Un parfum iodé plein la tête
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 27 Juin 2016 - 0:41

« Le Transporteur ne fonctionne plus. »
Sombrement, Alphinaud sortit du stade de Luca pour annoncer cette nouvelle à July qui attendait toujours dehors. Elle avait préférée patienter pendant que l’élézen se dirigeait vers le Transporteur pour s’informer sur la possibilité de l’utiliser. Malheureusement, comme il venait de le mentionner, le Transporteur était hors-service — et à priori, définitivement.

« Je ne sais pas comment c’est possible… On m’a dit que c’est arrivé à peu près en même temps que l’apparition d’étranges marques sur le sol. » Il ignorait complètement ce que ça pouvait être. Il n’avait pas remarqué ces marques pendant qu’ils voyageaient jusqu’ici et pourtant… Ils étaient venus depuis Bevelle, le voyage avait été long, ils avaient eut l’occasion de se reposer un peu au niveau de Guadosalam mais depuis, pas du tout. Il faudrait qu’ils prennent le temps de se poser peut-être une nuit avant de penser voyager davantage.
En tout cas, le plan d’Alphinaud pour aller chercher des informations sur Nyara sur un autre monde était mit en stand-by.

Puisque ça ne servait plus à rien d’être ici maintenant, le jeune homme s’éloigna du stade. Il ne connaissait pas vraiment la ville de Luca, il était principalement resté à Bevelle et dans ses alentours. Il n’était allé que vers le nord de Spira, et il avait rencontré July au Mont Gagazet justement, mais il n’avait jamais dépassé les plaines foudroyées. L’endroit lui était donc méconnu. Au moins avait-il put apprécier de voyager à dos de Shoopuf, et de visiter la Route de Mi’ihen.

« Pour le moment, je te proposerais bien de nous poser ici pour cette nuit. Peut-être que nous pourrons questionner des gens à l’hôtel pour en apprendre davantage sur ces… marques… » Il était fatigué, il avait besoin d’une douche, et il avait faim. Traverser la route de mi’ihen d’un coup avait été extrêmement épuisant. Ils s’étaient permis de se poser un peu à l’auberge pour dormir, mais Alphinaud peinait à dormir justement depuis l’épisode de Bevelle. Non pas une question de cauchemars, mais il était anxieux. Heureusement, July, qui prenait maintenant beaucoup plus de place dans son cœur depuis Bevelle, était là pour lui tenir compagnie dans la pénombre nocturne, lorsque tout n’allait pas exactement bien…

Ils se mirent donc en route vers le grand hôtel de Luca. L’endroit était plutôt charmant et Alphinaud fut heureux de pouvoir se retrouver dans le confort et la sécurité garantie d’une chambre fermée à clef. Lorsqu’ils furent seuls, il se défit de son manteau, retira ses bottes et posa son grimoire sur une commode près de la porte. Il se permit même d’aller se débarrasser du nœud qui nouait ses cheveux en une natte, ce qui laissant tomber ses cheveux longs et fins sur ses épaules et dans son dos.

C’est avec un soupir profond qu’il se laissa tomber assis sur le bord du lit.
« Peut-être que c’est Nyara qui a saboté les Transporteurs… » Supposa-t-il en regardant distraitement son ruban bleu qui reposait au creux de sa main. Il avait retiré ses gants aussi, si bien que le tissu en soie du ruban glissa facilement sur sa paume jusqu’au sol. Tant pis pensa-t-il, il était beaucoup trop fatigué pour s’enquiquiner à se pencher et le ramasser.

Il cessa de penser à tout ça bien rapidement. L’érudit leva son regard vers July et se permit de lui quémander de l’aide.
« Tu voudrais bien aller nous chercher de quoi manger ? Je crois que je vais avaler quelque chose et me coucher… Bien qu’il soit tôt. » Tant pis pour le soleil qui n’était pas encore couché. Ce long voyage avait été beaucoup trop exténuant pour se permettre de jouer les durs et d’essayer de veiller plus tard qu’il ne le fallait. En théorie, une douche aurait été de mise, mais il ignorait s’il aurait le courage de s’embêter avec ça pour le moment…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 27 Juin 2016 - 17:53

A l'extérieur du stade, July se permettait de se reposer un minimum après avoir marché autant de temps. Ce n'était pas comme si elle aurait eu beaucoup à se battre non plus mais elle avait beaucoup marché et se notait de remercier Alphinaud lorsqu'il reviendrait du transporteur. Ce dernier ne tarda pas pour lui dire que ça ne marchait plus.

« Comment ça ? » Demanda-t-elle aussitôt sans se souvenir de le remercier du coup. Visiblement, c'était arrivé en même temps que l'apparition de sceaux mais July ne savait pas de quoi il parlait et le nota directement là où Alphinaud ne pourrait guère mieux répondre qu'elle.

« Des marques ? On n'a rien vu pourtant... »

Mais July se demandait comment elle pourrait rentrer chez elle si le transporteur ne fonctionnait plus. C'était bizarre cette histoire et elle espérait que ça serait vite réparé puisque même si elle savait sa sœur débrouillarde, elle craignait qu'il ne lui arrive quelque chose. Pour l'heure, elle ne pourrait rien faire et donc elle accepta la proposition de son ami pour aller se reposer dans l'hôtel et se renseigner sur les marques une fois sur place.

« D'accord. » Fit July d'un air soucieux sans pour autant rester sur place. Elle avait localisé l'hôtel en avançant donc elle put y retourner sans trop de difficulté. Le luxe du bâtiment semblait honorer les prix proposés pour chacune des chambres. Ce n'était pas l'un ou l'autre qui croulait sur l'or donc ils ne prirent qu'une chambre normale pour deux personnes qu'Alphinaud paya.

Tout de suite, le jeune élézen se mit à l'aise et July en fit autant en retirant surtout ses chaussures pour sa part. Elle avait aussi enlevé sa veste pour la poser sur le lit où elle s'installa par la suite pour soulager ses pieds. Ca faisait du bien qu'elle se nota mentalement mais la question allait cette fois revenir sur ce dont ils avaient appris juste avant : ce qu'il s'était passé avec les transporteurs. Alphinaud proposait que ça soit Nyara la responsable et July ne pourrait qu'acquiescer.

« Elle aurait pu faire ça pour que personne ne puisse la suivre jusqu'à un autre monde maintenant qu'elle a semé la pagaille ici. »

Et ça confirmerait qu'elle serait bloquée ici. Elle s'inquiétait beaucoup pour June et elle ne pourrait pas éternellement le garder pour elle...

« Ma sœur est restée sur mon monde, j'espère que je pourrais quand même y retourner... »

Elle ne savait pas pour l'instant que les sceaux avaient le même usage en plus aléatoire mais elle ne tarderait certainement pas à le savoir en se renseignant après avoir pris du repos. Enfin, elle n'allait pas trop tourner autour du pot et Alphinaud non plus : il comptait aller prendre une petite douche certainement mais pour l'instant il avait surtout faim et proposa à l'adolescente d'aller chercher le repas.

« D'accord ! Qu'est-ce que tu veux ? » Fit-elle avec davantage d'entrain. Pour lui, elle le ferait sans attendre et sans chercher à trouver une quelconque excuse pour rester allongée sur le lit. Elle s'était levée d'un bond pour remettre ses chaussures et elle attendit un peu pour entendre ce qu'il lui demanderait mais il n'avait pas de préférence et ne savait pas ce qu'il y aurait au menu de toutes façons. « Je reviens ! » Dit-elle alors en ouvrant la porte et en la refermant derrière elle.

Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour revenir avec un plateau composé du plat du jour. Il s'agissait d'un plat principalement composé de fruits de mers et de plantes aquatiques mais July avait demandé à avoir de la viande à la place des fruits de mer qu'elle n'appréciait pas des masses. Elle s'imaginait que ça ne dérangerait pas Alphinaud néanmoins vu comment il avait l'air intellectuel... Quand elle revint, elle prit bien soin de séparer elle même les assiettes pour qu'il n'y ait pas d'erreur dans les repas et elle s'installa ensuite pour lui souhaiter un bon appétit et partir sur une discussion basique.

« J'irais quand même me laver avant de me coucher moi. Avec toute cette route et cette poussière, je crois que ça ne pourrais pas me faire de mal. » Et une douche froide pourrait lui changer les idées. Le coup des transporteurs qui ne marchaient pas avait tout de même un peu allumé son moral mais elle tentait de ne pas trop le manifester pour ne pas inquiéter Alphinaud avec ses affaires. Au moins, elle appréciait ce qu'elle mangeait et elle espérait que ça soit le cas de son amoureux aussi.

« C'est bon ? »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 27 Juin 2016 - 22:20

July pensait que c’était bien plausible que la nécromancienne qui avait détruit Bevelle soit derrière l’anéantissement du système des Transporteurs. Et pourtant, ils ne se rendaient même pas compte qu’ils avaient tort ; c’était à cause de sceaux propagés un peu partout des suites de l’apparition d’un nouveau monde. Beaucoup de choses s’étaient déroulées depuis qu’ils avaient quittés l’auberge de Macalania… En même temps, il était assez difficile de prendre des nouvelles de là où ils étaient. Personne n’avait les dernières nouveautés dans cette zone, si bien que tout ce qui s’était passé pendant ce temps avait été hors de leurs oreilles…

L’hypothèse de July tenait la route ; Nyara aurait put faire ça pour brouiller ses pistes et empêcher quiconque de la suivre vers un autre monde. Alphinaud trouvait ça frustrant : il désirait vraiment la suivre et lui faire payer ses crimes, et ce n’était pas comme ça qu’il allait pouvoir y parvenir… Il rumina sa frustration en silence, la tête penchée, jusqu’à ce que July n’évoque un autre problème.
Elle s’inquiétait pour sa grande sœur. Celle-ci était restée sur son monde bien sûr, en tout cas aux dernières nouvelles, et elle voulait pouvoir retourner la voir… Sans le Transporteur, elle ne pourrait pas le faire, en tout cas pas directement. Alphinaud pouvait bien comprendre son sentiment, il songea temporairement à Alisaie, ce qui lui valut une douleur déplaisante à la poitrine. Il pressa une main sur son haut en tâchant de ne pas trop grimacer. Décidément, cette malédiction allait le poursuivre longtemps.

« Ne t’inquiètes pas… » Il baissa sa main, la douleur ayant passée. « On trouvera un moyen. »

Quoi qu’il en soit, il était maintenant temps de manger quelque chose. July lui demanda ce qu’il voulait, mais le jeune homme n’avait aucune idée honnêtement. L’élézen voulait juste avaler quelque chose pour ne pas se réveiller affamé pendant la nuit. La demoiselle affirma donc qu’elle revenait, laissant Alphinaud seul dans la pièce avec ses réflexions.

Il fixa longtemps le sol en se sentant découragé. Mine de rien, après tout ce voyage, tout ça pour réaliser que le Transporteur ne fonctionnait plus, il se sentait assez démoralisé… Mais soit, s’apitoyer sur son sort ne mènerait à rien. Ça ne l’empêchait pas de soupirer, attristé de la situation, mais ça ne changerait rien et Alphinaud en était parfaitement conscient. Il tâcha donc de récupérer son moral avant que July ne revienne avec un plateau de fruits de mer et des algues. Ça lui rappelait ce qu’il mangeait à Limsa Lominsa, tiens…

July mentionna pendant qu’ils mangeaient qu’elle irait prendre une douche. L’érudit acquiesça.
« Va s’y la première. Je verrai ensuite si j’ai le courage d’y aller. » Il était si fatigué que c’était difficile à dire. Il termina donc son repas, et laissa July aller dans la douche. Pendant ce temps, Alphinaud alla juste poser les plats dehors devant la porte et la ferma pour ensuite la verrouiller de deux tours de clefs dans la serrure. Il n’avait aucune envie de s’enquiquiner à descendre pour ramener les plats. Pour une fois, il se permettait d’être égoïste et de laisser les femmes de ménage faire leur travail.

Son amie avait aussi demandé si la nourriture était bonne, ce à quoi il s’était contenté de hocher de la tête, mais soit, maintenant, c’était passé. Il laissa July utiliser la douche en premier et alla patienter en s’installant sur le lit. Il se posa sur le dos contre la couverture et fixa longtemps le plafond. Ses cheveux détachés formaient une auréole blanche autour de sa taille, s’étalant par ci par là sur la couette. Il ne les détachait pas souvent mais ça faisait du bien de temps en temps…

C’était drôle comment une fois sur le lit, couché, on se rendait compte de sa fatigue. Alphinaud écoutait vaguement les sons, les bruits environnants, il écoutait l’eau de la douche qui coulait, l’irrégularité de l’impact de l’eau sur le fond quand July passait sous le jet par exemple ou quand elle le passait sur son corps plutôt que de le laisser tomber contre le fond céramique de la douche… Le silence, malgré tout brisé par des bruits quotidiens, ne parvint pas à le maintenir réveillé.
Son épuisement eut raison de lui. Rapidement, Alphinaud ferma les yeux, en se laissant bercer par l’idiote conviction qu’il ne reposait ses paupières que quelques secondes à peine. Il s’endormit finalement couché en plein centre du lit, une main sur l’abdomen et l’autre le long du corps. Tant pis pour le reste, au pire, il purifierait son corps le lendemain matin avec une bonne douche avant le départ. Mais là, il n’en pouvait juste plus.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 1 Juil 2016 - 17:20

La demoiselle avait beau être inquiète pour sa sœur, elle était bien consciente ne rien pouvoir faire ici et à ce moment là. C'était pourquoi elle ne cherchait pas à rester sur le sujet mais Alphinaud lui disait qu'ils trouveraient bien un autre moyen de voyager entre les mondes et qu'elle n'aurait pas à s'inquiéter. Elle lui adressa un sourire avant de filer chercher le repas et revenir avec un plat qu'ils pourraient manger tous les deux. Elle n'appréciait pas des masses les fruits de mer mais au moins, July fut ravie de savoir que ça avait pleinement satisfait son ami qui fut un peu nostalgique de la nourriture qu'il pourrait manger dans une ville de son monde.

En tout cas, le repas une fois fini, July avait dit qu'elle irait se laver mais elle attendit tout de même de savoir ce qu'Alphinaud allait faire : s'il en aurait le courage, disait-il, il verrait pour y aller lorsqu'elle serait ressortie. La jeune femme se disait alors qu'elle n'allait pas prendre trop de temps afin de ne pas effriter sa patience ou lui laisser l'opportunité de s'endormir. Elle aussi, elle était fatiguée de toutes façons donc elle ne traînerait pas là pour pouvoir aller au plus rapidement dans son lit.

Ainsi, July ne perdit pas de temps et laissa tous ses vêtements par terre dès qu'elle fut dans la salle de bain pour entrer sous la douche et se mettre sous le jet d'eau chaude. C'était agréable mine de rien de pouvoir se doucher de la sorte. Ca devait faire des jours qu'elle n'en avait pas eu l'occasion mais, dans l'ignorance de comment fonctionnait la douche, elle ne pourrait pas se rendre compte qu'elle viderait très vite la quantité d'eau chaude disponible. Ce n'était pas comme si Alphinaud aurait le temps de se doucher ensuite vu qu'il s'endormit dans le temps de le dire en ayant dans l'idée de simplement reposer ses yeux.

Bien qu'elle n'était pas du tout ordonnée et assez lente à faire du ménage, July récupéra ses affaires sales pour les ranger comme ça et elle prit quelque chose de plus simple pour pouvoir passer la nuit sans que ça ne soit pour autant un pyjama : un short et un t-shirt, ça serait suffisant. Elle sortit de la salle de bain pour se rendre compte, à la lueur de la lumière, que l'élézen s'était déjà endormi. Heureusement qu'elle ne lui avait pas dit aussitôt en sortant que la place était libre tien. Il avait pris le soin de remettre les plateaux dehors mais July alla tout de même vérifier l'état de la porte avant de fermer la lumière. Il ne faisait pas encore vraiment noir mais la luminosité était assez faible pour pouvoir se reposer sans se faire embêter.

July alla quand même au chevet d'Alphinaud pour pouvoir lui déposer la couverture sur le corps et le regarder dormir un peu en souriant. Elle se permit même de passer ses doigts sur son visage pour le longer jusqu'à repousser les quelques mèches de cheveux qui s'y perdaient et, une fois son manège fini, elle se redressa pour se hisser un peu dans le lit et aller lui déposer un baiser sur les lèvres sans se soucier que ses cheveux pourraient très bien le réveiller dans des sensations de chatouilles sur le visage. Son lit était juste à côté mais elle préféra se glisser sous les couvertures de celui là finalement et s'endormir là comme ça, bien blottie contre lui et sans se soucier de quoi que ce soit d'autre.

En grosse dormeuse, elle ne risquait pas de se réveiller avant le lendemain matin lorsque le soleil aurait illuminé le ciel d'une nouvelle journée. Il n'était pour ainsi dire qu'à peine couché sur Luca donc ça la ferait certainement dormir bien davantage à Alphinaud qui devrait trouver une manière de se dépatouiller d'elle pour aller se prendre une douche. Une chance pour lui que la jeune femme avait le sommeil très lourd. Mentalement, elle lui souhaita tout de même bonne nuit avant d'elle même plonger dans les bras de Morphée.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 3 Juil 2016 - 18:48

C’est tout à fait involontairement que Alphinaud s’endormit, pas même sous la couverture. Il était tellement épuisé que Morphée était venu lui fermer les paupières lui-même en lui soufflant que ce n’était pas si grave finalement s’il s’endormait. Personne n’allait mourir, personne n’allait paniquer. July ne serait pas déçue ni déroutée. Elle comprendrait qu’il pensa juste avant que le sommeil ne vienne le chercher. Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter… De toute façon, il était trop tard pour lutter maintenant…

Il ne sentit pas July venir le rejoindre. Il dormait beaucoup trop profondément pour s’en apercevoir.
Il ne dormit pourtant pas si longtemps compte-tenu de sa fatigue. Il se fit réveiller d’une façon très désagréable ; ses songes voguèrent involontairement vers le passé, vers sa sœur, son grand-père aussi, il crut repérer le visage de son père, mais au moment où il crut apercevoir le visage du Guerrier de la Lumière, sa poitrine lui provoqua une douleur épouvantable. Il se réveilla de suite dans un sursaut certes discret d’un point de vu extérieur, mais à l’intérieur, ça fit un choc terrible. Secoué, il eut le réflexe, comme d’habitude, de porter une main sur sa poitrine, là où l’épée du Brave de Cristal l’avait transpercé.

Ses doigts s’enfoncèrent dans une touffe de cheveux soyeuse. Surpris, il baissa le regard et remarqua que July dormait avec sa tête sur sa poitrine… De suite, comme si elle représentait vraiment une gigantesque connexion pour lui à ce nouveau monde, la douleur s’apaisa. La souffrance que les souvenirs d’Éorzéa s’effaça comme si en touchant les cheveux de July, il était revenu s’ancrer dans ce monde. Rapidement, un soupir de soulagement échappa à l’Élézen qui fixa le plafond de la pièce plongée dans le noir avec un bien-être évident. Heureusement qu’elle était là… S’il avait été seul, cette douleur aurait été insupportable à chaque fois.

Le jeune homme resta comme ça un moment, jusqu’à juger préférable d’aller prendre une douche. Il aurait dû en prendre une la veille déjà donc bon… Il repoussa doucement July pour la laisser sur le lit en échangeant sa place pour un oreiller moelleux. Il se leva du lit et déambula jusqu’à la salle de bain où il s’enferma pour passer sous le jet d’eau tiède. Il n’était pas habitué aux douches vraiment très chaudes si bien qu’il n’avait pas le réflexe de tourner le robinet rouge à fond.
Là, sous l’eau, il réfléchit un moment à sa situation. Son aventure à Éorzéa semblait tellement lointaine maintenant… Il avait atterrit soudainement sur Spira après sa mort grâce à la bénédiction d’Hyadelyn, mais était-ce vraiment une bénédiction ? Cette souffrance n’était pas vraiment ce qu’on pourrait appeler une bénédiction cela dit mais… Il se rectifia de regretter sa mort en pensant à July. Non, c’était idiot de penser comme ça. En fermant les yeux, il songea qu’il n’aurait jamais put aimer quelqu’un avec la mentalité qu’il avait auparavant. Il était beaucoup trop préoccupé avec Éorzéa… et avec le destin de ce monde… Comment les choses se passaient d’ailleurs en son absence ? Est-ce que cet Alphinaud s’occupait bien de l’équipe ? Ce n’était pas comme s’il pourrait le savoir en se posant simplement la question.

Il coupa l’eau, se sécha et se rhabilla ensuite avant de retourner dans la chambre. Il remarqua que July avait bougé et qu’elle serrait l’oreiller contre elle, probablement en pensant que c’était peut-être lui. Il sourit doucement avant de se déplacer simplement vers la fenêtre pour observer un peu l’extérieur. Il invoqua son Carbuncle rouge juste pour le plaisir de la nostalgie… La petite bête brillante illumina la pièce de sa lueur magique écarlate, ce qui laissa l’érudit souriant. Il caressa affectueusement l’oreille de son compagnon chimérique avant de le laisser aller se rouler en boule près de July. Il s’entoura de sa longue queue en se posant non loin des jambes de July sous le regard bienveillant d’Alphinaud qui se mit à regarder le ciel drapé d’étoiles en évitant de trop faire la comparaison avec les cieux nocturnes de son monde natal…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 7 Juil 2016 - 11:22

A l'heure où ils s'étaient couchés, il était normal que le réveil se ferait de nuit... Du moins pour Alphinaud puisque July dormit encore un moment qui pourrait paraître long pour l'élézen puisque la demoiselle ne capta absolument pas le fait qu'il prit une douche, qu'il invoqua son Carbuncle ou encore qu'il ouvrit la fenêtre pour observer les cieux de Spira. July, elle, elle se réveilla seulement une ou deux heures plus tard alors que le ciel commençait à s'éclaircir et que la nuit prenait fin en même temps que son sommeil.

La première chose qu'elle put ressentir, ce fut cet oreiller moelleux qu'elle serrait contre sa poitrine. Ce n'était pas Alphinaud mais elle ouvrit les yeux pour voir une petite lueur briller un peu plus bas. Elle repoussa donc l'oreiller et sourit en tendant la main vers le carbuncle histoire de le caresser un peu. Alphinaud ne devait pas être loin, en bas de l'hôtel au pire pour pouvoir commander un petit déjeuner. Elle ne se posa donc pas de question et se retourna sur le dos en s'étalant de tout son long sur le lit, faisant tout de même attention à ne pas bousculer la petite bête non plus. En tournant le regard vers la fenêtre, elle le vit ici en train de la regarder avec un sourire. Elle sourit de plus belle et ne perdit donc pas de temps dans le lit.

Encore échevelée, elle se leva et s'avança vers lui pour s'arrêter seulement lorsqu'elle fut dans ses bras. Maintenant, ils pourraient prendre le temps de se renseigner sur ces fameux sceaux et voir à quoi ils serviraient exactement mais, pour l'instant, July se disait surtout qu'elle était bien comme ça et qu'elle voulait en profiter même si elle ne parlait pas depuis qu'elle était réveillée : sa manière d'agir prouvait bien qu'elle était de bonne humeur et heureuse d'être ici mais l'inquiétude qu'elle avait ressentie la veille ne tarderait pas à refaire surface pour la motiver à se séparer des bras d'Alphinaud et voir avec lui le programme qu'ils auraient. Mais elle se renseignait tout de même sur son état vu qu'il s'était écroulé la veille. Il sentait bon donc elle savait déjà qu'il avait pris une douche même si elle ne l'avait pas remarqué.

« Tu vas mieux qu'hier ? On va pouvoir chercher des trucs sur les sceaux quand on ira déjeuner maintenant. » Elle tentait de rester de bonne humeur et motivée à faire ce qu'elle disait mais une pointe d'inquiétude la tracassait tout de même sur la manière de rentrer chez elle. De son côté, elle avait peut être dormi avec ses vêtements, elle ne comptait pas les changer pour repartir si bien qu'elle resterait simplement en t-shirt et en short plutôt court. C'était techniquement des vêtements normaux après tout. Elle n'irait faire un tour dans la salle de bain que pour remettre au moins un soutien gorge histoire de ne pas être dans une situation gênante une fois hors de cette chambre. Pour l'heure, elle était encore dans la pièce face à Alphinaud et verrait bien ce qu'il aurait à lui répondre devant ce qu'elle venait de lui dire, espérant qu'il allait bien et qu'il serait prêt à repartir à l'aventure malgré la route qu'ils avaient déjà fait depuis les derniers jours.

Quelque part, elle souhaiterait retourner chez elle avec Alphinaud pour le présenter à sa sœur. Elle l'aimait après tout et aimerait bien pouvoir passer sa vie avec lui. Le présenter à sa sœur lui donnerait l'impression de disposer d'une attache supplémentaire avec lui et ainsi de se rapprocher toujours davantage de son cœur même si elle pourrait maintenant aller dans ses bras quand elle le souhaiterait. Cette sensation était douce et agréable, elle l'aimait beaucoup mais restait consciente qu'elle ne pourrait pas le faire tout le temps. D'ailleurs, c'était pourquoi elle y retournait maintenant : elle y avait pensé donc elle en avait envie. Comme elle était toujours dans la chambre, pourquoi se retenir ? Elle entoura donc le corps de son amoureux de ses bras et déposa sa tête contre son torse afin de pouvoir y fermer les yeux et de se sentir bien dans cette position. Elle savait que ça ne durerait pas et qu'ils devront partir d'ici peu. Elle en profiterait donc tant qu'elle le pourrait.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 8 Juil 2016 - 11:42

Alphinaud était un lève-tôt et n’était pas du genre à traîner au lit, contrairement à July qui prit plaisir à se prélasser sous la couette. Elle se réveilla bien plus tard après le mage, mais ce dernier ne s’en retrouva pas importuné. Il aimait bien la regarder dormir, comme il aimait aussi profiter du temps seul en silence pour réfléchir. Certes il devait s’abstenir cependant de penser à Éorzéa, puisque les conséquences étaient assez douloureuses s’il osait, mais soit, il pouvait bien penser un peu à ce que ces marques représentaient par exemple, ou à une quelconque façon de retourner sur le monde d’origine de July ; car là était principalement ses inquiétudes, il en était convaincu.

Justement, la demoiselle ne tarda pas à se réveiller. Il le sut via son Carbuncle qui sentit du mouvement de son côté de la part de la belle aux bois dormant. Alphinaud tourna donc la tête dans sa direction et sourit doucement en constatant qu’elle était effectivement réveillée. Même s’il appréciait réfléchir seul, c’était toujours agréable d’être en compagnie de quelqu’un qu’on aime.
C’est encore à moitié endormie que la demoiselle quitta les draps pour se précipiter dans sa direction et se retrouver dans ses bras. De suite, Alphinaud oublia ses tracas et ce qui l’avait si durement réveillé pour seulement penser à July et au fait qu’il avait de la chance qu’elle soit dans sa vie maintenant. Auparavant, les choses auraient été différentes… En fait, s’il avait été seul, les choses auraient été bien plus cruelles, bien plus froides et douloureuses aussi. Il ne regrettait clairement pas de l’avoir remercié après qu’elle ait eut le courage de l’embrasser à Bevelle. C’était vraiment le mot adéquat pour exprimer tout ce qu’il ressentait pour elle.

« Bonjour. Tu as bien dormi ? » Oui à priori, en tout cas elle ne semblait pas plus mal et était souriante. C’était suffisant pour éclairer son joli visage. Lui-même se retrouvait heureux à la voir et l’écouta lui répondre avant qu’elle ne lui rende la question en demandant s’il se sentait mieux maintenant. Il était vrai que son état était assez catastrophique la veille… Il était tellement fatigué qu’il avait sombré dans le sommeil sans prévenir July, sans même avoir le temps de prendre une bonne douche qui aurait pourtant été la bienvenue. Au moins, il avait eut le temps d’y remédier pendant la nuit.

L’érudit hocha de la tête avant de lui offrir une réponse plus constructive.
« Oui, bien mieux. J’avais vraiment besoin de dormir. » En toute évidence, oui. July mentionna qu’ils pourraient aller s’informer au sujet de ces sceaux après avoir déjeuné, et il était clair qu’ils ne bougeraient pas de là avant d’avoir mangé ! Alphinaud avait bien faim et il devinait déjà que ça devait aussi être le cas de sa compagne. Il ne fit donc pas vieux os. « En effet. Allons manger déjà, on en discutera ensuite. »

Alphinaud jeta un coup d’œil vers Carbuncle qui se dissipa aussitôt en bondissant dans les airs et en se transformant en une petite vapeur rosée. Ils pourraient maintenant quitter la chambre et c’est après avoir échangé une dernière étreinte que le couple décida de descendre pour aller manger quelque chose. Alphinaud trouvait qu’il faisait beau, il n’avait pas tant envie de rester cloîtré dans cette petite chambre d’hôtel. Il y avait des cafés et des restaurants aux alentours, autant en profiter et visiter un peu.

« Que dirais-tu de prendre le petit déjeuner dans un restaurant ? J’ai remarqué qu’il y en avait quelques uns par ici… » Certes ça impliquerait de payer un peu plus que s’ils avaient prit de quoi manger à l’hôtel mais tant pis. « C’est moi qui offre. » Lança-t-il à July avec un charmant sourire. Il ne l’inviterait pas sans payer après tout ! Ce ne serait pas très gentleman de sa part. Il commença donc déjà à regarder pour voir s’il ne trouverait pas un petit restaurant sur terrasse par exemple. Il était tôt mais il faisait déjà bien chaud et le soleil était agréable, ce serait bête de manger à l’intérieur et de gaspiller ça…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 12 Juil 2016 - 21:57

Oh que oui, elle avait bien dormi la petite ! Elle pourrait même dire qu'elle était assez en forme pour braver une nouvelle journée de plusieurs jours mais elle préférait ne pas recommencer les expériences qu'elle avait pu avoir ces derniers temps, elle savait qui plus était qu'elle aurait du mal émotionnellement à ne rien démontrer si jamais elle ne trouvait aucune manière de retourner sur Gaïa. Elle retourna la question à Alphinaud du coup pour savoir si lui aussi il avait bien dormi. Il avait pu se reposer convenablement et mentionna qu'il avait vraiment besoin de se reposer. July secoua affirmativement de la tête : elle n'avait pas pu le manquer avec la manière dont il s'était effondré la veille après tout.

Dans un premier temps, il faudrait aller manger mais comme il faisait beau, il eut une petite idée pour commencer la journée sur une autre note qu'il n'aurait pu le faire en allant simplement dans le restaurant inclus à l'hôtel. Ils allaient quitter la chambre après une dernière étreinte chaleureuse qu'il lui proposa d'aller dans un restaurant où il l'invitait bien évidemment : il avait remarqué qu'il y en avait pas mal dans la ville et désirait donc en offrir un à son amoureuse qui n'allait pas refuser une telle offre.

« Ca me ferait très plaisir. Je te laisserais choisir celui que tu penses être le mieux ! » Parce qu'elle n'avait jamais ou presque été dans un restaurant. En fait, elle ne se souvenait pas quand était la dernière fois qu'elle avait été invitée quelque part. Ce n'était probablement pas arrivé depuis la mort de ses parents mais elle préféra ne pas trop y penser pour ne pas ramener de vieux souvenirs pas des plus agréables.

Une fois dehors, ils furent éblouis par le soleil mais Alphinaud pouvait déjà chercher une enseigne qui l'inspirerait là où July regardait autour d'elle pour se rendre compte de l'activité de la ville de si bon matin. Elle repéra une enseigne où il semblerait qu'ils faisaient de la forge et elle eut un déclic.

« Tu peux m'attendre ici ? Je reviens rapidement. »

Elle lâcha sa main – qu'elle avait prise dès sa sortie de l'hôtel – pour se jeter dans la forge et sourire en voyant que personne n'était présent : c'était le matin et le forgeron devait juste venir d'ouvrir ses portes. La demoiselle avait bien des choses à lui demander si bien qu'elle lui tendit deux morceaux de papiers en sachant très bien quoi faire.

« J'aimerais utiliser ces trucs sur mon accessoire. C'est possible ? »

Le forgeron ne fit qu'un signe de tête avant de prendre les parchemins et lui expliquer ce qu'elle pourrait faire. L'une permettrait de renforcer des effets comme la force là où l'autre serait davantage une aide en combat. July fut claire : elle voulait aller plus vite et utiliser moins de ressources. C'était possible donc il se mit tout de suite au travail. Pendant qu'il s'acharnait pour faire ça vite et bien, la demoiselle resta avec lui pour pouvoir lui démontrer quelques objets, pour ne pas dire l'intégralité de ce qu'elle avait afin de renforcer son équipement pendant qu'il était dessus.

En dehors de la source de chance, elle aurait pu mettre tout si elle le désirait mais elle garda le minimum d'objet pour se revitaliser en cas de besoin quand même. Elle avait les moyens certes mais pas autant non plus. Le travail dura tout de même une bonne dizaine de minutes si bien qu'Alphinaud serait peut être entré voir ce qu'il se passait en route afin de se renseigner sur la raison de cette durée. Ce ne fut que lorsque July récupéra ses gants ainsi que sa chaîne qu'elle put se préparer à partir mais elle devrait payer le tout aussi. Elle attendit donc au comptoir pour pouvoir donner la somme demandée par le forgeron, s'inquiétant alors de savoir si elle ne venait pas trop d'abuser sur la durée de ce qu'elle venait de faire. Ca devait être rapide à la base mais une chose en apportant une autre, elle avait comme oublié qu'elle avait dit à Alphinaud que ça serait rapide...


Forge:
 
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Mar 12 Juil 2016 - 22:11

Les objets ont été retirés de la FT et l'équipement a été modifié avec succès

Arme : For+17, Vit+34, Prec+32
Accessoire : HP+273, MP+189, Def+61, Prot+108, Vit+10, Prec+2, Esq+1
Gils dépensés : 15 790
Gils restants : 1994

Fiche modifiée

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 16 Juil 2016 - 15:13

July consentit à la proposition d’Alphinaud, cependant, elle avait également autre chose à faire. Lorsqu’ils passèrent devant une enseigne de forge, elle voulut tout de suite aller voir, laissant l’érudit seul dehors avec comme unique promesse que ce ne serait pas long. L’élézen ne put que la croire sur parole et se contenta de faire un signe de la main pour confirmer que c’était bon avant qu’elle ne disparaisse dans l’échoppe. Il s’agissait d’un magasin d’armes où on forgeait des équipements sur mesure à priori.

En premier lieu, Alphinaud ne se démontra pas particulièrement intéressé par une telle chose et July eut largement l’opportunité de faire ce qu’elle voulait avant qu’il ne se décide à entrer pour observer un peu l’intérieur de la bâtisse et peut-être s’informer sur une possibilité d’améliorer le pouvoir déjà grand du grimoire légué par son grand-père, Louisoix Leveilleur. Il avait énormément d’objets sur lui après tout, ce ne serait qu’une occasion manquée s’il ne les utilisait pas de cette manière.
« Sauriez-vous modifier un grimoire sans risquer de l’abimer ? » Demanda-t-il. Certes ça manquait pas mal de tact, ça insinuait que le forgeron ne saurait pas faire son boulot, mais il était peu probable qu’un forgeron soit apte de travailler sur la couverture si unique du grimoire de Louisoix sans l’égratigner ! L’homme sembla assez surpris et demanda à voir le bouquin en question, peut-être pour détailler un peu la texture et voir s’il pourrait en faire quelque chose… Alphinaud hésita un peu mais finalement, il tendit le grand grimoire argenté et laissa l’homme le tripoter de ses mains expertes pendant quelques secondes.

« J’peux travailler sur la couverture. Je toucherai pas aux pages. »
« Bien, merci. » Il se retint de peine à demander à ce qu’il soit prudent.

Comme il pouvait également modifier les bijoux et divers accessoires, il détacha également un bracelet argenté qu’il avait de caché sous la manche de son manteau, à son poignet droit. C’était une belle pièce d’équipement mais qui manquait de potentiel. Là par contre, il n’avait pas tant peur que ce soit abimé puisque c’était confectionné à la base pour être solide et résister aux chocs. Le forgeron ayant terminé de se préoccuper du cas de July, il entreprit d’utiliser les objets donnés par Alphinaud sur son équipement. Celui-ci se tourna vers July en attendant, sourire aux lèvres.

« Il n’y a aucune raison pour que tu sois la seule à profiter de ce moment pour te vider les poches après tout. » Ils avaient énormément d’objets depuis un moment déjà et ça pesait lourd dans le baluchon. L’érudit avait bien déposé une dizaine sinon une vingtaine d’objets sur le comptoir, de quoi dérouter le forgeron qui, pourtant, resta professionnel et entreprit d’utiliser les objets un à la fois sur les équipements adaptés. July et Alphinaud durent attendre un moment avant que l’élézen ne récupère son grimoire, heureusement intact, ainsi que son bracelet argenté. Il remercia le forgeron avant de régler la note via un paquet de gils assez impressionnant et un joli ticket doré où il était inscrit que ça remplaçait le prix d’une forge. Un peu comme un chèque déjeuner au restaurant.

« Merci pour vos services. »
« Pas de quoi. Bonne journée. »
« Vous de même. »

Alphinaud inclina la tête avant de s’éloigner en étant certain que July avait terminé de faire ses courses.
Lorsqu’ils se retrouvèrent à l’extérieur, sous l’épais soleil de ce début de journée, Alphinaud se souvint rapidement qu’il était temps d’aller manger quelque chose. C’est pourquoi le jeune homme laissa son regard se promener un peu sur la grande place avant de détecter un petit café sympathique où ils pourraient sûrement manger un bon petit déjeuner avant de repartir à la conquête de leur aventure. Il prit donc la main de July de son plein gré et en premier cette fois, avant de la guider dans cette direction.

« Je ne sais pas pour toi, mais je meurs de faim. Ce café me semble idéal pour régler ce problème. » Il lui avait dit de toute façon qu’il lui payait le restaurant, même si c’était un petit café, ils pourraient toujours s’installer en terrasse à priori ce que le jeune homme eut tôt fait de faire. C’était bien plus agréable de manger en plein air. Une fois installé en face de July, il attendit qu’on leur apporte un menu en espérant secrètement que le peu d’économie qu’il lui restait serait suffisant pour payer ce repas…

Alphinaud utilise la forge.
Forge :
 
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6915
Messages RP : 1424
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Dim 17 Juil 2016 - 14:26

Les objets ont été retirés de la FT et l'équipement a été modifié avec succès

Arme : Mag+325, Prec+2
Protection : HP+57, Def+2
Gils dépensés : 11 130
Gils restants : 611

Fiche modifiée

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 19 Juil 2016 - 0:00

Pendant que le forgeron réglait le cas des armes de July en ajoutant tous les objets qu'elle lui avait donné dans son arme ou ses protections, Alphinaud s'était pointé laissant la demoiselle se dire qu'elle avait finalement été bien plus longue que prévu. Elle voulut s'excuser mais elle se retint de justesse en se disant de toutes façons que ça ne changerait pas le fait qu'il ait attendu et que ça risquait surtout de la gêner de le dire.

L'érudit témoignait de toutes façons ne pas être dérangé puisqu'il en profita lui aussi pour faire une petite chose avec son bouquin. Mais il se renseigna en premier lieu s'il pourrait être travaillé sans que ça ne soit dégradant pour l'objet. Tant que le forgeron faisait fusionner les objets sur la couverture du livre, ça devrait aller si bien que, non pas sans une appréhension, Alphinaud le laissa faire en lui dictant quoi faire des objets qu'il venait de lui mettre sur son établi. Ca prit encore un peu de temps mais une fois le tout effectué, et la bracelet modifié également, il paya à son tour et tous les deux purent ressortir de la forge avec un équipement renforcé et prêt à se faire utiliser !

July fut surprise de se rendre compte que c'était l'élézen qui était cette fois allé chercher sa main pour l'entraîner dans une direction où son estomac lui suggérait d'aller : il pointa un café bien rapidement que la jeune femme pourrait anticiper comme parfait pour ce qu'ils comptaient en faire. Ils s'installèrent alors à une table sur la terrasse et attendirent un menu, temps pendant lequel July témoigna d'un oubli.

« Oh, on a oublié de demander au forgeron pour les sceaux. Il aurait pu nous dire ce que c'était peut être ? » Vu que de nombreuses personnes passaient chez lui pour renforcer ou réparer leurs armes, c'était certainement le plus à même de répondre. Quoi que les serveuses pourront peut être leur en apprendre tout autant. « Et aussi de comment faire pour changer de monde maintenant que les transporteurs ne marchent plus. »

Elle tenta de ne pas montrer de l'inquiétude en pensant à ce que sa sœur pourrait s'imaginer pendant qu'elle n'était pas présente mais elle ne le démontra pas pour camoufler ce qu'elle ressentait comme détresse actuellement. Le menu arriva et, par réflexe, July l'ouvrit pour se rendre compte être incapable de lire l'écriture de ce monde. Déjà qu'elle n'était pas très douée pour lire celle du sien alors là... Elle grimaça et se pencha un peu en avant.

« Euh... Tu pourrais me dire ce qu'il y a... Je ne comprends pas ce qui est écrit... »

En espérant que l'écriture arrondie de ce monde puisse être aussi compréhensible par Alphinaud... Mais comme il n'y avait pas réellement de dessins, elle pourrait y aller au pif après et demander simplement un chocolat avec des tartines de pain grillées... et un grand verre de jus d'orange évidemment ! Si jamais il ne comprenait pas davantage qu'elle, July pourrait donc demander ça... De toutes façons, à y réfléchir, ce n'était pas comme si elle aurait envie de manger autre chose même en étant dans une sorte de restaurant. Elle avait faim oui mais juste pour ce qu'elle aimait sans plus. Quoi que si quelque chose lui faisait envie, nul doute qu'elle le prendrait en plus quitte à avoir les yeux plus gros que le ventre. Cependant, elle ignorait bien le coût que ça aurait et le fait qu'Alphinaud se sentirait peut être assez bête de ne pas pouvoir tout payer en bout de ligne.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 21 Juil 2016 - 22:46

Ils n’avaient pas demandés d’informations au forgeron concernant les sceaux, mais ce n’était pas si grave ; ils pourraient toujours demander ailleurs. Certes la forge auraient pourtant été une bonne option pour récolter des indices à leur sujet, après tout, c’était un endroit où de nombreux aventuriers devaient faire une halte pour réparer leurs affaires ou modifier leurs équipements. Pour sûr que certains d’entre eux devaient être bavards et du genre à papoter avec le forgeron pendant qu’il fait son travail – une chose qu’Alphinaud ne se permettrait pas de faire par crainte de le déconcentrer, surtout s’il bossait sur l’une de ses pièces d’équipement.

Cela dit ça semblait tracasser July qui aurait voulut savoir comment changer de monde sans les Transporteurs.
« Si tu y tiens, nous reviendrons lui parler après mangé. » De toute façon, le forgeron ne fermerait pas boutique tout de suite, et ils pourraient peut-être croiser d’autres personnes en chemin qui pourraient les éclairer sur le sujet. Actuellement, une chose à la fois, il fallait manger et ensuite ils pourraient peut-être trouver des renseignements. La santé avant tout.

Lorsqu’ils se retrouvèrent à table par contre, July eut un problème ; elle ne savait pas lire. Enfin non, elle ne savait pas lire cette curieuse écriture bombée qu’était le spirien. Alphinaud sourit en la voyant froncer les sourcils, scruter la carte, chercher à comprendre… Il saisit rapidement qu’elle ne comprenait rien du menu. Ce n’était pas de la moquerie, juste de l’amusement devant son incompréhension. Elle finit par capituler et demanda à l’élézen ce qu’il y avait à manger de disponible. Alphinaud regarda rapidement le menu pour voir un peu ce qu’il pourrait reconnaître avant de citer le plus important à July.

« Il y a un peu de tout. Tu aimes le jus d’orange non ? Ils en ont si tu veux. Il paraît qu’il est fraîchement pressé en plus. » Ça lui rappelait ces jus de raisins d’O’Ghomoro qu’il adorait boire dans ses temps libre, entre ses cafés et ses thés, lorsqu’il avait l’occasion d’en commander à un quelconque comptoir. Le pincement qu’il eut à la poitrine lui rappela que ce délicieux jus de raisins du terroir d’Éorzéa ferait mieux de lui sortir de la tête, si bien qu’il se concentra plutôt sur la commande lorsque le serveur arriva. « Du thé, avec du pain et de la confiture je vous prie. »
Il laissa ensuite July commander avant de regarder le serveur disparaître dans le bâtiment.

« Ne t’inquiète pas pour le voyage… Je suis persuadé qu’il existe encore une manière de se rendre sur d’autres planètes. Si ça se trouve, ce sont ces marques sur le sol qui font office de transporteur maintenant… Je ne sais pas si c’est fiable, mais on raconte après tout que quiconque les touche disparaissent. Je doute qu’ils… s’évaporent, tout simplement. »
Ce serait absurde. Quelqu’un cependant entendit les réflexions de l’érudit et s’imposa dans la conversation.
« Vous parlez de ces dessins sur le sol ? C’est flippant ces trucs ! J’ai un pote à moi, il y a touché une fois, on l’a pas revu pendant des jours ! »
« Votre ami est revenu vers vous ? » S’étonna Alphinaud qui voyait sa théorie se confirmer.
« Ouaip. Il a dit qu’il était allé sur un autre monde ! Un peu comme les transporteurs mais… au pif. »
« Je vois. » Alphinaud échangea un regard avec July avant d’hocher de la tête à l’homme. « Merci pour vos renseignements. »
« Pas de quoi les jeunots ! Tchuss. »
L’homme s’éloigna sans qu’ils ne puissent poursuivre la discussion.

Souriant, le Sharlayanais se tourna vers July qui devait bien être rassurée quand même.
« Tu vois ? Certes ça semble assez aléatoire, mais c’est mieux que rien… Nous retrouverons ta sœur, je te le promets. »
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Juil 2016 - 22:46

Après avoir pris le petit déjeuner, les deux jeunes gens pourraient retourner voir le forgeron pour avoir les renseignements qu'ils n'avaient pas pu avoir par simple omission... En tout cas, Alphinaud avait pu rire doucement en se rendant compte que July ne comprenait pas le menu. En même temps, si l'écriture avait été lisible pour elle, il y aurait eu toutes les chances pour qu'elle y passe un certain temps aussi puisqu'elle n'était pas très à l'aise à la lecture, n'ayant appris que grâce à sa sœur et ayant encore de grosses lacunes par manque de pratique...

Du coup, il ne lui paya pas de vent non plus et lui expliqua grosso modo ce qu'elle pourrait prendre en précisant éventuellement qu'il y avait du jus d'orange. July se fit donc un choix mental avant de se préparer à le demander au premier serveur qui passerait. Alphinaud prit l'initiative en demandant du thé, du pain et de la confiture. July, quant à elle, demanda plus simple mais quelque chose qu'elle préférait : le pauvre déjeuner qu'elle pouvait se permettre et qui pourtant lui donner toujours une bonne humeur de monstre au matin.

« Du pain grillé avec du beurre pour moi. Et beaucoup de jus d'orange ! »

Pas de s'il vous plaît, pas de formule de politesse mais elle n'était pas encore très accoutumée non plus à se montrer sociable si bien qu'elle passait en priorité ce qu'elle, elle estimait important et verrait pour le reste ensuite. Une personne s'était approchée d'eux au moment où Alphinaud était revenu sur le sujet des sceaux, extrapolant une théorie comme quoi ça pourrait peut être les envoyer sur un autre monde quand même. Ce type n'était présent que pour pouvoir affirmer que c'était le cas : un de ses amis avait été envoyé dans un autre monde et était revenu ensuite pour affirmer avoir effectivement pu visiter un monde différent. July aurait bien envoyé chier ce type qui écoutait aux portes mais elle se retint en se demandant si elle pourrait utiliser ce sceau de cette manière alors mais il s'avérait que c'était parfaitement aléatoire contrairement aux transporteurs si bien qu'elle pourrait arriver sur une toute autre planète...

« Une autre de celle que le transporteur liait ? » Demanda-t-elle en craignant tout de suite qu'elle puisse par exemple arriver sur un monde qui aurait été lié une fois par une tierce manière – comme celui d'Alphinaud – si bien qu'elle aurait certainement bien moins de chance de pouvoir retrouver sa sœur. Mais c'était un risque à prendre selon elle : elle devrait retourner à Wutai pour pouvoir avoir la certitude que June allait bien... L'élézen était assuré de son côté qu'ils pourront retrouver la grande sœur de July et il le mentionna sans trop d'attente alors que le serveur arrivait avec leur plateau pour leur permettre de manger.

L'appétit de July n'était pas bien haut à l'heure actuelle mais elle savait qu'elle aurait un peu d'espoir à accorder à cette théorie si bien qu'elle put présumer de la suite maintenant.

« Il faut juste savoir où on pourra trouver le sceau le plus proche alors. C'est sûrement celui dont on a entendu parler en passant à côté du comptoir de la dernière route qu'on a franchi, non ? »

Elle ne se souvenait plus du nom du comptoir, du nom de la route ou de quoi que ce soit qu'elle aurait pourtant du au vu du fait qu'on lui avait souvent dit et qu'Alphinaud lui même ne parlait de cette route qu'en disant son nom. Mais ça lui semblait tellement étrange de dire Mi'ihen ou Al Bhed, des trucs qu'elle ne connaissait pas quoi, donc c'était comme parler une autre langue, comme les Al Bhed d'ailleurs... Ca voulait peut être dire quelque chose dans leur langue ?

Les yeux de la demoiselle se posèrent sur le jus d'orange et elle reprit tout de suite de son dynamisme habituel pour aller chercher la bouteille et se servir dans un verre posé devant elle. Elle put en voire deux tout de suite avant même de se faire sa première tartine. L'odeur du pain chaud faisait envie et elle ne se ferait donc pas prier pour l'engloutir maintenant que son appétit avait été ouvert. Si Alphinaud voulait du jus d'orange il avait néanmoins tout intérêt à être rapide... Certainement qu'ils pourront partir après manger lorsque le jeune élézen aurait confirmé la route à prendre.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 28 Juil 2016 - 11:03

Du jus d’orange, forcément. Alphinaud sourit. Ses déductions étaient donc bonnes. Il avait largement enregistré de toute façon qu’elle adorait le jus d’orange… Il pouvait dire connaître ça au moins, puisque ça existait sur Éorzéa. Lorsqu’il vit le petit déjeuner arriver cependant, Alphinaud s’interrogea sur un détail ; avait-il le droit, par exemple, de boire du jus d’orange, ou est-ce que ce serait considéré comme une source de souvenirs d’Éorzéa ? Si ce n’était pas en provenance d’un fruit de ce monde, probablement… L’impossibilité de penser à son monde natal rendait la vie difficile parfois. Encore heureux qu’il ait l’opportunité d’invoquer Carbuncle malgré tout… Sans doute aurait-il été perdu sans lui dès le départ, à son arrivée sur Spira…

Pour le moment, ils discutèrent surtout d’une manière de rejoindre la grande sœur de July. Cette dernière était inquiète pour elle et désirait retourner sur Gaïa, au Wutai, pour la revoir. Alphinaud était persuadé toutefois qu’il n’y avait pas que ça ; elle devait lui manquer aussi tout simplement, et c’était pourquoi elle désirait la retrouver. Le souci, c’est que July pensait que les sceaux permettraient de tomber sur une autre planète que celles qui étaient liées par les Transporteurs. Certes, il n’y avait pas pensé…
« Je suppose que c’est un risque… » Commenta-t-il en se disant de toute façon que cet homme n’aurait probablement pas put répondre à cette interrogation. Il savait juste que leur ami avait disparu en touchant à un sceau, et qu’ensuite, il était revenu. C’était au moins une confirmation que ceux qui touchaient à ces symboles ne s’évaporaient pas juste comme ça, sans aucune échappatoire, comme une sorte de trou noir. Ils aboutissaient sur un autre monde – et le plus important, c’est qu’ils pouvaient revenir.

« Mais c’est une chance à prendre. Selon ce que cet homme a dit, il nous sera possible de revenir là d’où nous sommes partit éventuellement, donc même si nous débouchons ailleurs que sur Gaïa, je crois qu’on pourra faire demi-tour. » Il ne pouvait pas savoir exactement comment fonctionnaient les sceaux cependant, il ne les avait pas étudiés et le fonctionnement semblait beaucoup plus instable que celui des Transporteurs qui, au moins, avaient un chemin prémédité.

July semblait malgré tout convaincue puisqu’elle demanda où ils pourraient trouver un sceau. Ils en avaient entendu parler en passant près du comptoir sur la route de Mi’ihen. Alphinaud hocha de la tête alors qu’il buvait tranquillement son thé. Il n’était pas particulièrement intéressé à boire du jus d’orange, surtout en voyant à quel point July semblait folle d’enthousiasme juste à se verser un verre. Il comptait bien lui laisser le plaisir de savourer ce jus de fruits tout entièrement. Il se contentait de son thé.
Le petit déjeuner terminé, ils se levèrent de table pour aller payer. Comme Alphinaud avait dit qu’il invitait, bien sûr, il paya le tout. Ce fut un peu juste mais il avait encore assez d’économie pour se payer un repas, heureusement… Soulagé de ne pas être confronté à l’embarras de ne pas avoir suffisamment d’argent, l’élézen quitta le petit café et se rendit, avec July, vers les grandes marches qui les mèneraient vers les escaliers qui débouchaient sur la Route de Mi’ihen. Certes c’était de là qu’ils venaient mais ils n’avaient pas trop le choix de faire demi-tour pour le moment…

« Si je me souviens bien, ils avaient dit qu’un sceau se situait dans le temple au bout de la route, et qu’un autre se cache dans une grotte non loin du chemin… Mais je me rappelle aussi qu’ils nous ont déconseillés d’aller emprunter celui-là… » Il ignorait toutefois pourquoi. La Grotte Scellée n’était, en même temps, pas exactement le genre d’endroit où on mettait les pieds pour le plaisir de le faire. Rejoindre le temple serait donc une meilleure option. « Que dirais-tu de traverser la route pour rejoindre le temple ? On devra faire une halte sur la route mais ce n’est pas dérangeant. » Car la route était bien trop longue pour la parcourir en une fois.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 2 Aoû 2016 - 22:08

Il y aurait tout de même le risque de ne pas tomber sur le bon monde mais July recommencerait tant qu'elle ne serait pas arrivée sur Gaïa. Malheureusement pour elle, elle ne connaissait pas son propre monde bien des masses si ce n'était Wutai ou Mideel si bien qu'il faudrait assurément qu'elle fouille un minimum jusqu'à entendre parler d'une chose qu'elle connaîtrait. Une grande ville comme Junon ou Midgar voire même Wutai. Qu'elle puisse se repérer par rapport à des panneaux ou par rapport à ce qu'elle pourrait voir dans les journaux et ainsi de suite.

Par ailleurs, elle ne comptait pas prendre trop de temps pour réfléchir : sa décision était déjà prise et ce que disait Alphinaud ne pourrait que confirmer les intentions de July à quitter ce monde. Après tout, cette personne avait bien dit être revenue à son monde d'origine après un moment et donc que ça pourrait se passer comme ça. July ne craindrait donc pas de rester bloquée sur Spira si elle aurait l'opportunité de passer ce sceau et de revenir ensuite mais elle avait tout de même un peu des doutes sur la marche à suivre. Elle pourrait par exemple se demander si c'était parfaitement contrôlé et qu'elle ne se ferait pas happer un peu de son pouvoir en chemin ou si la personne qui les avait créés ne l'avait pas fait pour pouvoir manipuler toutes les personnes qui passeraient dedans.

« J'aurais aimé pouvoir rencontrer la personne en question. » Juste pour s'assurer qu'il ait encore toute sa tête et qu'il n'était pas manipulé par une force supérieure... bien que c'était surtout du domaine de June de chercher à détecter une quelconque manipulation ou perte de potentiel mais elle pourrait tenter de s'en rendre compte par elle même. Enfin, ce n'était pas sur l'heure du départ qu'il faudrait se poser des questions si bien qu'une fois qu'ils eurent terminés de manger, ils se levèrent pour pouvoir partir, sans omettre le paiement qu'Alphinaud du rappeler à July avant qu'elle ne s'en aille.

Il le fit donc assez vite pour ne pas la faire attendre et la rejoindre sur les escaliers menant vers la sortie. Là, il reprit la parole en montant pour pouvoir parler de l'endroit où il faudrait aller. Une grotte assez proche ou alors, un peu plus loin, le temple de Djose. On leur avait déconseillé de prendre celui qui était dans la grotte puisqu'elle était dangereuse et très certainement potentiellement mortelle pour des personnes pas suffisamment entraînées. Il vaudrait mieux éviter de prendre un sceau affaibli puisque nul ne saurait où ils arriveraient ensuite. L'érudit proposa plutôt d'aller chercher un peu plus loin, celui du temple, pour ne pas prendre le moindre risque et July confirma ensuite.

« D'accord, mais j'espère quand même que c'est pas Nyara qui a créé les sceaux... Qui sait ce qu'elle pourrait faire de nous si elle peut manipuler une puissance comme celle des sceaux lorsqu'on passerait dedans. »

Se faire manipuler de l'intérieur par ses propres circuits magiques, ça aurait quelque chose de glauque quand même et si elle avait gardé ses craintes jusqu'à maintenant, elle ne pourrait pas s'empêcher de les manifester. C'était encore des phénomènes inconnus et que tout le monde utilisait mine de rien. Ca pourrait avoir quelque chose d'inquiétant pour une personne aussi méfiante que July...

« Et ça me dérange pas de m'arrêter pour faire une pause. J'ai pas envie de retrouver ma sœur trop fatiguée sinon elle risque de me disputer et de ne pas vouloir me laisser repartir. »

Elle eut un sourire assez gênée en laissant comprendre qu'elle n'était théoriquement pas aussi responsable qu'elle pourrait le laisser paraître mais ça ne l'empêcha pas non plus de passer devant Alphinaud pour monter les escaliers quatre par quatre – ou presque parce qu'elle ne sautait pas assez haut pour le faire de cette manière – pour finalement s'arrêter que lorsqu'elle fut face à ce grand chemin...

« En tout cas, il ne m'avait pas manqué ce grand passage... J'espère qu'il sera moins chiant à faire qu'hier... »

Parce que ce n'était pas pour dire mais si marcher ne l'avait jamais dérangé, quand la miss July était fatiguée, elle se plaignait pas mal et s'emmerdait bien plus facilement. Autant dire que la veille, après toute la route qu'elle avait eu à faire, ce dernier passage avait su la faire languir pas mal. Elle se tourna alors pour faire face à Alphinaud et mettre ses mains à ses hanches, se penchant un peu en avant pour attirer son regard un peu mieux que les gestes pourtant déjà bien visible afin qu'elle puisse lui poser une question une fois qu'elle fut assurée de capter son regard.

« Prêt alors ? »

Elle débordait d'énergie elle, c'était donc pour dire qu'elle était on ne pourrait plus prête à partir ! D'un bond, elle se remit face à la route et tendit le bras vers la direction qu'elle allait prendre.

« En avant !! »

Direction d'Alphinaud et July : La route de Mi'ihen
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Un parfum iodé plein la tête
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le parfum des roses d'hiver
» Un parfum de sulfure.
» Plein le cul de palpatine et de son sénat de mes deux
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum