Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sur les pentes du destin
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 15 Juil 2016 - 13:55

xRuna s'amusait bien visiblement, et Kessara semblait voir à travers elle bien plus simplement maintenant qu'elle comprenaient les règles du jeu, mais surtout le sujet ! La guado n'était pas malveillante lorsqu'elle blaguait, loin de là, ainsi la domestique ne le prenait d'aucune façon mal. Le concept d'humour était bien compliqué pour la jeune femme, pourtant il ne lui déplaisait pas. Il fallait l'avouer, sa longue incompréhension sur quelque chose d'aussi évident était hilarant. N'importe qui aurait saisis cette occasion pour un peu faire tourner en bourrique la domestique, non ? L'invokeuse était en tout cas une camarade plus qu'étrange, et pour le moins complexe. Kessara ne s'en offusquait aucunement. Chacun avait le droit à ses petits secrets, même la ninja en possédait. Que ce soit pour son déguisement ou sa vraie profession, les mystères et secrets y jouaient un rôle prédominant.

- Je l'espère. Si cette créature est l'un de tes amis, je suppose qu'elle ne peut être que de très bonne compagnie. Sauf si... Je ne comprends encore rien ? Je ne m'y connais pas vraiment en invocation !

Kessara ne faisait qu'énoncer la vérité. Oui, bien sûr, elle était consciente de l'existence des invokeurs, et de leurs créatures chimériques, mais en rencontrant Runa, c'était la première fois qu'elle se liait avec une telle personne. Ainsi elle n'y connaissait vraiment rien, et son esprit était quelque peu déboussolé par toutes ces informations, tous ces nouveaux concepts à assimiler. La domestique ne voulait vraiment pas paraître idiote, mais sur le coup elle était si ignare sur la question qu'il lui était difficile de garder la face. Elle pour qui les apparences étaient primordiales, c'était un peu difficile à accepter. Après, Runa était une amie, du moins elle la considérait ainsi, alors cela ne devait pas poser trop de problème. Les amis ne sont pas censés vous juger, si ? Enfin, Kessara n'était même pas certaine des sentiments de l'artiste, ce qu'elle éprouvait vraiment. Appréciait-elle la compagnie de la ninja ? Il était grand temps de changer de sujet.

- Pour ce qui est de notre voyage... Tu as une idée d’où nous pourrions aller après Archadès ? J'ai comme un mauvais pressentiment. Celui que je fais fausse route. Je doute ma sœur soit sur ce monde, mon instinct me le dit. Tu as peut-être des choses à accomplir ici toutefois ? Je resterais ici autant de temps que tu voudras ! On est une équipe, non ?


Kessara ne saurait trop comment l'expliquer, pourtant elle sentait dans ses tripes qu'elle devait partir d'ici au plus vite. Peut-être était-ce ses ancêtres qui essayaient tant bien que mal de la guider vers la victoire ? C'était fort probable, après tout il était tout dans leur intérêt qu'elle retrouve sa sœur, l'autre héritière Asahina. Une mine inquiète traversa quelques instants le visage délicat de la jeune femme, un détail que Runa n'aurait sûrement pas manqué. Elle retrouva toutefois rapidement son calme olympien, ne souhaitant pas inquiéter outre mesure sa camarade. Bon, elle s'en fichait peut-être royalement, mais tout de même ! Elle ne souhaitait pas paraître aussi fragile aux côtés de son amie ! En tout cas, elle espérait vraiment pouvoir compter sur le soutien de la magicienne. Après tout il était tout naturel qu'elle lui rende la pareil, non ? Kessara était prête à tout pour sa camarade.

Le combat, lui, devait malheureusement continuer. L'artiste se mit à faire quelques, certes très discret, mais que la domestique ne manqua pas de remarquer. Qu'est-ce que c'était beau. La façon dont elle bougeait, la grâce de chacun ses mouvements, l'énergie folle qui s'en dégageat. Kessara ne put s'empêcher de sourire en voyant un tel spectacle. Comme il était agréable de faire un bout de chemin avec une telle demoiselle ! Bref. L'assaut devait être lancé. Une fois de plus, ce fût la ninja qui ouvrit la danse, toujours de ses lames enflammées, venant faire goûter au python la saveur de la mort. Il n'en aurait plus pour très longtemps, du moins elle l'espérait. Runa réagissait toujours habillement et créativement aux actions de sa camarade, continuant à projeter de l'énergie glacée. Ce choc des éléments était d'une beauté divine. Si seulement quelqu'un pouvait capturer la grandeur de ce moment. La créature semblait dans un piteux état, d'ailleurs. Plus qu'à prier qu'au prochain assaut, cette maudite bête tombe inerte !

Kessara lance Katon sur Python.
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 20 Juil 2016 - 3:36

Il semblait que Kessara se posait de nombreuses questions quant à ces histoires d'invocation, ce qui ne manqua pas de faire apparaître un sourire espiègle, encore, sur le visage de Runa. Ah elle voulait savoir ? Sûr qu'elle saurait. Elle saurait à quoi ressemblait la chimère de la Guado. Pourtant Runa avait envie de continuer à la faire se torturer les méninges, juste un peu petit peu plus.

« Cette créature est plusss qu'amie avec moi, bien sssûr. Nous sssommes en sssymbiozze. En revansse il sse trouve que des fois les ssimères ont envie de combattre ausssi. Quand elles ne connaisssent pas. Oh ssse n'est zzusste qu'une probabilité hein ».

En réalité Runa savait très bien qu'Eikthyrnir serait peu enclin à combattre contre Kessara. Elle voulait juste faire peur à la domestique. Faire peur par espièglerie, rien de plus.

Pourtant en réalité elle n'avait pas entièrement tort. Depuis leur nouvel éveil, il arrivait que les chimères jugent nécessaires de combattre les mortels, dans le cas où ceux-ci voudraient entrer en symbiose avec elles et en faire leur invocation. Runa était même consciente qu'elle pourrait elle-même être amenée à se battre contre une chimère si jamais elle voulait un autre allié de cette dimension en plus d'Eikthyrnir. Cependant elle n'en avait aucunement l'intention et préférait à présent essayer de se faire remarquer publiquement d'une autre façon. Devenir Invokeuse avait été un échec pour elle – d'un point de vue médiatique uniquement puisque non, elle avait quand même fait un bon début dans cette mission – et elle avait choisi à présent le métier d'artiste. D'ailleurs, peut-être devrait encore montrer ce genre de talents à la domestique ? Celle-ci avait semblé aimer. C'était un moyen d'avoir déjà au moins une fan non ?!

En attendant la réaction de Kessara, celle-ci avait aussi changé de sujet. Où aller après le passage à Archadès ? En voilà une bonne question. Runa avait bien des idées tant qu'elles étaient sur Ivalice mais si la domestique voulait retrouver sa sœur et que celle-ci ne se trouvait pas sur ce monde...

« Z'aurais penssé à un endroit ici dont z'ai entendu parler mais sssi ta ssœur n'est pas là autant esssayer d'aller ssur un autre monde non ? De toute façon, l'endroit auquel ze penssais est dans une autre direcsssion, ze crois. Le Bois des Ssarmes, ça te dit quelque ssoze ? ».

L'expression inquiète de la domestique eu beau durer quelques secondes seulement, Runa la remarqua, sans rien montrer de son coté, elle.

« On va aller ssersser ailleurs ze penssse. ».

Cependant avant d'aller voir ailleurs, il fallait s'occuper du reptile aussi. Ce qui allait être plus facile cependant, le plus gros étant fait en plus du gros ralentissement que Runa lui avait envoyé. Il n'y avait plus qu'à le finir à coup de glaçons, pendant que Kessara faisait aussi une jolie danse aux cotés de la Guado.

-----

Runa lance trois fois Glacier
Saphir
Ancien Game Master

avatar

Messages : 4717
Messages RP : 1124
A ÉTÉ POSTÉ Mer 20 Juil 2016 - 21:02

Runa : Glacier > -254hp [Python] // -4mp [Runa]
Python succombe !

Gains : +420exp [Chacune]
↑ Kessara monte au niveau 17 ↑

Kessara : 557/640hp • 150/185mp • Limite : 13%
Runa : 900/900hp • 324/410mp • Limite : 0%

Python : KO

_________________



♥ :
 


Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Juil 2016 - 15:15

xDécidément, Runa n'était pas prête de s'arrêter de jouer ! Une vraie hédoniste celle là, elle en voulait toujours plus ! Elle semblait toujours autant s'amuser à faire tourner en bourrique la domestique, qui pour être totalement franc était complètement perdue au milieu de tous ces bavardages. Il faut dire que quand on ne maîtrisait absolument pas un sujet, il était difficile de se montrer brillant lorsqu'on en discutait. Les invocations, ce n'était vraiment pas dans la zone de confort de la jeune femme. Parmi tout cela, en tout cas, Kessara comprit bien la menace sous-jacente de sa camarade. C'était sûrement une petite boutade, rien de plus. De toute façon, la ninja ne sentait pas vraiment menacer par la magicienne. Elle était peut-être un peu maladroite, parfois sotte, mais Kessara était tout sauf craintive. Si Runa voulait mettre en place ses menaces, elle pouvait bien le faire. La domestique ne cillerait même pas. Les choses n'en viendraient jamais jusque là, elles le savaient toutes deux, pourtant on ne pouvait que sentir son sang se glacer alors que leurs échanges prenaient une telle tournure. Drôle manière de rigoler, hm ?

- Oh... Je serais ravie d'affronter ta fière créature en ce cas ! Il serait dommage de s'incliner sans même essayer de sa battre, tu ne penses pas ? Je n'ai qu'une hâte, c'est de rencontrer ton ami ! Il doit être si majestueux !


Kessara voulait montrer qu'elle n'était pas aussi faible qu'elle ne le laissait penser ! Et puis, ne sachant vraiment sur quel pied danser à cet instant avec sa compagne, elle préférait se montrer positive et amusée plutôt que de risquer de dégrader la situation. La jeune femme avait après tout analysé avec diligence la situation, et elle ne souhaitait pas qu'un malencontreux événement vienne détériorer la relation entre les deux belles demoiselles. Il était si facile de s'emporter, même pour des choses futiles. Kessara était assez loin du compte, puisque l'artiste souhaitait simplement s'amuser, pourtant on était jamais assez prudent. Par dessus tout, la domestique ne connaissait pas tout sur sa camarade, ainsi elle pouvait être surprise par de nouvelles choses à n'importe quel moment. Elle aimait beaucoup Runa, mais elle ne pouvait pas entièrement relâcher sa garde. Tout était encore possible après tout.

- Hm... Nous verrons bien les options qui s'offrent à nous une fois que nous serons à Archadès ! Il me semble qu'il y a un transporteur là-bas, mais les choses changent si vite que nous pourrions bien être surprise ! Ta solution pourrait être celle qui nous arrange au final !


Kessara aimait tout prévoir méticuleusement, savoir exactement ou elle allait, comment, avec quels moyens, combien de temps cela lui prendrait, et ainsi de suite. Malheureusement pour elle, dans des mondes aussi magiques et fous, il était difficile de procéder ainsi. Les choses étaient en mouvement continuel, alors prévoir trop longtemps à l'avance se trouvait être une solution souvent très inefficace. Il lui était très difficile de temporiser, pourtant elle n'avait pas le choix. Elle ne pouvait qu'attendre le prochain arrêt de sa longue quête pour décider de la prochaine étape. Et puis de quel droit obligerait-elle sa camarade à partir d'Ivalice alors qu'elle souhaitait absolument visiter un endroit ici ? Le Bois des Charmes ? Le nom était fort agréable en tout cas.

Maintenant, le combat devait reprendre. Ses lames de nouveau parées de flammes, Kessara s'élança dans les airs, prête à asséner un coup violent au Python. Malheureusement, elle n'eut pas le temps de le toucher, puisqu'en un projectile de glace lancer avec élégance, Runa mit définitivement fin aux jours de la créature. Enfin ! Ce maudit monstre retournait enfin en enfer, laissant la possibilité aux deux demoiselles de reprendre leur route. Le monstre avait été plutôt coriace, mais grâce aux talents de la magicienne, aucune difficulté ne s'était présentée face au groupe ! Kessara suait à grosses gouttes, après tout, à force de se déhancher dans tous les sens pour atteindre la bête, elle ne pouvait que se sentir exténuée ! Runa, elle, en tant que magicienne, devait se sentir formidablement bien ! C'était l'un des avantages de manier la magie, pourtant la domestique n'aurait jamais échangé son sport quotidien pour cela !

- Enfin... Ce serpent était tenace ! J'ai l'impression que nous formons une plutôt bonne équipe, non ? Dans tous les cas, nous pouvons enfin reprendre la route, il était temps !


Kessara accompagna tout cela d'un sourire radieux, ricanant aux inepties qu'elle sortait. Il faut dire qu'elles formaient vraiment une bonne équipe, pourtant la jeune femme se sentait idiote de dire une telle chose. Tout naturellement, un rire nerveux ne pouvait que s'échapper de sa gorge. En tout cas, la sortie du col se trouvait un peu plus loin, en bas d'une pente. Il faut dire qu'à force de se jeter dans tous les sens contre le Python, le duo s'était déplacé petit à petit vers le but recherché. Elles allaient peut-être enfin pouvoir profiter d'un repos bien mérité ! Bon.. Runa plus que Kessara peut-être ?
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 29 Juil 2016 - 4:06

Malgré son attitude enjouée à première vue, il sembla que Kessara se crispa légèrement alors que Runa envisagea l'éventualité que sa chimère pourrait avoir de combattre la domestique. Elle savait que cela ne serait pas le cas, mais voilà... Elle avait juste voulu faussement effrayer la native de Planète Bleue. Peut-être  cette idée avait-elle fait son effet son effet dans l'esprit de Kessara ?

À y penser, Runa afficha un sourire un peu narquois avant, mais ne fit pas plus de commentaires au final.

« Tu verras ! ».

Rien d'autres ! Et bien, ce n'était pas plus drôle de garder un minimum de suspens ? La Guado préférait cela en tout cas. Cela lui permettait aussi de garder son mystère, ce qui lui servirait mieux pour ses desseins. De toute façon c'était aussi sa nature. Elle avait beau être assez extravertie, cela ne l'empêchait de cacher bien des choses.

De toute façon, il fallait aussi continuer le combat, et envisager les prochaines directions. Archadès pour le moment, et puis, le Bois des Charmes donc ? Kessara semblait d'accord pour aller s'aventurer à cet endroit plein de ce que les habitants appelaient le Myste, il paraît. Quelque chose qui intriguait l'Invokeuse en tout cas. Elle espérait bien que ce Myste lui procurent des choses. De la magie supplémentaire, pourquoi pas des informations, sous forme de murmure ? Bien sûr, ne sachant pas ce qu'il en était réellement, elle ne pouvait pas deviner qu'elle n'aurait pas forcément ce qu'elle pourrait y rechercher.
Bien qu'elle avait entendu parler d'une étrange cité cachée dans le Bois aussi. Ça aussi, c'était intéressant, sans doute qu'elle aurait quelque chose à y faire – ou au moins à voir – par rapport à sa mission. Pour Nyara.

« Allons donc zussqu'à Archadèss alors. On verra bien sse qu'on trouve là bas. ».

Avant de reprendre la marche, les deux filles finirent de s'occuper du reptile. Au moins, ça, c'était fait. Il n'y avait plus qu'à reprendre la marche. Aller se reposer aussi, si c'était possible dans le coin. Kessara semblait vraiment en avoir besoin, vu la façon dont elle transpirait, tout en donnant son point de vue quant au combat qui venait de se dérouler.

« Oh ssa va ? Dès qu'on peut on sse repoze hein, il ssemble que t'en ai bezoin. ».

Runa se sentait plutôt bien, elle. Au pire, elle aurait juste à se recharger psychiquement. Elle répondit quand même à Kessara quant à sa notion d'équipe. Cela semblait tellement tenir à cœur à la domestique, et ne déplaisait pas non plus à l'Invokeuse.

« Plutôt oui. Ss'est à esspérer que ssela resste ainssi, n'est-sse pas ? ».

Cependant, la Guado n'émit qu'un petit rire tout simple, tout en observant Kessara. Il lui apparaissait de plus en plus que la native de Planète Bleue cachait quelque chose – même si cela pouvait être faux en réalité – ou peut-être un simple malaise. Rien qu'à l'entendre nerveusement, plus de la crispation que celle-ci avait semblait montrer quant à un éventuel combat contre une chimère.
Cela n'arrangeait pas spécialement la Guado qui imaginait là un manque de confiance de la part de la fille aux cheveux bleus.

En attendant, au loin, on pouvait apercevoir ce qui semblait être une petite zone de repos. Pas d'auberge en vue mais un endroit qui semblait bien gardé pour se reposer sans risque de se faire attaquer par des monstres locaux.

« À te voir, ze pense qu'il faut que tu te repozze. En revanzze... ».

Chose promise, chose due.
C'était peut-être un peu tôt, certes, mais Runa se dit que c'était le moment quitte à se reposer après en effet. Bien que hors combat, ce qu'elle allait faire n'allait pas tant l'épuiser d'un point de vue magique que ce que l'ont pourrait imaginer.

Bien évidemment, l'Invokeuse jugea bon de ne pas prévenir Kessara histoire de lui garder un peu l'effet de surprise. Elle se montra même très théâtrale en laissant qu'elle avait comme un coup de fatigue ou besoin de méditer, tout en positionnant ses mains d'une étrange façon que la domestique ne comprendrait peut-être pas. La main gauche à hauteur du cœur, paume vers le haut et la main droite au dessus, paume vers le bas.
En même temps elle laissa entendre sa voix la plus lyrique avec des paroles qui sonneraient un peu étranges. D'ailleurs elle n'articula pas énormément certains mots ce qui pourrait les rendre totalement incompréhensibles pour quelqu'un qui ne connaissait pas Spira. Il valait mieux, pour le moment.
De plus, même pas dit que Kessara reconnaisse l'air tout simplement, l'Hymne. Donc les paroles et leur signification...

« Inyyui
Noameno
Rermiri
Yorayogo
Hasatekanae
Kutamae ».

Le seul détail que la domestique pourrait remarquer était que l'Invokeuse ne zozotait presque pas à ce moment là. À moins qu'elle ne s'inquiète pour l'Invokeuse qui semblait – très faussement – affaiblie d'un coup mais qui en réalité était totalement imperturbable. À moins qu'elle ne soit trop absorbée par ce qu'il allait se passer.
Une lumière très blanche – à peine plus haut qu'un humain mais assez large – apparu devant la Guado, avant de laisser apparaître progressivement un magnifique cerf au pelage sable, avec quelques feuillages au niveau de l'encolure, des gouttelettes d'eau émanant de ses bois, des yeux de feu.

La Guado se tut et se releva doucement, observant la réaction de Kessara et affichant éventuellement un air un peu espiègle. En même temps elle s'approcha d'un grand cerf et le remercia tout en le « caressant » au niveau de l'encolure.

« Voici Eikthyrnir. Tu voulais le voir ze crois. ».
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 30 Juil 2016 - 15:56

xRuna se fourvoyait visiblement sur les intentions et les sentiments de la domestique, mais au fond ce n’était pas très important. Les autres pouvaient penser ce qu’ils voulaient, du moment qu’elle croyait en elle, Kessara n’était nullement effrayée par quoi que ce soit. Le sourire quelque peu narquois de sa camarade l’interrogeait donc, tout naturellement, mais elle ne décida pas de s’y intéresser outre mesure. Peut-être que la magicienne jouait encore, ou bien peut-être se moquait-elle cette fois-ci. Peu importe. Elle apparaissait dans tous les cas de plus en plus mystérieuse, de plus en plus étrange. La guado n’était pas une simple artiste au cœur tendre et à la langue qui fourche. Quelque chose se cachait derrière tout cela, Kessara en était presque certaine désormais. Restait à savoir si la danseuse finirait par se confier à sa nouvelle amie, ou bien si elle demeurerait silencieuse pour l’éternité. Peu importe ce qu’elle décidait de faire, la ninja comptait bien respecter son choix quoi qu’il en soit. Après tout, cela ne pouvait être quelque chose pouvant changer l’avenir de l’univers… Si ?

- Oui je pense que c’est une bonne idée ! Ne nous projetons pas aussi loin pour le moment, on ne sait pas ce que la route nous réserve, ni même la Cité Impériale !

Elles étaient toutes deux sur la même longueur d’onde, et cela ne pouvait être qu’un point positif. Il était si difficile de coopérer avec quelqu’un ne souhaitant jamais les mêmes choses que ses camarades. Un groupe ne pouvait fonctionner que si chacun sacrifiait un peu de sa personne. Forcer ses compagnons à répondre à ses attentes en priorité, ce n’était qu’une forme abjecte de tyrannie, rien de plus. Et puis dans le cas présent, Kessara doutait que sa sœur se trouvait sur Ivalice, mais les choses changeaient si vite dans cet étrange univers que personne n’était à l’abri d’une surprise. Sa quête faisait-elle-même sens, désormais ? Il était si difficile de retrouver quelqu’un dans une situation aussi instable et compliquée ! Elle espérait que sa sœur soit en pleine forme, fidèle à l’image radieuse et délicate qu’elle arborait avant sa mort. Kessara n’y croyait malheureusement plus trop. Après tout ce temps, personne ne restait pareil.

Kessara, en tout cas, était dans un état pitoyable. Trempée de sueur, essoufflée, ce combat l’avait définitivement fatigué ! Runa ne manqua d’ailleurs pas de faire une petite remarque qui ne put que faire sourire la domestique. De nombreuses personnes se seraient vexées en entendant une telle chose, par fierté ou plutôt stupidité. Mais tout ce que l’invokeuse avait fait, c’était énoncé la simple vérité : Kessara ne ressemblait à rien, était exténuée, alors évidemment qu’elle nécessitait du repos ! Elle ne comptait pas manquer une pause réparatrice simplement car elle voulait prétendre être forte ou une chose stupide comme cela. Une tension étrange était toutefois toujours présente entre les deux jeunes femmes, mais Kessara elle était incapable de mettre le doigt dessus. Tantôt elles s’échangeaient des paroles amicales, tantôt elles se jouaient des tours, rien n’avait vraiment de sens dans tout ça ! Elles étaient toutes deux si secrètes, avaient tant de chose à cacher. Les deux demoiselles étaient au fond, plutôt similaire.

- J’ai connu pire, ne t’inquiètes pas ! Mais une pause ne serait vraiment pas de refus. Se battre à coup de sortilège doit être si amusant, et puis… au moins on ne finit pas comme moi, plus mouillée que jamais !


Elles s’installèrent ainsi dans la petite clairière, Kessara s’affalant sans aucune forme de procès sur un tronc d’arbre, fatiguée comme jamais. Cela devait être un coin fréquemment utilisé par les voyageurs puisque de nombreuses souches étaient disposées afin de pouvoir s’asseoir, et des restes de foyer trônaient au milieu de la clairière. La domestique aurait presque pu faire une sieste tant elle se sentait las, d’ailleurs ses yeux commençaient à se fermer d’eux-mêmes, sans qu’elle puisse y faire quoi que ce soit. Sa fatigue fût cependant remplacée aussi vite que le tonnerre par un intérêt certain pour les petites manigances de sa camarade. Sans crier garder, Runa s’était mise à psalmodier quelque chose, entonnant des mouvements et une danse étrange, mystique, donnant presque froid dans le dos à la jeune femme. Avec tous les éléments que la domestique avait récolté jusqu’alors, il ne lui fallut pas trop de temps avant de comprendre ce qu’il se tramait : Runa faisait appel à sa chimère, cela semblait évident !

Une lumière éclatante vint brûler un court instant les yeux de la jeune femme, qui ne put s’empêcher de tourner la tête. Lorsqu’elle se sentit enfin capable de regarder dans la direction de son amie, elle vit une étrange créature à ses côtés. Un cerf majestueux se tenait là, grand, fier et beau. Tout chez cet être respirait la noblesse et la force. Il était impossible de le méprendre pour un simple cerf, puisque de subtils détails venaient rappeler la nature chimérique de ce dernier. Des yeux enflammés, de délicieuses feuilles vertes sur son encolure. Kessara se sentit attirer par la bête, incapable de résister à la tentation de s’en approcher. Elle voulait le caresser, sentir sa force sur ses doigts. Eikthyrnir était une bête splendide, cela ne faisait aucun doute !

- Il est impressionnant ! Je suis ravie que tu ais pris le temps de me le montrer, cela faisait longtemps que je n’avais pu assister à un tel spectacle. Je peux le toucher ?
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 5 Aoû 2016 - 4:19

La prochaine destination restait la même, il s'agissait d'Archadès. Runa avait cru quelques secondes que Kessara avait changé d'avis et suite à quelques échanges, la domestique lui assura vouloir continuer sur ce chemin. La Guado lui répondit d'un signe de tête avant de s'approcher d'un coin un peu plus tranquille.

Pas qu'elle était fatiguée, elle, bien loin de là, mais elle voyait bien l'état de Kessara. La domestique le lui confirma en répondant favorablement à la suggestion qu'elle lui avait donnée.

« Sse battre à coup de ssortilèzes est moins épuizzant phyzziquement mais pssyssiquement on en prend un coup aussssi hein. Mais moi sssa va. ».

Elle voulait seulement faire part d'une vérité quant à utiliser la magie. Elle ne se sentait pas fatiguée du tout et cela était bien visible. D'ailleurs, elle n'aurait sûrement pas fait ce qu'elle fit par la suite. Elle n'était pas en combat cela n'allait pas trop l'épuiser d'un point de vue éthérique mais elle devait quand même se concentrer. Ce n'était pas pour rien si elle avait choisi de faire cela sans une zone où les monstres locaux ne semblaient pas s'aventurer. Bien que, le cas échéant, Eikthyrnir pouvait assez vite s'occuper des monstres, aussi.

En tout cas, il sembla que Kessara, malgré son état de grosse fatigue, fut très attirée par l'invocation. En réalité, Runa ne l'avait pas vraiment observée tant elle était concentrée par son appel. Elle avait juste noté mentalement que nul n'avait entendu les paroles qu'elle avait chantées et dans un sens c'était tant mieux. C'était sa version de l'Hymne, adapté à sa dévotion à Nyara, mais seuls certains cultistes natifs de Spira devaient comprendre le texte. Un texte qu'elle était fière de faire entendre avec sa voix de soprano lyrique – et de toute façon c'était ce texte qui l'aidait à invoquer – mais elle se serait d'avantage révélée à Kessara si celle-ci avait compris les mots.

En tout cas, comme la Guado s'y attendait fortement, c'était la chimère elle-même qui attirait l'attention de la domestique. Celle-ci voulait toucher Eikthyrnir ? La question ne manqua pas de faire apparaître un sourire narquois sur le visage de l'Invokeuse.

« Et bien toussse le. Il n'a pas de pussses. ».

En même temps que la domestique s'approchait du grand cerf éthérique, la Guado se concentrait à garder le lien avec lui. Elle lui demandait de ne rien faire quand Kessara allait approchait alors que celui-ci lui sembla lui rétorquer qu'il n'était pas une bête de zoo.
Il ne fit rien, comme demandé par l'Invokeuse, mais il ne manqua pas de fixer Kessara d'une façon qui pourrait être effrayante. Cela dit, il fallait aussi penser qu'il s'agissait d'une créature éthérique, et donc impressionnante à la base.

« Il ne va pas resster longtemps même ss'il est dans sson élément, la Nature. ».

D'ailleurs, au bout d'un certain temps, Eikthyrnir finit par disparaître dans un halo de lumière. Kessara avait quand même eu le temps de l'approcher et de le toucher. Aussi, sans doute avait-elle alors senti sa chaleur – et pas une chaleur animale classique, mais plutôt une chaleur magique – sous ses doigts, ainsi qu'une douce humidité en plus du lien avec la Terre.
Avant qu'il ne disparaisse, il regarda Runa quelques secondes et baissa la tête, la laissant s'approcher pour une petite étreinte avant tout. Ce n'était pas vraiment un caractère câlin mais plus une noblesse de caractère montrant son lien avec la jeune Invokeuse, lui montrant qu'il était là pour elle.

Une fois qu'il fut disparu, Runa s'assit sur une souche et considéra la domestique.

« Tu as donc déza vu des invocasssions, tu m'as dit ? A quoi resssemblaient ssses invocasssions ? ».

Parce que parler d'invocation était toujours un sujet intéressant pour la Guado. Et vu la zone où elles se trouvaient pour le moment, elles pouvaient parler un peu. Enfin, elle se promettait aussi de laisser Kessara se reposer avant de repartir.

« Ze ne veux pas t'empêssser sssi tu veux dormir un peu hein. ».
Elle se reposerait aussi de toute façon, ce genre de moment ne fait jamais de mal à quiconque après tout.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 15 Aoû 2016 - 13:14

xEn voyant une créature aussi belle et puissante, Kessara avait voulu automatiquement s’en approcher, la palper, sentir sa vigueur sous ses doigts. La jeune femme ne ressentait qu’un profond respect pour la chimère face à elle, pourtant ses actions semblaient montrer toute autre chose : n’était-ce pas impoli de considérer le fier cerf comme une simple bête ? A vouloir le caresser, le câliner alors qu’il était tout sauf un animal de compagnie ? Avec toute l’adrénaline qui coulait dans ses veines, la domestique ne se rendait même pas compte qu’elle était en faute. Son cœur s’était mis à battre si fort lorsque ses yeux s’étaient posés sur les courbes majestueuses d’Eikthyrnir qu’elle en avait presque perdu la tête. Kessara aimait ce genre de chose. La magie, l’art, la nature. Toutes ces choses que la demoiselle reverrait tant se retrouvaient tous unis à cet instant précis. Un tel spectacle ne pouvait lui en mettre que plein les yeux. Runa disposait de tant de charme, pas étonnant qu’elle était si bonne dans ce qu’elle faisait. Etait-ce une bonne chose pour l’univers lorsqu’on savait pour qui elle travaillait ?

Même si son comportement laissait quelque peu à désirer, Kessara n’oublia pas la moindre des politesses : elle souhaitait s’approcher de la chimère, alors il était nécessaire d’obtenir l’autorisation de sa maitresse, Runa. La ninja ne savait franchement pas si cela marchait ainsi, si la magicienne contrôlait totalement sa créature, ou si la bête avait ses propres envies, ses propres pensées. Il aurait peut-être été plus sage de s’adresser directement à Eikthyrnir, mais ne connaissant strictement rien au monde des invokeurs, cela ne semblait pas être une bonne idée. Quoi qu’il en soit, Runa donna son autorisation, et Kessara ne put savoir tout l’échange houleux qui venait de se passer sous ses yeux de non-praticante. Le sourire narquois de l’artiste aurait dû lui faire comprendre que cette situation était bien plus compliquée qu’elle en avait l’air, pourtant la jeune femme était bien trop obnubilée par la créature pour remarquer une telle chose. Comment une personne incapable de saisir le mystère des invokeurs aurait-elle pu comprendre ce qu’il se tramait ?

Alors que la domestique s’approchait, Eikthyrnir la fixait de son regard enflammé. Cela risquait sûrement d’en effrayer certain, mais la demoiselle, elle, n’était ni peureuse, ni stupide. Maintenant qu’elle s’était autant foutu la honte, elle comptait bien satisfaire pleinement sa curiosité. Si elle n’était même pas capable de faire ça, tout cela aurait été en vain. Quand elle fût enfin à une distance raisonable de la créature chimérique, la domestique soutint son regard avec douceur et bienveillance, puis inclina longuement la tête en signe de respect. Une fois tout cela fait, elle vint passer sa main dans le pelage de la bête, étonné par les sensations qu’elle ressentait à son contact. Un mélange d’humidité et de chaleur magique. C’était après ce genre de sensation que Kessara courrait. Elle était si curieuse, elle aimait tant découvrir de nouvelles choses. Palper un monstre au service des hommes, ça valait clairement le détour. La ninja était contente, et cela pouvait se voir sur son visage. Un grand sourire illuminait son visage de porcelaine. Au moins Runa avait rendu quelqu’un heureux en ce jour, n’était-ce pas un accomplissement sympathique ?

- C’était très gentil à toi de me laisser toucher ton noble compagnon. C'est une véritable aubaine de pouvoir parcourir l’univers avec un tel camarade. Je t’envie un peu la tout de suite!

Un petit rire plaisant s’échappa des fines lèvres de la demoiselle, ravie par tout ce qu’il se tramait en cet instant. Puis enfin, sûrement las de toutes ces mondanités inutiles, le cerf prit son envol, disparaissant aussi vite qu’il était venu, laissant les deux jeunes femmes à nouveau seules. Kessara inclina une nouvelle fois la tête en signe de respect alors qu’il disparaissait, considérant que c’était tout de même la moindre chose. Et les choses hm.. redevinrent gênantes. Maintenant que l’euphorie de cette splendide rencontre se dissipait, Kessara reprenait peu à peu pleine conscience de tout ce qu’elle avait fait. Elle ne laissa rien paraitre pour ne pas avoir l’air d’être une pauvre fille erratique, mais franchement elle avait honte. Bien heureusement, Runa ne sembla pas vouloir prolonger son supplice, et continua la conversation sur tout autre chose. Enfin… presque autre chose. En tant qu’invokeuse, la guado était tout naturellement intéressé par les autres formes de cette magie si spéciale. Kessara avait eu le malheur d’évoquer sa propre expérience, et maintenant elle devait s’expliquer. Le problème, c’est qu’elle était si ignare sur la question qu’elle risquait plus d’agacer sa camarade qu’autre chose. Bon… Puisque c’était elle qui demandait, il fallait bien satisfaire sa demande !

- Comment dire… Lorsque toi tu invoques ton compagnon, il reste à tes côtés durant tout le combat, t’aidant du mieux qu’il peut c’est bien ça ? Dans mon monde les invokations sont totalement différentes. Quand on fait appel à une chimère, elle n’apparait qu’un court instant pour déchainer ses pouvoirs sur l’ennemi. C’est un peu… Comme un sortilège très puissant en fait ! Je ne sais pas si c’est très clair pour toi, je ne suis pas la plus informée sur cette question !

On ne pouvait pas lui reprocher quoi que ce soit, elle avait essayé du mieux qu’elle pouvait d’expliquer la situation. La domestique espérait sincèrement qu’elle s’en satisferait. Et puis si ce n’était pas le cas, c’était bien son problème ! En revanche, Runa ne semblait pas trop comprendre l’état physique de sa camarade. Certes elle était fatiguée, et avait eu besoin de se poser quelques instants pour reprendre son calme et son souffle, pourtant la Guado agissait comme si la demoiselle était mourrante. Dormir ? Se reposer longuement ? Tout ce que Kessara voulait faire, c’était reprendre la route, continuer l’aventure. C’était presque vexant puisque l’artiste semblait considérer la ninja comme quelqu’un d’extrêmement faible. Au moins elle s’intéressait à l’état physique de son amie, ce qui était très gentil de sa part. Ah… Il était si compliqué de vivre en communauté. Au moins quand on était seul, on ne se posait pas 36 000 questions, on faisait ce qu’on avait à faire et c’était tout !

- Ne t’inquiètes pas Runa, je vais bien. Je ne ressens ni le besoin de dormir, ni celui de m’éterniser en ces lieux. Sauf si tu le désires toi ? J’ai repris mon souffle, calmer mon cœur. Je me sens bien, vraiment. Que veux-tu faire désormais ?

Après tout, la sortie du Col n’était plus qu’à quelques pas désormais. Des occasions de se reposer, elles en auraient sûrement bien d’autres au cours de ce voyage, non ?

HRP:
 
Runa Guado
Mélopée des Éléments

avatar

Messages : 177
Messages RP : 71
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 17 Aoû 2016 - 2:49

Spoiler:
 

Kessara avait voulu s'approcher d'Eikthyrnir et on reconnaissait là bien l'attitude de quelqu'un qui ne connassait pas tellement les chimères. Cela dit Runa ne jugeait pas Kessara pour autant, malgré la colère latente du grand cerf. Bien qu'il ne se contentait pas de sermonner la Guado de laisser faire la domestique. Il regardait cette dernière d'une façon qu'il espérait effrayante.
Runa insistait par pensée à Eikthyrnir que que non Invokeurs – et surtout d'un autre monde – étaient totalement ignorants à ce sujet pendant que le grand cerf menaçait presque la Guado de ne plus lui venir en aide, et qu'il aurait du la combattre pour qu'elle puisse à nouveau demander son aide. Il finissait même par lui évoquer directement ses doutes quand à mériter de faire appel à lui, avec en plus ce qu'elle venait de dire.

L'Invokeuse ne montrait rien pour autant à part un grand sourire limite narquois, mais tentait toujours d'apaiser l'esprit de sa chimère lui promettant que cette caresse de la part de quelqu'un d'autre qu'elle serait la dernière.

Le temps qu'il était toujours là, Eikthyrnir garda son regard enflammé, fixant surtout Kessara, comme pour vouloir lui faire comprendre lui même. La domestique avait pourtant caressé la chimère, laquelle ne tarda à disparaître ensuite sans vraiment faire de signe de tête. Il se laissa juste étreindre par Runa, laquelle paru pensive ensuite.

« Z'espère que t'en a bien profité. Les sssimères ne sse laisssent pas caressser ainsi normalement. ».

La Guado montra juste un sourire avant de reprendre à l'attention de Kessara.

« Ssi tu m'envies, pourquoi tu n'esssaierais pas de devenir Invokeuzze ? ».
En réalité cela serait très sûrement plus dur que quelques années avant. Mais elle le savait les chimères voulaient souvent combattre afin de considérer un être comme étant digne d'être aidé. Ceux qui furent Invokeurs par le passé avaient en général une petite chance de passer à coté de ce genre de défi, et encore... sous quelques conditions. Le respect en premier lieu.

Certes, Kessara était respectueuse dans son verbe, mais ce n'était pas ce genre de respect que les chimèrent attendaient. Runa se sentit forcée de le dire, finalement. En même temps qu'elle allait donnait quelques explications sur les invocations, sur Spira.

« Exactement. Eikthynir ressste à coté de moi, tant qu'il peu. Tout comme les autres invocasssions de ce monde. ».
Néanmoins l'attitude des chimeres, sur le monde de Kessara faisait s'interroger la Guado.

« Utilizzer autant  de resssources mazziques pour une intervensssion ssi courte, comme t'as lair de dire. Tu vas me dire que ssa en rebute plus d'un ? ».

Et cela ne serait surprenant. Néanmoins la Guado se garda bien la moindre réflexion à ce sujet. Elle ne connaissait pas les invocations de la Planète Bleue, alors pourquoi s'en mêler ?
De toute façon l'euphorie de Kessara avait l'air place à la fatigue, à nouveau. Ce que l'Invokeuse lui remarquer mais brièvement. Bien qu'elle appréciait assez d'être « plus forte », à coté. Pour une fois !

« Ze ne m'inquiète pas, ze sssuis zuste consssciente qu'on ss'est battue tout à l'heure et que t'as pris pluss de coups que moi ».

Cependant, Kessara était bien décidée à bouger et cela convenait à la Guado. Sur ces mots, Runa se releva assez vite, prête à marcher encore plus. Ce n'était absolument pas un problème pour elle et cela pouvait être aisément perceptible.

Il allait cependant falloir se concentrer sur les éventuels monstres. L'Invokeuse se disait bien que le serpent qu'elles venaient d'éliminer n'était qu'un parmi tant d'autres. Et tant d'autres espèces aussi, car là, le paysage commençait à changer un peu. Le voyage à la fois verdoyant et rocheux du Col du Mosphore laissait place petit à petit à une épaisse forêt dans laquelle d'autres créatures allaient très probablement les accueillir. À leur façon.
Dans le fond ça ne serait pas mal d'ailleurs, elle aurait une occasion idéale pour appeler Eikthyrnir à nouveau, et pour la bonne cause cette fois-ci. Elle n'aurait sans pas doute encore le temps d'expliquer ce qui en était à Kessara mais cela viendrait plus tard, si cela devait venir en tout cas.

Direction : Forêt de Salika.
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Sur les pentes du destin
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]
» Est-ce vraiment mon destin? [PV: Aurore Musicale]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum