Ce sera comme d'habitude ? [PV : Wiljhem]
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 24 Juil 2016 - 23:12

Ça ne faisait pas vraiment longtemps que Lucas vagabondait au Port Balfonheim, peut-être quelques jours. Deux semaines au maximum. Le miqo’te s’était pris d’affection pour les lieux ; c’était très animé ! Il adorait les villes comme ça. Et forcément, qui disait ville de pirates disait bar et pour sûr qu’il trouva le meilleur. Malheureusement, on lui fit un peu la gueule lorsqu’il voulut entrer avec son torama. Le truc prenait beaucoup de place, il fallait bien l’admettre. Le miqo’te voulut menacer le barman mais il comprit rapidement que ça ne servirait à rien. Nombreux étaient les mecs qui pourraient lui défoncer la gueule donc… On se fait petit. Coucouche panier, Régina.

Du coup, Lucas faisait la gueule, honnêtement.
Il claqua assez fort son verre sur le comptoir en essayant d’ignorer les regards intrigués ou moqueurs des gens sur lui. Oui il avait une queue de chat et alors ? Bordel, bande de cons. Ses oreilles se dressaient par réflexe chaque fois que quelqu’un gloussait. Il se fichait totalement des conventions et des commentaires en général, mais là, sans son torama d’amour, il se sentait drôlement vulnérable. Régina restait donc dehors et effrayait quatre-vingt dix-neuf pourcent des clients. Personne n’entrait.

« Oh c’est bon, faites-le entrer ce maudit chat, il fout les jetons à ma clientèle ! » Fini par lancer le barman qui en avait assez d’entendre des gens détaler dehors. Lucas rit sans se retenir. Hé, il avait l’habitude de venir ici ! Il pouvait au moins être gentil non ? Ca faisait bien six fois qu’il refusait que son torama entre. Au moins cette fois, il pourrait entrer. Il poussa donc tout le monde et le magnifique coeurl s’installa aux côtés de son maître, assis, droit, et fier. Lucas lui tapota la tête avec un sourire. Le barman soupira. « Si ton truc attaque un seul de mes clients Lucas, tu paieras les conséquences ! »
« Ouais, calme-toi papi, ça va. »

Le barman Vangaa ignora le miqo’te et s’éloigna. C’était un bon client à lui, il achetait les meilleurs alcools et ça faisait donc un bon paquet de fric, il ne pouvait pas se permettre de le foutre dehors comme ça juste à cause d’un gros chat…

« Mon torama est mieux élevé que la majorité de tes clients, Dugar. »
Le barman prouva au moins être de bonne humeur puisqu’il se permit de rire en dodelinant de la tête, comme s’il confirmait plus ou moins. Ce n’était pas faux ; c’était un vieux bar de pirates, il y avait souvent des bagarres. D’ailleurs, à ce moment-là, deux mecs commençaient à se friter au sujet d’un pseudo-trésor qui aurait été enfouit dans le fin-fond du phare de Ridonara. Pfeuh ! Comme s’il allait aller là-bas… Il faudrait passer au dessus de l’eau et Lucas détestait l’eau… Les mecs commençaient à hausser le ton, le barman tenta de les apaiser un peu, mais ça finit en grosse baston sur la table et ils se firent mettre dehors par deux gros seeqs bien musclés.

« Tu vois ? Ce que je te disais. »
« Bah, étouffe-toi avec ton verre. » Dit-il en riant. Il lui donna un nouveau verre d’alcool fort que Lucas cala en moins de deux. Ça c’était la belle vie ! Dommage qu’il n’y ait aucune danseuse cela dit, ça lui manquait les bars obscurs de Limsa Lominsa, où il pouvait aller admirer quelques damoiselles onduler leurs jolies formes…
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Lun 25 Juil 2016 - 17:28

Ah quelle merde franchement, cette mission m’avait vraiment foutu les nerfs. Des esprits de feu qui sont immunisé aux attaques de glace non mais c’est dégueulasse ! Vraiment des fois ce genre de truc ça me gave. Faut toujours que mes missions ne se passent pas comme je le voudrais, que ça se complique. J’avais horreur quand les complications s’amènent. C’était bien ce que j’aimais le moins au monde. Avec les lâches, les hypocrites, les faibles, et les femmes qui pensent être meilleurs que les hommes.

D’ailleurs en parlant de femme, je pense que c’était une des seules choses pouvant me détendre à l’heure actuelle en plus des boissons fortes. Je me disais donc que le meilleur endroit pour trouver les deux était un bon bar de pirate. J’étais déjà passer par le port Balfonheim qui accueillait bon nombre de mes semblables donc je me rendais là-bas. C’était l’endroit le plus simple qui me venait à l’esprit. J’avais eu bon nombre de rumeurs qui donnaient envie en tout cas.

Donc une fois dans les rues des bars, les femmes qui abordaient n’importe étaient de sortis et bon nombre de pirates étaient à des tables en terrasse pour boire une rasade. Parfait, plus qu’à trouver un truc qui me dirait plus qu’un autre. J’eus d’ailleurs l’œil attiré par un coeurl étant à l’entrée de l’un des bars en question. Ce genre de chose n’était pas vraiment commune et surtout qu’il attendait gentiment. Serait-il apprivoisé ? Dans tous les cas, ça déboîte comme animal de compagnie.

J’aimerais bien le même genre, parce que bon les animaux de compagnie bateau comme les perroquets, c’était pour les paysans de bas étages pas pour moi. J’étais un fier capitaine pirate et un ancien gladiateur renommé, il me fallait au moins un gros chat pour montrer ma supériorité sur les autres. J’y réfléchirais par la suite, mais pour le moment j’entrais dans le bar en même temps que la bête y entra d’ailleurs.

Faut dire que plus d’une personne avait eu les boules devant le félin. Personne n’avait eu le cran d’entré dans le bar vu qu’il gardait quelque peu l’entrée. Enfin gardait il était devant certes, mais je ne pense pas qu’il gardait vraiment les lieux. Quand je passais le seuil de la porte mes soupçons furent fondés en entendant le barman dire que le chat pouvait entrer vu comment il effrayait ceux voulant entrer.

Le coeurl finit par s’installer à côté d’un homme à moitié félin lui aussi vu ses oreilles et sa queue touffue. Celui-ci avait l’air assez acceptable comme compagnon de beuverie. De toute façon quand je regardais les autres, ça me donnait envie de les baffer tellement ils faisaient tous autant pitié les uns que les autres. Et ceux qui se tombèrent sur la gueule encore plus je crois.  Certes, les pirates ne sont pas des enfants de cœur, mais des fois faudrait vraiment qu’ils apprennent à se tenir.

Je finis par m’asseoir à côté de l’homme mi-félin intrigué par celui-ci et commandait la boisson la plus forte en stock. J’avais besoin d’un tort boyau et illico.

C’est ton ami ? Juste pour savoir tu lui as fait quoi pour qu’il soit mieux élevé que tous ces abrutis ?

Pour le moment je n’avais pas à être grossier envers lui. Il avait l’air un peu fait avec le même moule que moi. Je pense donc qu’il serait plus sage de me le mettre dans la poche surtout que mon verre était arrivé et du coup ça m’avait permis de me calmer.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 29 Juil 2016 - 20:08

Heureusement que Régina ne buvait pas, avec sa taille, pour sûr qu’elle engloutirait tout ! Si elle ne se retrouvait pas complètement éclatée après… Qui serait assez stupide pour donner de l’alcool à un animal de toute façon ? Pas Lucas. Le jeune homme se préoccupait beaucoup trop de son cher et tendre chaton pour pouvoir une seconde penser lui faire du mal comme ça. Il demanda plutôt un bol d’eau à Dugar et même si le vangaa sembla mécontent de devoir nourrir gratuitement un chat, il consentit en se disant que comme ça au moins, l’animal ne risquait pas de semer la panique ou la pagaille dans le bar.

Content de voir Régina heureuse, Lucas lui câlina la tête et longea l’une de ses longues moustaches lorsqu’une personne s’installa à ses côtés ; un homme qu’il ne connaissait pas, tout de sombre vêtu. Il tourna la tête pour tomber nez à nez avec cette personne qui possédait une cicatrice sur l’œil gauche, des cheveux comme bleu-nuit, et des oreilles pointues. Certes il avait une apparence particulière mais aux yeux de Lucas, c’était juste un mi-hyur, mi-élézen. Les élézens avaient des oreilles bien plus grandes cependant, si bien qu’il s’imaginait que ça devait juste être un hybride…
Lucas zyeuta un peu les alentours pour remarquer qu’il y avait de nombreux sièges de libre, donc s’il était venu s’installer là, c’était probablement pour lui parler. Et les oreilles du miqo’te confirmèrent ce fait lorsque la voix de l’individu se fit audible pour lui demander si le torama était son compagnon. Il se demandait comment il avait fait pour l’élever de sorte à ce qu’il le suive et lui soit obéissant – et qu’il soit plus mature que ces abrutis. Lucas rit un peu en remarquant qu’ils étaient sur une longueur d’onde similaire.

« Ouaip. C’est un torama – nous les miqo’tes, on a un genre de connexion naturelle avec ces merveilleuses créatures. » Il ne deviendrait pas plus poétique que ça. Il prit une gorgée de whisky avant de s’intéresser à nouveau à cet homme. « Ce sont des bêtes dignes et puissantes. C’est pas étonnant que ma belle Régina soit mieux élevée que ces guignols. »

Un gros seeq poisseux entendit les paroles de Lucas cependant et ne sembla pas trop apprécier.

« C’qui tu traites de guignol, le matou !? »
Lucas fit rouler ses yeux dans leurs orbites.
« Tu vois ce que je veux dire ? » Lança-t-il à l’étranger aux oreilles pointues. Non il n’allait clairement pas le vouvoyer, Lucas n’était pas doué pour les politesses et ne l’avait jamais été de toute façon. Le seeq fit un gros reniflement bien dégueulasse avant de s’éloigner pour quitter le bar, probablement qu’il allait juste partir à la base de toute façon, mais ses petites oreilles avaient juste captées au passage ce qu’un matou parlait en mal de lui. « Et on dit pas matou, c’est miqo’te. M-I-Q-O-apostrophe-T-E. C’est pas la même chose. »

Il n’aimait pas vraiment se faire traiter de matou honnêtement, c’était une insulte relativement commune pour les miqo’tes. D’ailleurs si lui était un miqo’te, il se demandait encore ce qu’était ce mec… Il l’ignorait complètement. Pour lui, c’était un hybride, comme ceux qu’on racontait voir à Ishgard. Il n’était pas rare du tout que les nobles élézens se tapent leurs servantes hyurs à Ishgard, et résultat ; des bébés illégitimes avec des petites oreilles pointues. Comme ce type.

« Jolies petites oreilles. » Lança-t-il avec un petit sourire moqueur. « T’es moitié élézen ? J’en ai jamais vu des comme toi mais il paraît qu’il y en a beaucoup. » Il avait un peu oublié qu’il n’était plus sur Éorzéa. Ah la la, son chez-lui lui manquait franchement. « Moi c’est Lucas. Je te paye un verre, juste parce que t’as complimenté ma beauté. Tu prends quoi ? »
Il ne parlait pas de lui mais de Régina, qu’il appelait très souvent ainsi. C’était son bébé d’amour, et quiconque la complimentait directement ou indirectement – comme en disant qu’elle était mieux élevée qu’une bande de cailleras – grimpait haut dans l’estime personnel de Lucas. L'homme put deviner qu'il parlait du torama d'ailleurs puisqu'en disant ça, il jeta un coup d’œil sur son animal de compagnie en allant lui cajoler l'arrière d'une de ses oreilles noires.
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Mar 2 Aoû 2016 - 20:04

Je ne connaissais pas ce type depuis longtemps, mais j’avais bien vu qu’il s’était occupé de son animal avec bienveillance. Quand j’y pense je n’avais jamais eu ce genre de comportement pour personne, mais peut-être que ce serait plus facile envers un animal pour moi. Je me voyais largement faire pareil avec une sorte de gros chat comme le sien. En tout cas ce qui était sûr c’est que si je devais avoir un animal de compagnie ce serait un bon gros monstre bien classe et effrayant qui donnerait plus d’une hésitation à mes ennemis. Parce que bon le perroquet c’est démodé et à part répéter les trucs ce qui est bravement chiant ça ne sert à rien.

Donc j’avais regardé un peu comment il s’était occupé de son coeurl afin de savoir quoi faire si je décidais finalement d’avoir un animal à mes côtés. Vaux mieux s’en occuper un minimum si on veut qu’il obéisse. Maltraité un gros félin comme ça ce serait plus du suicide qu’autre chose de toute façon, donc je ne pourrais pas user de violence aussi facilement que je le fais avec les hommes. En même temps ceux-ci le mérite bien souvent. Ils ont toujours pensé que je valais moins qu’eux pour ceux que j’avais connus alors forcément ils avaient appris à leur dépend qu’il ne fallait pas me prendre pour un vulgaire bouseux.

Bref, je m’installais à côté de ce que j’espérais être un futur allié. Il n’était pas comme tous les autres soifard du coin, il avait autre chose. Il paraissait être fait du même bois que moi et j’étais curieux de savoir à quel point c’était le cas genre s’il appréciait la boisson et les belles femmes sans pour autant être un abruti fini qui une fois saoule ne sait plus marcher droit.

En tout cas point important, il me scrutait d’un œil intéressé ce qui prouvait que j’avais attisé sa curiosité à lui aussi. Cela m’arrangeait bien vu que je n’aimais pas être le seul à remarquer une personne digne d’intérêt dans une foule. Je préférais moi aussi sortir du lot parce que me faire mettre dans le même sac que tous ses crétins ça ne me plaisait pas des masses.

Je souris en l’entendant me répondre par la suite. Il me fit par aussi du nom de sa race mais franchement je n’avais pas bien retenu. C’était la première fois que j’en entendais parler donc c’était surement pour ça que j’étais un peu à l’ouest. Je fis mine de tout capter et le laissait continuer intriguer aussi bien par lui que son animal. Quand il prononça le mot guignol un mec haussa le ton pour le provoquer mais il n’en fit pas cas.

Il était comme moi déjà sur un point on le discriminait parce qu’il était différent, mais il s’en fichait et on était deux dans ce cas. Je me fichais bien qu’il soit possesseur d’une queue et d’oreille de félin du moment qu’on s’entendait sur les points importants et pour le moment on était parfaitement d’accord.

Je vois parfaitement. Les pirates du coin sont une honte à la profession. Je remarque en tout cas que tu es du genre patient, parce que perso moi je lui aurais déjà latté la gueule à ce gros lard qui l’a ouverte y a deux secondes.

Surtout que l’autre l’insulta par la suite. Tout bas certes, mais entre mon ouïe fine et celle de mon ami il se fit prendre la main dans le sac. D’ailleurs mon collègue le reprit sans hésitation ce qui me permit cette fois de bien intégré le terme énonçant sa race. Un Miqo’te, j’avais hâte de savoir ce dont il était capable exactement. Cela ne devait pas avoir que des désavantages d’être mi-félin . Enfin désavantage si on se fiche pas des discriminations faites à son encontre, mais vu qu’il avait l’air de s’en foutre, il ne devait avoir que les avantages.

Il finit par revenir sur moi et s’intéressa à mes oreilles. La race qu’il prononça ne me disait rien du tout. Je ne savais pas quel était son monde, mais ce n’était pas un que j’avais visité ça c’était clair.

Je ne sais pas ce que c’est un élézen, dans mon monde à moi, je suis un elfe. Et je suis de sang pur. On a tous des oreilles de cette longueur personne ne fait exception à la règle. Pour le verre se sera un rhum blanc pour moi.

Une fois que le vangaa partit faire mon verre je ne pus maintenir le silence. Je n’étais pas vraiment curieux d’habitude me fichant pas mal des autres, mais je sentais qu’on pourrait avoir une super collaboration tous les deux. Et une équipe ça gagne généralement un plus gros butin qu’un mec tout seul.

T’es du genre à aimer le fric et les femmes mec ? Savoir si on pourrait faire une sorte d’alliance pour récolter gros ou alors être juste bon à s’offrir des verres de temps à autre dans un bars entre potes
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 6 Aoû 2016 - 22:39

Clair que ces mecs étaient une honte à la profession de pirates. Lucas en connaissait pas mal, des pirates… Beaucoup rôdaient aux alentours de Limsa Lominsa. Ils étaient parfois sympathiques mais honnêtement, ceux qui décidaient de faire de la rapine pouvaient parfois être très sanguinaires. Heureusement, il ne s’était jamais fritté avec ces loups de mer. Il préférait se considérer comme un pirate du désert, c’était tellement plus badass et unique que ceux qui passaient leur temps à empester la poiscaille.

Lucas ne répondit rien de particulier à ce commentaire, mais sourit lorsque l’homme aux oreilles pointues mentionna qu’il était patient. Il bougea la tête de droite à gauche alors qu’il disait que lui, il lui aurait défoncé la tronche directement.
« Nah mec, c’est que ça en vaut pas la peine. Pas pour ce genre de type. » Sérieusement, Lucas ne comptait pas se salir les mains pour quelques idiots qui se croyaient trop cool de narguer ceux qui passaient sous leur pif juste pour le principe de paraître plus fort et plus brutal qu’eux. Il avait sa fierté et il ne voulait pas passer pour un pachyderme, pas comme eux. Ces gars-là, ils poussaient tout le monde sur leur passage et faisaient du bruit. Lucas préférait être discret.

C’est seulement quand le miqo’te eut terminé de lui parler de ses oreilles que le pirate lui lança qu’il ignorait complètement ce qu’était un élézen. Oh merde que pensa Lucas, oui non il n’était plus sur Éorzéa… Oui en effet, donc des élézens, il n’y en a pas. Dommage, elles avaient de jolies gambettes ces demoiselles… Non lui, c’est un elfe de sang pur. Oh la la, attention ! Lucas eut un rire nasal en buvant une nouvelle gorgée de son verre jusqu’à ce qu’il lui dise ce qu’il désirait commander. Il hocha de la tête.

« Oh Dugar ! Un verre de rhum blanc pour mister ici présent. »
« M’ouaip une seconde. » Baragouina le vangaa qui était en train de ranger quelques verres derrière son comptoir.
« Et ramène-moi un sky aussi. »
« Tu ferais mieux d’avoir d’quoi payer mon minou. »
« Mais ouiii t’inquiètes. »

Heureusement qu’ils se connaissaient depuis plusieurs semaines, sinon Lucas aurait put trouver vraiment très bizarre de se faire appeler ainsi. Surtout par un lézard sur deux pattes ! Mais ça n’en boucha pas un coin à ce pirate aux cheveux sombres. Non, il attendait juste son verre qui ne tarda pas à arriver, un peu en même temps que celui de Lucas justement. Régina était toujours tranquille à côté, elle regardait les environs et se tenait en alerte au cas où quelqu’un viendrait embêter son maître ou chercherait la bagarre.

Pendant que Lucas faisait cul-sec avec son shooter de sky, l’homme à ses côtés lui demanda s’il aimait le fric, et les femmes. Lucas haussa les sourcils alors que ce type commençait vraiment à l’intéresser. Evidemment ! Il voulait surtout savoir ça pour voir s’ils pourraient former une alliance pour récupérer le jackpot, ou alors juste se retrouver entre potes devant le comptoir d’un bar miteux. Lucas leva son verre avant de le reposer. Il était vide, c’est con.
« Hé mec, tu parles à un Coeurl de sable ! Et pas n’importe lequel, le prince coeurl en personne. » Autrement dit, le leader. « J’ai trouvé le trésor de Barbe-Brume à Crèvecarène, un truc dont peu de gens peuvent se vanter sur Éorzéa ! » Oui, pas récupéré, trouvé, parce que c’était l’épave d’un gigantesque navire en fait. Mais rares étaient ceux qui avaient put l’approcher étant donné le gargantuesque Kraken qui le protégeait. Sauf que là, Lucas pouvait bien parler chinois que l’autre ne comprendrait sûrement rien. Il s’était emballé un peu…

« S’il y a un trésor, tu peux être certain que moi et Régina, on est dans le coup. » Il pouvait donc en déduire que la beauté, l’animal à ses côtés, c’était Régina. « Quant aux femmes… Mes conquêtes peuvent témoigner que je les aime beaucoup en général. »

Un grand sourire qui insinuait gros sur sa façon d’aimer ces demoiselles.

« T’as des tuyaux sur des trésors dans le coin, pirate ? » Demanda-t-il. Après tout, avec ce qu’il venait de dire, il y avait de quoi s’imaginer qu’il puisse avoir entendu parler d’un trésor dans les environs par exemple ! De quoi intéresser grandement le miqo’te…
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Lun 8 Aoû 2016 - 18:05

Je me considérais certes comme un pirate, mais j’étais loin de ces crétins qui se pavanaient dans le bar. Ceux-là tu les pousse ils tombent comme des mouches tellement ils sont imbibés et gras comme des moines. Non franchement comment des pirates pouvaient réussir à se faire respecter avec ces abrutis dans les rangs ? Bonne question en tout cas, cela faisait longtemps que je ne me considérais plus comme un simple loup de mer. Après tout j’avais plus de navire ni d’équipage. Je dirais plutôt que je suis du genre freelance.

Je pille ce qui me plais quand ça me plait et surtout à qui me plait. Sur terre comme sur mer quelle différence au fond ? Du moment, que j’ai du pognon de la boisson et des femmes, je me fiche du reste. Je serais même plus proche d’un mercenaire maintenant quand j’y pense, mais pareil là aussi on s’en moque. L’essentiel, c’est qu’on ne me sous-estime pas.

Mon camarade, continua en répondant à ma remarque sur celui qui l’avait cherché, disant qu’il n’en valait pas la peine. C’était sûrement vrai, mais ça ne m’aurait pas empêché de lui défoncer sa gueule s’il m’avait dit un truc de travers à moi. Je n’aime pas les critiques surtout venant d’être aussi inférieurs à ce gars. Mais bon après, j’admirais aussi le sang-froid du mec mi-félin. Faut dire aussi qu’on avait l’air assez différent sur ce point, il ne voulait pas faire de vague, alors que moi j’aurais aucun mal à démonter un mec pour montrer ma supériorité aux autres. Mais après du moment qu’ils ne m’emmerdent pas je les cherche pas non plus. Aussi simple que ça. Cela vaut mieux pour eux.

Je finis par lui expliquer par la suite ce que j’étais lui expliquant aussi que je ne savais pas ce qu’était un élézen. Je n’étais pas vraiment fier d’être un sang pur. Sang mêlé ou sang pur, je m’en fichais ça faisait belle lurette que j’avais été renié vu mon fond particulièrement mauvais. Alors bon ma race elle m’importait peu au final, j’aurais bien pu être un lézard, un serpent ou tout autre chose que je m’en ficherais royalement. Du moment que j’ai un bon paquet de blé sur moi et des femmes en veux-tu en voilà moi ça me va. Bon après ça m’arrangeait bien d’avoir cette tronche là parce que j’avais une plutôt belle gueule ce qui attire forcément les minettes ~.

Je commençais à boire mon verre tranquillement. Puis je lui posais ma question. J’avais bien envie de savoir si je pourrais faire de lui mon partenaire. Honnêtement, je pense que j’avais besoin de quelqu’un dans ces nouveaux mondes. Seul je n’étais pas le mec le plus doué du monde et avoir un autre cerveau pourrait permettre bon nombre d’idée auxquelles je n’aurais pas forcément pensé au premier abord. Avoir un acolyte était donc le meilleur moyen pour moi de trouver mes marques plus facilement. Surtout qu’une équipe ça se débrouille toujours mieux qu’un mec tout seul. C’était tout bénéf au final. Donc si ça se faisait je pense que ça pourrait être pas mal, parce qu’en plus de ça on s’entend plutôt bien. On a l’air d’avoir beaucoup d’intérêt en commun.

Il commença à limite me parler de son CV, mais ce qu’il me disait rentrait par une oreille et ressortait par l’autre. J’avais l’impression qu’on n’était vraiment pas sur la même longueur d’onde quand il parlait de son monde, voir que j’étais un parfait abruti, parce que je calais rien. Mais bon faut dire aussi que je n’avais jamais vu son monde alors, je n’avais aucune connaissance sur celui-ci ce qui était parfaitement logique.

Il parut se rappeler que je n’étais pas originaire de son monde et parla dans des termes bien plus compréhensibles tout de suite. Je souris d’un air entendu me disant que j’étais tombé sur le bon gars. Surtout qu’avec sa Régina on allait faire une super équipe.

Nickel, c’est bon à savoir ça. Aussi bien pour les trésors que pour les femmes. On est pareil à ce niveau-là. Bon puisque qu’on va devenir des sortes de partenaires, je peux en effet, te faire part du dernier tuyau que j’ai eu récemment. Apparemment, il y aurait un trésor enseveli sous le sable de la mer des sables. Il se trouverait dans une ancienne bibliothèque qui aurait été englouti à cause d’une succession de tempête. Il faut donc retrouver cette bibliothèque et le tour est joué.

Je sais la mer des sables n’est pas petite, mais ce n’est pas ça le problème. Le souci principal, c’est que des fouilles archéologiques ont mis à découvert cette bibliothèque et qu’elle est donc maintenant surveillée parce qu’elle est devenue en quelque sortes patrimoine de la nation tu vois le genre ? Du coup, tant qu’elle n’a pas été explorée on ne peut pas entrer. Enfin, à part si on est des vrais pirates et qu’on ne demande pas l’autorisation, tu saisis ? Qu’est-ce que t’en penses collègue t’es avec moi ? Si ça se trouve en plus on ne trouvera pas juste un trésor. Je vais être honnête seul ce n’était pas faisable, mais en équipe c’est possible à toi de voir.


Spoiler:
 
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 16 Aoû 2016 - 16:48

Lucas parla un peu une autre langue pour le coup et son nouveau pote de beuverie ne sembla pas plus intéressé que ça par les éloges que le jeune homme se lançait ! Rho, ce n’était pas très gentil… Mais soit, Lucas parla un peu plus clairement ensuite ce qui poussa donc monsieur oreilles pointues à dire que c’était nickel, autant pour les femmes que pour les trésors ! Le miqo’te sourit en comprenant déjà d’emblée qu’ils allaient très certainement bien s’entendre. S’il pouvait avoir trouvé un bon partenaire de chasse aux trésors, il aurait de quoi être vachement heureux ! Les pirates de ce trou à rat ne valaient pas la peine d’être considérés comme des coéquipiers.
Du coup forcément, Lucas demanda des tuyaux sur un éventuel trésor dans le coin.

Comme ils allaient être un peu des partenaires, l’homme à la cicatrice commença à lui expliquer qu’il avait entendu parler d’une bibliothèque ensevelit après de nombreuses tempêtes dans les mers de sable. Les oreilles félines de Lucas se dressèrent sur sa tête pour bien entendre puisque forcément, il ne parlait pas bien fort, sinon les autres pourraient leur piquer leur piste ! Il suffirait donc de retrouver cette bibliothèque et ils pourraient empocher le gros lot qui s’y nichait à priori.
« Intéressant. » Que le miqo’te eut l’opportunité de dire avant que le pirate ne poursuive en disant que même si les mers de sable étaient immenses – ce qu’elles étaient oui – ce n’était pas le principal problème… Le vrai problème, c’était que l’endroit était surveillé puisque la découverte de cette ancienne bibliothèque pendant des fouilles archéologiques avait eut de quoi émouvoir la nation qui avait décidé d’en faire un genre de patrimoine. C’était embêtant, oui, ils ne pourraient pas entrer là-dedans aussi facilement… ni en ressortir indemne probablement. Il lui demanda donc s’il comprenait et s’il suivait l’idée.

« Je suis partant, ouais. Ça sent bon le trésor ton histoire. » Dit-il en souriant, satisfait finalement d’être entré ici et que ce mec ait décidé de venir lui parler. « C’est clair que tout seul, tu vas jongler. Et t’en fais pas pour l’infiltration, j’ai l’habitude, et même si elle prend de la place, ma beauté sait comment ne pas se faire remarquer. » Oui parce que son torama était effectivement immense pour un simple chat. Elle faisait facilement deux mètres de longueur, sans compter la queue et les très longues moustaches. Lucas tourna la tête vers Régina d’ailleurs pour la cajoler sous le menton, ce qui lui fit lever la tête et fermer les yeux avec bonheur.

Bon, puisqu’ils étaient partenaires, autant pouvoir s’appeler avec un nom et pas avec toi, chose, ou hey, hein ?
« Moi c’est Lucas, part’naire. » Il leva son verre pour trinquer, puisqu’il n’avait pas tant envie de serrer la main comme on le faisait de façon plus classique. De toute façon, Lucas ne faisait jamais rien dans les normes ! Comme ça, les présentations seraient faites et ils pourraient peut-être bouger et se diriger peu à peu vers les mers de sable, où ils pourraient observer l’endroit où se trouvait cette fameuse bibliothèque. Car avant de foncer comme des idiots, il faudrait déjà analyser et observer les entourages.

« Tiens Dugar, garde la monnaie mon chou. Je me tire. » Il jeta dans le même temps un paquet de gils, payant évidemment la part du pirate aussi puisqu’il lui avait bien dit qu’il lui offrait un verre en échange des compliments sur Régina. Oui, il adorait son chat. C’était son amour et son rattachement à Éorzéa… Pour sûr qu’il appréciait quiconque flatterait son animal de compagnie et amie.
Concrètement il était un peu tard, mais Lucas aimait voyager de nuit, il appréciait la quiétude et la discrétion que l’ombre donnait. Peut-être que son partenaire n’apprécierait pas mais en vrai pirate, il saurait que c’est plus adéquat de bosser la nuit ! La surveillance ne serait pas trop lourde en nuit, mais ce n’était pas comme s’ils arriveraient en période nocturne… les mers des sables, ce n’était pas tout à fait à côté-là ! Il faudrait voyager jusqu’aux environs de Rabanastre et ça… ça allait prendre du temps.
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Jeu 25 Aoû 2016 - 19:44

Mon nouveau collègue avait l’air déçu que je ne fasse pas vraiment cas de ses états de service, mais ne l’ayant pas vu de mes yeux on va dire que pour le moment je restais mitigé. S’il était vraiment aussi doué par la suite, je n’hésiterais pas le lui dire, mais pour le moment j’allais rester neutre à ce sujet. Je ne crois que ce que je vois donc c’était à lui de me convaincre qu’il valait plus le coup que les autres. Pas que ce soit un entretien, parce que bon vu les autres, il était pris direct. Mais la continuité de notre association ou alliance comme vous préférez dépendrait de comment il se débrouille. Je ne veux pas d’un gros prétentieux qui a que de la gueule je veux des résultats, et la rumeur que j’avais entendu serait la meilleure façon de le tester en situation réelle.

Je lui demandais à lui parce qu’on avait déjà un point en commun le fait d’aimer voire, donc qu’il aime également l’or et les femmes c’était des points bonus. Etant sur la même longueur d’onde je doutais fort qu’on ne fasse pas une bonne équipe bien au contraire. On se comprenait donc on aurait aucun mal à communiquer sans même prononcer une parole.

Je commençai par la suite à lui expliquer ma source. C’était une rumeur pour la plupart, mais le nombre de gens que j’ai entendu en parler, je pense que c’était loin d’en être une pas alors que j’en entendais tellement parler. Surtout que j’avais fini par vérifier. Je ne sais pas si y avait vraiment un trésor dans ce machin, mais les mecs armés jusqu’aux dents dans le désert étaient bien à l’endroit où ils devaient être. Donc c’est qu’il se passait bien un truc dans ce coin là et il était hors de question que je n’essaye pas de grappiller deux trois trucs intéressant.

Apparemment mon ami avait l’air de trouver mon histoire intrigante et une fois que je lui eux tout dit il me dit d’un franc sourire qu’il était partant pour aller voir ça de plus prêt. En même temps c’était louche cette histoire. Y avait trop d’hommes armés pour que ce soit juste une pauvre bibliothèque et on se devait en tant que chasseur de trésors de découvrir le fin mot de l’histoire. Et même s’il n’y a pas de trésors, il doit bien y avoir quelques trucs qu’on pourra revendre à prix d’or au marché noir.

J’avais quelques doutes par contre sur la bestiole de mon ami. Ce machin ne passait pas inaperçu loin de là, mais Lucas parut sûr de lui quand il me dit qu’elle savait très bien se faire oublier. Et bien j’espérais parce que je n’avais pas spécialement envie de finir en passoire ou ce genre de truc, parce que le chaton aura décidé d’être visible. A moins qu’elle ne fasse diversion, mais je doutais fort que mon camarade mette en danger sa bête comme ça. Après tous la plupart des mecs devant cette bibliothèque étaient armés d’armes à distance genre mitraillette et autres trucs dans le style alors valait mieux faire profil bas.

Il se représenta et je souris en levant mon verre pour lui rendre la politesse.

Je le sais tu l’as déjà dit, moi c’est Wiljhem mais mes amis m’appelle Wil. Longue vie à notre collaboration et aux nombreux trésors qu’on va certainement ramassés.

Je trinquais avec lui avant de boire cul sec mon rhum. J’allais payer, mais comme dit plutôt, Lucas avait prs ma part en compte dans son sac de gils qu’il donnait au barman. Le fait de flatter son animal avait des avantages apparemment, je m’en souviendrais. Une fois payé je suivis donc mon ami. Il était déjà tard, mais qu’importe c’était bien plus facile d’être discret dans le noir alors ce n’était pas moi qui allait m’en plaindre même si on avait du chemin avant notre but. Peut-être qu’on devrait utiliser des montures adéquates pour le désert ? A moins que mon camarade ait une autre idée. En tout cas je partais dans l’idée de lui demander ce qu’il en pensait.

A ton avis qu’est-ce qu’on fait ? On prend des chameaux ou ce genre de trucs pour parcourir le désert plus rapidement où on fait la totalité du chemin à patte ? Ah et sinon tu n’as rien oublié, parce qu’on va pas revenir ici avant un petit moment je pense.

Déjà il nous faudrait rejoindre les alentours de Rabanastre. Après on verrait bien comment on s’organiserais pour la suite.

Autre question, Régina mange quoi comme genre de trucs ? Je suppose que c’est de la bidoche pour un félin avec une telle dentition, mais je suis assez curieux d’en savoir plus sur elle. T’inquiète, je ne te la piquerais pas ta belle, mais sachant qu’elle fait aussi partie de mes coéquipiers je m’informe un minimum. Et j’aimerais aussi éviter qu’elle ne me bouffe.

Je n'avais pas spécialement peur, j'étais juste prudent.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 7 Sep 2016 - 14:38

L’alcool n’était pas du genre à monter au nez de Lucas mais décidément, il avait un peu zappé un truc puisqu’il se présenta à nouveau. Bah ! Lorsque l’homme aux oreilles pointues mentionna qu’il l’avait déjà dit, le miqo’te se contenta de hausser les épaules en riant de sa propre bêtise. Quoi qu’il en soit, ça poussa le pirate à se présenter comme s’appelant Wiljhem, mais Wil, pour les intimes ! Ils trinquèrent volontiers aux trésors qu’ils allaient pouvoir trouver sans s’embêter des enchantés et des heureux de te connaître. Ils étaient partenaires dans le crime maintenant, pas de quoi se faire des courbettes !

Cul-sec et le verre fila dans le gosier de l’homme-félin. C’est une fois hors du bar, les verres payés et le ventre à peu près plein, que Wiljhem demanda à son nouveau coéquipier ce qu’ils allaient faire. Comptait-il se rendre là-bas à pieds ? Concernant le désert, il ne pourrait pas dire, mais il ignorait complètement ce qu’était un chameau… Cela dit, il ne connaissait aucune monture outre les chocobos et encore ! En général ici ils étaient assez sauvages à ce qu’il avait put constater pour le peu de ces volatiles qu’il avait croisé. Avant qu’il ne réponde cependant, Wiljhem lui demanda s’il n’avait pas oublié quelque chose car ils ne reviendraient pas de sitôt.
« Nope. Tant que j’ai ma Régina et mes armes, j’ai tout ce qu’il me faut. » Et évidemment son argent mais il ne le mentionna pas puisque pour lui, ça coulait de source ! Régina d’ailleurs qui suivait toujours, heureusement. Elle ne quittait pas son maître d’une seule patte.

Concernant Régina d’ailleurs, le pirate chercha à s’informer à son sujet. Il voulait surtout savoir ce qu’elle mangeait. Il s’informait puisqu’elle faisait plus ou moins partie du groupe finalement et qu’il ne voulait pas qu’elle le bouffe non plus… Il jugeait que ça devait être de la viande, et c’était effectivement une bonne déduction.
« File-lui de la laitue et là elle te bouffera. » Lucas rit un peu avant de hausser des épaules. « T’inquiètes, Régina trouve toujours de quoi manger. Elle piquera un peu de viande sur le corps des monstres ou elle ira chasser quand on se posera. » Jamais il n’y avait eut de souci de ce côté-là. C’était quand même un torama de deux mètres de long ou presque, alors peu de gens cherchaient à l’attaquer. De toute façon, ils étaient connectés d’une telle manière que Lucas saurait si elle était en danger.

« Il faut donc d’abord rejoindre ce désert. » Constata Lucas, en toute évidence. C’était pas exactement la porte d’à côté ! Il n’avait pas de carte cependant mais il avait eut le temps de voyager un peu et donc de repérer les endroits phares. Rabanastre en était un. Les mers de sable étaient dans les environs, mais le meilleur moyen serait sûrement de juste chiper un vaisseau… ou de trouver une bonne âme qui les transporterait à bon port ! Ce ne serait probablement pas gratuit toutefois. « A pieds, ça prendra un temps de ouf. Il faudrait trouver un vaisseau. Par contre, si je sais faire des tas de choses, je t’avoue que je sais pas manœuvrer ces trucs-là. »
A côté de ça par contre, il était parfaitement capable de dompter un coeurl sauvage. Allez savoir.
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Lun 12 Sep 2016 - 19:41

On trinquait par la suite à notre nouvelle collaboration qui serait fructueuse s’il était aussi compétent qu’il le disait. Même si je n’avais rien compris à ce qu’il avait accompli vu que je ne connaissais pas son monde. Ais vu ce qu’il en disait ça avait l’air quand même quelque chose. Un exploit ? Peut-être, mais après c’est peut-être juste un gros vantard qui se la pète juste pour rafler le pognon avec des gros coup comme celui que je lui avais proposé avec la bibliothèque dans le désert.

Une fois bu notre verre cul sec il n’y avait plus qu’à partir en quête de notre futur butin. Une fois dehors je posais plusieurs questions à mon compagnon de voyage histoire qu’il ne regrette pas son départ. Apparemment il avait tout ce qu’il fallait donc c’était déjà ça. Pas besoin de faire un détour, vu le chemin qu’on avait à faire on n’avait pas besoin de ça. Par contre quand je parlais de chameau il n’eut pas l’air de connaître vu son regard interloqué. Ils n’avaient même pas de chameau sur ce monde de merde ? Fais chier bordel !J’ai pas envie de me taper tout le chemin à patte moi !

Au final mon ami ne prenait pas grand-chose à part ses armes, son animal de compagnie et surement de quoi subvenir à ses besoin genre du fric comme moi quoi. Sauf que je n’avais pas encore de bête avec moi jusqu’à preuve du contraire. Je m’instruisais d’ailleurs sur ce que Régina mangeait au cas où que je doive la nourrir pour une quelconque raison. Certes j’avais une idée de ce qu’elle pouvait ingurgiter mais je préférais être sûr je voulais pas me faire bouffer à cause d’un stupide erreur.

Apparemment, elle n’était pas trop légumes. De toute façon je ne l’étais pas trop non plus alors ça tombait bien. De la salade vraiment ? Le dernier truc que j’rais lui donner. Déjà que moi-même je n’en mange pas. En même temps, quand on voit la couleur ça donne pas envie. Non mais franchement qu’elle idée d’avoir un aliment vert ? C’est contre nature, il est hors de question que quoique ce soit de vert touche ou dépasse mon palet. Lucas m’expliqua qu’au final elle se débrouillait toute seule généralement prenant sur les monstres vaincus ou allant chasser par elle-même. Tant mieux une autre corvée éviter comme ça. Elle pouvait être utile, mais l’était encore plus si elle pouvait être autonome.

En tout cas, Lucas comme moi étions d’accord sur un point, ce serait bien trop long à pied. Il proposa donc d’utiliser un vaisseau. Certes, mais il allait falloir trouver une âme charitable ou carrément le voler. Après tout je savais piloter un navire ça devait pas être plus compliqué les vaisseaux. Ce, dépend la taille après même si y pas que la taille qui compte ça aide parfois pour la maniabilité du véhicule.

Cela ne doit pas être bien compliqué. Le tout c’est donc d’en voler un. Allons au port on trouvera peut-être notre bonheur. Faut aussi éviter d’en piquer un trop gros, je n’ai pas envie de me taper une armée à tuer même si le meurtre ne me fait pas peur. Quelques mecs suffiront bien si on doit se battre. On est que trois après tout donc vaut mieux être prudent et ne pas trop attirer l’attention.

Je me dirigeais donc dans la direction où l’on pouvait différent vaisseau. Dix minutes plus tard, j’étais en train de contempler l’un d’eux. Il était modéré niveau taille et l’équipage n’était composé que de quatre hommes. Du coup, si jamais conflit il y avait ça ne devrait pas poser trop de problème avec Régina dans notre camp.

Celui-ci le parait pas mal qu’en dis-tu ? Maintenant soit on tente l’approche furtive pour le voler soit on va de but en blanc leur parler franco voir s’ils nous laissent monter. Dans tous les cas, faut qu’on monte à bord de ce truc. A voir s’ils veulent mourir ou non.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 17 Sep 2016 - 11:59

Note :
 

Pas bien compliqué ? Qu’il parle pour lui. Personnellement, je n’ai jamais volé avec un vaisseau. Ça existe sur Éorzéa bien sûr, ils sont même plus fréquemment utilisés comme des gens de taxi pour passer d’une cité-état à l’autre, ou pour les plus fortunés qui veulent en posséder un eux-mêmes. Certaines compagnies libres – des amis qui forment un groupe et qui se donnent un nom, un principe sympa je suppose – en possèdent parfois, mais moi, j’ai toujours préféré garder mes pattes sur la terre ferme, préférablement dans le sable d’ailleurs.

Bref donc le tout c’est de voler un vaisseau. Fastoche, je suppose. Le problème c’est que si on prend quelque chose de trop gros, on va se faire pécho, et quelque chose de trop petit, c’est un coup à ce qu’il ne fonctionne pas bien. Mais il faudra miser sur petit. Du moins, c’est ce que je me dis, ce sera plus rapide et plus efficace pour rejoindre les Mers de Sable. Je sais pas exactement où elles sont, mais dans un vaisseau, on devrait trouver une carte je présume… sauf si Wiljhem ici présent connait leur emplacement exact. J’ai juste une vague idée pour avoir voyagé et avoir repéré ce qui se situait aux alentours de Rabanastre. Je vais lui donner le bénéfice du doute, de toute manière, notre priorité pour l’instant, c’est surtout de dégoter un vaisseau. Comme il le dit justement, vaut mieux en chiper un assez petit, ce serait bête de devoir se friter à une armée entière juste pour un vaisseau un peu trop volumineux. Le but c’est juste de se déplacer, pas de tirer le gros lot… quoi que revendre le vaisseau après utilisation pourrait être une bonne idée.

On se dirige donc vers le port, là où tous les vaisseaux se posent en général. Il n’y a pas d’aérodrome donc c’est là qu’on trouvera ce qu’on veut. Notre approche ne se fait pas remarquer et rapidement, on détecte un vaisseau qui pourrait nous intéresser. Il me demande mon avis si bien que je scrute un peu la machine et les environs pour remarquer quatre hommes qui semblent le posséder. Il me propose deux approches ; la furtive ou on va leur parler directement. Difficile de choisir la bonne. Il a mentionné ne pas craindre le meurtre et moi non plus, même si en général, je préfère rouler des gens que les égorger.
« Il fera l’affaire. » Lancé-je avant de jeter un coup d’œil sur Régina qui ne semble pas en désaccord. Maintenant, la manœuvre à suivre… « Je doute qu’ils laissent gentiment leur vaisseau. Et s’ils nous laissent monter dedans, pas dit qu’on aille là où on veut. Le problème, c’est que si on les tue, on risque de se faire remarquer. Le Port Balfonheim grouille d’oreilles et d’yeux. C’est un coup à se faire choper. » Je sais ce que je dis. Il y a du monde dans les sombres ruelles et des gens partout dans les rues. Donc l’idée du meurtre cash n’est pas tellement une bonne option.

J’en vois donc une seule.
« Tu penses quoi de ça : on va leur causer, on les persuade de nous laisser monter contre une somme ridiculement haute, et une fois à l’abri des regards, dans leur vaisseau, on s’occupe de leur compte. Comme ça, ensuite, on décolle, ni vu ni connu, personne ne saura jamais ce qui est arrivé à ces pauvres types et on récupère notre argent. Hm ? » C’est mon plan, après, il en fait ce qu’il veut. C’est toujours plus réfléchit que de foncer, mais ça rejoint un peu l’avis de mon nouvel acolyte quant à la perspective d’aller papoter et de faire l’innocent pour avoir ce qu’on veut. Juste que c’est une meilleure garantie selon moi.
Wiljhem Newgate
Bloodthirsty Gladiator

avatar

Messages : 99
Messages RP : 74
Comptes RP : Oerba Yun Fang, Angeal Hewley, Logan Marks, Balthier
A ÉTÉ POSTÉ Lun 19 Sep 2016 - 20:47

Spoiler:
 

Je n’étais en effet pas à mon premier vol de vaisseau. Enfin, j’ai volé des navires dans mon monde donc ça suivait le même principe quoi. Sauf que ça volait plutôt que navigué. Mon dernier navire était un navire de guerre volé à la marine de mon monde après avoir infiltré le bateau de tous mon équipage se faisant passer pour des marins. Ils étaient bien débiles dans mon monde ils ne recensaient aucun de leur marin du coup on avait pu se faire passer pour plusieurs des leurs sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Du coup, j’avais vite obtenus l’un des plus puissant et rapide vaisseau de guerre créer. Cela m’avait bien aidé pour rattraper les navires de marchandises ou autres qui essayaient de s’échapper.

Je pensais bien d’ailleurs garder ce vaisseau une fois qu’on aurait voler celui-ci. Cela pourrait certainement nous resservir pour ce genre de voyage. Et vu qu’on était que trois, on n’avait pas besoin d’un très gros vaisseau celui-ci ferait très bien l’affaire. Après ça pourrait être intéressant de le vendre aussi. Je ne sais pas on verrait bien une fois arrivé à destination ce que l’on ferait. On verrait nos avis et déciderait à ce moment-là ce qui serait le mieux.

J’espérais en tout cas qu’il y est au moins une carte dans le vaisseau on en aurait besoin pour être sûr de notre chemin même si je savais à peu près comment aller jusqu’à destination mieux vaut être prévoyant. Ils avaient certainement une carte ou un truc dans le genre ces crétins. Sur un bateau on a toujours des cartes, alors ça doit être pareil sur un vaisseau.

Bref, trêve de souvenirs, je devais me recentrer sur notre but, voler ce vaisseau. Il y avait plusieurs façons de s’y prendre alors je préférais demander à mon collègue ce qu’il préférait et voir s’il avait une autre solution peut-être ? Si c’était le cas, il monterait d’un cran dans mon estime sinon eh bien il resterait pour le moment neutre. Le navire lui convenait c’était déjà ça après vint les stratégies.

Son analyse me paraissait assez précise. C’est vrai que le meurtre direct n’engendrerait rien de bon vu que des personnes nous verrait, le port grouillant tout le temps de monde. Pour ce qui était de monter avec eux après leur avoir parler ça pouvait être pas mal mais là aussi il soulevait un point important sur la destination qui ne serait pas forcément la nôtre. Dans tous les cas, il fallait réfléchir à quelque chose qui pouvait nous débarrasser de ces types. Il était hors de question que je leur donne ne serait-ce qu’un centime. Surtout qu’à mon avis ils allaient demandés la blind ces chacals.

Son idée fut pour le moins inattendue. Je n’y avais pas du tout pensé et cela réglait tous nos problèmes en fait. Il avait raison on allait faire ça c’était le mieux, le plus discret et personne ne viendrait voir ce qu’il est arrivé de ces types car tout le monde s’en moque éperdument. Il montait donc dans mon estime. Il s’avérait être meilleur partenaire que je ne le pensai au départ. Il n’est pas juste prétentieux il a de la ressource. Enfin je dis ça surtout parce que je ne sais pas vraiment ce qu’il a accompli, mais peut-être qu’il l’a vraiment fait. Sauf que je n’étais pas là, donc ça compte pas pour moi.

Ton plan me va très bien Lucas. Allez c’est l’heure de les plumer dis-je avec un sourire mauvais tandis que j’allais jusqu’au pont occupé par les quatre hommes et leur bateau.

Une fois devant les quatre futurs plumés et morts je prenais un air amical sachant parfaitement jouer la comédie quand il le fallait.

Salut à vous braves gens. Mon ami et moi-même aimerions monter sur votre bateau pour changer de ville, on commence à en avoir marre du port de Belfonheim. Bien sûr vous aurez une bonne compensation si vous nous laisser monter. dis-je en tapotant ma bourse encre pleine pour le moment.

Bon faut dire que j’avais remplis la truc de quelques cailloux pour faire bien bourrer. Je ne voulais pas perdre cette occasion de les avoir en ayant pas la bourse assez pleine. Ce serait quand même con. Les hommes se regardèrent avant d’avoir un sourire et me firent signe de monter avec Lucas.

Une fois dans la cabine de commande du vaisseau les quatre hommes furent autour d’une table et attendait la compensation. Je m’avançais vers l’un d’entre eux détachant ma bourse d’une main. Je la tendis à l’homme qui la pris et commençait à l’ouvrir tandis que d’un coup vif je dégainais mon sabre et lui tranchais la gorge faisant gicler le sang sur mon visage. Je regardais ensuite les autres hommes. Entre le sang et les pupilles rouge j’imaginais bien la vision assez flippante que je dégageais pourtant ils vinrent quand même au contact. Sauf que je n’étais pas seul et j’étais sûr que Lucas n’allait pas rester là à rien faire comme sa Régina d’ailleurs. J’avais d’ailleurs hâte de voir leur façon de combattre.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 1 Oct 2016 - 11:39

Evidemment que mon plan est bien. C’est mon plan. Et qui plus est, ça change pas le fait que Wiljhem m’avait donné une bonne piste pour trouver cette idée… J’ai juste mélangé un peu tout. J’apprécie cela dit qu’il me complimente sur l’efficacité de mon idée et je souris à mon nouveau frère d’arme avant de le suivre pour aller voir ces braves gens qui ne savent pas ce qui les attendent. Je constate très rapidement que Wiljhem est un bon comédien ; joli sourire, air amical, expression presque un peu pataude du genre « oh vous pouvez m’aider siouplait, j’ai perdu mes clefs ? ». Je me retiens de pas trop sourire en sachant bien que ça allait fonctionner, ils n’ont pas l’air très brillants, même s’ils paraissent un chouïa méfiant en voyant mon torama chéri. Hep ! Pas de jugement hâtif, elle est très bien élevée.

Au final, ces dindons acceptent. Tudieu qu’ils sont naïfs.
Je veux dire, avons-nous vraiment l’air amicaux ? Personnellement, un mec avec la tête de Wiljhem qui vient me demander de l’aide, je resterais sceptique. Je sais, je sais, l’habit ne fait pas le moine, blablabla. Mais il faut rester sur ses gardes dans la vie… Ces pauvres types auraient peut-être dû suivre ce conseil. Une fois à l’intérieur du vaisseau, on s’installe tous autour d’une table et les types attendent l’argent avant de décoller. Je laisse Wiljhem se débrouiller avec ça. Je suis fourbe comme mec, je sais comment faire les choses rapidement, mais mon partenaire aussi.

Il tranche la gorge d’un des mecs super rapidement, et les trois autres s’empressent de bondir dessus. Je claque la langue et Régina bondit furieusement sur l’un des types avant de commencer à lui lacérer le visage, lui arrachant la poitrine, la gorge et l’abdomen de ses immenses griffes de félin. Pendant que l’inconnu hurle sa souffrance l’espace de dix secondes – Régina a l’opportunité de lui zigouiller l’œsophage assez rapidement donc ciao les cordes vocales aussi – je dégaine mes dagues et d’un mouvement vif et précis, pompé par l’adrénaline du moment, je taillade le bide du second. Un seul coup, qui pourtant lui ouvre le ventre et le laisse se vider de son sang. Wiljhem a sûrement eut l’occasion de terminer le dernier qui restait.

« Oh Régina, mange pas ça ma belle, on ne sait pas où ça a trainé. » Lancé-je à ma beauté qui a laissé son instinct animal reprendre le dessus pendant quelques minutes. Régina redresse la tête, les babines colorées de sang, avant de revenir vers moi. J’observe alors le carnage pour constater qu’on a fait du bon boulot et visiblement, à l’extérieur, personne ne se doute de rien. Je jette un coup d’œil par un hublot pour remarquer que la populace du Port Balfonheim vaque gentiment à ses occupations sans se douter du meurtre qui vient de se dérouler. Je ris un peu devant le ridicule de la situation. C’est vraiment bête.

« Impeccable. » Dis-je au gladiateur avant d’attraper un linge qui traîne là et qui semble à peu près propre pour nettoyer mes dagues et les ranger. Il y a du sang sur nous certes, mais on pourra toujours s’arrêter à un point d’eau, tant que c’est loin d’ici. On va quand même pas sortir, la bouche en cœur, pour aller à l’auberge cinq minutes et se laver les mains à l’évier. Maintenant, il vaudrait mieux partir en fait, avant que quelqu’un ne se doute de quelque chose. Pour les corps ? On s’en débarrassera d’une tierce manière. Pour l’instant, je les laisse où ils sont, dans la pièce avec la table, et je sors de là avec Wiljhem et Régina pour arriver au cockpit. Il suffit juste de faire s’envoler ce bidule maintenant et d’aller vers les mers de sable pour voir cet endroit dont le pirate à parlé.

Comme je ne sais pas faire voler ce truc, je préfère ne pas toucher.
« A toi l’honneur, partenaire. » Lancé-je en montrant les commandes du vaisseau. « Y’a même une carte, à croire qu’ils n’étaient pas de très bons pirates… Ou alors qu’ils étaient nouveaux dans le domaine, vu leur naïveté. » Non parce que faire confiance à deux types comme nous, je le répète, c’était vraiment stupide. Pendant que Wiljhem tapote les commandes, je tourne le regard par la fenêtre pour remarquer une femme avec un bébé qui s’approche du vaisseau. Elle semble avoir pour intention de grimper, je lis sur ses lèvres qu’elle dit « on va dire au revoir à papa ». Heureusement, Wiljhem décolle avant qu’elle ne puisse entrer, laissant un regard confus sur son visage.

Mes oreilles s’abattent sur ma tête quelques secondes. Cette pauvre fille, quand même…

Direction : Les Mers de Sable
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Ce sera comme d'habitude ? [PV : Wiljhem]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Plus rien ne sera comme avant » • Morgan
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» [AIDE(comme d'habitude)] Format MPEG plus petit
» Comme d'habitude, il y a toujours des p'tits gamins louches qui trainent ici♪ [Pv Akira Saito]
» Les partiels, comme d'habitude.

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum