Aller à la page : Précédent  1, 2
 Ruines Millénaires
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 13 Nov 2015 - 10:21

Un nez qui coulait ne faisait pas spécialement peur à Alphinaud, non. Ce n’était pas là son principal problème. Enfin, si… c’était un de ses problèmes. Il n’aimait absolument pas la perspective de tomber malade, ce n’était pas esthétique et encore moins charismatique. Il n’était que trop rarement tombé malade par le passé, même son passage peu couvert dans les zones enneigées du Coerthas n’avait pas réussi à lui faire attraper un rhume, mais il ne s’était pas retrouvé trempé à cette époque. Au moins, il espérait qu’ils arriveraient à sécher avant de devoir retraverser le mont Gagazet, auquel cas ils risquaient d’apprendre ce que c’était que d’avoir vraiment froid.

Il ne répondit donc pas à July et avança simplement dans l’eau en prenant garde aux monstres qui pourraient se situer aux alentours. Il ne semblait rien y avoir dans l’eau, étonnamment… C’était pourtant une cachette de choix pour les créatures marines qui voudraient s’attaquer à des touristes trop curieux. Cependant, Alphinaud s’estima vite heureux qu’il n’y ait rien sous la surface de la mer et sortit de cet endroit non pas sans se plaindre de l’état de sa tenue.
July ne semblait pas tant dérangée, quand bien même elle portait un haut blanc. Celui-ci n’était pas devenu transparent puisque le tissu était opaque malgré sa couleur blanche. Toutefois, ce n’était pas sans généreusement se galber aux formes de la demoiselle, aussi l’érudit se contenta d’observer le dôme sans daigner tourner les yeux vers elle alors qu’elle tentait de lui remonter le moral en disant qu’ils étaient arrivés là où il voulait aller après tout et qu’ils auraient assurément le temps de sécher pendant qu’ils observeraient les environs ! Alphinaud haussa les épaules.

« Tu as raison. » Il valait mieux voir les choses ainsi. Sauf que juste alors qu’il répondait ceci, July lui donna une tape amicale un peu trop brutal dans le dos, ce qui le fit fait quelques pas sur l’avant pour éviter de trébucher et, donc, poser tout son poids sur sa jambe endolorie. S’il ne tomba pas, ce ne fut pas sans grimace qu’il se tint debout en entendant July s’excuser. Il leva une main en tâchant de camoufler ce masque de douleur qui venait d’orner son minois.
« C’est rien… » Bon en fait ça faisait extrêmement mal mais loin de lui l’envie de la faire culpabiliser. Du coup, elle lui suggéra une pause, craintive peut-être d’avoir ravivé la douleur à sa jambe et l’obliger à s’arrêter un peu. L’élézen cependant bougea la tête de droite à gauche. « Ne t’inquiètes pas, ça ira. Continuons. » Il se lança quand même un petit sort curatif. Ce n’était pas tant grave mais autant éviter de trop souffrir à chaque pas qu’il ferait.

En avançant, July remarqua un détail ; de nombreux monstres venaient de récemment mourir. Alphinaud dévisagea les furolucioles qui décoraient la pièce de leur splendeur mortuaire avant d’émettre une conclusion plus sinistre que celle que July avait fait en disant que quelqu’un venait de passer.

« Ou quelque chose. » Un monstre aurait très bien put faire ce massacre. Quelque chose d’énorme probablement fut le nombre de créatures décédées. Quoi qu’il en soit, il valait mieux ne pas rester dans les parages pour confirmer ce qu’il venait de dire. « Selon ce que j’ai lu, nous devrions trouver ce que je veux voir après avoir traversé cette grande pièce. Espérons juste que ce qui a tué ces monstres a eu l’amabilité de ne pas nous attendre de l’autre côté. » Sinon, ils seraient coincés avec un combat déplaisant sur les bras. Alphinaud n’était pas un guerrier comme July et ne nécessitait pas de trop bouger pour combattre, mais se tenir debout à la même place pendant plusieurs minutes à conjurer des sorts finirait par lui causer du mal.

L’élézen avança donc en compagnie de la combattante. Ils passèrent des débris et des ruines de toutes sortes qui fascinaient le jeune homme, non pas sans qu’il conserve son attention tournée vers l’avant. Il ne voulait pas se faire surprendre par un monstre après tout, mais ceux-ci semblaient avoir désertés les environs…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 18 Nov 2015 - 16:56

Certaine d’avoir le temps de sécher avant de retourner au gagazet, July se disait qu’ils n’auront néanmoins pas le choix que d’affronter tous les monstres de la route sur le retour puisqu’il ne faudrait pas qu’ils retournent dans l’eau pour passer dans ce cas. Pour July, ce n’était pas un problème et elle le laissait parfaitement voir sur son apparence tout aussi trempée que celle d’Alphinaud. Néanmoins, ça aurait pu être transparent qu’elle n’aurait rien remarqué pour dire puisque là, bien que c’était opaque, elle n’y faisait pas même attention. La seule chose gênante pour elle, c’était bien le fait que ça collait à la peau et ce n’était pas parce que ça la moulait non plus. Ce n’était que parce que ce n’était pas agréable d’avoir un vêtement mouillé et froid qui se collait contre la peau, surtout qu’elle ne portait rien en dessous si ce n’était un sous vêtement.

En tout cas, elle se mit à avancer après une tape amicale peut être un peu trop forte sur le dos de son ami et s’excusa de lui avoir fait mal aussi bêtement. Ce n’était rien qu’il lui disait et elle en fut rassurée mais elle nota tout de même qu’il s’était soigné par la suite et se sentit assez mal quand même. Il l’aidait et elle lui faisait mal. Elle chercha un sujet de conversation quelconque en parlant de ce qui aurait pu tuer toutes ces créatures en train de se dissiper et Alphinaud, avec un négativisme parfait, annonça que c’était peut être pas quelqu’un mais quelque chose.

« Tu veux dire que tu penses à un monstre costaud ? »

Non pas que ça la dérangerait mais avec l’état de sa jambe, il valait mieux peut être ne pas trop chercher la merde non plus. Quoi qu’il en était, il fallait avancer et ce fut ce qu’ils firent pour ne pas traîner à l’endroit où des monstres pourraient encore passer et où ils pourraient se faire facilement prendre pour cible par ce qui aurait tué ces monstres aussi. Le long couloir qui mena jusqu’au temple fut assez calme bien qu’oppressant et July ne mentionna rien pendant ce passage, préférant garder un œil derrière elle pour s’assurer ne pas se faire surprendre. Alphinaud était aux aguets lui aussi mais rien ne leur tomba dessus jusqu’à ce qu’ils ne puissent passer la porte du temple.

A l’intérieur, il semblerait que la salle de l’épreuve était ouverte, il y avait des dessins sur le sol, sur les murs, sur des stèles… Il y avait aussi de nombreux singes qui semblaient sautiller ici ou là mais eux, ils n’avaient pas été attaqués bizarrement. July tenta d’ignorer ces primates en se disant que ce n’était pas eux qui l’impressionneraient mais elle sentait comme quelque chose de mauvais émanant d’eux… Sans savoir que c’était en réalité des grip sous et qu’ils se feraient une joie de leur prendre quelques pièces de gils si ce n’était la totalité de leur bourse.

Alphinaud voulait encore avancer, il devait trouver quelque chose qui se trouvait après cette grande pièce. July regarda donc en face où elle pourrait trouver une porte qui mènerait à la salle adjacente. Elle s’y dirigea sans trop hésiter mais elle observa tout de même parfaitement le décor pour s’assurer que ce n’était pas piégé ou qu’un monstre ne leur tomberait pas dessus sans le sens littéral du terme.

« Il y a un truc là bas. » Fit-elle en montrant alors le centre de cette pièce où une stèle brillait de plusieurs dessins bien lumineux. Il fallait certainement marcher dessus mais comme Alphinaud avait mal à la jambe, elle se porta volontaire pour le faire. « Attends là, je vais faire le test. »

Elle alla dessus et attendit un peu pour voir qu’elle se mettait à bouger. C’était un piège ? Où cette stèle l’emmenait-elle là ? Elle sauta alors pour retourner en haut et put tout juste revenir sur le sol où elle se tourna pour regarder le trou en bas. Lorsque la stèle s’arrêta, elle put voir un passage en bas et jugea que c’était ici qu’il fallait passer.

« Il y a un chemin en bas. La plate forme remonte, on va marcher tous les deux dessus en même temps. Tu passes le premier pour être sûr que tu ne la rates pas. »

Et pour être certain qu’il ne se ferait pas mal non plus puisque, quitte à sauter dedans, July savait qu’elle pourrait le faire même si c’était un peu kamikaze. Il y aurait encore quelques pièces à passer avant d’arriver sur le dôme mais c’était vers la salle du priant qu’ils arriveraient là. Lorsqu’ils passèrent ce petit couloir en bas, July fut surprise de voir que c’était vraiment pollué de singe et elle ne se retint pas cette fois.

« C’est quoi tous ces macaques ? Qu’est-ce qu’ils font tous ici ? »

Elle n’en avait jamais vu autant même si elle était consciente qu’elle n’était pas sur son monde ici. Alphinaud était un érudit de son côté et saurait peut être quelque chose sur cet endroit ou sur les habitants du temple maintenant qu’il était abandonné mais July ne comptait pas s’arrêter là… Néanmoins… L’un des singes eut l’audace de se rapprocher d’elle et de tenter d’aller lui fouiller dans les poches encore trempées de son pantalon. Le moindre mouvement qui l’effleura donna un tel frisson à July qu’elle agrippa le singe par la queue et le souleva pour mettre son visage en face du sien.

« Qu’est-ce que tu crois pouvoir faire sale bête ?! Si je t’y reprends, je te casse le bras, c’est clair ? »

July n’était pas méchante avec les animaux mais elle détestait plus que tout les personnes qui tentaient de lui prendre ses affaires. Après tout, elle gardait un certain côté égoïste et très perso donc elle tenait à ses biens sans non plus être matérialiste. Elle envoya le singe un peu plus loin et se retourna vers Alphinaud tout en marchant à reculons vers la dernière salle avant d’arriver sur le dôme.

« Fait gaffe à tes poches. Ces singes ont l’air de vouloir nous prendre nos économies… D'ailleurs… » Elle se jeta presque sur Alphinaud pour envoyer un coup de poing dans un singe qui était suspendu sur sa queue dans le but d'être à la bonne hauteur pour le fouiller à son tour. C'était à croire que ces macaques étaient vraiment cleptomanes !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 21 Nov 2015 - 18:31

Un monstre costaud ? Oui peut-être, ou alors des guerriers chevronnés. Quoi qu’il en soit, ils devraient tout de même avancer, Alphinaud n’était certainement pas venu ici pour faire demi-tour dès la première menace. Ces monstres avaient sans aucun doute été achevés par des guerriers passant par là, mais dans ce cas, où étaient-ils ? Ne voyant aucune âme qui vive dans les parages, Alphinaud penchait davantage pour la supposition de la créature hostile qui rôderait à la recherche d’une proie et, donc, qu’ils seraient en danger. Pour l’heure, rien ne se manifestait cependant, aussi continua-t-il d’avancer en faisant fi au maximum de la souffrance que sa jambe propulsait au travers son corps à chacun de ses pas.

Ils ne tardèrent pas à arriver dans une salle étrange avec une architecture des plus extraordinaires aux yeux de l’élézen. Le jeune homme considéra les environs avec une forme clairement notable d’admiration jusqu’à ce qu’il n’entende soudainement July affirmer qu’il y avait un truc et qu’elle irait tester. De suite inquiet quant aux plats dans lesquels elle allait assurément mettre les pieds s’il n’intervenait pas, Alphinaud s’empressa de la rejoindre.
« Quoi donc ? » Demanda-t-il dès qu’il entra dans la pièce, comme si ses mots l’empêcheraient de commettre une quelconque erreur ou une bêtise d’une envergure catastrophique. Mais non, ce n’était rien, juste un ascenseur étonnamment coloré. Des symboles se mirent à briller lorsque July posa les pieds dessus avant qu’un mouvement ne pousse la guerrière à faire quelques pas pour être hors de la stèle mouvante qui descendit sous la surface du sol sous le regard surpris d’Alphinaud.

« C’est un ascenseur. » July pouvait bien évidemment s’en apercevoir mais ce n’était qu’une exclamation. July regarda un peu dans l’ouverture avant d’affirmer qu’il y avait un chemin en dessous. Comme la plateforme remontait actuellement, July proposa qu’ils y grimpent tous les deux pour pouvoir descendre et voir ce qui se cachait à l’étage inférieur. Le magicien acquiesça avant de suivre son amie sur la plateforme qui venait tout justement de refaire son apparition.

Lorsqu’ils arrivèrent en bas, Alphinaud suivit l’unique chemin disponible jusqu’à ce qu’ils n’arrivent dans une grande pièce où des tas de petits singes vivaient. July fut de suite sur la méfiance et demanda pourquoi il y avait tant de macaques ici, ce à quoi Alphinaud ne pouvait évidemment pas répondre. Il se permit pourtant une hypothèse.
« Les lieux semblent abandonnés depuis quelques temps. Peut-être ont-ils élus domiciles ici. » C’était la seule raison tangible à ses yeux en tout cas. Ils semblaient craintifs, mais certains courageux s’approchèrent d’eux pour tenter de leurs dérober quelques pièces… Alphinaud réussit à faire un pas suffisamment vif – mais maladroit à cause de sa jambe – pour éviter qu’un de ces petits singes ne le surprenne, mais July dû en rattraper un. Elle lui menaça de lui casser le bras s’il recommençait ce qui eut le mérite de faire légèrement rire l’érudit Sharlayanais.

« Allons July. Il est bien plus petit que toi. » Il passa à côté d’elle sur ces mots, alors qu’elle lui recommandait de faire attention à ses poches, et gravit les grandes marches qui menaient vers une curieuse porte. Il la poussa non pas sans une certaine difficulté avant de gravir d’autres marches qui semblèrent atteindre une hauteur assez surprenante… La nuit tomba inexplicablement – et avaient-ils gravit ces marches si longtemps ? – avant qu’ils n’arrivent sur le toit du dôme.

Alphinaud fit quelques pas avant de lever la tête et de contempler un ciel drapé d’étoiles scintillantes.
« C’est magnifique… » Il resta ainsi un moment jusqu’à entendre July le rejoindre. Alphinaud tourna la tête pour la voir avant de lui poser une question. « As-tu déjà vu quelque chose d’aussi unique ? » Unique était le mot, même sur Éorzéa, Alphinaud n’avait jamais eut le bonheur de voir un tel spectacle. Le jeune homme s’avança un peu jusqu’à contourner l’énorme cercle qui creusait le cœur du dôme. C’était à se demander ce qui s’était passé ici… Il ne semblait y avoir personne en tout cas, ils étaient seuls dans les environs. Ni monstre, ni être humain, ni une quelconque autre créature hostile, ou pas.

« Il semblerait que nous soyons seuls. »

Après avoir atteint l’extrémité du toit, il jeta un coup d’œil en bas avant d’admirer plus principalement l’horizon, non pas sans se questionner. Après tout, il était venu ici pour savoir comment les invokeurs exécutaient l’ultime invocation, mais il n’avait absolument aucun indice, aucune idée. Il était pourtant persuadé que ça s’exécutait ici.

« J’aurais cru pouvoir comprendre comment les invocateurs appelaient l’Ultime Chimère en venant ici. Toutefois, je ne vois aucune trace d’une telle magie. » Il leva une main au niveau de son menton en baissant un peu la tête, une mimique qu’il avait toujours eut pour réfléchir, avant d’abaisser le bras et de se tourner vers July avec un sourire en haussant les épaules. « Ce n’est pas bien grave. Le détour en valait tout de même la chandelle. » Dit-il en parlant de la visite en général.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 26 Nov 2015 - 17:16

Bien qu’il lui avait demandé ce qu’elle comptait faire, July n’avait pas ralenti la cadence jusqu’à voir qu’il s’agissait d’un ascenseur. C’était ce qu’Alphinaud lui répondit mais elle ne dit rien en retour en se demandant s’il ne la prenait pas pour une imbécile. Mais non, elle n’allait pas lui faire la remarque de ce qu’elle pensait pour éviter un conflit inutile. Elle proposa à l’inverse de monter tous les deux sur cette stèle pour ensuite arriver à l’étage du dessous, un étage envahi par les singes. Si l’adolescente menaçait ces petites bêtes, Alphinaud lui disait qu’ils étaient bien plus petits qu’elle mais elle n’allait pas en démordre.

« Justement, qu’ils restent à leur place et je serais gentille avec eux. » Mais il y en avait déjà un qui courrait après Alphinaud pour le voler. L’élézen ne s’en rendit pas compte et tant mieux pour July qui se serait certainement fait réprimander de lui avoir donné un bon coup de poing dans la tronche. Elle le suivit alors sans ménager sa surveillance afin d’arriver dans un lieu où il semblait faire bien plus noir et où il n’y avait plus de singe, heureusement pensa July.

Ce fut son ami qui attira son attention sur la beauté du décor en disant que c’était magnifique. July prit donc seulement à ce moment là le temps de regarder autour d’elle pour voir les étoiles et constater qu’il faisait de nouveau nuit.

« Hey ! Comment ça il fait déjà nuit ? »

Ils n’avaient non seulement rien mangé à midi mais elle aurait juré que ça serait l’heure du goûter d’ici peu et non pas l’heure de dormir. Elle n’était même pas fatiguée après tout ce qu’elle avait fait ! Ce n’était peut être que l’espace mais ce n’était clairement pas la question qu’Alphinaud lui avait demandé, il lui avait demandé surtout si elle avait déjà vu quelque chose d’aussi beau. Rien que pour le contredire, elle aurait pu dire oui mais elle ne se souvenait pas avoir déjà vu une telle chose à un autre moment si ce n’était…

« Une fois lorsque je suis allée sur la montagne sacrée, le ciel ressemblait à ça. » Sans les lucioles qui flottaient un peu partout, sans les grandes lignes qui ressemblaient à des aurores boréales. Ce qui était sûr, c’était qu’il n’y avait personne ici… July l’écouta avant de regarder autour d’elle pour constater que, effectivement, personne n’était présent. « Ah oui… » Et ? Ce n’était qu’une constatation ? July chercha ce qu’il voulait dire mais ce n’était que parce qu’il observait les environs qu’il avait parlé de ça. Il continuait de regarder un peu partout et July se décida à le rejoindre finalement pour l’entendre dire qu’il était tout de même déçu de ne pas avoir trouvé toutes les informations qu’il désirait avoir.

Ce n’était pas à July qu’il fallait dire une telle chose cependant puisqu’elle n’était pas du tout en mesure de savoir ce qu’il pourrait savoir ou comment elle pourrait l’apprendre elle-même. Ce qui était sûr, c’était qu’il avait parlé d’une ultime chimère et d’une tradition et comme elle n’y connaissait absolument rien, July se contenta de dire ce qu’elle pensait de tout ça.

« Peut être que la magie qui permettait d’appeler la chimère n’existe plus ? »

Depuis combien de temps cette tradition était-elle effectuée ? Elle s’en moquait pas mal du coup mais si Alphinaud trouvait que ça en valait quand même la chandelle, July se demandait maintenant s’ils se contenteraient de faire demi tour.

« On va simplement faire demi tour maintenant ? On pourrait se reposer un peu ici… » Ne serait-ce que pour manger, et éventuellement permettre à Alphinaud d’encore profiter du spectacle un moment… Mais une chose venait la tracasser du coup, que mangeraient-ils s’il n’y avait pas de monstre dans le coin ? Elle regarda autour d’elle et se rendit compte à son tour qu’il n’y avait pas âme qui vive… Sauf peut être toutes ces petites lucioles… Et sans le savoir, l’ascenseur qui les avait conduits ici venait de remonter sur l’étage de la salle de l’épreuve. S’ils tentaient de faire demi tour maintenant, ils se rendront vite compte qu’ils n’étaient pas aussi seuls dans le temple que ce que l’élézen pensait.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 28 Nov 2015 - 10:57

Tant pis pour les secrets de l’Ultime Chimère. Alphinaud n’en fit pas tout un drame ; il aimait s’abreuver de connaissances en tout genre, mais ce n’était pas tant grave s’il n’arrivait pas à son objectif. Ce n’était pas comme s’il avait put espérer trouver des ouvrages ou des écrits en arrivant ici qui auraient put le guider vers une réponse quelconque. Maintenant qu’il était là, l’élézen se demanda d’ailleurs ce qu’il avait espéré trouver en venant là… Peut-être une stèle ou une indication quelconque qui aurait prouvé que ce lieu était l’emplacement d’un quelconque rituel. Ce n’était toutefois pas le cas.
July supposa simplement que la magie permettant d’appeler l’Ultime Chimère s’était peut-être éteinte. C’était une bonne idée en effet, peut-être était-ce ce qui s’était passé, effectivement. Le jeune homme tourna son regard vers elle avant de sourire doucement en hochant de la tête. C’était probablement ça… Ce n’était pas important de toute façon. Le paysage en valait la chandelle. July lui avait dit avoir vu un décor de ce genre en montant sur la montagne sacrée. Quant à Alphinaud, il ne croyait pas avoir déjà vu quelque chose d’aussi magnifique, même sur les terres entourant Ishgard. Pourtant, cette région polaire transportait son lot d’aurores boréales.

Ils devraient maintenant faire demi-tour, il n’y avait pas d’autres initiatives à prendre. Le chemin devant eux était inexistant après tout. L’érudit jeta un dernier coup d’œil vers ce magnifique horizon en espérant pouvoir s’en souvenir, lorsque July proposa de prendre une pause ici. Ils n’avaient pas mangés depuis un moment et les Ronsos leur avait donnés quelques vivres pour qu’ils puissent se restaurer un peu en chemin, il était vrai qu’ils pourraient au moins profiter du calme de cette zone. Les monstres ne semblaient pas grimper jusqu’ici.

« Tu as raison. Profitons de cette accalmie pour nous reposer un peu. » De nombreux combats les attendait certainement sur le chemin du retour et ce n’était pas pendant le voyage qu’il faudrait se plaindre de la fatigue ou de la faim. Qui plus était, Alphinaud avait une certaine migraine, peut-être dû à une utilisation abusive de sa magie. En général, cela arrivait lorsqu’il faisait usage de beaucoup trop de sorts sans se ressourcer. Pénible, mais il n’était pas du genre à se plaindre.

Au vu de l’architecture des environs, Alphinaud s’approcha du bord sur la gauche – la droite depuis l’entrée – pour s’y installer. C’était comme une sorte de rambarde mais plus basse. Etant la plus forte physiquement entre eux deux, c’était July qui avait transporté la majorité de ce que les Ronsos avaient eut la gentillesse de leur donner avant qu’ils ne partent pour traverser la montagne et rejoindre Zanarkand. Tout ça pour pas grand-chose, sauf un joli décor.
« Le voyage du retour sera long, surtout jusqu’à la prochaine civilisation… J’espère que tu ne m’en veux pas trop de t’avoir fais faire tout ce chemin. » Il sourit, l’air navré, en supposant qu’elle n’avait pas spécialement prévu de se casser le nez sur un simple paysage avant de devoir faire demi-tour. C’était tout de même énormément de route pour peu de résultats, bien qu’ils eurent largement l’opportunité de s’entraîner contre des monstres et d’en découvrir un peu plus sur la façon de combattre de leur prochain. C’était déjà une bonne avancée dans leur duo.

En attendant de voir si July voudrait manger – et s’il devrait faire un brasier pour créer un feu et ainsi faire cuire la viande – Alphinaud invoqua son Carbuncle, une petite habitude qui lui plaisait bien lorsqu’il était au repos. La créature pointa le bout de son nez et, toute nerveuse, sembla chercher où était la vermine de suite. Carbuncle se rendit cependant bien vite compte qu’il n’y avait aucun monstre à abattre et se calma en se tournant vers les deux combattants. Apaisé, il décida de sobrement s’asseoir près d’Alphinaud qui lui apporta une caresse affectueuse sur la tête, au petit plaisir de la chimère.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 3 Déc 2015 - 18:46

En sachant que le voyage du retour sera forcément long et rempli de combats, il serait préférable de se reposer maintenant si bien que July l’avait proposé sans trop chercher ailleurs même si elle regrettait un peu d’être allée jusqu’ici évidemment. C’était mieux que si elle n’avait absolument rien gagné. Elle pourrait au moins prétendre avoir réussi à récupérer un peu de force même si ça ne serait pas visible tant qu’elle n’aurait pas pris le temps de se reposer sérieusement. Elle avait un peu de courbatures avec toute cette route mais elle était aussi bien consciente qu’assurée qu’elle ne pourrait pas en vouloir à Alphinaud… Ou du moins à sa curiosité. C’était ce qu’il craignait d’ailleurs et il le lui fit part en accompagnant ses mots d’un sourire navré. Non, ça ne la dérangeait pas tant que ça, surtout en le voyant sourire de la sorte. July répondit d’un sourire un peu bête d’ailleurs avant de lui assurer qu’il n’y avait pas à s’en faire.

« Non non, ça va t’inquiète. Tu pouvais pas savoir et ce qui est fait n’est pas à refaire. Je suis sûre que tu auras voulu y aller tant que tu ne te serais pas cassé le nez sur rien de toutes façons, non ? »

C’était ce qu’elle ressentait du moins même si le rien en question avait une couleur assez belle et était bien rempli de ces furolucioles. C’était tout de même beau bien que ça n’apportait qu’une belle vision et non pas une connaissance bien remplie comme l’aurait espéré Alphinaud.

Suite à sa réponse, July déchargea de quoi manger puisque c’était elle qui portait le tout depuis la montagne du Gagazet par sa force supérieure à celle de son allié. Elle prit ce qu’elle voulait manger et tendit autre chose à l’érudit tandis qu’il invoquait Carbuncle. La petite créature émergea pour se préparer aussitôt à se battre mais il n’y avait rien à affronter si bien qu’elle s’installa à côté de son maître qui lui donna une caresse affectueuse sur la tête. July souriait en le voyant agir de la sorte et elle en oublia presque pourquoi elle tentait la main vers Alphinaud jusqu’à ce qu’il ne prenne le sandwich qu’elle avait tendu.

Elle s’installa alors de l’autre côté d’Alphinaud pour pouvoir être à ses côtés plus qu’autre chose mais elle eut à peine le temps de croquer dans son casse croûte qu’elle entendit des bruits de pas arriver de l’arrière salle. Elle n’avait pas vu ce passage en entrant puisqu’il était dérobé derrière un escalier. En tout cas, elle laissa son repas sur l’emplacement où elle était assise et se redressa brusquement pour se préparer à accueillir ce qui arrivait. Des voix s’élevaient aussi et deux personnes ne tardèrent pas à apparaître, toutes les deux aussi surprises que July de voir du monde ici. Il poussa d’ailleurs une exclamation de surprise avant de dire une phrase que July ne put comprendre.

« Xie l'acd çy ? »
« Hein ? » Fit-elle sans comprendre et en serrant les poings. « Ca veut dire quoi ? » Elle regarda l’autre type puis Alphinaud tandis que l’autre al bhed prit la parole à son tour pour calmer le jeu.
« On ne vous veut pas de mal, ne vous en faites pas. » Il fit une petite pause pour laisser le temps à July ou Alphinaud de réagir. « Qu’est-ce que vous faites ici ? Il n’y a rien d’autre à voir ici, on vient d’aller y faire un tour. Sauf des monstres et des ruines. Si vous voulez, on peut vous déposer quelque part en vaisseau en tout cas. »

Sceptique, July se disait que ça serait rapide mais peut être un peu trop facile. Elle cherchait où était l’attrape mais l’idée de pouvoir faire un tour de vaisseau l’excitait tout de même un peu. Elle tourna tout de même la tête vers Alphinaud pour voir ce qu’il pensait de tout ça, incapable de savoir ce qu’elle voulait entre accepter leur offre et voler dans ce vaisseau ou rester sur la défensive et les envoyer chier… Autant dire que l’idée de voler et de sortir de ces ruines la tentait davantage à l’heure actuelle…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 9 Déc 2015 - 14:01

July ne semblait pas du tout lui en vouloir pour toute cette histoire. Elle estimait qu’il ne pouvait pas savoir dès le départ qu’ils se casseraient le nez sur du vide, ce qui laissa Alphinaud souriant. En effet, même s’il savait beaucoup de choses, il n’aurait pas put prévoir qu’il ne dénicherait pas les informations qu’il coursait. Elle marquait un point cela dit en insinuant qu’il ne se serait pas arrêté avant d’avoir eu la confirmation qu’il se fracasserait contre un cul-de-sac en bout de ligne. Tant qu’il n’aurait pas été absolument convaincu qu’il ne trouverait rien en allant voir de lui-même, il était vrai qu’il aurait poursuivit sa route, coûte que coûte. Mais au moins, sa camarade ne lui en tenait pas rigueur.

Ils commencèrent à manger lorsqu’un son survint à proximité. Carbuncle se tint soudainement sur ses gardes, alertant Alphinaud qui tourna la tête vers quelques personnes qui approchaient. Leur tenue des plus surprenantes et les armes qu’ils avaient en main portaient à penser que c’étaient des Al Bheds. July, ne connaissant bien sûr pas ces gens, se braqua de suite. Elle se leva spontanément, abandonnant son repas, et se préparait déjà à plonger vers l’inconnu pour leur faire comprendre de ne pas venir les enquiquiner.
« July, du calme. » Lança doucement l’élézen pour éviter qu’elle ne se précipite vers ces étrangers pour les boxer. C’était probablement son intention primaire mais elle ne fit rien alors que ces gens les dévisageaient avec un étonnement palpable. Un des hommes lança quelques mots incompréhensibles qui laissèrent Alphinaud froncer les sourcils un tantinet. Il se leva, poussant Carbuncle à se mettre sur le sol à ses pieds, et se posta près de July. Ces gens étaient en effet des Al Bheds mais avant qu’il ne l’explique à sa camarade, celle-ci semblait devenir de plus en plus mauvaise en demandant ce que ça voulait dire.

« Ce sont des Al Bheds. C’est un peuple de Spira qui ne parle pas la langue commune. »
Au moins pourrait-elle penser qu’ils n’étaient pas des monstres ou quelque chose du genre en raison de leur étrangeté. Heureusement, l’un d’entre eux semblait parler leur langue et exprima ses bonnes intentions en disant trouver surprenant de voir d’autres êtres humains ici. Il disait qu’il n’y avait rien à faire et proposa de les ramener vers la civilisation avec leur vaisseau.

Alphinaud baissa le regard pour observer avec une forme d’embêtement son manteau toujours bien trempé. Il avait un peu séché mais ce n’était pas encore ça. Ils étaient dans un sale état, avec des tenues salit par les combats et une hygiène générale demandant un bon bain, rejoindre une ville rapidement ne serait donc pas de refus. L’érudit remarqua que July semblait sceptique et attendait son intervention. Le garçon aux cheveux blancs jugea que c’était une chance, une occasion qu’ils ne pouvaient pas se permettre de rater, surtout dans leur situation.

« Si cela ne vous dérange pas, nous serions ravis d’accepter votre proposition. » July ne l’avait pas mentionné ainsi mais Alphinaud avait deviné au creux de son hésitation qu’elle voulait y aller mais n’osait pas le dire, ou elle était trop méfiante. De toute façon pensait-il, ils auraient toujours une manière quelconque de se sortir des ennuis si ces gens se révélaient être des malfrats. Il en doutait cependant ; étonnamment, malgré la réputation que l’ancien Yevon donnait à ces personnes, les Al Bheds étaient bien plus altruistes que le peuple commun de Spira. Du moins, c’était selon les on-dit qu’il avait entendu.

L’élézen se tourna vers July.
« C’est une occasion à ne pas rater, tu ne crois pas ? » Demanda-t-il en souriant un peu, se désirant rassurant.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 11 Déc 2015 - 15:49

Il ne fallait pas en demander trop à July et bien qu’Alphinaud lui avait demandé de rester calme, la demoiselle s’était tout de suite braquée face à l’étrangeté des personnes qui venaient d’arriver. Des al bhed d’après l’élezen… Rien que le nom lui semblait sortir par les yeux et ce n’était rien comparativement au fait qu’elle ne pouvait pas les comprendre non plus. Mais l’un d’entre eux avait la chance de parler la langue commune si bien qu’elle put comprendre ce qu’ils désiraient… Ou plutôt ce qu’ils leur proposaient : voyager gratuitement dans leur vaisseau pour rejoindre une civilisation quelconque. La demoiselle aurait bien demandé pourquoi mais elle ne voulait pas perdre la chance de pouvoir voyager à l’œil comme ça si bien qu’elle laissa Alphinaud répondre pour le coup.

De son côté, il estimait plutôt que c’était une chance de pouvoir voyager comme ça et accepta leur proposition aussi surprenante pourrait-elle être. July comprit qu’elle n’aurait donc plus son mot à dire et fut rassurée de voir que son allié acceptait de leur faire confiance bien que ce ne serait pas son cas pour sa part. Alphinaud lui demanda tout de même confirmation en lui disant que c’était une occasion à ne pas laisser passer si bien qu’elle dut répondre à ce qu’il disait. Elle attendit un peu que les deux al bheds se soient éloignés pour ne pas se faire entendre néanmoins.

« Oui mais je leur fais pas confiance. »

C’était tout elle ça. Elle était envieuse de pouvoir suivre leur offre mais elle refusait de le faire par manque de confiance. Elle n’avait pas eu trop de mal à faire confiance à Alphinaud parce qu’il avait mainte fois prouvé n’avoir que de bonnes intentions à son égard mais eux… C’était une toute autre histoire et déjà, le fait qu’ils pouvaient parler une autre langue juste en pleine face ça la mettait hors d’elle et la confiance s’envolait avant même d’avoir pu apparaître. En tout cas, elle avait pris sa décision mais elle resterait sur ses gardes. Elle alla retourner chercher son repas pour le terminer mais elle répondit aux deux personnes attendant une réponse.

« Il est où votre vaisseau ? »

Parce qu’une chose aussi grosse ne pourrait assurément pas passé inaperçue après tout. Les deux compères se firent amenés jusqu’à la sortie du temple pour arriver sur une aire un peu plus vaste où le vaisseau avait été posé. Ils furent ainsi invités à entrer dedans et on leur demanda de ne pas déranger le personnel sauf si c’était nécessaire : les membres de l’équipage et l’infirmerie qui étaient toujours assez occupés. Pour le reste, ils pourraient faire ce qu’ils voulaient mais on leur posa tout de même une autre question sur le lieu où ils voulaient arriver. July aurait bien répondu en ville mais c’était une possibilité, elle ignorait néanmoins où elle pourrait aller et se retourna vers Alphinaud pour lui dire que c’était lui qui choisissait.

« Tu connais mieux que moi, où on va ? »

De son côté, la seule chose qu’elle voyait, se serait de revenir dans la grande plaine où elle était arrivée pour aller dans la sa civilisation la plus proche sans rien rater mais au vu de son état actuel et du fait qu’elle aurait grand besoin d’une douche, elle préférait encore se tenir sagement et d’aller dans la première ville qu’Alphinaud pourrait mentionner. Une condition allait arriver pendant le voyage cependant. Si Alphinaud demandait à être déposé à Bevelle, il faudrait revoir sa demande vu que la ville était actuellement en train de se faire attaquer…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 13 Déc 2015 - 13:02

Même si July était en effet d’accord que c’était une occasion en or pour retourner rapidement à la civilisation, elle ne faisait pas confiance à ces gens. Ce n’était pas tellement étonnant… Alphinaud se souvint sans difficulté de sa façon d’agir avec les Ronsos lorsqu’il l’avait rencontré. Elle était braquée contre eux et ne semblait aucunement leur faire confiance. Ici, ce n’était pas l’apparence des Al Bheds qui choquait, c’était leur langage différent qui laissait July méfiante.
Cela dit, même si Alphinaud comprenait son ressentit, il ne voulait pas laisser cette occasion leur glisser entre les doigts.

Décidant donc de se montrer un peu plus indulgente quoi que toujours aussi directe, July leur demanda où leur vaisseau se situait. Les Al Bheds leur demandèrent de les suivre et c’est avec prudence que le duo, suivit de Carbuncle aussi bien sûr, suivirent les pilotes. Les deux blonds les guidèrent jusqu’au devant du dôme où un grand vaisseau les attendait. L’espace y semblait accueillant, surtout lorsqu’on savait que ça leur ferait gagner beaucoup de temps. Alphinaud n’était pas paresseux, pas du tout, mais refaire toute cette route lui paraissait être bien épuisant.

Le duo entra donc dans le vaisseau. Alphinaud considéra les entourages alors qu’ils se faisaient dire de ne pas importuner le personnel sauf sous hautes nécessités. L’élézen les entendit alors leur demander où ils voulaient aller. July, ne connaissant pas ce monde, laissa Alphinaud répondre sous prétexte qu’il connaissait mieux qu’elle.
« J’aimerais me rendre à Bevelle si c’est possible. » Les Al Bheds semblèrent momentanément sceptiques, mais puisque leur ethnie était un peu plus acceptée depuis la terminaison de Sin, ils décidèrent qu’ils pourraient bien les déposer là-bas. Ils acquiescèrent avant de les guider jusqu’à un endroit où ils pourraient se reposer un peu le temps qu’ils n’arrivent. La route ne devrait en théorie pas être très longue… Mais ils auraient une vingtaine de minutes à patienter.

« Merci. »
Les hommes les laissèrent seuls après avoir promis de les prévenir lorsqu’ils approcheraient de Bevelle. Alphinaud hocha de la tête avant de se tourner vers July qui ne semblait en toute évidence pas très convaincue. Elle ne faisait pas confiance à ces gens mais Alphinaud ne pourrait rien dire pour changer ça. Il était cela dit curieux de savoir pourquoi elle était si méfiante vis-à-vis des étrangers. Quelque chose lui était peut-être arrivée par le passé qui attisait cette méfiance systématique…

« Tu as beaucoup de mal à faire confiance aux inconnus, non ? » Demanda-t-il non pas sans un sourire. Il croisa les bras en s’adossant au mur en attendant que July ne lui offre une réponse, alors que Carbuncle s’était fidèlement assis aux pieds de son maître, brillant dans cette semi-noirceur d’une lueur rouge clair.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 15 Déc 2015 - 14:35

Suivant alors les al bhed jusqu’à l’entrée du dôme, les deux voyageurs purent entrer dans le vaisseau et on les accompagna dans une pièce où ils pourraient attendre tandis qu’on leur demander de ne déranger personne sans que ça ne soit utile. C’était surtout pour ceux qui avaient du travail à faire ici. Il allait sans dire que d’importuner une infirmière alors qu’elle soignait un patient, ça ne serait pas très intelligent mais July ne répondit pas en jugeant qu’ils ne manquaient pas de culot de leur dire une telle chose. Néanmoins, sans réaction, elle ne s’attira aucun problème si bien qu’Alphinaud put s’attirer leur faveur en proposant de les déposer à Bevelle. Ce n’était pas le meilleur endroit où les al bhed auraient pu accepter d’aller mais ils ne refusèrent pas maintenant qu’ils n’étaient plus considérés comme des monstres hérétiques par l’église de Yevon.

On leur annonça qu’ils auraient une petite attente d’une vingtaine de minutes tout de même avant que l’élézen ne les remercie pour leur gentillesse et de finalement se retrouver seul avec July dans cette pièce. Encore assez humide, leur tenue devrait assez rapidement finir de sécher dans un tel lieu bien chauffé et agréable à vivre aussi. Cependant, July ne s’attendait pas à ce qu’elle reçoive une question d’ordre privée à cet instant si bien que lorsque Alphinaud la lui demanda, elle ne sut comment réagir. Il n’avait fait que de demander si elle avait beaucoup de mal avec les inconnus mais elle savait que ça voudrait aussi dire qu’il cherchait à comprendre pourquoi c’était le cas. Il était gentil et c’était une personne en qui elle voulait avoir confiance. D’autant plus qu’elle le trouvait plutôt mignon et qu’elle ne souhaitait pas refuser de lui répondre sous prétexte que c’était d’ordre privé.

Elle regarda tout de même autour d’elle pour s’assurer que rien ne serait susceptible de l’écouter tout en commençant une réponse. Lorsqu’elle fut rassurée de ne rien voir, elle se lança dans les détails les plus durs à dire pour une personne ne parlant jamais de sa vie ou presque, elle s’installa dans le même temps sur une banquette placée non loin de son ami.

« Je n’ai jamais fait confiance à quelqu’un d’autre que ma sœur en fait. » Parce que c’était la seule personne qui comptait vraiment pour elle, sans parler de ses défunts parents. « Wutai, la ville d’où je viens est aussi une ville assez spéciale qui a connu la guerre. Beaucoup de monde vole pour pouvoir vivre par exemple. Et je n’étais pas réellement appréciée par les autorités non plus. »

Même si c’était un peu maladroit, Alphinaud comprendrait certainement sans trop de difficulté qu’elle parlait d’elle lorsqu’elle disait que beaucoup de monde volait pour vivre et il comprendrait certainement sans mal qu’elle ne devait pas être dans un milieu de vie très aisé non plus. Elle en était arrivée au point de se méfier même des personnes que côtoyait sa sœur et avait presque manqué de la faire virer de son travail parce qu’elle la harcelait pour repousser toutes les personnes qui lui auraient fait des avances. July était après tout une tête brûlée qui ne prendrait aucun risque pour elle pour les personnes à qui elle tenait. Mine de rien, bien que c’était récent, elle appréciait Alphinaud et pourrait même dire tenir à lui mais comme elle ne souhaitait pas davantage s’étendre sur le sujet, après avoir regardé le petit carbuncle, July reprit la parole pour passer à autre chose en sortant une pierre de ses objets, un peu au hasard puisqu’elle était consciente avoir un H-Espace en plus de ce Roc Ultima.

« Est-ce que tu voudras que je te donne ce genre d’objet ? Je peux ressentir toute la magie que ça contient mais je ne m’en servirais pas. Je ne sais rien faire en magie et autant que ça te soit utile à toi. »

Alphinaud pourrait refuser s’il ne souhaitait pas les prendre mais July estimait que ça serait mieux que ça soit lui qui les aient, ça lui serait plus utile. Après, en échange, il pourrait lui donner tout ce qui serait plus physique mais July n’attendrait rien en retour de son côté. En attendant, le vaisseau avait démarré pour les emmener vers Bevelle mais un contre temps allait arriver d’ici très peu de temps alors qu’ils s’en approchaient. Là où July espérait pouvoir se reposer dans une ville assez rapidement pour profiter d’un bon lit, elle aurait encore besoin d’attendre un peu plus longtemps surtout s’ils devraient encore marcher un peu… Non pas que ça la dérangerait…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 17 Déc 2015 - 17:59

July sembla embarrassée par la question somme toute banale de Alphinaud. Le jeune homme était en effet intrigué par son attitude des plus méfiantes. Y avait-il une raison particulière pour qu’elle soit ainsi distante avec les inconnus ? Il était normal de garder un minimum de prudence autour de personnes qu’on ne connaissait pas, mais de là à être, pour ainsi dire, agressive face à un nouvel arrivant chaque fois que cela arrivait, sans doute y avait-il une raison, du vécu… Si tant était que July désirait en parler, ce n’était pas l’érudit qui viendrait lui forcer la main.

L’adolescente avoua qu’elle n’avait en général pas très confiance en qui que ce soit, exception faite de sa sœur. Naturellement. Alphinaud croisa les bras en l’écoutant lui dire que sa ville natale avait été victime de guerre et que, du coup, cela l’avait rendu vraiment méfiante. Elle raconta que bien des gens volaient les autres pour pouvoir survivre et elle semblait avoir aussi fait partie de ces gens, puisqu’elle précisa que les autorités ne l’appréciaient pas beaucoup. Le jeune homme ne s’empêcha pas de sourire, amusé de l’entendre lui dire ça. Ça ne l’étonnait pas trop en fait.
« Je vois… C’est compréhensible. » Se contenta-t-il de répondre. Il savait bien que les méandres de la guerre apportaient leur lot de méfiance, de peur et de regrets. Sans doute que July avait vu passer bien trop de mauvaises choses pour simplement accorder sa confiance au premier inconnu qui croisait sa route. Ce n’était pas un mal, bien que cela pouvait prévenir certaines rencontres qui auraient put être bénéfiques pour elle. Mais alors, pourquoi lui avait-elle fait confiance ? Etait-ce parce qu’il l’avait aidé à régler ses soucis avec les Ronsos ? Un peu plus et elle se faisait éjecter de la montagne, ça allait sans dire…

Quoi qu’il en soit, le sujet bifurqua lorsque July lui demanda s’il ne voudrait pas des objets en particuliers. C’étaient des outils pour attaquer qui utilisait la puissance magique. Alphinaud regarda les pierres qu’elle lui tendait avec une forme de curiosité et d’émerveillement dans le regard.

« Je sens une puissante magie qui émane de ces objets… Ils doivent disposer d’un potentiel extraordinaire. » Il regarda un moment l’une des pierres en la tenant entre son pouce et l’index, un peu comme un expert, avant de répondre à July en connaissant bien ses affinités avec tout ce qui était magique. « Si tu n’en a pas l’utilité, j’en serais ravi. Laisse-moi regarder ce que j’ai, je dois sûrement en avoir pour toi aussi. » Car là où Alphinaud était un mage d’exception, July tapait bien plus fort physiquement.

Au final, il n’y avait qu’une chose à donner à July ; une espèce de tentacule. Bon, ce n’était pas très gracieux mais c’était toujours ça de plus… Cela ne lui servirait à rien de toute façon, aussi donna-t-il cet objet à July en échange des pierres magiques dont elle souhaitait se débarrasser, en plus de quelques autres artefacts mystiques.

A ce moment-là, un Al Bhed fit éruption dans la pièce. Il semblait troublé. Alphinaud rangea rapidement ses affaires alors que Carbuncle se tenait sur ses gardes, prêt à la baston si nécessaire. L’érudit tendit une main pour apaiser la tension de sa chimère alors que l’Al Bhed s’exprimait au sujet de ses tracas.
« Il… il est impossible de vous déposer à Bevelle… »
« Pourquoi donc ? » Demanda immédiatement Alphinaud, loin de saisir pourquoi ils n’en auraient pas l’autorisation.
« La ville a été attaquée… nous venons tout juste de l’apprendre, je suis désolé… »

Si la bouche d’Alphinaud s’entrouvrit, aucun mot n’en sortit. Il parut soucieux l’espace d’un moment, son regard s’égara, il songea à cette gentille dame qui lui avait fabriqué ces vêtements et qui avait eut la tendresse de l’héberger lorsqu’il avait été retrouvé à proximité de la forêt. Que lui était-il arrivé ? Etait-elle saine et sauve ? Et les autres habitants ? Qui avait donc put faire une chose pareille ? Alphinaud n’avait que peu de notion de la haine portée à Bevelle, il appréciait cette ville et commençait à sentir son cœur se serrer à songer que de nombreux innocents étaient morts.

« Nous pouvons toujours vous laisser à… »
« Je veux me rendre à Bevelle. »
« Nous n’atterrirons pas là-bas ! C'est sûrement rempli de monstres à l'heure qu'il est. »

Un nouvel Al Bhed arriva dans la pièce. Il semblait porteur de nouvelles aussi.

« Ce sont les cultistes… ces espèces de fous qui suivent cette Nyara. Ils ont tués tous ces gens et… »
« … »

Le visage d’Alphinaud s’assombrit davantage. Sentant le malaise de son maître, Carbuncle sembla grogner en s’agitant un peu plus. Il devait avoir envie de tabasser ces Al Bheds mais ce n’était pas à cause d’eux. Tâchant de ne pas démontrer de larmes, l’érudit serra le poing et releva la tête pour dévisager les deux personnes.

« Déposez-nous à proximité de Bevelle. Nous nous organiserons avec le reste. »
« M-mais, c’est que… »
« N’ai-je pas été suffisamment clair ? » Rétorqua l’élézen en haussant le ton.

Intimidés, les deux Al Bheds se regardèrent, incertains. July aurait sûrement son mot à dire mais pour le moment, Alphinaud avait un peu balayé sa présence. Ce n’était pas volontaire, mais il ne pensait qu’à foncer à l’heure actuelle, souhaitant s’apercevoir de lui-même de la situation sur place… Chose dangereuse, mais il n’y pensait absolument pas pour le moment.

Alphinaud accepte les objets et donne un Tentacule à July.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 17 Déc 2015 - 19:16

Expliquer un point de sa vie ne dérangeait pas July, surtout pour une personne comme Alphinaud, quelque part elle avait presque l’impression de retrouver sa sœur pour voyager avec elle avec la manière de faire de ce jeune élézen. Néanmoins, elle se tint bien de lui raconter que son père avait été tué pendant cette guerre parce qu’une personne avait trahi un secret et que sa mère était morte de chagrin peu de temps ensuite. Avoir confiance en des personnes ne résultait jamais en rien de bon dans une vie qui avait été ainsi marquée. Pourtant, July arrivait encore à s’attacher à certaines personnes lorsqu’elle pouvait voir la pureté de leur âme. Pourquoi Alphinaud ? Parce qu’elle n’avait rien vu en lui qui pourrait faire penser à de la haine. Elle n’avait vu qu’une boule de gentillesse et de générosité et la preuve en était qu’elle lui proposait de lui donner ses affaires maintenant sans rien demander en échange.

Bon, il se sentait tout de même un peu mal et accepta tout de même son offre en échange de ce qui ne lui serait pas utile. Il n’y avait pas grand-chose mais July prit le tentacule en affirmant que ce n’était pas grave s’il n’avait rien de plus. « Je ne te demande pas de faire un échange de toutes façons. Si tu les utilises pour toi, ça aura bien plus d’utilité que ce que je pourrais faire moi-même. Pour dire, je n’ai jamais réussi à ne serait-ce qu’utiliser une matéria magique. »

La notion de magie n’était pas quelque chose de connu pour July même si Alphinaud pourrait se demander de quoi elle parlait en mentionnant les matérias. Il eut néanmoins bien de quoi s’occuper avec tout ce que July lui mit sur la banquette entre eux deux. Elle ne fit pas le compte de ce qu’elle donna mais il devait facilement y avoir une bonne dizaine d’objets de puissance allant de celui qui créait une super explosion jusqu’au pétard mouillé mais pour July, ça ferait dans tous les cas la même chose : un pétard foireux.

« Voilà, même si c’est pour renforcer ton arme en les forgeant, ça serait plus utile que pour moi avec mon potentiel magique inexistant. »

Mais elle n’aurait pas le temps de recevoir une réponse puisqu’un al bhed arriva avec l’air grave. July se releva d’un bond pour se préparer à se défendre – juste au cas où – et pour le coup Carbuncle avait fait la même chose jusqu’à ce que l’al bhed ne fasse signe de se calmer, il n’était ici que pour annoncer une nouvelle qui les empêcherait d’atteindre leur destination correctement : la ville en question avait été attaquée et Alphinaud put marquer une certaine angoisse sur son visage alors qu’il cherchait à se renseigner sur le pourquoi ou le comment. Il semblerait qu’il connaissait du monde à Bevelle et désirait aller voir. L’al bhed voulait les déposer un peu plus loin sans prendre le risque de se faire attaquer par une horde de monstres mais Alphinaud comptait insister.

Un autre individu arriva sans tenir compte de la présence des deux voyageurs pour affirmer que c’était l’œuvre d’une certaine Nyara et ses cultistes : ils avaient tués tout le monde disait-il… July sentit la tension monter d’un cran encore et elle se rapprocha d’Alphinaud pour l’entendre froidement dire qu’il voulait être déposé à proximité de Bevelle et qu’il s’occuperait du reste. Elle n’avait pas son mot à dire mais comprenait que s’il avait des connaissances dans cette ville là, il était normal qu’il veuille y aller. July aurait été même en mesure de sauter du vaisseau pour s’assurer que sa sœur était encore en vie. L’al bhed ne désirait pas se poser mais la frustration pouvait se faire entendre lorsque l’élézen monta le ton. July sentit son cœur battre plus fortement lorsqu’elle se rendit compte que la colère s’était emparée de lui. Pourtant, elle n’en démordrait pas en sachant ce qu’il voulait et combien il semblait y tenir.

« Déposez nous au plus proche ou vous risquez d’avoir des problèmes. »
« Très bien, on va vous laisser ici alors. On survole la plaine félicité, on ne peut pas s’approcher davantage. »

July alla chercher le bras d’Alphinaud d’une main assez forte tout de même pour tenter de le rassurer en allant placer sa main dans la sienne. Il était inutile de demander davantage de renseignements sur le pourquoi il voulait y aller mais en sachant qu’il y aurait des monstres et probablement beaucoup de morts, elle pourrait au moins lui assurer qu’elle resterait avec lui.

« Je vais t’accompagner. »

L’horreur de la guerre, les tragédies passées au Wutai, tout ce qu’elle avait vécu revenait dans sa tête et elle n’était pas sans savoir l’inquiétude que ressentirait Alphinaud en y arrivant. Il se pourrait même qu’il ne soit pas en mesure de se battre contre les créatures qu’il y aurait mais, quand bien même elle aurait des questions à se poser quant à ces monstres, elle entendait encore ce que ce type avait dit : Nyara et ses cultistes… Etait-ce un groupe qui semait le chaos ?

« Et s’il y a des monstres ou ces types, les cultistes de Nyara, j’en ferais mon affaire. »

Oh non, July n’était pas du genre à prêter allégeance à tel ou tel parti mais lorsqu’elle voulait défendre ses idées ou une personne à qui elle tenait, elle pourrait faire des ravages ne serait-ce que par sa détermination.

Le vaisseau ralentit en tout cas, il perdait de l’altitude ce qui prouvait qu’ils étaient arrivés. July tira un peu sur la main d’Alphinaud pour pouvoir lui signaler qu’elle partait devant. Cela dit elle le lâcha pour déposer cette main dans son dos.

« On va atterrir. Ca va aller ? »

Elle ne lui en voudrait pas s’il ne répondait pas mais mine de rien, voir un homme qu’elle ne pensait pas apte de s’emporter perdre patience ainsi, elle savait que quelque chose en lui avait été touché par cette Nyara et la vengeance était quelque chose que July savait particulièrement bien faire.

July rejoint le groupe de l’Ordre
July donne à Alphinaud :
Spoiler:
 

Fiches modifiées
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 18 Déc 2015 - 20:29

Les nerfs à vif, Alphinaud entendait bien que ces Al Bheds obéissent à ses désirs. Il refusait d’être déposé ailleurs qu’à proximité de Bevelle ; il désirait vraiment y aller pour s’apercevoir si ses quelques connaissances sur place étaient encore vivantes, ou si elles avaient été évacuées par exemple vers une ville différente. Il était inquiet mais tâchait de garder la tête haute pour se faire entendre, quand bien même ces hommes étaient bien plus grands que lui et, donc, avaient plus d’autorité sur sa personne physiquement parlant. L’élézen ne lâchait cependant pas le coup et les Al Bheds semblèrent accepter après que July ait apporté son grain de sel.

Le jeune homme sentit une main presser son bras et glisser le long de celui-ci pour prendre sa main. C’était bien une première ; il ne se souvenait pas de la dernière fois que quelqu’un avait eut l’audace ou le naturel de venir prendre sa main dans la sienne. Il baissa le regard rapidement mais releva vite la tête pour soutenir le regard des Al Bheds qui en conclurent qu’ils pourraient les déposer sur la plaine félicité qu’ils survolaient actuellement.
Alphinaud hocha de la tête. C’était satisfaisant. Ils devraient traverser la forêt de Macalania pour atteindre Bevelle mais ce n’était pas grave, ce n’était qu’une question de quelques centaines de mètres… et probablement des monstres qui viendraient encombrer leur chemin. July lui souffla qu’elle comptait l’accompagner. Elle avait l’intention de faire de son affaire les monstres qu’ils trouveraient ou même les cultistes s’il y en avait encore. Touché par son altruisme envers lui, Alphinaud tourna son regard vers elle et sourit légèrement avant de la remercier d’un mouvement de la tête.

« Préparez-vous dans ce cas. » Les Al Bheds quittèrent la pièce, la mine sombre. Ils ne semblaient pas du tout d’accord d’avoir sur la conscience deux fous qui désiraient aller là où un attentat avait été commis, mais ils n’en avaient pas le choix, Alphinaud aurait frayé son chemin jusqu’à Bevelle de toute façon peu importe où ils auraient consentit à les déposer. Son obstination pouvait être des plus incroyables lorsqu’il avait une idée en tête…

Il sortit de son brouillard lorsque July, maintenant seule avec lui, demanda s’il allait bien. Ils allaient atterrir et Alphinaud ne s’était aucunement préparé comme l’avait demandé l’Al Bhed, non pas qu’ils aient quoi que ce soit à faire pour se parer à descendre… Sa main ne tenait maintenant plus la sienne, elle était apposée dans son dos dans un geste apaisant. L’érudit de Sharlayan tourna son regard vers elle avant d’acquiescer, non pas sans une note hésitante.
« Oui, merci… Pardon de m’être emporté ainsi. J’ai des connaissances à Bevelle… J’ai bien peur qu’il ne leur soit arrivé quelque chose. » En entendant une nouvelle pareille, il y avait de quoi s’inquiéter, surtout quand on connaissait des gens sur les lieux. Du coup, cela justifiait plus ou moins qu’il se soit emporté, même si ce n’était jamais bon de perdre patience. Pas bon pour l’image, ni le moral. Il espérait seulement que July ne lui en voudrait pas. Il n’appréciait pas trop l’idée d’avoir haussé le ton devant elle, bien qu’elle n’était point une enfant, ce n’était pas quelque chose qu’il aimait faire devant les autres.

Le vaisseau les déposa en bordure de la forêt de Macalania. Les arbres cristallins s’étendaient devant eux. Les Al Bheds ne demandèrent même pas leur reste ; ils s’envolèrent à nouveau comme s’ils craignaient d’être bombardés à cette distance. Alphinaud jeta un regard mauvais vers le vaisseau avant de regarder July pour s’assurer que tout allait bien avant de prendre les devants et de pénétrer dans les bois mourants de cette ravissante mais si triste forêt.

« Bevelle se situe au-delà de la forêt de Macalania. Il nous faut la traverser pour l’atteindre… Comme tu peux t’en douter, elle est habitée par des monstres. Reste sur tes gardes. » Il trouva la force de lui adresser un sourire, mais celui-ci s’effaça rapidement pour laisser place à un regard empreint de détermination sur son joli minois alors qu’il regardait droit devant lui, aux aguets et se préparant mentalement à atteindre cette ville récemment attaquée.

Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Ruines Millénaires
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Rp Entrainement] Chaos, mort, manipulation, visite de vieux, mort depuis des millénaires, combat et apprentissage de nuit.
» [Chemin de Traverse] Les malédictions millénaires (Mélinoé)
» Gorge profonde et crocs millénaires [Pv Yakuti & Nielah]
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Cartons plumes et ruines

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum