Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sous le soleil...
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Lun 1 Aoû 2016 - 4:06

C'était décidé, la prochaine destination n'était pas la Capitale des Anciens mais Wutaï. Suite aux informations entendue à la télévision, cette nouvelle destination était tentante et même obligatoire. Il n'avait aucunement été fait allusion à un quelconque katana mais ce n'était pas une information à négliger pour autant.

Genesis voyait très peu de probabilités pour que l'individu aux cheveux blancs soit Sephiroth, et il l'avait bien fait savoir à Kirie. Néanmoins, il y avait aussi l'hypothèse que l'ex-SOLDAT ai choisi de porter un autre accoutrement. Ses cheveux ne passeraient pas inaperçus mais il existait aussi des solutions pour ce détail.
Genesis le savait bien lui-même. En sortant de sa bulle de Mako il aurait très bien pu garder ses cheveux très longs et tout en bataille ainsi que le vieux manteau rouge et noir qu'il avait à ce moment là. Il n'aurait pas été reconnu très facilement. Il avait préféré assumer ce qu'il était, ce qu'il avait fait et montrait aux habitants de Gaïa ce qu'il pouvait faire à l'avenir, en bien, selon son point de vue. Il s'était donc débrouillé à retrouver au plus vite son apparence d'antan.  

Sephiroth, lui, pouvait avoir d'autres motivations, lesquelles pourraient lui imposer de passer inaperçu dans un premier temps. Tout cela était une hypothèse tordue, très tordue, surtout en connaissant l'ancien héros. C'était pourtant une probabilité. Il ne jugea pourtant pas utile d'en rajouter après tout et garda tout cela dans sa tête.
Surtout que Kirie, elle, s'intéressait surtout au katana et l'ex-SOLDAT ne pu s'empêcher de la piquer encore sur ce point là. En sentant l'humeur de la kunoichi il était évident qu'elle n'avait pas apprécié le sarcasme d'ailleurs. Comme n'importe qui, après tout.

Elle ne tarda pas à lui envoyer un retour assez cynique. Cependant, la chose qui faisait plaisir à Genesis à ce moment, c'est qu'elle avait tombé le masque. Il le fit un peu savoir en laissant sa bouche se déformer dans un sourire satisfait quoique empreint lui aussi de cynisme.

« Nous ne tomberons peut-être pas sur Sephiroth ou Yoshimitsu, mais cela ne nous exempte pas de mauvaises surprises. »
Il fronça légèrement les sourcils et agrandit un peu plus son sourire, tout en restant un brin sarcastique avant de charrier encore la kunoichi.
« À moins que tu comptes trop sur tes capacités à fuir, ou sur le fait que je sois un ex-SOLDAT ».

Il savait pourtant que ce n'était pas ainsi qu'il obtiendrait ce qu'il cherchait – plus ou moins inconsciemment - avec cette femme. Il savait que de telles réflexions n'iraient pas en sa faveur. Et pourtant. À croire qu'il utilisait ce genre d'argument comme test. Comme un jeu.
En tout cas, il ne pu s'empêcher de regarder le visage de la Wutaïenne et de la trouver plus belle encore que  la dernière fois qu'il l'avait vu.

« Bonne nuit à toi aussi ».

Ce fut tout ce qu'il lui répondit tout en continuant à la regarder longuement, sans bouger pour autant du canapé. Après tout, il lui avait dit qu'il lui laissé le lit et resta sur cette politesse.

Après l'extinction de la lumière il ne mit pas longtemps non plus pour s'assoupir, la réalité laissant place à des rêves un peu étranges. Des rêves, tout simplement. Entre voir Hojo et Hollander faire des expériences sur des lézards et Sephiroth se transformer lui-même en reptile et essayer de partir par un Transporteur, lequel fonctionnait exceptionnellement pour l'ancien héros... À croire que son esprit reformulait les informations entendues avant d'une bien drôle de façon.
Pas vraiment des cauchemars non plus, et c'est la lumière matinale qui le réveilla. Il n'avait sûrement pas dormi beaucoup mais c'était mieux que rien, et il espérait que Kirie, elle, ne soit pas trop fatiguée. Elle n'était pas ex-SOLDAT après tout et il supposait qu'elle avait besoin de plus de repos que lui.

Préférant la laisser dormir encore, Genesis ne perdit pas de temps pour aller à la salle de bain et prendre une bonne douche parce que cela finissait de réveiller quelqu'un, même ex-SOLDAT.

Cependant, la kunoichi n'allait peut-être pas dormir beaucoup plus longtemps car une alarme très bruyante se fit entendre dans l'auberge. Dans les couloirs on pouvait entendre crier malgré le cri assourdissant de l'alarme, si tant est qu'on était proche de la porte.
« De la fumée ici... !
- Ça vient d'en bas !...
- Un pyromane !
- Ne restez pas ici, imprudents, la sortie de seco...».

Genesis, lui, n'entendait que l'alarme, après avoir fermé le robinet d'eau. Il avait pourtant compris qu'il fallait bouger de cet endroit au plus vite, sans se demander par quoi c'était provoqué dans un premier temps.
De plus, il faudrait sortir Kirie de cette affaire, mais pour cela il ne s'inquiétait pas, même si la solution à laquelle il pensait n'allait sans doute pas plaire à la kunoichi.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 5 Aoû 2016 - 15:35

Il fallait croire que Kirie était épuisée mine de rien, puisqu’elle s’endormit assez rapidement malgré le manque d’habitude évident qu’elle avait pour dormir ainsi étendue sur un lit. Habituellement, elle dormait sur des couchettes au grand maximum, mais pas sur des matelas moelleux… La journée avait été éprouvante, surtout avec le voyage en bateau qui avait permit à Genesis d’apprendre que la jeune femme avait clairement le mal de mer. Heureusement, le lendemain, ils auraient une autre option pour voyager que d’y aller par les voies maritimes. Elle n’aurait pas supporté un second voyage du genre.

Toutefois, les choses se gâtèrent pendant que la rouquine dormait. Elle se fit réveiller spontanément parce qu’une alarme retentissait… Elle l’entendit jusqu’au creux de ses rêveries, qui n’avaient aucune signification précise, et ouvrit les yeux en fronçant directement les sourcils. Qu’est-ce que c’était que ce raffut exactement ? En se redressant, Kirie comprit qu’il s’agissait d’une alarme d’incendie. Elle tourna la tête pour voir Genesis qui sortait de la salle de bain sans paraître affolé ou alerte du tout.
« Il y a le feu ? » Demanda-t-elle en remettant tout de suite son masque, par un tierce réflexe. C’était effectivement le cas, ils pouvaient sentir l’odeur de la fumée et tout ce qui venait forcément avec. Il fallait quitter par une sortie de secours… Kirie n’avait pas peur des hauteurs, elle serait capable de descendre par la fenêtre en s’accrochant aux toitures et aux bords des vitrines, mais ce n’était probablement pas le cas de Genesis. Ils devraient donc sortir d’une façon plus traditionnelle.

Promptement, elle récupéra ses affaires, noua son obi et sortit par la porte de la chambre. Elle n’allait pas traîner ici ! Il était hors de question de se laisser mourir d’asphyxie ou brûlée vive… Surtout pas le feu, elle avait horreur de ça… Ça lui rappelait des souvenirs assez déplaisants. Elle s’en servait volontiers pour combattre son ennemi, mais elle n’aimait pas s’en approcher en d’autres temps. En arrivant dehors, Kirie réalisa rapidement qu’il y avait trop de gens qui paniquaient. Elle se fit bousculer une ou deux fois.

« L’incendie vient du rez-de-chaussée. » Nota-t-elle en voyant que tout le monde se déplaçait vers les hauteurs plutôt que vers le bas, où la sortie de l’hôtel se situait, et donc où ce serait plus logique de se déplacer. Kirie comprit rapidement qu’ils ne pourraient pas descendre et espérer donc sortir par là. « La sortie de secours doit être de ce côté. Sinon, il y a toujours le toit. »
Les gens se bousculaient comme des sardines dans une boîte de conserves. Pour sûr qu’ils allaient avoir du mal à se faufiler dans la petite porte qui menait aux escaliers de secours. La Wutaienne décida donc délibérément de rejoindre le toit plutôt. Elle n’attendit pas particulièrement Genesis, elle voulait surtout sauver sa peau, mais elle jeta quelques regards derrière elle parfois pour voir s’il suivait ou non. Elle se fit emportée par la foule énervée de toute façon, et dû bien vite se débrouiller toute seule pour se frayer un chemin à l’étage supérieur.

Lorsqu’elle sortit finalement de l’attroupement de moutons effrayés, la collectionneuse masquée chercha des yeux l’escalier qui lui permettrait de rejoindre l’étage suivant et finalement, il faudrait trouver une échelle qui menait au toit. C’était sans doute l’escalier de service qui permettrait d’y aller… ce même escalier qui était emprunté par la foule en panique, mais eux descendaient. Le but de Kirie était de monter. Rapidement, elle fut rejointe par Genesis, et elle put lui exposer son plan.

« Il faut atteindre l’escalier de service, et grimper sur le toit. Normalement, si ce bâtiment est bien fait, il devrait avoir une échelle d’urgence sur le côté sur la bâtisse. On pourra descendre par là. » Elle jeta un regard dédaigneux sur les touristes affolés qui faisaient trop de bruit à son goût. « Si on prend le même chemin qu’eux, on risque de se retrouver piétinés. Nos chances de survie sont meilleures si on passe par le toit. »
Et elle ne comptait pas lui demander son avis. Elle se préparait déjà à repartir, peu importe où lui choisirait de se diriger.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mar 9 Aoû 2016 - 4:10

Le moment du repos avait été bienvenue, mine de rien. Kirie s'était a priori vite endormie – quoique Genesis n'était pas allé vérifier. Il se surpris un peu pourtant, à songer pendant quelques secondes aller s'installer sur le lit, lui aussi. Cependant, il supposait bien que la kunoichi s'apprécierait probablement pas se faire réveiller ainsi. D'autant plus qu'elle devait avoir une sensibilité assez accrue à ce qu'il se passait autour d'elle d'une part, et d'autre part, il lui avait promis de prendre le canapé. Enfin, ils ne se connaissaient pas assez.

Il ne fallait pas voir le choix de l'ex-SOLDAT comme de la timidité, loin de là. Juste du bon sens et de la décence d'esprit, tout simplement. Il avait beau être un monstre à la base et avoir commis des horreurs, il savait toujours se tenir et gardait ses distances. De plus il n'était pas le genre d'individu à se lier très vite à quelqu'un, même s'il était conscient que la personne suscitait chez lui un intérêt particulier. Comme c'était le cas avec Kirie.

En tout cas, rester sur le canapé ne l'empêcha pas de s'assoupir un peu, et assez vite même. Il avait beau avoir été SOLDAT et avoir subit quelques transformations biologiques, il avait aussi besoin de repos, un peu.
Néanmoins, contrairement à Kirie, il pu se réveiller assez spontanément, par la lumière du matin. La tranquillité du moment n'allait pas durer longtemps en effet puisqu'une alarme retentit très vite et lui vrilla les tympans, alors qu'il était encore sous la douche.

Il pesta un peu alors qu'il fut forcé de se dépêcher à se rincer et se rhabiller. Kirie semblait s'être réveillée à ce moment là et le questionna. En même temps, elle remit son masque, au grand regret de l'ex-SOLDAT mais bon il n'allait pas insister encore là dessus. Ce n'était vraiment pas le moment.

« Il semblerait que oui. ».

L'ex-SOLDAT continuait cependant à se montrer calme, un calme qui pourrait en surprendre certains. Tout en prenant son précieux livre, puis sa Rapière, il poussa un long soupir avant de jeter un petit regard vers Kirie. Il venait d'entendre parler de pyromane dans le couloir.

« Je présume qu'ils vont chercher d'où ça vient. ».

Non pas qu'il craignait l'accusation – qui pourrait effectivement avoir lieu si quelques uns se souvenaient de lui en mal et l'avaient vu dans l'auberge et il en était conscient – mais il n'avait pas très envie que leur mission retardée à cause d'un tel événement.

Quoiqu'il en soit il fallait se dépêcher à quitter les lieux et ce n'était pas par le rez-de-chaussée que cela serait possible. En réalité, pour sortir par la fenêtre, Genesis avait un moyen tout trouvé. Ce ne serait juste pas discret du tout. Pourtant, il faudrait choisir.

« Si t'aimes bien les airs, l'idée me convient aussi. ».
Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres malgré l'inconvénient que le moyen en question allait présenter. Il n'attendit tout de même pas d'approbation de la kunoichi, d'autant plus qu'elle avait déjà filé. Genesis la suivit d'assez prêt malgré la foule, ne faisant qu'à peine attention à une ou deux réflexions. Le genre de réflexion auxquelles il avait pensé d'ailleurs, même si sur le coup celles-ci manquaient totalement de logique.
« Un pyromane j'vous dis !
- Il maîtrisait le feu, vous ne vous rappelez pas ?! ».

Genesis ne prit même pas le temps de rétorquer quoique ce soit. Si les gens en question arrivaient à survivre... et qu'ils le retrouvaient, là il pourrait peut-être leur faire part de sa vision des choses. Pour le moment il fallait sortir. Pour Kirie. Et pour leur mission. Car être Protecteur de la Planète ne signifiait pas non plus venir ainsi au secours de n'importe qui, ce n'était pas son genre même s'il avait bon fond.

Une fois qu'il eu rejoint Kirie à l'étage supérieur, il écouta le plan de la kunoichi et esquissa un sourire en coin.

« Ne perdons pas de temps. ».

Il avait toujours son plan en tête, lui, mais n'en fit pas encore part à la rousse. Ils avancèrent et trouvèrent un escalier qui semblait bien mener vers le toit, et commencèrent à emprunter celui-ci. Un membre du personnel de l'hôtel passa près d'eux et les héla.

« C'est par la sortie de secours qu'il faut passer, pas par là.
- Ne vous inquiétez pas pour nous
- Non mais vous n'avez p... ».

Genesis n'entendit pas la fin de la phrase vu qu'il était déjà en haut. Sans doute était-ce le cas pour Kirie aussi, vu son agilité qui lui permettait de grimper l'escalier très vite.

Ils n'eurent plus qu'à passer l'ouverture du toit, et à trouver comment descendre. Le soucis était que des flammes étaient visibles tout près de l'échelle de secours.

« Drôle de hasard. C'était sûrement pour cela qu'il ne voulait pas qu'on passe par là. Peu importe. Que proposes-tu ? ».
Encore une fois, malgré la situation, l'ex-SOLDAT paraissait très serein. Il savait juste quoi faire pour se tirer de cette situation délicate. De les tirer tous deux de cette situation délicate.
Il déploya son aile aussi...
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 16 Aoû 2016 - 16:00

Bien des gens insistaient en disant qu’il fallait passer par la sortie de secours et non pas le toit et ce, malgré l’affluence de gens qui se dirigeaient par là et qui, inévitablement, finirait par piétiner quelqu’un sur son passage… Kirie préférait ne pas tenter sa chance. Quelqu’un tenta de les dissuader de monter mais la kunoichi n’avait absolument aucune envie de cramer et encore moins de se faire bousculer par ces idiots qui couraient sans organisation, comme une bande de globules rouges qui cherchaient nerveusement à coaguler une plaie… Non, l’idée de devenir une sardine ne l’intéressait pas, si bien qu’elle ignora les conseils des gens et se glissa sur le toit en compagnie de Genesis pour éviter de se faire happer par la foule en panique.

Une fois en haut, l’air frais fut le bienvenu. Kirie prit une bouffée d’air avant de chercher frénétiquement l’échelle qu’elle désirait atteindre. Lorsqu’elle la vit, elle se précipita dans cette direction seulement pour constater, comme l’ex-SOLDAT d’ailleurs, que des flammes léchaient les barreaux et qu’il était improbable de penser l’utiliser sans se brûler ou même se blesser grièvement. L’hôtel était tout de même haut, ce qui empêcherait une chute en bonne et due forme, même si Kirie ne doutait pas de pouvoir se rattraper.
« Tsch. » Mécontente, la jeune femme tourna son regard vers Genesis qui déclara que c’était une drôle de coïncidence. Kirie ne répondit rien. Elle se contenta de zyeuter les environs en espérant trouver une manière de fuir, puisqu’ils ne pourraient pas faire demi-tour. L’hôtel était en feu maintenant et même si ses oreilles devinaient que les autorités étaient en train d’arriver pour essayer d’éteindre l’incendie, elle n’avait aucune envie de rester là.

Elle cherchait encore une solution lorsqu’elle entendit un bruit curieux. C’était comme si on déployait soudainement quelque chose de très grand, comme une couverture en toile par exemple… Kirie se tourna pour tomber nez à nez avec une plume noire qui effleura son masque, ce qui la surprit sur le coup. Déroutée, la jeune femme de Wutai tourna son regard vers Genesis pour voir une immense aile noire qui sortait de son dos. Ses sourcils se haussèrent. Qu’est-ce que c’était que ça ?

« Mais que… » Elle croyait qu’il n’y avait que Sephiroth qui était connu pour avoir une chose pareille. Oui parce que l’homme était connu des médias, connu de la terre entière, connu partout. Tout le monde connaissait l’Ange sans cœur, celui qui n’avait qu’une aile. Cependant, personne ne savait vraiment que d’autres existaient ainsi, et Kirie fut assez étonnée pour clairement paraître troublée pendant quelques secondes, même avec son masque. Ses lèvres entrouvertes dans une expression interrogée témoignaient de son état psychologique. Mais soit ! Ils n’avaient pas le temps de papoter de ces choses ici. « …Tu peux nous faire descendre ? »
Elle n’aimait pas l’idée qu’il la transporte, mais l’hôtel était trop grand et même si elle serait capable de se servir de points d’appuis sur les murs par exemple pour descendre sur les haut-vents des magasins plus bas, ce ne serait pas sans blessures et la dernière chose dont elle avait besoin honnêtement, c’était d’une jambe cassée ou d’un poignet foulé.

Ses yeux scrutaient forcément les plumes de l’aile. C’était incroyable. Comment pouvait-il cacher une chose pareille dans son dos d’ailleurs ? Son manteau devait être abimé aussi… Enfin, là n’était pas la question pour le moment, les flammes continuaient de grimper et la chaleur aussi. Kirie soupira pour essayer de se rafraîchir avant de se diriger vers le bord de l’immeuble pour regarder en bas. Des flammes sortaient des fenêtres et certaines d’entre elles craquèrent sous la pression pour exploser dans un fracas assourdissant. Les débris tombèrent dans le sable et sur les pavés plus bas… Il valait mieux se dépêcher. Peu importe qui avait provoqué cet incendie, il avait réussi à propager un chaos certain !
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 18 Aoû 2016 - 4:21

Spoiler:
 

Tous les gens s'ameutaient dans les couloirs pour évacuer cet hôtel au plus vite afin de ne pas finir brûlés vif. Kirie, elle, avait idée de passer par le toit, et j'approuvais son idée.
Dire que les choses auraient pu être bien plus simple encore. J'aurais pu tout simplement la prendre et nous faire fuir par la fenêtre, avec mon aile, mais elle s'était d'office dirigée vers le couloir afin de sortir de ce brasier immense comme elle le pourrait. Ce qui était une réaction on ne peut plus normale. Pour quelqu'un qui n'a pas d'aile en tout cas – et qui ignore trainer avec quelqu'un qui en a une. Bien que mon aile, elle l'avait vue, quelques jours avant. Quand je l'avais débusquée du haut de l'arbre afin de récupérer ma précieuse Rapière. Il fallait dire que la situation dans l'hôtel était chaotique et sans doute n'y pensait-elle plus.

Peu importait, de toute façon ce qui comptait était de pouvoir sortir de là, et par tous les moyens je ferai en sorte que cela soit possible. Quitte à créer un peu plus de dégâts qu'il n'y en avait déjà. De toute façon est-ce que cela se verrai beaucoup ? Je risquerais malgré tout m'attirer des problèmes comme par le passé – surtout que quelques clients dans l'hôtel m'avaient vu et reconnus... et se méfiaient, en entendant leurs propos – mais à choisir, je préférais cela plutôt que mourir bêtement dans de telles circonstances. Cela serait tout de même très ironique pour un mage de feu, n'est-ce pas ?!

En revanche je m'étais abstenu d'envoyer une boule de feu à l'homme qui essayait de nous empêcher de passer par le toit. Il faisait juste son travail, sans discrimination apparente qui plus est. Néanmoins, s'il nous avait menacé, rien ne dit que je n'aurais pas riposté. Cela aurait réveillé en moi une certaine colère, et assez rapidement. J'avais préféré l'ignorer et continuer jusqu'au toit. S'il décidait de nous suivre pour vraiment nous empêcher et bien c'était tant pis pour lui.

Kirie et moi arrivions en haut finalement et nous avions à nouveau un peu d'air frais. En revanche, on ne pouvait pas prendre l'échelle de secours. Pour moi, cela ne changeait rien, puisque j'avais bien pensé à la solution la plus évidente à mes yeux. Certes, c'était une solution qui faisait ressortir mon coté monstrueux – car il ne fallait pas se leurrer, je me considérais toujours comme tel, même si Zack m'avait dit le contraire – et ça n'était pas discret du tout. Tant pis. Il fallait assumer cette part de monstruosité.  

Kirie, elle, semblait plus inquiète ou en tout cas plus interrogative pour la façon dont elle allait se sortir de là. En revanche, j'avais du mal à m'imaginer qu'elle pourrait avoir peur. Elle avait l'air bien trop forte pour une telle émotion, même malgré l'expression détendue que je laissais apparaître sur mon visage en même temps que je déployais mon aile. Là en revanche, elle devint très interrogative, en même temps qu'un sourire en coin un peu cynique se dessinait sur mes lèvres.

« Et oui, c'est ça d'être un monstre. ».
Bon, j'avais utilisé le terme avec ironie même si je le pensais réellement. En même temps cela me servait à la tester un peu plus, sur ses pensées, ce qu'elle pourrait refouler ou non. Bien qu'elle ne montrait pas grand chose et il allait me falloir du temps pour bien la connaître. J'espérais qu'elle me laisse ce temps d'ailleurs... et encore une fois je prenais conscience du poids de certaines de mes pensées pour elle.

En attendant, il fallait sortir de là et je commençait à l'approcher doucement tout en souriant quand elle me demanda de nous faire descendre. Cependant, à quelques centimètres d'elles, j'entendis une voix derrière nous.

« Et vous, on ne va pas pouvoir vous sec... Euh mais C'EST QUOI cette CHOSE ? »

Ah ? L'homme qui avait voulu nous empêcher de monter ? Il avait été inconscient à ce point ?

« Ne vous en faite pas pour nous j'ai dit, redescendez donc pour fuir l'incendie si vous ne pouvez faire mieux. ».

Sans plus de cérémonie, je vint agripper Kirie. Aussi, je ne dirai pas si c'était volontaire ou non, mais ma main étreignait la kunoichi d'une façon assez particulière, au niveau de la poitrine. Je ne pense pas avoir besoin de donner ce genre de détail...
D'autant plus que sur le coup, je voyais surtout notre mission, encore une fois. Et il me tardait d'en savoir plus sur ces fameux sceaux, et sur le type aux longs cheveux argentés en compagnie d'un reptile... Si tant est que nous puissions croiser leur route.
On fallait vite que je me pose quelque part. Kirie n'était pas forcément lourde et je ne trouvais pas le temps long mais les gens n'appréciait pas du tout de voir une aile noire dans le ciel, pour moult raisons.

« Pas très discret je l'admets, mais nous n'allons pas aller bien loin. ».

J'essayais malgré tout de me faufiler à des endroits les moins fréquentés possibles, mais j'étais conscient que j'allais attirer quelques soupçons. Voyant une petite terrasse assez vite et de laquelle il était facile de descendre par un escalier, je finis par m'y poser, avec Kirie. Je ne pouvais qu'avouer avoir mis un peu de temps à la lâcher, étrangement.
En attendant, nous étions à un endroit assez proche de l'aéroport. Une fois posé, je repliai mon aile aussi vite que possible mais je supposais bien qu'on m'avait vu avec.

« Juste à espérer qu'il ne soit pas trop tard pour prendre un avion vers Wutaï. ».

Cependant, j'entendais parler pas loin, mais c'était au sujet de l'incendie lui-même. Je regardai Kirie histoire de m'assurer que tout allait bien – car j'avais beau être un monstre égoïste, cela ne m'empêchait pas de m'assurer de l'état de ceux que je considérais comme mes amis... ou plus... peut-être ? – afin d'entreprendre de descendre de cette terrasse et de filer vers l'aéroport.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 30 Aoû 2016 - 0:06

Kirie remarqua l’aile de l’ex-SOLDAT sans aucun problème - en même temps, comment la rater ? - et cela lui fit mentionner que c’était ça d’être un monstre… La kunoichi ne vit pas quoi répondre à une telle parole. Ce n’était pas tant monstrueux mais en effet, c’était plutôt curieux… Quoi qu’il en soit, la jeune femme ne se permit pas de faire de commentaire, surtout qu’en toute évidence, c’était leur seule porte de sortie facile. Ils étaient coincés sur le toit d’un immeuble en feu, la seule façon de descendre, c’était de partir via les airs. Soit elle se risquait à descendre manuellement en utilisant les fenêtres et les paravents, soit elle faisait confiance à Genesis et lui demandait s’il pouvait les aider à descendre.
Et c’est ce qu’elle fit. Elle se fit violence, ignora sa surprise, et lui posa cette requête.

Alors que Genesis s’approchait d’elle, un homme arriva, le même qui leur avait déconseillé de grimper là. Il remarqua l’aile de Genesis et s’alarma de suite sur la chose. Mais là n’était pas le moment et l’ancien SOLDAT le laissa largement comprendre en ignorant l’individu pour s’approcher de la kunoichi. Genesis lui mentionna quand même de filer en lui insinuant de ne pas s’inquiéter pour eux.

C’est après cela que l’homme se positionna derrière elle pour l’entourer d’un bras et ensuite s’envoler. La jeune femme eut de quoi se sentir fort mal à l’aise puisque de suite, elle sentit une main placée d’une façon très inappropriée. Certes c’était peut-être un accident mais ça n’avait rien de plaisant, ça non… La Wutaienne se fit violence jusqu’à ce qu’ils n’atteignent la terre ferme. Genesis mentionna que ce n’était pas subtil de voler ainsi au travers les cieux, mais il tâcha de lui promettre qu’ils atterriraient bientôt.

Dès lors qu’elle eut les pieds au sol, sur une terrasse éloignée, Kirie s’éloigna de quelques pas. Elle se tourna vers l’homme pour remarquer qu’il avait replié son aile, sans doute dans l’objectif de ne pas être reconnu ou épié. La kunoichi ne pouvait s’empêcher d’avoir un regard empreint de dédain, mais heureusement, derrière son masque, elle était bien camouflée. On pouvait cependant noter une moue mécontente sur ses jolies lèvres tout de rouge peintes.
Il parla de l’avion qui les mènerait vers Wutai. Kirie haussa les épaules après avoir croisé les bras.

« Allons-y, nous verrons bien. » En toute évidence, elle était de mauvaise humeur. Elle n’avait jamais été en compagnie d’un homme auparavant, aussi se faire ainsi toucher, même par accident, c’était fort désagréable. Elle l’ignora donc totalement et entreprit de descendre de la terrasse en attrapant son kunai de grande taille au passage.

Dès lors qu’ils furent assurément tranquilles - ils auraient put avoir des poursuivants - elle se tourna vivement vers l’homme, son kunai pointé dans sa direction. Il ne le touchait pas, ce n’était pas une position menaçante, mais c’était clairement une mise en garde.
« La prochaine fois que tu me touches ainsi, je ne donne pas cher de tes mains. » Personne ne la touchait sans permission. Peut-être s’entendait-elle bien avec Genesis, plus ou moins, mais même si ça avait été un ami de longue date, elle aurait jugé inadéquat de se faire toucher ainsi. Ce n’était ni charmant, ni agréable. Certes c’était sans doute un accident ! Ça arrivait après tout, mais ne disait-on pas qu’un homme averti en valait deux ? Ainsi, il saurait à quoi s’en tenir.

« Bien, partons. » Dit-elle en rangeant son kunai.

Ami ou pas, ce genre d’interaction n’était pas permise pour Kirie. Elle tournerait la page pour cette fois.

« Crois-tu qu’ils vont faire décoller l’action malgré l’incendie ? » Ils ne seraient pas à l’abri de paranoïa concernant des attaques terroristes par exemple, ce qui les obligerait peut-être à faire le chemin à pied jusqu’à un éventuel port ou aéroport qui consentirait à les transporter jusqu’à leur destination. Il en existait d’autres, même si Kirie ne pourrait pas tous les énumérer.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 31 Aoû 2016 - 3:25

Un homme avait essayé d'arrêter notre évacuation de l'hôtel et n'avait pas bien cerné la personne que j'étais. Il faisait son travail, certes, mais à quoi bon venir nous empêcher de sortir par là ? J'avais sorti mon aile et cela avait surpris l'homme. Sans doute avait-il compris que j'allais l'utiliser pour sortir de là mais il était vrai qu'un homme avec aile, ce n'était pas courant du tout.
Le soucis avec cet homme c'est qu'il paraissait insister et il avait regardé un peu Kirie d'une façon qui me déplaisait. Je ne pris pas le temps de lui montrer ma lame cependant et lui envoyer une boule de feu aurait fait de moi le suspect numéro un de l'incendie. La tentation avait été forte cependant.

Je m'étais ravisé de justesse et m'étais contenté d'envoyer un regard sévère à l'homme en lui sommant de redescendre d'un ton assez autoritaire malgré mon calme apparent. Heureusement, celui-ci semblait avoir compris après que j'ai décollé du toit. Malheureusement... trop tard pour lui, sans doute. Mais cela ne m'importait peu. Il avait joué avec le feu, tant pis pour lui.

En attendant, Kirie n'avait pas répondu à mon ironie monstrueuse mais sans doute était-elle surtout concentrée sur le fait de partir de là. Sans doute m'enverrait-elle une allusion plus tard ? Pour le moment je l'avais saisie au niveau de la poitrine. Je me rendis compte après quelques secondes que je la tenais d'une bien drôle de façon mais je devais reconnaître – même si je n'affichais rien de ce sentiment sur mon visage – que ce n'était pas désagréable, même si ce genre de sentiment n'avait jamais été dans mes priorités. À vrai dire, c'était même assez naissant dans mon esprit.

En revanche cela n'avait pas été au goût de la kunoichi, vu la moue qu'elle m'afficha une fois que je la reposai, sur une terrasse. Je me contentai de la fixer avec un léger sourire un coin bien que quelque chose me décevait dans la situation présente. À peine quelques pas plus bas, la déception grandit un peu plus, et à cela s'ajouta une certaine surprise.
Cette surprise s'afficha sur mon visage alors que je haussai les sourcils quelques fractions de secondes, avant de les froncer. Elle été très mécontente effectivement de la façon dont je l'avais transportée. Même si j'étais déçu, je n'allais pas me morfondre non plus mais lui faire remarquer autre chose. Avec un sourire en coin et un ton quelque peu cinglant.

« Drôle de façon de me remercier. Aurais-tu préféré que je te laisses en haut ?! ».

Ou comment tourner la situation plus en ma faveur. Je ne brandis pas ma Rapière cependant, même si elle, elle me pointait son arme. De toute façon, je ne lui aurais pas laissé le choix, car malgré son mauvais caractère, il y avait quelque chose de plaisant à être avec elle, et c'est pour cela que je m'étais assurée qu'elle allait bien après ce petit vol. Quelque chose de plaisant... si c'était son caractère d'ailleurs ?!
Sans perdre de temps je me dirigeai avec l'aéroport avec elle, en silence. Jusqu'à ce qu'elle me questionne concernant l'avion.

« Je l'espère, mais j'en doute. Regarde. ».

Je soupirai et souris légèrement en coin lorsque je vis la sécurité déployée à l'entrée de l'aéroport alors que nous arrivions à l'entrée. Et deux gardes nous fixaient puis arrivèrent en notre direction.

« Vous deux. Vous n'irez pas plus loin. De toute façon, le prochain vol est annulé, celui pour le Village Glaçon. Ainsi que le suivant, vers Wutaï. ».
- Je vous demande pardon ? ».

Je ne répondis pas de façon courtoise ou soumise cependant. Je me doutais assez de la raison de la situation mais je tenais bien à leur faire comprendre qu'ils s'habituent au fait que je puisse me promener là où je voulais et que je n'étais plus le déserteur du passé qui avait eu quelques pulsions destructrices. J'avais encore de la colère et de l'impulsivité par moments, mais pas au point de faire brûler un hôtel pour rien. Et même quand j'étais du mauvais coté de la barrière, je choisissais mes cibles la plupart du temps. Cela dit, des gens se méfiaient encore de moi. Sans savoir les expériences que j'avais vécues après mes années de dégradation, il paraissait logique qu'ils me voient encore d'un mauvais œil.
J'allais au moins devoir leur prouver que ce n'était plus le cas, en tâchant de ne pas m'énerver sur eux, afin de pas confirmer leurs soupçons.

L'autre chose dont je devrais être sûr aussi concernant cet incendie était de savoir si c'était réellement intentionnel ou pas. Si c'était un accident, soit, l'histoire s'arrêterait là. En revanche si c'était du à une personne ou à un groupe de personnes, c'était à savoir si c'était des cultistes, ou autre chose dans le genre. On n'entendait plus parler du Culte de Nyara depuis quelques jours, certes, mais cela ne doit pas empêcher de s'informer sur ce qu'il se passe dans l'ombre. Ne serait-ce que pour ma mission personnelle.

En attendant, les individus voulaient que nous les suivions dans un bureau.

« On ne sera pas long, promis.
- J'espère bien. »

Je ne me montrais pas vraiment menaçant mais juste distant et cinglant dans ma voix et j'espérais effectivement qu'ils ne nous retiennent pas trop longtemps. Un soupçon de colère était déjà perceptible dans mon regard.
Une chose ne me plaisait pas déjà, c'était de savoir que ces gens œuvraient pour la WRO. Il est vrai que Monsieur Reeve Tuesti attendait que je lui donne des informations sur ce que je trouverai concernant Nyara et Weiss – ce qui ne signifiait pas que j'allais tout lui donner – mais croyaient-ils qu'en quelques jours seulement j'avais du nouveau ? Dans le cas où ils m'interrogeraient par rapport à cela. Même si leur première raison devait être par rapport à l'incendie.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 9 Sep 2016 - 21:13

Décidément, Genesis n’avait pas du tout ce qu’il fallait pour parler aux dames. Il rétorqua à Kirie qu’elle aurait peut-être préféré qu’il la laisse en haut ? La jeune femme se retrouva bien vite exaspérée. Il s’était permis de la toucher d’une bien curieuse manière et il osait lui parler ainsi ? Elle croisa les bras en le dévisageant, ce qui ne se remarquait pas vraiment puisqu’elle avait son masque. Croyait-il que c’était galant ? Après, peut-être qu’il avait fait ça dans l’urgence, dans l’impulsion du moment. Mais Kirie ne comptait pas lui donner le dernier mot et le prouva avec un léger sourire amusé, sournois, peut-être aussi.
« J’aurais pu me débrouiller si je l’avais vraiment voulu. » Elle était un kunoichi après tout. Elle se détourna de lui ensuite avec un mouvement de la tête qui laissa onduler ses couettes rougeoyantes pour signaler qu’ils pourraient partir d’ici. Ils se déplacèrent peu à peu hors de cette terrasse pour se retrouver nez à nez avec un souci quand même grand ; l’avion qui devait aller vers leur destination, puisque Kirie refusait d’emprunter un bateau à nouveau.

La jeune femme entendit Genesis éprouver des doutes au sujet du décollage de l’appareil. Ils étaient non loin du petit aéroport de Costa Del Sol lorsque deux hommes à priori de la sécurité s’approchèrent d’eux pour les arrêter. Ils dévoilèrent que le prochain vol était annulé ainsi que celui qu’ils attendaient, qui allait vers Wutai. Kirie se retrouva bien déçue, mais elle ne fit pas l’enfant comme Genesis le fit en leur demandant rectification. Ce n’était pas comme si c’était de leur faute… L’incendie semblait être criminel, forcément, ils avaient sans doute peur que quelque chose se produise avec les avions. Ce serait dangereux d’emprunter l’un de ces engins avec un potentiel terroriste à proximité.

Comme ils étaient dans l’hôtel au moment de l’incendie d’ailleurs, on leur demanda de les suivre à l’intérieur en disant que ce ne serait pas long. Kirie était un peu agacée mine de rien… Ils n’avaient pas vraiment le temps, ils perdaient de précieuses minutes pour retrouver Yoshimitsu et/ou Sephiroth. Elle voulait bien supposer que s’ils trouvaient l’un, ils trouveraient l’autre, mais Kirie ne se voyait pas lutter contre ces deux formidables adversaires en même temps. Ce serait un combat perdu d’avance et elle le savait.
« Avez-vous vu quelque chose de suspect à l’intérieur du bâtiment lorsque le feu s’est déclaré ? »
« Non. Nous étions dans une chambre lorsque l’incendie s’est déclaré. » Affirma Kirie d’une voix blanche.
L’homme fit la moue, non pas qu’il ne soit pas convaincu, mais son œil sur Genesis empestait la méfiance.
« Comprenez que votre ami a eu des soucis avec les autorités auparavant, et de ce fait, nous— »
« Ça ne me concerne pas. » Coupa Kirie, désintéressée. Non, elle n’avait pas l’intention d’entendre le passé de Genesis, elle s’en fichait un peu à vrai dire. Elle avait déjà vu son visage maintes fois aux environs de Wutai, à cause de ses clones, elle n’avait donc pas besoin d’un compte-rendu du passé. C’était le passé, voilà tout. Cela dit, le garde ne sembla pas apprécier son attitude.
« Puis-je partir maintenant ? J’ai à faire. » Elle abandonnait grosso modo Genesis mais c’était son comportement ça, sa nature. Elle ne voulait pas d’emmerdes inutiles et Genesis lui en causait déjà beaucoup rien qu’avec sa réputation désastreuse ! Le garde se contenta d’échanger un regard avec son collègue avant de bouger la tête négativement.
« C’est impossible, vous êtes des suspects pour l’incendie de l’hôtel… Nous devons vous garder pendant un moment. »
« Tsch. » Kirie n’était pas du tout d’accord, mais elle se contenta de croiser les bras. Autant coopérer. Ça valait mieux.

Sans doute que l’autre type allait questionner Genesis maintenant, elle n’en avait cure. Son regard scrutait pour le moment les environs dans l’espoir de trouver une échappatoire. L’ex-SOLDAT pourrait toujours la retrouver au dehors si elle parvenait à se glisser dans les ombres et à déguerpir, mais malheureusement, la sécurité semblait avoir été rudement augmentée avec le feu qui s’était déclaré. Ça rendait les choses un peu plus difficile que prévu du coup… et merde.
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT Poète

avatar

Messages : 1680
Messages RP : 260
Comptes RP : Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Sigvaldr Hatharsson, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 15 Sep 2016 - 4:20

La situation était bien chaotique et en plus, Kirie n'avait pas apprécié quelque chose que j'avais fait. La façon dont je l'avais portée avant de m'envoler du toit de l'hôtel. Il était vrai que j'avais posé ma main d'une bien drôle de façon – et j'admettais de plus en plus que ce n'était pas un hasard – mais j'avais fait cela dans l'urgence. En attendant, sa réponse gestuelle me fit froncer les sourcils et me vexa assez bien que je n'allais pas me démonter pour si peu. Après tout elle était une femme, et je n'avais pas spécialement eu l'habitude de parler aux femmes, surtout quand il s'agissait de commencer à faire tomber quelques barrières. À vrai dire c'était même une communication que je n'avais jamais eue par le passé, étant trop occupé à chercher la place du héros.
Obtenir le Don de la Déesse m'avait fait assumer une autre place. Celle du prisonnier. Celle de celui qui restait en vie et qui découvrait un autre genre de sentiments. Un domaine qui me laissait encore de grandes questions dans mon esprit, tout de même.

Je répondis néanmoins par un sourire en coin, tout aussi ironique que celui que Kirie m'envoya, alors qu'elle me certifia qu'elle aurait pu se débrouiller seule.

« Ah ? C'est pour ça que tu m'as demandé de nous faire descendre ! ».

Non pas que je doutais de ses capacités à se débrouiller, mais elle me l'avait bien demandé en effet. Certes, elle ne s'était sûrement pas doutée de la façon dont j'allais l'agripper mais si elle détestait tant que cela être touchée par un homme, à quoi bon m'avoir demandé ?

Je soupirai et fermai les yeux tout en levant légèrement ma main gauche, comme je le faisais habituellement quand je méditais un peu. Mine de rien la situation m'énervait un peu, mais je n'avais pas envie de faire subir ma colère à Kirie, même si sur le coup je lui trouvais une petite part de responsabilité.

Heureusement pour elle, un autre détail allait m'énerver encore plus alors que nous venions de quitter la terrasse sur laquelle on avait atterri. À savoir un déploiement de la sécurité. Les hommes semblaient même nous chercher spécialement en plus de nous annoncer que les vols prochains étaient annulés.

N'ayant rien à me reprocher quant à l'incendie, je suivi les hommes. Je comprenais bien qu'ils me suspectaient malgré tout, ce qui restait logique compte tenu de mon passé. Si seulement ces hommes là n'étaient pas capables de laisser le passé tel qu'il était et de penser que n'importe qui pouvait changer, c'était une autre histoire et c'était bien dommage. Je me préparais donc à devoir me défendre au mieux et trouver un échappatoire à la situation. S'il fallait à nouveau détruire, et bien soit, mais j'espérais ne pas en venir là.

Dans un premier temps je laissai Kirie répondre aux hommes et donnai juste une précision à la réponse de la kunoichi.
« Nous dormions même ». Ce n'était pas tout à fait vrai pour mon cas puisque j'étais sous la douche, mais je n'étais pas du genre à étaler ma vie, surtout que ça ne leur changerait rien. Comment seulement voir quelque chose si on dort ?
Bien évidemment l'homme ne me croyait pas, à voir son regard.

La seule chose qui me fit assez plaisir même si je ne montrai rien fut la nouvelle réponse de Kirie quant à ma nature. Cela pouvait être à double sens pourtant, mais au moins elle ne préoccupait pas de ce que j'avais fait par le passé. Le fait qu'elle veuille partir de suite me plut bien moins en revanche mais je ne montrai rien non plus à part un froncement de sourcils plus prononcé encore.
Je gardai cette expression en entendant que les hommes allaient nous gardaient un certain temps finalement.

« Est-ce cela que vous considérez comme pas long ? ».
Le sarcasme fut encore un peu plus présent dans ma voix. J'avais presque envie de provoquer ces deux individus. C'était un trait de caractère qui m'avait toujours caractérisé dans le fond, n'est-ce pas ?
« Croyez-vous être en bonne posture pour parler ainsi, Genesis Rhapsodos ?
- Vous voulez nous interroger, n'est-ce pas ? ». Je haussai légèrement les sourcils et soupirai avant de reprendre mon expression plus sévère dans quelle la colère était un brin perceptible.
« Vous connaissez quand même votre réputation d'ex-SOLDAT déserteur et traître non ? Qui manie le feu, qui plus est. Quant à votre façon de vous enfuir de l'hôtel va dans le sens de nos suspicions.
- À quoi bon se priver d'un avantage physique, si c'est pour être plus sûr de ne pas finir brûlé. Quant à l'incendie, si j'avais eu une bonne raison sans doute... Vous, en revanche, vous seriez une bonne raison...».

Les hommes n'allaient pas apprécier le ton sur lequel je leur parlais mais s'ils croyaient que j'allais les supplier de me lâcher, ils se trompaient lourdement.
Ce n'était pas mon genre. Autant les piquer verbalement, c'était bien plus dans mes habitudes.
D'ailleurs il me firent sentir leur énervement.

« Veuillez répondre à nos questions je vous prie. ».
« Il s'est dit qu'un danger plus grand que moi encore a été croisé à Junon, il y a quelques jours. Si vous vouliez faire votre travail, il serait plus judicieux de vous concentrer sur ce danger. ».

Je faisais allusion à ce que j'avais entendu, concernant un éventuel retour de Sephiroth dans cette ville. Je taisais cependant ce qu'on avait entendu concernant Wutaï. Je n'avais pas envie que ces individus ne nous suivent jusque là-bas et j'étais convaincu que Kirie n'en aurait pas envie non plus. Je rajoutai juste des précisions à mon sujet, avec un sourire en coin.

« Quant à moi, vous savez, cela fait deux ans que je voyage à nouveau dans divers coins de Gaïa, sans vraiment me cacher. Si j'avais eu des motivations à quelconque mauvaises actions, n'auriez vous pas fini par en entendre parler ? ».

Sans même attendre qu'ils me donnent l'autorisation de quitter la pièce, je finissais par me lever mais sans pour autant chercher à partir. Je fis quelque pas autour d'eux en citant.

« Même si les lendemains sont vides de promesses
Rien ne pourra empêcher mon retour
Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres
Épargne les sables, les mers, les cieux
Je vous offre ce sacrifice silencieux. ».

Ils n'allaient sûrement rien saisir à ces vers mais je n'en avais cure. Après sans doute allaient-ils m'interroger sur d'autres trucs. Après tout je n'avais pas mis la WRO au courant de mes dernières trouvailles, comme Reeve Tuesti me l'avais demandé. Je n'allais pas tout donner non plus, et en plus je n'avais aucune information particulière à fournir.
Même si mon attitude ne montrait pas de tentative de m'échapper, la colère était quand même assez palpable dans chacun de mes gestes autant que de mon expression faciale.
Je lançai juste un regard vers Kirie qui paraissait s'ennuyer ferme, ce qui était totalement logique. J'espérais qu'ils finissent par nous lâcher au plus vite, même si mon verbe et mon ton cinglant avait du réveiller leur colère, à eux aussi.

Un des deux hommes s'approcha de moi et je le regardai de travers alors qu'il m'intima de m'asseoir à nouveau.
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Sous le soleil...
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum