Quelque chose dans l'air...
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 27 Mai 2016 - 4:12

Akane et Sigvaldr viennent de Rabanastre


La jolie fille ne prendrait pas une autre bière. Pas pour le moment. Le cas échéant il était évident que Sigvaldr lui aurait aussi payé son broncher et même avec grand plaisir. Cependant, elle parlait de rester en possession de ses moyens afin de pouvoir les mener à Bhujerba. Elle n'avait pas tord d'ailleurs. On sait bien que l'abus d'alcool, même si on le supporte bien, peut avoir des effets néfastes sur l'organisme et même sur l'esprit.

Néanmoins Akane ne semblait pas du genre à se préoccuper beaucoup de ce genre de choses. Ce qui tombait plutôt bien car Sigvaldr non plus. Il n'allait donc pas se permettre d'en ajouter une couche et se contenta de répondre simplement.
« Comme vous voudrez. En tout cas je repaie un verre quand vous voulez. Vous avez juste à demander. ».

En attendant lui allait payer son dû à ce nommé Tomaj avant de voir Akane revenir bien vite vers lui. Oh, sans doute était-elle allée faire un tour... quelque part... comme la plupart des femmes. Mais comment le jeune homme pouvait avoir ce genre de pensée si sexiste ? Mais non voyons, ce n'était pas son genre ! En tout cas il n'allait sûrement pas faire de commentaire à ce sujet.
En revanche, il fit une légère moue en entendant hurler un espèce de reptile un peu grassouillet – parce qu'apparemment ces créatures là pouvaient être grassouillettes. L'individu s'était fait voler ses gils. Ne pouvait-il pas faire attention lui aussi ? Et s'il avait simplement perdu sa bourse hein ?

Là, Sigvaldr eu une énorme envie d'envoyer cela à la tronche de l'individu mais préféra laisser tomber. Après tout une telle réflexion pourrait être très mal venue de la part d'un étrange. Car on voyait bien à son accoutrement et à ses yeux que l'Hyperborien n'était pas du coin. De plus se mêler des affaires d'autrui n'était pas forcément son genre. Enfin, le Vangaa n'avait pas l'air bien fin. Pas que Sigvaldr en avait peur, bien au contraire, mais il n'avait pas envie de s'entretenir avec quelqu'un de grognon. Il y avait juste plus intéressant à faire.

En revanche, une fois, il ne cacha pas son soupir exaspéré avant de remarquer la bourse que la jolie fille venait de lancer dans les airs.

« Ah. C'est ça... ».
Commentaire qui sur le coup pourrait sûrement faire froncer les sourcils à Akane... avant que Sigvaldr montre aussi un sourire en coin.
« Il n'avait qu'à pas la laisser trainer hein. ».

Sans plus de cérémonie l'Hyperborien suivit la demoiselle et la vit se diriger vers un enfant. Un pauvre enfant qu'il avait vu juste avant et qui avait semblé si joyeux. Pas que Sigvaldr était du genre à plaindre le sort des moins fortunés mais il avait bien senti que dans ce monde, il y avait d'énormes disparités financières entre certains citoyens. Chose qu'il n'avait pas vraiment connue sur Jördheimr/Mysticiaa. Et sans doute la raison pour laquelle il avait mis un temps certain à comprendre pourquoi certains mendiaient. Ou volaient.

En tout cas ce fut avec un petit sourire qu'il vit Akane donner la bourse récupérée à l'enfant. Non sans ajouter quelques gestes tendres à l'attention du petit. C'était un beau geste et pourtant quelque chose inquiéta légèrement Sigvaldr.

« Il n'aura aucune accusation d'avoir la volé la bourse ? Si l'autre grognon là le remarque ? Enfin... vous avez l'air de bien le connaître. ».

Il n'y avait aucun reproche dans le ton du jeune homme mais plutôt comme une once d'inquiétude. Il n'avait aucune intention de reprocher à Akane le fait qu'elle avait volé la bourse ni le fait qu'elle l'avait donnée à l'enfant. Il ne voulait simplement pas que l'enfant soit repéré avec le trésor et se fasse repérer. Il n'insista pas non plus sur ce genre de questionnement et continua à la suivre la fille, jusqu'au vaisseau.
Ce fut à ce moment là qu'elle le surpris à s'approcher de lui d'une façon qu'elle avait jamais fait avant. Il ne montra cependant rien d'autre qu'un sourire bien séducteur qui s'effaça presque aussitôt alors qu'il compris que c'était pour qu'elle lui fixe une règle bien précise.

Pas toucher la porte du fond donc. Avec quelques menaces en plus ? Chose qui fit froncer les sourcils au beau blond même s'il resta totalement entier et digne. Il garda le sourire même. 

« Il serait quand même mal venu, en tant qu'invité, que je me mette à fouiller votre vaisseau. Ne trouvez vous pas ? ».
Pourtant voilà qu'elle avait attiré la curiosité du jeune homme.
« Vous avez un chien méchant derrière la porte ?! ».
Non, il ne pensait pas vraiment à cela mais c'était plus une tentative de la détendre que de demander vraiment, malgré sa curiosité.

En attendant il s'installa là où il pouvait et continua à fixer Akane aux commandes de son appareil.

« Au fait, pour mon prénom vous pouvez prononcer Sigvald juste. Ou Siggy. Oh, et vous pouvez me tutoyer aussi, je ne suis pas si vieux que cela même si la barbe me donne quelques années de plus ».
Il n'allait pas forcément tenir la conversation en permanence car sans doute Akane aurait-elle besoin de concentration. Mais si elle voulait parler, bien sûr que lui aussi !

Il se permit une question en tout cas.
« Cela fait longtemps que vous pilotez ce genre d'engins ? Beaucoup ont ce genre de choses dans votre monde ? Il m'a semblé qu'il y avait de sacrées inégalités d'un point de vue... euh... soussous... je ne sais pas si c'est le bon mot. ».
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 30 Mai 2016 - 10:43

xAkane savait bien que ce gosse ne risquait rien. Les bourses se ressemblaient toutes à Rabanastre… c’était juste un morceau de tissu formant un petit sachet avec des pièces dedans. Rien de plus. Aussi, quand Sigvaldr posa la question, elle se contenta de sourire avant de secouer la tête de droite à gauche. Il y avait peu de chance pour que ce gamin se fasse accuser, surtout que les enfants n’étaient pas aussi fréquents qu’on ne pourrait le penser dans ce bar. Ils y allaient parfois pour acheter quelques bonbons, parce que Tomaj en cachait sous son comptoir, mais ce n’était que la journée. Là au moins, ce gamin allait pouvoir s’acheter un bon repas et avoir une chambre pour quelques temps, aussi Akane se sentait satisfaite d’avoir fait sa BA de la journée.

C’est une fois dans le vaisseau que les choses devinrent un peu plus personnelles.
La pirate du ciel prévint rapidement son invité de ne pas toucher à la pièce du fond de son vaisseau, et c’est avec politesse que Sigvaldr répondit que ce serait très mal venu de sa part, surtout en tant que simple visiteur temporaire dans ses quartiers. Akane hocha de la tête en souriant. Il lui demanda si elle avait un chien méchant derrière la porte ce qui eut le mérite de la faire rire au moins.

« Oh, non. C’est moi le chien méchant. » Répondit-elle avec un haussement de sourcils et toujours ce sourire amusé sur les lèvres. Cela dit, elle ne rigolait pas, elle deviendrait vraiment un chien méchant si quelqu’un venait à toucher à ses trésors. Au moins ce sujet était réglé, si bien que la jeune femme se déplaça jusqu’au cockpit pour pouvoir s’élever dans les airs et rejoindre Bhujerba.

Pendant que la porte au-dessus du hangar s’ouvrait pour laisser partir le vaisseau vers d’autres cieux, Sigvaldr affirma qu’elle pouvait juste l’appeler Sigvaldr ou à la rigueur, Siggy. Siggy ? Oh, c’était mignon ça tiens ! Elle comptait bien l’appeler comme ça maintenant. Elle aurait put l’appeler juste Sig’ aussi, mais ça connait un peu comme cigarette et ça, c’était nettement moins glorieux. Elle pouvait aussi le tutoyer disait-il et tant mieux, parce qu’elle n’aimait pas du tout l’utilisation du vouvoiement. Elle acquiesça simplement d’un hochement de tête alors que la lumière du jour l’éblouissait temporairement à la sortie du hangar.

Elle effectua quelques manœuvres qui attirèrent peut-être un peu l’attention de Sigvaldr puisqu’il lui demanda depuis combien de temps elle manipulait ce genre d’engins. Il voulait aussi savoir si d’autres gens avaient des vaisseaux comme ça, vu qu’il avait remarqué qu’il y avait une inégalité de… sousous… Ah, oui, le peuple pauvre et le peuple riche. Akane sourit déjà pour répondre à sa première question.
« Ça doit bien faire neuf ou dix ans. Depuis que j’ai dix-sept ans quoi, environ. » Donc en faisant vite le calcul, on comprenait vite qu’elle avait vingt-sept ans, à peu près. Ça ne se voyait pas mais ça c’était peut-être les écailles ; elles rajeunissaient son visage puisque ses traits étaient rarement tendus et les rides n’apparaissaient pas. Comme quoi ça avait un bon côté d’être différente !

« Quelques personnes ont des vaisseaux oui, mais ça ne pleut pas des masses. En général ce sont des gens comme moi ; des pirates du ciel. Ils voyagent sur tout Ivalice à la recherche de trésors et de bonnes primes à empocher. Les autres plus gros vaisseaux appartiennent surtout à l’Empire et au gouvernement en général. » Ils s’élancèrent au travers d’épais nuages alors qu’elle poursuivait sur l’autre détail un peu plus fâcheux. « Après pour le reste, c’est surtout à Rabanastre que c’est comme ça… et à Archadès. Mais Bhujerba est un peu plus sympathique à ce niveau-là. Les gens sont assez égaux. » Du moins, c’était comme ça la dernière fois qu’elle y était allée.

Lorsqu’elle eut triangulée la position à atteindre, elle mit le vaisseau en pilotage automatique avant de se lever de son fauteuil. Ils avaient quand même quelques temps à voyager, assez de temps pour se permettre qu’elle enlève son chapeau ainsi que son manteau. Elle garda juste une chemise blanche légère sur le haut et bien sûr son pantalon et ses bottes. Akane ébouriffa ses cheveux blancs courts avant de pousser un profond soupir. Elle adorait ce vaisseau ; elle s’y sentait comme chez elle. En même temps, elle n’avait pas vraiment de chez-elle, sauf les auberges où elle allait pieuter une nuit ou ce vaisseau, où elle dormait le plus souvent.
Maintenant que son long manteau n’était plus là, on voyait encore plus sa queue dorsale couverte d’écailles blanches.

« Et toi alors ? C’est comment par chez toi ? S’ils peuvent faire d’aussi beaux yeux, ça m’intrigue. » Dit-elle en croisant les bras et en s’adossant non loin de là où Sigvaldr s’était installé, tout en jetant parfois des coups d’œil évidemment au tableau de bord, parce que ce serait bête qu’une complication quelconque ne gêne le voyage…
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 2 Juin 2016 - 4:34

Akane, un chien méchant ? Certes, elle avait une queue, mais elle n'avait pas le même museau, et elle n'aboya pas, elle parlait. En fait, elle faisait de l'humour – cela serait évident pour n'importe qui – mais à cause de ses difficultés linguistiques, Sigvaldr, lui, n'était pas très sûr de savoir dans quel sens prendre la phrase, même si elle rigola avant de dire cela. Il préféra alors l'option de l'humour, lui aussi. Enfin, un humour assez étrange tout de même.

« Chien méchant mignon alors ? Cependant j'ai quand même que j'ai plus de puces que vous. ».
Et là c'était lui qui utilisait un double sens, en même temps qu'il approcha assez son visage d'elle en écarquillant les yeux tout en affichant un grand sourire. Parce que oui, des puces il en avait dans les yeux – et dans deux de ses membres mais qu'il n'avait pas encore montré. Un autre genre de puces !

Le sujet étant clos, il laissa la jolie fille se diriger vers les commandes de son joujou. Là dedans aussi il devait y avoir plein de puces également. À y penser, cela ne cessait de l'intriguait mais il se doutait qu'elle ne voudrait pas qu'il y touche avant un bon bout de temps. En attendant, il ne dit mot et regarda autour de lui. Sans s'attarder à regarder la porte du fond cependant. Ne sait-on jamais, rien que de la regarder pourrait sûrement faire naître la colère chez le joli molosse à écaille ? Il ne la craignait pas vraiment dans le fond mais il la trouvait bien trop jolie pour penser à la mettre en pétard.

De toute façon, l'attention de l'Hyperborien se porta sur les manœuvres effectuées par Akane, en même temps qu'elle lui répondit quant à son expérience en pilotage d'appareil de ce genre. C'est qu'elle lui donna carrément son âge, chose qu'il n'aurait pas demandé, bien évidemment. Car même s'il n'était pas un accro des manières, il savait qu'il valait mieux éviter de demander son âge à une femme. Mais voilà, elle l'avait donné d'elle-même. En tout cas l'information surpris assez le jeune homme. C'est qu'il la croyait bien plus jeune !

« Vous ne faites pas votre âge, je vous assure. ».
Ou comment essayer de rassurer une femme. Bien que celle-ci ne semblait pas complexée sur son âge, vu qu'elle le donna d'elle-même, de façon très naturelle.

Néanmoins la suite des explications qu'elle fournit était très intéressante aussi. Bien qu'il fronça les sourcils sur une expression qu'elle utilisa... « ça ne pleut pas des masses »... Cela ne l'empêcha pas d'entendre la suite et de lui arracher un grand sourire quand elle parla de... pirate du ciel, avant de reprendre une expression plus neutre pendant l'explication sur les soussous, en faisant allusion à une autre ville qu'il ne connaissait que de nom.

« Bhujerba doit être gérée d'une autre manière je présume. En revanche je ne connais pas Archadès. Sinon, vous êtes donc une... pirate ? ».
Il trouva alors intéressant de lui livrer une petite partie de son histoire. Peut-être y verrait-elle un point commun elle aussi ? En tout cas lui en voyait un avec elle.
« Dans mon monde, après que certaines choses aient changé pas dans le bon sens suite à la corruption de certains dirigeants, certains ont choisi de rechercher des trésors aussi, afin de tenter de survivre, de faire du commerce, et de garder une certaine liberté. Il arrivait qu'ils combattent aussi, pour arriver à leurs fins. On utilisait ce mot aussi, dans quelque autre langue de mon monde. Mais mon peuple les appelait plutôt Vikings. ».
Il émit un léger soupir en même temps qu'il laissa un sourire satisfait déformer son visage, avant de rire légèrement.
« On n'était pas très bien vu en tant que Viking mais c'était une vie assez sympathique. Oui, je fut donc un peu... pirate... aussi. ».

Cependant, il y avait encore un point en suspens : cette expression étrange qu'elle avait utilisée...
« Sinon... ça ne pleut pas des masses vous dites ? Mais... s'il commence à pleuvoir des vaisseaux, ce n'est pas... terrible. Ni pour la population, ni pour vous. Vaut mieux qu'il pleuve de l'eau, seulement. ».

Encore une fois, à cause de ses grosses lacunes linguistiques, il avait pris le mot au sens propre. Cela allait sûrement faire rire la fille, mais tant pis. Après tout, elle avait sans doute compris qu'il avait du mal avec ce langage. Il rappela pourtant ce point.

« Ah ou alors c'est encore un soucis de maîtrise de la langue. Enfin, vous voyez de quelle langue je parle hein. ».
Oui parce qu'il voulait parler d'une autre langue, il pourrait toujours démontrer que cette langue il la maîtrisait très bien !

En même temps, Akane avait continué ses manœuvres avant de venir s'assoir plus près de lui, et cela après avoir ôté son manteau et son chapeau, laissant le haut de son corps recouvert d'une simple et légère chemise blanche. Ce qui ne manqua pas d'attirer le regard de l'Hyperborien sur ses courbes, encore. Il voyait mieux sa queue aussi, et cela n'arrêtait pas de l'intriguait aussi. Toutefois il regarda Akane à nouveau dans les yeux alors qu'elle le questionnait sur son monde.

« Par chez moi et bien... on était assez axé sur les technologies divers, mais... en particulier pour améliorer l'être humain autant que le confort de tous les jours, et en armement, en vue d'une guerre éventuelle, ultérieurement. Une guerre qui éclata mais pas comme prévu, mais passons. Un autre peuple, longtemps allié, utilisait la technologie d'avantage pour euh... la domotique, je crois que vous utilisez ce mot. La technologie au service du domicile... Pour en revenir aux technologies de mon peuple c'était en priorité pour éviter de rester aveugle ou amputé, comme vous... euh comme tu l'as sûrement compris. ».
Il la fixa à nouveau, avec un sourire plus naturel cette fois-ci.
« C'est de là d'où viennent mes yeux... En revanche... ».

Il finit par ôter ses gants, et montra alors ses deux mains nues. Il était donc visible pour Akane que la peau de chacune des mains n'avait pas la même texture. La main droite paraissait naturelle, pas la main gauche.
Sigvaldr leva cette main gauche comme pour la montrer.
« Mon peuple aurait pu être à l'origine de ce genre de technologie aussi mais là c'est encore un peu différent, et d'une autre... époque, je dirais. ».

Il préféra arrêter pour le moment et laisser Akane poser ses questions avant de la noyer dans trop d'informations.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 4 Juin 2016 - 11:02

xSigvaldr put comprendre assez facilement que Akane n’avait non pas vingt ans mais presque trente, ce qui pourrait être étonnant lorsqu’on la regardait. Il était vrai qu’elle faisait très jeune malgré son âge et il le lui fit savoir, ce qui la laissa souriante. Elle ne répondit rien et poursuivit plutôt la discussion sur autre chose, comme par exemple les vaisseaux. Elle comprit vite que Sigvaldr avait un peu de mal avec la langue commune puisqu’il ne comprit pas ce qu’elle voulait dire par pleuvoir des masses. Mais plus encore, avant ça, elle apprit que sur son monde, les pirates étaient plutôt appelés des Vikings et qu’il en était finalement un.

« Oh, un point en commun. » Répondit-elle simplement en continuant de l’écouter, décidément fascinée par ce monde d’où il semblait venir. Ce n’est qu’ensuite qu’il en revint au sujet de pleuvoir des masses, qu’il ne comprenait pas. Il affirma que ça devait être dangereux qu’il pleuve des vaisseaux ce qui laissa Akane hausser les sourcils et sourire grandement. Il pensait vraiment qu’elle parlait d’une pluie de vaisseaux ? Alors là elle espérait quand même que ce genre de choses n’existait pas, parce que ce serait un vrai carnage ! Elle rit doucement alors qu’il se reprenait en disant que c’était peut-être plutôt un souci de compréhension ?
« Plutôt, oui. Ça veut dire que c’est rare. » Expliqua-t-elle, toujours souriante.

Le Viking, donc, comme il s’était présenté finalement, commença à lui parler de chez lui. Il lui parla de la technologie surtout ce qui eut de quoi intéresser grandement Akane. Elle l’écouta jusqu’à ce qu’il ne lui parle de ses mains en retirant ses gants pour qu’elle constate que l’une d’entre elles n’avait pas tout à fait une apparence humaine. Avait-il perdu sa main, ou son bras, lors d’un quelconque incident ? Elle parut soucieuse en analysant visuellement cette main qu’il lui montrait.

« Et tu as participé à cette guerre ? » Demanda-t-elle naturellement. Il avait été aveugle à priori, vu que ses yeux avaient été changés, et il lui manquait une vraie main. On pouvait donc en déduire que cette guerre, dont il avait fait mention plus tôt sans davantage s’étaler sur le sujet, avait peut-être été responsable de son membre amputé. Peut-être que c’était autre chose aussi mais ça, elle s’en rendrait vite assez compte.
Elle espérait juste ne pas avoir heurté une corde sensible non plus en demandant ça.

Malheureusement, ils n’allaient pas pouvoir papoter tranquillement encore longtemps comme ça. Sigvaldr n’eut que le temps de démarrer une réponse lorsque soudainement, un choc secoua le vaisseau. Surprise, Akane se leva de son siège pour aller au niveau du cockpit et chercher ce qui n’allait pas. Ce n’était pas rare que d’autres vaisseaux n’attaquent des pirates sur leur passage, après tout, c’était un genre de compétition, mais elle ne détectait aucun ennemi dans les parages. Quelque chose clochait. Peut-être que c’était un monstre…

Akane alla chercher son carquois qu’elle enfila promptement, puis son arc avant de se précipiter près de la porte dont l’accès était interdit. Elle appuya sur un bouton et la porte s’ouvrit, laissant voir une salle sombre remplit de sacs, de coffres et de babioles en tout genre.
« Je vais aller voir ce que c’est. C’est sûrement— » Une nouvelle secousse alerta la jeune femme. Non, ce n’était pas un gros monstre qui frappait la carrosserie du vaisseau, c’était autre chose ! Elle se tourna sur la gauche et grimpa à une échelle pour aller sur le toit du vaisseau. Le vent secoua brutalement ses cheveux alors qu’elle plissait des yeux pour voir où était le problème, mais il n’y avait rien. Elle redescendit et ferma la porte métallique qui menait vers l’extérieur avant d’entendre une alerte venant du tableau de bord.

« On perd de l’altitude ! » Ça voulait dire que… « Le moteur. A l’arrière, vite ! »
Du coup ils furent obligés de passer par la salle qu’elle avait interdit à Sigvaldr, mais là, pas trop le choix, puisque ça menait sur la salle où les machines étaient. C’est là que Akane tomba nez à nez avec le problème ; il y avait des blatteries partout ! Quelqu’un avait dû les glisser dans son vaisseau pendant qu’elle était absente, et elle qui croyait que le hangar serait un lieu sûr ! Merde ! Promptement, elle tira une flèche de son carquois et fit mouche sur l’une des blatteries qui s’écroula sur le sol telle une araignée morte, et redonna au vaisseau un brin d’énergie, assez en tout cas pour le maintenir en altitude. Le cœur d’Akane battait à la chamade et ce n’était pas fini ; il y en avait encore plusieurs blatteries qui rongeaient les câbles et mangeaient l’électricité.

« Tsch ! Qui est l’enflure qui a osé mettre ces trucs sur mon vaisseau… !? » Ragea-t-elle avant d’en tuer un autre. Malheureusement, il y en avait des tas ! Les choses ne tournaient pas vraiment dans le bon sens. Elle tâcha de se calmer quand même pour expliquer la situation à Sigvaldr qui ne devait peut-être pas tout saisir. « Ce sont des blatteries. Elles mangent l’électricité. Pour faire court, si on ne les tue pas rapidement, on va s’écraser. »
Donc autant se dépêcher.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Ven 10 Juin 2016 - 2:00

Akane avait l'air satisfaite de savoir qu'elle ne faisait pas son âge. En même temps, c'était tellement vrai. Sigvaldr n'allait pas se priver pour le lui dire gentiment ! Avant de passer à un autre sujet, à savoir pas mal d'informations sur son monde et sur ce qu'il y avait été. En revanche, le jeune homme n'avait guère connu beaucoup de femmes Viking lui, mais s'il le disait peut-être que cela pourrait être perçu comme du machisme de la part de son peuple ? Il tenta l'approche d'une façon assez indirecte et vague...

« Un point en commun, oui et ça fait plaisir. Cela fait plaisir de voir des femmes dans ces milieu. ».

Encore une fois, c'était non sans un petit sourire assez séducteur qu'il donna cette précision, avant de se poser la question par rapport à une expression utilisée par Akane. En tout cas il était rare que les vaisseaux pleuvent. Qu'ils tombent du ciel. Bien que cette expression laissait Sigvaldr interrogatif.

« Vous avez beaucoup d'expressions particulières dans votre langage non ? En fait je ne suis pas tout à faire sûr d'avoir compris. Pleuvoir... ehmmm... des vaisseaux ? ».

Cette fois-ci, il préféra le dire directement. Déjà il en aurait le cœur net et puis, il apprendrait une petite subtilité linguistique ce jour-ci. Ce n'était jamais inintéressant.
Le monde de Sigvaldr ne semblait pas inintéressant non plus, pour Akane, surtout quand elle vit la différence entre les deux mains du jeune homme alors qu'il ôta ses gants. Elle comprit bien que sa main gauche était prothétique, pas naturelle. Elle paraissait même un peu soucieuse, mais Sigvaldr lui adressa un sourire assez rassurant.

« J'ai participé oui. En ne suivant pas les hautes sphères de la hiérarchie qui se sont retrouvées corrompues par un étrange individu aux origines... douteuses. Inconnues, tout simplement. Je n'ai pas voulu devenir un de ces assoiffés de pouvoirs au détriment du bien-être de chacun et surtout des libertés personnelles. J'ai donc perdu la vue dans un premier temps. Mais c'était encore à un moment où il n'y avait pas trop de corruption donc j'ai pu être opéré. ».

Il regarda sa main gauche en bougeant les doigts, avant de considérer Akane à nouveau.

« Ce n'est pas mon peuple qui m'a changé mon bras gauche, ni ma jambe droite. C'est sur le monde nommé Dol. Sans doute en avez-v... en as-tu... euh... vous... entendu parler ? ».

La conversation fut vite stoppée par un espèce de choc qui secoua l'engin volant. Voilà qui était moins intéressant, si jamais ils rencontraient un ennemi aérien. Il s'approcha légèrement du cockpit aussi afin de voir ce qu'il pouvait se passer mais ne se permit pas de suivre Akane dans la salle interdite. Elle pourrait devenir un chien méchant comme elle avait dit et Sigvaldr n'avait aucune envie de se disputer avec elle.

« Euh toute seule ça va aller ? Enfin, tu dois avoir... l'habitude... je suppose. ».

Cela paraissait presque évident mais s'il pouvait l'aider il en serait juste ravi. Surtout alors qu'une autre secousse se fit ressentir. Heureusement que la jeune femme redescendit vite rejoindre Sigvaldr, il commençait à ne pas apprécier de ne pas pouvoir aider une si jolie femme.

En fait le soucis semblait venir du moteur. Un bug ? Un coup de Nyara ? Ou autre chose ? En fait le premier réflexe de Sigvaldr fut de regarder à une ou deux de ses babioles hautement high tech. Il espérait juste que ça ne créé pas une interférence. Bien qu'il se doutait que si ça avait été cela, le soucis se serait fait sentir plutôt. À moins que... le moteur ? Une surchauffe due à une interférence ?

Sans en parler ni sans même broncher, le jeune homme suivit Akane malgré l'avertissement avant de décoller. Il compris vite pourquoi elle ne voulait pas qu'elle rentre à vrai dire mais il lui dirait bien assez tôt que tout cela ne l'intéressait pas plus que cela. C'était à elle, il n'allait pas lui prendre.
Pour le moment il y avait plus important et l'Hyperborien constata vite le réel soucis en arrivant dans la salle des machines. Des espèces de grosses bestioles en forme d'araignées qui s'en prenaient aux câblages et aux machines.

« Ah ces sales bestioles... ça mange l'électricité mais ça peut avoir une indigestion avec de la foudre à coup sûr ! ».

Ou alors la foudre le requinquent complètement...
L'autre risque étaient de griller des composants du vaisseau. Sigvaldr préféra donc opter pour la sécurité et se contenter de frapper vivement et simplement ces bestioles avec son marteau et des mouvements amples et vigoureux de sa main gauche. Ça avait beau être une main prothétique mais c'était loin d'être un handicap !

« Si on dissèque un, on pourrait en connaître l'origine ? Ce sont des robots après tout. ».

Pour le moment fallait tout de même en buter un maximum, tâche à laquelle Sigvaldr se consacrait sans prendre de faire une analyse système des choses. Une dizaine d'abattues ? Pas assez... y en avait encore plein.
« On en viendra à bout. Au pire, j'aurai peut-être ce qu'il faut pour aider aux réparations. ».

Oh mais c'est qu'il y en avait une qui semblait plus grosse que les autres aussi. et agressive. Suffisamment pour envoyer une grosse décharge à Sigvaldr quand il s'y attaqua. Il grogna de rage avant de cogner encore plus fort sur la créature artificielle.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 18 Juin 2016 - 11:14

xSans surprise, Akane était sérieusement en colère. Le fait qu’un idiot se soit permit de glisser des blatteries dans le moteur de son vaisseau la mettait hors d’elle ! Son bébé allait être abimé et ils allaient devoir se poser d’urgence quelque part, sinon, ils allaient tout bonnement s’écraser. Rapidement, Akane utilisa ses flèches dans l’espoir de les abattre, mais il y en avait tellement que c’était difficile de savoir s’ils étaient tous morts. Il y en avait des tas !! Qui pouvait avoir eut le temps de rassembler autant de blatteries, c’était invraisemblable !
Le cœur d’Akane commença à s’emballer. Elle n’était pas sûre qu’ils y arriveraient…

Sigvaldr comptait bien l’aider et affirma que ces bêtes devaient certainement être capables de faire une indigestion de foudre. La jeune femme l’ignorait mais elle n’irait pas faire le test, même si elle le pourrait avec sa magie achetée à Rabanastre. Il fallait faire attention aux pièces sur lesquelles les blatteries se nourrissaient en plus, c’était un vrai calvaire ! Pourtant, Akane ne lâchait pas l’affaire et continuait de tuer des flèches en démontrant être un tireur hors-pair, puisqu’elle n’effleurait même pas les câbles avec la pointe de ses projectiles. Elle faisait toujours mouche et tuait ses cibles d’un coup.

C’est là que son camarade proposa d’en disséquer un pour en connaître l’origine.
« Des robots, oui. Mais ce sont des robots autonomes. Il en existe beaucoup dans le passage de Barheim. Quelqu’un aurait bien put juste aller en chercher une tonne pour ensuite les glisser ici. » L’idée de Sigvaldr n’était pas bête du tout mais clairement, ce n’était pas la solution pour le moment… Il y avait beaucoup trop de ces monstres pour qu’ils puissent se permettre de se faire un atelier dissection. Déjà, pour commencer, sauver la machinerie du vaisseau serait pas mal.

C’est avec optimisme que Sigvaldr continua de tabasser les blatteries. Le souci, c’est que même s’il se proposa pour les éventuelles réparations, Akane savait bien qu’elle serait en pétard sitôt qu’une égratignure serait faite à son vaisseau. Les réparations coûteraient une fortune et s’ils s’écrasaient – et survivaient – il faudrait s’emmerder à trouver des pièces. A mesure que le temps passait toutefois, Akane commençait à vraiment s’inquiéter. Le souci se grava sur ses traits alors que le temps s’écoulait.

« Tsch… on a pas le temps… ! » Gémit-elle avant de brusquement abandonner son arc et ses flèches. Elle fila vers la salle des commandes et s’installa en urgence devant le tableau de bord. Ils étaient actuellement en train de survoler l’océan pour rejoindre la cité de Bhujerba ; malheureusement, avec cette histoire, ils avaient perdus tellement d’altitudes qu’ils passeraient sous Bhujerba ! Et leur seule option dans ce cas-là, ce serait le phare de Ridorana – et hors de question de poser les pieds là-bas. C’était un lieu extrêmement dangereux. Akane dû donc faire fonctionner ses méninges dans l’urgence pour trouver un lieu où bifurquer… et vite.

« Siggy ! » Appela-t-elle soudainement pour qu’il revienne par là. « Y’a un dieu sur ton monde ? »
Pendant qu’il lui répondait, ou pas d’ailleurs, elle enclencha violemment les commandes pour tourner sur la gauche en catastrophe.
« Bah prie-le ! »

Elle-même n’était pas du tout croyante, c’était juste pour insinuer, grosso modo, que s’il devait demander à quelqu’un de survivre à cette pagaille, alors autant qu’il le fasse, même si c’était une entité supérieure, un supposé dieu ! Tout se passa alors très vite, et c’est les dents serrées et le cœur palpitant dans sa poitrine qu’Akane eut le courage, malgré toute la peur de retrouver son vaisseau en miettes, de tenter un atterrissage en urgence dans de hautes montagnes. Ils passèrent très proches de s’écraser ou de se faire inopinément immobilisé par un flan de montagne, et comme les blatteries continuaient de grignoter ses câbles, il ne lui restait plus que quelques secondes pour tenter une manœuvre ou simplement crasher dans les monts.

Elle esquiva plusieurs impacts qui étaient à cent pourcent garantie arrêt de mort, puis finalement, ils s’écrasèrent brutalement dans un lieu de terre et de verdure. Le vaisseau glissa brutalement sur le sol après l’impact et heurta puissamment un flan de montagne. Toutes ces secousses eurent de quoi foutre le véhicule en l’air, et ses occupants aussi. Akane s’accrocha obstinément aux commandes ce qui lui permit de rester à peu près sur son siège. La vitre devant elle se fissura et éclata lorsque le vaisseau s’immobilisa enfin, après une catastrophe qui ne dura pourtant que quelques secondes tout au plus.

Il lui fallut quelques minutes pour revenir à elle. Son visage piquait un peu, mais c’était parce qu’elle avait quelques coupures sur les joues et le front. Sa vue brouillée mit un moment à s’adapter avant qu’elle ne remarqua du vert, de la mauvaise herbe en fait, et de la terre… Elle était trop sonnée pour bouger, mais elle était vivante, à priori.
Ils venaient de s’écraser en plein cœur du Col du Mosphore. Bien loin de leur destination…

« Urgh… » Elle leva péniblement une main pour constater qu’elle avait le poignet cassé. Bah bien. « Ehm… Sig ? »
Dur de bouger, elle ne voulait pas trop tenter le coup de peur d’avoir trop mal. Elle tourna donc la tête pour essayer de voir derrière elle si Sigvaldr était quelque part. Vu qu’il était en partie robotique, selon ce qu’elle avait saisit, il devait sûrement être dans un meilleur état qu’elle. En tout cas, elle l’espérait ! Loin d’elle l’envie de se retrouver toute seule dans ce carnage…

Et autant dire qu’elle essaya de ne pas trop penser aux dégâts sur son Aigle bleu d’amour.

Direction : Col du Mosphore
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Quelque chose dans l'air...
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♫ Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ♫ Jill
» - Que voudriez-vous graver sur votre tombe ? - Quelque chose de court et simple, comme : Je reviens dans 5 minutes.
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum