Pour une longue recherche
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 17 Avr 2016 - 4:16

Kirie et Genesis partent de Junon


La route allait être longue, très longue. La recherche de la trop célèbre arme de Sephiroth aussi. Genesis avait donné une première direction mais il savait bien que cette quête était très équivalent à chercher une aiguille dans une botte de foin comme on dit. Il avait beau avoir connu l'argenté, cela ne lui garantissait pas d'avoir ne serait-ce qu'un peu de connaissance pour savoir où retrouver son ancien ami. En gros, il avait surtout parlé de la Cité des Anciens en sachant ce qu'il s'y était passé il y a environ trois ans, avec ces trois individus bizarres, Kadaj, Yazoo et Loz, apparemment liés à Sephiroth.

De plus, il n'avait même pas vu – et encore moins connu – ce trio, puisqu'à cette époque il était encore dans sa bulle de Mako, sous Midgar. Certes il avait ressenti bien des choses, dans cet état. Cette intervention malfaisante ne l'avait éveillée pour autant. La Planète avait su comment se défendre face à cette menace.
En d'autres termes, il disposait d'informations lues dans d'anciens journaux uniquement et avait élaboré quelque hypothèses à partir de ces connaissances uniquement. Il ne pouvait pas faire plus pour le moment de toute façon.

Kirie restant silencieuse, l'ex-SOLDAT n'éprouva pas l'envie – pour une fois – de rompre le silence qui s'était installé le temps de sortir de l'hôtel, après qu'il eu donné moult explications.
De toute façon il y avait des gens pas loin de leur position et il supposait bien que la kunoichi n'aurait guère envie que quiconque d'autre ne connaisse sa quête. De toute façons ils ne trainèrent pas sur les lieux et sitôt arrivés assez loin, il reprit la parole, concernant le moyen de se rendre sur les lieux.

Sans grande surprise, Kirie ne voulait pas trainer. Cependant, voilà, le plan de la demoiselle allait être chamboulé puisqu'ils ne pouvaient se rendre directement au Village des Ossements ni même au Village Glaçon. Pas de trajet direct pour le premier avant le soir assez tard et plusieurs heures d'attente aussi pour le second – qui en plus était a priori plus loin de la Cité des Anciens, comparé au premier.

Ils feraient donc une halte à Costa del Sol. Pas la destination préférée de Genesis, surtout qu'il serait forcé de se tartiner de crème solaire avec sa peau de roux, et il n'en avait pas sous la main. Et non, avoir été SOLDAT, modifié au Mako, avoir obtenu le Don de la Déesse... ne le protégeait pas des coups de soleil. Cela dit, Kirie aurait probablement ce soucis aussi, vu son teint et sa couleur de cheveux... elle aussi.
Après, qui sait, peut-être serait-ce une occasion pour chacun des deux pour... se connaître un peu plus ?!

En attendant, Genesis tut tout commentaire à ce sujet et répondit juste à Kirie quant à la halte, sur un ton très neutre.

« Nous en profiterons pour regarder quelques journaux. Qui sait, nous pourrions obtenir de nouveaux détails. ».

Pour le moment il allait falloir faire le trajet et quitte à avoir de la lecture, l'ex-SOLDAT se contenta pour le moment de ressortir son livre. Une fois dans la cabine, il s'assit sur un des bancs et commença à lire. Il ne perdit même pas de temps aux regards éventuels alentour quant à sa présence en ces lieux. Il espérait bien que depuis deux ans qu'il était réveillé et « réapparu », les gens qui le (re)connaitraient encore comprennent qu'il n'était plus le même. Au pire, tant qu'ils le regardaient de travers et bien grand bien leur fasse.

En revanche Kirie, elle, ne le regardait peut-être pas. Avec son masque c'était évidemment impossible mais quelque chose chez elle avait changé. Son teint était devenu pâle. Très pâle. Était-elle malade ? Pourtant les sushis avalés le midi semblaient bons et frais. En tout cas Genesis, lui, ne ressentait pas de malaise. Même en commençant à lire alors que le bateau avait démarré !

« Ça va ? T'as trop mangé ? Autre chose ? ».

Son ton devint un peu empreint d'un léger cynisme dans ses dernières questions mais cela ne signifiait pas qu'il se fichait de ce qui arrivait à la rousse.
Le fait qu'il lise la rendait malade peut-être ? On ne pouvait pourtant pas faire une indigestion de Loveless.
Ou alors, le mal de mer peut-être ?

En tout cas, l'ex-SOLDAT fronça les sourcils en attente de réponse, tout en lisant encore deux ou trois lignes, tout en se préparant à devoir faire quelque chose pour aider la pauvre kunoichi, et à esquiver quelque chose aussi, éventuellement. Il serait bien allé voir un peu sur le pont mais il ne pouvait pas la laisser ainsi seule quand même.

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 19 Avr 2016 - 9:50

Ils pourraient en effet en profiter pour regarder quelques journaux, qui sait après tout s’il n’y aurait pas des informations au sujet de l’apparition d’un nouveau gang style Kadaj et compagnie, ou même de Sephiroth lui-même. Si quelqu’un comme Sephiroth revenait à la vie et se faisait remarquer, pour sûr que ça se saurait rapidement, c’était logique. Costa Del Sol étant un endroit très touristique, ils pourraient peut-être même questionner les gens qui bronzeraient au soleil en espérant qu’ils aient vu ou remarqué quelque chose d’étrange ces derniers temps qui pourraient indiquer à Kirie une piste pour retrouver la Masamune et peut-être même son propriétaire.

Pour le moment, la jeune femme faisait face à un nouveau défi ; le mal de mer. Kirie n’avait jamais prit le bateau auparavant. Elle n’avait voyagée que par les airs et n’avait aucunement le mal des transports ou le vertige… Cependant, l’eau, c’était autre chose.
Elle faisait donc des pieds et des mains pour ne pas trop réfléchir à sa situation et essayer de s’imaginer sur la terre ferme, bien en sécurité et loin de toute cette eau. Elle avait toutefois pâlit, forcément, ce qui rendait évident son mal-être. Genesis et son œil de lynx le remarquèrent tout de suite et la kunoichi reçu la question évidente ; allait-elle bien ? Quelque chose ne tournait pas rond ? Oh ça ne tournait pas rond dans son estomac, ça c’était sûr. Genesis supposa qu’elle avait trop mangée et même si c’était vrai que Kirie ne s’était pas gênée sur les sushis, elle n’irait pas jusqu’à dire que c’était à cause du poisson cru.

« Hum… » Elle ignorait si elle devait vraiment admettre cette faiblesse mais soit, pourquoi pas. Ce n’était pas comme si Genesis aurait un quelconque commentaire à ce sujet et même s’il en avait un, elle s’en fichait. « Je n’ai… pas l’habitude de la mer. » C’était plus facile de le dire ainsi que d’admettre qu’elle était malade sur un bateau. Heureusement, elle n’en était pas encore au stade de restituer son repas – ce serait du gâchis quand même.

Genesis semblait plutôt bien s’en sortir pour sa part, il arrivait même à lire sans trop de problème, une chose que Kirie ne se verrait pas faire actuellement et surtout dans son état. C’était tout de même honteux… Elle ne pensait pas sérieusement avoir un tel souci en grimpant à bord de ce navire. Et maintenant elle devrait tenir deux bonnes heures ainsi positionnées, à se concentrer pour ne pas avoir un haut-le-cœur qui menacerait de lui faire rendre son déjeuner.

Plutôt que de rester obstinément dans son coin et de se taire cependant, Kirie décida d’opter pour l’aide de Genesis pour dégager cette ignoble sensation. Légèrement embarrassée quand même, Kirie, la tête détournée de l’homme aux cheveux auburns, lança une demande qui pourrait certainement être interprétée comme saugrenue.
« Parlez donc. » Il était doué pour ça non ? Et il aimait s’entendre chanter, comme n’importe quel oiseau. « De n’importe quoi. »

Comme il risquait de se demander pourquoi, où, quand et peut-être même comment, Kirie se fit plus claire.
« Dans cette situation, il m’est difficile de méditer pour échapper mon esprit à… ce malaise. Je peux plus facilement me concentrer sur quelque chose d’actif et votre voix fera l’affaire. » C’était dit d’une façon stoïque et professionnelle, bref comme Kirie le dirait habituellement.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Avr 2016 - 3:37

Malgré son attitude stoïque permanente, il fut vite visible que la pauvre kunoichi avait un gros soucis sur ce bateau. Du moins Genesis ne mit pas longtemps à le remarquer même en étant assez concentré sur son livre. Elle avait beau être silencieuse et calme – en apparence – son visage avait pâli. Même avec le masque c'était visible puisqu'il ne couvrait pas tout le visage.

Elle finit par lui donner une réponse après qu'il l'ai questionnée sur son état. Une réponse assez vague – sans faire de jeu de mot malgré la situation – mais l'ex-SOLDAT avait bien compris qu'elle avait sa fierté et qu'elle n'aimerait pas qu'il insiste. Ce qui lui donnait presque envie d'insister quand même.

« Ah, pas l'habitude de la mer. Ah. Je dois admettre que tu me surprends, je ne pensais pas que quelqu'un comme toi pouvait souffrir de ce genre de malaise. ».

Certes, elle n'avait pas parlé ouvertement de naupathie mais cela coulait de source aux yeux de Genesis. Aussi, il savait que sa réflexion aurait piqué la Wutaienne, au risque de l'énerver. Sans doute qu'avec son malaise elle aurait d'avantage de mal à se maîtriser... et à maîtriser son soucis du moment ! Par réflexe l'homme resta donc éloigné pendant un laps de temps, tout en la regardant. Avec un sourire un peu coin, comme s'il était amusé de la situation.

En réalité ce n'était pas le cas. Il s'approcha finalement un peu, mais à coté d'elle, tout en enlevant son manteau. Il espérait cependant qu'elle ne tourne pas la tête, d'une part pour ne pas qu'elle rende son déjeuner sur lui, d'autre part parce que tout mouvement de tête qu'elle pourrait faire risquerait d'amplifier son état. Comme elle n'avait pas l'habitude de la mer tel qu'elle venait de le dire, Genesis jugea bon de lui donner quelques conseils d'ailleurs.
Ah, elle voulait qu'il parle, il allait parler. Cela paraîtrait probablement étrange de la part de l'ex-SOLDAT mais il n'était pas forcément radin pour certaines explications. Bien que d'habitude le genre de détails qu'il donnait concernait un autre domaine.

« Ne tourne pas la tête vers moi et regarde au loin déjà. Ensuite on dit que le gingembre calme ce genre de soucis, c'est dommage que tu n'aies pas gardé avec toi celui donné avec les sushis. ».
Peut-être l'avait-elle gardé en réalité mais il n'avait pas vu si c'était le cas. En même temps, fallait y penser aussi... enfin... qu'elle aurait eu le mal de mer.

Peu importe. Il regarda autour d'eux histoire d'évaluer leur position et voyant qu'ils étaient assez au milieu du pont, il continua à s'adresser à Kirie. Sur un ton toujours calme, bien sérieux et même assez sec, et presque avec encore une pointe de cynisme.
« Aussi, t'aurais du dormir d'avantage. Et si t'as froid, prends mon manteau... en évitant de laisser ton repas dessus, s'il te plait, et en me le redonnant après. ».
Sinon, c'est elle qui amènera le joli manteau rouge au pressing une fois qu'ils seraient arrivés, et il ne la laisserait sûrement pas partir avec.

Avant cela, comme elle lui avait demandé de parler, et bien, il continua encore. En adoucissant un peu sa voix cette fois-ci.
« Et là tu ne vas pas m'envoyer que je t'ai parlé de n'importe quoi... Ce sont des conseils entendus à l'armée, donnés à certains débutants qui souffraient de cinétose de ce genre. ». Bien que lui n'en avait jamais souffert. Il avait juste une bonne mémoire et des intentions suffisamment bonnes pour transmettre ce genre de conseils.

Il plissa les yeux et fronça les sourcils alors qu'il venait de faire allusion à un passé qu'il n'appréciait guère. Pourtant. C'était son passé, suite à son choix, il était bien conscient qu'il devait l'assumer. C'était lui qui avait choisi de rejoindre le SOLDAT quand il était adolescent et son histoire avait beau avoir mal tourné, cela restait son histoire.
Genesis soupira en repensant à tout cela et s'installa à coté de Kirie, continuant son verbe à voix toujours un peu adoucie, quoique avec un peu de son étrange sérieux de retour.

« Puisque tu veux que je parle encore sinon... que penses-tu de Loveless ? Et j'ai dit, ne tourne pas la tête, j'insiste... ».

En attendant, il pensait à Loveless, évidemment, plus qu'à leur prochaine destination. Bien que s'il apprenait que des informations concernant Sephiroth circulent, il aurait à gérer cela. Il préférait cependant ne pas montrer quoique ce soit quant à ce genre de pensées. Il verrait cela une fois qu'ils seraient arrivés à Costa del Sol. Pour le moment il attendait la réponse de Kirie, bien qu'il se doutait qu'elle n'allait pas répondre favorablement. Tant pis si c'était le cas. Il aurait de quoi lui répondre de toute façon !

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 2 Mai 2016 - 10:44

Kirie s’attendait à ce que Genesis se moque d’elle, mais il se contenta de comprendre, du moins, c’est ce qu’elle crut saisir… Il ne s’attendait simplement pas à ce qu’elle souffre de ce type de malaise. Pourquoi, parce que sa patrie natale vénérait un dieu comme Léviathan ? Ça ne voulait pas forcément dire que tous les ninjas venant de Wutai étaient du genre à apprécier la mer… Kirie n’avait rien de particulier contre elle, mais elle préférait encore affronter les hauteurs avec son absence totale de vertige plutôt que de se gêner à passer via les mers… Un avion ou un hélicoptère aurait été plus agréable pour elle, autrement dit…

Pour le moment, Genesis lui demanda de regarder loin afin d’éviter de lui vomir dessus probablement. Comprenant bien, même si c’était un chouïa humiliant, Kirie détourna en effet la tête pour éviter de lui restituer les sushis mangés un peu plus tôt dessus. Ce ne serait pas très classe, mais elle espérait ne pas en arriver là pour des raisons évidentes… Il y avait quelque chose d’assez gênant à rendre son repas devant tout le monde et surtout, à même le sol.
Après quoi le soldat sembla la blâmer de ne pas avoir dormi davantage, de ne pas avoir gardé le gingembre donné avec les sushis, et éventuellement d’avoir peut-être froid. Il lui suggéra son manteau en lui demandant de ne pas vomir dessus. Franchement… Kirie leva le regard vers le plafond en réprimant un soupir. C’est bon, pas besoin d’enfoncer le clou si loin ! Il revint dessus en disant que c’étaient des conseils entendus à l’armée, que bien des débutants avaient souvent la nausée… Certes, elle voulait bien le croire.

Alors parler maintenant, parler pour se distraire.
Forcément, Genesis lui demanda ce qu’elle pensait de Loveless. Kirie ne fut même pas surprise de l’entendre parler de ça. Elle qui n’aimait pas parler, elle allait pourtant devoir faire un effort si elle voulait pouvoir faire abstraction de ce malaise qui la gênait beaucoup. Elle ne savait pas trop quoi répondre à ça cependant… Elle n’avait jamais lut Loveless… Elle savait vaguement de quoi cela parlait parce que fut un temps, la pièce de théâtre était une vraie folie, tout le monde adorait ce truc et sa popularité avait surtout grimpée à Midgar. Kirie dodelina de la tête en prenant une inspiration, puis l’expira lentement.

« Je dirais… que c’est un livre que seules certaines personnes peuvent comprendre. Le genre de chose qui cible un public précis. » C’était vague comme réponse, mais Kirie devait bien l’admettre : elle n’était pas une grande littéraire. « Je ne l’ai jamais lut. Je n’en ai qu’entendu parler, surtout à l’époque où la pièce faisait fureur. » Du coup, ça ne donnait pas énormément de conversation entre eux deux. Cela dit, il y avait bien une chose dont Kirie se souvenait. Et bien qu’elle n’était pas du genre sentimental ni expressive, elle en parla, juste pour oublier ce mal de mer qui lui serrait la gorge et soulevait le cœur.

« Une fois, j’ai entendu la fin à la télévision. Un homme qui disait… Même si tu ne me promets pas d’attendre, je reviendrai en sachant que tu seras là. » C’étaient les dernières paroles échangées entre l’amant et une femme. Enfin, à quelques mots près, peut-être se trompait-elle. Elle posa sa tête contre le mur en lâchant un nouveau soupir d’une certaine profondeur. Soupirer comme ça semblait beaucoup alléger son mal-être, même si ce n’était malheureusement que trop temporaire.

Cette conversation ne mènerait sans doute pas sur de grands débats, puisque Kirie n’en savait pas beaucoup sur le sujet, pour ne pas dire pas du tout. Cependant, pour sûr que Genesis en aurait beaucoup à dire, et ça elle en était persuadée…
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Sam 7 Mai 2016 - 4:19

Déjà, Kirie acceptait de tourner la tête et regarder au loin, et non Genesis. Pas qu'il n'appréciait guère qu'elle le regarde – bien au contraire – mais sur ce coup, il l'aurait très mauvaise si elle venait à rendre son dernier repas. Surtout quelque chose d'aussi goûteux. Ce n'était pas de la pommesotte mais c'était très bon quand même.

En revanche, elle ne répondit pas au reste, du moins aux conseils que l'ex-SOLDAT lui donna afin de supporter au mieux sa cinétose. À vrai dire, le masque de la kunoichi empêcha le roux de voir qu'elle avait regardé vers le ciel. Il s'attendait pourtant bien à ce que tout ce qu'il venait de lui dire lui déplaise au possible. Sûrement la raison pour laquelle elle ne répondit rien d'ailleurs.

Non sans soupirer légèrement l'ex-SOLDAT laissa son manteau à portée de Kirie, non sans surveiller, et non sans froncer les sourcils et montrer une expression plutôt pincée sur le coup. Surtout en s'attendant à une éventuelle réaction – ou absence de réaction, encore – par rapport à la suite de ce qu'il allait proposer pour entretenir une conversation.

Il avait très bien compris que tout le monde ne partageait pas sa passion pour Loveless. Il voulait bien le comprendre mais par moment cela le désolait au plus haut point. Cela l'exaspérait un peu même, avoir cette impression d'être entouré d'individus manquant gravement d'instruction et de culture générale. Parce qu'il ne fallait pas se leurrer non plus. Genesis avait beau se repentir, il avait beau avoir obtenu le Don de la Déesse et vouloir montrer de bonnes intentions et son réel bon fond, il n'en était pas moins quelqu'un qui avait sa fierté et une certaine part d'orgueil. Notamment concernant la compréhension des choses... dont la signification des vers Loveless.

Là, il fallait en plus que Kirie avait venait de mousser un peu cette fierté par la réponse qu'elle lui fournit. C'était ça, seules certaines personnes peuvent comprendre ! La réponse de la kunoichi fit même apparaître un sourire en coin assez cynique sur le beau visage de l'homme de Banora.
Il était pourtant persuadé que plus de gens pourraient comprendre, comme il l'allait l'expliquer en gardant une intonation plutôt douce, et piquante à la fois.

« Seules certaines personnes peuvent comprendre en effet, ce qui est dommage. Comme il est dommage de ne connaître l'ouvrage que par la pièce ou la télévision. Comme tout autre ouvrage littéraire d'ailleurs. Rien ne vaut la lecture. ».

Ah mais c'est qu'il imposait assez son point de vue, mais c'était assez fréquent venant de lui en fait non ? Il allait cependant donner une explication, quand même, et gentiment qui plus est... Seulement après avoir cité, alors qu'il venait de lever la main gauche, paume vers le ciel.

« Même si les lendemains sont vides de promesses
Rien ne pourra empêcher mon retour. »

En baissant sa main, Genesis regarda à nouveau Kirie.

« Voilà la version littéraire de ce que tu viens de citer. C'est le prisonnier qui s'adresse à sa compagne, une femme de la nation ennemie qu'il combat, mais ce vers peut être pris dans de nombreux autres sens. Comme tous les vers du poème. ».

S'arrêtant de parler quelques secondes, il continua à regarder la kunoichi, réfléchissant encore à ce vers. Le fait qu'elle ai cité celui-là lui avait procuré une étrange sensation alors qu'il observait la femme. Il savait pourtant qu'elle avait cité cette partie là car il semblait qu'elle était la plus connue de ceux qui connaissaient Loveless par la pièce. Il n'y avait rien à y faire pourtant, il ressentait un étrange sentiment à ce moment là. Un peu dans le même genre que quand il avait porté cette femme dans ses bras, la veille, pour la mettre dans le lit, entre autre.

Il reprit néanmoins les explications, déjà pour occuper l'esprit de Kirie, et puis pour éviter de montrer quoique ce soit de son coté.

« Comme tu dis, seules certaines personnes peuvent comprendre Loveless. En réalité... plus de monde pourrait comprendre. ».
En même temps qu'il continua à parler, il s'assit. Pas très loin de la kunoichi en fait, mais de façon à esquiver un vomit éventuel, quand même.
« Peu de gens sont conditionnés à lire ce genre d'ouvrages, il semblerait, et cela les coupe de bien des choses qui pourraient enrichir leur esprit. C'est bien dommage. Cependant, ce n'est pas trop tard pour découvrir ces magnifiques vers, ni pour les comprendre. Bien sûr, je ne t'imposerai pas cela. ».
Alors que l'ex-SOLDAT avait gardé un ton très calme et amical, ses derniers mots furent un peu empreints d'un certain cynisme. C'était ironique même, venant de lui...

Toutefois, Kirie n'aurait peut-être pas à supporter cela longtemps, Costa del Sol commençait à être bien visible.

« On arrive bientôt, tu vas pouvoir souffler. ».
Et lui allait peut-être pouvoir lire dans les différents journaux, s'il y avait des indices de ce qu'ils recherchaient.

Spoiler:
 

_________________

The Price of Freedom - SOLDIER Battle
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 13 Mai 2016 - 10:37

Kirie ne s’était pas trompée sur ce qu’elle avait entendu à la télévision comme elle l’avait dit, mais ce n’était pas la même version dans le livre à priori. Elle ne pouvait pas vraiment le savoir puisqu’elle n’avait jamais lut ce bouquin… Peut-être devrait-elle s’y mettre ne serait-ce que pour sa culture personnelle. C’était quand même quelque chose d’ancrer dans l’histoire de Gaïa, puisque c’était un livre qui avait été extrêmement populaire au point d’en inspirer une pièce de théâtre… Mais disons que ce n’était pas la lecture qui faisait partie des passe-temps les plus fréquents de la kunoichi. Clairement pas, en fait.

Genesis la reprit donc avant de lui expliquer ce que cette phrase voulait dire. C’était le prisonnier qui parlait à sa bien-aimée de la nation ennemie. Voilà qui était bien romantique, le genre de choses qui ne fonctionnait que dans les livres d’histoire justement… Ce n’était pas le genre de choses qui fonctionnait bien dans le mode réel. Les amours étaient toujours déchirés, injustes, et brisés. Elle n’y réfléchit pas trop. La seule mélancolie qu’elle pourrait donner à l’amour, c’était qu’à pour ainsi dire trente ans, elle n’avait jamais eut le privilège de vivre une chose pareille. Sa vie avait été bien trop chaotique pour lui permettre d’un jour avoir une tierce relation avec qui que ce soit. Il n’y avait eut que de l’admiration pour Yoshimitsu, une admiration qui s’était bien vite effritée.

La kunoichi prit une inspiration et l’expira lentement. Ce mal de mer était pénible…
Quant à lui, le guerrier continua à lui en déplorant le fait que trop de personnes ne lisaient pas Loveless. Selon lui, c’était bon pour l’esprit. Il n’était cependant pas trop tard pour étudier les vers disait-il, bien qu’il ne le lui imposerait pas. La jeune femme eut l’esquisse d’un sourire en se disant qu’il aimerait probablement qu’elle accepte de lire Loveless, mais ce n’était malheureusement pas dans ses intentions. Elle n’avait pas le temps de s’installer confortablement et de lire. Elle avait autre chose à faire…

Une sonnerie indiqua qu’ils allaient arriver. Genesis le lui mentionna.
« Bien. » Répondit-elle simplement. Elle en était franchement heureuse. Loin d’elle l’envie de rester là plus longtemps.

Le bateau accosta, permettant au duo de partir. Kirie se leva péniblement et marcha d’un pas lent pour rejoindre la sortie. Certes le navire était arrêté mais le mal de mer resterait là certainement encore longtemps… Au moins un bon vingt minutes pendant qu’ils seraient sur le plancher des vaches. Les pas de la ravissante kunoichi aux cheveux rouges foulèrent bientôt le pont et directement, elle se sentit déjà mieux, sans ressentir le mouvement lent et lassant des vagues qui berçaient la coque du navire où ils étaient. Le soleil tapait fort cela dit, ce qui n’aidait pas tellement à son malaise. De l’air frais aurait été agréable.

« La prochaine fois, tâchons de trouver une façon de voyager par les airs. » Ha, c’était de l’humour, bien que personne ne pourrait le deviner avec la monotonie de son ton de voix. Au moins, elle était heureuse d’avoir gardé la face et de ne pas avoir régurgité son repas, ça aurait été bête étant donné qu’ils avaient mangés des sushis et que c’était quand même son met préféré.
Bien et maintenant ?

Le prochain bateau n’arriverait pas avant le lendemain matin pour faire le voyage vers le Village aux Ossements, à partir de quoi ils pourraient rejoindre la Cité des Anciens via Ajit. Bon, ce n’était pas gagné, ils allaient donc devoir glaner ici pendant une journée… Au pire des cas, ils pourraient peut-être aller se défouler un peu en s’entraînant près de Costa Del Sol. Il y avait certainement des ennemis qui rôdaient autour d’un endroit touristique. Enfin, une fois que son mal de cœur serait tombé…

« Je proposerais bien d’aller boire quelque chose… afin de faire passer cette mésaventure. » Elle préférait ne pas admettre avoir un malaise, ce serait trop dégradant, donc changeons les mots, c’était plus joli. Kirie s’avança donc pour rejoindre le bar qu’il y avait en bordure de la plage. Ils y trouveraient sûrement de quoi se désaltérer au moins.

Direction ► Costa del Sol
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Pour une longue recherche
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DJ pour vos soirée
» [Recherche] Scorvol/Scorplane, talent : soin poison
» Tournoi seine maritime
» [Event] La fin d'une longue recherche...
» Pour un Conteur en recherche d'aide... (DK System)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum