En restant à Nalbina
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 21 Mar 2016 - 4:04

Le festival de Nalbina toucherait bientôt à sa fin et les gens commenceraient à repartir. Cependant, cela ne signifiait pas que Runa allait réintégrer Spira de suite et encore moins Guadosalam. Déjà elle se rendait dans sa ville natale le moins possible, craignant à chaque fois l'accueil de Tromell.
Certes, ce ne serait sûrement pas dans un autre monde qu'elle croiserait l'homme qu'elle rêvait de revoir un jour... Et surtout qu'elle rêvait de voir de plus près. Après tout, si Seymour était de retour, cela se saurait non ?
En réalité, il l'était, mais Runa ignorait totalement cela. Tant mieux pour lui sans doute car la Guado aurait une certaine probabilité d'être probablement pénible ! Enfin... sûrement ne se laisserait-il pas faire par une fille totalement anonyme avec qui il n'aurait aucun lien aussi.

Aussi, rester un peu sur un autre monde pourrait lui permettre à faire connaître sa musique. Surtout tant que Yuna ne ferait pas de même. Runa était convaincue que plus elle pouvait se faire de relationnel par ce biais, comme on dit, plus cela serait intéressant pour les autres du Culte... et finalement intéressant pour sa propre personne. Ah oui c'est que la jeune fille réfléchissait et extrapolait beaucoup. Sûrement un peu trop même.
Bon au moins, sa musique pourrait aussi lui permettre de gagner des gils, aussi. Ce n'était pas garanti non plus mais l'espoir fait vivre dit-on.

En tout cas, la jeune Guado allait devoir voir ailleurs qu'à Nalbina à présent. Pourquoi pas à Rabanastre ? Elle avait entendu que c'était une ville importante. Logique en même temps si c'était là où se trouvait la résidence principale de la Reine, cette fameuse Ashelia B'Nargin Dalmasca.

En revanche, pour rejoindre cette ville, il fallait traverser tout un désert. Runa pouvait toujours faire appel à Eikthyrnir, sa chimère, en cas de besoin. Cependant, traverser seul une si longue distance était quand même moins drôle.

Pourtant il apparu que la native de Spira n'allait pas s'aventurer de suite finalement. Pourquoi ne pas essayer de faire connaissance avec cette fille un peu esseulée apparemment ? Une fille qui portait une costume assez foncé et une tiare. Juste à savoir si cette fille voudrait parler. Elle avait l'air assez distante en effet... et Runa en avait aussi une bonne couche même si elle semblait avoir la communication plus facile.

Sans se poser plus de questions, la Guado approcha la jeune fille et s'adressa à elle.

« Vous sserssez quelqu'un ? Oh euh dézzolée, cela ne me regarde sssûrement pas... Oh sssinon... vous zz'avez aimé le fesstival ? ».

Et tant pis pour le cheveu sur la langue !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 21 Mar 2016 - 22:18

xSi un mot pouvait qualifier le festival qui venait de s’achever, c’était bien merveilleux. Kessara ne s’était pas amusée ainsi depuis de nombreux mois. Dans sa quête pour retrouver sa sœur, elle ne s’était pas laissé une seule seconde de répit. Toujours en mouvement, jamais un instant de distraction, sa vie passée était morose. Elle ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable, comme si elle trahissait sa famille, et sa mission quasi sacrée. Pourtant, sans trop savoir pourquoi, elle avait désormais la certitude que si elle ne pensait pas à elle aussi, elle mourait avant même d’avoir accomplis quoi que ce soit. Il était assez dur pour elle d’en venir à une telle conclusion. Après tout, de par son métier et de son crédo, les autres passaient avant tout le reste, elle y comprit. Mais elle se rendait compte que si elle ne pouvait plus tenir debout, tant de fatigue que de tristesse, alors elle ne pourrait plus agir positivement.

Une chose seulement la taraudait désormais : Que Faire ? Son voyage n’avait commencé que depuis quelques jours seulement, et il restait tant à faire, de nombreuses villes à explorer, inspecter. Ivalice était le premier monde nouveau qu’elle découvrait, et elle comptait bien chercher le moindre recoin de cette planète avant de la quitter. Plusieurs options s’offraient à elles, alors elle n’était pas encore sûre de sa prochaine destination.  Rabanastre n’était plus un sujet d’intérêt pour elle, puisque la jeune femme avait déjà retourné l’endroit sans vergogne. Mais la ville représentait un carrefour essentiel vers de nombreux autres endroits. Kessara craignait qu’une mauvaise décision retarde sa mission, mais elle devait se rendre à l’évidence, au point où elle en était, tout ne reposait que sur le destin.

Un long soupir sortit alors de ses fines lèvres, marquant une différence assez nette avec l’apparence glaciale qu’elle arborait habituellement. Un sifflotement tel celui d’un serpent vint alors la sortir de ses réflexions. Il lui fallut quelques instants avant de comprendre que quelqu’un lui parlait. En un battement de cil, Kessara étudia sans aucune gêne la personne qui se présentait face à elle. Une jeune femme délicieuse, probablement du même âge qu’elle. Des veines ressortaient très fortement en divers points de son visage, chose qui ne sembla pas déranger plus que ça la ninja. Dans des mondes magiques comme les leurs, plus rien ne l’étonnait vraiment. Sa chevelure, mauve, était ravissante. Kessara se sentait presque soulagée de voir quelqu’un avec une couleur de cheveux aussi étrange qu’elle.

Une fois sa discrète observation faite, Kessara eut le réflexe de s’incliner face à son interlocutrice. Un réflexe, certes, mais un réflexe poli à l’extrême. Tout dans sa révérence était calculé au millimètre près. L’angle de son dos, l’inclinaison de sa tête, la position de ses jambes. Cette marque de respect lui semblait essentielle pour démarrer une discussion courtoise. Runa se sentirait peut-être poussée des ailes à voir une parfaite inconnue s’incliner ainsi devant elle, mais ce n’était pourtant qu’une habitude, un réflexe auquel tout le monde avait le droit. Son visage, lui, était toujours aussi fermé. Il ne semblait ni agressif, ni méchant. Il ne retranscrivait strictement rien. Son visage était tel un rempart, ne laissant rien filtrer. Il fallut encore plusieurs autres instants avec que Kessara puisse saisir les paroles de son interlocutrice. Un peu difficile avec son zozotement, mais peu important pour elle. Un attribut de la nature ne voulait rien dire, elle le savait bien.

« Bonjour Mademoiselle. Je vous en prie, vous ne me dérangez pas. Des discussions sont toujours les bienvenues. Je cherche quelqu’un, oui, ma jeune sœur. Et même si cela pourrait vous regarder, je doute que cela vous intéresse. »

Son ton était poli et courtois, rien de plus, rien de moins. Elle ne regardait pas tout à fait Runa dans les yeux. Non pas qu’elle la craignait, mais elle savait que c’était extrêmement impoli de fixer quelqu’un ainsi.

« Oui, c’était un instant de fraicheur dont j’avais besoin. Vous êtes artiste n’est-ce pas ? Il me semble vous avoir vu faire don de vos talents à la population. J’espère que le festival vous a été profitable, Mademoiselle. »

L’amorce était difficile, pourtant les langues ne tarderaient pas à se délier. Il n’y avait aucune raison pour que cela n’advienne pas, si… ?
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mar 29 Mar 2016 - 2:10

Ce festival avait du être l'occasion, pour beaucoup, de faire quelques rencontres. Pas vraiment pour Runa en fait. Enfin, jusqu'à présent. Pourtant, la fille à qui elle venait de s'adresser semblait plutôt froide et distante bien que très polie.

Cette attitude ne choquait absolument pas la Guado pour autant. Elle était assez habituée aux gens ne montrant pas grand chose, surtout de part le peuple auquel elle appartenait. Les Guados n'étaient pas réputés pour être des gens très extravertis, à part quelques exceptions. Runa elle-même en était peut-être une d'ailleurs, même s'il n'était pas si extravertis que bien d'autres personnes. Elle se démarquait quand même assez des autres Guados. Sans doute par l'origine de son père ? Qui sait. De toute façon elle ne voulait pas parler de ce genre de choses. Même pas y penser. Avoir quelque origine Al Bhed, c'était un peu beaucoup la honte quand même. Le pire c'est que devant certains c'était dur à cacher, à cause de ses yeux vairons : un bleu un peu turquoise et l'autre plutôt bleu violet.

Cependant, là elle était sur Ivalice, et la demoiselle en face d'elle n'était peut-être pas de Spira. D'ailleurs Runa n'avait jamais vu ce genre d'accoutrement sur Spira mais cela ne voulait rien dire. Elle était loin de tout savoir des humains après tout. En tout cas la Guado ne manqua pas d'observer la fille. Des cheveux ainsi bleus, elle n'avait jamais vu... chez les humains.

En tout cas, la fille à qui elle s'était adressée n'avait peut-être jamais vu de Guado non plus, vu le silence que celle-ci marqua après que la flûtiste se soit adressée à elle. Ou alors était-elle gênée par le cheveu sur la langue ?
Si c'était le cas et bien c'était tant pis. Runa avait subit des réflexions là dessus mais elle reconnaissait aussi que ça pouvait être un critère de charme, et hormis quand elle chantait, elle ne faisait pas grand chose pour cacher ce détail.

Finalement, la jeune fille en tenue de domestique donna une réponse, à qui Runa allait répondre en retour.

« Aaah comme vous voudrez. Votre sssœur vous dite ? Zze sssuis navrée, zzze ne la connais pas. Zzze peux vous aidez à la ssserssser sssi vous voulez. ».

Pas qu'elle avait envie d'aider ou quoi mais se faire des relations était aussi une de ses missions un peu spéciales... à défaut de répandre le Culte à la manière brute. Et là le bon moment serait bientôt venu pour commencer un peu de prosélytisme. Enfin, pas de suite non plus.

« Et oui zzze ssssuis artissste, mais dire que le fessstival m'a été profitable... peut-être pas sssur ce plan, mais... ouais... asssez... ».

Elle regarda un peu partout autour, histoire de voir si elle apercevait quelqu'un ayant comme un air de famille avec la fille en face d'elle.

« Votre sssœur vous resssemble-t-elle ? ».

Quand on dit vouloir aider quelqu'un, autant le montrer aussi, n'est-ce pas ?
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 4 Avr 2016 - 19:13

xLes deux jeunes femmes s’échangèrent des regards inquisiteurs pendant quelques instants, en silence. Kessara ne s’en offusquait pas, à vrai dire elle ne voyait aucune raison qui la pousserait à s’énerver ou à se vexer face à un tel traitement. Déjà parce qu’elle en faisait de même, et que de toute façon, il lui semblait essentiel d’enregistrer adéquatement dans sa mémoire le visage délicat de son interlocutrice. Etrange diriez-vous, pourtant pas tant que ça en connaissant la jeune femme. Kessara était du genre à donner beaucoup d’importance aux autres, ainsi il lui semblait essentiel de mener cette petite enquête indolore. Elle espérait que Runa était sur la même longueur d’onde, la servante ne désirait certainement pas achever cette splendide journée par un conflit stérile. Deux jolies jeunes femmes se toisant, ou était le problème hm ?

La guado prit enfin la parole, son sifflement reptilien retentissant de nouveau. Kessara s’en voulait autant de buter sur son accent, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Non pas qu’elle y voyait un quelconque problème de fond. La jeune femme peinait simplement à comprendre tout ce que lui disait son interlocutrice, et elle se sentait terriblement bête d’avoir une telle pensée. Elle était sûre de s’y habituer assez rapidement, mais puisqu’elle se trouvait pour la première fois dans une telle situation, ses oreilles sifflaient elles aussi en unisson avec la magicienne. Sa proposition, en tout cas, ne manqua pas d’étonner Kessara. Son visage laissa paraitre tout naturellement sa surprise, ce qui vint chasser la froideur de son visage pour un temps. Qui proposait de manière aussi désintéressée de l’aide à une parfaite inconnue ? Bon. Kessara était pareil, pourtant, elle se pensait assez unique dans son genre. Il faut dire que la plupart des hommes étaient si égoïstes. L’attitude de Runa était rafraichissante, la servante se l’avouait sans aucune honte. Se trompait-elle ? Très certainement.

Elle écouta avec attention toutes les tirades de la guado, se concentrant du mieux qu’elle le pouvait pour ne rien manquer. Une artiste hm ? Kessara trouvait la compagnie de ce genre de gens toujours très plaisante. Des âmes libres, follement amoureuses de la vie. Elle les enviait presque, eux qui n’étaient pas enchainés par leurs multiples devoirs. Bientôt, Kessara dut à son tour répondre aux nombreux questionnements de son interlocutrice. La soirée risquait d’être longue.

« Je ne voudrais pas vous déranger ainsi, mais sachez que j’apprécie grandement votre offre. Elle ne me ressemble pas vraiment pour dire vrai mais… La situation est compliquée et je ne souhaite pas ainsi vous importuner avec mes états d’âme. »

Chacun de ses mots semblaient soigneusement choisis. Kessara restait toujours fidèle à ses enseignements et aux bases de la politesse. Pourtant, malgré cette image polie à l’extrême, on pouvait sentir au fond de sa voix une douceur et bonté qui ne demandait qu’à s’échapper. Le poids des convenances écartait bien trop souvent la jeune de femme de multiples expériences.

« J’en ai oublié la plus simple des politesses, avec tout cela. Je suis Kessara, anciennement servante, désormais en quête pour retrouver ma sœur. Mais ça vous le savez. Je suis enchantée de vous rencontrer Mademoiselle. »

Tout pouvait arriver désormais. Se sépareraient-elles aussi vite qu’elles n’étaient entrées en collision, ou bien ressortiraient-elles de cette discussion liées comme deux amies ? Le résultat était encore incertain.
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 8 Avr 2016 - 3:38

Le contact n'était pas encore vraiment présent entre les deux jeunes femmes et Runa pensait bien que cela n'allait pas aller dans un sens très favorable pour sa mission. La jeune Guado se sentait cependant mal à l'aise quant à forcer quoique ce soit sans se faire remarquer. Pas qu'elle était bien timide mais elle n'avait pas envie de se faire montrer du doigt en tant que fidèle de Nyara.

Elle était consciente qu'il pourrait y avoir d'autres fidèles à proximité... mais qu'il pourrait y avoir des opposants au Culte aussi. Des hérétiques quoi. N'étant pas une guerrière tant psychiquement que physiquement, la Guado se voyait très mal se retrouver tenue en joue par quelque combattants.

Pour le moment elle se contentait donc de garder profil bas et de continuer à cerner son interlocutrice. À essayer de la cerner du moins, car ce n'était jamais tâche évidente. Déjà elle cru remarquer que son zozotement gênait un peu la jeune fille à la chevelure bleue. Il était vrai que c'était là quelque chose qui pouvait gêner la compréhension mais Runa n'y pouvait pas grand chose. Elle faisait des efforts pour essayer de cacher ce soucis au maximum mais ça revenait toujours plus ou moins.

En tout cas la fille en tenue de domestique finit par répondre quant à la recherche de sa sœur. Il était vrai que Runa avait proposé son aide sûrement un peu vite. Certainement pas ce qu'il fallait.

« Comme vous voulez. Ze ssuis ssûrement allée un peu vite dans ma propozzissssion mais l'aide est ssouvent apprésssiable. Ssinon Kesssara, appelez moi Runa. ».

En même temps que Kessara s'était présentée, la Guado avait fait de même par un signe de tête respectueux, tout comme l'était sa façon de parler malgré son cheveu sur la langue.

« Ze ssuis enssantée de vous rencontrer ausssi. ».

Aussi, fallait-il trouver comment continuer à tisser la relation. Puisque la proposition d'aide était sans doute trop précipité. Runa regarda autour d'elle, et surtout en direction de là d'où elles étaient parties, c'est à dire vers Nalbina.
« Au fait vous êtes d'isssi ? Vous connaisssez bien sse monde ? ».

Si c'était le cas, sans doute la jeune Guado aurait-elle un guide pour connaître un peu mieux Ivalice et y accomplir une partie de sa mission ? Le cas échéant, cela ne l'empêcherait sans doute pas de faire son travail mais cela serait peut-être plus long.
Autant tenter cependant.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 19 Avr 2016 - 14:02

xLa Guado allait-elle revenir sur sa parole ? Kessara n’en savait rien pour le moment. Elle ne connaissait pas du tout son interlocutrice après tout. Elle ne savait même pas son nom encore ! Après, ce n’était pas si grave que ça. La domestique était de nature très conciliante. Certaines personnes parlaient parfois un peu trop vite, pour être agréables et attentionnées. Elle ne pouvait donc pas vraiment lui en tenir rigueur si sa proposition était fausse, Runa avait au moins fait l’effort d’être gentille et c’était déjà bien plus que chez de nombreuses autres personnes. La ninja aurait bien voulu faire comprendre cela à la musicienne, pourtant elle ne voulait pas instaurer une gêne entre les deux. Il faut dire que la discussion était assez plaisante, et il aurait été dommage d’ainsi l’écourter pour quelque chose d’aussi inutile. Les deux jeunes femmes s’en fichaient toutes deux très certainement. Ni l’une ni l’autre ne semblaient être du genre à créer des histoires pour rien. Si ?

Dès que les lèvres de la guado s’ouvrirent de nouveau pour répondre à Kessara, tout sembla plus clair, soudainement. Les doutes que la domestique avait depuis le début de la conversation se dissipaient. Oui Runa avait été hâtive dans sa proposition, mais elle le reconnaissait sans aucun problème et restait d’une gentillesse étonnante. La servante ne put réprimer un sourire, rempli d’affection et de tendresse. La magicienne semblait si vrai, si honnête. Oh si elle savait. Une bonne chose ressortait de tout ça toutefois : Kessara connaissait enfin le nom de son interlocutrice, Runa. Les deux jeunes femmes semblaient partager la même éducation, la même formation à la politesse. Après tout, elle lui avait rendu son salut, signe de respect et de reconnaissance.

La ninja était vraiment ravie de discuter ainsi avec cette nouvelle amie, pourtant le temps continuait à tourner, et elle n’avait pas plus de temps à perdre. Kessara ne savait pas comment agir dans une telle situation. L’instant qu’elle partageait avec Runa était agréable, bon moyennement agréable, mais il était plaisant tout de même. Le problème, c’est que chaque minute comptait dans sa quête elle s’était déjà arrêtée bien trop longtemps à Nalbina. Maintenant qu’elles se trouvaient toutes deux devant les portes de la cité, il était temps se décider. Continuerait-elle la route ensemble, ou bien serait-il temps de se séparer ? La domestique se sentait comme anxieuse à l’idée de devoir choisir, pourtant elle ne pouvait y échapper.

« Non pas du tout. Je viens d’un autre monde. Je crois qu’on l’appelle la Planète Bleue. Je n’y ai jamais vraiment réfléchi, pour moi c’est ma planète, c’est tout. Je ne connais pas très bien Ivalice, du coup. Vous non plus ? »


Kessara répondait aux nombreuses questions de sa camarade, pourtant elle savait qu’elle ne pourrait esquiver indéfiniment le bouquet final. Son regard se déplaçait vivement entre Runa, et le chemin qu’elle se devait de prendre. Il était de temps de voir jusqu’où l’artiste était prête à aller.

« Je.. je suis navrée mademoiselle mais je dois continuer mon aventure. Vers Rabanastre ou Archadès, bien que je privilégie la route d’Archadès. A vrai dire je suis déjà passée à Rabanastre, bien que j’y sois passée si hâtivement que mes recherches ont été sûrement inutiles. Ou allez-vous ? Peut-être que nous pourrions faire un bout de chemin ensemble ? »

La jeune femme adressa un sourire à son interlocutrice. Elle semblait si douce que rien n’aurait pu l’énerver. Runa était libre de choisir ce qu’elle voulait, mais un peu de compagnie ne faisait jamais de mal n’est-ce pas ?
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Avr 2016 - 4:20

La conversation continuait entre les deux jeunes filles et Runa ne voyait pas encore l'occasion de mener réellement sa mission avec cette nommée Kessara. Cette fille était pourtant gentille – en apparence en tout cas, vu les sourires affectueux qu'elle laissait volontiers se dessiner sur son visage – et peut-être que la Guado n'aurait pas trop de mal à la convaincre.

Cependant, elle était en terre inconnue pour elle et préférait qu'il valait mieux prendre encore du temps à apprendre comment les choses se passaient ce monde. En apprendre plus sur son interlocutrice aussi. Surtout ce point d'ailleurs puisqu'à présent les deux jeunes filles étaient presque hors de la cité et il n'y avait plus grand monde autour d'elle. Il était vrai que la situation pourrait être idéale même, pour parler de la déesse, ainsi que du dieu même. Pas encore assez selon la Guado.

De toute façon Kessara continuait la discussion en répondant à la question de son origine. Autant l'écouter, la laisser parler. Répondre en conséquence aussi.
La Planète Bleue... Un monde que Runa ne connaissait pas vraiment, ce qui n'allait pas l'aider. Elle y avait bien été faire un tour, lorsqu'elle avait entendu parler d'une histoire étrange de citrouilles dans un château. Elle avait combattu les citrouilles d'ailleurs, mais cela ne lui avait rien apporté de particulier. Cependant allait-elle parlé de ce détail à Kessara ?...

« Ah Planète Bleue. Ze ne connais pas vraiment, zusste entendu parler, et ze m'y ssuis rendue une fois. Pour ma part, ze viens de Ssspira. Ze n'étais zamais venue sssur Ivalissse. ».

Cependant, Runa voyait les mouvement oculaires de Kessara et se doutait, ou pensait... celle-ci était lassée de la conversation en fait ? Ou elle était pressée de retrouver sa sœur. Les deux sûrement. Pourtant la Guado comptait bien se débrouiller à la rester un maximum de temps avec cette fille. Elle paraissait vraiment gentille, à l'écoute. Une bonne personne auprès de qui elle pourrait prêcher Nyara, sûr !

D'ailleurs, la native de la Planète Bleue finit par parler franchement. Il était évident qu'elle était pressée en effet. En revanche, elle proposait quelque chose d'intéressant quand même. Continuer à faire un bout de chemin ensemble. Bien sûr que Runa allait accepter !

La Guado se contenta de sourire cependant, tout en répondant calmement.

« Ze n'ai pas de dessstinasssion particulière, ze ssouhaitais découvrir un peu de ssse monde avant de retourner sssur Ssspira. Ze peux vous sssuivre zussqu'à Archadèss sssi vous le ssouhaitez. Ze sssuis arrivée par Rabanasstre, où z'ai même rencontré des... des Moogles. ».

Cela était un détail cependant mais bon, quitte à faire de la conversation... Pourtant il ne fallait pas faire perdre de temps à Kessara, et Runa le savait bien.

« Dirizeons nous à Archadèsss alors. Ze ne voudrais pas vous retarder. ».

La Guado ne savait cependant pas par où il fallait partir mais elle suivrait Kessara dans sa marche, aussi vite que possible. Elle ignorait cependant Ô combien la route était longue. Passer par un col dans un premier temps, puis une forêt, puis des plages, un vieux palais enfoui...


Kessara et Runa se dirigent vers le Col du Mosphore
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

En restant à Nalbina
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hell In A Cell 2011
» Lose Control _ Enzo
» Vos démos sur 3DS ?
» Je voyage beaucoup en restant au même endroit.
» Contrats

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum