Aller à la page : Précédent  1, 2
 La lumière de l'aube en mouvement
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 26 Nov 2016 - 14:33

Le coup qu'elle avait encaissé aurait pu empêcher July d'attaquer ensuite mais non, elle se relevait et revenait fièrement protéger Alphinaud malgré la faiblesse qu'elle éprouvait. Maintenant, au moins, elle était assez entêtée pour pouvoir lui démontrer ce qu'elle ferait et le mage n'allait pas attendre pour la soignée aussi rapidement qu'efficacement. Il avait fait un sort plus rapidement donc qu'elle ne pourrait repartir à l'attaque et elle le sentit plus particulièrement au niveau de l'impact sur son ventre pour se retrouver intégralement ou presque revitalisée.

Elle se sentait donc bien mieux pour attaquer et ne manqua pas de faire tout ce qu'elle pourrait : un coup si puissant que l'oiseau aurait certainement senti ses plumes voler à l'impact suivi d'une autre attaque un peu plus faible mais d'une rapidité telle qu'il ne pourrait pas faire grand chose pour l'esquiver et ce malgré sa vitesse impressionnante. Faute de chance, il se recula pour lancer un hurlement en plus d'une nouvelle attaque qui allait tout ravager. July ne sut quoi faire pour le coup... Elle ne fit que de regarder ce météore tomber sur eux et ne chercha même pas à tenter de l'éviter. Quelque chose d'aussi gros, comment pourrait-elle faire pour ne pas se le manger ou pour protéger Alphinaud ?

De ses bras tout de même, elle se protégea et sentit le souffle chaud de l'explosion la pousser contre le sol au point où elle fut contrainte de poser un genou. Lorsque le météore se dissipa et que la fumée qu'il avait provoqué se leva, July sentait une certaine volonté de contre attaquer malgré sa faiblesse. Mais sa priorité fut de regarder si Alphinaud allait bien. Il était toujours debout et ça la rassura... Carbuncle était lui aussi toujours debout mais ce n'était pas le plus important pour l'adolescente. Elle comptait sérieusement lui faire mordre la poussière... Et ce malgré que l'élezen disait qu'il était dans ses derniers retranchements.

« Il n'aura pas le temps de faire autre chose de toutes façons. » Pas maintenant qu'elle sentait une poussée d'adrénaline la convaincre de se redresser et de soudainement foncer sur l'adversaire pour l'éclater. Cependant, Alphinaud l'arrêta avant qu'elle ne puisse repartir pour lui demander si elle se souvenait de ce qu'il avait fait au mont Gagazet... Elle chercha un temps et se souvint du bombo qu'il avait littéralement détruit avant qu'il n'explose. « Oui ? » Fit-elle alors pour lui faire signe de continuer. Il comptait de nouveau l'utiliser et comme il s'agissait d'une magie qui venait de son monde natal, il s'en sentirait obligatoirement mal avec le contre coup. Non...

« Non... » Il avait assez souffert en lui racontant toute son histoire ou presque juste avant. D'autant plus qu'elle se savait apte d'en finir elle aussi. « Je vais m'en occuper, rester derrière à soigner toi. » Elle refusait qu'il utilise cette technique aussi puissante soit-elle. Elle voulait le protéger de toute douleur et ce même si c'était surtout elle qui avait trinquer pendant ce combat. Elle avait encore la peau noire par endroit à cause de l'explosion du météore mais ça ne changerait pas qu'elle ne comptait pas rester les bras croisés à le regarder se faire du mal tout seul.

« De toutes façons, je vais l'achever maintenant. Fait pas cette attaque. » Répéta-t-elle dans l'espoir de l'empêcher de le faire. Après, elle pourrait aussi changer de cible. « Carbuncle ? Tu peux le soigner ? » Elle craignait qu'il ne le fasse quand même et, évidemment, elle préférait demander à la petite bête de faire ce qu'elle, elle ne pourrait pas... Au moins de le protéger contre ce que le chocobo pourrait encore lui faire ? Non, elle devrait tuer le chocobo avant qu'il ne fasse quoi que ce soit... Surtout si, comme Alphinaud le disait, il était dans ses derniers retranchements...

July : {Limite} Destruction (Chocobo), Attaque éclair (Chocobo)
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6912
Messages RP : 1423
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Sam 26 Nov 2016 - 14:41

July : {Prioritaire} {Limite} Destruction > -9999hp (Chocobo)
Chocobo succombe !

July : 1431/3053hp - 383/539mp - Limite : 0% - DemiMP (2 actions)
Alphinaud : 1324/1917hp - 638/830mp - Limite : 100% - Carapace - Blindage (1 action)
Carbuncle : 1245/2500hp - 480/500mp - Limite : 58% (1 action)


Bilan : 675exp (July), 450exp (Alphinaud), 3300gils (chacun), Potion+ (Alphinaud)

Alphinaud passe au niveau 29 (Niv+1)
Vie appris !

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 30 Nov 2016 - 11:00

July n’était pas d’accord pour qu’Alphinaud utilise cette technique, comme le jeune homme l’aurait supposé d’ailleurs. Plutôt que de laisser son compagnon tenter le diable en lançant cette magie dévastatrice, elle lui demanda de rester derrière elle. Elle comptait achever le monstre. Y arrivait-elle seulement ? Si elle pouvait être têtue, Alphinaud, bien que de nature raisonnable en général, était parfaitement capable d’être entêté également. Il ne lui répondit rien mais même en restant derrière elle, il serait capable de lancer l’Akh Morn. Il se prépara donc à le faire quand même, bien que la rapidité de July lui donnait nettement l’avantage.

Elle s’adressa à Carbuncle en lui demandant s’il pourrait soigner son invocateur. La petite boule magique dévisagea la combattante avant de regarder Alphinaud comme pour avoir la permission de le soigner, lui, d’abord. L’élézen ne regarda même pas son ami chimérique pourtant, il se contenta de se préparer à lancer l’Akh Morn, mais coup de bol, il n’aurait pas à le faire.
July était forte, vraiment très forte, et ça allait lui permettre de sauver la santé de son ami. Il suffit juste d’un coup, un seul, dévastateur et puissant, probablement animé d’une volonté de fer, pour que July mette fin au chocobo. Ce dernier ne vit pas l’impact venir qu’il se fit envoyer sur les roses pour ainsi dire littéralement, bien que ce fut davantage un lit de poussières et de terre, plutôt que de roses aux épines pointues. Soulagé mine de rien, Alphinaud fit disparaître l’éclat bleuté qui dansait autour de ses doigts jusqu’à présent, concentration magique qui lui demandait un instant de méditation pour faire apparaître l’Akh Morn.

« Bien, finalement, je n’aurai pas eu à l’utiliser. » Dit-il avec un sourire chaleureux. Il était toujours heureux de ne pas avoir à employer l’Akh Morn. C’était une magie vraiment puissante, qui anéantissait tout sur son passage, mais à quel prix ? Il en souffrait terriblement à chaque fois. Cette fois-ci, la détermination de July avait été bien plus forte que le chocobo lui-même. Elle en était venue à bout et il pouvait bien la féliciter – malgré son entêtement vraiment désagréable parfois. « Pauvre chocobo. Il n’a pas dû comprendre ce qui lui arrivait. » Il parut désolé mais après tout, ils n’avaient pas vraiment eut le choix. Il ne leur avait pas donné le choix.

La bête fut généreuse en gils au moins. Alphinaud récupéra une sacrée somme qu’il coupa en deux au gil près. Il en donna la moitié à July avant de ranger le reste dans ses propres économies. Il y avait aussi une potion qu’il se permit de prendre, bien qu’il aurait été plus logique de la donner à son amie qui n’avait aucun moyen de se guérir mais soit… Ils verraient ça à l’auberge au pire.

Alphinaud tourna son attention vers Carbuncle qui semblait drôlement content de ne pas avoir eut à soigner son maître en urgence après l’utilisation d’un Akh Morn. Il posa un genou au sol et tendit une main pour lui cajoler affectueusement la tête, longeant ses longues oreilles. C’était un camarade fidèle au combat et ce, depuis toujours. Il était très heureux qu’il soit avec lui, même loin d’Éorzéa, et que sa venue ici ne soit pas douloureuse… ça aurait put après tout… Et pourquoi n’était-ce pas source de souffrance ?
Peut-être parce que Carbuncle était davantage lié à lui, qu’à son monde d’origine.

« Rendons-nous à l’auberge à présent. Je crois que nous avons mérités un peu de repos. »
Il invita July à le suivre. Il ne lui avait pas demandé si elle allait bien, non, justement parce qu’il savait que c’était le cas. La connaissant, elle devait se sentir fière, heureuse surtout, d’avoir fait preuve de détermination et d’avoir empêché l’élézen d’utiliser cette magie destructrice. Elle avait peut-être mal aux poings à la rigueur, vu les coups qu’elle donnait, ce ne serait pas étonnant qu’elle ait les jointures bleuies ou même en sang pour quelques unes… Ils pourraient toujours y remédier à l’auberge si nécessaire.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 6 Déc 2016 - 10:47

Déterminée à empêcher Alphinaud d'utiliser son attaque, July avait pris l'initiative d'attaquer le plus rapidement possible, utilisant la vitesse d'action que sa limite lui permettait d'avoir pour être face au chocobo avant même que son allié ou que la bête n'ait pu s'en rendre compte. Elle fit un tel coup que toutes les protections qu'il pourrait avoir n'aurait pas été utile. Elle le frappa en plein centre et sentit un craquement sous ses jointures qui envoyèrent la bête voler à plusieurs mètres en arrière. La douleur qu'elle sentit dans son poing au moment de l'attaque n'était rien comparativement à la peur de voir celle d'Alphinaud partir. Elle tourna immédiatement la tête vers lui pour le voir refréner son action jusqu'à la faire disparaître sans rien faire. Finalement il n'aurait pas à l'utiliser disait-il. C'était parfaitement le but de cette attaque rapide et dévastatrice.

Soufflant donc un peu en revenant près de son amoureux, la demoiselle l'entendit dire encore que ce pauvre chocobo n'avait pas du voir le coup arriver, il n'avait rien du comprendre mais ce n'était pas grave tant que tout le monde allait bien. C'était dommage qu'il se soit retourné contre les hommes de cette manière mais July était convaincue que c'était à cause de ces al bhed et de leurs machines. « C'est de la faute de ces types avec leurs machines. Je suis sûre que sans eux, les chocobos se sentiraient pas menacés et n'attaqueraient pas tout le monde comme ça. »

Mais que pourrait-elle y faire toute seule ? Elle ne pourrait pas décemment s'en prendre aux al bheds non plus sans que ça ne fasse d'elle un criminelle. Après, elle pourrait saccager leurs machines mais ça la ferait passée pour la même chose. Du coup, elle ne pourrait rien trouver à faire si ce n'était que de se protéger elle même quand elle se faisait attaquer comme ça.

July avait toujours les mains en feux. Les jointures rougies par les attaques qu'elle avait faites sans nécessairement avoir du sang non plus. Mais elle devait bien admettre que ça faisait mal sans non plus oser le dire, fierté oblige... Alphinaud récupéra ce que le chocobo avait laissé du coup, July le suivit pour récupérer une bonne somme mine de rien. Une fois les gains répartis, ils purent reprendre leur route et, cette fois, ils pourraient aller jusqu'à l'auberge sans trop perdre de temps, la nuit était en train de tomber justement...

« Oui, la nuit tombe en plus. » Fit-elle pour lui répondre lorsqu'il proposa d'aller à l'auberge. Elle était assez fatiguée même si elle pourrait encore continuer un peu quand même. Elle savait que ce n'était pas raisonnable après une telle bataille. Et elle aurait besoin de se remettre du stress qu'elle avait eu à l'idée qu'Alphinaud utilise sa technique Akh Morn.

Tranquillement, elle se mit en marche et, quelques secondes plus tard, elle put remarquer le comptoir al bhed se dresser sur la route. Finalement, ils étaient plus proches que ce qu'elle se serait imaginée à la base. En cinq minutes ils pourraient y être du coup. Mais en voyant qu'il y avait aussi des al bhed et ces fichues machines, elle eut une nouvelle envie de toutes les détruire en les faisant exploser pour s'assurer qu'ils ne les utiliserait plus. Elle ne se retint pas de dire d'ailleurs.

« J'ai envie de détruire tous leurs bolides pour les empêcher de faire peur aux chocobos... » Elle n'était pas fan des chocobos, July trouvait d'ailleurs leur odeur un peu difficile à supporter, mais elle ne supportait pas la méchanceté gratuite envers les animaux et considérait les personnes agissant de cette manière davantage encore comme des monstres... Après, la fatigue l'irritait peut être un minimum aussi et un peu de repos ne risquait pas de lui faire du mal non plus. Alors qu'ils marchaient toujours, son visage s'arrêta sur Carbuncle qu'elle avait un peu oublié avec tout ça. Elle s'arrêta alors quelques secondes pour aller lui faire une petite caresse et le remercier de son aide, après tout il n'avait pas été obligé de l'écouter lorsqu'elle lui avait demandé de protéger son maître non plus. « Merci pour tout à l'heure. »

Probablement qu'Alphinaud ne le rappelait pas parce qu'ils arrivaient à l'auberge justement et qu'ils pourront tous se reposer une fois sur place...
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 16 Déc 2016 - 18:31

July blâmait les machines dans cette histoire et les andouilles qui les utilisaient comme des montures. Elle n’avait pas tout à fait tort après tout ; s’ils n’avaient pas importunés les chocobos, ils n’auraient certainement pas été enragés dans le procédé… Alphinaud ne répondit rien de particulier à son amie en estimant de toute façon qu’ils ne pouvaient pas changer le cours des choses. Ils ne pouvaient que se sentir désolé pour ces pauvres bêtes et espérer qu’elles auraient un peu d’accalmie avant que d’autres ne viennent saccager leur environnement naturel…

Comme la nuit menaçait de tomber, ils se remirent en route pour rejoindre l’auberge et se reposer. Alphinaud pressa le pas puisqu’il n’avait pas vraiment envie d’attendre que la nuit noire ne pointe le bout de son nez… Ils risqueraient de croiser des monstres beaucoup plus méchants et voraces une fois la nuit tombée. Du moins, la logique des choses permettait de penser ainsi. Il n’avait jamais vraiment aimé voyager de nuit sur Éorzéa justement parce que les bêtes étaient plus sauvages pendant ces périodes…
Bientôt, l’auberge fut dans leur champ de vision. L’élézen laissa apparaître son contentement en soupirant discrètement alors que Carbuncle sautillait par ci par là près d’eux. Il ne l’avait en effet pas fait disparaître, estimant préférable de l’avoir avec eux. La nuit commençait à installer son règne et Alphinaud appréciait la lueur spectrale, presque fantomatique, que son invocation laissait jaillir avec sa présence. D’ailleurs, il vit July le remercier en lui accordant une petite caresse affectueuse et Carbuncle laissa entendre un couinement à mi-chemin entre un petit cri et un miaulement de chaton.

« Il a l’air de t’apprécier. » C’était déjà le cas auparavant mais là, c’était clairement évident. Alphinaud sourit à sa compagne à ce moment-là avant de suivre le chemin dorénavant sûr pour rejoindre la porte du comptoir Al-Bhed et pouvoir enfin se reposer dans un endroit sécuritaire et chaleureux. Il commençait à avoir faim en plus et le meilleur endroit pour manger serait une auberge.

« Enfin ! » Lança l’élézen, loin d’être mécontent de pousser la porte. « Profitons-en pour se reposer convenablement. »
Autrement dit, il ne comptait pas se presser pour repartir. Certes ils cherchaient la sœur de July mais ils pourraient bien prendre le temps de se relaxer un peu, de bien manger, de prendre un bon bain et de dormir une bonne et vraie nuit avant de repartir bien requinqués le lendemain. Il se présenta devant le comptoir où un sympathique Al-Bhed l’accueillit.

« Une chambre pour deux s’il vous plait. Serait-ce possible d’avoir un repas également ? »
« Bien sûr. Il suffira de venir le chercher à l’accueil lorsque vous souhaiterez manger. »
« Excellent. Merci bien, bonne soirée à vous. »
L’érudit récupéra la clef et indiqua à July de le suivre dans un couloir où les chambres étaient.

Il ouvrit une porte pour se trouver dans une petite pièce qui semblait confortable et sentait le propre. Un parfum de lavande flottait dans l’air. Alphinaud sourit en laissant July passer et ferma la porte derrière elle. Carbuncle se précipita de suite vers le grand lit double en voulant l’exclusivité sans doute. A gauche, on voyait une porte, sans doute la salle de bain, ce serait logique… Il se défit de son manteau, ne gardant donc qu’un haut blanc et bleu marin, avant de se tourner vers sa petite amie.

« Que veux-tu manger ce soir ? Je te laisse choisir. Fais-toi plaisir. »

Alphinaud paie 100 gils pour une chambre double.
Fiche modifiée (July étant en combat, seul Alphinaud est restauré).
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 21 Déc 2016 - 14:08

En réponse à la petite caresse qu'elle avait fait à Carbuncle, ce dernier avait laissé entendre un cri qui pourrait s'apparenter à de la joie permettant à Alphinaud de dire qu'il avait l'air de bien l'aimer. July sourit de plus belle en se redressant. « Tant mieux parce que je l'aime beaucoup aussi ! »

Au moins, ça changeait du sujet précédent qui avait davantage tendance à fâcher la demoiselle. L'auberge était maintenant à portée de mains et l'élézen put aller ouvrir la porte et laisser entendre un soupir de soulagement alors qu'il entrait dans le comptoir al bhed. Il lança qu'il faudrait maintenant en profiter pour se reposer efficacement et certainement aussi longuement que possible pour bien prendre du mieux. Même si July voulait vite changer de monde pour retrouver sa sœur, elle savait bien que ça ne serait pas demain qu'elle pourrait mieux la retrouver que maintenant. Peut être même qu'attendre la ferait arriver dans ce même comptoir, qui pourrait savoir ?

Elle ne répondit pas mais l'accompagna jusqu'au comptoir pour l'entendre demander une chambre pour deux et un repas. Il faudrait venir le récupérer ici selon l'accueil et Alphinaud réceptionna la clef en le remerciant. Ce ne fut qu'ensuite qu'il fit un signe à July pour qu'elle le suive vers les chambres et finalement entrer dedans. Ils pourraient dormir dans un grand lit où Carbuncle se jeta de suite pour tester son efficacité à reposer les gens. Ca semblait efficace vu comment il sembla s'endormir dessus ! Testé et approuvé que pensa la jeune femme !

En voyant Alphinaud se défaire de son manteau, July retira sa vestes pour ne rester qu'en t-shirt blanc à manche très courtes. Elle le déposa sur un porte manteau derrière la porte pour entendre son amoureux lui demander ce qu'elle désirait manger ce soir là. Elle se retourna alors en réfléchissant un peu mais pris la parole pour lui répondre assez rapidement tout de même.

« Du hamburger maison ! » Évidemment, ça ne serait pas elle qui allait le faire non plus. Et s'il n'y avait pas de steak, il allait falloir chasser la bicorne pour en récupérer ! Mais son choix était fait malgré que ça manquait tout de même de verts pour rester en bonne santé. Mais si on lui demandait ce qu'elle voulait manger, elle répondait ce qu'elle désirait et voilà quoi !

Maintenant qu'elle était dans cette auberge en tout cas, July se rendait compte combien elle était fatiguée. Elle s'installa sur le lit pour retirer ses chaussures et ses chaussettes. Les pieds endoloris par toute cette marche, ça ne faisait pas de mal de se poser un minimum et de se reposer plus généralement parlant. Elle se renseigna alors sur ce qu'il voudrait faire de son côté.

« A moins que tu préfères manger autre chose ? » Même si elle n'avait pas cette question en tête. Elle la posa dans la foulée d'ailleurs. « Tu vas aller te laver ou je peux y aller ? »

Après avoir pris toutes ces attaques, elle portait encore sur ses vêtements la traces de toute la poussière qu'elle avait pu manger en route et une bonne douche, voire même un bain, ne lui ferait pas de mal pour le coup. Après, elle ne refuserait pas à Alphinaud d'y aller en premier non plus mais, même si elle n'y penserait pas, malgré leur situation, elle refuserait probablement d'y aller en même temps que lui. Dormir dans le même lit n'était pas du tout pareil que de partager son intimité avec une autre personne. Même avec sa sœur, elle ne le faisait pas pour dire ! Maintenant, si Alphinaud voulait y aller en premier, elle serait allée chercher leur repas s'il acceptait de manger ce qu'elle avait proposé !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 4 Jan 2017 - 10:26

July déclara aussi aimer Carbuncle, ce qui eut le mérite de laisser Alphinaud souriant. Tant mieux si elle appréciait la petite chimère. C’était après tout l’un des meilleurs amis de l’élézen alors si sa compagne l’appréciait, tout allait bien dans le meilleur des mondes et ce, pour tout le monde. Carbuncle se réjouissait en se disant qu’il avait une nouvelle pote et bondit ensuite sur le lit pour se l’approprier, l’air de dire que oui peut-être vous êtes mes amis, mais moi je suis crevé, donc tchuss. Alphinaud sourit en le voyant se rouler en boule sur la couette. Il aurait put le dé-invoquer c’est vrai, mais il appréciait l’avoir à ses côtés, c’était un peu comme avoir un animal de compagnie… qui faisait aussi office de veilleuse avec sa luminosité naturelle, tiens…

Bienheureux d’être enfin à l’abri des malfrats, bandits et autres monstres de toutes formes et couleurs, Alphinaud suggéra à July de choisir ce qu’ils allaient manger pour le repas. Il avait sérieusement faim après tout ce voyage et ces combats. La demoiselle réfléchit un moment et déclara soudainement vouloir manger des hamburgers maisons. L’érudit de Sharlayan haussa les sourcils, intrigué. En effet, ça n’existait pas sur Éorzéa, des… hamburgers. Ce qui s’en rapprochait, c’était des sandwichs à la rigueur. Il connaissait les steaks mais le mot hamburger lui était totalement étranger.

En voyant son expression, July lui affirma que si ça n’allait pas, il pouvait choisir autre chose.
« Ce n’est pas ça, c’est qu’en fait, j’ignore ce que c’est. » Il eut un sourire aussi amusé que gêné. Après, si July lui expliquait que c’était une sorte de sandwich mais avec un pain différent et du steak entre, il comprendrait certainement mieux l’image. Il était sur ces mondes depuis un moment déjà mais il n’avait encore jamais eut l’occasion de manger ce met. Puisqu’il était du genre curieux en général, il n’était pas contre essayer cela dit, surtout qu’il avait faim mais plus encore, ça semblait faire plaisir à July. « Je serais curieux d’y goûter. » Ajouta-t-il ensuite pour lui faire comprendre que ça ne le dérangeait pas du tout.

Mais avant de manger, July voulait aller se doucher. Elle demanda s’il comptait y aller. « Non, va s’y la première. Je te laisserai aller commander à manger ensuite pendant que je prendrai la place. Comme j’ignore ce que c’est, je préfère te laisser le faire. » Ce serait bête qu’il demande la mauvaise chose après tout…

July put donc aller se laver et pendant ce temps, Alphinaud se posa sur le bord du lit pour se défaire de ses bottes ainsi que de sa cravate. Mine de rien, ils avaient beaucoup marchés jusqu’ici et cette petite altercation avec les chocobos en furie avait eut de quoi les épuiser encore plus. Il poussa un soupir de soulagement en se posant un peu vers l’arrière, ses mains maintenant non-gantées soutenant son poids contre le matelas. Carbuncle se leva de son petit coin et vint se lover sur les cuisses de son invocateur, poussant ce dernier à sourire doucement et à le caresser comme on le ferait avec un chat.
Parfois, il se surprenait à réfléchir au chemin qu’il avait parcouru. Beaucoup de jours et de nuits s’étaient écoulés depuis qu’il avait été trahit par les Braves de Cristal… Il tâchait de ne pas trop y penser puisque évidemment, cela provoquait une sacrée douleur d’y songer. Il avait remarqué qu’il souffrait beaucoup plus sitôt qu’il s’agissait de moments phares concernant sa terre natale. Sa mort, mais aussi le Fléau par exemple, qu’il avait put observer depuis Sharlayan avec sa sœur jumelle et le reste de l’académie… Oui, beaucoup de temps s’était écoulé… Et malgré la douleur, il était bien déterminé à ne jamais oublier d’où il venait.

Il leva une main libre pour repousser sa frange et du bout des doigts, il effleura sa boucle d’oreille. Une certaine mélancolie l’envahit. Mine de rien… Il ne pouvait s’empêcher parfois de se demander où était Alisaie. Etait-elle seulement en sécurité ? Carbuncle leva un regard interrogé vers son maître, ayant ressentit une froideur sans doute dans ses sentiments, bien que c’était involontaire. Alphinaud lui sourit doucement.

« Ce n’est rien. » Il lui cajola l’oreille avec affection. « J’étais perdu dans mes pensées… »
Non, il n’appartenait plus à ce monde. Il n’avait plus vraiment le droit d’y penser, après tout.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 15 Jan 2017 - 17:11

Visiblement intrigué sur ce qu'il pourrait bien avoir à mangé, July lui proposa de prendre autre chose s'il ne le souhaitait pas mais ce n'était pas pour cette raison qu'il avait fait cette tête : il ne savait pas ce qu'était des hamburgers en fait... « Tu sais pas ?? » Répéta-t-elle surprise de se rendre compte qu'une chose aussi bonne n'était pas connue chez lui. Mais il serait bien curieux d'y goûter. Dans ce cas, elle ne lui expliquerait pas ce que c'était et elle prendrait ça.

« D'accord ! Je te ferais voir comment ça marche alors ! »

Elle était toute contente d'elle de pouvoir lui faire goûter à quelque chose qu'elle aimait beaucoup. Cependant, elle lui demanda si elle pourrait aller se laver en première puisqu'elle était encore toute poussiéreuse de la dernière bataille effectuée. Alphinaud comptait y aller en deuxième lorsqu'elle irait commander le repas qu'il disait. Elle eut donc un sourire et put lui répondre avant d'y aller. « Je serais pas longue. »

July n'avait après tout jamais été très longue sous la douche : l'avantage de ne pas avoir les cheveux aussi longs que ceux de sa sœur par exemple ou encore le fait qu'elle n'était pas bien grande... Il y avait aussi le fait qu'elle ne perdait pas de temps à se maquiller ensuite qui pourrait faire perdre du temps. Non, elle se lavait point. Et encore, c'était lorsqu'elle ne profitait pas de l'eau !

Là, elle entra dans la salle de bain, elle jeta ses vêtements par terre sans s'en inquiéter et elle entra dans la douche pour déjà se rincer et ensuite se laver efficacement à l'eau tiède, presque froide. Lorsqu'elle sortit, elle regarda ses vêtements en se disant qu'elle ne pourrait pas remettre ça comme ça... Elle n'avait même pas de change et sourit un peu bêtement en se souvenant de sa sœur qui lui proposait de l'aider à faire son sac... Finalement, elle aurait peut être du accepter la proposition plutôt que de ne pas réfléchir et le faire toute seule pour ne mettre que des objets de soin et de l'argent...

Du coup, elle s'enroula dans une serviette et entreprit de chercher dans la salle de bain s'il n'y aurait pas quelque chose qu'elle pourrait prendre ne serait-ce que le temps qu'elle lave ce qu'elle avait laissé par terre... Mais rien, même pas un peignoir... Elle pensa à Alphinaud qui était en train de l'attendre sans aucun doute mais aussi au fait qu'elle devrait aller chercher à manger au comptoir. Non, elle n'aurait même pas pu mettre une peignoir dans ce cas... Après, prévoyant comme il était lui... Peut être qu'il aurait quelque chose ? Mais elle omis temporairement le fait qu'il était lui même mort et revenu à la vie ici. Il n'aurait peut être pas beaucoup de vêtements... Mais peut être aurait-il un change à lui prêter ?

La honte à la tête, la fierté de côté, elle entrouvrit un peu la porte pour pouvoir laisser sa tête apparaître. Elle le vit sur le lit en train d'attendre avec Carbuncle qui lui ronronnait sur les cuisses.

« J'ai un petit problème... Tu... Tu n'aurais pas des vêtements à me prêter ? »

Dans le pire des cas, elle pourrait laver les siens et les remettre mouillés mais ça ne risquait pas d'être très confortable... Les joues rougies, July ne savait pas du tout quelle solution elle pourrait trouver mais elle n'était pas sans savoir qu'en parler à son amoureux ne pourrait pas lui faire de tort étant donné qu'il avait souvent de bonnes idées pour ne pas dire tout le temps.
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

La lumière de l'aube en mouvement
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La lumière de l'aube [PV Sai]
» Le déclin du mouvement lavalas et l'échec de Préval sur le terrain
» Coureur à demi mouvement
» Une bataille à l'aube...
» Obélisque de lumière

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum