Crash foudroyant
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 26 Juin 2016 - 0:42

Akane et Sigvaldr viennent des airs.


Neutraliser cette bande de robots par les moyens les plus basiques n'était pas tâche aisée. Cela pouvait même paraître idiot. Autant utiliser une bonne magie générale pour tout neutraliser. Néanmoins, quelles pourraient être les faiblesses de ces créatures ? À part la foudre qui créerait des surtensions dans leurs circuits, ou l'eau, qui provoquerait des court-circuits. La glace peut-être ? Ou le feu ? Puisqu'on dit que certaines technologies des plus fines ne supportent pas les gros écarts de températures.
Cependant, tout cela pourrait aussi endommager les circuits du vaisseau. C'était là le soucis. De plus si ces robots étaient autonomes, ils étaient peut-être aussi très bien protégés. En revanche, elle venait de dire quelque chose qui avait attiré l'attention du jeune homme.

« Le passage de Barheim ? Je ne connais pas... Faut avoir de bien drôle d'idées pour se... trimballer avec ses trucs là... quand même... à moins que certains s'en servent comme... animaux de compagnie ? ».

En tout cas, était donc fort logique qu'Akane s'inquiète pour son appareil. Car oui, Sigvaldr remarqua bien que la jeune fille se faisait du soucis, malgré ses hautes performances au tir à l'arc. Elle finit même par jeter l'éponge et vint se diriger vers son tableau de bord afin d'essayer de maîtriser la situation. Il valait mieux d'ailleurs sinon le vaisseau pourrait bien se transformer en sous-marin sous peu et pire que ça même. De plus, Sigvaldr n'avait pas spécialement envie de trop exposer ses technologies à l'eau, même si tout était censé être étanche.

Aussi, un dieu sur son monde ? La question laissa apparaître un air interrogatif sur le visage du Viking qui vint rejoindre Akane. Il ne lui en avait pas spécialement parlé en effet, mais c'était surprenant qu'on lui pose la question aussi directement. Il ne comprenait surtout pas dans quel sens la question avait été posée.

« Il y en a plusieurs même. Odin, Thor, Frigg, Idunn... ».

Prier son dieu ? Était-ce la réponse d'Akane ? Il était en effet très pensable qu'ils ne pourraient pas se tirer de leur situation chaotique sans une aide divine, malgré toute les tentatives de la jeune femme.

« Je peux même en invoquer un si tu veux. ».

C'est même ce qu'il commença à faire avant d'être interrompu par tout ce qui se déroula en un rien de temps, par le crash quoi. Parce que non, on n'invoque pas en quelques secondes seulement.

Sigvaldr ne vit pas grand chose de ce qu'il se passa malgré tout son attirail technologique. Disons que tout se déroula bien trop vite, pendant qu'il ne vit rien d'autres que des gros amas rocheux et de l'herbe. Surtout les gros amas rocheux qu'Akane se débrouilla à esquiver.
Pendant que la jeune femme s'accrochait à ses commandes, l'Hyperborien s'accrochait comme il le pouvait à n'importe quoi mais il fut projeté quand même hors du vaisseau et mis un peu de temps à revenir à lui, lorsque tout devint calme un peu trop vite. Il se rendit compte qu'il était encore en train d'invoquer Thor alors que c'était un peu tard vu que le crash avait été inévitable. La divinité qui était – aux yeux de beaucoup – une Gforce apparu à ses cotés et brandit un lourd marteau sur les blatteries qui avaient été projetées aussi par le crash. D'ailleurs, comme Sigvaldr l'avait pensé, les éclairs ne furent pas tant de bien que cela aux robots, dont les circuits furent détruits par des surcharges.

En même temps le jeune homme se passa la main droite sur l'arcade gauche, voyant une trainée de sang sur ses doigts.

« Et mince... Bon tant pis, c'est juste très écorché... ça v... ah non... ça ne va pas. Je suis là, derrière toi. ».

Il se déplaça assez difficilement vers Akane, comprenant que sa jambe gauche était blessée. Manquait plus que ça. Il savait en plus que là, il ne pourrait sûrement pas avoir de prothèses. Mais bon, dans le fond il savait que cela aurait pu être bien pire et que non, il n'en aurait pas besoin. Il réalisait seulement qu'il était passé à coté d'une nouvelle amputation.

Akane semblait bien blessée aussi et Sigvaldr s'assit à coté d'elle.
« Ne bouge pas trop... ».
En même temps, il attrapa une magie de soin et l'utilisa sur la jeune femme, non sans en profiter un peu pour lui toucher assez délicatement le poignet.
« Ça va aller hein. Désolé pour ton vaisseau par contre. En tout cas, tu m'avais demandé si j'avais un dieu, regarde nous débarrasser des... ehmmm... blatteries, c'est ça ? ».
Il attendit encore un peu, le temps qu'Akane continue de se remettre.
« Si ça ne va pas mieux, je te mettrai comme une attèle. Je crois que ça s'appelle comme ça chez vous ? Sinon, où est on là ? Oh, et je te présente Thor donc. ».

La Gforce avait débarrassé pas mal de blatteries et était à présent face à Sigvaldr et Akane, avant de disparaître progressivement.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 30 Juin 2016 - 13:06

xSigvaldr avait beaucoup de dieux à prier, mais ça ne les aida pas plus que ça pour l’instant. En tout cas, Akane ne sauva pas son vaisseau ; celui-ci se retrouva sévèrement en miettes et même s’il était encore en un seul morceau techniquement, beaucoup de débris se perdirent un peu partout… Les différents impacts contre les amas rocheux du Col du Mosphore eurent raison de bien des pièces qui filèrent dans l’oubli, quelque part dans l’eau ou coincée entre deux montagnes. Inutile de chercher à les récupérer.

Pendant que Akane se remettait de cet impact, elle croyait entendre quelque chose se battre derrière elle… C’était l’espèce de dieu dont Sigvaldr avait parlé à priori. Il était en train d’anéantir les blatteries. Maudites blatteries… Akane sentit une certaine fureur lui monter à la tête alors qu’elle réalisait la fortune que ça allait lui coûter de faire réparer un truc pareil ! Ça ne lui était jamais arrivé auparavant… C’était vraiment démoralisant, honnêtement…
Bon, une chose à la fois. Pour l’heure, elle avait surtout un poignet éventuellement foulé, sinon carrément cassé.

Son état n’étant pas vraiment au mieux, Sigvaldr, qui était tout près et l’annonça, ce qui rassura la demoiselle, s’approcha pour utiliser une magie de soin sur son poignet. Celui-ci avait bleuit et était extrêmement douloureux, mais un soin ne réparerait pas des os cassés. Ça apaisait les douleurs, comme de l’ibuprofène. Au moins, ça ne faisait plus trop mal… L’homme aux cheveux blonds s’installa à ses côtés ensuite et lui demanda de ne pas trop bouger. Il mentionna que ça irait et s’excusa pour son vaisseau. Akane bougea la tête de droite à gauche. Si elle trouvait l’enculé qui avait osé faire un truc pareil… !

Concernant son dieu, Siggy mentionna qu’il les débarrassait des blatteries. Akane soupira, désintéressée.
« Oui, bien, merci… Même si c’est plus tellement utile… » Son vaisseau avait déjà mordu la poussière de toute façon. Elle allait devoir trouver des pièces et s’organiser pour le ramener vers un hangar, ce qu’elle ne pensait pas être probable dans une zone pareille. Pour le moment, elle fouilla surtout maladroitement sous le tableau de bord cassé pour aller chercher une trousse de premiers soins qui avait prit cher aussi. Elle en sortit de quoi faire un atèle mais tout était fichu. Les bandages étaient abimés, elle ne pouvait rien faire avec ça. Frustrée, elle jeta la boîte sur le sol alors que Sigvaldr justement lui suggérait de lui en faire une. Elle acquiesça d’un signe de tête. A vrai dire, ça faisait extrêmement mal, elle le cachait juste bien.

Elle tendit la main pour qu’il s’active en réfléchissant à ce qu’elle allait pouvoir faire pour régler ce problème. Il lui demanda aussi où ils étaient, peu avant de lui présenter le grand mec qui niquait les blatteries, Thor. Akane lui jeta un coup d’œil avant de pencher la tête à nouveau. Elle utilisa sa main libre pour passer dans ses cheveux, découvrant ainsi quelques taches de sang qui étaient venus souiller la pointe de ses mèches blanches. La vitre avait explosée en partie et elle avait de nombreuses coupures sur le visage ainsi que sur le cou et au niveau du haut de son buste, mais rien de grave. Les plus dangereuses laissaient un filet de sang glisser sur sa peau blanche mais elle ne s’alarma pas et estima qu’ils pourraient trouver refuge quelque part.

« Je crois que c’est le Col du Mosphore… Une région montagneuse, prisée des chasseurs. Je venais souvent ici pour faire des primes… Si rien n’a changé, il devrait y avoir un campement de chasseurs quelque part, dans une vallée. » En plein centre en fait. Elle ignorait cependant où ils étaient précisément et il était fort probable qu’ils rencontrent des monstres en chemin s’ils déambulaient trop. Akane serra les dents en regardant son poignet. « Je pourrai pas utiliser mon arc dans cet état… Il faudra éviter les affrontements inutiles. »
Ou alors il pourra toujours invoquer ce Thor pour s’en occuper à leur place.

Akane se risqua à bouger un peu les jambes pour s’assurer que tout était fonctionnel. C’était le cas, même si ça faisait un peu mal, elle allait sûrement avoir des ecchymoses ou quelques coupures par ci par là. Au moins pourrait-elle marcher.
« Ça va toi ? Tu es blessé ? » Demanda-t-elle finalement en cessant un chouïa de se préoccuper de son vaisseau.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 7 Juil 2016 - 3:23

Le tableau n'était pas très beau à voir, avec ce qu'il venait de se passer. C'était dommage, dans un paysage qui paraissait si beau à l'origine. Pas que le vaisseau d'Akane manquait d'esthétique, loin de là, mais maintenant que l'appareil était crashé et qu'il y avait tout plein de débris autour, ça faisait grand peine à voir. En plus, faire de la récupération semblait presque impossible, vu la configuration de la zone. Quant à réparer le vaisseau malgré toutes les pertes, c'était à voir. Peut-être pas impossible mais très certainement laborieux.

En attendant, Thor était apparu à l'appel de son « héritier » et s'occuper des blatteries. C'était peut-être inutile si on supposait que rien n'était récupérable mais tout était allé trop vite le temps que Sigvaldr fasse son invocation. L'Æsir, lui, avait trouvé quelque chose à éliminer et s'en était donc occupé. Le cas échéant il aurait disparu aussitôt sans même se présenter face au jeune homme.

Cependant, Akane n'avait sûrement pas les mêmes divinités, à savoir si elle en avait d'ailleurs. Peut-être que les entités qu'on pouvait invoquer sur ce monde avait un comportement différent ?

« Plus tellement utile, mais il sauve ce qui peut sans doute être sauvé. De toute façon tout est allé trop vite alors que j'avais commencé l'invocation. Il a jugé bon d'apparaître et d'éliminer ces choses là, il le fait. ».

Aussi, en plus de s'occuper des blatteries et de la récupération, il faudrait s'occuper des soins. C'était même une priorité en voyant l'état d'Akane et en particulier son poignet.
« Aaaah tu devrais vraiment éviter de boug... ».
Non, elle avait bougé quand même. Elle avait cherché de quoi se soigner, un peu.
Sigvaldr n'allait pas le lui reprocher cependant. Elle devait tout simplement être une grande débrouillarde évitant au possible de dépendre de quiconque. Ce qui était très loin d'être un mal. C'était même une grande qualité selon l'Hyperborien. C'était ce que son peuple lui avait assez inculqué, puis son histoire personnelle, tout simplement. Surtout avec son soucis le privant de reconnaître une majeure partie des gens – y compris ses amis – il avait souvent eu intérêt à se débrouiller seul.

Pourtant, des fois, il n'y avait pas le choix. Quand la situation était trop compliquée, on ne pouvait pas passer à coté de l'aide et ça semblait être bel et bien le cas pour Akane.
Ce qu'elle avait pu récupérer sous son tableau de bord était méchamment endommagé mais en arrangeant certains bouts d'atèle et de bandage d'une certaine façon, il était sans doute possible de faire quelque chose. Au pire, Sigvaldr avait quelques autres magies de soins sous la main. C'était assez contre sa culture mais tant pis.

Il utilisa une seconde magie de soin d'ailleurs, au moins histoire que la douleur ne se fasse ressentir avant un bon bout de temps. Cette magie servir aussi pour refermer les autres plaies, celles dues au bouts de verres. Suite à quoi, le jeune homme assembla les divers bouts d'atèles et vint à les installer autour du poignet d'Akane, tout en les fixant avec les petits bouts de bandages qui étaient tout juste potables.

Bien évidemment, alors qu'il faisait tout cela, ses gestes étaient particulièrement tendres, comme s'il cherchait à faire savoir quelque chose à Akane. Cela dit, comment être brusque avec une si jolie fille ? Sigvaldr ne pouvait pas l'être !

Une fois l'atèle installée à peu près, il vérifia que ça pourrait tenir assez de temps mais jugea bon d'avertir quand même Akane.

« Ça devrait tenir, un certain temps. Mais encore une fois, ne bouge pas trop quand même ton bras, ça pourrait se défaire sinon. Je ne peux pas faire mieux, navré. ».
En même temps il avait écouté l'explication donnée par la jeune femme, concernant le lieu.

« Et bien, je ne suis pas surpris qu'on puisse chasser ici. Le mieux serait de rejoindre le camps je suppose... ».
Sans attendre, il sortit un de ses outils technologiques, espérant que tout cela n'ai pas pris cher pendant le crash. À vrai dire, il du redémarrer celui qu'il sorti et rien ne disait que l'information obtenue allait être fiable. Mais on voyait bien quelques groupements de signes de vie plus loin. À quelle distance exactement, l'appareil ne semblait pas être en mesure de donner l'information, sans doute bugué suite au choc. De plus, sans lui même connaître la configuration des lieux, il ne pouvait pas en savoir plus. Il montra quand même l'écran à Akane, se disant qu'elle saurait sûrement quoi faire de l'information.

« Je suppose que ce sont bien là des groupes de chasseurs ? À moins que ce soient de monstres mais normalement ça serait d'une autre couleur. En tout cas on va éviter de se faire chasser aussi, par la faune locale. Vu ton état... ».

Sur ses mots, il se leva à nouveau, non sans grimacer de douleur, alors qu'Akane lui demandait en même temps comment il allait.
« Vu le mien aussi. Enfin ça va aller mais j'ai du prendre un grand coup à la jambe gauche. L'autre, ça va, mais c'est une prothèse aussi. ».
Il avait ses piercings écorchés aussi mais ça, ça irait mieux assez vite.

« La faune locale craint-elle la Foudre sinon ? ».
Juste pour savoir à quel point Thor pourrait être d'un grand secours, au cas où.

Tout en boitant un peu et en attendant Akane, il commença quand même à marcher en direction de l'endroit où son appareil situait des formes de vie qui semblaient humaines. C'est qu'en même temps il valait mieux éviter de trainer en effet, surtout alors qu'on pouvait apercevoir dans le ciel un ou deux gros oiseaux ou on ne savait quoi qui n'avaient pas l'air très amicaux.

Sigvaldr s'arrangea donc à ce qu'ils restent hors de vue des créatures, en se restant près des gros blocs de pierre. Bien que cela ne les protègeraient pas de la faune terrestre. Pour le moment rien ne semblait venir leur couper le chemin alors autant en profiter pour avancer un peu.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 13 Juil 2016 - 0:12

xMaintenant que Akane avait un atèle au poignet, ils pourraient penser à voyager pour essayer de trouver le village sédentaire dont la jeune femme avait fait mention. Il y avait effectivement un groupe de chasseurs qui avait établit dans les environs un campement permanent et de nombreux voyageurs s’y retrouvaient souvent… Du coup, il serait bien de s’y rendre et espérer avoir de l’aide pour réparer l’Aigle Bleu, mais Akane n’était pas certaine qu’ils puissent avoir de l’aide gratuitement. Déjà pour commencer, il faudrait juste trouver un endroit où se reposer, ils penseraient au vaisseau ensuite, même si c’était difficile pour Akane de faire autrement.

Alors qu’ils venaient de mettre un pied dehors, Sigvaldr sortit une sorte de bidule technologique qui semblait pouvoir détecter des signes de vie dans les environs. La jeune femme tourna son regard vers l’écran pour entendre son compagnon mentionner que c’étaient sans doute des groupes de chasseurs. C’était probablement des monstres aussi mais normalement, ce serait d’une autre couleur… Akane fronça un peu les sourcils.
« Il est fiable ton truc ? Il ne détecte que les humes peut-être ? S’il détecte les Vangaas ou les Seeqs comme des monstres, ça ne va pas beaucoup nous aider… » Elle ignorait cependant si c’était le cas. Là, tous les points semblaient être identiques et elle savait que les chasseurs étaient très variés. Il y avait aussi des mogs dans le campement. Ça ne devait donc pas être des chasseurs ou en tout cas, ce n’était pas l’emplacement du campement. Ça devait être autre chose.

Bref comme il le mentionna ensuite, autant éviter de se faire prendre pour du bétail, parce que sinon, ils allaient prendre chers. Ils n’étaient pas du tout en état de combattre et il vaudrait mieux pour eux qu’ils trouvent rapidement ce campement. Akane n’avait malheureusement aucun repère visuel pour l’instant, elle ne connaissait pas cette section du Col du Mosphore, si bien qu’elle était assez paumée… Il l’interrogea d’ailleurs sur la faune en demandant s’ils craignaient la foudre.

« J’en sais rien. J’ai beaucoup chassé dans le coin mais je n’utilise pas la magie, alors… »
Alors elle ne pouvait pas savoir. Elle ne connaissait pas les affinités élémentaires des monstres du coin.

Pour le moment, il faudrait surtout avancer. Akane ignora donc la douleur dans ses jambes pour commencer à s’éloigner à contre cœur de son vaisseau adoré. Elle lui jeta un regard navré avant de prendre les devants pour sillonner les chemins de terre et d’herbes qui s’offrait à eux. Il n’y avait rien sauf ça de toute façon, ils ne pouvaient qu’avancer. Akane espérait quand même qu’aucun monstre ne viendrait les surprendre… Elle ne pouvait pas tirer à l’arc, elle serait obligée de combattre mollement avec une flèche en main à la rigueur et même comme ça, elle ne pensait pas pouvoir dire se défendre. Ce serait survivre tout au plus.

Ils marchèrent un petit moment avant que Akane ne s’arrête en entendant des grondements au loin. Elle se tourna pour regarder le ciel et remarquer que d’énormes nuages sombres commençaient à avancer dans leur direction… Des lumières éclataient parfois dans leur sein et la pluie menaçait déjà de tomber… C’était bien leur veine. Si Sigvaldr semblait apprécier la foudre, Akane n’aimait pas du tout être mouillée. Elle préférait les endroits chauds et secs, comme les déserts…
Quelques gouttes chaudes se mirent à tomber. La jeune femme ajusta son chapeau en soupirant.

« Au moins, les élémentaires de feu nous ferons pas chier… » Ils seraient moins forts dans ces conditions. Par contre, les autres monstres pourraient profiter de l’orage pour s’en prendre à eux. L’ambiance était plus sombre tout d’un coup et ça rendait la luminosité assez gênante. « Dans le campement, il y a beaucoup de races différentes… Des mogs, des seeqs, des vangaas… Ton bidule ne va pas les confondre avec des monstres ? Il y a aussi des humes, donc s’il les confonds, il devrait y avoir un attroupement de couleurs différentes à un endroit… » Si elle avait bien compris le système de son truc électronique en tout cas.
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mar 19 Juil 2016 - 4:18

Le joujou technologique made in Mysticiaa et amélioré par le Projet Renaissance allait-il les aider ? Grand mystère. En tout cas Akane ne semblait pas avoir envie de s'y fier. Sigvaldr n'allait pas le lui reprocher. Après tout les habitants de ce monde et surtout de cette époque ne semblaient pas au niveau technologique que lui avait toujours connu. Même si l'Aigle Bleu, c'est à dire le joli vaisseau d'Akane, avait prouvé un certain niveau d'avancement. Les autres scientifiques du Projet Renaissance avaient juste affirmé au jeune Viking que ses joujoux technologiques seraient inconnus ou quasi inconnu à l'époque où ils l'envoyaient.

Toutefois, en plus d'une différence de niveau technologique, il y avait un autre soucis. Si le capteur avait bugué à cause du choc ?
Bon au moins il n'y avait pas de problème de mise à jour par rapport à l'époque. Non pas que la date antérieure aurait pu causer un soucis mais qui sait si les signatures biologiques étaient les mêmes vingt ans avant l'époque du jeune homme ? Bon aller, d'accord, les habitants d'Ivalice n'étaient pas des mutants, enfin ils n'en avaient pas l'air, mais quand même ! De toute façon ça serait bien que la première fois que le joujou bugue à cause de ça.

Sigvaldr soupira à cette idée avant de fournir une réponse à Akane.

« Il a toujours fonctionné correctement. »... autant rassurer la jeune femme, quand même... « en revanche le choc du crash a quand même été énorme... je n'ose pas imaginer sur les espèces de bestioles s'en étaient prises à cet appareil aussi. ».
D'ailleurs, c'était bien au matériel technologique que ces choses s'en étaient prises non ? Ou était-ce juste un hasard ? Akane avait juste dit que ça « mangeait l'électricité ». En y repensant, Sigvaldr se dit qu'il avait été sacrément chanceux, quand même.

« Ces trucs là par d'ailleurs, ça s'attaque aux équipements électriques simples ? Ou aussi à des choses plus... sophistiquées ? ».

En attendant, il faudrait aussi se dépêcher. Akane disait ignorer si la faune locale craignait la foudre, et ce n'était pas le tout mais ils semblaient loin de tout. Ironique il commençait à faire orage en plus, ce qui donna un élément de réponse à l'interrogation de Sigvaldr. S'il y avait régulièrement de l'orage dans le coin, il y avait des probabilités pour que la faune locale soit habituée au climat, et ne le craigne pas trop. Cela signifiait aussi qu'ils ne verraient pas de monstre vulnérables à la foudre en attendant.

Enfin, la jeune femme ne semblait pas trop aimer ce genre de conditions, alors qu'elles étaient plutôt plaisantes pour Sigvaldr. Il regarda aussi vers le ciel en affichant un sourire satisfait avant de regarder Akane tout en levant un peu les bras.
« Il fait souvent orage ici ? Joli ciel en tout cas. Bon sinon je te jure, ce n'est pas moi qui l'ai fait venir cette fois-ci hein ! Thor est reparti après que je l'ai invoqué...».
Parce que oui il avait invoqué Thor quand même. Mais Thor avait disparu. Après, qui sait, peut-être trainait-il dans les parages ? C'est ce que Sigvaldr avait tendance à croire à vrai dire, même s'il ne sentait pas ce lien très particulier entre lui et l'Ase à ce moment là.

Peu importait si Thor jouait encore avec son Marteau pas loin, il fallait vite rejoindre le camp dans tous les cas. Cela devenait urgent, rien que pour l'état d'Akane.

« Mon appareil ne confonds pas normalement mais... Ooooh meeeeeerde ! ».
Voilà que le truc lui faisait un écran bleu. Ça, c'était fait.
« Bon, faut le redémarrer... mais en attendant, autant continuer sur le chemin face à nous, c'est ce qu'il menait à une zone avec pas mal de points. On verra d'assez loin si ce sont des monstres. ».

En même temps qu'il entrepris de redémarrer son appareil, Sigvaldr hâta le pas.

« Tu peux enco... marcher ? ».
Demanda-t-il à la jeune femme avec un sourire... montrant bien par là qu'il serait prêt à la porter si besoin.

« C'est qu...ça là b... ? C'... le c... dont t'as p... ».
En fait il avait bien dit les mots entiers mais c'était couvert par le tonnerre qui se faisait de plus en plus fort. En tout cas ils avaient quand même fait un bout de chemin, malgré leur état et les conditions météorologiques.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Juil 2016 - 11:44

Note :
 

xJe ne connais rien à ces technologies bizarroïdes. Honnêtement je ne peux que me fier à ce que Sigvaldr me dit, c’est tout. Je jette souvent des coups d’œil sur la chose qu’il utilise pour nous guider mais moi, je fais avec ce que je sais ! Il m’a dit qu’il y a une distinction sur sa machine pour les monstres et les humains, mais finalement, les seeqs, les mogs, les vangaas, sont-ils considérés comme humains ? S’ils sont identifiés comme des monstres sur sa machine, ça ne va pas beaucoup nous aider. Cela dit il marque un point en disant que mon vaisseau en a pris pour son grade. Merci ! Je m’en étais déjà rendu compte ! Merde…
J’évite de laisser la moutarde me monter au nez, ça risquerait de ne rien apporter de bon.

Je soupire en levant les yeux vers le ciel, avant d’entendre mon coéquipier me demander si les Blatteries s’attaquent aux équipements électriques simples. Est-ce que ça s’attaque aux choses plus sophistiquées ? Sur le coup, je l’interroge du regard, incertaine de saisir, jusqu’à ce que je me souvienne de ce dont il m’a parlé, concernant son monde, tout ça. Je le regarde de haut en bas avant de rire un peu en haussant les épaules.
« Bonne question. Tu devrais faire gaffe à tes fesses alors. » Ce n’est techniquement pas le moment de plaisanter mais je ne peux jamais m’empêcher de glisser un commentaire salé par ci par là, peu importe ce qui se passe – bon à un certain entendement aussi, je ne vais pas faire ça à des funérailles, ça manquerait cruellement de classe. Je suis une optimiste dans l’âme, mais pas un monstre.

Sauf que le ciel a décidé de nous envoyer paître faut croire parce qu’il se met à pleuvoir, et l’orage qui arrive n’annonce rien de bon. Ça me semble même se rapprocher d’une tempête d’éclairs et là, ça risque de chier sévère pour nous… Je ne sais pas, est-ce que Sigvaldr aime ce genre de météo ? C’est un cyborg, alors il y a deux options ; soit il risque de court-circuité, soit il va s’en nourrir. Genre. C’est un peu l’image que je m’en fais après, ce n’est probablement pas la vérité, mais je n’y connais rien à tout ça. J’ai juste compris que c’était de l’ordre de la technologie, donc de l’électricité, forcément…

Je ne reprends pas la blague que Sigvaldr a fait concernant le fait qu’il ait ou pas rapport avec cet orage. Je veux juste trouver un abri. C’est pas pour dire mais mon poignet me fait vachement mal et si je peine à marcher, c’est évidemment parce que j’ai besoin de repos et ces intempéries ne vont certainement pas m’aider. J’essai de faire la dure mais chaque pas que je fais me fais un mal de chien dans la hanche droite… J’ai l’impression que m’être disloquée quelque chose tellement ça fait mal… la vache ! Mais je dois garder la face et c’est pourquoi je continue d’avancer alors que la pluie fouette mon visage et que Sigvaldr me demande si je peux encore marcher.
« Ça va. » Dis-je sans plus de cérémonie. Je ne veux pas me faire porter, j’ai ma fierté ! Je suis une pirate du ciel, je dois me débrouiller seule en théorie, je n’ai besoin de personne pour m’aider… à marcher en plus ! Non mais. On en reparlera si je m’effondre.

Le tonnerre gronde si puissamment que j’entends à peine ce que Sigvaldr me dit. Je retrousse le nez en réalisant que je n’ai presque rien entendu et je prends le temps d’essayer de comprendre en me repassant les morceaux de mots que j’ai cru entendre. Finalement, je saisi qu’il m’a demandé si ce qu’il y a devant nous, c’est le campement en question. Je plisse les yeux pour essayer de déceler les silhouettes devant moi au travers la nuit noire que les épais nuages ont emmenée. « Peut-être… Je vois pas bien… » J’ai du mal à saisir quoi que ce soit dans cette tempête en même temps… « On a qu’à se rapprocher pour voir. »

On presse donc le pas, comme on peut en fait, parce que j’ai toujours mal à ma hanche. Ça semble être rien mais croyez-moi, chaque pas que je fais raisonne dans mon bassin comme un coup de marteau et c’est un véritable calvaire. Après un moment, ça devient beaucoup trop difficile si bien que j’abdique tout simplement. J’arrête de marcher et, sous la pluie battante, je me pose contre un pan montagneux pour éviter d’avoir à forcer trop longtemps sur ma jambe endolorie.

« Désolée… Deux minutes. » Je prends une inspiration que j’expire pour chasser la douleur. « Ça pique un peu. »
Je déteste m’avouer vaincue mais là sérieusement… Je dois souffler, c’est beaucoup trop douloureux…
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Mer 27 Juil 2016 - 4:36

Les regards d'Akane sur le petit appareil capteur de signaux vitaux n'échappaient à Sigvaldr même s'il continuait à regarder plutôt en face. Il se permis quand même quelques regards un peu insistants vers la jeune femme. C'était assez dur de passer à coté car elle était plutôt jolie. Le jeune homme de Mysticiaa ne pu d'ailleurs réprimer un regard un peu séducteur.

C'état là un regard qu'il allait garder lorsque la pirate du ciel le répondit quant aux cibles des blatteries. Elle lui parlait de ses fesses ? Voilà que les lacunes linguistiques du jeune Viking allaient l'empêcher de prendre l'expression d'Akane comme il aurait du, c'est à dire au second degré. Il ne comprenait aucunement pourquoi elle lui parler de ses fesses alors que lui parlait de technologies.
Il haussa un sourcil laissant alors apparaître son interrogation tout en gardant un regard assez séducteur avant de lui livrer quelques précisions en plus. Conformément à la façon dont il avait compris l'expression. Au premier degré. Bien qu'il trouvait quand même l'expression étrange et se montrait également un peu sceptique... quant à sa compréhension de l'expression, ce qu'il finit par avouer.

« Je ne suis pas sûre de comprendre pourquoi tu parles de mes fesses mais elles ne sont pas robotiques. Elles sont bien organiques. ».
Laissant apparaître un léger sourire charmant empreint d'espièglerie en pensant à ce qu'il allait ajouter de plus.
« Tu espérais que je te montre cette partie de mon corps peut-être ? ».

Et si elle acceptait ! Sigvaldr n'y pensait pas forcément mais il continuerait quand même à jouer les séducteurs face à cette jeune femme. Elle était jolie et sympathique, et il ne se priverait pas de l'avoir à ses cotés le maximum qu'il pourrait. Peut-être pas éternellement car il se voyait très difficilement rester avec la même femme, mais quand même. Il y avait eu comme un coup de foudre... Intéressant pour un gars lié à la Foudre d'ailleurs.

Cependant, dans le ciel aussi il y avait de la foudre et Akane semblait assez incommodée par de telles conditions météorologiques. C'était sûrement la raison pour laquelle elle ne répondit pas à la petite allusion humoristique du Viking. Sigvaldr trouvait cela bien dommage mais n'allait pas lui reprocher. Déjà il pouvait se prendre un gros râteau – ce dont il n'avait aucunement envie, pas par une si jolie femme quand même ! – et puis, il tâchait au mieux de respecter les goûts d'autrui. Il n'était pas du genre à émettre de jugement mauvais.

Enfin, elle souffrait surtout, donc c'était la principale raison de ne pas perdre de temps. C'était sûrement aussi la cause de la mine sombre d'Akane, ce qui était logique. Sigvaldr savait bien qu'il n'avait pas rigolé non plus quand ses yeux avait été brulés, puis quand son bras gauche et sa jambe droite avaient été réduits en on-ne-savait-quoi-et-qu'il-valait-mieux-ne-pas-le-savoir.

Malgré son état, Akane se faisait violence pour avancer seule et refusa l'aide de l'Hyperborien.

« Co... tu v...as. ».

Non, il n'allait pas forcer, il avait bien compris qu'elle avait sa fierté. C'était même pour lui une grande qualité qu'elle montrait. Autant la lui laisser donc. Surtout qu'ils n'étaient plus très loin du camps à ce qu'il arrivait à voir au loin, bien que c'était difficile aussi pour lui, malgré ses yeux bioniques.
Ils se rapprochèrent jusqu'à ce que la jeune femme finisse par céder à la douleur.

« As-t... b...oin de soi... ».
Il ne pu finir sa phrase – en même temps, Akane avait-elle pu entendre ? – que dans un réflexe il se projeta sur elle, la faisant finir au sol, et finissant sur elle. Pendant qu'un gros bloc de roche tomba tout près d'eux, alors que la foudre avait frappé directement le pan de la montagne.
Le soucis allait encore être l'état d'Akane. La pauvre était déjà dans un piteux état, et là elle venait de se retrouver projetée au sol par un moitié cyborg, et que l'individu était sur elle. En plus de cela son atèle de fortune avait volé en éclat, les éléments de celle-ci ayant finit de se casser encore plus.

« E... m...de... ».

Le soucis fut qu'il en profita – volontairement ou non ? – pour rester un peu dans cette posture avant de prendre conscience qu'ils feraient mieux de se mettre à l'abri au plus vite.
Et qu'Akane pourrait lui coller une grosse gifle, avec sa main valide. Sans plus de cérémonie, il se releva toute en s'assurant qu'il n'y avait pas de nouveau danger et tendit sa main à la jeune femme, prêt à la porter si elle avait besoin.
Il jeta juste un œil vers le rocher qui avait manqué de tomber sur eux avant de la regarder à nouveau.

« C...tait mo... ou le roch... T... ne v… p... me dire … t... préf...re … r... cher... ».
Dans le fond, peut-être heureusement que la foudre frappait encore bien fort, rendant inaudible ce que Sigvaldr disait.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 31 Juil 2016 - 22:20

xSigvaldr n’a décidément pas l’humour facile, sauf si ça n’existe pas sur son monde ? Je sais pas, mais il confond directement mon expression avec un doigt pointé vers son postérieur. Je me contente de ne rien répondre, ça ne vaut pas la peine, et non je ne veux pas voir vos jolies fesses, monsieur Siggy ! Je veux juste trouver ce maudit campement, que je puisse me mettre au sec et soigner mes blessures. Les fesses, ce sera pour plus tard, et je risque de les lui botter s’il continue comme ça, zut de zut.

Avec le tonnerre qui commence sérieusement à tourner à la tempête tropicale, je ne sais pas trop par contre comment on va faire pour trouver le campement des chasseurs. Je sais juste une chose ; on est pas prêt de le trouver. J’avance difficilement mais j’ai tellement mal à la hanche que j’ai du mal à bouger, chaque pas est un vrai calvaire. Je ne sais pas quand m’arrêter et du coup, j’ai peut-être un peu trop insisté… Je m’immobilise, ce qui pousse Sigvaldr à me demander si je veux des soins.
« Non, ça va… Je pense… » Je ne veux pas qu’on me prenne en pitié, j’aime pas ça. J’ai mal oui, j’ai un mal de chien, mais je peux tenir et je tiendrai jusqu’au campement ! J’ai ma fierté et je compte bien ne pas l’entacher. Sigvaldr n’insiste heureusement pas, mais c’est dame Nature qui finalement, s’en mêle pour nous deux.

Un éclair frappe le pan de la montagne au dessus de nous. Je lève spontanément la tête en sentant mon cœur se serrer dans ma poitrine, et en l’espace d’une ou deux secondes à peine, je me retrouve écrasée par le lourd poids de Sigvaldr, sur le sol, un coup derrière la tête, mon atèle qui éclate. Héé mais merde ! Je sens tout de suite l’adrénaline qui monte à la tête. Surtout qu’il reste là un moment avant de finalement se lever. Je comprends que je me serais fais démontée la gueule par ce gros rocher mais là franchement, ça manquait de tact ! Je manque de souffle, je soupire, tousse, et enfin il se lève. Dieu merci ! Je sais pas si c’est parce qu’il a des parties en métal sur le corps mais il n’est pas tout léger le bonhomme !

Je me lève pour l’entendre s’excuser… ah non, pour me dire autre chose, je sais pas quoi. Il a l’air un peu moqueur, insinues-t-il que ça aurait été lui ou le rocher ? J’avoue que quitte à avoir le choix, je préfère que ce soit lui que le rocher. Lui, il ne se serait pas gentiment relevé en réalisant qu’il m’écrasait. Je hausse les épaules en soupirant, vraiment lassée par la situation.

« Je veux juste trouver ce maudit camp… » Marmonné-je sur un ton un peu mauvais. Ce n’est pas du tout contre lui, je veux juste un refuge pour l’instant. Je ne veux pas non plus qu’il me porte, je ne veux pas de ça, je compte bien me débrouiller toute seule et je le prouve en avançant par moi-même. Tous les deux, on se débrouille enfin pour se frayer un chemin jusqu’à ce qui ressemble à un croisement des chemins. Une grande place avec des arbres. Il n’y a pas âme qui vive mais avec la tempête présente, je pense qu’ils doivent être cachés dans leurs tentes. J’accélère le pas pour croiser un seeq qui est en train de rentrer quelques vivres pour les protéger.

« Excusez-moi ! Pourrait-on avoir un abri s’il vous plait ? »
« Hum ? Je sais pas si vous trouverez de la place ! Allez voir là-bas ! » Qu’il me répond avant de fuir avec sa caisse de viandes. Je me tourne vers Sigvaldr avant de me diriger vers une cabane en bois. J’y toque et un vangaa m’ouvre, l’air un peu agacé de devoir ouvrir alors qu’il y a une tempête dehors. Je vais droit au but.
« On m’a dit de venir ici pour avoir des soins et un abri ? »
« Z’avez de quoi payer ? » Qu’il baragouine. Je fais la moue.
« Oui, on peut ? »

Il fini par nous laisser entrer. Enfin au calme !! On entend encore le tonnerre qui gronde dehors, mais au moins, il ne pleut plus sur nos têtes. Je soupire avant de retirer mon chapeau. Je n’ose pas trop m’avancer mais c’est finalement un petit moogle qui s’approche de nous. Il semble sympathique… J’aime beaucoup les mogs en même temps, ils sont mignons.

« Vous voulez un peu de soupe ? Il en reste. »
« Oh avec joie… et euh, je crois que je me suis cassée des trucs, en fait mon vaisseau s’est écrasé… »
« On va regarder ça ! » Lance-t-il joyeusement, ce qui me rassure quand même. Si le vangaa faisait un peu le vieux rabougrit, ses camarades semblent être beaucoup plus agréables que lui…
Sigvaldr Hatharsson
Héritier de la Foudre

avatar

Messages : 174
Messages RP : 94
Comptes RP : Genesis Rhapsodos, Argento, Weiss, Runa Guado, Anaryelle, Kam'lanaut
A ÉTÉ POSTÉ Dim 7 Aoû 2016 - 1:02

Sans doute y avait-il un soucis de communication entre Akane et Sigvaldr mais le Viking eut l'impression d'avoir dit une bêtise, alors qu'il n'avait pas de réponse de la pirate. Le fait d'avoir parlé de ses propres fesses avait sûrement paru bizarre en effet, et un peu ballot aussi. Enfin il existait plus adroit comme façon de parler, mais le truc c'est qu'elle lui en avait parlé aussi. C'était là qu'il y avait un bug et que l'Hyperborien ne comprenait pas. C'était une expression de ce monde peut-être ?

Sentant la mauvaise humeur d'Akane – sans doute en partie à cause de ce soucis linguistique – Sigvaldr posa sur un elle un regard interrogateur pendant quelques minutes, mêlé à une certaine déception et un air un peu penaud, avant de hausser les épaules.

Il se contenta de la suivre tout en finissant par lui proposer de la soigner, offre qu'elle refusa. Alors qu'elle allait finir par ne plus avoir le choix. Certes, Sigvaldr aurait très bien pu ne rien faire mais il n'aurait pas supporté voir Akane finir écrasée sous le gros rocher que la foudre fit éclater et chuter tout près d'eux en frappant la montagne.

Il n'avait même pas vraiment calculé ce qu'il venait de se passer et son réflexe avait été de protéger au mieux la pirate même s'il la blessa en même temps. En plus ce n'était sûrement pas le bon moment ni le bon endroit pour la soigner à présent. Ni même pour essayer de refaire l'atèle.

Après une petite boutade à peine audible, il s'enquit quand même de l'état de la demoiselle, après le violent coup qu'elle venait de prendre.

« J'es...re q... je ne su... p... ...rop... l...rd... Dé... dé... dé... dés...lé pou... la... ...vais... surpri... ».

Sigvaldr avait beau aimer la Foudre, sur le coup il devait bien admettre qu'il regrettait un peu ces conditions climatiques, pour Akane. Il évitait pourtant de lui parler à ce moment là, il la sentait bien trop énervé. Cette humeur arrivait même à lui rappeler quelqu'un de son monde. Une de ses ex à vrai dire. Certes, la fille avait eu une très bonne raison de le détester puisqu'il avait posé un lapin pour aller voir une autre. Si seulement il l'avait reconnue...
Cependant là, c'était un autre cas. Il n'avait fait que protéger Akane « avec les moyens du bord » après avoir pris une expression dans un sens qui n'était sûrement pas le bon ! N'y avait pas mort d'homme quand même !

*Ah ces femmes...*

Il comptait quand même clarifier la chose... s'il le pouvait. En attendant, il désigna ce qui lui semblait être le fameux camps.

« Il... là b... le camps... c'est b... ça ? ».

En effet ils avaient finit par avancer assez et apercevoir ce qui semblait bien être un coin repos, notamment en voyant les tentes et une espèce de cabane en bois. Il y avait un individu aussi, qui ressemblait à un espèce de... euh... un individu à allure porcine on dira. Akane vint s'adresser sans attendre à l'individu, lequel n'avait pas l'air commode du tout d'ailleurs. Seulement, le reptile bizarre qui ouvrit la porte de la cabane en bois avait-il l'air plus commode ? Pas vraiment. Il avait même l'air bien grognon et à quémander de l'argent. S'il voulait des gils et bien il aurait. En tout cas Sigvaldr le paierait sans faire d'histoire. Sans doute pas une grosse somme, mais il sortirait les pièces !

Encore heureux, les deux aventuriers furent accueillis par une créature un peu plus mignonne. Un espèce de truc poilu avec des ailes et un pompom sur la tête. Comment ils appelaient ça déjà ? Peu importait. La petite créature avait l'air très sympathique et vint leur proposer de la soupe.

« J'en prendrais aussi... Gør þú svá vel... euh... s'il vous plait. ».
Alors que la mignonne petite créature était allée chercher la soupe, Sigvaldr se tourna vers Akane, l'air un poil penaud, tout en lui murmurant.
« C'est bien ça ? La bonne formule de politesse euh... dans votre langue ? Et... quel est ce peuple ? ».
En faisant allusion aux Mogs. En tout cas, cela faisait un certain temps qu'il n'avait pas échappé une expression dans sa langue maternelle, voilà que ça avait fini par ressortir. Il espérait encore pouvoir parler la langue locale avec moins de difficultés.

Deux petites bêtes ne se firent pas attendre pour revenir avec une soupe pour chacun des deux aventuriers.
« Mmm... merci ? ».
Non, ce n'était pas du bégaiement, toujours le même soucis linguistique. Là il comprit bien qu'il se devrait se faire violence pour apprendre les formules de politesse mieux que ça. Quand même.
Le Mog ne sembla pas trop le comprendre d'ailleurs mais ne lui en tint par rigueur a priori. Pendant que l'autre s'occupait d'Akane, celui qui était face à Sigvaldr fixa l'arcade de celui-ci.

« Vous êtes bien blessé, vous avez besoin de soins.
- Oh mais... ça devrait... aller.
- Ça ne fait pas mal ?
- Je pense que la... demoiselle... souffre bien... bien plus que moi. Mais euh... mm... merci. ».

En même temps, il restait souriant à l'égard du Mog. À vrai dire ce qu'il voulait surtout savoir c'était comment arranger le soucis de son capteur de signes vitaux. Mais comment réagiraient les habitants locaux ? Déjà le Mob semblait assez intrigué par ses yeux.
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Crash foudroyant
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon ben crash serveur
» Crash Dive
» [Jeu Flash] Nanaca Crash
» CRASH || C’est trop calme... j’aime pas trop beaucoup ça... J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme...
» Crash au démarrage

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum