Et un autre mord la poussière
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 12 Avr 2016 - 15:26

xEt un autre mord la poussière, et un autre mord la poussière. Paf.
Deux nouvelles bourses d’argent dans les mains, Akane, souriante, jongla avec avant de les enfoncer dans ses poches. Elle marchait d’un pas entraîné, comme si elle dansait sur une chanson qu’elle seule pouvait entendre. Forcément, la joviale jeune femme se faisait méchamment dévisager par les passants qui la trouvaient tout bonnement déjantée, folle, ou juste étrange. Mais pour elle, ça n’avait pas d’importance. Le talon de ses bottes sombres claquait contre la pierre des pavés de Rabanastre sur un rythme sympathique et elle appréciait ce que ça donnait comme son, aussi continuait-elle sans se préoccuper de son entourage.

Au loin, la demi-dragonne entendit des gens se plaindre que leur bourse manquait à l’appel. Oups !

Ni vue ni connue, la ravissante pirate des cieux laissa ses pas la mener vers des chemins plus fréquentés pour éviter de se faire remarquer. De toute façon, ce n’était pas comme si ces gens pouvaient savoir que c’était elle qui avait prit leur argent hein ? Maintenant, elle avait de quoi manger, boire et dormir ce soir ! Ça, c’était le jackpot de sa journée ! On pouvait peut-être mieux comprendre sa bonne humeur ainsi mais honnêtement, elle vivait de la sorte tous les jours. Mangez, buvez, car demain, nous mourrons ! Faites ce que vous voulez, vivez au jour le jour. Qui sait quelle misère le lendemain déciderait d’apporter dans son chapeau hein ? La vie, c’est la vie.

Ses déhanchements continuèrent alors qu’elle continuait de passer une musique dans sa tête. Akane était très fan de musiques diverses et variées, parfois elle s’en inventait, comme maintenant, avec un rythme endiablé qui lui donnait envie de se trémousser. Suivant le mouvement de ses hanches, sa queue couverte d’écailles dandinait par ci par là, intriguant sérieusement les gens alentours. Quoi, ils n’avaient jamais vu une queue ? Ce n’était pas comme si les Vangaas étaient plus subtils avec la leur !

« Ouh~ ♫ » Chanta-t-elle en arrivant devant un comptoir. « Hai joli-cœur, je te file deux bourses pour la pièce que je t’ai demandé. »
« Hum, elles sont remplies tes bourses Akane ? »
Demanda le Hume au-delà du comptoir en baissant les yeux.
« Psh psh. Elles sont pleines à exploser ! » Répondit-elle en se penchant vers l’avant. Mais en même temps, elle glissa ses mains dans les poches de son pantalon et en sortit deux grosses bourses de gils bien lourdes qu’elle laissa tomber sur le bois du comptoir.
« Oh, je vois ça. Parfait donc. V’la ta pièce. Tu veux un mécano pour ou… ? »
« Hoy hoy hoy. Tu sais à qui tu parles mon chou ? Allez zou, bonne journée et merci ! »


Elle passa ses doigts le long de la bordure de son chapeau avec élégance pour dire au revoir avant de lui tourner le dos et de s’éloigner en faisant exprès de se dandiner les hanches juste pour le remercier un coup tiens. Elle lui jeta un coup d’œil au-delà de son épaule et lui fit un clin d’œil avant de s’esquiver vers l’aérodrome.
Son imagination l’emporta encore alors qu’elle se rendait là-bas. C’était quand même assez loin de l’emplacement où elle était, la marche était donc un peu chiante et solitaire, aussi continua-t-elle sur son petit rythme sympa en faisant parfois des pirouettes sur elle-même qui faisaient voleter la base de son long manteau bleu-violet sombre. Comme elle dansait pour s’amuser, elle se fit vite remarquer par une bande de gamins qui, au lieu de la dévisager, la trouvèrent amusante. Ils ne tardèrent pas à la suivre, au nombre de cinq, et à l’imiter en essayant de suivre ses pas. La jeune femme le remarqua et s’en amusa, aussi essaya-t-elle de faire des mouvements simples tout en continuant d’avancer petit à petit vers sa destination. C’étaient des gamins pauvres du quartier, elle ne se voyait pas les ignorer !

Elle adorait les enfants. Ils ne faisaient pas attention à sa curieuse apparence. Ils voulaient juste s’amuser, et vivre heureux.
En guise de remerciement pour leur simple innocence, Akane leur lança quelques pièces. Elle leur commanda d’aller s’acheter de quoi leur donner le sourire avant de continuer à avancer vers l’aérodrome, le rythme toujours dans la peau, le sourire aux lèvres. Décidément, c’était une belle journée qui commençait vraiment très bien ! Pourvu que ça continue ainsi !
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 14 Avr 2016 - 3:24

Une nouvelle mission du Projet Renaissance, sans doute. Ou pas. Sigvaldr et Freya s'étaient retrouvés séparés et la cyborg ne donnait plus signe de vie. Enfin, si on peut appeler cela une vie. L'Hyperborien avait appris cependant d'où elle venait et décida d'aller à Rabanastre. Sa cité natale. Il y resta un peu de temps afin de faire ses recherches.

Néanmoins, au fil des communications avec les quelques autres membres du Projet, il se trouvait que leur chemins devaient se séparer, pour le moment. Pour combien de temps, Sigvaldr l'ignorait mais on lui ordonna de se mêler un peu à la population afin de récolter un maximum de données sur les populations et tout ce qu'il pouvait se passer à cette époque. Voilà une tâche qui ne l'enchantait pas spécialement, le jeune homme n'étant pas un spécialiste des sciences humaines mais plutôt des sciences exactes. En revanche, en parlant de sciences exactes il eu aussi pour mission de s'informer au maximum au sujet de la technologie de l'époque. Il savait que Dol était largement en avance d'après moult informations. Gaïa avait aussi un certain niveau technologique. Mine de rien, les habitants d'Ivalice n'étaient pas vraiment démunis de ce coté là, ni même ceux de Spira, même si sur ce monde la technologie était toujours appréhendée d'une façon bien spéciale.

Sigvaldr resta donc sur son choix quant à voir Ivalice dans un premier temps. À vrai dire ce monde l'intriguait énormément. Ce monde, son histoire, les technologies, et même – il devait se l'admettre, les différents peuples. Certes il n'était pas anthropologue mais c'était toujours des données à enregistrer dans ses différents systèmes embarqués dans son équipement. En tout cas il savait déjà qu'il devrait rester discret quant à ses joujoux technologiques justement, la population de l'époque – même du monde le plus avancé – n'étant pas forcément prête.

Aussi, un autre détail attira sa curiosité lorsqu'il entendit deux personnes – apparemment amies et qui se retrouvaient – discutant non loin de lui...

« Oh ! Aljs, c'est toi ! Oh bonjour ! Cela faisait longtemps...
- Hey... Shaan. Bonjour à toi. En effet j'étais partie à Bhujerba. Depuis le temps que je vouloir cette fameuse cité céleste... ».

Là, c'était le mot qui attira l'attention de Sigvaldr, tout comme l'accent de la femme. Il ne pu aucunement s'empêcher de tourner la tête vers eux après avoir presque eu un petit pincement au cœur.
*Qu'est-ce qu'ils ont de la chance de se reconn...*
En fait, l'homme serait impossible à reconnaître pour l'Hyperborien, mais l'apparence de la femme était bien particulière. Déjà elle était jolie, un corps de rêve, une très longue chevelure brune à l'aspect fort soyeux, une frimousse angélique quoique un peu coquine et... des oreilles de lapin ! Alors ça... le jeune scientifique n'avait jamais vu. Il avait entendu parler d'un tel peuple mais il ignorait qu'elles étaient si jolies à voir.

Il avait même envie de l'approcher... genre... pour s'intéresser un peu à son espèce ? Ou autre... allez savoir... Mais non. Cela serait probablement pour une autre fois. Ou jamais. La jolie femme aux oreilles de lapin et le jeune homme apparemment prénomé Shaan s'éloignèrent main dans la main tout en continuant à discuter.

*Et mer...*

Cependant, à défaut de ne pas avoir pu avoir la jolie femme, Sigvaldr n'allait pas finir bredouille. C'est qu'il avait entendu quelque chose d'intéressant. De très intéressant. Une cité céleste... Bhujerba... Une cité qu'il serait forcé d'aller voir. Pas le choix.
Aussi, qui dit cité céleste dit... la voix des cieux pour l'atteindre. S'il voulait plus d'informations sur cet endroit il n'aurait donc nul autre choix que de se diriger vers l'aérodrome. Autant ne pas perdre de temps à questionner n'importe qui d'autres qui ne serait pas forcément en mesure de lui répondre, surtout vu ses lacunes encore bien présente quant aux langages de ce monde. Certes, un peuple semblait avoir le même langage au moins le même accent, mais pourquoi faire des détours ? Il fallait aller à l'aérodrome.

Le jeune homme s'y dirigea donc et chercha ce qui pourrait être un tableau de renseignements. Il pourrait très bien demander aux hôtesses mais toutes semblaient occupées et il fallait attendre son tour.

Tout en surveillant la disponibilité du personnel, Sigvaldr erra un peu dans l'aérodrome, jusqu'à voir encore quelqu'un de bien étrange. Une femme avec une queue. Et pas une queue de cheval celle là, bien que si elle en avait une aussi, celle pourrait être cachée sous le chapeau. En tout cas cela n'enlevait rien à son charme, à ce que le jeune homme pu voir lorsqu'elle se tourna dans sa direction. Ah oui elle était même très jolie. Ses vêtements bleu-violet foncé lui allaient parfaitement aussi, et la rendaient encore plus jolie.

En plus elle avait l'air assez joyeuse, extravertie, et même danseuse. Sans doute accepterait-elle de se livrer à quelques échanges d'informations ? Quand les enfants arrêteraient de la suivre en tout cas.

Pourtant il s'était déjà avancé vers elle. Il n'avait pas pu s'en empêcher. Cela n'avait pas échappé à certains enfants, qui le regardèrent.

« Oh monsieur, c'est votre amie ? Elle est fort sympathique ! 
- Vous en avez de la chance !
- Aller, laissons-les ! ».

Finalement les enfants s'éloignèrent un peu, ce qui soulagea l'Hyperborien qui venait de se faire griller assez bêtement mais qui n'aurait pas à répondre. En même temps, il n'était pas un grand champion de la discrétion aussi.
Là, sûr, il était un peu gêné en tout cas ! Mais il ne fallait pas le montrer et rester digne d'un homme, un vrai !
Voyant que les hôtesses étaient toujours occupées, il eu une bonne raison de s'approcher un peu plus de la femme, avec le sourire aux lèvres lui aussi, et bien motivé à lui demander quelques informations sur Bhujerba.

« Mademoiselle ? Góðan... euh bonjour ! Auriez-vous deux minutes à m'accorder ? Gør þ... euh s'il vous plait ?».

Malgré quelques mots de son langage natal échappés, il espéra avoir utilisé les bons mots pour le reste. Quant à l'accent, qui serait très ressemblant à celui de la jolie femme-lapin qu'il avait vu avant, et bien tant pis !

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 17 Avr 2016 - 10:39

xPerdue dans ses pas de danses, Akane ne faisait pas du tout attention à ce qui l’entourait ni aux gens qui portaient sur elle des regards brillants de jugements et d’interrogations. Pourquoi cette femme dansait-elle de la sorte ? Il n’y avait aucune musique. Peut-être était-elle un vulgaire ménestrel qui désirait récupérer quelques pièces contre ses performances, ou peut-être ne cherchait-elle qu’à distraire les enfants pauvres du quartier ? Et pourquoi avait-elle des écailles par ci par là ? Etait-elle une curieuse hybride, une erreur de la nature, une expérimentation, une chose inconnue, une créature venue d’ailleurs ?
Et pourquoi pas vous mêlez de vos affaires ?

Akane ne réfléchissait à rien d’autre qu’aux sourires de ces gamins quand ils s’arrêtèrent en voyant quelqu’un approcher. Ils dévisagèrent un homme aux cheveux blonds qui venait de se positionner à proximité comme s’il désirait parler à la demoiselle aux écailles de dragon. Intimidés peut-être, ils décidèrent de les laisser après avoir supposés qu’elle était son amie. Intriguée, Akane se tourna pour effectivement voir l’homme en question. Les enfants s’éloignèrent pour aller jouer ailleurs, laissant les deux adultes ensemble.

« Je peux vous aider ? » Demanda-t-elle en posant une main sur sa hanche gauche et en balançant son poids sur la droite, ce qui lui donnait une posture aussi confiante que séductrice. Sa queue ondulait lentement de gauche à droite par un réflexe automatique plus qu’autre chose alors que l’individu la saluait maladroitement en trébuchant parfois sur des mots étranges et un accent assez intriguant. C’était mignon de l’entendre glisser dans les fleurs du tapis comme ça ! Elle eut un grand sourire jusqu’à ce qu’il lui demande deux minutes de son attention, pour une raison quelconque, il ne le mentionna pas.

« Pour des yeux comme les vôtres, je vous en donne quinze. » Répondit-elle avec un grand sourire. Nope, aucune gêne, Akane ne s’intimidait pas de ce qu’elle pensait et le disait haut et fort, surtout que cet homme avait des yeux vraiment particuliers. Elle ignorait si c’était humain ou s’il était un peu comme elle – une étrangeté de la nature – mais une chose était sûre, c’était à tomber.

Quoi qu’il en soit, elle ignorait totalement ce qu’il pouvait bien vouloir, peut-être était-il perdu.
« Ça vous gêne pas de me raconter tout ça en marchant ? J’aimerais bien me débarrasser de ça. » Elle lui montra la pièce de vaisseau qu’elle avait dans une main. Elle prit donc les devants sans réellement attendre sa confirmation et marcha au cœur de l’aérodrome pour pouvoir rejoindre son vaisseau qui l’attendait dans l’un des nombreux hangars. Elle sortit une clef spéciale de sa poche et ouvrit une grande porte pour laisser apparaître un vaisseau assez grand, majoritairement blanc avec du bleu. En lettres d’Ivalice, on pouvait lire l’Aigle bleu sur le côté gauche. Elle s’avança un peu avant de se tourner vers l’étranger.

« J’vous écoute hein ? Je vais juste bidouiller ce machin. Vous me tenez ça une minute ? » Elle retira son grand chapeau, le lui donna, puis lui tourna le dos pour aller sous son vaisseau et ouvrir une petite porte avant de commencer à jouer à l’intérieur sans vraiment laisser paraître ce qu’elle faisait. On pouvait noter que cette ravissante créature avait les cheveux courts, partant en plusieurs mèches rebelles par ci par là, sans pour autant lui soustraire son élégance. « Et vous barrez pas avec hein, j’aime ce chapeau. » Ajouta-t-elle en travaillant d’une main habile pour installer la nouvelle pièce qu’elle avait achetée un peu plus tôt.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Sam 23 Avr 2016 - 3:54

Certaines personnes étaient bien particulières et cette jeune femme qui n'était pas humaine de toute évidence semblait en faire partie. Pas forcément pour sa nature non humaine mais son attitude, sa façon d'être. Ses petits pas de danse. Elle était peut-être tout simplement de nature très enjouée... ou alors avait-elle une technologie intra-auriculaire qui lui permettait de la musique pour elle toute seule ? Ce monde semblait assez équipé mais Sigvaldr ne pensait pas un instant qu'une telle technologie existe dans ce monde.
Cependant il savait très bien qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Lui-même se débrouillait à ne pas montrer trop son attirail technologique de son monde ainsi que du Projet Renaissance, bien que ses yeux restaient visibles. Et puis quoi, il n'allait pas mettre des lunettes de soleil quand même !

En tout cas, cette femme non humaine avait attiré l'attention de l'Hyperborien, et pas forcément pour son physique. Après tout s'il rencontrait d'autres personnes de la même race un jour, il serait probablement incapable de la reconnaître après !

Elle, elle l'avait remarqué aussi finalement. Sans doute suite aux réflexions des gamins qui l'avaient questionné.
L'attitude de la femme démontra une certaine confiance en elle et un bon quota de séduction, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune homme, loin de là. Le regard qu'il porta sur la femme en dit même assez long en même temps qu'il entrepris de répondre après qu'elle se soit adressé à lui en retour.

« Que quinze ?... Bon, c'est vrai... j'ai dit deux à l'origine ! ».
Sigvaldr cligna des yeux une fois et fixa encore un peu plus l'individu, l'air encore plus séducteur.
« Je pense... que vous pouvez m'aider en effet ».
Encore une fois, il cherchait un peu ses mots. Pas spécialement par intimidation, mais plutôt par lacunes linguistiques. De toute façon elle ne lui en tint pas rigueur pour le moment puisqu'elle l'invita à la suivre, ce qu'il fit évidemment très volontiers. Une jolie femme comme elle, on ne lâche pas le morceau !

Il compris vite pourquoi elle semblait pressé et la raison intéressa fortement l'Hyperborien. Une technophile donc. Voilà qui était encore plus intéressant ! Sigvaldr avait entendu parler des vaisseaux et voilà que cette fille en possédait un. Là, il se jurait de se montrer encore plus intriguant !

« Je cherche tout simplement à en savoir plus sur Bhujerba... et éventuellement à m'y rendre. J'ai... entendu parler d'une... cité céleste, et cela m'intéresse... énormément. Oh et aussi je pourrai vous aider à arranger votre engin. ».
On ne dira pas que c'était forcément un début de plan drague de la part de Sigvaldr mais il convient de se rappeler qu'il était scientifique à la base, et passionné de technologies. Donc bidouiller un appareil serait évidemment fort plaisant pour lui. Ce qui ne signifiait en aucun que cette fille l'intéressait... parce qu'elle possédait un vaisseau, attention aux mauvaises langues !
Cependant, non, il n'allait sans doute pas pouvoir l'aider comme il voudrait puisqu'elle lui confia son chapeau.

« Ah... comme vous voudrez. ».
Répondit-il avait une petite pointe de déception dans la voix. Il savait pourtant qu'une femme pouvait être assez susceptible, surtout si elle se sentait infériorisée par un homme qui voudrait l'aider... à du travail dit « d'homme ». Pas que Sigvaldr était machiste, loin de là, mais il savait que certains jugements – qu'il trouvait un peu idiots d'ailleurs – quant à des domaines existaient à priori sur plusieurs mondes.

« Je ne vais pas partir, soyez... rassurée. Votre appareil est magnifique... et puis je me demandais donc si vous aviez des informations sur Bhujerba et... Au fait, que signifient ces caractères, si je peux me permettre ? Je ne suis pas... d'ici ».
Enfin, ça, vu son accent, elle s'en était sûrement doutée. De plus, il ne ressemblait en rien à cette femme-lapin qu'il venait de voir... Et d'entendre... avec un accent ressemblant. 

Il s'approcha des dits caractères – il en avait appris certains mais pas tous – avant d'envoyer un... non... plusieurs regards vers ce que la fille faisait avec ses outils. C'est qu'il brûlait quand même d'envie d'en savoir plus sur ces joujoux, et même d'y mettre un peu la main. Mais pour ça, faudrait très probablement attendre... un jour...

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 26 Avr 2016 - 10:01

xPendant que Akane travaillait sur son vaisseau, cet homme commença à lui exposer un peu plus son problème ; il voulait en savoir plus sur Bhujerba. Pourquoi donc ? Allez savoir. La jeune femme ne pourrait pas répondre à cette question mais elle pourrait lui donner des informations sur la cité céleste si vraiment ça l’intriguait, même si elle ne voyait pas trop ce qu’il y avait là-bas, sauf de bons producteurs de café… Il voulait s’y rendre aussi naturellement, si ça l’intriguait, il voulait forcément aller voir sur place de quoi il s’agissait.

Ce qui laissa Akane souriante cela dit, c’est qu’il se proposa pour l’aider avec son vaisseau.
« Merci mais non merci. Je suis une femme mais je sais me débrouiller. » Ce n’était pas dit de façon hautaine, loin de là ! Elle appréciait l’aide proposée, mais elle préférait toucher elle-même à son vaisseau. C’était son bébé après tout, sa petite création chérie, elle ne laisserait certainement pas des mains inconnues y glisser les doigts. C’est là qu’elle lui passa son chapeau et se glissa sous le vaisseau, prouvant ainsi qu’elle était très habituée à se débrouiller.

Pendant qu’elle remplaçait cette toute petite pièce qui demandait à être changée, il promit de ne pas s’évaporer avant de complimenter son vaisseau. Ha ! Il savait comment lui parler. Elle n’aimait pas les pluies de compliments, elle préférait encore qu’on complimente son joli vaisseau. Bon point pour ce charmant monsieur aux yeux étranges.

« C’est écrit l’Aigle Bleu. C’est le nom de mon bébé. » Elle sortit de sous le vaisseau, comme elle avait terminé de le bidouiller. Akane tendit une main pour récupérer son chapeau et le hissa joliment sur sa tête. « Bhujerba donc hein ? Qu’est-ce qui vous intéresse tellement là-bas ? Si ce n’est que c’est une île qui flotte dans le ciel et qu’ils font un café du tonnerre, je vois pas trop quoi vous dire. »
Pour elle, ça n’avait rien de passionnant en même temps, surtout parce que c’était un endroit où elle était allée des dizaines de fois. Elle avait ratissée les Mines de Henne pour récupérer beaucoup de trésors, cet endroit n’avait aucun secret pour elle. Cela dit, pourquoi pas… Il semblait intéressé par les vaisseaux, il savait lui parler et il était charmant. Elle décida donc de lui faire une petite faveur.

« Hum… Si vous me payez un verre à la Mer des Sables, je vous emmène à Bhujerba. » Honnêtement, c’était surtout pour son propre plaisir ; elle adorait voler dans son vaisseau. Il n’y avait pas énormément de place, mais assez pour eux et une cargaison. Attention à ne pas mettre les mains sur celle-ci par contre, c’étaient les trésors de la belle et elle serait capable de couper les doigts du premier qui l’effleurerait. Cela dit, ce n’était pas l’or qui semblait intéresser ce charmant monsieur.

D’ailleurs il avait dit son nom ? Elle n’avait pas notée.
« Je m’appelle Akane. Et vous, c’est quoi votre nom ? » Demanda-t-elle avec un sourire tout en penchant la tête sur le côté et en croisant les bras. Elle tenait quand même à mettre un nom sur ce joli minois, et mettre un nom en général sur le visage de la personne qu’elle inviterait dans son vaisseau quand même ! D’ailleurs, ce ne serait pas sans échange, le verre n’était qu’un bonus, elle avait une petite soif… Mais ça, il n’était pas obligé de le savoir maintenant !
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Sam 30 Avr 2016 - 2:45

Cette jeune femme était à première vu fort intéressante, vraiment. Sigvaldr ne la connaissait pas mais elle excitait encore plus sa curiosité et son envie d'en savoir plus alors qu'elle se mit à réparer son vaisseau ou à faire quelconque autre bidouille que le jeune homme ignorait. Il fut néanmoins un peu déçu qu'elle décline son aide quant à la mécanique, d'une part parce qu'il ne pourrait pas mettre les mains dans le cambouis, chose qui lui manquait assez, d'autre part parce que... parce que... Avoir peut-être l'air d'un macho, lui ? Ah!ça non alors ! Il était séducteur, sans doute avec quelques tendances à la polygynie, mais il n'était sûrement pas un macho voyons !

Il ne montra rien de ce sentiment de déception pour autant et se contenta d'adresser un sourire respectueux à la jeune femme.

« Je ne doute... pas que vous savez vous débrouiller, au contraire. ».

Pendant ce temps il aurait juste à continuer à garder le chapeau de la p'tite dame. Non sans aborder toutefois le sujet du vaisseau.
« L'Aigle Bleu... beau bébé. ».
Cela dit, il avait légèrement froncé les sourcils sur ce dernier mot, ne comprenant pas trop l'expression. À vrai dire il se demandait si c'était la même expression que lui connaissait pour désigner quelque chose de créé – ou obtenu – et surtout à quoi on tenait beaucoup.

« Vous l'avez fabriqué vous même ? ».

Cela serait quand même un peu surprenant mais pourquoi pas. Si c'était le cas il lui demanderait bien des plans ! De construction de vaisseau, bien sûr...
Quoique là il avait exposé un autre plan, celui de se rendre à Bhujerba. Elle voulait savoir pourquoi ? Sigvaldr ne montra qu'à peine sa surprise quant à cette question, avec un léger haussement de sourcils en même temps qu'il lui rendit son chapeau.

« Justement. C'est une île qui vole dans le ciel comme vous dites. Je viens... moi-même... d'une capitale céleste, dans le monde d'où je viens. Je... cherchais à savoir s'il y avait un... un point commun entre ces deux cités. ».

La jeune femme ne semblait pas très passionné par cette ville cependant et se fixait surtout sur la qualité du café qui y était fait... et là, ce n'était pas forcément la qualité du café qui intéressait Sigvaldr, même s'il en buvait régulièrement.
Pourtant le jeune Hyperborien laissa un sourire charmant s'afficher sur son visage lorsqu'il entendit la proposition faite, puis fit un signe de tête en guise d'acquiescement. Il n'avait guère beaucoup de gils mais un gentleman comme lui n'allait quand même refuser de payer un verre à une si belle dame ! Laquelle se présenta sous le nom d'Akane.

« Enchanté Akane, appelez moi Sigvaldr et laissez moi donc aller vous payer un verre à la Mer des Sables. ».
S'il retrouvait le chemin cependant mais bon cela ne devrait pas être bien difficile. Le jeune homme n'avait pas la mémoire des visages mais pour mémoriser le reste il n'avait pas vraiment de problèmes en revanche.

Il commença déjà à se diriger vers la sortie de l'aérodrome pour aller rejoindre ce fameux bar, tout en attendant Akane, bien sûr. En la faisant même passer devant, par galanterie, et prêt à débourser quelques gils pour elle. Il ne se demandait même pas si elle allait lui quémander autre chose après et si c'était le cas, il trouverait bien !... Ou prendrait un vent... peut-être.

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 6 Mai 2016 - 9:55

xAprès avoir complimenté le vaisseau d’Akane, marquant donc un nouveau point dans son estime à son sujet, l’homme aux yeux colorés lui demanda si c’était elle qui l’avait construit. La jeune femme aux écailles blanches rit doucement avant de bouger la tête de gauche à droite.
« Non, même si j’aimerais pouvoir m’en vanter, croyez-moi ! » Non, elle se l’était offert après avoir fait la servante – l’esclave plutôt, honnêtement, mais elle était payée donc le terme n’était pas approprié, elle était juste traitée comme un monstre par le maître de maison étant donné son apparence particulièrement différente – pendant quasiment dix ans, et avoir économisé suffisamment d’argent pour laisser le gérant de l’aérogare le cul par terre après qu’il se soit moqué d’elle pour avoir voulu acheter un vaisseau à son âge. Elle était débordante de surprise cette demoiselle, il ne fallait pas juger au premier regard !

Bref maintenant, Akane était curieuse quant aux intentions de ce beau blond pour rejoindre Bhujerba. Elle connaissait si bien la zone qu’elle ne voyait aucun intérêt à y aller, mais lui venait d’un autre monde, un monde où sa ville natale était similaire en fait, c’était une île qui flottait dans le ciel. Oh. C’était une assez bonne raison, pensa-t-elle sans trop s’en faire.

« Oh, OK. Marché conclut alors. » Dit-elle avec un sourire. Ce n’est qu’ensuite qu’elle se présenta, question de ne pas se faire interpeller par des hey, des oh, ou des toi. Elle avait un joli nom, autant le donner à ceux qui voulaient bien l’entendre. Lui, il s’appelait Siglvadr. Sig-val-derr ? C’était ça ? Akane le nota comme ça. C’était un nom franchement bizarre, mais sur Ivalice, il y avait des énergumènes avec des identités beaucoup plus farfelues que celle-là, donc elle n’irait sûrement pas faire un commentaire. Il accepta donc, comme mentionné dans le marché, de lui payer un verre à la Mer des Sables, réjouissant la curieuse jeune femme.

Tout sourire, elle prit les devants pour le guider vers ce bar où bien des gens, truands et honnêtes, se retrouvaient.
Bien qu’il faisait jour, ils se retrouvèrent plongés dans une ambiance de bar typique ; fenêtres couvertes, il faisait sombre, il y avait une vague odeur de bière et de nourriture en cuisson dans l’air et on devinait les gens trop parfumés qui passaient près d’eux. Akane n’était pas du tout importuné par cette ambiance. A vrai dire, Sigvaldr allait rapidement se rendre compte qu’elle n’était pas méconnue ici.

« Hé Tomaj ! Comment vont les affaires ? »
« Ah, Akane… Très bien. Tu es enfin venue chercher une chasse hein ? »
« Nup, désolée chéri. On m’a promit un verre. »
Dit-elle en montrant Sigvaldr d’un signe de la tête.
« Oh je vois. Installez-vous dans ce cas. »

C’est vrai qu’il y avait cette histoire de chasses… Au travers les mondes entiers, des gens participaient à ces chasses que le Clan Centurio organisaient. Ce n’était pas un mal cela dit, évidemment. C’était bien d’éradiquer un peu la vermine sur son sillage, mais même si Akane adorait les trésors et les récompenses, voire un peu la gloire quand même, elle n’avait jamais été attirée par l’idée de faire des chasses. Elle perdrait du temps à essayer de suivre les traces d’une créature déplaisante alors qu’elle pourrait être en train de prendre ses ailes dans les cieux d’Ivalice avec son splendide vaisseau ! C’était toujours beaucoup plus distrayant que de suivre un monstre incognito juste pour lui faire sa fête et récupérer un paquet d’argent… Mais peut-être qu’un jour, elle se laisserait tentée.

« Bon, je suis à vous. Vous prendrez quoi ? »
« Comme d’hab pour moi. » Sauf qu’elle ne paierait pas cette fois, ha !
« OK, et pour vous monsieur ? »

Tomaj prit la commande et s’esquiva pour aller chercher ça, laissant Akane et Sigvaldr seuls un moment.

« Alors… Pourquoi vos yeux sont si étranges ? » Demanda-t-elle en posant un coude sur la table pour mettre son menton sur sa main, l’air intrigué. Il faisait un peu plus sombre dans la pièce, mais les yeux de Sigvaldr étaient toujours scintillants, du moins un peu plus que pour un hume commun, comme s’ils n’étaient pas… normaux ? Etait-ce correct d’utiliser ce terme ? En attendant qu’il réponde, Tomaj ramena leur commande. Ah, qu’avait donc choisi la ravissante Akane ? Un petit cocktail avec un mini parapluie en papier ? Un petit verre de vin élégant ? Nup.
Une bonne grosse bière blonde mousseuse. Ouaip.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 12 Mai 2016 - 5:40

Le vaisseau n'avait pas été construit de la main de la jeune fille mais la réponse qu'elle fournit à Sigvaldr lui arracha un sourire assez charmant. Comme pour dire « ne t'inquiète pas ma belle, ça viendra ». Bon en fait il lui répondit quelque chose quand même, mais d'un peu moins direct.
« Cela doit bien être possible, sûrement. ».
Peu semblait importer à la jeune fille cependant, tout comme l'envie de l'Hyperborien d'aller visiter Bhujerba. Elle accepta le marché après qu'il lui ai expliqué sa motivation pour la cité céleste. C'était déjà cela. Puis avec la condition de la payer un verre – alors qu'il ne connaissait pas la suite éventuelle qu'elle pourrait lui réserver – cela ne se refusait point !

Après avoir hoché la tête à l'attention d'Akane quant au marché, il la suivit jusqu'à la Mer des Sables. Un lieu qui était loin d'être déplaisant même si ce n'était pas le genre d'endroits que Sigvaldr préférait. Il appréciait quand même ce genre d'ambiance en particulier les odeur de bière. Pas qu'il était du genre à en consommer tout le temps mais une de temps en temps ça ne pouvait pas faire de mal.

Sigvaldr regrettait juste que là aussi, il ne pourrait pas reconnaître grand monde. En tout cas il ne reconnaissait pas ce nommé Tomaj alors qu'il l'avait peut-être déjà vu. Après tout il avait croisé quand même pas mal de monde en ville et était déjà venu en ces lieux. D'ailleurs c'était le compagnon d'Akane donc, vu la façon dont elle l'appela ? Ou alors était-elle polyandre ? Non, en fait ça devait être un surnom car ils ne semblaient pas vraiment amoureux l'un de l'autre. Mais voilà, dans le vocabulaire de l'Hyperborien, « chéri » n'avait pas forcément plusieurs sens.

En tout cas le beau blond laissa donc les deux Ivaliciens discuter entre eux tout en s'installant et en gardant une oreille attentive. Quand même. C'était quoi aussi cette histoire de chasse ? Voilà qui avait attisé la curiosité de Sigvaldr aussi. Bien qu'il en avait déjà vaguement entendu parler. Certes, pas dit que ce soit quelque chose qui l'intéresse grandement dans le fond mais cogner du monstre était toujours quelque chose d'assez réjouissant, permettant au jeune homme de se défrustrer de ce qu'il n'avait pas pu être.

Quand vint son tour de donna sa commande, il choisit une bonne grosse bière lui aussi. D'ailleurs, Akane aimait donc ce breuvage plein de vie. Cela ne surpris pas le jeune homme tant que cela, sans pour autant que la jeune fille lui ai paru rustre. Ça faisait éructer, oui ? Et alors ? C'était la vie non ?!

« Ils brassent de bonnes bières ici n'est-ce pas ? ».

Parce que peut-être lui conseillerait-elle d'autres breuvages de cette gamme ? Et bien non. Elle s'intéressait à ses yeux. Elle l'avait questionné avant que les bières ne leur soit apportée.

Après avoir remercié le nommé Tomaj d'un signe de tête, Sigvaldr considéra à nouveau Akane afin de lui fournir la réponse qu'elle attendait.

« Mes yeux, étranges ? Ils sont bioniques ma chère. Ce ne sont pas mes vrais yeux. ».
Il s'approcha un peu plus d'Akane tout en ouvrant bien les yeux afin qu'elle voie mieux, et qu'elle aperçoive éventuellement les circuits imprimés. Et puis... il en profitait aussi, non sans faire un regard plein de charme.
En se rasseyant à sa place, toujours en regardant son interlocutrice, il continua.
« Mes yeux... normaux... étaient verts. Je les ai perdus suite à un incident sur mon monde et on m'en a mis des bioniques... Oh, mes yeux à l'origine n'étaient absolument pas aussi beaux que les vôtres hein. ».
Finit-il en faisant un petit clin d'œil.

Cependant, il n'avait pas fait allusion au Projet Renaissance – sans doute n'était-elle pas prête à entendre certaines choses, même si elle semblait bien s'entendre avec la technologie, vu son joli vaisseau –, il n'aborda pas son bras gauche et sa jambe droite prothétiques aussi.
Sans doute le remarquerait-elle au bout d'un moment ? Si tant est que cela soit possible... quand il enlèverait ses gants, sûrement.
Pour le moment, il se contenta de chercher à savoir une chose...

« Oh désolé cette façon de vous regarder ne va pas sans doute pas plaire à votre compagnon. ».

Ou comment chercher à savoir la relation réelle de la fille avec ce Tomaj. En attendant il ne la quittait pas du regard, et scruta un peu ses écailles blanches. Il supposait que cela était naturel contrairement à ses propres yeux, mais elle lui avait demandé elle, n'est-ce pas ?

« Vos écailles donnent quelque chose de charmant aussi. ».

Toujours en version séducteur, des fois que...

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 16 Mai 2016 - 10:53

xOuaip en effet, ils brassaient de bonnes bières ici. Akane pouvait le confirmer. Elle leva sa pinte de bière en guise de réponse avant de prendre une bonne gorgée et d’essuyer la mousse qui resta sur sa lèvre supérieure, juste alors qu’elle questionnait Sigvaldr sur l’étrangeté de ses yeux. Ils étaient en effet assez brillants, et cela intrigua beaucoup Akane qui lui posa la question sans se gêner. Après tout, pourquoi s’intimider ? Elle voulait savoir, elle ne tournerait pas autour du pot et demanderait donc des réponses directement. Elle était comme ça, cette demoiselle aux écailles de dragon.

L’homme répondit que ses yeux n’étaient pas vrais. Akane arqua un sourcil alors qu’il renchérissait en disant qu’ils étaient bioniques. Ah, donc robotiques ? Quelque chose du genre ? Ce n’était pas vraiment quelque chose qui se disait couramment sur Ivalice, les machines étaient plutôt rares de ce côté-là, étonnamment. La mécanique existait mais ce n’était pas exactement le même niveau que tout ce qui était bionique. Elle fut donc impressionnée et plongea son regard dans le sien lorsqu’il s’approcha pour qu’elle regarde. Son sourire voulait tout dire ; elle était épatée. Cela dit ça ne changeait rien ; c’étaient de beaux yeux.
Il avoua que ses vrais yeux étaient verts à l’origine. Il les avait perdu suite à un accident, mais on avait put les lui remplacer. Il avait de la chance tout de même ; ici, ou sur la majorité des mondes en fait, quiconque aurait perdu ses yeux se serait simplement retrouvés aveugles. Il nota cependant que ses vrais yeux n’étaient absolument pas aussi beaux que ceux de la demi-dragonne.

« Haha, allons, vous dites ça à toutes ces demoiselles ? » Elle but une nouvelle gorgée de sa bière blonde en se questionnant effectivement sur ses techniques de drague, mais évidemment, Sigvaldr n’allait pas confirmer que oui, il disait ça à toutes les filles qu’il rencontrait. Ça ne dérangeait même pas Akane en fait donc même s’il l’avouait, elle n’irait que sourire à sa franchise.

Le plus drôle par contre, c’est ce qui vint ensuite. Akane se posa de sorte à passer une jambe par-dessus l’autre, élégamment et nonchalamment, juste alors que Sigvaldr s’excusait en disant que cette façon de la regarder ne devait pas plaire à son compagnon… Son compagnon ? La jeune femme haussa les sourcils en laissant un sourire confus et amusé éclairer son joli minois.
« Mon comp— ? Oh la la, non, non ! » Elle éclata de rire à l’idée de sortir avec Tomaj. Ew, non merci ! Il était franchement gentil et lui offrait parfois des verres gratuits parce qu’elle était une cliente régulière mais de là à sortir avec lui, nup ! Ce n’était pas du tout son genre. Il était bien trop maigrichon et elle préférait les mecs qui avait une certaine virilité. Tiens, comme le blondinet devant elle. Tomaj, ce n’était pas du tout ce qu’elle recherchait. « Et même si c’était le cas, les autres peuvent bien me regarder comme ils veulent, c’est pas moi que ça dérange et je vois pas pourquoi ça devrait déranger un quelconque compagnon. C’pas de ses affaires après tout. » Assura-t-elle avant de prendre une bonne grosse gorgée de bière qui descendit avec une habitude impressionnante.

Maintenant que ce sujet-là était éclaircit, Sigvaldr s’intéressa à ses écailles.
« Oh, ça. » Elle leva une main pour la passer sur le sillon de sa mâchoire et effleurer ses écailles blanches. « Je suis née avec. Personne sait d’où ça vient. Je suis la seule à arpenter Ivalice avec une tronche pareille. Au moins, on me reconnait de loin. » Dit-elle avec un sourire amusé. « J’en ai sur les cuisses si ça vous intéresse. » Renchérit-elle avec un clin d’œil taquin. Après quoi elle retourna boire une gorgée de bière, la pinte arrivait à la fin, dommage. Toutes les bonnes choses avaient une fin après tout. Elle agita un peu la pinte pour faire bouger la mousse au fond avant de tout avaler d’une traite et de poser le contenant vide sur la table.

« Bien, vous m’avez offert un verre. Vous avez donc un ticket gratuit vers Bhujerba, comme promis. » Assura-t-elle en lui lançant un sourire confiant. Elle tenait parole, même si on pourrait s’attendre à autre chose en provenant d’une pirate. Justement, Tomaj venait chercher leurs verres vides et les ramena derrière le bar pour les nettoyer probablement. Sigvaldr devrait aller au bar pour payer la note mais Akane ne se leva pas tout de suite. « On y va quand vous êtes prêt. Moi, je suis toujours parée à prendre mes ailes. »
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Sam 21 Mai 2016 - 4:43

Quoi de plus agréable que de déguster une bonne mousseuse avec une jolie fille. Très jolie même. Parce que oui, on ne pouvait pas dire que Sigvaldr n'en profitait pas. C'est que la demoiselle buvait sa bière avec grande classe qui plus est. Peut-être pas de la grande féminité selon certains mais Siggy n'avait que faire de ce genre de clichés. Il la trouvait classe, point barre !

En plus elle n'était pas intimidée et c'était encore plus intéressant. Pas que le jeune homme était timide, loin de là. Bon aller, juste un peu introverti par moments, mais il y avait bien plus introverti que lui.
En tout cas, c'est qu'il avait plutôt du mal à s'entendre avec les gens timides, et là, le caractère de la jolie fille lui laisser largement penser qu'il s'entendrait plutôt bien avec elle. C'était fort réjouissant.

Là, elle lui avait demandé sans aucune gêne pourquoi il avait des yeux aussi brillants. Lui, il lui répondit sans aucune gêne non plus, et là regarda même dans les yeux, sans oublier le clin d'œil séducteur à souhait après quelques explications. Comme ça, cela plaisait à la demoiselle ? En tout cas elle avait l'air fort surprise et intriguée. Ce qui n'était pas étonnant dans le fond. Les yeux bioniques étaient quelque chose d'une autre époque et dans cet espace-temps elle n'en avait sûrement pas encore entendu parler. De plus, il venait d'un autre monde. Il ne semblait pas y avoir de technologies aussi poussée sur Ivalice, pour le moment.

« Vous ne connaissez sans doute pas encore ce genre de technologies ma chère. Je viens d'un monde très... robotisé, vous savez. Cependant, sans doute que d'ici une vingtaine d'années... sûrement avant... vous entendrez parler d'organes bioniques. ».

Sigvaldr ne s'étala pas d'avantage sur le Projet Renaissance, bien qu'il serait très probablement nécessaire d'aborder le sujet à un moment donné s'ils continuait à la côtoyer. Ce qu'il ferait avec grand plaisir bien sûr.
Il allait aussi avoir grand plaisir à répondre à Akane suite à sa petite phrase drague.

« Je dis cela aux demoiselles qui le méritent surtout... comme vous ! ».
Ou comment en ajouter une couche avant de continuer à déguster sa bière, non sans reluquer Akane alors qu'elle croisait élégamment les jambes. Lui se disait désolé. Oui, dans le fond. Cette fille devait avoir un compagnon, et ça serait dommage de se fâcher avec un habitant local pour une histoire de fille. Mais c'était tout. Il était évident que non, il n'était pas désolé de tout faire pour la séduire !

Surtout qu'elle répondit que non, elle ne sortait pas avec ce nommé Tomaj. Réponse qui laissa afficher un grand sourire sur le visage de l'Hyperborien.
« Je disais cela seulement car je préfère éviter toute embrouille avec un autre. Pour plein de raisons. Enfin bon, je vais donc continuer à vous regarder alors. ».
Finit-il par un nouveau clin d'œil juste avant qu'elle ne commence à expliquer d'où venaient ses écailles. C'est que là aussi ça devenait intéressant, surtout que comme elle le disait bien, on pouvait facilement la reconnaître. Euh... par contre... non, elle ne devait pas savoir qu'il était un peu prosopagnosique. Enfin... il espérait qu'elle ne le sache pas. Sinon ça voudrait dire que sa réputation était déjà faite et cela serait un peu déplaisant quand même.

En tout cas il ne mentionna rien à ce sujet et montra un sourire intéressé et tout amusé que le sien quand elle affirma qu'elle avait des écailles aussi sur les cuisses.
« Vous pouvez me dire tout ce que vous pensez utile ! ».

Voilà que la conversation n'irait pas beaucoup plus loin car les bières étaient finies.

« Si vous en voulez une autre, je vous en paye une autre. Ou on en prendra une à Bhujerba hein ? ».

En attendant, il se dirigea au comptoir pour payer.
Si elle en profitait pour se défiler ? Sigvaldr trouverait cela fort dommage mais tant pis. Au moins il aurait grand plaisir à prendre un verre avec une jolie fille... en attendant de pouvoir aller à Bhujerba.
Il se trouva néanmoins que non, elle ne s'était pas défilée et continuait à tenir parole.

« Si vous ne voulez pas un second verre et bien allons-y alors. J'avoue avoir hâte de voir comment fonctionne votre bébé en plus. Et puis... votre compagnie est fort agréable ! ».

Et encore une couche de rajoutée...
En tout cas, Sigvaldr allait donc évidemment suivre la demoiselle jusqu'à l'aérodrome et donc jusqu'à son vaisseau. Intérieurement ? Il était assez excité à l'idée d'aller voir cette fameuse ville. En revanche, s'il pouvait rester en compagnie de cette gente demoiselle le plus longtemps possible aussi... !

Spoiler:
 

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 22 Mai 2016 - 10:43

xIl disait surtout ça aux demoiselles qui le méritent ? Oh, elle se sentait flattée là dites donc !
Quoi qu’il en soit, après avoir dit qu’il avait parlé de Tomaj comme de son petit ami juste pour éviter toute confusion, l’étrange et pourtant séduisant homme aux cheveux blonds proposa de lui payer une autre bière si elle le désirait, ou alors, ils pourraient directement se rendre à Bhujerba si elle était prête à partir. Il proposait d’ailleurs au pire de prendre une seconde bière à Bhujerba, mais celles de la ville céleste n’étaient pas aussi bonnes que celles de Rabanastre selon Akane. Non, à Bhujerba, il valait mieux prendre un bon café. Elle se leva donc de la table avant de s’étirer de tout son long – oui, même sa queue s’allongea à la diagonale vers le haut avant de retomber mollement le long de ses jambes, où elle ondulait un peu de gauche à droite par réflexe.

« Si je veux me rendre à destination, il vaut mieux éviter d’en boire une seconde, même si je tiens très bien l’alcool. » Elle lui sourit avant de le laisser aller payer au comptoir. Pendant ce temps, elle s’esquiva trente secondes avant de revenir à ses côtés et de quitter la taverne en disant au revoir à Tomaj. Alors qu’ils passaient la porte, Sigvaldr put entendre un gros Vangaa se lever de sa chaise en panique et hurler dans sa drôle de voix nasillarde ; « Eh, on m’a volé mes gils ! »

Une fois dehors, Akane, souriante, lança une bourse fraîchement acquise dans les airs et la rattrapa habilement avant de la ranger dans ses affaires. Oh si Sigvaldr n’aimait pas les voleuses, il n’allait certainement pas aimer Akane ! Mais si elle l’avait fait, c’était bien sûr parce qu’elle savait que ce Vangaa était absurdement fortuné. Elle le connaissait et ne l’aimait pas du tout. D’ailleurs, peu de gens l’aimaient, c’était un gros radin qui crachait sur les enfants de la pauvreté. Alors Akane n’avait aucun scrupule à lui dérober ses affaires luxueuses, que ce soient des bijoux ou de l’argent, pour les utiliser pour elle ou les donner aux moins fortunés.

Justement d’ailleurs, pendant qu’ils marchaient vers l’aérogare, ils croisèrent un des enfants du petit groupe avec lequel Akane dansait quand Sigvaldr l’avait vu la première fois. Il semblait bien piteux maintenant qu’il n’était plus avec ses copains. Assis contre un mur, il espérait la générosité des passants mais les plus hauts fortunés de Rabanastre regardaient toujours les enfants de hauts. Akane fit la moue et demanda une minute à Sigvaldr avant de se diriger vers le gamin qui devait avoir cinq ans tout au plus.

Elle s’accroupit devant lui pour être à sa hauteur.
« Hé dit donc, tu avais un sourire tout à l’heure, qu’est-ce qu’il y a maintenant ? »
« Bah c’est que… mes amis ils sont rentrés chez eux mais moi… Je n’ai pas de chez moi. »
« Oh. Et qu’est-ce que tu fais, tu attends quelqu’un là ? »
« Non. Je voulais quelques sous pour aller à l’auberge. »
Akane le regarda une seconde, désolée, avant de jeter un coup d’œil à la bourse qu’elle avait volée au Vangaa. Il devait bien y avoir un millier de gils dans ce joli petit truc. En songeant à tous les trésors qu’elle avait récupérés jusqu’à présent, elle décida que ça n’en valait pas la peine et qu’elle en trouverait plus ailleurs certainement. Si elle était vachement possessive sur ses trésors en général, là il était quand même question d’un enfant innocent qui risquait de passer la nuit dehors et le ventre vide.
« Tiens bonhomme. Va t’acheter un gros repas et prends toi la plus belle chambre. »
Elle lui donna la bourse et le gamin eut l’air d’avoir la mâchoire qui allait lui tomber par terre. Il balbutia des remerciements mais Akane se contenta de lui caresser affectueusement la tête avec un sourire avant de se redresser et de s’éloigner sans un commentaire de plus. Le gamin, limite en train de pleurer, se leva et fonça vers la Mer des Sables. Il devait avoir vraiment faim, songea-t-elle.

Ils débouchèrent dans l’aérogare et ils se rendirent au hangar où était son vaisseau. Elle ouvrit la porte et invita Sigvaldr dedans. Il y avait de la place pour deux heureusement, c’était quand même un petit vaisseau dans lequel elle dormait lorsqu’elle voyageait en terres hostiles, donc à l’arrière, il y avait bien une pièce avec un lit simple – un autre était replié dans un compartiment – de quoi se faire de la petite cuisine et une autre salle au fond où elle planquait tous ses trésors.

Alors que le moteur préchauffait un peu, elle se leva du siège du pilote et s’approcha de Sigvaldr un petit peu trop exagérément. Leurs visages étaient à dix centimètres l’un de l’autre lorsque la jeune femme lui émit une seule petite règle importante.
« Il y a une chose qu’il faut savoir dans mon vaisseau, monsieur Sigvaldr. Personne. Ne touche. A cette porte. » Elle jeta un coup d’œil vers une grande porte en fer qui se trouvait au fond du vaisseau, au-delà de la pièce de vie. « Sinon, je ne donne pas cher de vos jolies mimines. D’accord ? » Elle lui fit un grand sourire et attendait une confirmation de sa part avant de décoller et de se rendre à Bhujerba, bien que cela prendrait quelques temps quand même.

Spoiler:
 
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 27 Mai 2016 - 4:13

La suite ici

_________________

Sigvaldr's Theme (Hammerfall - The Metal Age) - Sigvaldr's Battle (Hammerfall - Reign Of The Hammer)
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Et un autre mord la poussière
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ♥
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum