèses pour le moment.

J’écoutais ce que mon ami pensait suite à mon changement de sujet par rapport à Etro. Je soulevais quand même un point non négligeable. Après tout avoir deux divinités qui ne s’aiment pas ou ne sont pas aimer pareil alors qu’elles sont censées être de la même famille, c’est tout de même assez bizarre, non ? Bref, je le laissais finir et ajoutais ensuite un commentaire à ses dires.

Je ne pense pas qu’Etro et Nyara soit la même personne. Après tout le prêtre lui-même les a bien différenciées l’une de l’autre, donc ça m’étonnerait qu’elle soit la même personne. Et de toute façon, Nyara a beau être puissante, elle n’est pas encore une déesse, on peut encore lui faire mordre la poussière.

Sur ces bonnes paroles et après avoir fini mon dessert, je me retirais dans la chambre afin de pouvoir dormir, épuisé par ce voyage avec le sceau. Sûrement une sorte d’effet secondaire. Mon ami me suivit bien vite et chacun on enlevait une partie de nos vêtements afin d’être plus confortable. D’ailleurs je sentis bien vite que mon ami avait quitté ses bottes à mon grand damne et en plus elles étaient trop proches de mon nez selon moi. Comment faisait-il pour ne pas sentir ça sérieusement ? Il avait le nez bouché en permanence ou quoi ?

Je soupirais me disant que de toute façon c’était trop tard maintenant, j’allais devoir m’habituer à l’odeur, car ça avait sûrement déjà dû embaumer la chambre. Je m’allongeais donc sur mon lit fermant les yeux, mais élevant la voix au bout d’un moment, sentant que Gen avait encore envie de parler et qu’il ne me lâcherait pas tout de suite…

Eh bien de toute façon, je ne vais pas pouvoir dormir tant que tu ne seras pas toi-même fatigué alors vas-y exprime toi mon vieil ami.

Il m’envoya son coussin à la figure et pour le punir le rajoutais en-dessous de ma tête à celui que j’avais déjà.

A première vue elles ont l’air assez similaires d’après ce que nous a dit l’homme d’église. Sauf qu’on n’a peut-être pas tous les éléments ce dont je suis même sûr. Pour ça que quelques bouquins sur elles ne seraient pas de trop si tu veux mon avis.

Je baillais et me tournais vers lui ouvrant les yeux.

J’imagine que tu voudrais rencontrer cette Etro si tu le pouvais pour savoir s’il ne s’agit pas de Minerva non ? Peut-être qu’on la rencontrera qui sait ? Si tu es assez intéressant à ses yeux elle pourrait bien t’apparaître un de ces jours. Enfin, encore faudrait-il que tu ne pues pas des pieds pour cela. Rien de mieux pour repousser les dieux que de bonnes odeurs de pieds qui puent mon vieil ami. Aller bonne nuit ~ souris-je avant de me tourner dos à lui et de refermer les yeux.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 9 Avr 2017 - 4:39

Quel dommage d'arriver dans cette ville à une heure aussi tardive. À cause de cela, il me serait impossible d'en apprendre d'avantage sur les divinités locales, alors que nous avions déjà bien commencé l'exploration. Pour quelqu'un d'aussi curieux de moi, il était extrêmement frustrant de devoir s'arrêter là. C'était une pause de plusieurs heures, nous pourrions reprendre les diverses recherches le lendemain. Seulement j'en savais déjà bien trop, et pas assez en même temps.

Nous n'avions pas eu d'informations sur Nyara mais ce Bhunivelze ne cessait d'attiser ma curiosité – et pas en bien. La nommée Etro m'intéressait aussi, et d'avantage. Toutes ces histoires m'occupaient très largement l'esprit, si tant est que je gardais un air assez pensif. Cela ne m'empêcha pas de rejoindre l'auberge avec Angeal, et de lui répondre quand il s'adressait à moi. Tout comme de répondre à la serveuse lorsqu'elle était venue prendre nos commandes.

Cela dit, Angeal me connaissait ainsi, depuis le temps, donc mon expression très pensive ne devait pas le surprendre. Je lui faisais même part de mes questionnements au final, ne serait-ce que sur la façon dont rejoindre une bibliothèque clandestine. Il me répondit qu'il ne servait à rien de lancer des hypothèses alors que nous en savions trop peu, et je devais admettre qu'il avait raison. Quant au fait que Nyara était différentes, vu ce qu'avait dit le prêtre, cela devait être une évidence. Cependant, je préférais me méfier de ce la nommée Nyara...

« Certes, il a bien fait la différence. À vrai dire, je voulais surtout faire allusion à une tentative d'usurpation réelle d'Etro par Nyara. La nécromancienne pourrait bien imiter Etro et se faire passer pour elle n'est-ce pas ? ».

Cela dit, à ce stade là je devrais donc aussi me méfier d'une apparition de Minerva donc. Bien qu'elle je la sentirais d'avantage, grâce au lien que j'avais avec elle. C'était ce que j'espérais en tout cas. J'ignorais ce qu'il en était pour Etro donc j'espérais aussi en savoir plus sur elle pour cette raison.

En attendant, il allait falloir que je trouve le sommeil malgré tout cela. Et en prime, Angeal qui risquait très fortement ronfler, et je n'avais rien pour me mettre dans les oreilles. Pour la peine je lui mis mes bottes assez près. Je savais qu'il râlerait pour une histoire d'odeur – que personnellement je ne sentais pas – mais tant pis !

Angeal sentait bien que je voulais encore parler et me disait ne pas pouvoir dormir. Mais tant mieux ?! Si moi je pouvais malgré m'endormir avant. Cependant, je glissai un dernier mot concernant Etro et la ressemblance que je lui voyais avec Minerva, en finissant avec une certaine condescendance cependant.

« J'espère bien que nous trouverons ce qu'il faut sur elle. Ou même si elle pouvait nous faire une apparition, comme tu dis. Si le Don de la Déesse pouvait me répondre. J'ai au moins été assez intéressant pour Minerva...».

Je n'en dis pas plus sur mes ressentis mais je pensais bien qu'il saurait de quoi je parle, même si lui n'avait pas obtenu ce Don, ou en tout cas il ne m'avait jamais dit l'avoir obtenu. En attendant, mon ami avait gardé le coussin que je lui avais envoyé à la figure, mais plutôt que d'aller lui retirer, je me contentai du second coussin... et celui là je le gardai. Mon vieil ami ne voulait plus jouer comme au bon vieux temps ? Tant pis. Je ne pu cependant m'empêcher une petite boutade, maintenant qu'il avait une grosse épaisseur de coussins...

« Tu n'as pas peur de te réveiller avec un torticolis ? Remarque... si avec ça tu pouvais moins ronfler, ou ne pas ronfler du tout, je ne demande pas mieux. ».

Dans les dents...
Après tout il m'avait bien rappelé mon odeur de pieds, ce à quoi j'avais préféré ne pas répondre de suite, comme si j'avais ignoré sur le coup.
Il ferma finalement les yeux, ce qui me fit un peu monter l'angoisse mais je me mis au maximum en condition pour dormir, c'est à dire je me forçai à calmer mon souffle au maximum et à faire le vide dans mon esprit, malgré tout ce qui faisait travailler ma matière grise à présent. Mine de rien, je devais être assez fatigué puisque je m'endormi assez vite, n'entendant pas le bruit de fusée au décollage à coté de moi. Cependant tout cela aurait été trop beau... Il sembla que le moteur de la fusée eu un raté, ou alors fut-ce un raté de mon sommeil. Je me retrouvai réveillé pour je ne sais quelle raison en fait. Et là, pas sûr du tout de pouvoir dormir à nouveau, vu le vacarme tonitruant à coté de moi...

« Angeaaal... ».

Il ne m'entendrait sûrement pas mais tant pis....

« … Tu ronfles... ».

Il paraît qu'il fallait siffler aussi, mais avec Angeal c'était inefficace. Je ne pu que le confirmer d'ailleurs. Tant pis. J'avais mes bottes presque à portée de main... J'en lançai même une dans sa direction, sans savoir si je l'avais atteint. Après quoi je m'arrangeai à me mettre bien sous les couvertures, histoire d'entendre un peu moins de vacarme. Ce n'était pas La solution et en plus ça donnait très chaud, mais c'était un peu moins pire. Je finis même par me rendormir par je ne sais quel mystère, sans doute le Don de la Déesse.

D'ailleurs, c'est après une vision de celle-ci que je me réveillai de bon matin. Bien qu'elle semblait légèrement différente de la Minerva que je connaissais. Ou alors était-ce simplement mon imagination après ce qu'on avait dit... Et surtout cela restait très probablement un songe, bien que j'étais sûr, certain et convaincu que Minerva devait effectivement profiter de ce moment pour se montrer à moi, de temps en temps.

Mon premier réflexe du matin fut de regarder partout autour de moi...



Note : Je fais passer la nuit histoire de pouvoir avancer assez. ^^

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Dim 9 Avr 2017 - 20:26

Ne pas pouvoir en apprendre plus dès maintenant était frustrant je devais bien l’avouer. Cependant, vu l’heure tardive c’était déjà bien ce que l’on avait appris alors je rongeais mon frein. Je savais le faire, après tout vient à point à qui sait attendre. Cependant Gen a plus de mal de faire preuve de patience, il est de nature trop curieuse parfois et je sens bien que ça va empiéter sur mon sommeil, mais bon, je ne peux rien y faire. Et j’ai choisi de voyager avec lui en plus donc je ne peux pas vraiment me plaindre de la situation.

Bon ce qui était bien quand on était en sa compagnie mis à part le fait qu’il était sympathique et un peu trop taquine parfois, c’est qu’il avait toujours un point de vue intéressant sur les différentes choses. Là il parlait des dieux et de Nyara et j’avoue que ses suppositions n’étaient pas infondées au contraire même c’était un raisonnement assez pertinent qu’il avait. Je lui fis part qu’elle avait été bien distinctes d’Etro pour le prêtre à qui on avait parlé.

Mais il était vrai que d’autres croyants, qui ne connaissaient pas Etro, la confondant avec Nyara, ayant usurpé l’identité de la déesse, étaient très probables. Ce serait bien le genre de la nécromancienne, vu qu’elle était plutôt manipulatrice. Après tout, si elle a fait revivre autant de monde c’était surement pour que certains d’entre eux au moins se rallient à sa cause, ce n’était pas pour jouer des claquettes ça m’étonnerait.

C’est en effet une possibilité non négligeable. Je pense qu’il vaut mieux qu’on reste vigilant face à tout ça. On ne fait pas de vagues pour le moment. Du coup ce n’est pas impossible que l’on puisse apprendre des choses de Nyara si jamais elle a réussi à se faire passer pour Etro auprès de certains.

On montait assez rapidement dans notre chambre afin de dormir, mais avec la curiosité de mon ami, c’était peine perdu. Alors même si je m’étais déjà installé pour la nuit, j’haussais quand même la voix pour savoir ce qui perturbait mon ami et si je pouvais apaiser un peu son subconscient pour la nuit. Cela m’étonnerait lais sait-on jamais.

Oui c’est vrai qu’après tout Minerva t’a trouvé un certain charme alors peut-être que depuis t’es devenu un aimant à Dieu qui sait ? Si jamais tu la vois dans ton sommeil t’hésites pas à me le dire demain.

Je gardais les yeux fermés et me retournais dans le lit m’appuyant sur les deux coussins que j’avais vu que mon ami m’en avait balancé un, que je lui relançais d’ailleurs à sa phrase suivante.

Tiens, je préfère ronfler ça te fera les oreilles pour demain.

Je me recalais confortablement et me laissais sombrer dans les bras de Morphée. Je ne me sentis même pas partir tellement ce fut rapide. Sûrement dû à toutes ses émotions du moment mes retrouvailles avec Zack et Angeal, la découverte de ma ville natale encore pire que je ne l’avais laissé. Bref, j’avais besoin de repos malgré mon sommeil éternel dans la rivière de la vie. J’étais bel et bien revenu à la vie alors mon corps avait des besoins comme avant normal.

Je finis par me lever aux premières lueurs de l’aube. Les rayons du soleil commençaient à doucement envahir la chambre et je vis donc que Genesis dormait encore emmitouflés dans ses couvertures tandis que l’une de ses bottes avaient disparus. Je la retrouvais vers la fenêtre genre à l’autre bout de la pièce. Il avait eu des insomnies ou je ne sais quoi ? Bref, je m’en fichais ce n’était pas bien grave vu qu’elle n’était au final pas perdu. Si ça se trouve en voulant me réveiller dans la nuit à cause de trop gros ronflement, il avait voulu me la balancer, mais n’y voyant rien ben il s’était complètement raté.

Possible. Je lui demanderais plus tard. Pour le moment je me levais tranquillement et passais dans la salle de bain histoire de prendre une bonne douche froide pour me dégourdir les muscles et bien me réveiller.
Une fois revenu dans la chambre, Genesis venait d’émerger et je lui balançais une serviette dans la tête.

Allez mon ami, va te doucher, j’ai faim. Un bon petit-déjeuner nous fera le plus grand bien avant nos recherches de la journée. Je sens que celle-ci va être longue si on trouve la solution pour descendre dans les souterrains. Je t’attends en bas.

Je le laissais prendre sa douche et descendis pour commander pour ma part ce que je voulais manger, c’est-à-dire œufs brouillés avec bacon et des oranges pour le sucré avec un café. Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée donc je me devais d’en faire un bon au cas où que l’on se perde dans les souterrains et qu’on ne mange pas de la journée. Il faut toujours penser ç toutes les issues même les pires.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 17 Avr 2017 - 4:26

Pas le choix, il allait falloir attendre le lendemain pour en savoir plus. C'était frustrant et cela me coupait l'envie de dormir. Une fois que j'étais sur une piste, j'aimais bien la longer entièrement quitte à ce que cela prenne plusieurs nuits. Cependant, j'avais beau être un ex-SOLDAT et avoir obtenu le Don de la Déesse, je n'étais pas exempt pour autant de devoir me reposer.

Je ne pu pourtant m'empêcher de revenir sur le sujet avec Angeal, alors même que je voyais bien qu'il voulait dormir. Il m'avait bien fait comprendre, pourtant, qu'il ne pourrait pas trouver le sommeil tant que je ne lui aurais pas tout dit. Et bien, soit. Je lui racontai donc ce qui me faisait réfléchir depuis un grand moment. En tout cas je ne pouvais que reconnaître là le signe d'une réelle amitié. Nous étions d'origines sociales différentes, et pourtant cela n'avait jamais empêché notre amitié. Cela me faisait toujours plus me repentir quant à ce que j'avais pu lui faire de mal notamment pendant nos entraînements ou encore quand j'eu débuté ma rébellion. Je l'y avais entrainé, un peu contre son gré au début.
Je ne montrai rien pour autant, à part m'efforcer d'être reconnaissant et de l'écouter d'avantage quand il parlait. Bien plus que je ne l'avais fait par le passé.

Enfin là c'était lui qui me parlait... Il me répondait quant à l'hypothèse que j'avais émis. Concernant le fait que Nyara pourrait très bien usurper la déesse nommée Etro au bout d'un moment, ou pour ceux qui ne la connaissaient pas assez.

« Il nous faudrait approcher des fidèles d'Etro pour en savoir plus. Ce n'est pas dans cette ville qu'on verra... ».

Je haussai les épaules avant de reprendre.

« Tu me diras en attendant, chaque chose en son temps. Il faut d'abord aller chercher nos informations, et éventuellement savoir où trouver des fidèles de cette déesse... J'espère en tout cas que la situation ne me poussera pas à faire des vagues comme tu dis. ».

Car j'admettais bien que j'étais quelqu'un d'impulsif et que je pouvais même être assez violent par moments. Même la nuit, qui sait... Notamment pour des détails, genre quelqu'un qui ronfle trop fort dans la même chambre. En revanche, ce ne fut pas ce qu'Angeal m'envoya qui allait me rendre violent. C'était une pique mais j'étais habitué à ce genre. Depuis le temps. Et franchement, si seulement ses mots pouvaient être vrais, pourquoi m'en plaindre ?

« Tu ne crois pas si bien dire je suis sûr. Je pense qu'elle a surtout aimé mes très longues heures de méditation... J'ai beau manquer de patience... comme tu me l'a souvent fait remarquer, mais faut admettre que pour le Don de la Déesse, j'ai usé de beaucoup de patience. ».

J'esquissai après coup un léger sourire non dénué de fierté avant de rattraper au vol le coussin qu'Angeal me renvoya après une nouvelle pique de ma part. Ses mots effacèrent mon sourire et me firent froncer un peu les sourcils. Là par contre, s'il ronflait trop, je risquais bien de devenir véhément.

« Je te réveillerai si tu ronfles. ».

Et il avait de la chance que j'eu décidé de ne pas faire de vagues et de me contrôler assez pour cela. Ça allait être dur mais je ne souhaitais aucunement être l'individu à abattre sur ce monde. J'avais bien d'autres objectifs que pendant ma rébellion contre la Shinra, et j'avais surtout trop à faire pour me retrouver enfermé dans une cellule, ou même tué.

En attendant, je parvins finalement à m'endormir et bien que réveillé au bout d'un moment, je n'eus pas trop de problèmes pour me rendormir. Moins que je l'avais imaginé en tout cas. Heureusement d'ailleurs, alors qu'Angeal ne m'avait pas entendu lui parler pendant la nuit. Je supposais toutefois que d'avoir lancé ma botte – dans sa direction j'espérais – m'avait quelque peu défoulé et permis de dormir à nouveau.

Peut-être avait-il du la sentir d'ailleurs car à peine je me réveillai que je me retrouvai avec une serviette sur la tête. Je l'enlevai un peu nerveusement et je regardai Angeal avec une légère grimace et les sourcils froncés. Il le savait que je détestais être réveillé ainsi... et il le faisait exprès !

« T'as ronflé Angeal... ne sois pas surpris si j'ai dormi plus longtemps... ».
Je regardai vers son lit histoire de voir où était ma botte, et je ne la vis pas. Je regardais partout et comme il était devant, je ne la vis pas non plus là où elle était réellement.

« Où as-tu mis ma botte... ».

Je finis par me lever nerveusement et mon ami pouvait alors deviner que mon humeur n'était pas des meilleures. J'avais pu dormir pourtant. Je tâchais néanmoins de me calmer notamment en repensant au dernier songe que j'avais fait, celui dont je me souvenais en tout cas. Puisqu'on ne se souvient pas de tous ses rêves, dit-on.
Je me douchais assez vite fait et me préparai en vitesse – après avoir retrouvé ma botte manquante – avant de descendre pour le petit-déjeuner. Sans attendre je pris les mêmes choses que mon ami et je mis un certain temps avant de m'adresser à lui.

« Par où suggèrerais-tu de commencer. La boutique vue hier soir ? ».

Je devais bien dire que c'était là où j'aimerais bien qu'on aille, mais s'il avait une autre idée, je serais preneur. C'était mon ami, je lui faisais confiance.
En attendant, je dégustais mon petit-déjeuner, sans trainer pour autant, car il me tardait quand même d'en appendre plus sur tout ce que nous savions depuis la veille. Repenser à mon dernier songe m'avait surtout remis tout cela en tête. En revanche je n'en parlai pas encore à Angeal, mais plus tard, qui sait. À vrai dire, là, nous n'étions pas seuls dans la salle, et je préférais éviter d'en parler n'importe où.

Néanmoins ce fut assez rapidement que nous retrouvions dehors et nous n'avions plus qu'à nous mettre en chemin vers le premier endroit choisi.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 20 Avr 2017 - 19:17

Genesis et moi parlions vraiment bien mieux depuis que l’on s’était retrouvé. Il prenait davantage le temps de m’écouter et j’appréciais ça. On savait très souvent ce que l’autre pouvait bien ressentir ou penser et on essayait toujours de faire au mieux et être présent pour l’autre. Il s’était bien assagi et surtout il était plus sociable. Après tout, vu comme il avait eu l’air de bien s’entendre avec Zack la dernière fois qu’on l’avait vu, c’est que quand même là y avait un réel progrès.

Bref, le sujet de notre conversation avant de dormir n’était pas des plus banals mais je m’en accommodais et essayait de répondre au mieux aux attentes de mon ami. Ses hypothèses n’étaient pas idiotes et c’était bien au final qu’on y réfléchisse tous les deux. Après tout deux cerveaux valent mieux qu’un et ça permet parfois d’avoir plus d’idée encore. Bref, il proposait de rencontrer des fidèles d’Etro pour savoir si c’était bien elle et non pas Nyara pour les fidèles. Vu qu’ici Etro n’avait pas l’air appréciée plus que ça, on trouverait sûrement ses fidèles dans une autre ville.

Oui c’est une bonne idée, mais comme tu dis chaque chose en son temps. On va d’abord voir ce qu’on peut tirer comme informations de cette ville et ensuite on ira à la suivante. Pour le moment il n’y a pas de raison pour qu’on fasse de vagues à voir si on en trouve une fois nos recherches faites.


Bref, on finit par s’endormir après l’avertissement de Genesis sur le fait qu’il me réveillerait si je ronflais. Encore faut-il qu’il y arrive. Je dors comme une souche, une fois endormi, difficile de me faire réagir. Bref, je me réveillais aux premières lueurs de l’aube laissant mon ami dormir encore un peu le temps de me doucher avant de le réveiller en lui balançant ma serviette. Je souriais amusé. Il ne râla pas comme je pensais qu’il le ferait, mais ne s’empêcha pas pour autant de faire une remarque sur le fait que j’avais ronflé cette nuit. Pour ça qu’il traînait. Bizarre moi ça ne m’a pas empêché de dormir ~.

Je ne suis pas plus surpris que ça. Et pour ta botte elle est derrière moi. J’espère que ce n’est pas moi que tu visais ou alors t’es devenu vraiment nul au lancer d’objet. Enfin après si t’a magie est téléguidée je comprends que tu puisses être nul au lancer dis-je en souriant amusé pour le taquiner un peu.

Une fois qu’il fut parti à la douche je descendais et me servait au buffet du petit-déjeuner prenant un repas conséquent afin de ne pas avoir faim trop tôt. Après tout, on allait avoir uen grosse journée de recherches devant nous donc mieux valait pallier au fait qu’on pourrait ne pas voir le temps passer et rater la pause de midi. Moi comme Genesis une fois qu’on était plongés dans des bouquins ils nous étaient bien difficile d’en sortir tant qu’on ne l’avait pas fini ou du moins les passages qui nous intéressent quand il s’agit de recherche.

Bref, je fus tiré de mes pensées par mon ami s’adressant à moi. Je ne l’avais même pas vu arriver pour tout dire, mais je souris avant de lui répondre.

Je pense qu’en effet c’est le mieux. Au moins on sait où c’est donc c’est assez simple. La bibliothèque risque de mettre plus de temps. On voit d’abord ce qu’il y a dans la boutique et si ça ne nous suffit pas on cherchera comment accéder aux souterrains de la ville.

Une fois le plan de la journée assez vite établi, je finissais mon assiette et nous nous retrouvions dehors direction la boutique. C’était ouvert donc on entrait et une clochette indiqua notre arrivée au vendeur. Celui-ci n’était pas visible donc certainement parti dans l’arrière-boutique, mais il arriva assez rapidement.

Oh des nouvelles têtes. Bonjour messieurs ! Que puis-je faire pour vous ?

On aimerait voir ce que vous avez en livres.

Le vendeur souriait et quitta son comptoir pour nous emmener dans une pièce adjacente où il y avait plusieurs livres dont ceux qu’on avait vu en vitrine hier soir. Je le remerciais et il nous laissa.

Prenez votre temps, les clients qui aiment lire se font rares ces derniers temps.

Je regardais les différentes étagères de livres et lu quelques couvertures.

Les secrets d’une foi inébranlable, l’arbre généalogique du dieu Bhunivelze, Bhunivelze le sauveur, Comment devenir un bon fidèle…Bon je crois que ça va être vite fait si tous les livres ont ce genre de couverture. Cela ne me donne même pas envie de les ouvrir. Mise à part peut-être l’arbre généalogique et encore.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 28 Avr 2017 - 3:57

Se parler comme au bon vieux temps, avec mon ami, était quelque chose de fort appréciable. Je l'avais poussé à des choses peu nobles et cela eu beau être un mal pour un bien, je savais que son honneur avait été violemment ébranlé, et ce, pendant longtemps. Pendant tout le temps qu'il resta en vie après notre rébellion, avant qu'il ne se débrouille à mourir sous les coups de Zack. La mort de mon ami avait été très douloureuse même si je n'avais rien montré. Même s'il avait un peu revécu, en quelque sorte, par l'ex-Directeur Lazar Deusericus par de ces histoires de clonage. Ce moment de retrouvailles avait été bien trop court de toute façon.

Là, nous nous étions retrouvés pour de bon, et même si je ne pouvait m'empêcher de le charrier, j'appréciais fortement ces retrouvailles. Le charrier était même ma façon d'apprécier ces moments ! Sans pour autant nous empêcher d'avoir des conversations bien plus sérieuses. Les choses sérieuses étaient même dominantes dans nos échanges, même juste avant de dormir. Notamment en ce qui concernait une rencontre avec des fidèles d'Etro. Mon ami était d'accord avec ma suggestion et je lui fis part de ma satisfaction par un sourire approprié avant que nous nous endormîmes.

Le réveil fut vif et je me pris une serviette sur la tête. Je restai maître de moi-même à ce moment là alors que j'aurais râlé par le passé, avant de lui dire la suite. Ce à quoi il me répondit par une boutade. Là par contre, ça me déplu assez et je le lui fis savoir par un froncement de sourcil et un retour verbal.

« Nul au lancer... dit celui qui s'est prit un échec cuisant à une pauvre bataille de boules de neige il y a quelques mois... On n'y voyait pas grand chose non plus avec les conditions météorologiques. ».
Je précisai car je supposais qu'il aurait une répartie à ce sujet. En même temps je me dirigeai vite fait vers la salle de bain, évitant même d'entendre une éventuelle autre boutade. Je supposais bien qu'il pourrait remettre ça sur le tapis plus tard cependant. Juste à espérer que je serai de meilleure humeur en sortant de la douche.

On peut dire que ce fut le cas – ou en tout cas cela aurait pu être pire – et je descendis le rejoindre au petit-déjeuner, l'air encore un peu renfrogné tout de même.
Je préférai directement aborder les choses sérieuses. En tout cas nous savions où nous devions aller en premier, et nous nous y dirigeâmes sans attendre.

Très vite le vendeur nous accueillit et nous demanda ce que nous voulions. Angeal répondit vite et il n'y eu nul besoin de grands dialogues. Je saluai quand même l'individu d'un signe de tête, par politesse puisqu'il nous avait salué, avant de le suivre là où il nous mena. Assez vite il s'éclipsa, ce que j'appréciai assez dans la mesure où je serai tranquille pour partager le fond de ma pensée avec mon ami d'enfance.
Car très vite les couvertures des livres me firent froncer les sourcils. Elles me firent un peu grimacer même.

« Je ne suis pas tenté de les ouvrir non plus mais si nous voulons savoir à quoi nous à faire, et comment réagir au mieux face à la population, je devine que nous n'avons guère le choix. ».

Je pris le livre intitulé Bhunivelze le Sauveur. Non sans une énorme culpabilité mais j'espérais bien que Minerva comprendrait là mon but. D'ailleurs, je compris assez vite que tout puissant qu'il était, cet être n'était pas dénué de négatif. Comme on l'avait supposé.
Je découvris de ce fait une partie de l'histoire du monde où nous étions. Ou en tout cas ce que l'auteur du livre voulait faire savoir... ou faire croire. Car je prenais évidemment les informations avec des pincettes, notamment lorsque je tombai sur une page concernant les formes d'hérésie. C'est dans ces pages que le sujet d'Etro fut abordé.

« Il existe encore des fidèles à Etro mais ils ne sont pas très bien vus en effet. Nul informations sur les endroits où nous pourrions en rencontrer cependant. Mais cela n'est pas surprenant. Ça doit être le genre de personnes à être pourchassés, et donc à se cacher. ».

Je cherchai à voir d'autres livres, avec d'autres titres mais cela semblait vain. C'était fort décevant.

« Je sens que nous allons devoir prendre l'option des souterrains ».

Pour ça il faudrait les trouver déjà. Je commençai même à bouger un peu dans la pièce, comme pour partir, avant qu'un titre de livre attire mon attention. Sombres et divins secrets.
Cela pourrait dire bien des choses mais qui sait, peut-être y trouverions-nous des messages cachés ? À moins que le vendeur ne revienne pour savoir si nous trouvions notre bonheur. J'espérais qu'Angeal et moi restions seuls dans la pièce encore un moment mais j'entendis des pas approcher et je levai la tête vers le vendeur qui approchait, effectivement. Oh cela ne m'inquiétait pas vraiment, nous trouverions le moyen de lui dire que nous continuions à chercher.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Mer 10 Mai 2017 - 17:48

On avait vécu bons nombres de choses avec Genesis, mais je devais bien avouer que ça faisait du bien de parler ensemble comme on bon vieux temps. Cela effaçait les temps plus sombres, même si quelque part ils restaient quand même dans un coin de ma mémoire afin de me rappeler que je n’étais pas tout blanc. J’avais mon lot d’erreur comme tout le monde ici-bas. On a toujours le choix, mais nous ne faisons pas toujours les bons. C’est quelque part pour me repentir de tout ce que j’ai pu faire de mal qu’aujourd’hui je veux mettre un terme aux agissements de Nyara. Afin de blanchir mon honneur et de redorer mon blason. Il n’est jamais trop tard pour faire en sorte que son honneur redevienne aussi fort et inébranlable qu’auparavant. Il suffit simplement de se battre pour ce qu’on croit juste.

Bref après une bonne douche et un bon petit-déj en plus de quelques boutades entre amis, on finit par se diriger vers la fameuse boutique de livres qu’on avait vu hier. Celle-ci était déjà ouverte et le vendeur m’avait l’air bien surpris de voir de nouvelles têtes. C’est vrai que la ville en elle-même avait l’air bien calme et religieuse alors ce n’était pas forcément le genre de ville dans laquelle on se rendait souvent pour des visiteurs. A part bien sûr pour ceux qui étaient très axés religion.

Une fois qu’il nous eut montrer son espace lecture il nous laissa et je fus ravi de voir qu’il respectait notre intimité et nous laissais seuls. Comme ça au moins on allait pouvoir discuter sérieusement de nos prochaines heures de recherches sans qu’on ne doive se restreindre dans nos paroles à cause d’un mec qui serait au milieu. Pas que cela me dérangeait, mais pour le moment on ne savait pas grand-chose et je préférais qu’on fasse profil bas. On se faisait déjà assez remarquer en étant arrivé ici comme un cheveu sur la soupe, on n’avait donc pas besoin d’attirer plus l’attention que nécessaire.

Oui c’est bien ça le problème on a pas trop le choix pour le moment…

Rien que les titres ne faisaient franchement pas envie, mais bon parfois il faut savoir se montrer patient. Et je le suis bien souvent alors ce n’était pas une pile de bouquin qui allait me faire peur. Plus vite on commence et plus vite on finira. Genesis s’empara du libre de Bhunivelze avec néanmoins une certaine lueur de gêne dans les yeux avant de commencer à lire en diagonale avant de s’intéresser au fidèles d’Etro qui apparemment n’étaient plus très nombreux et qu’on avait pourrait avoir du mal à trouver.

Je finis par trouver un livre qui était un peu caché au milieu des autres et il était sur Etro. Bon n’y avait pas énormément de détail vu que le livre était plutôt fin mais c’était toujours ça de pris.

D’après ce que je lis Etro est souvent associée à la providence et au destin. Si elle n’est plus trop d’actualité peut-être est-ce dû au fait qu’elle n’était pas d’accord avec son père ou un truc dans le genre. Dans tous les cas, elle a dû à un moment ou à un autre exprimé un avis différent vu que ses fidèles ne sont pas vraiment bien vus dans le coin.

Bon je regardais comme mon ami si y avait d’autres livres intéressants, mais non. Rien de bien à part des trucs débordants de religions de d’inepties sûrement plus grosse que le bouquin en lui-même. Pas que j’étais contre la religion, mais quand je voyais la fameuse divinité qu’ils adoraient tous dans cet endroit ça donnait pas vraiment envie de devenir prêtre.

Tu as raison, on a quelques informations en plus, mais c’est loin d’être suffisant. A voir s’il existe vraiment une bibliothèque secrète dans les souterrains. En tout cas, ce serait le meilleur endroit pour en cacher une. Sinon il faudra changer de ville, en espérant que la prochaine ne sera pas aussi étroite d’esprit que celle-ci.

Je reposais le dernier bouquin pris en main et rangeais les autres à leur place. Je pensais qu’on allait partir quand je vis mon ami percuter sur le titre d’un livre en particulier. Quand je lis celui-ci à mon tour, je fus tout aussi intrigué. Mais des pas vinrent à notre rencontre synonyme que notre vendeur revenait voir si tout se passait bien. Quand il arriva je souris et fit signe à Genesis que je m’en occupais.

Ces livres sont vraiment forts intéressants. Mais on a encore besoin de réfléchir de se consulter et peut-être d’en voir quelques autres par-ci par-là.

Pas de soucis messieurs ! Je venais justement pour voir si vous trouviez votre bonheur, ravi de pouvoir vous aider. Je vais vous préparer un thé ou du café histoire de vous laisser terminer.

C’est très gentil à vous nous acceptons avec plaisir. Surtout que vous pourrez peut-être vous-même répondre à deux trois questions si ça ne vous dérange pas bien sûr ?

Pas le moins du monde bien au contraire ! Je suis ravi de pouvoir parler littérature avec d’autres gens. Peu de personnes sont aussi passionnés que vous. Je fais ce fameux thé et café et je viendrais vous rejoindre d’ici une heure maximum, le temps de ranger deux trois bricoles.

Ça marche pour nous à tout à l’heure.

Je regardais l’homme retourner dans son arrière-boutique et revenait vers Genesis.

Alors qu’as-tu trouvé ? On pourra parler un peu avec le vendeur après, il a l’air d’être un passionné alors peut-être pourra-t-il nous livrer une ou deux informations devant un bon thé ?
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 18 Mai 2017 - 3:59

Quitte à vouloir regagner son honneur, autant agir en conséquence et lutter contre Nyara était un objectif tout trouvé à mes yeux. La quête de l'honneur concernait davantage mon ami d'enfance, mais il m'avait bien assez bassiné avec ça. Suffisamment longtemps pour que cela finisse par imprégner mon esprit comme c'était le cas aujourd'hui. Depuis quelques années même. Au moins, j'admettais qu'il n'avait pas tort dans cette quête, qui a mes yeux était assez au Don de la Déesse. J'avais l'esprit tellement plus tranquille depuis que je faisais tout pour retrouver au moins un peu d'honneur après les horreurs que j'avais commises. Certes des horreurs qui avaient conduit à quelque chose de positif – un mal pour un bien comme on dit – mais il y en avait certaines dont j'aurais grandement pu me dispenser. Comme tuer mes parents adoptifs par exemple. Au final ils avaient quand même fait beaucoup pour me rendre heureux pendant un bon moment, malgré le secret qu'ils avaient gardé à mon sujet.

Nul besoin de se lamenter sur son passé pour autant, cela ne les ferait pas revenir. En revanche adhérer à une lutte qui me semblait noble, tout en évitant de refaire certaines erreurs, voilà comment je pouvais aller de l'avant, selon moi. Voilà comment je mettais tout en œuvre pour retrouver un peu d'honneur et sentir mon esprit plus serein. La quête que la Déesse m'avait confiée m'aidait assez à la tâche aussi. Je n'en parlais pas vraiment à Angeal mais j'étais convaincu qu'il me comprendrait largement si je le lui disais.
Pour le moment, nous étions dans la bibliothèque et nous cherchions toutes sortes d'informations sur les pratiques religieuses du monde où nous nous étions retrouvés après avoir touché le Sceau.

Il apparaissait que ces pratiques religieuses étaient toutes ou presque basée sur Bhunivelze, une divinité qui ne m'inspirait absolument rien de bien sympathique. À Angeal non plus et il me le faisait bien savoir lui aussi. Cependant, comme il me le confirmait, nous n'avions pas le choix que d'ouvrir ces pavés indigestes. En tant normal j'aimais énormément la littérature même la plus spirituelle qui soit... mais pas celle de ce genre.

Autant s'estimer heureux pourtant, nous étions tranquilles dans un coin et personne ne venait nous importuner. De plus nous trouvions finalement quelque chose d'intéressant. Une sacrée récompense après l'énorme culpabilité que j'avais ressentie en ouvrant un ouvrage sur Bhunivelze.

Angeal me fit savoir ce qu'il avait lu sur Etro et cela fit apparaître un léger rictus sur mon visage.
« Elle semble avoir quelques différences avec Minerva tout de même. Elle en reste assez proche cependant, et donc assez familière. ».

En même temps j'ouvris le livre qui avait attiré mon attention. Pas vraiment à la première page cependant, et je tombai sur le Chapitre II : Le Matricide. Un titre qui ne manqua pas de me faire grimacer et ce pour plusieurs raisons. En même temps je parlai encore de l'hypothèse des souterrains à Angeal et finalement je lui montrai ce que j'avais trouvé. J'eus cependant le réflexe de fermer le livre lorsque je vis le vendeur s'approcher de nous. Mon ami pris la parole à l'attention de l'homme mais je faisais en sorte qu'il ne me vois pas avec ce livre et je tournai donc le dos.

Pourtant l'homme avait l'air assez sympathique au final, bien que je restais méfiant malgré sa proposition de nous offrir un thé ou un café. Je décidai pourtant d'accorder le bénéfice du doute à l'homme. Tant pis s'il nous trahissait. Plus précisément tant pis pour lui...
J'avais beau rester sur ma quête de l'honneur mais si vraiment cet individu se montrait contre nous, je n'aurais pas le choix que de prendre des mesures. Peut-être pas nobles mais si nous n'avions pas le choix...

Comme nous étions à nouveau seuls, je montrai à nouveau les pages à Angeal.
« Bon Etro... et Mwynn... Deux autres noms. Lindzei et Pulse. Mais ces deux-là attisent moins ma curiosité. Bien qu'il doit être intéressants de s'en occuper aussi, même ne nous en a pas parlé... ».

Sans doute qu'Angeal était déjà tombé sur ces informations, mais comme il y a des noms dont nous n'avions pas parlé je me permis de mettre cela sur la conversation. Cela nous donnait de nouvelles pistes de réflexion et de mon coté je continuais à feuilleter le livre. Tout en commentant un peu...

« Comme on a lu donc, ce cher dieu aurait tué sa gé... ».

Pendant combien de temps j'avais feuilleté ce livre, je l'ignorais... je n'avais sans doute pas le temps passer. Je me tus alors que j'entendis des pas approcher, ainsi que quelques tintements de quelques tasses et de quelques cuillères. Le vendeur était donc de retour. Peut-être que faire du thé et du café avait pris moins de temps que prévu au final ?
Peu importait... Je voyais surtout son expression faciale me dévisageant – et j'en fis autant – avant qu'il ne nous questionne.

« Vous... vous n'êtes pas de ce monde n'est-ce pas ?
- En effet non...
Je tâchais de répondre de façon assez neutre malgré ma méfiance envers l'homme, une méfiance qui semblait bien réciproque.

« Connaissez vous déjà la religion principale ici ?
- Oui... » – comme je souhaitais quelques échanges, je finis par une précision, assez neutre tout de même – « ... ou les religions, peut-être ? N'étant pas de ce monde, nous cherchons à en savoir le plus, afin de nous adapter au mieux aux mœurs, et éviter les erreurs. ».
Je faisais en sorte de rester diplomate mais je comptais bien en savoir plus sur Etro, même d'une façon détournée. Il se trouvait que le vendeur avait apprécié ma réponse et sembla se détendre légèrement. Comme s'il avait été inquiet en me voyant avec le livre que j'avais trouvé.
« Si vous dites vrai, je pense être satisfait que Vous soyez tombé sur ce livre.
- C'est à dire ? ».

L'homme posa son plateau sur une table au milieu de la pièce et nous invita à nous assoir. Il avait une certaine envie de parler, a priori.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Angeal Hewley
Former Member of SOLDIER

avatar

Messages : 71
Messages RP : 54
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley
A ÉTÉ POSTÉ Lun 29 Mai 2017 - 14:00

Je n’aimais vraiment pas la lecture quand c’était trop religieux voir fanatique et là ça avait bien la tête de l’emploi. Ce dieu n’avait pas vraiment l’air d’être vraiment bénéfique vu sa tête, mais il était adulé plus que sa propre fille qui elle était dénigrée voire oubliée comme si elle n’avait jamais existé malgré le fait qu’elle avait l’air d’être une bien meilleure divinité que lui. En tout cas, elle avait l’air de défendre des valeurs plus positives que l’autre. Je ne savais pas vraiment si le destin existait vraiment, mais c’était une vision des choses après tout. Pourquoi pas ? En tout cas, ce n’était pas Minerva, mais elle s’en rapprochait assez comme le fit remarquer mon vieil ami.

Genesis avait l’air d’avoir trouvé quelque chose, mais il fut interrompu par le vendeur qui revenait. Je l’interceptais poliment avant qu’il ne reparte pour nous faire du thé ou du café. C’était la diversion parfaite afin que l’on puisse finir de voir ce qu’on pouvait trouver. Genesis me fit part de nouvelles découvertes, dont des noms en plus que l’on n’avait pas encore entendu, mais qu’il valait mieux gardé dans un coin de notre tête. On ne sait jamais au cas où que l’on trouve d’autres choses intéressantes sur eux.

En attendant, Genesis continuait de lire et commentait ce qui me faisait sourire. Il n’avait pas changé pour ça non plus. Il aimait déjà beaucoup me commenter Loveless à l’époque en partant ensuite sur des conversations philosophiques dont nous seuls avons le secret. Je dois bien admettre que notre réflexion se rapproche très souvent si elle n’est pas carrément complémentaire. En tout cas, son commentaire me fit bien comprendre qu’apparemment, notre fameux dieu adoré avait tué sa propre mère. Ce n’était pas franchement le plus grand exploit du monde. Je dirais même que c’était loin d’être le top d’adulé un dieu capable d’une telle chose. Ce n’était ni plus ni moins qu’un monstre. Cependant, j’aurais bien aimé que Genesis continue de lire pour savoir les circonstances de tout ceci.

Malheureusement, le vendeur était revenu à la charge bien vite avec le thé et le café. Surtout qu’en plus il venait de découvrir le pot aux roses. Enfin ce n’était pas non plus un secret il faut dire. Pour le moment les gens n’avaient pas trop mal réagi pour ceux qui savaient qu’on ne venait pas de ce monde alors peut-être qu’il réagirait tout aussi bien ? Après tout, il n’avait pas l’air bien méchant comme gars. Ce serait dommage qu’on doive prendre certaines mesures pour rester discret.

J’assistais donc par la suite à une conversation emplie de méfiance avant que celle-ci ne disparaisse et qu’on s’assoit tous avec un thé ou un café dans les mains. Apparemment, le vendeur avait gros sur la patate et voulait nous parler. Le livre qu’avait Genesis dans les mains étaient apparemment tombés entre de bonnes mains. Tandis que je pris une tasse de thé fumant je l’écoutais attentivement.

Mwynn était la mère de Bhunivelze. Celle-ci n’était pas vraiment d’accord pour donner le contrôle du monde des mortels à son fils et celui-ci pensait qu’elle avait maudit notre monde afin que Bhunivelze ne s’en empare pas. Du coup, il l’a détruite. Mais le problème était qu’il ne pouvait pas avoir accès au monde des Dieux et celui des humains ils devaient faire un choix. Il créa donc le Fal’Cie appelé Pulse afin d’accéder au monde des morts grâce à ce dernier qui pourraient créer le lien qu’il lui fallait.

Cette histoire était dingue. Et les raisons de Bhunivelze, n’étaient pas forcément justifiées qui plus est.

Il créa par la suite Etro, une autre Fal’Cie, mais il l’a fit trop à l’image de sa mère et il finit par la rejeter ne voulant pas que sa fille le trahisse comme sa mère l’avait fait avant elle. Il créa donc Lindzei pour remplacer Etro afin de le protéger durant sa stase cristalline le temps que Pulse trouve la porte du royaume des morts ou royaume invisible comme je l’ai dit plus tôt. Vous avez des questions par rapport à ça déjà où je peux continuer ?

Je le regardais tandis que je réfléchissais. Cette histoire était vraiment n’importe quoi. Sa mère on ne savait même pas pourquoi il l’avait tué. Certes, elle ne voulait pas lui donner un monde, mais elle avait sûrement ses raisons. Et Etro il l’avait jeté comme une vieille chaussette parce qu’elle ressemblait trop à sa mère. Mais dans ce cas, il ne fallait pas la créer à son image. C’est un débile profond ce dieu… Tout ce qu’on retenait dans ce récit, c’est qu’Etro ne méritait pas d’être ainsi dénigrée alors avait-elle pu faire quelque chose qui faisait qu’elle était traitée de la sorte ?
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

La magie du Sceau
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» Le pentacle / Pentagramme
» Sceau et blason du Comté
» [skin]Magie sur ma skin de chat

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum