Les premiers pas. [Avec Kait']
Sya Naegi
Aréneuse

avatar

Messages : 9
Messages RP : 5
A ÉTÉ POSTÉ Lun 24 Avr 2017 - 18:07

Un grondement résonnait, son estomac qui n'en pouvait plus de manger si peu, si frugalement. Déjà que l'alimentation des Nécrophage n'était pas idéale. Quoi qu'ils trouvaient fruits et légumes dans l'estomac des cadavres récents d'une certaine époque. Un sourire désespéré entachait son visage lorsqu'elle parvint dans cette zone au détour d'une pile de vieux ossements qui lui arrachaient un peu plus la peau. Son pantalon en peau humaine noircie était depuis longtemps déchiré jusqu'aux genoux et ses mollets largement entaillés mais le sang coulait bien moindrement. Opaque, visqueux et gelé par le temps qu'il faisait en l'absence de soleil. Elle trébuchait, mais se retint d'une main dans le vide, voilà qu'elle était venue plus loin qu'aucun de sa génération. La fosse semblait si immense et inexploitée ! Un véritable royaume aurait pu se créer si la nourriture avait été plus abondante et de meilleures qualités mais à cela, elle n'en savait rien. Aussi, au second grognement terrifiant de son ventre, qui résonnait sur les parois rocheuses. Sya eut une grimace de dégoût. L'idée de ronger un caillou n'était pas originale ni ragoûtante. Mais il y en avait un, juste là, avec un peu de terre et de poussière. La terre est rare et goûtue. Elle s'agenouille et ramasse le caillou, passant un souple épuisée entre ses lèvres tout juste entre ouvertes.

Il y avait un grondement permanent entre chaque grondement stomacal et, un instant, elle avait cru que c'était d'elle. Mais non ! Là qu'elle était plus accroupie au sol, elle sentait mieux ses vibrations dans la plante de ses pieds... Une marque au sol, quelque chose d'étrange. Une espèce inconnue qui pourrait la nourrir ? Un humain décomposé mais encore vivant, qui pourrait aussi la nourrir ? AU point où elle en était, même du vivant, elle pouvait. Pour son père et son sacrifice elle se devait de survivre. Mais ses principes. Redressée, elle secouait la tête, incertaine, son esprit affamé s'embrouillait, ce n'était pas dans ses habitudes et contraire à sa façon d'être. Elle rejoignait cette dernière, titubant comme une alcoolique, alors que le vin de sang n'était pas une chose qu'elle avait déjà goûtée. Sa main s'approchait doucement, fragile et tremblante, pas de peur, non, elle n'a pas le droit à la peur.

*Happée*

Elle fut soudainement projetée en l'air, comme accroupie et recevant un coup de pied au cul sans s'en rendre compte, elle était face au sol, le cul en l'air et les bras étalés sans logique. Sa bouche écrasée, elle lâchait un juron suivi d'un râle de douleur faussement exagéré. Un cri terrible dans la peine ombre qui fit sursauter quelques passants de la grande rue d’à coté. Comme effrayés par les monstres dans le noir. Les terreurs nocturnes de l'enfance dans un monde trop habitué à la lumière du soleil. De suite, la nécrophage sentit l'apaisante lueur de la lune, la faible intensité de chandelles de rue, baignant les lieux d'une apaisante légèreté ressourçante et très étrange. Son visage était appuyé contre des pavés moisis et salit par la pluie de la veille. Un peu de boue, beaucoup de poussière, mais surtout, de l'eau croupie, qu'elle léchait déjà à grands coups de langue. De l'eau ! Quelle joie ! Quel bonheur, son cœur s'emportait dans ses sentiments. Elle était toujours dans une drôle de posture au sol, sa peau abîmée et plus argentée que celle de la lune âpre le manque de soleil, pleine de tache, de sang et de plaies. Une longue entaille ensanglantée barrait son cou sous la glotte qu'elle avait invisible en tant que femme bien faite. Des stigmates de peaux rouges donnant l'impression qu'il y avait encore du sang à cet endroit. Faible, à la limite de l'anorexie par le manque de nourriture...

« UN ZOMBIE ! » cria un clodo unijambiste qui semblât retrouver sa seconde jambe comme par magie, a moins qu'elle ne fût cachée dans le trou du pavage cassé lorsqu'il mendiait à l'embranchement entre la ruelle et le grand axe. Cela la tirait de son repas, car elle avait trouvé un autre clodo, mort dans sa nuit d'ivresse, pendant qu'elle buvait. Le bouffant sans gêne. Elle retournait son regard pâle d'aveugle dans la direction du bruit pour que ses oreilles entendent mieux. Il y avait assez peu de monde à cette heure mais quelques curieux regardaient, certains se mirent à crier aussi. Les cheveux en bataille et repue de la valeur d'un faible petit déjeuné, le sang partout sur les lèvres, elle décidait d'affronter ses gens. Bien qu'ils lui semblèrent tous plus étranges les uns que les autres, par leurs vêtements, leur allure, leurs sentiments étranges. Rien que la lumière qui enivrait les lieux. Quelque Chose d'étrange se passait dans ce qu'elle croyait être une partie de la fosse. Mais, quand avait-elle rejoint une ville ? La fatigue.. Ou bien délirait-elle en ce moment même ? Elle était de face aux gens et marchait d'une allure de zombie par ses carences et ses blessures, bien décidée à rejoindre ce groupe de vivant pour comprendre ce qu'il en était. Mais, lorsqu'elle fit les premiers pas et eu un son d'hésitation, tous prirent la fuite, y compris les hommes les plus baraqués. Elle resta là, dans l'ombre, un peu dépitée. « Suis pas un monstre... »
Kaitlyn N. Bloodking
Cursed Pirate

avatar

Messages : 8
Messages RP : 5
Comptes RP : Fang, Angeal, Wiljhem, Logan, Balthier, Lorelei et Obsidienne
A ÉTÉ POSTÉ Mar 25 Avr 2017 - 21:52

Si on m’avait dit qu’un jour je pourrais voir autre chose que de l’eau à perte de vue, j’aurais certainement rit au nez du mec qui me l’aurait dit. Pourtant, je venais d’arriver dans un endroit loin de mon port maritime vu l’endroit plus que lugubre où j’avais atterrit. Je ne connaissais pas cet endroit et pour avoir fait énormément de voyages dans Océania, il était clair que ce n’était plus mon monde.

Cette marque bizarre était donc une sorte de portail ? Après tout la seule explication plausible c’était cette marque plus que douteuse. Bon, c’est vrai que je l’avais touché sans réfléchir, mais faut dire aussi qu’un dessin qui s’illumine au fur et à mesure qu’on l’approche, ça en intrigue forcément plus d’un. Et je n’avais pas fait exception. J’avais toujours été curieuse d’où le fait que j’étais devenue plongeuse. Partir explorer les fonds marins et les épaves les emplissant, ça envoyait du rêve.

Bon certes, je n’avais pas toujours eut de la chance, vu que j’avais quand même été maudite à cause de l’une de mes découvertes, mais bon après Maverick était un très gentil spectre et bien obéissant aussi.

Je t’entends jeune fille.

La fermes je pense là, on avait déjàà dit que tu devais plus lire dans mes pensées !

Je ne contrôle pas je te rappelle, on est liés.

Je serais les dents assez excédées. Vive l’intimité quand un spectre vous zieute le cerveau en tout temps. Heureusement que je ne fais pas de rêves érotiques, bonjour la honte sinon…

Kaitlyn ! Voyons un peu de tenue tout de même.

Oh ça va détends toi, c’est pas comme je t’avais imaginé à poil où je ne sais quoi. Bref, où est ce qu’on a atterrit au juste ?

Maverick se pinça l’arête du nez en soupirant.

Je n’en sais rien, mais il semblerait que ce soit un monde différent d’Océania. Je savais que je ferais des tas de choses que je n’ai jamais faites avec toi, mais de là à changer de monde c’est plus qu’inattendue.

Tu m’étonnes, en même temps ça pimentait un peu notre vie, car c’était toujours la même chose ses derniers temps. Aller à la découverte d’un nouveau monde était une chose bien plus attrayante sur le moment donc pourquoi pas ? Je me relevais vu que j’avais atterris les fesses en premier et regardait un peu autour de moi. Une ruelle sordide tout droit sorti d’un film d’horreur. Une lueur apportée par des lumières ainsi que le reflet de la lune. Plutôt glauque comme ambiance. J’espérais que tout le monde ne serait pas comme ça, parce que c’était quand même bien déprimant mine de rien.

Bon le seul véritable problème que j’avais au final, c’était que j’étais trempée de la tête aux pieds. Etant sous l’eau quand la marque m’a transporté voilà le résultat. Apparemment cette marque n’avait pas le séchage intégré ce qui était bien dommage. Il allait falloir que je trouve une auberge où je ne sais quoi pour me mettre des vêtements chauds, parce que sinon j’allais attraper la mort surtout qu’ici il faisait pas du tout la même température que chez moi. Je me les gelais.

Bizarre moi je ne ressens rien du tout ~ dit-il le sourire aux lèvres.

Je lui lançais un regard noir avant de soupirer. Des fois j’aimerais bien être un fantôme c’est quand même bien pratique de ne subir aucune température et de pouvoir traverser les murs.

Cela n’a pas que des avantages crois moi. Bref, on devrait aller là-bas y a l’air d’y avoir du remue-ménage.

Je regardais dans la direction qu’il indiquait et en effet, il y avait l’air d’y avoir des gens qui fuyaient voire criaient. Qu’est-ce qui leur faisait donc bien peur comme ça ? Je m’approchais suivie de près par Maverick tout aussi curieux que moi. Une fois assez proche ont pu finalement voir ce qui effrayait tant de gens. C’était une jeune femme qui avait la peau sur les os en plus d’être blessée. Elle saignait, mais pas trop abondamment, ce qui m’interpelait c’était surtout le sang au niveau de la bouche. Enfin jusqu’à ce que je vois un cadavre non loin qui avait des morceaux en moins correspondant à des traces de dents.

Ok c’est chelou ça. Dans quoi je me suis encore fourée.

Je ne sais pas jeune fille, mais maintenant on y est fourré tous les deux.

Par ta faute qui plus est dis-je en le regardant avec un air de reproche tandis que des gens me regardaient en faisant des messes basses.

J’allais encore passer pour une tarée. Enfin pas comme si j’en avais quoique ce soit à faire de toute manière. Je me rapprochais suffisamment de la jeune femme pour qu’elle m’entende et remarquait qu’elle était aveugle. Voilà autre chose, j’espérais en tout cas qu’elle n’allait pas s’accrocher à mon bras pour que je lui montre le chemin.

Qui es-tu ? Et pourquoi tu le manges au juste ? Rassure-moi, il était mort au moins ? Tu te rends compte j’espère que ce n’est pas vraiment commun comme pratique ? Tu viens d’où ?

Si elle venait de ce monde, cela rendait celui-ci encore plus sordide. Je me demandais si toucher cette marque était vraiment une bonne chose finalement.

On dirait un cadavre. Pas sûr que tu devrais t'approcher Kait elle pourrait te donner une maladie inconnue.

Merci Maverick de cette remarque brillante, mais il aurait peut-êre fallut le dire avant que je ne m'approche...

J'ai toujours eu des soucis de timing...
Sya Naegi
Aréneuse

avatar

Messages : 9
Messages RP : 5
A ÉTÉ POSTÉ Mer 10 Mai 2017 - 18:19

Tout était si étrange. Les gens fuyaient et elle sentait leur peur, pas que dans leurs cris, mais dans leurs pulsassions, et elle en était clairement la cause, car tous allaient bien avant de porter leur attention sur sa personne. Elle qui était les lèvres pleines de sang et ses mains aussi, sans compter la boue, la terre, les cheveux mal coiffés, en bataille. Les vêtements déchirés et des éraflures parcourant tous son corps. Les gens de l'autre côté de la fosse étaient donc si mijaurée que cela ? Leur cœur semblait différent mais aussi leur goût. Surtout, au-delà de toutes ses choses, leurs vêtements, elle avait pus tâter ceux du cadavre et ils étaient en autre chose que de la peau humaine. c'était très intriguant mais pas suffisamment en comparaison de sa soif et de sa faim. Ainsi que de son besoin de sommeil et de soins. Le pire dans sa situation, était clairement la réaction des gens à son égard, ayant été éduquée et élevée dans le but de devenir Arèneuse, ce qu'elle était dans son monde. Adulée et acclamée, être crainte ainsi... voilà qui remettait bien de son orgueil en cause. Et, elle ne le supportait pas. Si elle avait été en pleine possession de ses moyens, elle en aurait coursé un pour le stopper et lui demander « pourquoi?! » mais là, c'était de toute évidence impossible !

Dort heureusement, elle perçu un cœur plus vaillant que d'autres, ce qui la fis porter son regard directement dans la direction de cette dernière, humant l'air qui soufflait dans sa direction, s’engouffrant dans la ruelle depuis la grande allée. L'évolution leur à donner de meilleurs sens d'une manière générale, avant que les pieds se suppléant aux yeux, le nez particulièrement a su augmenter ses capacités. Et cette personne, cette femme, sentait le sel à plein nez ! Mais il y avait une seconde odeur de charriée par le vent, un truc étrange. Qu'elle ne connaissait pas plus que celle du sel ! Ce qui l'intriguait, ses odeurs étaient peut-être dû à une alimentation différente ? Un mode de vie différent ? Elle n'en savait rien mais aurait bien goûter un cadavre à la même odeur. C'était assez somptueux, ce qui se mêlait en sous marque à cette forte odeur de salaison. Bref, la courageuse s’avançait vers elle, entamant une discutions, son cœur plein de doute, d'incertitude, surtout après s'être rapprochée : bizarre.

Elles parlait la même langue ! Voilà un point positif, quoi qu'elle s'en doutait en entendant les au-secour et autres pleurnicheries de gens lâches. « Je.. » elle marqua une hésitation, s'approchant d'un pas pourtant. Sa voix étant assez faible à l'image de son corps présentement : « Je suis Sya, de l'autre extremité de la fosse. » dit-elle, toujours persuadée d'être dans la fosse. Elle, elle avait bien dis que ce n'était pas commun comme pratique, après avoir parler de sa nourriture, dont elle avait toujours un bout de main dans la main. Leur communauté semblait bien nombreuse et vivace, ils ne devaient pas manquer de nourriture, voilà pourquoi elle s’insurgeait si l'homme était vivant : « Non, bien sur que je ne mange pas de vivants, qu'elle idée ! » ca l’énervait même un peu qu'on puisse penser qu'elle bouffe des vivants, mais sa colère, un poing serré, se terminait par une pas de coté, la tête qui tourne, elle avait bien faillit tomber. Le cadavre plein d'alcool lui fit tourner la tête... Elle n'était pas ivre, mais, pas loin.. Elle tendit la main libre, desserrée, vers l'inconnue qui ne c'était pas encore présentée, en signe .. D'amitié ? « Pourquoi les autres me fuient ils ? »
Kaitlyn N. Bloodking
Cursed Pirate

avatar

Messages : 8
Messages RP : 5
Comptes RP : Fang, Angeal, Wiljhem, Logan, Balthier, Lorelei et Obsidienne
A ÉTÉ POSTÉ Sam 13 Mai 2017 - 12:55

Eh bien j’étais tombé sur une fille vraiment pas commune ça c’était évident. Je n’aurais jamais cru qu’en traversant cette foule apeurée je me retrouverais face à une jeune femme d’a peu près mon âge squelettique et avec du sang partout signe qu’elle était un peu cannibale. Je dis ça, parce que le corps du SDF à côté avait des morceaux en moins. En tout cas, on aurait dit qu’elle avait pas mangé depuis de nombreux jours vu comment elle était anorexique.

Elle était aveugle apparemment vu ses yeux presque décolorés, mais quand je m’approchais d’elle, elle tourna sa tête vers moi sans hésiter comme si quelque part, elle me voyait malgré ses yeux. Vraiment chelou et limite flippant, mais je n’ai peur de rien et c’est pas une fille qui a l’air d’un cadavre qui me fera changer ma façon de faire. Bon l’esprit qui me suivait me mettait bien sûr en garde, mais il le fait bien trop tard comme d’hab alors je l’ignore c’est le mieux que j’ai à faire de toute façon.

C’est le pire des mépris l’ignorance j’espère que tu le sais.

J’haussais les épaules l’air de dire rien à battre et me reconcentrais sur la personne concernée. Je lui parlais histoire de savoir à qui j’avais affaire et après s’être in tantinet rapprochée, elle commença enfin à s’exprimer et je souris. Bon au moins elle sait parler audiblement. Elle se présenta et la fin de sa phrase me rendit assez confuse.

L’autre extrémité de la fosse ? C’est quoi la fosse ?

Je me retournais bien vite vers les gens présents et m’exprimais devant eux.

Dites moi vous connaissez la fosse ?

Une femme s’avança vers moi et haussa la voix afin de se faire entendre par-dessus les messe basses des autres.

On a rien qui s’appelle comme ça dans les environs.

Bien disposez maintenant y a rien à voir je m’occupe de la miss derrière moi.

Après plusieurs grognements d’indignation les gens finirent par débarrasser le plancher.

Bon il semblerait qu’il te soit arrivé la même chose qu’à moi Sya. Je suis Kaitlyn apparemment ont a changé de monde, on est plus dans celui qu’on connaissait.

Tandis qu’elle avait encore un bout de main en main elle finit par dire que non l’homme qu’elle mangeait n’était pas vivant quand elle avait commencé à se sustenter. Ok c’est déjà ça.

Ton monde est assez étrange, dans le mien comme dans celui-ci apparemment, voir quelqu’un manger même le corps mort d’un autre humain n’est pas très bien vu d’où le fait que tu leur fait peur. Mais si tu dis qu’il était déjà mort je te crois. Autant qu’il serve plutôt qu’il reste à pourrir dans un coin de rue.

Tu n’es pas sérieuse Kait ? Elle mange un corps humain là !
Et alors c’est peut-être bon ? dis-je en tournant la tête vers Maverick oubliant que Sya ne pouvait pas le voir ni le sentir normalement vu que c’était un esprit.

D’où le fait que je passais bien souvent pour une folle, mais je ne m’en souciais guère. Je serais ensuite la main qu’elle me tendait et souriait.

Tu devrais venir avec moi, tu as besoin de soin, et d’un bon bain bien décapant aussi. Et je vais t’apprendre à manger autre chose aussi qui peut être tout aussi bon qu’un cadavre j’en suis sûre. Tu as l’air faible tu as besoin d’un peu de repos égalementje pense.

Et si elle te refile une maladie ?

La fermes Maverick.

Tu viendras pas te plaindre quand tu choperas une connerie comme le scorbut.

Je soupirais exaspérée. Cette femme avait besoin d’aide donc j’allais l’aider qu’il le veuille ou non. Elle n’est clairement pas de ce monde, elle est faible et perdue donc comme je suis pareil, autant qu’on s’entraide.

Alors que choisis tu ? Tu me suis tu pourrais en profiter pour me raconter un peu ton histoire aussi ? Je suis curieuse d’en savoir plus par rapport à cette fameuse « fosse ».
Sya Naegi
Aréneuse

avatar

Messages : 9
Messages RP : 5
A ÉTÉ POSTÉ Sam 13 Mai 2017 - 20:31

La femme en face d'elle ne connaissait pas la fosse et elle le ressentit dans son incompréhension qu'elle dégageait, les ondes de son pouls et sa façon de se retourner pour demander l'avis des autres. Ce qui jeta un froid dans l'assemblée, bien qu'une femme, le cœur vaillant et remplit d'excitation, se dégageait du lot. Elle aurait fait aréneuse, elle ! Sya en frémit d'envie de l'affronter ! Il était temps qu'elle reprenne l'entraînement d’ailleurs, si ici la société vivait avec assez de cadavres. Il devait bien y avoir un boulot taillé pour elle ici, non ? Ou au moins un truc lui permettant de se battre librement. Celle qui s'était avancée avait indiqué de rien à voir de 'comme ça' ! Pfeuh... Donc ils nommaient l'autre bout de la fosse d'une autre manière ? Elle tournait son attention sur celle plus proche, d'on l'égo et les certitudes semblaient quelque peu regonflés. Rien de mal à cela quand on est en détention des réponses sur un sujet en cours d'explication. Sa confiance en elle lui permis d'imposer un départ aux gens restés. Si certains s’exécutèrent bien vite, bien trop effrayés pour rester plus, d'autres eurent un instant de grognements, mais s’exécutèrent, pensant probablement se trouver face à un représentant de l'ordre. Car s'ils étaient agacés, ils sentaient de la peur à ne pas obéir. Et pas que de la peur envers le « zombie ».

« Kaitlyn ? » son nom sonnait pourtant comme ceux de la fosse. Sa langue teintait aussi comme celui de chez elle. C'était étonnant et son explication ne tenait pas debout. Mais elle ne sentait aucun mensonge ni aucun doute. Toute fois, la déclaration d'après présentation la laissait pantoise. Elle justifiait alors, en réponse à sa question, pourquoi es gens avaient peur, parlant de sa nourriture, les yeux pâles de l'aveugle s'arrondirent un peu, ses fins sourcils essartés de surprise : comment pouvait-on trouver cette pratique étrange ? C'était, inconcevable pour elle qui n'avais jamais RIEN connu d'autre à manger. Sinon de la terre et sa ne nourrissait pas son homme. Tout juste cela pouvait-il accompagner un bon jambonneau d'humain. Mais, elle justifiait une certaine compréhension. Ce n'était pas ca, elle ne comprenait pas, Sya se ressaisit, reprenant une expression plus simple et plus sur d'elle aussi, la main tendue. Et elle ajoutait même que c'était peut-être bon en regardant ailleurs. Sya opina positivement, toujours un peu surprise : Mais celui-ci était dégoûtant. »

Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait regardé ailleurs mais s'en contre fichait comme d'un détail, elle ne pouvait s'adresser qu'a elle puisqu'elles n’étaient plus que deux ici. Elle avait bien envie de rire à propos du fait que le cadavre était dégoûtant mais, forcément, elle n'en avait pas forcément l'énergie. Un sourire se plaçait de lui-même sur son visage. Restes d'une humanité perdue depuis dix mille ans de fosse puisque leurs yeux ne détectent rien de ceci. Honnêtement, elle ne ferait jamais goûter à personne pareil repas de seconde zone. Jamais elle n'avait bouffer de trucs aussi dégoûtant. Et y pensant sans plus de réponse, la demoiselle en face continuait, proposant qu'elle la suive ? Oui, c'est vrai qu'il fallait penser à ensuite, si elle disait vrai... Les gens d'ici semblaient très bizarre, leurs pieds n’étaient pas directement au sol, leur cœur battait de manière différente et ils mangeaient donc « autre chose » ! Il ne fallait pas rester seul ici avec une compréhension de l'ordre de zero des choses. Mais une chose l'intriguait, enfin, une première avant qu'elle ne dise à quelqu'un de la fermer. Avec une certaine autorité qui la fit se tendre un peu.

« J'ai rien dit, et moi, c'est Sya. » dit-elle d'abord simplement. Peut-être avait-elle oublié son nom, elles venaient juste de se rencontrer, dans des circonstances un peu particulière ; Je me demande ce dont tu parles, quand tu dis 'bain'. Probablement un truc de ton monde. » dit-elle d'abord, le lavage à sec étant de mise dans son monde pour gérer la ressource qu'est l'eau. Hochant la tête elle ajoutait : « Je ne tient pas particulièrement à manger 'autre chose', mon alimentation me convient, nous n'avons que ca à manger, d'où je viens. Je ne pense pas que nous soyons adaptés pour manger d'autres 'choses' même si je n'ai aucune idée de ce dont tu parles. » n'avait elle pas dit qu'elle serait intéressée pour en savoir plus ? Voilà donc qui commençait bien. Elle refit donc un oui de la tête avant de tousser dans sa main, une belle gerbe de sang, probablement le sang de son repas et pas le sien mais rien ne le prouvait. « Je viens, tu as l'air plus douée que moi, pour survivre ici. »

Elle s'approchait alors d'un grand pas pour combler le peu d'écart qui leur restait et vint renifler son cou : « Mais je suis aussi curieuse d'en savoir plus sur toi, tu as une drôle d'odeur que j'aime beaucoup ! » et alors qu'elle reniflait, son regard partit vers le fantôme, son regard froid parus un instant capable de voir quelque chose, mais, rien, l'odeur d'algue devait être dû à l'air ambiant de se monde. Elle reprit une position normale, non, elle n'allait pas la mordre, même si elle l'aurait bien léchée pour goûter. Même chez elle, c'était très déplacé et plutôt de l'ordre de l'intime. Mieux valait avoir quelqu'un ayant un bon goût et une bonne odeur comme époux. Bien que le choix revenait aux parents des deux partis et non aux deux plus concernés. Bref, il fallait maintenant trouver un lieu ou se soigner, se reposer et prendre un 'bain' et cela, sans sous. Voilà qui s’annonçait difficile par la chef de ce petit groupe.
Kaitlyn N. Bloodking
Cursed Pirate

avatar

Messages : 8
Messages RP : 5
Comptes RP : Fang, Angeal, Wiljhem, Logan, Balthier, Lorelei et Obsidienne
A ÉTÉ POSTÉ Mer 17 Mai 2017 - 15:37

Bon après avoir su que ma nouvelle camarade si je puis dire ça comme ça n’était pas de ce monde, je dispersais la foule. Les gens comme ça curieux des choses m’énervait parfois. Malgré leur peur ils étaient là agglutinés comme des vers sur un morceau de bidoche en décomposition. Même si certains d’entre eux grognèrent, ils partirent quand même une fois que je leur eu lancé un regard noir l’air de dire faites pas les cons vous allez mal finir. Je savais me faire respecter quand il le fallait même si celui qui devrait le plus me respecter était celui constamment avec moi.

Je te respecte Kaitlyn, sauf que ce n’est pas par la peur que tu arrives à me soumettre, mais parce qu’au fond de toi t’as un cœur d’artichaut.

Chut bon sang ! Je ne suis pas une tendre, ou peut-être un peu, mais je supporte juste pas l’injustice c’est différent !

Pas à moi jeune fille, nous sommes liés je te rappelle.

Je grommelais dans ma barbe avant de retourner mon attention sur Sya. Elle paraissait assez étonnée que son régime alimentaire ne soit pas commun, mais en même temps, je ne connaissais pas d’endroit où langer des cadavres étaient communs. Les seuls à faire ça c’était les rapaces ou autres animaux charognards dans le même style. C’était la première fois que je voyais un humain manger un corps. C’était un peu dégoûtant comme ça, mais qui sait ? Quand Maverick me fit par du fait qu’il n’était pas d’accord qu’importe ? Après tout le goût était peut-être pas aussi terrible que la vue et l’odeur le suggérait ?

J’attrapais la main de Sya pour la lui serrer en salutation vu qu’elle me l’avait tendue, et elle confirma que pour le coup, le goût était pas terrible. Il avait une sale tête en même temps. Elle souriait par la suite. Etait-elle perdue dans ses pensées ? Bien possible.

Elle est juste folle à mon avis, après tout bouffer des cadavres c’est complètement dément comme régime alimentaire.

Tu ne vois pas assez loin Maverick, c’est peut-être plus compliqué que tu ne le penses tu n’as pas toutes les informations.

Puis après un soupir face à la tête de Maverick je me retournais de nouveau face à Sya. Je lui demandais par la suite si elle voulait me suivre pour découvrir ce monde avec moi. Après tout, plus on est de fous et plus on rit. Bien sûr Maverick ramena sa fraise, mais j’eus tôt fait de lui dire que je me fichais de son opinion pour le coup, j’étais très curieuse d’en savoir plus sur cette fille alors je verrais plus tard pour les remontrances de papa.

Hey ! Je suis pas si vieux, je n’ai que 1500 ans, c’est la fleur de l’âge pour un esprit.

Et c’est de l’ordre d’une momie pour les humains donc t’es vieux et tu la fermes. Maverick croisa les bras somme toute vexé au premier abord et je pus donc totalement me concentrée sur ma camarade qui m’interpela sur le la fermes de plus tôt parce que oui j’avais oublié de penser plutôt que de parler à vive voix d’où le fait qu’elle m’ai entendu.

Désolé, c’est compliqué, je t’expliquerais plus tard, mais c’était pas contre toi Sya. Pour ce qui est d’une autre nourriture, on verra par la suite. Je ne suis pas sûr que des cadavres s’amoncèlent à tous les coins de rue, mais sait-on jamais. Pour la survie, on va dire que je sais m’adapter, même si pour moi il n’y a pas assez d’eau à l’horizon.

En parlant je n’avais pas vu qu’elle avait comblé l’espace entre nous deux et qu’elle reniflait mon cou.

Je te rappelle que je suis vivante donc évite de me sentir comme si t’allais me bouffer c’est flippant lui dis-je tandis que Maverick eut une réaction bien plus violente enfin si on peut dire vu qu’il n’est pas malléable.

Il lui traversa le corps et la fille pris un bain en dix secondes chrono. Enfin un bain, c’est vite dit, elle était tripée et sentait l’algue maintenant. L’eau de mer c’est pas forcément très propre quand on y pense.

Je te présente Maverick. Il s’agit de la personne avec qui je parle de temps à autre, mais que tu ne vois pas. C’est un esprit lié à moi, car je suis maudite et comme il n’a pas l’air de trop t’apprécier pour le moment et que tu lui as fait peur en t’approchant trop près de moi, il t’a traversé. Et comme il est trempé jusqu’aux os comme moi et bien tu viens de prendre un bain d’eau de mer.

Bon vu notre état le mieux était de trouver une auberge pour la nuit afin de nous soigner, nous restaurer et nous reposer. On verrait demain comment on aviserait. De toute façon, ça ne servait à rien de se précipiter pour le moment, le mieux à faire était peut-être de nous renseigner un peu sur l’endroit où l’on était.

Suis moi on va aller dans une auberge où je ne sais quoi histoire qu’on se repose et si on nous accepte pas ben on dormira à la belle étoile.
Sya Naegi
Aréneuse

avatar

Messages : 9
Messages RP : 5
A ÉTÉ POSTÉ Mer 17 Mai 2017 - 21:48

L'horizon, un mot employé surtout dans des histoires qu'on raconptent lors des fêtes. Ce mot, vieux, plein de sagesse et de mystère, était devenu incompréhensible dans son monde. L'horizon... Il implique du soleil, de vastes étendues et, d'avoir encore la vus. Tant de choses qu'ils n'avaient pas, ou peu. Mais ce qui étonnait le plus Sya, c'était la mention de l'eau. Elle impliquait, de vastes étendues d'eau. D'ailleurs, elle était mouillée et sentait aussi l'humide. En plus d'un grand nombre d'odeur inconnues comme les algues ou le sel. Si son monde était à se point rempli d'eau, alors, Sya avait un monde de roche. Donc, se monde devait avoir un autre élément. Un monde d'air serait embattent. Un monde de soleil, oui, ca se serait bien ! Elle pourrait rester au soleil au moins, deux, ou deux heures dix d'affilée ! Elle c'était de nouveau perdue dans ses pensées. Ce n'était pas très habituel, pas à ce point. Probablement sa faiblesse actuelle, on voyait encore ses muscles dessinés sur ses bras mais ils étaient si malingre et entaillés de partout, presque autant que ses jambes. Ses vêtements en chaire humaine étaient aussi en piteux état et ses poches sous les yeux, bleutée, ne rendait pas son premier abord facile. Ni Sa concentration. Aussi était-elle venue presque instinctivement la sentir. C'était, plutôt amical chez elle. Mais l'autre femme semblait pas du même avis.

Pas le temps de répondre ni de réagir, l'odeur d'algue, cette odeur inconnue jusqu'alors et sur laquelle elle ne pouvait mettre de nom devint soudain insupportable. Un frisson parcouru son échine et empli son cœur d'effroi tandis qu'elle se retranvait transit de froid, trempée. Les yeux écarquillés, elle se saisit dans ses bras, les dents serrées pour ne pas hurler. Le sel de l'eau de mer lui brûlant ses innombrables plaies, et les désinfectant au passage aussi. Elle eu les explications du pourquoi du comment, même dans son monde ou l'obscurité est la norme, l'on parle d'esprit. Entonnement pour une fosse à milliards de milliards de cadavres, ils n'en ont jamais trop eu. Les morts hantent les lieux de leur décès et ne reste que rarement attaché à leur dépouille. Aussi, la fosse aurait presque pus faire office de lieu saint. Si le peuple qui y résidait n'était bien vivant et ne comptait ses propres morts. Mais elle n'y avais jamais cru. Kait' se moquait d'elle sur le changement de monde et sur le fantôme ou bien était-ce là encore une norme différente celons les mondes ? Au moins, elle comprit ce qu'était un bain, même si chez elle, on appelait plutôt ca un vol. Aussi se sentait-elle presque coupable d'être remplie d'eau.

« Non ! » dit-elle quand elle prit donc la décision après son explication, d'y aller. Non, Sya ne la suivrai pas. Pas dans l’état en tous les cas. Elle avait des rougeurs au visage, étonnant vus sa pâleur. « Il y à des gens là-bas, si on nous remarque, on vas nous tuer pour avoir voler de l'eau ! » criait-elle avec des larmes aux yeux, toujours pas totalement convaincue par toutes ses nouveautés, « Je suis pas une voleuse, j'veux pas être embarquée là-dedans. » Oui, là elle avait la gorge nouée par des larmes et les séchait d'un revers de sa main trempée « Je veux retourner chez moi. » malgré se désire, il n'était pas totalement formulé, elle voulait que son père soit encore vivant, que la fosse regorge de nourriture. Ne forçant pas les autres à devenir cannibale. Elle se retournait dans la direction de l'odeur et sa voix changeât soudainement du tout au tout : « Et je ne permet pas à un vieux fantôme qui pue, de me traverser sans prévenir ! » Elle avait hurler ça tout en balançant un bon gros direct dans la direction du fantôme. Mais sans savoir précisément, il serait facile pour ce dernier d’éviter, et inutile aussi de le faire vus que pas tangible. Puis suivis un enchaînement de coups de poings qui auraient pus être terrifiant si elle avait été en meilleur état. Quoi qu'avec sa gueule on aurait cru voir un zombie-fighter.
Kaitlyn N. Bloodking
Cursed Pirate

avatar

Messages : 8
Messages RP : 5
Comptes RP : Fang, Angeal, Wiljhem, Logan, Balthier, Lorelei et Obsidienne
A ÉTÉ POSTÉ Lun 22 Mai 2017 - 13:55

Cette fille était vraiment très différente des gens que j’avais côtoyer jusqu’à maintenant. Elle n’agissait pas de la même manière et avait des coutumes bien différentes des miennes. Pourtant je sentais qu’on n’était pas si différente que ça. On pouvait bien s’entendre à mon sens, même si Maverick était bien plus réservé par rapport à ça voir pire. Il n’avait pas l’air de faire confiance à la jeune femme voir il ne pouvait pas la voir non plus, et ça se vit assez rapidement en plus.

Sya eut le malheur de m’approcher d’un peu trop près. Elle me reniflait, je ne sais pour quoi, mais étant aveugle, son odorat était peut-être une chose qu’elle utilisait pour identifier un peu plus les gens. Même si j’eus un mouvement de recul face à ce geste traversant mon intimité, je comprenais qu’elle voulait peut-être me connaître un peu mieux. Sauf que Maverick n’était pas du même avis et vu qu’il avait eu peur sa première idée fut de la traversée de la tête au pied.

Autant dire qu’elle prit un sacré bain en quelques secondes. Cela ne lui ferait certes pas de mal, mais ça avait dû la surprendre, ne s’attendant pas du tout à ça. Au moins, ses plaies seraient désinfectées avec le sel. Mais je devais bien avouer qu’à côté de ça je commençais à avoir froid, donc elle allait sûrement se les geler autant que moi.

Bref, tandis qu’elle se tenait les bras pour se réchauffer comme elle le pouvait, je me dirigeais vers une auberge. Mais je m’arrêtais bien vite quand elle hurla non et le pourquoi elle ne voulait plus me suivre.

Peut-être que dans ton monde tu n’as pas énormément d’eau, mais ici c’est différent, c’est un consommable utilisé tout le temps. Ce n’est pas un vol d’avoir de l’eau c’est juste normal. Tu crois vraiment que les gens n’auraient rien dit en me voyant tripée de la tête aux pieds si ce n’était pas le cas ?

Après tout c’était vrai, si l’eau était vraiment aussi rare ici que chez elle, les gens n’auraient pas vraiment apprécié que j’arrive gaugée et ils m’auraient certainement demandé d’où je venais et pourquoi j’étais mouillée. Elle pleurait genre quelques secondes avant de finir par s’en prendre à Maverick verbalement puis en essayant de le frapper. Maverick la regardait les bras croisés d’un air blasé.

Je ne pues pas plus que toi le cadavre ! Nan mais c’est quoi ce respect des jeunes aujourd’hui ?! Dans tous les cas, tu peux y aller t’es pas prête de me toucher la bigleuse dit-il en ricanant.

Je m’approchais de Sya et lui souriait gentiment avant de mettre ma main sur son épaule.

On retrouveras ton chez toi un jour, t’inquiètes pas. En attendant, Maverick dis qu’il est honorer d’avoir un tel adversaire.

Kaitlyn ! Ce n’est pas ce que j’ai dit !

Je le regardais l’air de doute rien à battre et me reconcentrait sur Sya lui caressant doucement le dos pour qu’elle se calme.

Il faut te faire une raison tu n’es plus dans ton monde actuellement il va falloir que tu t’adaptes à ce nouvel environnement. A nous trois on devrait pouvoir réussir à s’en sortir tu crois pas ?

Sya Naegi
Aréneuse

avatar

Messages : 9
Messages RP : 5
A ÉTÉ POSTÉ Mar 23 Mai 2017 - 9:11

Elle disait vrai, sur de nombreux points, et, cela se confirmait par les dernières paroles sur l'eau. Mais, c'était plus fort qu'elle, toute sa vie elle avait vécu dans la privation de ressources vitales, c'était, difficile... D'accepter qu'elles soient abondantes et qu'elle ne soit pas truande dans le cas présent. Son cœur balançait entre dégoût d'elle-même, peur, honte, et, pire que tout, une certaine excitation qu'elle n'avait jusqu'alors ressentie que dans l'arène. C'était horrible de sentir « ca » dans le cas actuel. Tout était à cause de cet espèce d'abrutis de fantôme qui pue et qui devait être vieux, elle en était certaine : il n'y à que les vieux qui puent à ce point même si l'odeur n'avait rien à voir. Ouai, cet abrutis allait le payer, ses poings allaient en finir de sa masse invisible ! Même s'ils devaient se tremper encore un peu plus et, elle oublierait un instant les douleurs du sel sur ses plaies. Ses poings volèrent donc, sans jamais trouver le corps de l'autre abrutis, quel lâche ! Ordure ! Qu'il vienne au corps à corps s'il l'osait ! Elle arriverait bien à l’assommer ou ne serait-ce qu'à le toucher ! Ses coups allaient donc dans le vide, balayant l'air et rien d'autres. Au moins, elle ne refroidissait pas son corps en agissant ainsi.

Puis, Kait' repris la parole, sur son chez elle qui la firent se stopper après un dernier coups, elle respirait fort, tout en ayant contrôler sa respiration : signe évident de grande faiblesse physique, elle ne tiendrait pas longtemps debout à ce rythme. Les dents serrées, le nez scrutant l'air pour trouver l'autre. Retrouver son chez elle hein ? Elle se forçait à sourire, songeant qu'ils seraient tous morts d'ici là... Merde alors, elle ne servait à rien ! Fuir, oui, elle avait fuis, laissant son père crever, bouffer par des fous. Et avait abandonnée tous les autres. Se sentant tellement nulle. Son sourire s’élargit un peu lorsque la jeune femme avait dit quelque-chose de plus : en fait elle aurait pus distinguer le mensonge sur se coup mais était trop faible pour y prêter attention. La main dans son dos, lui fut terriblement réconfortante, alors que ce n'était qu'un geste simple, aussi, elle reprit consistance pour répondre tout en soufflant fort « Ouai, il est pas mal non plus... » fallait reconnaître ce qui était, elle ne l'avait pas touché une seule fois. « Mais je l'aurai, la prochaine fois. »

Elle tournait son visage vers sa nouvelle amie « Bon, allons trouver cette 'auberge' dont tu parles » fit-elle en ramassant la veste du clochard mort pour se sécher, ce qui fit tomber quelques sous des poches de se dernier, chose dont Sya se ficha totalement, n'ayant pas de pareil système monétaire dans son monde « Les gens transportent vraiment tout et n'importe quoi sur eux. » fit-elle simplement remarquer tout en se tournant vers l’accès à la rue principale, avec la veste elle aurait un air malpropre et sale mais au moins elle paraissait plus humaine, moins cadavérique avec la carrure donnée par l'épaisse veste. Ne sachant pas ce qu'était une auberge elle ne servirait à rien pour en trouver une cela-dit, elle s’extasiait de la masse de gens ici : C'est fantastique, une ville avec autant de monde ! Pourtant les rues n'étaient pas si peuplées mais elle sentait les gens alentours dans les bâtiments, aussi à un moment tendit elle le bras, l'index dressé : tout au bout de cette rue, il y à même un bâtiment avec au moins trente personnes qui y dorment ! C'est fou !! »
Kaitlyn N. Bloodking
Cursed Pirate

avatar

Messages : 8
Messages RP : 5
Comptes RP : Fang, Angeal, Wiljhem, Logan, Balthier, Lorelei et Obsidienne
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 1 Juin 2017 - 15:13

Je n’arrivais pas à bien cerner ce que Sya pouvait ressentir sur le moment. Elle devait être quand même bien confuse au final. Elle apprenait qu’une ressource qui était très rare dans son monde était commune dans celui-ci. Si elle connaissait le mien elle s’arracherait sûrement les cheveux, car de l’eau chez moi, y en avait et pas qu’un peu. Mais bon, c’était sûrement mieux pour le moment de ne pas lui dire ou alors vraiment si elle se pose la question. Après tout, c’était assez bizarre que je sorte de nulle part trempée de la tête aux pieds, je dois bien le reconnaître.

Bref, par la suite j’essayais de la réconforte tout en mentant sur ce qu’avait dit Maverick et elle parut savoir que c’était faux, mais joua le jeu.

Maverick éclata de rire face aux nouvelles paroles de la jeune fille qui combattait face à lui.

Eh ben elle est optimiste celle-ci. Si elle arrive à me toucher un jour je lui tire mon chapeau, mais c’est pas demain la veille qu’elle y arrivera.

Il dit que t’as de l’espoir de vouloir ne serait-ce que le toucher, mais qu’il a hâte de voir ce que t’as dans le ventre.

Maverick ne dit rien et en même temps je n’avais pas dit vraiment de mensonge, même s’il n’avait pas dit ça, au final il serait bien content que cela arrive. Il aimerait pouvoir être tangible de nouveau. Le fait d’être lié à moi, mais de ne pas pouvoir profiter d’une enveloppe corporelle le faisant vraiment exister le peinait. C’est clair que ça ne devait pas être facile, mais on trouverait bien une solution à ce problème en temps voulu. Peut-être que si on arrivait à briser notre lien il serait possible pour lui de se réincarner ? Ou alors pourrait-il s’immiscer dans le corps d’un cadavre ? C’était une hypothèse qu’on avait jamais tentée quand j’y pense. Je le regardais lui, puis le cadavre à moitié bouffer par Sya.

Je t’arrête tout de suite, n’y pense même pas. Je veux bien essayer te théorie, mais pas avec ce cadavre putride à moitié en décomposition et qui a en plus été à moitié ingurgiter par l’autre folle. C’est niet ! dit-il en croisant les bras.

J’haussais les épaules l’air de dire tant pis le prochain coup et me recentrais sur ma camarade. Celle-ci pris la veste du cadavre tandis qu’elle avait fini par dire oui pour l’auberge. Bon on verrait si on pouvait dormir à l’œil ou non mais je n’étais pas très confiante. C’est là que je vis que des trucs tombaient des poches de la veste qu’elle avait chopé.  Il semblait que c’était de la monnaie d’ici, sauf que l’état des pièces laissaient à désirer donc autant dire que ça ou rien c’était pareil. Je soupirais exaspérée.

Tandis qu’elle finissait de s’habiller de la veste crade, elle tendit soudain le doigt vers un bâtiment parlant du fait qu’il y avait beaucoup de gens qui dormait dans celui-ci. Ok comment elle pouvait savoir ça ?

Ok premier point, comment tu fais pour savoir qu’il y a autant de gens dans un bâtiment qui n’est quand même pas à côté ? T’as une vision à rayon X ou quoi ? T’as des pouvoirs spéciaux sinon ? Parce que ça c’est un truc que je ne pourrais jamais te dire. Si ça marche tout le temps c’est cool comme pouvoir t’es comme un radar. Tu détectes toutes les formes de vies ?

J’avoue qu’elle venait de m’intriguer au plus haut point avec ce truc.

Finalement, elle pourrait se révéler intéressante cette gamine… visiblement agacé de devoir admettre une chose pareil.

Heureusement la principale concernée ne l’entendait pas. Et dans ma bonté d’âme je ne lui répétais pas, mais je gardais cette phrase dans un coin de ma tête au cas où. Je me dirigeais donc vers le fameux bâtiment tandis que j’attendais l’explication de ma camarade. On arriva plus vite à l’auberge que je ne pensais et entrait rapidement avant d’en ressortir bien vite en soufflant.

Bon ils nous feront pas la charité, donc on va dormir à la belle étoile, mais pour cela je préfère qu’on s’isole dans un coin pas trop à découvert. Je ne sens pas trop cette ville. Je pense que la nuit elle n’est pas là plus sécurisante du monde, donc on devra mettre en place des gardes pour la nuit. On a de la chance par contre Mav ne dors jamais donc il pourra assurer la garde toute la nuit et s’il le faut je me lèverais pour botter les culs. En attendant, flânons un peu pour trouver l’endroit où nous dormirons cette nuit.
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Les premiers pas. [Avec Kait']
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liste des premiers ministres pressentis du président Martelly
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum