Aller à la page : Précédent  1, 2
 Les Grottes Hivernales
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 14 Sep 2015 - 21:56

Le combat ne durerait plus longtemps, bienheureusement pour Alphinaud qui n’avait absolument pas envie de rester muet et aveugle plus longtemps qu’il ne serait forcé de l’être. Il se préparait donc à envoyer cette pierre magique sur la bête – espérant quand même ne pas la rater, ce serait honteux et particulièrement inefficace – alors que July fonçait sur l’ennemi pour le cogner de toutes ses forces. Elle parvint à le frapper une fois quand bien même elle ne voyait quasiment rien devant elle, mais le second coup, qui fila alors qu’Alphinaud se donnait l’élan de lancer la pierre mystique, passa à côté de l’Ahriman.

L’œil démoniaque se fit finalement annihiler par le précieux cadeau que July avait offert à Alphinaud quelques secondes plus tôt, mais July, elle, n’eut pas un très beau présent… puisqu’elle était tombée sec dans les sources chaudes. L’eau lui sembla certainement bien bouillante comparée à la température extérieure ! Alphinaud avait en effet entendu une éclaboussure d’eau ce qui parut coller avec l’idée qu’elle était tombée dans les sources… Lorsque le voile noir couvrant ses yeux s’évapora, l’élézen eut confirmation.

« Tu avais si hâte de plonger à l’eau ? » Demanda-t-il avec une note d’humour qu’il se connaissait bien, à quelques pas de la moquerie et du sarcasme. Mais non, c’était un accident et July ne tarda pas à l’affirmer. Elle avait tenté d’attaquer l’ennemi avant qu’il ne succombe – il était bien mort et l’élézen pouvait le confirmer en voyant les sphères colorées s’élever dans le ciel. Du coup maintenant, la jeune femme était dans une situation bien embarrassante mais avec la condensation qui s’élevait dans les airs, il ne pouvait rien deviner outre sa tête qui s’élevait au-dessus de l’eau. Elle s’inquiéta à son tour pour lui, le questionnant sur sa santé. « Oui, vu que je peux parler à nouveau. » Il sourit suite à cette phrase, convaincu que de nombreuses personnes auraient pourtant été heureuses qu’il se taise.

July semblait plutôt bien se porter maintenant en tout cas. Elle pouvait voir, n’avait plus la peau qui se craquelait à vu d’œil pour finalement menacer de l’envelopper dans un cocon de pierre et le monstre était enfin détruit. Maintenant, c’était l’heure de prendre une pause et elle demanda à Alphinaud s’il voulait bien s’arrêter ici quelques minutes.

« Pourquoi pas ? C’est une pause bien méritée après cette course folle. »

Ce monstre les aura bien fait courir mine de rien ! Sale bête. Heureusement, il était enfin mort et ne provoquerait ni la terreur ni la mort sur son sillage dorénavant. Cependant, un souci pointait le bout de son nez… Ils ne pourraient pas décemment se baigner en étant habillé et pour le peu qu’ils se connaissaient, ils n’étaient clairement pas en position pour se permettre de peu se vêtir juste pour profiter des sources chaudes. Alphinaud savait toutefois qu’il pourrait toujours faire sécher sa tenue dans le temps de le dire une fois qu’il sortirait de là.

« Ne t’en fais pas pour tes vêtements, la magie pourra les sécher. Reste tel que tu es. » Autant dire qu’il préférait que ce soit le cas. Lui toutefois, il enleva au moins son manteau, ses bottes et ses gants. Il resta donc avec un haut bleu marin et un bas d’une couleur similaire avant de se glisser dans l’eau chaude qui lui parut rapidement revigorante après cette course effrénée dans la neige ! Lâchant un soupir de soulagement, il se laissa même aller à se défaire un peu de cette fichue tresse qui lui serrait les cheveux, laissant une cascade blanche lui tomber sur les épaules. Ça, c’était le bonheur !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 14 Sep 2015 - 22:15

Avait-elle si hâte de plonger à l’eau ? Oui mais elle aurait su, elle ne l’aurait certainement pas fait de cette manière autant le dire… Maintenant que c’était fait, elle ne pourrait plus revenir comme ça en arrière mais elle réfléchissait déjà à quelle façon elle aurait de sortir de là. Dans tous les cas, plutôt que de répondre à cette moquerie qui aurait tôt fait de laisser July boudeuse, elle lui demanda plutôt comment il allait afin de changer le sujet et savoir comment il se portait : s’il pouvait de nouveau parler, c’était sans aucun doute le signe qu’il allait bien mieux et ça laissa un sourire sur le faciès de l’adolescente qui se mentionna mentalement que c’était tant mieux.

Face à ces sources chaudes, il devait admettre que ce serait un repos bien mérité après une telle course folle et July en fut ravie tout en se disant qu’elle pourrait en profiter un minimum dans ce cas et davantage se détendre qu’elle ne pouvait le faire à l’heure actuelle. Elle lui répondit alors tout en se reculant un peu pour ne pas rester bêtement là où elle avait soi-disant plongée.

« D’accord, je me demande ça fait combien de temps qu’on est parti maintenant… » Parce que les sentiers en courant avaient été rapidement parcourus mais ça restait tout de même assez long pour que le ciel ne semble se couvrir… Peut être que le ciel de Zanarkand altérait le décor des lieux mais July jugeait qu’il devait pas être loin du soir… Et elle n’avait même pas mangé ce soir là… Enfin, elle avait bien mangé avant de partir donc ça devrait aller pour passer la nuit ici avant de repartir.

L’élézen lui demanda par contre de ne pas s’en faire pour sa tenue qui sécherait par la magie en un clin d’œil mais July devait admettre qu’il était peu agréable de garder cette chemise collante sur la peau. Et elle n’était pas non plus nue en dessous de ça puisqu’elle gardait des sous vêtements… Mais même si la jupe ne la gênerait pas, la chemise lui semblait détestable là. Ainsi, pendant qu’il se préparait à aller dedans, July lui répondit en retirant tout de même ce vêtement.

« Je vais quand même enlever la chemise… Je déteste lorsqu’un truc me colle à la peau. »

Alphinaud était averti comme ça et il ne risquait pas de tenter de lui mettre un truc qui la moulerait au moins. Mais ce n’était pas ce que l’adolescent prévoyait et il en serait peut être gêné… Davantage que July qui démontrait n’avoir aucune pudeur de son côté. Dès qu’elle eut retiré sa chemise, elle alla jusqu’au bord pour l’envoyer voler un peu plus loin sans se poser la question de savoir où elle arriverait, estimant que personne ne passerait entre temps et qu’elle la retrouverait plus ou moins sèche en sortant – Alphinaud pourrait la lui sécher qu’il avait dit.

Elle ne se soucia pas non plus qu’en allant vers le bord, elle sortait un peu de l’eau et donc qu’on aurait pu largement voir le soutien gorge beige qu’elle portait. Elle se retourna ensuite et put de nouveau s’immerger pour voir que son jeune allié avait détaché ses cheveux. Curieuse comme tout, elle s’était rapprochée en se disant qu’il avait bizarrement davantage l’air d’un gars de cette manière qu’avec les cheveux attachés derrière la tête.

« Ca te va bien les cheveux détachés, tu sais ? » Non, ce n’était pas pour le draguer qu’elle disait une telle chose en restant face à lui en plein centre de cette source. Elle se recula d’ailleurs pour aller jusqu’à une pierre dans son dos afin de s’installer ici. Elle s’assit dans l’eau pour n’avoir finalement plus que la tête qui sortait de là et reprit. « Tu n’as jamais pensé à les garder détachés ? »

Parce qu’elle ne l’avait jamais vu comme ça en dehors de maintenant et donc elle estimait qu’il ne le faisait que trop rarement pour que ça soit notable. Peut être question de combattre sans être gêné par ces derniers. Elle, elle pourrait bien parler puisque si elle n’avait pas sa barrette, elle aurait certainement les cheveux devant le visage et jusqu’à recouvrir même son nez !

En tout cas, c’était on ne pourrait plus agréable d’être ici et July pouvait sentir ses muscles se décontracter, elle pourrait même sentir ses forces revenir de plus en plus. Elle respirait profondément et sentait même une certaine fatigue la guetter si bien qu’elle reprit la parole pour éviter de sombrer dans le sommeil. C’était agréable mais elle se disait que ça serait aussi l’occasion de mieux connaître cet adolescent.

« Après être allé dans la ville qu’on va voir là, tu comptais aller ailleurs ? »

En gros, elle lui demandait s’il espérait faire autre chose après être arrivé à Zanarkand. La demoiselle leva la tête pour regarder vers le ciel. Il y avait surtout une grosse couche de nuage au dessus de sa tête et la faible lueur que le jour se couchant pourrait encore envoyer ici n’éclairait de toutes façons pas suffisamment cette grotte pour permettre de ne serait-ce que d’en observer les contours. Mais il devait y avoir un endroit d’où cette eau venait et s’écoulerait ensuite. Enfin, July s’y sentait bien et se cala dans un coin encore mieux pour elle puisqu’elle put presque s’y allonger. Sa tête reposait sur une pierre mais elle était plate, là où ses omoplates pouvaient sentir une légère montée redressant son buste et lui permettant de tenir dans une telle position sans couler. Elle restait à l'écoute d'Alphinaud par ailleurs, lui qui aimait parler, ça serait le moment !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 16 Sep 2015 - 10:47

Depuis combien de temps ils étaient partis ? Bonne question. Alphinaud jeta un coup d’œil vers l’horizon lorsque July posa cette question. Il ne saurait le dire, le soleil n’était pas prêt de se coucher à priori mais sa descente insinuait que l’après-midi avait déjà bien largement gagné du terrain. Pour sûr qu’ils ne pourraient pas redescendre le Gagazet avant que la nuit noire ne prenne son règne. Ce n’était pas tant grave ; Alphinaud ne craignait pas la nuit. Cependant, il ignorait totalement ce que la faune devenait en périodes nocturnes… Certains animaux sauvages sortaient uniquement la nuit, utilisant les propriétés nocturnes pour se camoufler dans les ombres et ainsi saisir leurs proies avec une aisance effroyable… Peut-être n’était-ce donc pas sérieux de voyager de nuit. Peut-être devraient-ils prendre une pause aux bordures de Zanarkand…

Quoi qu’il en soit pour le moment, ils faisaient une pause mais c’était aux sources chaudes. Alphinaud n’avait jamais eut le plaisir d’expérimenter ce genre d’endroit, quand bien même l’eau chaude rappelait un bon bain confortable après une longue journée de durs labeurs. Qui plus est, il était agréable de sentir l’eau circuler entre ses doigts maintenant qu’il n’était plus embêté de ses gants. Il les portait presque tout le temps, exception faite de lorsqu’il purifiait son être d’une bonne douche, ou lorsqu’il dormait. Chaque fois qu’il les retirait, laisser ses doigts venir frotter ses paumes lui faisait toujours un effet de renouveau. Comme le fait de laisser ses cheveux tomber sur ses épaules d’ailleurs ; mais les laisser détacher serait enquiquinant sur le champ de bataille et plus généralement lors des voyages.
Ce détail intriguait July d’ailleurs. Bien qu’elle retira sa chemise sans que l’élézen n’y accorde de l’attention – littéralement en fait, il ne regarda pas dans sa direction dès qu’elle mentionna qu’elle l’enlevait parce qu’elle n’aimait pas avoir quelque chose de coller à sa peau – elle affirma que les cheveux détachés, ça lui allait bien, avant de le questionner sur les raisons qui le poussaient à ne pas les laisser ainsi si c’était plus esthétique. Alphinaud sourit en baissant le regard. Certes pourquoi s’embêter à tresser ses cheveux chaque fois et à y mettre ce petit ruban bleu ? Il y avait bien des raisons, mais en voyageur expérimenté, le jeune homme ne pourrait qu’offrir la raison la plus évidente qui soit.

« C’est une question de confort et de pratique. » Ses cheveux étaient fins et délicats, ils voletaient au vent avec une facilité semblable à de la soie et il suffirait d’une petite brise pour qu’il se retrouve avec les cheveux devant le visage. Qui plus était, l’accessoire qui lui maintenait ses cheveux en place – la pièce métallique en forme de demi-lune – était aussi un symbole de sa famille et Alisaie portait le même dans l’autre sens, un signe qu’ils se complétaient au bout de la route, peu importe la distance qui les séparait… même un univers entier, ou une dimension différente. « Et aussi d’habitude. » Ajouta-t-il en souriant doucement.

Autant éviter de parler d’Éorzéa. Les conséquences pourraient être poignantes comme il s’en était souvent rendu compte.

Ses pensées étaient maintenant dirigées vers son passé, forcément. Alphinaud scrutait les remous dans l’eau en se demandant soudainement si cette copie de lui-même était vraiment comme lui l’était. Hydealyn avait dit qu’un nouveau Alphinaud dirigeait le Guerrier de la Lumière afin de sauver Éorzéa mais… Etait-ce le même ? Agissait-il comme lui ? Heureusement que July était bien éloignée et que la condensation couvrait une bonne partie de l’eau, sans quoi l’élézen aurait sûrement été trahit par un éclat d’inquiétude et de tristesse dans son regard.

Heureusement, July semblait toujours là pour reprendre la parole au bon moment et ainsi le sortir de ses réflexions. Il releva la tête en entendant la jeune demoiselle lui demander s’il comptait aller ailleurs lorsqu’il serait passé dans cette ville. Zanarkand ? Zanarkand n’était pas vraiment une ville à ce qu’il se souvenait. Enfin, oui, il fut un temps où c’était une cité… Enfin là n’était pas la question. Que comptait-il faire ensuite, donc ? C’était une bonne question, ça… Alphinaud leva le regard vers le ciel comme s’il y trouverait une quelconque réponse mais c’était bien sûr impossible.

« Je l’ignore… » Il se souvenait avoir entendu parler de quelque chose d’étrange à Bevelle. La curiosité l’avait d’abord poussé à venir voir Zanarkand, puisque c’était une ville ancestrale dans ce monde et qu’il désirait connaître la culture et l’histoire de l’univers où il avait posé les pieds. Mais ils avaient parlés de cette femme qui menaçait de tout détruire, une certaine sorcière, et inévitablement, Alphinaud avait pensé aux Ascients. Peut-être devrait-il se renseigner davantage à ce sujet… En commençant par le commencement, l’élézen retraça déjà les raisons de ce périple. « Je suis venu à Zanarkand en premier lieu pour visiter ce monde et en apprendre davantage sur son histoire. On raconte que c’est un lieu sacré. Je t’avoue cependant que je n’avais pas réfléchi à ce que je ferais par la suite. » Ce qui est plus qu’un tant soi peu handicapant. Il avait pensé faire demi-tour, retourner à Bevelle et repartir en ce sens pour visiter le reste du monde peut-être.

« Quant à toi, que comptes-tu faire ? Toi qui ne viens pas de ce monde, pourquoi es-tu venue ici en premier lieu ? »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 16 Sep 2015 - 15:59

Des sources chaudes, July connaissait de nom mais seulement de nom, elle n’avait jamais eu l’occasion d’aller au sommet du mont Da-chao pour vérifier s’il y en avait vraiment une mais plusieurs personnes avaient confirmés que c’était le cas. June avait déjà manifesté un certain intérêt à y aller, July s’y était farouchement opposé en disant que le voyage était trop dangereux pour en valoir la chandelle. Et regardez là maintenant… June l’aurait probablement claqué si elle l’aurait vu mais Alphinaud ne pouvait pas le savoir si bien qu’ils ne faisaient que de discuter de l’esthétisme du jeune homme à propos de ses cheveux. Il révéla que c’était surtout par pratique et confort qu’il préférait les attacher mais aussi par habitude qu’il ajouta pour terminer.

July qui gardait ses cheveux majoritairement dans les yeux pourrait bien parler maintenant. Elle eut d’ailleurs un sourire bien franc en l’entendant dire une telle chose mais elle n’ajouta rien du tout même si l’idée de lui dire qu’elle n’en était pas dérangée de son côté serait bien visible depuis le temps qu’ils voyageaient ensemble. Et encore, elle n’avait pas retiré la barrette qui lui permettait de sauvegarder au moins un de ses yeux de cette touffe blanche ! Le sujet fut détourné ensuite puisque July désirait savoir s’il avait des plans pour la suite mais ce n’était pas le cas. Il désirait en premier lieu venir à Zanarkand pour visiter mais ensuite, il ne savait pas trop quoi faire bien qu’il aurait des idées quand même. July n’en avait aucune de son côté et avait simplement suivi Alphinaud parce qu’il allait dans la même direction qu’elle. Mais la réponse qu’elle devait donner maintenant, c’était assez gênant dans un sens si bien qu’elle s’enfonça un peu sous l’eau avant de retourner à la surface.

« Te moques pas hein ? » Elle laissa une petite note de silence pour continuer ensuite en sachant bien qu’il devait se préparer à un truc stupide. « Je connaissais même pas Zanarkand avant de te rencontrer. Je suis arrivé dans une grande ville et j’ai choisi cette route en pif. Je pensais pouvoir arriver à l’autre ville où il y a un transporteur mais je crois pas que ce soit la bonne. » Elle laissa un léger rire se faire entendre avant de soupirer. C’était elle et son sens de l’organisation ça. « Mais j’étais partie avec l’idée de visiter tous les mondes avant de rentrer et tout raconter à ma sœur. »

Est-ce qu’elle avait seulement parlé de sa sœur à Alphinaud ? Elle ne le pensait même pas. Elle laissait beaucoup de mystère sur elle passer dans les oreilles de cet allié mais c’était surtout parce qu’elle était vraiment bien détendue. July n’était pas du genre à parler d’elle ou de sa famille pour se protéger et protéger les secrets qu’elle avait : c’était une manière de protéger June entre autre. Mais sitôt qu’elle se détendait, elle accordait bien davantage de confiance qu’en temps normal et Alphinaud pourrait s’en rendre compte. Néanmoins, elle était partie dans ses pensées, elle ne disait plus rien et Alphinaud devait lui aussi réfléchir. La détente de July alla jusqu’à un point tel qu’elle ne ressortit pas tout de suite de ses pensées et resta endormie dans les sources.

Alphinaud tenterait peut être de maintenir un semblant de conversation mais si tel était le cas, il se rendrait compte que July était déjà partie pour sa nuit en sautant le repas du soir ! Toute cette course poursuite l’avait sans aucun doute bien fatiguée et maintenant qu’elle pouvait relaxer, son corps la poussait jusqu’à s’endormir sans même qu’elle ne s’en rende compte. Pour sûr qu’elle ne l’aurait jamais fait consciemment avec une personne qu’elle connaissait aussi peu qu’Alphinaud…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 19 Sep 2015 - 14:34

Ces sources chaudes étaient particulièrement relaxantes et idéales pour se détendre et discuter un peu maintenant qu’ils étaient au calme. Cette course folle contre l’Ahriman avait eut de quoi les exténuer tous les deux, la soirée arrivait à grand pas et la fatiguait gagnait énormément de terrain. Toutefois, ce n’était pas l’heure de dormir et sûrement pas dans un endroit aussi saugrenu ; c’est pourquoi Alphinaud tentait au maximum d’entretenir la conversation.

A l’heure actuelle, la question était surtout de savoir pourquoi July s’était dirigée par ici. Etait-elle intriguée par la valeur historique des lieux ? Voulait-elle mettre les pieds sur une terre sacrée ? Désirait-elle enrichir son niveau culturel ou avait-elle un but plus sombre en ayant pour objectif par exemple de découvrir un quelconque trésor ? Rien de tout cela. Après avoir timidement demandé à Alphinaud de ne pas se moquer, la combattante lança qu’elle s’était lancée dans cette direction… au hasard. L’élézen haussa les sourcils en l’entendant. Elle s’était dirigé par là au hasard ? Elle pensait trouver une ville disait-elle, une grande ville avec un Transporteur, alors elle avait prit cette direction. Il n’y avait pas de quoi se moquer, même si c’était un peu inconsidéré… Toutefois July se rattrapa en disant que de toute façon, elle comptait visiter tous les mondes pour ensuite retourner chez elle et raconter ses aventures à sa sœur. Le jeune homme sourit en entendant cela.

« Je vois… Je crois comprendre que la ville que tu recherchais est Luca. C’est dans la direction opposée. » Il sourit avec une note d’amusement innocente mais rapidement, la conversation se tarit pour une raison somme toute évidence ; July venait de s’endormir. Comme ça, dans l’eau ? Il était vrai que l’eau chaude était très apaisante mais de là à s’endormir…

En remarquant que July ne répondait pas, l’érudit prit le risque de se lever et de se rapprocher d’elle pour en effet remarquer qu’elle s’était endormie comme une masse… Ce n’était pas une bonne idée de dormir dans un lieu pareil… Lâchant un soupir en s’apercevant qu’il devrait faire des efforts pour la sortir de là, Alphinaud entreprit donc de la soulever en faisant un maximum d’efforts pour ne pas poser ses mains où il ne fallait pas – non seulement il n’en avait aucune envie mais en plus, l’idée de se prendre un mange-pain par cette fille ne l’intéressait pas énormément au vu de la force dont elle disposait. Qui plus était, il était obligé de faire fi de sa tenue légère sur le haut. Heureusement, n’ayant aucun intérêt là-dessus, il lui suffisait de garder les yeux levés pour ne pas être distrait et pouvoir la déposer hors de l’eau.

C’est méthodiquement et avec délicatesse qu’il la posa sur le sol. Heureusement, la pierre ici était chauffée par les vapeurs de l’eau, sinon elle aurait eut de quoi se réveiller avec une sensation déplaisante sur la peau. Malgré sa grande fatigue – ce voyage avait été franchement épuisant – Alphinaud fit un effort pour faire appel à sa magie et sécher complètement la demoiselle, et lui aussi par la même occasion. Cependant, après cette opération, il fut complètement vidé de ses ressources. Soufflant un coup pour garder son esprit animé, il prit son manteau pour couvrir July et utilisa la chemise de la demoiselle – après l’avoir séché quand même – pour la plier et lui faire un oreiller. Bon… Ce n’était pas un lit de luxe mais au moins, elle ne dormirait pas dans l’eau et les vapeurs chaudes des sources sauraient la garder au chaud malgré qu’ils soient dans une montagne.

Quant à lui, il se préoccupa de nouer à nouveau sa tresse avant de s’installer assis contre une paroi rocheuse, à quelques mètres de July. Avec le peu qu’il lui restait de ressources mentales, il invoqua Carbuncle qui vint volontiers se blottir dans le creux de ses jambes lorsqu’il s’installa en tailleur. Son familier avait une certaine affection pour ces petits moments privilégiés et c’est avec bonheur qu’Alphinaud passa une caresse sur son dos avant d’également fermer les yeux. Il restait cependant en alerte et savait que Carbuncle le réveillerait au moindre souci…

Alphinaud se repose à la belle étoile.

Fiche modifiée !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 22 Sep 2015 - 16:27

En effet, c’était Luca que July cherchait mais elle ne connaissait même pas le nom de la ville en question donc elle ne pourrait pas répondre que c’était bien ça. Il ne s’était pas moqué d’elle autrement et c’était déjà bien rassurant d’un côté de voir qu’il n’était pas moqueur quoi qu’il avait joué sur les mots en mentionnant bien que c’était dans la direction opposée, comme s’il s’attendait à la faire réagir mais la demoiselle avait simplement fermé les yeux en souriant au devant de ce commentaire. Lourde erreur puisqu’elle s’endormit comme ça…

Alphinaud s’en rendit assez vite compte et il entreprit de la sortir de là en jugeant qu’elle pourrait finir la tête sous l’eau si elle ne faisait pas attention mais la demoiselle n’aurait pas bougé sans se réveiller si jamais c’était arrivé. Elle ne réalisa pas avoir été soulevée non plus, elle ne réalisa pas avoir été déposée et séchée, elle ne se rendit pas compte avoir été couverte du manteau de l’érudit et que sa chemise lui servait d’oreiller… Elle dormit comme une tombe jusqu’au matin suivant, comme quoi elle avait vraiment besoin de se reposer.

July émergea de son sommeil que lorsque l’éclat du soleil lui arriva dans le visage. Pour le coup, elle se demanda ce qu’elle faisait sur le sol mais elle ne pourrait pas dire que la fraicheur de la montagne était dérangeante vu la température qu’il faisait à côté des sources chaudes. Elle se redressa en repoussant sa couverture, le manteau d’Alphinaud, et réalisa toujours être en soutien gorge. En tournant le regard, elle put voir le jeune homme en train de dormir un peu plus loin ou peut être ne faisait-il que de somnoler et se réveillerait-il dans peu de temps. July sourit en voyant sa petite créature dormir sur ses genoux… Quoi qu’elle vit le Carbuncle ouvrir les yeux et la regarder fixement sans faire le moindre mouvement. Si ça se trouvait, c’était les yeux de mage à l’heure actuelle…

Ca n’empêcha pas July de s’étirer en restant assise sur le sol dur. Elle sentit son dos et ses bras craquer pendant qu’elle s’étirait de la sorte et ce n’était pas un mal compte tenu des courbatures qu’elle ressentait. Et ce n’était pas encore les jambes sur lesquelles July forçait à l’heure actuelle. En se souvenant de la veille, elle savait déjà qu’elle allait avoir mal aux jambes en tentant de se lever. C’était pourquoi elle restait assise pour l’instant mais elle ne resta pas inactive pour autant ; elle s’était retournée pour voir son oreiller de luxe et récupéra son vêtement pour simplement l’enfiler sans chercher à le refermer pour l’instant. C’était parfaitement sec et agréable à sentir sur la peau par la chaleur qu’il restait dessus.

Comme l’adolescente jugeait que son ami dormait encore, elle prit le temps de se réveiller correctement sans bouger de sa position. Elle retira sa barrette pour la replacer correctement et se retirer les cheveux de devant les yeux. Seulement à ce moment là, elle entreprit de fermer sa chemise et tenter de se relever mais le Carbuncle avait déjà disparu témoignant de l’éveil d’Alphinaud si bien que lorsque July eut terminé de reboutonner tout ça, elle leva les yeux pour le voir. Elle leva une main en guise de salut mais le fit de vive voix tout juste après.

« Salut ! » Evidemment, le fait d’ouvrir la bouche la fit bâiller mais elle se reprit. « Bien dormi ? »

Le passage difficile : July se redressa et sentit ses jambes craquer elles aussi sous son propre poids. Elle prit le manteau du jeune érudit et le lui tendit en gardant un sourire malgré les douleurs dans les jambes. « Merci pour le manteau. T’as pas eu froid sans ? »

Il avait dormi avec son carbuncle pour cette raison probablement mais ça n’empêchait qu’il pourrait avoir eu envie de le reprendre pendant la nuit aussi. July ne s’était en tout cas posé aucune question sur son accoutrement, sur ce que Alphinaud aurait pu faire ni même sur le fait qu’elle n’était plus à la position où elle s’était endormie. Ce n’était pas de la naïveté mais simplement une absence totale de conscience de ce qu’elle aurait pu faire la veille pour s’endormir comme ça. Elle avait aussi peut être une petite note d’inconscience quelque part sans que ça ne la gêne pour autant.

July se repose à la belle étoile

Fiche modifiée
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 28 Sep 2015 - 12:15

Alphinaud ne bougea pas d’un centimètre au courant de la nuitée, profitant de ce repos tout de même très bien mérité après cet enchaînement de combats contre divers ennemis tous aussi variés et enquiquinants les uns des autres. Cependant, ce serait mal connaître le jeune homme que de supposer qu’il ne se réveillerait pas aisément. Il était habitué après tout à guetter les alentours en gardant son esprit reposé, aussi lorsque July commença à se mouvoir pour se lever et se préparer à peut-être venir le réveiller sans aucun doute, Carbuncle disparut soudainement, laissant place à l’éveil de son invocateur. Celui-ci ouvrit les yeux pour remarquer une July souriante devant lui, visiblement requinquée quand bien même elle avait dormit sur un sol assez dur pour subir des courbatures déplaisantes au réveil…

Souriante et de bonne humeur de si bon matin, la demoiselle le salua avant de lui demander s’il avait bien dormi. Alphinaud se contenta d’acquiescer d’un mouvement de la tête, l’esprit encore ensommeillé mais tout de même suffisamment alerte pour réagir en cas de souci – bien qu’heureusement, il n’y ait pas de problème quelconque à l’horizon pour le moment. Il entreprit donc de se lever de sa position, non pas sans sentir avec désagrément une gêne notable dans ses jambes – en même temps, dormir en tailleur tout ce temps… Bref, une fois debout, il prit la peine de passer une main sur ses jambes afin de dégager les éventuelles poussières lorsque July lui ramena son manteau en le remerciant avant de demander s’il n’avait pas eut froid.
« Merci. Et non, ne t’inquiètes pas. » Lui qui pourtant était le premier à se plaindre au Coerthas parce qu’il n’était pas habillé convenablement pour un tel climat… Peut-être avait-il prit l’habitude ou, et c’était plutôt vers cela qu’il penchait, cette montagne était nettement moins froide que les terres gelées du Coerthas. « Des lieux bien plus froids existent là d’où je… » Il eut soudainement un blocage en sentant une douleur intense dans sa poitrine. Ah ! Oui… Il ne venait plus de là… Décidément… Le regard évasif, il pressa soudainement une main sur sa poitrine en attendant que la souffrance ne s’apaise. A ce rythme-là, July allait se demander s’il ne souffrait pas de troubles cardiaques tiens.

« Pardon. Je voulais dire… j’ai connu des endroits bien plus froids que cette montagne. » Il força un sourire avant d’enfiler son manteau et de le fermer convenablement. Il avait beau dire ça, il avait un peu froid quand même et retrouver son manteau fut plaisant pour son épiderme trop fragile. Il venait de Sharlaya quand même et là-bas, il faisait bien plus chaud. Il n’était pas vraiment un élézen fait pour vivre dans la fraîcheur. Quoi qu’il en soit, il esquiva rapidement le sujet en espérant que July ne reviendrait pas dessus, loin de vouloir expliquer pourquoi il avait si mal chaque fois qu’il parlait de son monde d’origine.

« Poursuivons donc notre route vers Zanarkand, qu’en dis-tu ? »

Sans plus de cérémonie, le jeune homme prit les devants. Il s’était bien sûr au préalable assuré qu’ils avaient tout ce dont ils auraient besoin pour continuer le voyage mais aussi qu’ils n’avaient rien oubliés. Ce serait tout de même bête que July égare son katana qui semblait si précieux pour elle, ou alors qu’il oubli de récupérer son grimoire si précieux… C’était son unique souvenir, en plus de Carbuncle, de ce monde d’où il venait, ce monde dont il n’avait même pas le droit de prononcer le nom, pas même dans ses réflexions… Un cadeau de son grand-père, la moitié de celui de sa sœur jumelle, des souvenirs égarés à présent, des choses dont il n’avait pas le droit de se souvenir. Hydealyn avait été suffisamment miséricordieuse pour lui accorder la vie sur un monde différent, il n’allait pas s’en plaindre… Mais parfois, ce fardeau était tout de même relativement lourd à porter, même pour une personne telle que lui.

Et avec tout ça, il en avait oublié les politesses, il n’avait pas même salué July et lui avait encore moins demandé comment elle se sentait. Autant dire qu’avec tout ça, son esprit s’était encore une fois emmêlé les pinceaux…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 28 Sep 2015 - 16:10

Si July avait bien dormi, c’était aussi le cas d’Alphinaud qui, malgré l’absence de son manteau, n’avait pas eu froid… Du moins, c’était ce qu’il mentionnait bien qu’il fut heureux de le récupérer, mentionnant dans le même temps qu’il faisait bien plus froid là d’où il venait mais il eut comme un malaise au moment de prononcer cette phrase. Inquiète, évidemment, July se rapprocha de lui en espérant que ça irait mais il se ressaisit bien vite en s’excusant et en terminant pour dire qu’il avait connu bien plus froid que cette montagne. Ce n’était pas une raison de lui faire peur comme ça mais elle ne revint pas sur le sujet qu’il avait une fois encore vraisemblablement ignorer volontairement et enterrer avant que l’adolescente n’ait le temps d’interagir avec.

Il se releva alors non pas sans que July l’examine d’un œil attentif pour s’assurer qu’il n’y aura pas de rechute ou quoi que ce soit qui signalerait qu’il risquait de s’écrouler une fois debout mais non. Il remit son manteau et se prépara à sortir en proposant d’aller de suite jusqu’à Zanarkand. Comme il avait demandé l’avis de la demoiselle, July acquiesça d’un signe de tête et se pencha pour récupérer son arme qu’elle remit à sa taille bien rapidement d’une attache rapide mais très serrée et très efficace.

« Oui ! On peut y aller ! »

Lui non plus il n’avait rien oublié et, donc, ils purent repartir de cette montagne, non pas sans ressentir les courbatures de la course de la veille. Dès qu’ils furent en dehors de cette grotte plus chaleureuse en raison de la source chaude, le froid se mit à mordre leur peau de manière bien violente, davantage pour July que pour Alphinaud vu qu’elle n’avait qu’une chemise avec des manches très courtes et un tissu très peu épais.

Elle ne s’en plaignit pas de toutes façons en sachant qu’elle allait bien vite se réchauffer en redescendant de cette montagne et en passant dans la grotte qu’ils avaient vu la veille avant de monter ici. Néanmoins, dès qu’ils se préparèrent à descendre de cette montagne, July entendit un son typique d’un animal en course. Elle ne put que se tourner pour voir un chien blanc, ou un loup des neiges plutôt, sauter directement vers Alphinaud, visant vraisemblablement la gorge pour l’attaquer. Ni une ni deux, July ne prit même pas le temps de l’avertir ou quoi, elle se plaça sur la trajectoire de la bête pour lui saisir l’une de ses pattes et le projeter avec une grande force vers le ravin. Elle sentit une douleur sur l’un de ses bras mais ne s’en inquiéta pas même si le sang qui en jaillit aurait pu l’alerter : l’animal avait eu le temps de la mordre sur le bras avant de se faire dégager violemment.

La chute serait très certainement mortelle pour elle mais vu qu’il y avait d’autres animaux qui semblaient attendre pour leur déjeuner, July n’allait pas tarder à activer malgré la blessure qu’Alphinaud n’aurait très certainement pas ratée.

« Vite, descend ! »

Elle n’allait pas le porter non plus puisqu’elle se souvenait de ce qu’il lui avait dit la veille. Elle attendit qu’il saute pour le protéger de tout nouvel assaut mais elle ne tarda pas à suivre dès qu’elle put le faire. Une fois un étage plus bas, ils ne trainèrent pas davantage pour retourner sur une corniche et descendre plus bas encore jusqu’à arriver devant la grotte. Là, il n’y avait plus rien qui pourrait les menacer sur le moment si ce n’était des créatures de la grotte… En espérant que le Béhémoth se montrerait discret sur leur passage… Ce n’est qu’une fois qu’ils furent ici que July prit le temps de reprendre son souffle en regardant en haut pour s’assurer qu’aucun des animaux ne les avait suivi.

« Ca me rappelle qu’on a pas déjeuner nous non plus… »

Malgré la peur qu’elle avait eu, elle arrivait encore à faire de l’humour… Mais elle était bien contente de se dire qu’elle avait sauvé Alphinaud de cette attaque. Davantage encore qu’elle ne pourrait avoir envie de manger d’ailleurs ! Ils pourront donc reprendre la route mais comme elle n’avait rien ni pour la bander, ni pour camoufler cette blessure, July ne s’y intéressa pas davantage avant de se remettre en route d’un simple sourire à l’attention de l’élézen. Au moins, il faisait beau : la journée était bien commencée !! – Même si July allait vite se rendre compte que la nuit tomberait avant la fin de la journée à l’approche de Zanarkand…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 1 Oct 2015 - 14:52

Ils pouvaient donc reprendre la route, au bonheur d’Alphinaud qui n’aurait donc pas à s’enquiquiner d’expliquer pourquoi il avait eut encore une fois une souffrance abominable au niveau de la poitrine. Mine de rien, cette malédiction commençait non seulement à lui atteindre le cœur, mais autant physiquement que moralement à vrai dire. C’était démoralisant de se sentir séparé de son univers natal de cette manière, contre son gré qui plus était, c’était difficile à digérer… Toutefois, en parler n’améliorerait aucunement la situation et c’était bien pourquoi le jeune homme s’abstenait volontiers de donner des explications, bien qu’il savait déjà qu’il se sentirait forcer de parler si July se faisait trop curieuse.

Heureusement, ce ne fut pas le cas et ils avancèrent ensemble pour rejoindre Zanarkand. Distrait par ses réflexions, Alphinaud n’eut aucunement le réflexe de s’apercevoir de l’approche d’un loup des neiges qui fonçait dans sa direction toutes griffes dehors, prêt à lui trancher la gorge de ses crocs acérés. July le vit cependant arriver et intercepta le coup pour attraper la patte du loup et le projeter au loin, surprenant l’érudit qui fit un pas en arrière en voyant l’animal lui bondir dessus.
« Mais qu’est-ce… !? » Pris au dépourvu, Alphinaud dévisagea July qui venait de se faire méchamment mordre par le monstre. Son bras était en sang mais l’adrénaline du moment paraissait distraire la demoiselle de cette blessure déplaisante. Alphinaud voulut prendre le temps de lui lancer un soin au moins, mais il n’en eut guère l’opportunité ; d’autres monstres approchaient. Pressée, July le poussa à sauter d’une corniche suffisamment haute pour potentiellement être mortelle, sauf s’ils parvenaient à cesser leur descente le long de ces parois rocheuses. Incertain, l’élézen dévisagea le point de chute avant de saisir qu’il n’avait pas d’autres choix et de simplement sauter en concentrant son flux d’éther pour apaiser un peu l’impact de l’atterrissage.

Une fois en bas, Alphinaud, le souffle bref par toute cette adrénaline soudaine, se tourna vers July pour s’enquérir rapidement de son état. Elle semblait faire une hémorragie et ne le remarquait même pas, préférant plaisanter sur l’absence du petit déjeuner plutôt que de demander des soins. Etait-elle trop fière pour accepter avoir mal, ou avait-elle juste oublié sous l’effet du booste d’adrénaline ? Quoi qu’il en soit Alphinaud, lui, ne l’avait pas raté.

« Ce n’est pas le moment de plaisanter. » C’était dit un peu froidement mais le sérieux de la situation trancha le ton de voix habituellement si calme et apaisant de l’élézen d’Éorzéa. Le jeune homme regarda autour pour s’assurer de l’absence d’ennemis avant de tendre la main pour attraper celle de July et lui soulever le bras. Elle saignait quand même abondamment et des soins étaient primordiaux maintenant. Sans plus tarder, l’érudit tendit l’autre main au dessus de la blessure et laissa une aura turquoise entourer le membre blessé. Ce fut un peu long puisque c’était un soin d’une haute concentration, mais cela répara les tissus endommagés par les crocs de cette bête sauvage et cessa l’hémorragie. Cependant, un soin ne pouvait pas réparer le vêtement déchiré ni même nettoyer la peau couverte d’hémoglobine maintenant.

« Voilà… C’est encore douloureux ? »

Il lâcha sa main suite à ces paroles afin de laisser July observer elle-même sa blessure et constater si les sorts curatifs de son camarade avaient été suffisamment efficaces pour la soigner entièrement ou non. En attendant que July lui réponde, Alphinaud tendit l’oreille et promena son regard vers cette grotte pour tenter de voir si la menace les guettait encore. Il n’était pas du genre à chercher gratuitement la bagarre et autant dire que l’enchaînement de combats de la veille avait eut de quoi le refroidir quant aux affrontements prochains. Malheureusement, il avait aussi conscience que cette aventure ne serait pas sans confrontation, aussi en pourrait-il pas éternellement échapper aux monstres qui rôdaient.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 4 Oct 2015 - 12:19

Ca s’était passé si vite qu’Alphinaud n’eut guère le choix que de faire confiance à July pour fuir ce combat trop promptement arrivé. Ce ne fut qu’une fois en bas, devant cette prochaine grotte à passer, que l’élézen prit le temps de voir ce qu’il se passait. July avait fait une boutade sur le fait qu’elle pensait grâce à ces loups qu’elle n’avait pas eu de petit déjeuner mais ce n’était pas le moment de plaisanter comme lui répondit sèchement l’adolescent. July regarda son bras encore sanglant en se demandant si c’était vraiment si sérieux.

« Ce… C’est rien, t’inquiète. »

Elle ne voulait pas l’inquiéter, elle ne voulait pas être source d’inquiétude non plus pour lui mais il lui prit son bras délicatement non pas sans attiser une certaine douleur pour la jeune femme. Elle retint une plainte alors qu’Alphinaud utilisait un soin pour refermer la blessure. Peu à peu la douleur s’amoindrit jusqu’à ce que les tissus ne soient reconstitués. Il demanda alors en lui lâchant le bras si c’était encore douloureux. Avant d’avoir réfléchi à la question, July lui répondit.

« Non, c’est bon. On peut y aller… »

La demoiselle se sentait assez mal d’avoir eu à se faire soigner de la sorte mine de rien. Elle tenta de regarder si elle avait encore mal justement en serrant le poing entre autre, elle ressentait encore une petit gêne mais ce n’était plus aussi dérangeant qu’avant. Le sang était néanmoins toujours présent mais ça n’influerait pas la sensation que l’adolescente ressentait. Mine de rien, elle se sentait affreusement ingrate pour le coup si bien qu’après avoir fait deux pas en direction de la grotte, elle se retourna pour faire face à Alphinaud et reprendre la parole en paraissant tout d’un coup bien timide.

« Merci sinon. »

Il y avait de quoi se sentir bête de protéger une personne sous le coup de l’adrénaline et de se faire blesser à cause de son action. Au moins, elle pourrait se dire qu’il n’avait pas été blessé lui. July se retourna pour pouvoir regarder la grotte mais elle baissa la tête et regarda de nouveau son poignet en sentant une certaine chaleur lui monter dans la poitrine. Un léger sourire arriva à ses lèvres en se disant qu’il était gentil, un peu comme sa sœur même si elle n’avait jamais eu le loisir de faire confiance à quelqu’un comme à sa sœur. Peut être était-il une exception à la règle ? Ce qui était sûr, c’était que ça l’avait rendu comme plus tendre de l’intérieur, comme si Alphinaud avait réussi à passer cette barrière qu’elle érigeait pour se protéger mentalement de l’inconnu dans le seul but d’apaiser son être.

Lunatique pendant quelques secondes, July ne se rendit pas compte qu’elle était restée pensive et rêveuse à regarder son poignet soigné par les soins d’Alphinaud. Ce dernier aurait eut tout le loisir de la rattraper et de se demander ce qu’elle faisait mais il devinerait sans problème le pourquoi elle réfléchissait puisque son regard était en train de cibler la magie de soin qu’elle avait reçue. La prochaine étape serait cette grotte et, une fois qu’ils seraient en haut, ils pourront longer le peu de montagne restante pour arriver à Zanarkand. Le risque le plus grand dans cette grotte serait sans aucun doute le terrible flambos noir, ça serait pire qu’une épine dans le pied du point de vue de July en tout cas…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 6 Oct 2015 - 10:41

July aurait beau dire tout ce qu’elle voulait, elle n’était pas en mesure d’empêcher Alphinaud de la soigner. Ce fut assez rapide, un peu comme la première fois où ils s’étaient rencontrés et qu’il s’était permit de soigner sa paume déchirée par la lame de la lance d’un des Ronsos présents. Non pas que le Ronso l’ait attaqué, il s’était juste défendu en légitime défense de cette jeune personne trop farouche pour comprendre qu’ils n’étaient pas hostiles. Les soins étaient cette fois cependant beaucoup plus importants puisque July saignait abondamment, mais ce fut vite réparé. Elle affirma que ça allait maintenant, permettant à l’élézen de se sentir considérablement rassurée quant à sa situation.

« Bien. Continuons dans ce cas. » Il lui sourit doucement avant de prendre les devants. Il ne connaissait pas vraiment les environs non plus mais se fiait à sa mémoire et aux cartes qu’il avait put observer pour savoir qu’ils devraient traverser cette caverne pour pouvoir déboucher sur un grand chemin qui les guiderait vers Zanarkand. Il fit un pas en avant lorsqu’il entendit July le remercier, ce qui lui valut un nouveau sourire de ce charmant jeune homme. Ce n’était rien pour lui, il était heureux de rendre service et comme il s’était un peu attaché à cette demoiselle comme on s’attacherait affectueusement à une sœur, autant dire qu’il ne l’aurait pas laissé avec cette blessure au bras sans intervenir.

Ils se glissèrent donc dans les ténèbres de cette grotte sans trop savoir à quoi s’attendre. Alphinaud avait entendu parler de nombreux monstres qui peuplaient le Gagazet et qui étaient considérés comme dangereux… Notamment le flambos noir. Toutefois, ils n’avaient pas eut encore l’occasion d’en rencontrer un et il n’avait aucune envie de tomber sur cette créature infernale qui disposait d’une défense incroyable contre quasiment tout type d’attaque. Certaines capacités permettaient d’énormément handicaper ce monstre mais Alphinaud n’en possédait malheureusement aucune.
« Longeons le mur. Je n’ai aucune envie de provoquer une confrontation inutile. » Si July aimait se bastonner contre les monstres, Alphinaud, ce n’était pas vraiment son passe-temps. Il préférait encore lire ou réfléchir que de passer son temps à aiguiser ses pouvoirs magiques. Certes c’était plaisant sur un léger laps de temps mais avec tous les combats qu’ils avaient eut la veille – et avec la blessure que July venait de se prendre – autant dire qu’il n’avait aucune intention de se frotter à un nouveau monstre aujourd’hui et surtout pas à ceux vivant dans cette grotte.

La tactique de l’élézen sembla fonctionner. Ils se retrouvèrent hors de la caverne dans le temps de le dire après être passé de justesse derrière un flambos noir gigantesque qui semblait piquer un somme – le coup de bol quoi. Une fois dehors, ils purent s’apercevoir qu’un décor majestueux les attendait ; il y avait là des ruines couvertes de lumière qui n’attendaient que des visiteurs. Malheureusement, il y avait probablement son lot de monstres aussi…

« Voici Zanarkand. C’est une cité sacrée où jadis, des invocateurs se rendaient pour faire appel à ce qu’ils appelaient l’Ultime Chimère et ainsi vaincre une créature immense baptisée Sin. » Ou du moins, c’était ce qu’il avait lut dans un livre. Alphinaud avait toujours été une personne très instruite après tout, on ne le changerait pas là-dessus. « Selon ce que j’ai lu, Sin était un monstre immortel qui revenait sans cesse à la vie sur des périodes de temps indéterminées. Les invocateurs devaient l’éradiquer en sacrifiant leur vie, garantissant au monde quelques années, ou quelques mois de répit. »
Sans doute que July n’était pas très intéressée par son discours, c’était une vieille habitude de relater les informations historiques d’une zone, il le faisait toujours au Guerrier de la Lumière lorsqu’ils se retrouvaient dans un nouvel endroit d’Éorzéa. Il se tourna vers la demoiselle pour finaliser cette petite histoire franchement trop raccourcie. « Il paraît qu’une femme nommée Yuna aurait définitivement tué Sin, l’empêchant de revenir pour toujours. Depuis, Zanarkand n’est plus qu’une terre abandonnée qui a perdu de son sens sacrée. J’étais toutefois curieux de venir m’apercevoir de l'apparence des lieux. » Oui, faire tout ce voyage par curiosité… C’était bien digne de lui.

Direction d'Alphinaud & July : Zanarkand
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Les Grottes Hivernales
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chaleurs hivernales [PV]
» Grottes de Sang [solo]
» Les grottes
» Butée à l'entrée nord des grottes jumelles
» Explorations archeologiques, en Haiti

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum