Départ précipité
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 7 Juil 2016 - 20:34

A peine fut-elle arrivée dans le port que Rydia apprit que des sceaux étaient apparus. Ce faisant, ils avaient rendu dysfonctionnels les transporteurs dont celui par lequel elle était arrivée à Rabanastre. Du coup, après avoir fait une telle traversée en bateau, elle aurait au moins souhaiter se reposer un peu mais elle allait surtout être motivée à repartir là. Sa quête des éons serait en pause le temps qu'elle ne se renseigne davantage sur ce qu'il s'était passé. On disait que cette ville était parfaite pour regrouper des personnes pour des voyages ou des informations puisqu'il y avait énormément de chasseurs de primes ici.

A la base, elle venait ici pour avoir des renseignements mais si elle avait commencé à demander aux personnes présentes s'ils avaient entendus parler d'éons, elle se rendit bien vite compte que ça parlait surtout des transporteurs qui avaient amenés beaucoup de mondes qui ne pourront maintenant plus retourner chez eux. Rydia n'allait donc pas rester ici mais elle aurait au moins souhaité peut être avoir un guide pour aller jusqu'à cette ville, Archadès. Elle ne connaissait absolument pas mais il faudrait payer n'importe qui apte de l'aider dans la manœuvre si bien que l'adolescente ne pourrait pas se le permettre.

« Il n'y en a pas un qui accepterait de m'accompagner gratuitement jusqu'à Archadès ? »

Elle commençait à donner une vision connue dans le bar où elle était puisqu'une fille aux cheveux verts ne passaient pas trop inaperçue. Certaines personnes l'appelaient la fille aux éons, d'autres s'amusaient à la pointer du doigt en faisant la comparaison à un brocoli mais il y aurait peut être des personnes plus respectueuses qui auraient été attirés par elle pour autre chose que sa couleur de cheveux ou ce qu'elle demandait depuis quelques minutes.

Assise à une table, elle terminait de boire un verre de limonade en prévoyant de partir après ça si personne ne l'aurait approché pour se proposer à l'accompagner. Elle se disait que depuis le temps qu'elle tournait en ville, personne n'aurait pu la rater donc s'il y aurait vraiment quelqu'un qui accepterait de partir sur les landes de Tsita avec elle, cette personne se manifesterait assurément avant son départ si tant était qu'elle existerait.

Rydia s'imaginait aussi possible qu'on vienne lui en apprendre davantage sur les sceaux mais comme elle avait cru comprendre que toute information ici était payante, elle se disait qu'un chasseur de gils pourrait très bien lui proposer de lui vendre des informations histoire de gagner quelques pièces sans faire d'effort. Non, elle ne paierait pas le peu qu'elle avait encore en argent pour avoir des trucs qui ne l'avanceraient pas.

Une dernière gorgée de son verre et elle le claqua sur la table, se préparant alors à se lever pour quitter les lieux...

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 7 Juil 2016 - 21:34

Suri avait déambulée jusqu’au Port Balfonheim en visitant les environs. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait y trouver, mais au moins elle serait tranquille, loin des monstres. Elle avait beaucoup combattu depuis le début de la journée et une petite pause ne ferait pas de mal… En plus, elle avait faim, elle avait assez soif aussi, elle ne dirait pas non à trouver un bar où elle pourrait casser la croûte et boire un bon verre d’eau.

Lorsqu’elle entra dans la cité, elle remarqua qu’il y avait une activité vraiment très notable. Beaucoup de gens se baladaient ici. Ils discutaient entre eux, troquaient des objets, les ventes étaient fructueuses aussi. Elle pouvait entendre des personnes qui parlaient de vaisseaux, de pirates du ciel… Elle voyait aussi des choses impressionnantes, comme des individus avec des apparences vraiment inhabituelles ! En tout cas pour Suri, c’était bizarre. Des lézards qui marchaient sur leurs pattes postérieures, des espèces de gros… cochons ? Difficile à dire. C’était vraiment étrange ! Et pourtant, ils semblaient tous civilisés.

La guerrière finit par deviner grâce à l’emblème affiché au dessus d’une porte qu’un bar se trouvait là.
A l’intérieur, on la reluqua rapidement. Elle ne se sentit pas vraiment intimidée puisqu’elle avait l’habitude de se faire regarder. De longs cheveux blancs, une tenue certes longue mais qui dévoilait un peu sur les côtés, elle se faisait remarquer. Elle passa outre tout ça et alla s’asseoir à un bar, à deux places d’une femme aux cheveux verts. Elle faisait un peu tache dans le décor… Suri lui jeta un coup d’œil avant d’entendre les pas lourds du barman – un lézard aussi, anthropomorphe heureusement.

« J’vous sers quoi ma p’tite dame ? »
« Un verre d’eau et euh, vous avez des sandwichs ? »
« M’oui. Vous voulez quoi ? » Demanda-t-il en rangeant un verre tout juste essuyé.
« Juste du fromage et du beurre s’il vous plait. »
« Très bien, un instant. »

Suri hocha de la tête. En fait elle n’avait pas osé demander de la viande. A voir les curieuses apparences de ces autres personnes, elle avait eut peur de dire une bêtise en demandant du jambon par exemple… Ça aurait été bête de se faire dévisager. Et puis, un sandwich au fromage, c’était bon aussi ! Elle attendit donc un peu jusqu’à recevoir son verre d’eau qu’elle but avec bonheur. C’est seulement là qu’elle entendit des voix à sa droite, deux personnes qui parlaient en se croyant subtils.

« Bah, t’as entendu ça ? La meuf là avec les cheveux verts, elle cherche des éons. »
« Hahaha, sérieux ? Elle croit quoi, que ça tombe des arbres ? Pfft ! »

Ils s’éloignèrent en ricanant. La pauvre, elle ne méritait pas qu’on se moque d’elle comme ça. Suri fronça un peu les sourcils en faisant la moue avant de se tourner vers la jeune femme aux cheveux verts. Elle venait de finir son verre de limonade et se levait, probablement pour partir. Elle cherchait des éons hein ? Curieux… Suri savait ce qu’était un éon, elle était à moitié-éon elle-même, et cette fille lui donnait une impression bizarre depuis qu’elle l’avait vu. Ce fut d’autant plus intense lorsqu’elle l’apostropha et croisa son regard. Quelque chose de spécial résidait en elle, c’était évident. Elle le sentait… au fond de son âme chimérique.

« Excuse-moi, c’est toi qui cherche des éons ? » Demanda-t-elle après avoir touché un peu son bras pour attirer son attention. Suri ne cherchait pas des éons, mais elle était curieuse de savoir qui était cette jeune personne. Peut-être connaissait-elle son père, qui sait… Elle avait entendu dire que des éons existaient sur d’autres mondes certes, peut-être qu’elle ne venait pas de son monde à elle, mais quelque chose lui soufflait que oui.
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Mar 12 Juil 2016 - 23:00

Visiblement, ce n'était pas aussi facile que ça en aurait l'air de trouver des invocations sur ce monde. Personne ne pourrait la renseigner à ce sujet et pourtant, elle aurait aimé avoir une piste même minime de ce qu'elle rechercherait. Elle se disait qu'il faudrait qu'elle fouille les recoins du monde pour trouver quelque chose ou qu'elle cherche à un autre endroit pour savoir où elle pourrait se diriger. Elle en entendant qui se moquait d'elle non loin mais elle ne réagissait pas, préférant les ignorer plutôt que de débuter un conflit qui ne mènerait à rien. Pourtant, elle bouillait intérieurement avec l'envie de leur foutre une déculottée mais en dehors d'une certaine satisfaction, ça ne lui apporterait certainement que des problèmes.

Elle crut qu'ils passaient à une étape supérieure lorsqu'elle sentit un contact sur son bras. Son sang ne fit qu'un tour et elle manqua de se relever net pour se protéger mais elle resta assise en entendant une voix douce mais pourtant sûre d'une personne s'excusant avant de lui demander si c'était elle qui cherchait des éons. A vrai dire, il n'y en aurait pas des masses des filles aux cheveux verts qui chercherait à se procurer le pouvoir des invocations mais Rydia n'allait pas envoyer paître la première personne qui daignerait l'écouter sérieusement non plus.

« Oui. » Répondit-elle encore incertaine des intentions de cette jeune femme. Elle prit le temps de la dévisager pour savoir si elle pourrait être susceptible de se moquer d'elle mais elle semblait plutôt sympathique d'apparence. Quelque part, si ce n'était qu'elle paraissait plus solide et plus physique qu'elle, elle lui rappelait un peu Rosa... De loin... Elle l'avait tutoyé en tout cas, une chose que Rydia ne faisait pas par respect et par peur de paraître rustre envers les autres mais ça laissait tout de même une amitié bien plus facile à naître si bien qu'elle se tourna de sorte à être placée en face de cette étrange jeune femme et reprendre la parole.

« Est-ce que tu saurais où je pourrais en localiser un ? » Son intérêt n'était pas amoché par tous les échecs qu'elle avait déjà subi à demander. Elle savait que sur la planète bleue, elle pourrait en retrouver mais comme elle avait appris qu'il y en aurait ici, elle désirait faire une comparaison de ce qu'elle pourrait avoir chez elle et ce qu'elle pourrait avoir ici. Elle était loin de se douter que cette femme était bien plus qu'une simple humaine mais pourtant, elle ressentait quelque chose en elle qui n'était pas normal, pas chez un humain en tout cas.

Rydia comptait partir à l'instant où elle avait été arrêtée dans sa manœuvre mais peut être pourrait-elle rester un peu plus de temps ici si jamais elle pourrait en dégotter quelques informations supplémentaires. Mais la tenue que cette fille avait n'était pas similaire à toutes celles des gens ici. Ca lui semblait être plus raffiné, avec un style qu'on ne trouverait nulle part en fait. D'autant plus que son aura lui semblait familière mais ce n'était peut être qu'une impression et il serait inconvenant de directement lui demander si elles se connaissaient dans ce cas.

S'il s'avérait que cette fille était aussi sympa que son look ne le laissait présager, Rydia se laisserait peut être tenter à lui expliquer qu'elle était une invocatrice en quête d'invocations à cause de ce qu'il s'était passé récemment dans l'univers...

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 16 Juil 2016 - 20:20

La fille que Suri interpella désirait retrouver des éons, et elle-même cherchait à trouver la trace de son père. Elle savait où elle pouvait le trouver à vrai dire, mais elle ignorait s’il serait toujours là par exemple ou même comment s’y rendre. Si cette fille cherchait des éons, elle ne voyait pas pourquoi elle ne l’aiderait pas dans sa quête, surtout qu’elle ressentait quelque chose… d’étrange vis-à-vis d’elle. Comme si elles étaient connectées d’une très lointaine manière. C’était comme fixer un moment dans le temps et s’apercevoir qu’on ressentait quelque chose d’envahissant et d’extérieur, un genre de déjà-vu.

La demoiselle répondit par l’affirmative à la question de Suri, laissant cette dernière sourire doucement. De toute façon, il n’y avait pas des masses de filles aux cheveux verts ici donc ça aurait été surprenant que ce ne soit pas elle ! Sauf si elle aurait mentit éventuellement. Forcément, comme Suri s’était intéressée à son cas, la jeune femme lui demanda si elle saurait où en localiser un. La fille de Bahamut se sentit un peu gênée. Elle rit doucement avant de hausser les épaules.
« Pas vraiment… Mais j’aimerais en trouver un en particulier, alors je me disais que je pourrais t’aider. Si tu cherches des éons, tu trouveras éventuellement celui qui m’intéresse, je pense… Non ? » C’était une logique quelconque. D’une pierre deux coups autrement dit. Elle espérait seulement que cette personne ne la trouverait pas trop soudaine dans sa proposition non plus. Au final, elle aurait une aide quand même, alors ce ne serait sûrement pas de refus de son côté.

Suri se leva donc de sa chaise pour plus convenablement se présenter à cette femme.

« Tu peux m’appeler Suri. Ou Surimi si tu veux. » Elle rit de bon cœur avant de reprendre. Un peu d’autodérision, ça ne faisait pas de mal. « Je ne sais pas si je te serai d’une grande aide mais c’est toujours plus marrant de voyager à deux, surtout quand on voit les énergumènes du coin… » Dit-elle avant de tourner un regard vers un attroupement masculin qui se faisait une joie de les dévisager toutes les deux. Elles étaient ravissantes mais ça ne faisait pas d’elles de vulgaires cibles de chasse pour quelque pervers esseulés. « Et qui sait, peut-être qu’on trouvera toutes les deux ce qu’on cherche. »

Elle tendit une main pour officialiser cette rencontre, celle qui n’était pas gantée de métal cela dit. Ce n’était pas très charmant de serrer la main d’une jeune femme aussi délicate avec un gantelet griffu. Elle ne portait pas ça par esthétisme mais surtout parce que c’était de cette main qu’elle manipulait sa gigantesque épée, cadeau de son père disparu. L’autre portait un gant mais en tissu, ce serait donc déjà plus appréciable.

Après avoir serré la main de la jeune femme et avoir entendu son nom, Suri proposa de sortir.
« Je prends mon sandwich et on file si tu veux. Je me sens euh… pas vraiment tranquille. » Elle regarda encore la bande de mecs qui les regardait avant de prendre son sandwich, de filer quelques gils au barman et de finalement quitter la bâtisse. Heureusement, les hommes n’entreprirent pas de les suivre. Qui sait, peut-être que quelques braves gens avaient remarqués leur intérêt pour elles et s’étaient interposés. Quoi qu’il en soit, elles se retrouvèrent sur les pavés du Port Balfonheim, juste eux deux et de trop nombreux pirates et voyageurs qui arpentaient les étalages à la recherche de bons prix ou de bidules à voler.

« Il faudrait trouver une piste pour un éon… Il doit bien y avoir quelqu’un dans le coin qui nous prendra pas pour des folles si on leur pose la question… » La guerrière porta une main à son menton avant de se tourner vers Rydia après avoir pris une bonne bouchée de son casse-croûte. « Au fait, si tu demandais aux gens ici, c’est que tu sais qu’il y en a dans le coin ? » S’interrogea-t-elle naturellement. Peut-être pas après tout mais la question se posait.
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Mar 19 Juil 2016 - 1:36

La réponse ne tarda pas à arriver : cette fille ne savait pas où trouver un seul éon mais elle en recherchait un elle également. C'était déjà pas mal que se disait Rydia mais ça ne l'avancerait pas davantage. Lequel elle cherchait cependant puisque si elle avait une idée fixe en tête, elle devait certainement connaître la créature qu'elle rechercherait après tout.

Rydia fit un signe de tête affirmatif pour lui répondre ce qui motiva son interlocutrice à se lever pour se présenter en bonne et due forme pour dire se nommer Suri. Les regards des quelques personnes dans le bar s'étaient tournés vers la demoiselle dans le même temps et l'invocatrice les avait bien vu sans pour autant réagir mais sourire en entendant que Suri pourrait apprécier se faire appeler Surimi. C'était original au moins même si elle n'oserait pas l'appeler de cette manière sans la connaître un peu mieux non plus.

Mentionnant que ça serait certainement plus amusant de voyager toutes les deux qu'avec l'un des types du coin, Rydia pourrait confirmer surtout qu'elle ne se sentirait pas bien rassurer de devoir dormir en sachant qu'une de ces personnes pourrait se trouver dans la même tente qu'elle ou dans la même chambre. Ce n'était pas le cas avec Suri au moins. En retour, elle se présenta tout de même après s'être levée aussi, signalant qu'elles pourraient donc y aller d'ici peu.

« Moi, c'est Rydia. Et j'espère bien trouver ce que je cherche. C'est pour ça que je voyage en premier lieu. »

Ca serait bête de faire un tour dans un but et de finalement rentrer bredouille. Il serait maintenant temps de partir en tout cas et la jeune femme lui en fit part, disant simplement qu'elle prendrait son sandwich au préalable mais qu'elle ne se sentait pas très rassurée. Pendant qu'elle payait, Rydia haussa les épaules même si elle n'allait pas se faire remarquer le faire vu que Suri ne la regardait pas mais elle allait au moins se faire entendre.

« Je les ai à l'oeil, t'inquiète. Ils seront inoffensifs même s'ils essayaient de faire plus que de regarder. »

Rydia n'était après tout pas le genre de fille à se faire marcher sur les pieds et même si elle aurait par moment un comportement assez direct et bien trempé, elle n'en restait pas moins une charmante demoiselle sachant ce qu'elle désirait. Les deux filles sortirent donc de cet endroit pour se retrouver tranquille dans les rues sans non plus se sentir davantage avancé sur la situation à suivre ou sur l'endroit où aller. Suri espérait qu'il y aurait bien une personne dans le coin qui ne les prendrait pas pour des folle si elle leur posait la question mais Rydia ne pourrait pas répondre après avoir fait le tour de la ville sans grand succès.

Par contre, ce n'était pas tout à fait parce qu'elle savait qu'il y en aurait un dans le coin qu'elle était venue ici et elle allait vite éclairer Suri sur ce point.

« En fait pas vraiment. On m'a juste dit qu'il y avait beaucoup d'aventuriers ici ou au sanctuaire de Bur Omisace... J'ai jugé qu'il y en aurait bien un qui pourrait me dire si, au cours de ses voyages, il en a entendu parler mais j'ai fait fausse route. J'aurais peut être plus de chance à Bur Omisace finalement mais j'ai vu sur une carte que c'était à l'opposé d'ici... Ca va faire beaucoup de route d'y aller à pieds... On pourrait peut être aller voir au port s'il y a un bateau pour s'y rendre ? »

Elle ne connaissait pas le système de vaisseau qui était omniprésent mais elle risquait de se faire regarder de travers de parler d'aller jusqu'au sanctuaire en bateau en sachant qu'il était en haut d'une colline... Elle ne venait pas d'ici et ne pourrait pas le deviner rien qu'en regardant une carte après tout. Elle se souvint alors que Suri recherchait elle aussi un éon et se disait que ça pourrait être un point de départ si elle le connaissait. Elle se tourna donc vers elle plus franchement cette fois pour lui faire face et attirer son regard.

« C'est quel éon que tu cherches sinon, tu m'as pas dit. »

Qu'elle sache de qui il s'agissait avant de l'affronter tout de même. Et pourquoi elle le recherchait, cette question qui n'aurait pas beaucoup de raisons de faire avancer la discussion pourrait être intéressante pour la curiosité de Rydia. Elle, il lui suffirait de dire qu'elle était invocatrice pour que ça passe mais Suri avait plutôt l'air d'une guerrière au vu de son apparence.

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 21 Juil 2016 - 11:07

Suri se montrait un peu trop familière avec Rydia, lui disant de l’appeler Surimi ou la tutoyant cash, mais c’était à cause d’une sorte de familiarité étrange qu’il y avait entre elles. Elle ne savait pas pourquoi mais il y avait clairement quelque chose chez elle qui lui parlait, qui lui rappelait même un peu sa terre natale, le monde des éons. Elle espérait juste que Rydia – elle s’était présentée sous ce nom donc – ne la trouverait pas trop lourde à directement lui parler comme si elles étaient copines depuis un moment.

Elle demanda donc à Rydia si elle avait des informations sur les éons mais il semblerait que non ; la jeune femme avait juste entendu parlé qu’elle aurait certainement l’opportunité de trouver des informations à ce sujet là où il y aurait des aventuriers, et des aventuriers, il y en avait à Bur Omisace et ici, au Port Balfonheim. Malheureusement, ici, les infos ne fourmillaient pas partout et elles passaient pour des folles à vouloir trouver des chimères. Du coup, elle voulait aller à Bur Omisace.
« Et forcément, c’est pas la porte d’à côté… » Marmonna Suri juste alors que Rydia disait justement que c’était de l’autre côté de la carte. Elle suggéra de prendre un bateau pour y aller mais Suri n’était pas certaine que ça fonctionnait comme ça ici… Il faudrait plutôt essayer de trouver un pirate qui accepterait de les prendre sur son vaisseau. Suri n’était pas ici depuis longtemps mais elle avait captée que des gens appelés des pirates de l’air voyageaient avec des genres d’aéronefs dans le ciel. Cela dit, elle n’avait pas vu de navire.

« Je crois que sur ce monde, ça fonctionne plutôt avec des vaisseaux qui volent dans le ciel. Peut-être qu’il y a un endroit où on pourrait acheter un billet pour en prendre un ? Comme un quai pour les bateaux… mais pour les vaisseaux… » Le principe des vaisseaux existait sur la Planète Bleue, mais ce n’était pas quelque chose avec quoi Suri était particulièrement familière.

La jeune femme se mit déjà en route pour trouver ce qu’elle cherchait quand Rydia l’interrogea sur l’éon qu’elle cherchait en particulier. Suri se sentit un peu maladroite. Devait-elle le dire ? Ce n’était pas comme si c’était grave… Si elles voyageaient ensemble, pour sûr qu’il y aurait un moment où elle verrait sa véritable forme de toute façon… Suri serra ses lèvres dans une moue un peu embêtée avant de se tourner vers Rydia. Elle se sentait bien avec elle, pourquoi mentir ? Ce serait bête.
« Bahamut. Celui de mon monde. Il paraît qu’il y en a pas mal sur d’autres planètes avec le même nom… » Et ça gênait Suri. Elle n’aimait pas l’idée que d’autres créatures aient le nom de son père, même si elle savait que ce n’était pas lui. Parfois même ils ressemblaient à la forme chimérique de son paternel, ce qui lui faisait tout drôle. « Je viens de la Planète Bleue. »

Comme ça, l’indication était donnée et fiable. Rydia pourrait peut-être l’aider.

« Et toi, tu en cherches en particulier, ou tu fais un genre de pèlerinage pour tous les récupérer ? » Non pas que ce soit un dérangement quelconque pour Suri, surtout que si Rydia les cherchait tous, alors elles tomberaient sûrement sur Bahamut un de ces jours. La blague, c’est qu’elle n’avait pas encore repérée que Rydia était l’une des personnes qui étaient venues sur la Lune justement et qui avait dérobé à son père son pouvoir. Elle n’en voulait pas à ces gens, Bahamut lui avait dit qu’il était normal d’acquérir la force d’une invocation ainsi, mais quelque part… Elle ne leur avait jamais pardonné de l’avoir laissé dans un tel état de faiblesse…
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Juil 2016 - 23:40

Et non, évidemment, Bur Omisace était l'endroit le plus éloigné d'ici et Rydia se disait qu'au vu de l'étendue d'eau qu'il y avait, prendre un bateau serait le plus logique dans une ville portuaire. Elle n'avait aucune connaissance ni du monde ni de l'endroit où elle était et serait vite assez bête en se rendant compte que l'endroit était surtout un immense parterre de pirates de l'air. Chacun d'entre eux pourrait faire taxer très cher la première personne leur demandant un petit voyage néanmoins et ce n'était pas Rydia qui était prête à mettre des milles et des cents dans un simple voyage surtout que ça serait encore une manière pour les personnes de cette ville de les ridiculiser ou de se moquer d'elles. Suri pensait surtout à un vaisseau elle et c'était pourquoi il faudrait aller se renseigner en allant jusqu'à l'aérodrome. Elles se mirent donc en route lorsque Rydia eut une question pour sa camarade, une question qui lui taraudait l'esprit depuis quelques minutes avouons le.

Ce n'était pas le genre de chose que Suri s'attendait à révéler de suite non plus mais quand on était face à un invocateur, évidemment la nuance s'avérait importante puisque Rydia pouvait jauger chaque invocation rien qu'à son nom ou à son apparence. Elle pourrait ressentir en la voyant quelle force cette invocation pourrait avoir et si elle aurait une chance d'être prise en charge par une telle puissance. Suri lui avoua alors vouloir retrouver Bahamut. La raison de cette affirmation restait floue puisqu'elle ne le précisa pas mais si Rydia fut surprise, elle comprenait qu'il pouvait y en avoir d'autres sur d'autres planètes. Ses doutes s'envolèrent lorsque la jeune femme l'accompagnant lui révéla qu'elle cherchait celui de son monde : la planète bleue.

« Oh, je viens aussi d'ici ! » Fit-elle avec beaucoup d'entrain. Mais il était vrai que ce n'était pas tout le monde qui la connaissait non plus... Quoi que si elle cherchait Bahamut, Suri aurait peut être pu entendre parler d'elle après tout... La question se retourna tout de même pour Rydia qui comprenait que Suri ne la connaissait en fait pas du tout. Mais elle sourit l'air de se dire que ce n'était pas grave. Elle lui répondit sans attendre en sachant de toutes façons que si elles voyageraient ensemble, il serait inutile de lui cacher ses intentions.

« Tu as peut être entendu parler de moi alors parce que ce n'est pas tout le monde qui a eu l'opportunité d'aller sur la lune. » Et si elle savait seulement que Suri s'était infiltrée dans la balaine lunaire quand ils étaient allés sur la lune. Elle supposait en tout cas que si Suri cherchait Bahamut, elle devait être consciente que c'était sur la lune qu'il faudrait aller. Ce n'était pas la question posée néanmoins donc elle continua sur ce qu'elle disait. « J'avais de nombreuses invocations avant que tous les mondes ne soient liés. J'ai énormément perdu de pouvoir et j'ai malheureusement perdu tout contrôle sur les éons qui m'aidaient. »

La suite serait logique au vu de ce qu'elle recherchait si bien que Rydia ne continua que pour la forme ensuite et pour aussi préciser qu'elle connaissait bien Bahamut histoire de rebondir dessus.

« Je cherche donc à retrouver tous les éons qui avaient acceptés de m'aider afin de comprendre ce qu'il se passe et pourquoi ça se passe comme ça. Et j'espère aussi retourner sur la lune pour rencontrer à nouveau le dieu des éons dans l'espoir que, encore une fois, il accepterait de me confier son pouvoir. »

Elle vouait tellement de respect pour les éons qu'il serait difficile de lui en vouloir d'avoir taper sur la tronche du père de Suri quelques années avant. Ce qui était sûr maintenant, c'était que les deux filles avaient un objectif qui se recoupait et qu'elles pourront donc agir toutes les deux puisque là où Rydia voulait voir tous les éons, Suri était assurée de rencontrer le seul qu'elle désirait pouvoir revoir. Mais la question suivante allait peut être être plus difficile pour la compagne de route de Rydia vu combien c'était personnel. Mais comme l'invocatrice de Mist avait répondu sur le pourquoi elle désirait faire ce genre de pèlerinage comme Suri le disait, cette dernière n'avait en rien précisé pourquoi elle cherchait Bahamut.

«  Pourquoi tu recherches Bahamut en particulier ? » Demanda-t-elle donc en tentant de ne pas paraître trop indiscrète non plus et, donc, en restant sur le ton de la discussion. Elle poursuivit tout de même sur ce qu'elle pouvait être en train de ressentir. Elle avait bien calculé que Suri était spéciale sans pouvoir mettre le doigt dessus et avec raison. « Tu ne m'as pas l'air d'être une invocatrice mais je peux me tromper. Je ressens quelque chose de bizarre en toi... C'est... spécial... » En attendant, l'aérodrome était juste face à elles mais il ne semblait pas y avoir beaucoup de gros vaisseaux prouvant qu'il y avait du trafic. C'était surtout des pirates de l'air avec leur vaisseau perso dans cette ville après tout.

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 28 Juil 2016 - 11:20

Rydia annonça venir de la Planète Bleue aussi, ce qui laissa un sourire apparaître sur les lèvres de Suri. Peut-être que c’était de là que venait cette étrange familiarité alors ? Elle ressentait que cette femme venait du même monde qu’elle ? C’était un peu arbitraire comme sensation quand même, elle était persuadée qu’il y avait autre chose… Mais plus elle en apprenait sur Rydia, plus elle avait le sentiment que ça se concrétisait.

Comme elle venait aussi de ce monde, l’invocatrice lui affirma qu’elle avait dû entendre parler d’elle puisque avec son groupe d’amis, elle était allée sur la Lune Rouge. Les sourcils de Suri se haussèrent immédiatement dans une expression d’étonnement. Ses lèvres s’entrouvrirent mais elle ne dit mot. Cette fille faisait partie du groupe qui était sur la baleine lunaire ? Ce vaisseau où elle s’était glissée en clandestine pour pouvoir rejoindre la Lune et, donc, son père ?
C’était donc elle aussi qui avait prit le pouvoir de son père pour pouvoir l’invoquer ?

Curieusement, Suri ne ressentit aucune colère. Rydia semblait si gentille… Elle n’arrivait pas à lui en vouloir. Surtout qu’ensuite, elle expliqua qu’elle avait de nombreux éons auparavant mais qu’on les lui avait malheureusement arrachés. Elle paraissait honnêtement attristée de ne plus pouvoir avoir ses éons à ses côtés… Elle semblait très respectueuse, même si Suri manqua de grimacer lorsqu’elle parla de retourner sur la Lune chercher le dieu des éons pour emprunter son pouvoir à nouveau. La jeune femme détourna le regard pour observer quelques marchands qui s’affairaient sans trop savoir quoi penser de l’invocatrice aux cheveux verdoyants, du coup. Elle en avait tellement voulu à ces gens, même si Bahamut lui avait demandé de ne pas ressentir de haine… Il lui avait expliqué que ça fonctionnait ainsi pour les invocateurs, qu’ils devaient soumettre les éons… Mais ça ne lui plaisait quand même pas des masses.

Son attention revint vers Rydia lorsqu’elle lui demanda pourquoi elle cherchait précisément Bahamut. Elle disait ressentir quelque chose de spéciale chez elle. C’était réciproque, et maintenant Suri comprenait pourquoi. Normalement, elle n’aurait rien dit… Mais peut-être que de dire à cette fille qui elle était pourrait lui faire ressentir un chouïa de remords pour avoir réduit le dieu des éons à un tel état de faiblesse. La jeune femme sentit son cœur se pincer alors qu’elle adoptait une figure plus fière, presque autoritaire, mais on lisait bien le trouble dans son regard alors qu’elle dévoilait à Rydia qui elle était.
« Bahamut est mon père. » C’était dit cash, mais Suri n’avait pas le temps pour des subtilités. « Je me suis cachée dans votre vaisseau pour le rencontrer enfin, et j’étais là lorsque toi et tes amis l’avez réduit à un petit rien, simplement pour s’approprier sa puissance… » On notait facilement une certaine rancune, mais pouvait-on lui en vouloir ? Voir son père se faire ainsi démonter par un groupe de guerriers, ce n’était pas ce qu’on appellerait vraiment de facile ou sympa comme expérience.

Mais même si elle aurait voulut en vouloir à Rydia, elle se souvint des paroles de son paternel. Son regard durcit par la rancœur s’apaisa et elle détourna son visage pour regarder le sol alors que Rydia devait encore essayer d’enregistrer qu’elle se trouvait nez à nez avec ce qu’on pourrait presque appeler la princesse des éons, si on prenait tout en premier dégrée.

« Mais mon père m’a demandé de ne pas vous en vouloir, à toi et tes compagnons. Alors je vais honorer ses paroles. »
Décidée à ce que les choses ne tournent pas au vinaigre, Suri soupira avant de croiser les bras. Elle ramena ses yeux oranges vers Rydia qui allait certainement avoir des questions à lui poser à ce sujet mais Suri, elle, en avait une, question. Après tout, si elle ressentait une telle familiarité chez Rydia, c’était peut-être parce qu’elle était une demie-chimère aussi ? Ou peut-être juste parce qu’elle ressentait un lien naturel avec elle étant donné son don d’invocation ? « Pour moi aussi, tu me sembles être spéciale. C’est pour la même raison que moi, ou c’est autre chose ? »

Elle paraissait un peu plus distante du coup, ses bras croisés prouvaient qu’elle peinait à faire semblant d’être neutre, mais ça viendrait. Il faudrait juste, pour le moment, qu’elle avale un peu la pilule. Elle ne pensait pas se trouver soudainement face à face avec une des personnes à qui elle en avait tant voulu… et encore moins la plus concernée, puisque c’était elle qui avait utilisé le pouvoir de son père finalement, pas les autres.
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Sam 30 Juil 2016 - 21:38

Dire qu'elle venait aussi de la planète bleue semblait avoir fait un flash sur le visage de Suri qui devait comprendre bien davantage de choses que Rydia maintenant. Cette dernière attendait donc une réponse à ce qu'elle venait de demander sur le pourquoi elle cherchait Bahamut et la réponse tomba comme un couperet derrière la tête de l'invocatrice puisque Suri affirma que Bahamut était son père. Le dieu des éons avait donc une fille ? Rydia ouvrit la bouche pour répondre, pour s'exclamer, pour laisser entendre un son... Mais rien ne sortit alors qu'elle réalisait toute l'amertume que cette jeune femme avait d'avoir pu voir son père se faire massacrer juste pour de la puissance... Et ce fut ce qu'elle dit ensuite : elle était à bord de la baleine lunaire quand Rydia allait vers la lune pour rejoindre Fusoya et tenter d'arrêter Zémus. Le détour dans la caverne de Bahamut n'avait donc pas plu à au moins une personne et elle en était bien consciente maintenant.

Avec ce qu'elle disait, elle ne le connaissait pas avant mais savait qu'il s'agissait de son père. Rydia sentait son cœur battre très fort sans savoir ce qu'elle pourrait dire. Elle avait mis une main sur son abdomen comme si elle pourrait calmer le nœud qui s'y posait mais elle n'y arrivait pas. La tête baissée, elle put entendre une fois de plus Suri lui dire qu'elle ne leur en voulait pas parce que Bahamut le lui avait demandé. Normal, c'était le rôle d'un éon de servir un invocateur mais Rydia ne pouvait s'empêcher de se sentir mal en sachant qu'elle avait haï Cecil pendant des lustres sans jamais réussir à lui pardonner pendant près de dix ans – en temps accéléré dans le royaume des éons – parce qu'il avait tué sa mère. Elle se sentait comme lui probablement, elle savait qu'elle méritait la colère de cette fille et donc, elle ne pourrait pas donner raison même à Bahamut pour le coup.

Le regard toujours ciblé vers celui de Suri, Rydia la vit retourner ses yeux sur elle alors qu'elle allait dire autre chose en tentant de camoufler l'animosité qu'elle pourrait lui porter, ou la rancune du moins... elle lui annonça que pour elle aussi, elle était spéciale ce qui fit voir les choses sous un autre angle à Rydia : c'était la fille de l'éon le plus puissant du monde... Elle était donc un éon aussi ? Comme elle ? C'était donc plus fort qu'une relation entre un invocateur et son éon mais bien le fait qu'elles étaient presque pareil toutes les deux... Mais dans l'ordre des choses, Rydia ne pourrait pas passer outre ce qu'elle venait d'apprendre aussi facilement, elle s'en voulait et ne se sentait mal de ne rien pouvoir faire maintenant... C'était passé et elle n'avait même plus la puissance de Bahamut désormais...

« Je suis désolée... » Même si elle n'avait pas pu faire autrement... Au moins ne tuait-elle pas ses éons en les soumettant mais elle comprenait bien ce que Suri pouvait ressentir. Rydia s'inclina légèrement en gardant sa main sur son ventre et reprit tout de suite. « Je ne pensais pas que le dieu des éons avait une fille. Je... Je n'aurais jamais cherché à lui faire du mal si jamais je l'aurais su... » et pour cause, elle avait l'impression de vivre ce qu'elle avait vécu mais du côté du bourreau cette fois. Elle allait enfin pouvoir reprendre sur ce que Suri se demandait et même si c'était assez douloureux du coup, elle se redressa un peu en ignorant totalement les quelques pirates de l'air qui passaient sans manquer de la reluquer et ce n'était peut être pas seulement pour ses cheveux du coup vu que certains avaient l'air de mâter autre chose...

« Au début, j'avais l'impression de sentir le lien que j'ai avec tous les éons. Comme si tu faisais partie de ma famille... Mais c'est autre chose encore... » Elle fit une petite pause en remontant un peu sa main vers sa poitrine. Ca faisait assez mal en sachant qu'elle avait fait vivre à Suri ce qu'elle même avait vécu mais elle passa outre pour reprendre. « Ma mère était aussi un éon. Moins important que ton père mais elle reste la personne la plus chère à mon cœur et je comprend bien que tu dois m'en vouloir malgré ce qu'il t'a dit. Et je ne t'en blâmerais pas... C'est normal. » Elle même ne pourrait pas dire avoir fait mieux en haïssant ainsi Cecil et Kain. Et même maintenant encore, elle avait beaucoup de mal avec Kain parce qu'il était intensément froid...

Une question était arrivée dans l'esprit de Rydia, plusieurs même mais une seule restait... Elle se demandait déjà si elle devait la considérer comme une déesse ou comme une humaine mais ça, elle ne le demanderait pas... elle peinait maintenant à la tutoyer et s'en voulait un peu de l'avoir si familièrement nommée depuis le début.

« Je suis désolée du manque de respect que j'ai pu avoir avec toi... Vous... Je... Je sais plus du coup. » elle pensait avoir pu avoir une amie, elle pensait que Suri était suffisamment amicale pour s'en faire une amie mais elle craignait maintenant de l'avoir outrée, de l'avoir blessée ou encore de l'avoir humiliée en la tutoyant simplement. Mais la question partit toute seule pourtant. « Est-ce que... tout comme ton père... tu peux utiliser l’apparence et la puissance de Bahamut ? Ou, comme moi, tu pouvais l'appeler pour t'aider et tu ne le peux plus depuis cette fusion des mondes ? »

C'était impoli qu'elle se disait, c'était trop direct, c'était trop personnel aussi. Elle s'inclina alors plus vivement que précédemment, baissant la tête peut être exagérément mais elle s'excusa encore une fois de son attitude.

« Désolée d'être si directe. C'est juste... » Juste quoi ? Elle se chercherait des excuses ? Non, en fait, elle ne savait plus ou elle en était et termina. « Juste perdue... » Noyée dans un cumul d'informations qu'elle n'arrivait pas à digérer. Elle en avait pris trop dans la tronche en une seule phrase : c'était la fille de Bahamut quand même ! Tout comme elle était la fille du dragon de Mist, Suri était celle de Bahamut... Mais la différence se jouait entre la place des différents éons là. Bahamut était un dieu, le dragon de Mist n'était que le gardien d'un village...

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 31 Juil 2016 - 18:44

Le regard de Rydia changea du tout au tout lorsque Suri se dévoila être la fille du dieu des éons. Elle parut choquée et ne savait plus où se mettre, surtout que la guerrière ne l’aidait pas en disant qu’elle l’avait vu mettre à terre son paternel pour l’asservir et récupérer sa puissance. Elle savait que les invocateurs fonctionnaient ainsi, elle savait que ce n’était pas vraiment la faute de cette fille aux cheveux verts si elle avait dû frapper Bahamut pour récupérer sa force, mais quelque part, une petite voix ne savait s’empêcher d’être en colère. Pourtant, pour honorer le souvenir de son père et assurer sa volonté, elle ne comptait pas se laisser gagner par la rancœur. Cette personne allait maintenant payer sa dette en l’aidant à retourner auprès de son père ; ce serait une façon de se faire pardonner.

Elle s’excusa en disant ne pas savoir que le dieu des éons avait une progéniture. En même temps, personne ne le savait. Rydia répondit tout de même à ses interrogations ensuite en lui disant qu’elle avait le sentiment que Suri était de sa famille, puisqu’elle ressentait en elle la présence d’un éon probablement. L’invocatrice poursuivit en disant que sa mère aussi était un éon, et qu’elle comprendrait parfaitement qu’elle puisse lui en vouloir malgré la volonté de Bahamut. Suri bougea la tête de droite à gauche.
« L’eau a coulée sous les ponts depuis. Ce n’est pas comme si vous l’aviez détruit. » Non, Bahamut était toujours vivant et régissait sur la Lune Rouge, dans son domaine sombre et embrumé. Il avait été abimé, mais il vivait encore et c’était l’unique priorité de Suri. Elle leur en voulait quand même certes, n’étant pas invocatrice, elle ne voyait pas l’intérêt de tabasser quelqu’un, même sous une forme aussi monstrueuse et impressionnante que Bahamut, tout ça pour de la puissance… Mais au fond, elle comprenait que c’était le fonctionnement et qu’un simple pacte verbal n’aurait certainement pas suffit à effectuer l’échange de pouvoir.

Rydia ne cessait de s’incliner, de demander pardon. Ça devenait gênant. Les gens les dévisageaient et Suri commençait à regretter d’avoir divulgué son identité. Elle s’excusa encore en ne sachant plus si elle devait la vouvoyer, la tutoyer. Suri n’était d’aucune royauté, elle ne méritait absolument pas le traitement de faveur. La jeune femme croisa les bras en fixant le sol alors que Rydia l’interrogeait sur ses pouvoirs de chimère, du coup. Pouvait-elle se transformer ? Ou l’invoquer ? Suri ramena son attention sur l’invocatrice qui demandait encore pardon d’être aussi directe, justifiant qu’elle était paumée.

« Je peux me transformer… » Souffla-t-elle discrètement. Elle entreprit ensuite d’éclairer un sujet. « Tu peux arrêter de t’excuser. Ça ne changera rien de toute façon. Aide-moi à retourner là-bas, ce sera déjà très bien pour moi. En échange, je t’aiderai à récupérer tes autres éons. » Non parce que si elles passaient toute la route à s’excuser et à papoter comme ça, ça allait devenir vite lourd. Suri n’était pas rancunière de toute façon… Si elles pouvaient se rapprocher et devenir amies, les choses s’apaiseraient d’elles-mêmes. Il suffisait juste de laisser un peu de temps et tout irait parfaitement bien. Tant que Rydia cessait de s’excuser comme ça.

Question de détendre l’atmosphère, elle afficha un sourire amusé en posant ses mains sur ses hanches.
« Comme quoi le monde est petit. Si j’avais su que je tomberais sur l’un des voyageurs de ce vaisseau en allant sur un autre monde, je ne l’aurais pas cru. » Enfin, techniquement l’univers était petit si on prenait ça dans ce sens, mais soit, pareil. Suri ne croyait pas trop aux coïncidences cependant, après tout, beaucoup d’éléments pseudo-aléatoires l’avaient menée jusqu’à son père. Sa transformation à Troia, sa vie dans la rue et la misère, sa rencontre avec le groupe de Rydia… Alors retrouver Rydia ici, ça devait sans doute être l’œuvre un peu bizarroïde du destin…

« Bon. Allons donc à l’aérodrome pour s’informer sur les voyages vers Bur-Omisace, OK ? »

Alors qu’elles marchaient vers leur objectif, Suri songea que Rydia allait probablement vouloir voir sa transformation. Habituellement, elle n’était pas du tout à l’aise à changer de forme devant des inconnus, même devant des amis, mais… Cette fille était exceptionnelle. Elle avait une connexion privilégiée avec Bahamut aussi, même si ce n’était pas la même. Peut-être qu’elle le lui montrerait, lorsqu’elles seraient seules, dans une zone déserte… et si elle le demandait.
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Ven 5 Aoû 2016 - 0:01

Un peu perdue, Rydia se sentait surtout bête d'avoir infligé ça à Suri même si elle n'avait techniquement pas tué Bahamut – il aurait manqué que ça tien ! - Mais du coup, Suri préférait lui dire que de l'eau avait coulé sous les ponts maintenant et que, dans tous les cas, Bahamut n'était pas mort. Certes, ce n'était pas tout à fait comme pour la mère de Rydia, dragon qu'elle pouvait maintenant invoquer. C'était pourquoi elle était curieuse de savoir si, tout comme elle, Suri pourrait invoquer son père ou si elle avait une sorte de transformation chimérique elle aussi : si elle était davantage chimère ou davantage invocatrice au final.

La réponse fut immédiate et efficace : Suri pouvait se transformer et le sourire de Rydia s'étendit un peu bêtement alors qu'elle murmurait davantage pour elle même que pour Suri : « Tu dois être vraiment très forte alors... »

Elle lui demanda néanmoins aussitôt, pendant même que Rydia parlait qu'elle pourrait cesser de s'excuser comme ça puisque, de toutes façons, ça ne changerait rien maintenant. Elle lui demandait juste de l'accompagner jusqu'à son père et que, en échange, elle l'aiderait à récupérer les autres éons. Rydia redressa alors la tête et la secoua de manière affirmative en tentant de se retenir de la remercier cette fois puisque c'était un peu inutile s'il s'agissait d'un échange bien qu'elle se sentit aussitôt ingrate de ne pas l'avoir fait. Du coup, elle le fit quand même.

« D'accord, merci pour ton aide. »

Même si ce n'était pas encore fait. Suri devrait l'accompagner longuement sans avoir de certitude qu'elle pourrait éventuellement revoir son père en chemin mais Rydia se jurait de faire le nécessaire pour que ça arrive. L'ambiance se détendit d'elle même lorsque la chimère annonça que le monde était tout de même petit puisqu'elle avait eu la chance de retrouver une personne qu'elle avait vu une seule fois dans un monde sur un autre monde. Rydia lui rendit son sourire et repoussa un peu ses cheveux pour ne pas qu'ils soient devant ses yeux avant de lui répondre.

« Le temps avait déjà tracé nos destins pour qu'ils se croisent il faut croire. » et elle ne croyait pas nécessairement à la destinée cela dit mais la situation pourrait permettre de douter des autres croyances qu'elle pourrait avoir pour le coup. Enfin, ce n'était pas en restant ici qu'elles pourraient avoir un vaisseau et ce fut pourquoi Suri proposa maintenant de rejoindre l'aérodrome. Du coup, Rydia fit un signe de tête affirmatif avant de se mettre en route. Un coup de vent vint lui refoutre ses cheveux devant les yeux si bien qu'elle replaça cette fois la barrette rouge qu'elle avait sur le côté gauche afin de mieux les retenir et libérer au moins un œil.

Pendant qu'elle avançait, elle songeait peut être à demander à Suri de se changer histoire de voir si elle pourrait reconnaître Bahamut mais elle n'hésita pas à aborder une nouvelle fois le sujet pour insinuer que ça lui plairait.

« N'empêche que tu es une chimère en quelque sorte. Moi, je peux invoquer ma mère qui était une chimère mais toi tu peux carrément te transformer en Bahamut. Tu dois vraiment avoir une très grande force. J'aimerais beaucoup voir ça. »

Elle n'avait pas parlé trop fort non plus pour ne pas se faire entendre des oreilles curieuses qui passaient à côté d'elles en les reluquant parfois de manière exagérée comme s'ils n'avaient jamais vu une fille aux cheveux verts... A moins que c'était le décolleté de Suri qui les intéressait ? En tout cas, l'aérogare se révéla être un quai ou étaient entreposés une dizaine de vaisseau. Il y avait une personne devant qui semblait les surveiller mais il s'agissait en réalité d'un pirate de l'air qui venait d'arriver et qui attendait pour décharger sa cargaison pour se faire de l'argent. Rydia n'eut pas beaucoup d'hésitation sur la manière d'aborder cette personne.

« Excusez moi. » Elle allait l'appeler Monsieur mais en voyant qu'il s'agissait d'un vangaa, elle se retint en craignant qu'il n'apprécierait pas. « On aimerait aller à Bur-Omisace, est-ce que vous savez si un vaisseau pourrait nous y déposer ? »

Le type la reluqua de haut en bas puis de bas en haut avant de s'intéresser à Suri mais il retourna son attention sur son interlocutrice pour lui répondre.

« Je n'y vais pas moi. Mais vous devrez aller voir le capitaine du bolide bleu là bas. »

C'était un petit modèle par rapport aux autres mais le vangaa ne précisa pas pourquoi. Probablement parce qu'il pourrait faire une halte à l'endroit où elles désiraient aller. Le temps que Rydia ne regarde dans la direction indiquée, le vangaa était déjà parti si bien que lorsqu'elle se retourna pour pouvoir le remercier, elle ne le vit pas mais le fit quand même.

« Bah merci hein... » Elle se retourna donc et regarda Suri pour voir si elle était prête à suivre.
« Bon, plus qu'à voir alors ! »

Il faudrait certainement qu'elles puissent se rendre utile si elles ne pourraient pas payer leurs places à bord et à voir comment ce type leur avait parlé, elle craignait de devoir faire le ménage dans l'aéronef par exemple ou des activités bien pire encore selon qui seraient leur débiteur.

_________________



Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 8 Aoû 2016 - 11:42

Très forte ? Suri n’irait pas jusque là quand même. Elle ne répondit rien parce qu’elle n’aimait pas trop parler de cette transformation, de cette nature. Elle avait quand même tuée sa mère à la naissance parce qu’elle était venue au monde dans sa forme chimérique et lui avait littéralement déchirée les entrailles… rien de réellement encourageant quant à ce que cette forme pouvait laisser présager.

Rydia pensait un peu comme elle, estimant que le destin avait fait en sorte que leurs routes se croisent à nouveau. C’était une manière poétique de voir les choses. Suri ignorait si c’était le destin ou juste le hasard mais il était vrai qu’elle ne croyait pas vraiment en ça… Elle croyait dur comme fer qu’on était là pour faire quelque chose, pour accomplir une mission, peut-être que la sienne était aux côtés de Rydia après tout. Grâce à elle et à ses compagnons de voyage, elle était parvenue à trouver son père biologique, et là, des années plus tard, elle aurait peut-être l’occasion de retourner aux côtés du grand Bahamut grâce à cette même personne !
Oui, sans doute était-ce le destin. Le hasard n’avait rien à voir avec ça.

Suri n’en disait plus grand-chose mais Rydia revint sur le sujet de la demie-chimère en disant que ça faisait d’elle une sorte de chimère alors… Encore heureux qu’aucun invocateur ne puisse l’invoquer subitement ! Elle lui confia être capable d’invoquer sa mère pour sa part, mais là où on aurait put croire que le lien de Suri avec le dieu des éons lui permette de l’invoquer, non, elle pouvait carrément se transformer en lui ! Oui, bon… A peu près, hein… Forcément, Rydia s’avoua intéressée.
« On verra ça une fois hors des villes si tu veux bien hein ? » Répondit-elle d’une manière un peu distante, mais pas méchamment. Evidemment que Rydia était curieuse, c’était forcée. Elle n’avait pas dû croiser beaucoup de gens qui pouvaient se transformer en chimère auparavant. C’est pourquoi elle lui accorderait bien le bonheur de le voir, mais elle ne le ferait qu’une seule fois, alors elle ferait mieux de bien enregistrer ça dans sa tête ! Ça pourrait bien arriver en d’autres circonstances, mais volontairement, sans que ce ne soit dans l’urgence, ce ne serait que cette fois.

Elles arrivèrent donc sur le quai, où la jeune femme aux cheveux verts alla interroger un homme avec une apparence vraiment… singulière. Il avait la peau recouverte d’écailles et ressemblait en tout et pour tout à un lézard. Mais sur ses pattes arrières, avec un short, et une certaine intelligence. Elle lui demanda si elles pourraient aller à Bur-Omisace d’une tierce manière et il les envoya vers une autre personne qui était à la charge d’un bolide bleu. Rydia le remercia un peu vaguement puisque voilà déjà qu’il partait.

« Bon, au moins on repart pas bredouille. » Lança Suri avant de hausser les épaules et de se déplacer, avec Rydia, vers cette personne. Le bolide bleu en question était plutôt discret, mais assez beau, la peinture semblait avoir été refaite récemment. Suri ne pouvait pas lire l’écriture par contre mais il y avait en effet quelque chose d’écrit sur le côté du vaisseau en élégantes lettres, et des ailes entouraient le graffiti. La personne semblait être en train de bidouiller sous le vaisseau. Suri crut voir une queue dorsale blanche avec des écailles… Oh la la, encore une espèce de créature bizarre ?

« Excusez-moi ? » Dit-elle en espérant ne pas déranger cette personne. Elle se hissa hors de sous son vaisseau pour découvrir une ravissante jeune femme avec de grands yeux verts anormalement brillants, des écailles par ci par là, et des cheveux blancs courts. Elle semblait très souriante et leur souriait déjà en attendant de voir ce qu’elles voudraient.
« Oui, comment je peux t’aider ma chérie ? »
Suri fit la moue. Ma chérie ? Cette femme avait de drôles de manières de communiquer avec les inconnus…
« Euh, c’est… Nous voudrions aller à Bur-Omisace, on nous a dit que vous y alliez ? »
« Oh ! Ouaip, je me dirige par là. Enfin, juste à côté mais pour vos jolies bouilles, je vais faire un petit détour. »
« Cool, merci ! » Suri ne savait pas trop comment réagir, si bien qu’elle entra juste dans le jeu. La femme leur fit un clin d’œil avant de se diriger vers la porte de son vaisseau pour l’ouvrir. La fille de Bahamut constata que cette étrange personne avait des cornes sur les côtés de son crâne, et oui, une queue dorsale toute fine qui sortait de son pantalon bleu marin. Elle ne pouvait pas juger son apparence étant donné la nature de sa transformation, mais les races de ce monde l’étonnaient encore un peu !

Lorsqu’elles entrèrent dans le vaisseau, incertaines du prix à payer, elle revint vers eux.
« C’est quoi vos petits noms alors ? »
« Suri. Merci de nous aider. Vous voulez quelque chose en retour ? »
« Oh non, non. J’allais par là de toute façon. »
Rydia eut l’opportunité de se présenter avant que le capitaine ne rajoute un commentaire.
« J’adore tes cheveux, c’est naturel ? » Demanda-t-elle à l’invocatrice avant de leur tourner le dos et de s’installer sur le siège du pilote. Elle ne leur demanderait donc vraiment rien ? Suri était surprise mais soit, elle n’irait pas pleurer de ne pas payer ! Cela dit, elles ne connaissaient pas le nom de cette âme charitable.
« Euh, dites… ? »
« C’est Akane. Enchantée, mesdemoiselles. Et me vouvoie pas s'il te plait, j'ai des cheveux blancs, mais c'est pas de vieillesse poussin. » Dit-elle en retirant son chapeau pour le lancer sur le siège du copilote. Suri sourit un peu bêtement. Elle était bien marrante cette dame… Au moins, elles n’étaient pas en désagréable compagnie pour le voyage !
Rydia
Brume Chimérique

avatar

Messages : 205
Messages RP : 116
A ÉTÉ POSTÉ Sam 13 Aoû 2016 - 22:04

Suri accepterait de se métamorphoser pour Rydia mais seulement lorsqu'elles seraient en dehors de toute civilisation, ce à quoi Rydia confirma de la tête en comprenant très bien la situation de Suri.

« Oui, évidemment. Il n'y a pas de soucis ! »

Elle était tout de même heureuse d'avoir le droit à une telle démonstration puisque, quelque part, elle se sentirait privilégiée en sachant que ce n'était pas tout le monde qui aurait le droit à une telle chose venant de Suri. Elle était une jolie jeune femme certes mais il allait sans dire que ça pourrait faire peur à n'importe qui de la voir se changer subitement de forme sans aucun préambule et surtout quand on connaissait la gentillesse de la personne en question.

En tout cas, ce fut suite à une petite discussion avec une sorte de reptile anthropomorphe que les deux jeunes femmes furent redirigées vers un vaisseau bleu dont le capitaine apparut par le dessous, une femme qui avait aussi des écailles par endroit sur la peau, une queue blanche et des cornes sur le côté de la tête. C'était vraiment de drôles de choses tout ce monde et Rydia ne pensait pas pouvoir les caractériser d'humains mais elle n'irait pas le mentionner trop fort non plus surtout si cette personne devait être leur pilote pour aller à Bur Omisace.

Elle semblait voyager pas mal aussi et peut être qu'elle pourrait plus explicitement leur indiquer la présence d'éons sur ce monde aussi après ? Déjà, il faudrait voir si elle accepterait de les prendre à bord et Suri commença à lui parler pour simplement se faire répondre avec un « ma chérie » qui aurait de quoi troubler n'importe qui. Même Rydia n'aurait pas su comment le prendre si elle s'était fait appeler de la sorte mais elle n'était pas du genre à rester coincée trop longtemps les deux pieds dans le même sabot.

Cette personne irait donc à Bur Omisace, du moins pas loin disait-elle, si bien que pour leurs jolies bouilles, elle pourrait faire un détour. Ca permit au moins à l'invocatrice de sourire devant sa gentillesse mais elle s'attendait maintenant à un prix exorbitant au vu de l'attitude bien trempée de la madame. Elles purent monter dans le vaisseau sans que ça ne parle de prix non plus et, une fois dans la salle de pilotage, elles se firent demander comment elles s'appelaient. Suri se présenta alors en demandant si elle voudrait quelque chose en retour mais non, elle allait dans ce coin donc elle les déposerait gratuitement. Rydia prit donc la parole pour se présenter à son tour.

« Moi, c'est Rydia. Merci beaucoup pour ton aide. »

Visiblement, ses cheveux avaient été remarqués par leur interlocutrice puisque cette dernière parla de ça ensuite en disant beaucoup aimer. Elle voulait savoir si c'était naturel et vu que la même couleur était visible sur les sourcils – en plus foncé évidemment – on pourrait juger que oui même si Rydia lui répondit oralement.

« Oui, ils sont naturels. Mais c'est sûr que c'est pas une chose qu'on voit tous les jours. »

D'ailleurs, elle retira sa barrette pour replacer toute cette chevelure vers l'arrière et la remettre en ayant le visage bien dégagé pendant les cinq secondes suivantes. Une mèche rebelle revint camouflé ensuite le côté droit de sa tête sans que ça ne l'embête. Pendant ce temps, le pilote était allé s'installer sur son fauteuil pour préparer le décollage. Rydia s'était donc avancé un peu pour pouvoir se placer derrière elle et regarder ce qu'elle faisait. Elle, elle ne s'était pas présentée et Suri allait lui demander lorsqu'elle le fit. Cette pétulante demoiselle s'appelait Akane et Rydia ne pouvait s'empêcher à la manière dont elle parlait en demandant d'arrêter le vouvoiement par exemple, que ça lui rappelait Luca avec le comportement qu'elle avait. Surtout que, tout comme elle, elle semblait bien aimé tout ce qui était mécanique ou machine.

Comme elles auraient du temps à faire passer pendant le vol, l'invocatrice fit signe à Suri d'utiliser un fauteuil pour pouvoir se détendre un peu, Rydia alla un peu en retrait pour pouvoir s'installer sur un banc non loin de son côté. Elle n'allait pas être le genre de fille à se faire intimider par le comportement d'Akane non plus, elle aimait beaucoup le genre de fille aussi dynamique qu'elle, ça compensait certainement son manque de dynamisme à elle bien qu'elle prouverait pouvoir s'amuser quand même, surtout à la référence des cheveux blancs de l'adolescente.

« C'est pas les cheveux blancs qui me font poser des questions personnellement. Je n'avais jamais vu des personnes qui te ressemblent avant. » Et elle allait prouver qu'elle n'avait pas beaucoup de discrétion non plus même si elle avait beaucoup de respect. Rydia savait être respectueuse malgré qu'elle disait tout ce qu'elle pensait et tout ce qui pourrait gêner ses interlocuteurs. « Tu n'es pas une humaine, non ? »

Elle pourrait peut être lui dire qu'elle était la fille d'une chimère pour expliquer les cheveux verts mais elle allait voir comment tournerait la discussion avant de le sortir. Elle pourrait aussi parler de ce petit bijou en lui demandant si elle l'avait construit elle même ou si elle simplement eu de la chance au tirage pour se l'offrir ou le gagner par exemple. Il faudrait bien occuper le temps pendant le trajet même si ça signifierait que Suri serait laissée de côté un moment mais elle devait elle même se poser des questions sur la race de cette jeune femme. D'ailleurs, la question des cheveux blancs permit à Rydia d'en formuler une autre. « Et si t'es pas si vieille que tes cheveux le disent, ça te fait quel âge ? » parce que bon... Elle savait que des personnes d'une trentaine d'années pourraient piloter des vaisseaux et elle était consciente que Luca savait le faire depuis qu'elle avait quinze ans mais c'était un cas rare qu'elle pensait. Elle ne donnerait par exemple pas plus de vingt à vingt cinq ans à cette demoiselle en réalité.

Direction de Suri et Rydia : Carte du monde

_________________



Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Départ précipité
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ précipité d'Alfred McMathis Jr
» Départ précipité
» Départ précipité.
» A qui profitera un départ précipité de la Minustha selon le portail de Forum Hat
» Un départ précipité

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum