Une nuit au village
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 2 Fév 2017 - 18:52

Sidurgu et Xiah viennent de la forêt de Jagd

Sa réponse n'était pas vraiment surprenante sur un premier abord : Sidurgu n'avait pas vraiment de la famille mais là où il surprit Xiah, ce fut en lui disant qu'il avait une fille adoptive seulement. Vraiment ? Lui ? Du coup, une multitude de questions pointèrent leur museau sur ce que Xiah pourrait lui demander : l'âge de la demoiselle, les circonstances de l'adoption surtout venant d'un type bourru comme lui. C'était à se demander comment ça s'était passé et pourquoi il avait cédé pour l'adopter. Mais Xiah avait vu quelque chose qui semblait l'intéresser : un village était un peu plus loin, un village aux couleurs farfelues mais un village quand même.

Elle avait cru voir du mouvement et n'attendit pas Sid pour se jeter directement dedans. Elle ne freina que lorsqu'elle remarqua une petite boule de poils bien ronde avec un majestueux pompon sur la tête. C'était trop mignon ! Et le kupo qu'il fit aurait pu faire craquer la demoiselle tout aussi rapidement qu'elle ne l'avait vue. Cependant, c'était sans compter la caractère de Sidurgu qui allait jouer aux rabats-joie sans plus attendre : il ne semblait pas vouloir croire à ce qu'il voyait et Xiah se demanda si c'était par rapport à sa réaction encore une fois. Elle n'avait pas même dit un mot quoi !

Le petit mog enchaîna trois kupo en leur souhaitant la bienvenue et en leur demandant ensuite s'ils souhaitaient se reposer ici ou s'ils s'étaient perdus. Xiah avait bien vu ce village sur la carte mais elle ignorait qu'il s'agissait d'un village de mogs. A voir la réaction de Sid, il ne semblait pas les apprécier beaucoup et laissa entendre assez directement qu'il était hors de question pour lui de rester ici, ajoutant que ces maudites fientes poilues étaient insupportables.

« Des... Fientes poilues ? » Xiah tourna la tête vers un des mogs qui semblait d'un coup bien plus piteux que lorsqu'il leur souhaitait la bienvenue. Ils étaient accueillants en plus, c'était pas gentil de refuser leur invitation comme ça. « Je les trouve mignon et attachant personnellement. »

Du coup, à voir sa réaction, il lui fit part de l'ambiance que ça aurait s'il restait ici mais il ne le ferait pas avec toute la gaieté du monde. « Allez, ce ne sera qu'une nuit et il faut bien se reposer. » Après tout, il serait d'autant plus dangereux de marcher maintenant que la nuit était tombée et il n'était pas assez stupide pour faire demi tour maintenant. Du coup, le mog n'osait plus prendre la parole de peur de se faire taper dessus probablement. Xiah se tourna donc vers lui et se posa sur les genoux pour aller lui faire un gros câlin et lui caresser le pompon affectueusement. « T'inquiète pas, il est un peu malpoli mais il est pas méchant. »
« Vous allez rester pour la nuit kupo ? » Il n'était pas sûr et ça se voyait bien. Xiah regarda Sid en se redressant et répondit pour lui du coup. Il fallait se montrer raisonnable et elle ne perdrait pas une occasion de pouvoir passer la nuit avec des mogs non plus !
« Oui, il ne serait pas responsable de reprendre la route en pleine nuit. » C'était comme pour convaincre son compagnon de route que ce n'était pas de sa faute mais qu'il n'avait pas nécessairement le choix.

Du coup, le mog qui les avait accueilli leur annonça joyeusement qu'il allait préparer une couchette pour eux, sans préciser qu'il n'en mettrait qu'une seule pour deux évidemment – il les avait peut être pris pour un couple mais ça allait vite se faire savoir que ce n'était pas le cas. Entre temps, Xiah s'était retournée vers Sidurgu pour pouvoir comprendre le pourquoi de sa réaction. Elle ne comprenait pas du tout pourquoi il n'aimait pas les mogs et s'était donc tenue de foncer tête baissée dans le village pour aller faire la fête avec eux.

« Tu n'aimes pas les mogs ? Ils sont adorables pourtant ! »

A vrai dire, elle ne connaissait que depuis récemment. En arrivant sur Spira, ce n'était pas ce qu'elle avait le plus souvent vu si ce n'était en guise de peluche mais elle avait pu en voir sur Héra en passant. Même si ceux là n'étaient pas réellement les mêmes, elle les trouvait tout aussi adorables et aurait bien pu proposer d'en prendre un en guise de peluche pour la nuit. C'était tellement doux ! Mais non... Ca ne sentait pas la fiente non plus.

« Et c'est tout douillet, tu devrais essayer en guise d'oreiller ! Je suis sûre que tu n'aurais pas la même réaction ! » Quoi qu'il le ferait pour le simple plaisir de l'écraser avec sa tête à ce qu'elle avait pu en juger... Quelques petits curieux s'étaient rapprochés discrètement sans oser venir de trop près à cause de la réaction de bienvenue de Sid justement. S'il ne les avait peut être pas vus de son côté, Xiah ne les manqua pas et reprit la parole en regardant autour d'elle. « Du coup, tu leur fais peur. C'est malin ! »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 6 Fév 2017 - 16:50

Evidemment qu’il fallait que Xiah les trouve mignon… Sidurgu soupira en levant les yeux vers le ciel. Qu’est-ce qu’il avait bien put faire pour mériter une chose pareille ? Il s’attendait à trouver un village un peu plus sauvage que ceux en ville, mais de là à tomber sur un village entièrement composé de… moogles ! Quelle horreur. Surtout que malgré sa colère, Sidurgu savait déjà qu’il allait être obligé de rester ici pour la nuitée, il n’avait nulle part où se poser et rester dans la forêt serait du suicide, surtout si c’était pour dormir.
Il poussa un profond et bien long râle quand Xiah annonça que ce ne serait qu’une nuit.

Comprenant qu’il n’avait pas le choix, le chevalier noir se résigna à son bien trop triste sort. N’empêche qu’il n’avait pas beaucoup de chance ; il aurait put tomber sur n’importe quoi, et sur quoi était-il tombé ? Des tomberries ? Des Ixalis ? Non, bien sûr, des moogles… C’était comme si le destin se moquait de lui. D’abord une excitée sur pattes qui courait partout, puis maintenant des mogs. Tudieu qu’il allait s’en faire un oreiller s’ils venaient l’ennuyer de trop.
Sous son regard blasé, Xiah se mit à genoux pour aller faire un énorme câlin à l’une de ses ignobles bestioles en lui disant de ne pas s’inquiéter, qu’il n’était pas méchant. Sidurgu lâcha un tsk en détournant le regard, les bras bien croisés pour se donner une présence intimidante. Non, il n’aimait pas les moogles et ça ne changerait jamais, peu importe combien on lui rappellerait qu’ils étaient adorables. Ils lui avaient fait une telle peur bleue en lui enlevant Rielle… et l’avaient bien fait chier en ayant raison ! Merde.

Maintenant que c’était décidé qu’ils resteraient, Xiah revint vers lui pour lui demander s’il n’aimait pas les mogs. C’était quoi cette question ? Surtout avec sa réaction actuelle… Quoi, semblait-il faire une blagounette ? Non parce que sérieusement, ça n’avait rien de drôle. Sidurgu soupira profondément en bougeant la tête de droite à gauche alors qu’elle répétait – encore – qu’ils étaient adorables. Oui il avait compris, merci ! Et c’était tout douillet, et si, et ça…

« Non. » Répondit-il simplement d’une manière bien catégorique en fermant les yeux comme pour s’isoler de cette folie. Xiah mentionna qu’il leur faisait peur maintenant, si bien qu’il rouvrit les yeux et arqua un sourcil en la dévisageant délibérément. « Bien. Comme ça, ils ne viendront pas m’ennuyer. »
Il n’avait aucune intention de se faire enquiquiner par ces maudites boules de poils… Il se fichait qu’ils soient mignons, qu’ils soient gentils, qu’ils soient douillets… qu’ils restent chez eux et tout le monde serait parfaitement content ! En tout cas, lui le serait. Il n’avait pas trop la tête à expliquer à Xiah pourquoi il n’aimait pas ces maudites bestioles, mais pour sûr qu’elle allait le lui demander donc autant être clair sur le sujet de suite.

« J’ai rencontré une bande de mogs il y a un moment de ça qui a eu le culot de kidnapper ma f— » Erh, ça faisait trop bizarre dit comme ça. Il soupira et repris. « …Rielle, et ce dans l’unique but de prouver avoir raison sur un détail anodin. » Pas vraiment, mais il ne voulait pas admettre que ces mogs avaient fait ça juste pour lui prouver que son inquiétude pour Rielle était ce qui lui permettrait de ranimer la flamme du chevalier noir. Il n’aimait pas avoir l’air faible et ce serait clairement admettre que sa fille adoptive était sa faiblesse – même si ça semblait évident quand on se mettait dans le rôle d’un père.

Quelques mogs s’approchèrent d’un peu trop près et il se tourna vers eux.
« C’est pour ça que je ne peux plus en voir en peinture ! »
« Kupoooooooo !!! » Ils filèrent tous promptement se cacher derrière leurs grosses maisons rondes. Sidurgu soupira, déjà lassé de cette mascarade. Il se retourna vers Xiah. Elle ne pourrait décidément pas changer sa façon de voir les choses, quoi qu’elle fasse malheureusement. Elle ne pourrait que supporter sa mauvaise humeur, ça pour sûr.
« Qu’ils restent à une distance convenable de moi et personne n’aura à en pâtir. »
Il ne comptait pas lever son arme sur eux… Mais son humeur de chien, pourquoi pas.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 10 Fév 2017 - 14:03

Non, c'était radical, clair et précis : il n'aimait pas du tout les mogs et rien ni personne ne pourra changer une telle chose. Donc s'il leur faisait si peur, c'était tant mieux selon lui : personne ne viendrait l'enquiquiner et il n'en serait que mieux. Pourtant, il y avait des petits mogs bien courageux qui se rapprochaient pour peut être entendre leur discussion ou voir ce qu'ils pourraient peut être faire pour eux ? Xiah ne savait pas mais elle comprenait bien qu'ils auraient beau être mignons ou avoir les meilleures intentions du monde, ça ne changerait pas l'opinion que le chevalier noir aurait sur eux.

Et pourquoi ça ? Elle se posait la question évidemment. Il semblerait qu'une bande de ces voyous aient capturé sa fille adoptive pour lui prouver quelque chose qu'il jugeait comme étant un détail anodin. Du coup, il ne pouvait plus les voir en peinture mais Xiah s'étonna de la chose. « C'était pour t'aider alors, non ? Il ne voulait faire de mal à personnes. » Mais le fait était qu'ils avaient tout de même du créer une telle inquiétude pour cet homme qu'il leur en voulait maintenant bien davantage qu'il ne le devrait probablement.

Aussitôt qu'elle eut dit cette phrase, Xiah regretta de l'avoir dite en jugeant qu'elle aurait peut être mieux fait de se taire mais elle parlait plus vite qu'elle ne pensait donc autant dire qu'il était plutôt difficile de ne pas lâcher les mots qu'elle avait sur le cœur. Il leur faisait peur et sitôt qu'il y en avait un de trop proche, il le lui ferait sans aucun doute remarquer méchamment. Qu'ils restent à une bonne distance du coup et personne n'en pâtira... D'un œil désolé, Xiah regarda les petites créatures qui leur proposait pourtant un lieu où dormir. C'était dommage mais elle ne pourrait pas laisser Sidurgu de côté pour une raison qu'il jugeait sans aucun doute importante de son côté.

Du coup, elle se rapprocha un peu de lui pour s'installer juste à côté de sa position. Les mogs s'éloignèrent de surcroît d'elle tandis qu'elle prenait la parole pour expliquer ce qu'elle faisait, sachant bien qu'elle ne pourrait en conséquence pas avoir un seul mog contre elle pour dormir.

« Dans ce cas, je resterais avec toi. Parce que passer une nuit tout seul dans un village que tu n'aimes pas, ça risque de te paraître très long. Et promis, je ne parlerais pas trop. »

Qu'il puisse se reposer tout de même ! Elle comptait de toutes façons dormir un peu elle aussi. Du coup, une question bizarre lui arriva en tête : s'il ne baissait jamais sa garde, est-ce qu'il se reposerait seulement vraiment par moment ? Elle tourna donc la tête vers lui et leva les yeux pour voir son visage et lui demander. « Tu comptes dormir un peu cette nuit ? » histoire de savoir si elle devrait s'imaginer le voir s'allonger ou si elle serait vraiment la seule à dormir d'un sommeil profond.

Quelques mogs restaient encore à les regarder mais ils n'approchaient plus. Xiah croisa le regard d'un d'entre eux et eu l'air navrée de ne pas pouvoir leur accorder d'attention. Elle ne fit que de détourner le regard pour pouvoir retourner croiser celui du chevalier noir à la recherche d'une quelconque information qu'il pourrait camoufler en lui plutôt que de vouloir le révéler. Comme il ne semblait pas vraiment vouloir tenir une conversation, Xiah se disait qu'elle pourrait bien le faire toute seule de son côté.

« Moi, c'est les pampas que je n'aime pas... Ils rendent le sable assez piquant pour donner l'impression qu'une plage agréable se transforme en cendres. » Et pourtant, elle était aussi dynamique qu'un pampa, ironique quand même ! Mais comme il était question de mogs depuis tout à l'heure, elle se disait que de changer l'esprit de Sidurgu ne serait pas plus mal. « Surtout quand ils utilisent leurs épines pour attaquer. » Mauvais souvenir que quiconque aurait croisé un pampa pourrait décrire sans difficulté étant donné que ça arrivait tout le temps dans les combats contre eux !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 13 Fév 2017 - 13:19

Peu importe si c’était pour l’aider. Sincèrement, Sidurgu s’en fichait – bien qu’au fond de lui-même, le chevalier noir savait que ça avait été uniquement pour l’aider, et que les suggestions des mogs avaient été justes ; utiliser son affection pour protéger Rielle avait été un conseil judicieux et exact – mais cela ne changerait rien au fait qu’il dépréciait énormément ces maudits mogs. Il ne voulait pas s’acoquiner avec eux et resterait loin au possible, même si Xiah s’obstinait sur leur douceur et leur gentillesse.

Comme il n’avait pas l’intention de devenir ami avec ces choses poilues et déplaisantes, Sidurgu décida rapidement de s’éloigner et de s’installer en tailleur, sur le sol, le dos contre un gros arbre, loin de ces champignons brillants et de ces moogles. Il croisa les bras et ses airs stoïques et austères avaient de quoi faire fuir les mogs au moins. Il ferma les yeux pour se sentir un peu isolé de tout ça avant d’être perturbé par Xiah qui vint à ses côtés.
« Quoi encore ? » Grogna-t-il en la regardant se positionner à côté de lui… et éventuellement même s’asseoir. Que faisait-elle ? Sérieusement, il voulait juste être tranquille et sa proximité risquait d’attirer les moogles ici ! Quoi qu’ils ne semblaient pas trop oser s’approcher à cause de lui justement, avec un peu de chance, ils auraient la paix. Enfin, il aurait la paix, Xiah paraissant apprécier ces boules de poils ignobles.

La jeune femme aux cheveux ébènes déclara qu’elle resterait avec lui parce que sinon, le temps lui semblerait long. Pfeuh… et puis quoi encore ? Il était un grand garçon, il était même certainement plus âgé qu’elle… bien qu’il ne se permettrait pas de le supposer. Il se rappelait encore avoir été bien humilié par ce maudit E-Sumi-Yan à Gridania, il ne recommencerait pas l’expérience. Avec sa façon d’agir pourtant, Sidurgu se permettait effectivement de penser que Xiah ne devait pas être bien vieille. La vingtaine à tout casser.

Elle promit de ne pas trop parler, puis pris place à ses côtés. Sidurgu se renferma.
« Humph. » Il ne voulait pas admettre trouver agréable que quelqu’un reste à ses côtés plutôt que de l’isoler, et ce même s’il avait fait ça de son propre gré. Puisqu’elle avait dit qu’elle ne parlerait pas trop, il estimait correct de prendre le temps de se détendre, malgré les kupo qu’il pouvait entendre au loin et qui l’agaçait… C’était comme si quelqu’un s’amusait à doucement tirer sur les cordes de ses nerfs, et éventuellement, inévitablement, ça finirait par péter à un moment. Il prit de profondes inspirations pour s’éviter de râler encore. Ce n’était qu’une nuit, il pouvait bien au moins faire l’effort de se taire. Mais Xiah semblait peiner à se taire, puisqu’elle lui demanda s’il comptait dormir cette nuit. Pourquoi pas ? Semblait-il être du genre à ne jamais fermer l’œil ? Sans doute…

« Evidemment. » Commença-t-il sur un ton involontairement froid. « On ne peut être efficace sans s’être reposé convenablement. » C’était bien joli ces histoires de grands guerriers qui ne dormaient jamais et qui étaient trop méga balèze, mais la vérité était toute autre ; si on voulait être vraiment efficace, combattre correctement et être aux aguets du moindre danger, il fallait dormir la nuit, et d’un sommeil réparateur. Cela dit, il avait le sommeil extrêmement léger, ce qui lui permettait de ne jamais se faire surprendre quand il dormait. C’était une position vulnérable et déplaisante pour tout guerrier, mais il fallait comprendre que c’était nécessaire pour être fonctionnel le lendemain.

Peut-être ennuyée, Xiah se mit à raconter qu’elle n’aimait pas les pampas. Elle jugeait que leur présence rendait les sables les plus douillets comme de la cendre et n’aimait pas du tout quand ils attaquaient. Sidurgu prit une profonde inspiration avant de l’expirer sous forme d’un soupir lassé. Il s’expliqua assez rapidement.
« Tu parles trop. » Elle avait dit qu’elle ne parlerait pas trop, mais voilà, elle parlait trop. Cela dit, il se jugea désagréable et soupira à nouveau en imaginant Rielle qui le réprimanderait sévèrement d’être aussi ronchon avec une gentille dame. Il décida donc de faire un effort. « Les pampas sont des monstres dangereux. C’est normal de ne pas les aimer. » C’était un commentaire ultra-plat, mais il fallait déjà saluer l’effort de la réponse.

Sidurgu sentit cependant ses nerfs à vif lorsqu’un petit mog très timide s’approcha. Il resta à une distance correcte, et du côté de Xiah.
« Euh, kupoo ? » Il attendit un peu, voir si le courroux de Sidurgu s’abattrait sur lui, mais le chevalier noir se contenta de fermer les yeux en baissant un peu la tête, les bras toujours croisés, ignorant obstinément la bestiole. « Vous voulez manger quelque chose, kupo ? » Encore une fois, Sidurgu ne répondit pas. Il n’avait rien avalé depuis un moment mais il préférait laisser Xiah interagir avec ces choses. Pour leur bien à eux.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 19 Fév 2017 - 10:52

Bien qu'elle disait qu'elle ne parlerait pas trop, Xiah savait elle même qu'elle ne pourrait pas se taire aussi facilement et surtout si Sidurgu ne lui répondait que peu voire pas du tout. Par ailleurs, elle cherchait à le faire participer un peu si bien qu'elle lui demanda s'il comptait dormir un peu, comme tout le monde pourrait-elle lui demander mais elle préféra ne pas insister en sentant le regard très pesant qu'il lui décerna à cet instant. Evidemment qu'il lui répondit : il ne pourrait pas être efficace s'il ne dormait pas après tout. Vu comme ça, c'était d'une logique qu'elle ne pourrait que confirmer elle même mais elle ne pensait pas qu'il soit du genre à se reposer dès qu'il en aurait un moment non plus après tout.

Du coup, elle n'aurait rien de plus à ajouter mais elle chercha autre chose à dire pour pouvoir le faire réagir. Du coup, pour rebondir sur le fait qu'il n'aimait pas les mogs, elle parla du fait qu'elle n'aimait pas les pampas mais il lui répondit assez froidement qu'elle parlait trop. Elle comprenait bien que ce n'était pas la peine de tenter d'entretenir une conversation avec lui mais elle ne pourrait pas dire ne pas avoir essayé au moins. Pris de remord ou, du moins, ne désirant pas la laisser sans réponse, il affirma donc qu'il était normal de ne pas aimer les pampas : il s'agissait de monstres dangereux. Consciente de l'effort qu'il venait de faire, Xiah sourit en se disant que c'était le cas effectivement mais ce n'était pas le même point de vue qu'elle. Pas grave quelque part...

Un kupo retentit non loin et elle sentit tout de suite les cheveux de l'ao'ra s'hérisser au dessus de sa tête. Elle tourna donc la sienne vers le mog qui leur proposait un repas. D'un regard sur son ami, Xiah se fit la réflexion qu'il vaudrait mieux manger quelque chose avant de dormir en effet mais moins les mogs seront proches, plus le chevalier noir se sentirait à l'aise. Elle put donc formuler une réponse.

« Oui, on veut bien s'il vous plaît. Je viendrais le chercher tout à l'heure d'accord ? »
« D'accord kupo, je serais là bas. » Il indiqua un endroit où on pouvait voir de la fumée signalant le chauffage de la nourriture. Xiah lui confirma d'un signe de tête et le mog retourna à ses affaires pour leur préparer quelque chose, peu importe ce que ça serait d'ailleurs puisque, vu les lieux, on pourrait se demander ce qu'ils auraient l'habitude de faire à manger.

Pendant que la petite créature n'était pas là, Xiah se rapprocha un peu de Sid afin de pouvoir lui reparler un peu mais ce ne serait pas pour ne rien dire cette fois. « Est-ce que tu as faim ? » Répéta-t-elle alors pour savoir à quoi elle devrait s'en tenir. Elle ne mangerait pas à elle seule ce que le mog allait faire pour eux deux mais elle préférait le savoir dès maintenant afin de s'en rendre compte avant qu'elle n'ait à aller chercher leur repas. Ce n'était pas comme si ça serait prêt dans la minute après tout.

Maintenant, à le regarder, Xiah se demandait si ça lui était déjà arrivé de s'amuser, de se lâcher, de faire des choses qu'il ne serait pas censé faire en tant que chevalier noir. Après, en quoi un chevalier noir ne pourrait pas s'amuser après tout ? Elle se poserait la question sans savoir si quelque part, il y aurait eu un contrat comme quoi il devait stocker ses émotions ou ne plus rien démontrer pendant qu'il agirait mais en dehors de la colère, elle se demandait tout de même s'il serait en mesure de manifester des choses plus humaines à vrai dire.

Bien qu'elle lui aurait sans aucun doute posé la question, elle craignait de se faire dire qu'elle parlait trop encore une fois si bien qu'elle préféra attendre de voir ce qu'il penserait du repas avant toute autre chose pour savoir si elle devrait aller le chercher. Ce serait autant le mieux pour Sid que pour les mogs que ça soit elle qui se déplace pour aller le récupérer. D'ailleurs, ça ne serait sans doute pas passé dans l'oreille d'un sourd et, même s'il ne réagissait que très peu à ce qu'elle disait, Xiah était persuadée que Sidurgu avait bien du entendre qu'elle irait elle même chercher le repas lorsque ce dernier serait prêt.

En regardant vers l'emplacement indiqué par le mog, Xiah put se rendre compte qu'il y en avait déjà qui mangeait en jouant et rigolant entre eux. L'ambiance semblait bonne malgré tout mais ce n'était pas vraiment Sid qui apprécierait partager un tel moment avec des mogs... S'ils avaient été humains, ça aurait peut être été autre chose... Quoi que Xiah se permettait tout de même de douter de ce que Sid aurait fait même s'il aurait eu l'opportunité de se rapprocher d'humains dans ce cas. Il serait sans aucun doute resté là où il était pour se tenir à l'écart et ne pas prendre partie à une quelconque fête surprise...
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Une nuit au village
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» Village Hentaï[accepté]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum