Déjà dans de beaux draps
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 7 Aoû 2016 - 21:39

Sephiroth et Ba'Gamnan arrivent du sceau du Mont Da Chao, Wutai.

Ba’Gamnan ne croyait absolument pas en ces sottises de dieux et de divinités, et pourtant Sephiroth trouva le moyen d’essayer de lui faire avaler qu’il avait un jour été au summum de sa puissance – la puissance d’une déité ! Pfeuh, et puis quoi encore ? Le vangaa le dévisagea, désabusé, mais décida volontairement de ne rien répondre en jugeant inutile de prouver qu’il ne le croyait pas. L’ex-SOLDAT devait de toute façon s’en douter. Personne ne pouvait avoir la puissance d’un dieu selon Ba’Gamnan et il persisterait à croire ça jusqu’à ce qu’il aille la preuve du contraire sous le pif ; donc pas demain la veille.

En ce qui concernait ce sceau par contre, il y avait une chose de sûre, à défaut de parler de dieu, on pouvait au moins confirmer que ça ne venait absolument pas de cette nécromancienne de pacotille pour reprendre les termes exacts de Sephiroth. Quelque chose d’autre avait créé ça… Inutile de chercher quoi par contre rien qu’en dévisageant ces marques. Il faudrait explorer et essayer de voir s’ils ne pourraient pas dégoter des indices à ce sujet… Si c’était vraiment ce qui devait être fait parce que honnêtement, Ba’Gamnan voulait seulement voyager et remplir sa bourse de gils. Le reste, il n’en avait cure, mais si en suivant Sephiroth dans sa recherche de réponses il pouvait s’enfoncer des pièces dans les poches, il le ferait. Après tout, il était techniquement son patron… bien qu’il ait horreur de l’admettre. On ne mordait pas la main qui vous payait !

Il fut cependant pris au dépourvu quand Sephiroth lui attrapa vigoureusement le bras en l’attirant sur le sceau.
« Be-hey ! » Baragouina-t-il en trébuchant maladroitement jusqu’à piétiner la marque de ses pattes postérieures griffues. Le guerrier justifia son mouvement – et le fait qu’il ne lâchait toujours pas son bras – en disant que toute matière non liée serait envoyée ailleurs ! Donc ils ne resteraient pas ensemble s’ils ne se touchaient pas d’une tierce manière. Beh, il ne pouvait pas se plaindre, il aurait très bien put lui prendre la main… qu’est-ce que ça aurait été tapette ça par contre ! Ils se seraient probablement retrouvés séparés parce que Ba’Gamnan n’aurait pas supporté ce genre de contact très longtemps ! Une chose touchait sa main, et c’était son arme adorée… et peut-être une ou deux viéras dans ces bars isolés du Port Balfonheim. Eh.

Ils furent transportés au travers une sorte de dimension indéchiffrable avant d’être crachés hors du sceau. Ba’Gamnan n’eut pas la joie d’atterrir comme Sephiroth, c'est-à-dire avec élégance et sur ses deux pieds. Non, il perdit son équilibre en arrivant et chuta de tout son long sur un sol bien trop propre et glissant à son goût. C’était une sorte de carrelage, ou un parquet, difficile à dire, en tout cas c’était vachement brillant. Ils se situaient dans une bâtisse – une grande bâtisse – à ne pas en douter.
« Tsk ! C’est pas croyable… » Mauvais, le vangaa se releva de par terre et se mit immédiatement à observer les alentours. C’était sombre, mais quelques lumières bleutées permettaient de deviner une architecture plutôt noble. A n’en pas douter, ils étaient dans un bâtiment dispendieux, peut-être un palais ou un manoir quelconque. Ba’Gamnan pouvait toutefois dire qu’ils n’étaient pas sur Ivalice. « Y’a pas de myste, c’est pas mon monde. Ça te dit quelque chose ? » Les vangaas n’étaient pas exactement connus pour bien ressentir le myste, mais quand même, il y avait une sorte d’ambiance sur Ivalice que le myste propageait partout, et il ne ressentait pas cette aura autour de lui actuellement…

Sephiroth n’eut que le temps de lui accorder une réponse – négative – avant que des pas précipités ne se fassent entendre. Le vangaa sentit ses petites oreilles ciller. Il se tourna pour voir, à la lueur, des silhouettes qui arrivaient. Il laissa un râle discret se faire entendre alors qu’il attrapait la garde de son arme et la scie pour les connecter ensemble. Lui, il n’envisageait que la baston, à voir si Sephiroth allait chercher à être diplomatique pour leur éviter les emmerdes.

« Halte là ! Que faites-vous dans l’enceinte du palais de l’intendant ? Comment êtes-vous entrés ici… !? »
« Tais-toi, peau molle, sauf si tu veux être dépecé et me servir d’écharpe ! »
« Urgh… ! Qu-qu’êtes-vous donc !?! » S’indigna l’homme qui semblait ne pas avoir remarqué le lézard jusqu’à présent.
« M-monsieur, la marque, là, ils… viennent peut-être de là… » Murmura un de ses collègues.
« Tsch ! Que voulez-vous !? Parlez ! » Lança celui qui était en tête de proue, visiblement. Ba’Gamnan commençait à être agacé par leurs simagrées, mais alors qu’il se préparait à attaquer ces énergumènes bien trop impolies à son goût, peut-être que Sephiroth aurait son mot à dire. Ici, après tout, il n’était pas connu, et le but n’était pas de se faire remarquer…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 13 Aoû 2016 - 19:25

Autant ne pas lui laisser l'opportunité de s'envoler comme ça. Sephiroth ne lâcha Ba'Gamnan que lorsqu'il vit la couleur du nouvel endroit où il arriverait. Ses pieds touchèrent presque gracieusement le sol là où le lézard vola en avant pour s'étaler de tout son long sur le sol. L'ex soldier ne lui accorda qu'un regard pour prendre le temps de jauger les lieux où il était arrivé. La poussière que venait de remuer son camarade avait soulevé un épais nuage qui avait camouflé le symbole magique par lequel ils étaient arrivés. On pouvait néanmoins toujours en voir un éclat, un éclat plus faible cependant...

Sephiroth s'agenouilla alors juste en face de ce symbole pour pouvoir y déposer la main et ressentir de l'énergie travailler : il était comme déchargé mais il continuait de faire mouvoir de la puissance prouvant se recharger à une très grande vitesse. Ces choses disposaient de leur propre énergie et d'une faculté d'auto-récupération qui en feraient des adversaires vraiment très difficiles s'ils devaient les affronter. Sephiroth n'aurait aucune chance contre un sceau s'il s'y prenait maintenant autant le dire.

Il se redressa pour entendre son acolyte lui demander s'il savait où il était. L'absence de myste lui témoignait qu'il n'était pas sur son monde mais Sephiroth se permettait de douter du museau du lézard pour le coup avec l'énergie que lui même était apte de dégager mais il ne lui en fit aucun commentaire si ce n'était qu'il pourrait lui dire une chose.

« Ce n'est pas un bâtiment que je connais pour l'instant. De là à dire si on est encore sur mon monde, je ne sais pas. »

Il n'avait pas été en vie pendant de nombreuses années et s'il connaissait tout de même la plupart des villes, il ne pourrait pas savoir si au courant des dernières années il y avait eu un bâtiment de ce genre qui s'était construit. La structure même du bâtiment et le fait qu'il semblait plus ou moins laissé à l'abandon pourrait déjà lui dire que ce n'était pas une chose qu'il connaissait de son monde et qu'il devait être ici depuis plus de dix ans sans aucun doute mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir davantage que des bruits de pas se firent entendre.

Ba'Gamnan ne perdit pas de temps à préparer son arme là où Sephiroth se concentra sur ce qui arrivait sans chercher à empêcher son allié de faire une erreur, il n'était pas son père – et heureusement – malgré qu'en tant que chef, il pourrait lui dicter un comportement mais il n'en était rien. Ses intentions étaient claires pour l'instant : si on le reconnaissait, il n'y aurait aucun échappatoire et il saurait être resté sur son monde mais dans le cas actuel, au vu de l'interrogatoire qu'ils recevaient dès qu'ils furent à portée de voix, Sephiroth put confirmer ce qu'il pensait.

« On n'est pas sur mon monde. Ils auraient déjà détallés dans le cas contraire. »

Mais dire une telle chose avait encore une fois mis davantage la puce à l'oreille de ces gardes qui commençaient à se montrer hostiles. Et le fait de se faire dire qu'il devrait parler donnait une pique de colère au guerrier à la chevelure argentée, se souvenant des nombreux ordres qu'il recevait avant pour ses missions. Il n'avait de compte à rendre à personne, surtout pas lui...

Sans laisser le temps à quiconque de comprendre ce qu'il se passait, il prit son arme et, dans un mouvement éclair, il ne fit qu'une découpe horizontale qui laissa deux morceaux de ces deux soldats et pas mal de sang dans le couloir. Utilisant alors son pied, Sephiroth repoussa les quatre bouts sur le sol vers la marque afin de les envoyer ailleurs dès qu'elle serait de nouveau active. Il rangea ensuite son arme pour simplement dire à son petit lézard de se calmer, ajoutant la raison de son geste.

« Je n'ai de compte à rendre à personne... Mais si on pouvait éviter d'en tuer une fois qu'on sera sorti, ça serait préférable. »

S'il n'était pas connu ici, autant éviter d'attirer l'attention de trop... Mais il croyait comprendre que ça ne serait pas le cas de Ba'Gamnan par contre.

« On n'est clairement pas sur ton monde non plus à la manière dont ils ont réagi en te voyant. »

Il allait certainement se faire regarder et il serait dur de lui mettre une muselière en conséquence. Sephiroth pourrait profiter de leur anonymat ici pour prendre une chambre d'hôtel au moins.

« Du moins, essaie de ne pas tuer quiconque jusqu'à ce qu'on ait pu se reposer. Le fait que personne ne nous connaisse ici nous permettra de se payer le luxe d'une chambre d'hôtel et je compte en profiter. »

Et il pourrait aussi motiver Ba'Gamnan à faire profil bas d'une autre manière si bien qu'il prit la tête pour trouver une sortie à ce palais en reprenant la parole.

« Lorsqu'on sera dans la tranquillité de l'hôtel, je serais en mesure de te donner ta première paie... »

Ca au moins, il savait que ça fonctionnerait.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 25 Aoû 2016 - 11:40

L’arrivée de ces personnes donna la réponse à Sephiroth concernant ce monde : ce n’était pas le sien, car sinon, ces gens seraient partit en courant en se rendant compte qu’ils étaient devant le grand Sephiroth… Ba’Gamnan roula les yeux en se demandant en quoi ce mec pouvait être si populaire que ça. Quoi, il avait un fanclub pendant qu’on y était ? Quoi qu’il en soit, le Vangaa n’avait pas envie de s’emmerder avec ces trouble-fêtes et c’est bien pourquoi il se préparait déjà à les tabasser avec Ba’Gangsaw.
Malheureusement, Sephiroth allait vite lui couper l’herbe sous le pied… Presque littéralement puisqu’il dégaina son katana et trancha en deux les soldats présents, laissant Ba’Gamnan sans aucune satisfaction ! Il ne le laissa même pas les piller ; il envoya leurs corps vers la marque lumineuse qui emporta avec elle les débris humains. Le Vangaa grommela quelque chose d’incompréhensible – probablement rien de gentil ou d’intelligent – avant de ranger son arme en comprenant qu’il était inutile d’insister. De toute façon, ce qu’il aurait put vouloir découper en rondelles s’était déjà envolé.

Il lui demanda de ne pas faire de grabuge une fois dehors et le chasseur de prime comprit rapidement que ça n’allait pas être une partie de plaisir… Heureusement, il aurait sa paie en bout de ligne, heureusement oui ! Sinon, il ne s’emmerderait sûrement pas à écouter les salades de l’ancien SOLDAT. Il consentit à se taire et à se tenir tranquille, mais il avait déjà des fourmis dans les mains à ne pas pouvoir tabasser quelque chose. Et s’il se défoulait sur lui hein ? Non, mauvaise idée, sa paie… Penser à la thune, toujours penser à la thune.

« Bah ! T’es pas très drôle comme patron. » Dit-il avec un semblant de sourire. Il planqua son arme comme promis certes mais il ne pouvait pas garantir que les gens ne piqueraient pas une crise en le voyant débarquer dans les rues, surtout qu’ils étaient dans un endroit rudement peuplé. Sephiroth fit remarquer quelque chose d’ailleurs à ce sujet ; vu comment ces types avaient réagit, il était évident qu’ils n’avaient jamais vu de Vangaa de leur vie ! En effet. Ba’Gamnan acquiesça d’un grognement quelconque en le suivant hors du palais pour l’entendre dire qu’il comptait se payer le luxe d’une chambre d’hôtel. Donc, s’il pouvait au moins ne pas tuer quelqu’un avant qu’ils aient dormit un peu, ce serait le pied. Le chasseur mordilla l’un de ses piecings avant de finalement capituler. « Bien, très bien. Mais tu ferais mieux de respecter ton engagement en bout de ligne. Je compte bien récupérer mon gagne-pain. »
Et ça Sephiroth le savait bien, puisqu’il lui mentionna qu’il aurait sa paie une fois à l’hôtel.

Le sourire de Ba’Gamnan grandit de plus bel.
« Parfait. »

Ils se retrouvèrent dans les rues de Yusnaan où les choses s’envenimèrent forcément un peu. Personne ne connaissait Sephiroth, il était grand, fort, torse nu qui plus était, alors les donzelles qui passaient là le zyeutaient en gloussant un peu et en parlant avec les copines. Il était bel homme et pour le coup, c’était lui qui faisait office d’attirer l’attention pour éviter au Vangaa de se récupérer de la merde. Non, lui… lui il se récupéra pire que ça.

Pas loin de leur position, alors qu’ils cherchaient cet hôtel en question, des gamins jouaient avec des bébés chocobos. Les petits machins colorés voletaient dans tous les sens et les enfants, d’âge entre cinq à huit ans probablement, couraient après jusqu’à ce que l’un d’entre eux ne remarque Ba’Gamnan. Ils n’eurent pas peur non. Ils crurent à tort que c’était une nouvelle attraction.
« Whoa les potes regardez ! Y’a des mascottes maintenant ! »
« Trop cooool ! On peut prendre des photos avec lui tu penses !? »
« Attendez, attendez, je vais voir, hééééé monsieur !! »
Le Vangaa sentit ses oreilles ciller… puis vriller. Il grommela à nouveau avant de tourner la tête vers une bande de gamins qui essayaient d’attirer son attention. Oh bordel de merde, et il n’avait pas le droit de les tuer !? Pense à la thune BG, pense à la thune…
« C’est nouveau votre truc monsieur !? »
« Regarde ça Mona, son costume, il a l'air trop vrai ! » Largua une gamine en appuyant sur la peau de son dos.
« Ouste les mômes, m’emmerdez pas ! » Fit finalement le chasseur en espérant avoir la paix, parce que là sérieusement, ça devenait difficile de ne pas perdre patience. En quoi avait-il l’air d’une mascotte, bon sang de bonsoir !? Les mômes, c’était tellement con. Malheureusement, ce fut encore pire lorsque l’un d’entre eux décida de carrément lui grimper sur le dos ! Oh tudieu non de non. Incapable de garder son sang-froid, le Vangaa fit un mouvement brusque qui fit tomber la gamine avant qu’il ne se retourne en grognant un bon coup. Les gamins détalèrent comme des lapins en réalisant que ce n’était pas une très gentille mascotte que voilà…

Il sentit le regard de Sephiroth sur lui. Ba’Gamnan le dévisagea en retour.
« J’aime pas les gosses. » Grommela-t-il avant de continuer sa route sans s’étaler sur le sujet. Non mais, il aurait voulut le voir à sa place ! Il n’avait absolument pas son mot à dire. Il n’avait tué personne de toute façon donc il n’avait rien à dire, voilà, chut.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 26 Aoû 2016 - 18:36

S'il aurait connu Sephiroth avant, il aurait toutes les raisons de penser qu'il n'était pas drôle en effet mais là, il avait tout de même été assez efficace en guise de distraction même s'il avait empêcher le vangaa de s'amuser à sa guise sur des cadavres d'humains. Quoi qu'il en était, ils purent sortir de là avec une certitude pour Sephiroth que Ba'Gamnan ne s'amuserait pas à tuer tout ce qu'il lui passerait sous la main puisqu'il pourrait avoir son salaire si tout se passait bien jusqu'à l'hôtel. Néanmoins, ça allait être plus dur qu'il n'y penserait puisque si Sephiroth s'attira toutes les belles donzelles par la beauté parfaite de son corps imberbe, le lézard attira davantage les foules de gosses qui crurent à tort qu'il s'agissait d'une mascotte.

Sephiroth avait autant pu ignorer les demoiselles qui lui tournaient autour que les gosses qui se mirent à tourner autour de son allié. Pourtant, malgré l'agacement que ça lui apporta, le lézard sut se montrer bien plus patient qu'il ne l'avait jamais été certainement : il ne tua personne alors que même un enfant se servit de lui comme d'une monture. Ca avait même fait naître un rictus sur le visage de Sephiroth qui s'imaginait que c'était un peu comme si on était en train de chatouiller avec une plume sous les pieds de Ba'Gamnan et que ce n'était clairement pas chose facile. Le pire qui se passa fut un gosse qui chuta du dos du lézard mais celui là, il l'avait bien cherché. Craignant peut être de voir sa paie se faire réduire pour rien, il tenta de se justifier en disant qu'il n'aimait pas les gosses et Sephiroth put lui répondre toujours aussi dignement avec une suffisance qu'il se connaissait bien mais une véracité qui surpasserait toute épreuve.

« Il en est de même pour moi. Sache donc que je te suis reconnaissant d'avoir endossé le rôle de mascotte. »

Oui, il cherchait littéralement les claques mais il laissa un tel sourire qu'on pourrait supposer bien évidemment qu'il se foutait de la tronche de son acolyte là. Il retourna la tête du côté où il se dirigeait et il vit des lumières à une terrasse : un restaurant fort probablement mais comme il y avait un bâtiment qui y était accolé, il reprit la parole en indiquant cette direction de la main.

« On a trouvé notre hôtel. »

Il y en aurait probablement des masses mais celui ci ferait certainement l'affaire pour une nuit avant de repartir. Ils avaient surtout besoin de se reposer là et ça ne serait pas de refus que de s'arrêter un minimum. Sephiroth reprit donc pour encourage un peu son ami tout de même.

« Plus que quelques minutes et ta patience sera récompensée. »

Finalement, même s'il n'avait pas mis trois jours pour dégoter l'argent qu'il lui avait promis, il lui donnerait tout de même l'intégralité de ce qu'il lui avait dit pour la première paie : il le méritait bien et ça l'encouragerait à le suivre. Sephiroth n'avait après tout qu'une parole et c'était pourquoi il comptait bien la respecter. Et avoir un allié sur qui il pourrait compter tant qu'il lui graisserait suffisamment la patte, il n'allait pas chercher à le faire fuir par de fausses promesses.

Le lendemain, il envisageait déjà de quitter la ville et il put se satisfaire d'une simple vision avant d'entrer dans l'hôtel puisqu'il vit une gare juste en face. Ca serait au moins une bonne chose de faite : il irait certainement se renseigner sur les horaires et les destinations des prochains trains pendant la nuit lorsqu'il aurait pu prendre une douche et qu'il aurait enfin pu récupérer son manteau. Il avait certes un bon sex appeal mais il manquait clairement de classe sans son grand manteau noir...

« Une chambre pour deux s'il vous plaît. » Fit-il alors à l'accueil de l'hôtel. Il avait bien préciser pour deux puisqu'il savait que Ba'Gamnan n'apprécierait pas de se faire traiter comme un chien. Il aurait le droit à son lit bien qu'il se demandait comment il pourrait l'utiliser avec la queue qu'il avait. Soit, il se débrouillerait une fois dans la chambre après. Sephiroth récupéra donc une clef et indiqua à son allié de le suivre une fois qu'il eu déposé le paiement sur la table. Ce ne serait pas un palace mais même s'il avait dit qu'il se paierait une chambre de luxe, ça serait suffisant pour la nuit. Tant qu'il pourrait se doucher et se reposer, il aurait tout ce dont il aurait besoin...

Sephiroth paie une chambre à l'hôtel pour lui et Ba'Gamnan
Quartz
Game Master

avatar

Messages : 6912
Messages RP : 1423
Comptes RP : Rydia / Ayane
A ÉTÉ POSTÉ Ven 26 Aoû 2016 - 18:37

Restauration de Sephiroth et Ba'Gamnan
Sephiroth : -100 gils

Fiches modifiées

_________________



Spoiler:
 

Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 4 Sep 2016 - 12:13

Sephiroth n’aimait pas non plus les enfants, et c’est avec un certain sourire qu’il remercia le vangaa d’avoir joué les mascottes. Ba’Gamnan émit un râle désapprobateur en se retenant bien de dire des insanités à propos de son patron. Non mais il se prenait pour qui le blanchette ? Juste parce que lui, il avait eu des jolies gazelles qui avaient gloussées sur son passage, il se permettait de le regarder de haut en se moquant du rôle qu’il venait de jouer… Bah ! Ce mec était chiant. Encore heureux qu’on ne mordait pas la main qui nous nourrissait parce que Ba’Gamnan l’aurait probablement déjà arraché, bouffé et digéré ! Sans descriptions aucunes.

Boudeur, le chasseur de primes suivit Sephiroth jusqu’à un hôtel. Ils pourraient s’y reposer tranquillement avant de repartir le lendemain et, surtout pour Ba’Gamnan, il pourrait avoir sa paie. Il suivit donc le guerrier aux cheveux blancs et pénétra dans la pièce en zyeutant d’un œil dédaigneux l’architecture pompeuse et trop lumineuse des environs. Sérieux, qui pouvait aimer un truc pareil ? Ça puait la richesse et les snobs. Si Ba’Gamnan adorait l’argent et voulait se noyer dans des pièces d’or, ce n’était pas pour s’acheter un château ou un truc à la con comme ça. C’était juste pour lui, son propre mérite personnel, pour s’offrir ce qu’il voulait et se remplir la panse tous les jours à ses aises. Par contre, l’idée de vivre dans une baraque cinq étoiles avec des serviteurs, bark ! Non merci.

Il se tint calme jusqu’à ce qu’ils n’arrivent au comptoir, où Sephiroth demanda une chambre pour deux.
Sa lèvre supérieure tiqua alors qu’il estimait qu’il aurait put se prendre sa propre chambre, mais sans doute que c’était pour éviter que la réceptionniste ne le dévisage encore plus en s’imaginant qu’il dévaliserait une pièce de leur précieux hôtel. Pfeuh, ces peaux molles… Il se plut d’ailleurs à soutenir le regard effrayé de la dame derrière le comptoir. Elle n’avait jamais vu de vangaa et il y avait quelque chose de jouissif à terrifier les autres juste à être là. Ça lui filait des frissons de supériorité ! Mais rapidement, ce petit jeu s’acheva, puisque Sephiroth lui indiqua de le suivre, ce qu’il fit, pressé de récupérer sa paie de la journée.

« Ça schlingue les snobinards cet endroit. » Commenta-t-il sans se gêner, ils passaient justement à côté de deux personnes bien habillées qui lui jetèrent des regards aussi réprobateurs qu’hésitants. En même temps, entendre un lézard bipède bavasser des choses du genre, autant se taire et ne pas le provoquer. Ba’Gamnan ne les remarqua même pas de toute façon.

Ils se retrouvèrent dans une chambre avec deux lits simples, une télévision avec un canapé correct, deux fenêtres et une salle de bain. Le vangaa retroussa le nez à l’idée de devoir se doucher. Nope ! Il se contenterait du basique, aucune chance qu’il aille sous l’eau ! Il avait horreur de l’eau… Il avait le sang chaud, il n’était pas fait pour prendre des douches comme môssieur senteur vanille ici présent. Le chasseur se contenta surtout de mettre en avant ses priorités.
« Bien. Et si on parlait affaire hein ? » Lança-t-il après avoir fermé la porte derrière lui. Sephiroth avait sûrement d’autres priorités, lui, mais Ba’Gamnan n’en avait cure. Il resta devant la porte en ayant sortit son arme pour l’aiguiser un peu lorsqu’ils seraient tous les deux posés. Il avait encore le manteau en cuir de Sephiroth et même s’il ne notait pas la valeur d’un vêtement aussi inutile – du cuir aussi fin, c’était presque répugnant, ça servait à quoi sérieusement ? – il savait qu’il pourrait le revendre si l’homme à la Masamune ne respectait pas son engagement. Cela dit, son petit doigt lui soufflait qu’il était tombé sur un homme de parole.

« T’iras te parfumer après. La journée est terminée pour moi. » Renchérit-il quand même en devinant déjà que l’homme voudrait sûrement prendre une douche pour être plus confortable et ensuite seulement, parler affaire. Ba’Gamnan avait ses priorités après tout, se remplir sa bourse, le reste, il n’en avait cure. Même manger lui passait par-dessus la tête, surtout parce que contrairement à Sephiroth, il avait bouffé un Zemzelett juste avant de prendre le sceau, alors que l’ex-SOLDAT n’avait rien avalé. Mais le vangaa était un égoïste et ça, ce n’était absolument pas une surprise.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Lun 5 Sep 2016 - 11:41

La chambre maintenant payée – Et Sephiroth payait celle de son lézard, il n'aurait donc rien à dire – ils purent monter vers cette dernière non pas sans que Ba'Gamnan ne mentionne que ça sentait le snob sans même prêter attention à toutes les personnes sur le passage qu'il pourrait croiser. La chambre elle même n'était pas désagréable à voir même si elle restait plutôt simple ; elle resterait suffisante pour Sephiroth et il n'aurait qu'à utiliser la douche pour aller se coucher ensuite. Mais il se doutait bien que ce ne serait pas dans les priorités de son allié puisque ce dernier était bien davantage attiré par l'argent que par sa propre odeur. Il ne manqua pas de lui rappeler en sortant son arme pour l'aiguiser si bien que Sephiroth alla se poser sur une petite table pour deux justement et sortir ce qu'il lui avait promis. Comme il justifiait que pour lui la journée était terminée, ça signifiait bien qu'il voulait sa paie et ce même si Sephiroth lui avait dit qu'il l'aurait sous trois jours mais c'était sans lui avoir dit un peu plus tôt qu'il pourrait le payer maintenant. Vu qu'il avait été discret, il pourrait bien lui donner le petit supplément promis.

« Trois mille par jours on avait dit donc... Et un petit supplément pour aujourd'hui en guise de signature de contrat. »

Il ne pourrait pas réellement lui faire signer un contrat mais c'était en quelques sortes les frais de mises en service pour lui et un petit extra pour l'efficacité du lézard depuis qu'il l'avait rencontré. Il déposa donc les cinq mille gils sur la table et les repoussa pour que le concerné puisse les récupérer et les utiliser comme il l'entendrait. Sephiroth savait comment récupérer de l'argent et saurait donc comment en avoir davantage encore dans le temps de le dire. Maintenant que c'était fait, il irait bien se doucher mais il avait cru comprendre que l'hôtel était assez bondé. Vu qu'il ne savait pas comment ça se passerait, il préféra aller tout de suite se renseigner avec l'interphone présent non loin des lits. Il se leva pendant que Ba'Gamnan comptait son argent certainement. Il irait tout aussi probablement s'occuper de l'aiguisage de son arme encore un peu ensuite mais Sephiroth avait une autre idée en tête.

Après avoir décroché l'interphone, il demanda s'il pourrait se faire monter un repas et on lui demanda ce qu'il voudrait après plusieurs propositions. C'était une chambre pour deux donc il prit deux repas du jour qu'importe ce que c'était : qu'il ne paie pas une chambre pour rien et peut être que le lézard voudrait aussi manger un morceau après tout. Ce ne fut qu'une fois qu'il eut un approximatif du temps que ça prendrait qu'il se décida à aller se laver sans proposer à son allié de prendre la douche avant lui, il ne fit que de lui imposer.

« Pendant que tu recomptes, je vais aller me laver. Il se peut qu'on sonne à la porte pour un repas, si je ne suis pas sorti de la salle de bain, j'aimerais que tu les laisses entrer quand même. »

On ne savait jamais même s'il supposait qu'il n'en aurait pas pour autant de temps que pour la préparation d'un plat mais c'était peut être du tout préparé aussi.

Sephiroth entra donc dans la salle de bain conscient que Ba'Gamnan voudrait certainement savoir ce qu'ils iraient faire ensuite. Il y aurait deux possibilités pour Sephiroth : jouer les hommes de bien et se faire payer pour détruire des monstres par exemple ou alors retrouver sa triste célébrité en jouant les héros du mal... Mais la première solution serait certainement plus plaisante pour Ba'Gamnan et ça serait à double emploi puisque Sephiroth pourrait autant récupérer sa puissance que de se faire une certaine réputation sur ces nouveaux mondes. Le lézard aurait ses paies par les services rendus par l'ex soldat et ça serait parfait pour tous les deux.

Il réfléchit à tout ceci pendant qu'il prenait sa douche et sortit une dizaine de minutes plus tard – il ne prenait pas des heures à se laver sa longue tignasse non plus même si elle ne fut pas sèche en sortant. Le repas n'était toujours pas arrivé et ce fut pourquoi il retourna s'installer à la table pour discuter un peu avec son allié pendant qu'il attendrait.

« J'ai deux solutions à te proposer pour la suite. » Il attendit que Ba'Gamnan soit attentif à ce qu'il allait dire en regardant son museau se tourner dans sa direction. Sephiroth reprit ensuite. « Personne ne me connaît ici donc je peux un peu faire ce que je veux. La première solution serait donc de se faire embaucher pour régler des problèmes en tant que mercenaire ou garde du corps. Je récupérerais une certaine réputation et tu auras de l'argent. La deuxième, moins intéressante pour toi je l'admets, serait plus radicale pour moi puisque mon objectif est d'utiliser les ressources planétaires pour m'en servir de vaisseau et parcourir l'espace ensuite. Je serais dans ce cas une légende voire même un dieu mais plutôt mal vu. Et ça couperait certainement de beaucoup les ressources qu'on pourrait gagner en monnaie. »

La première solution était aussi plus intelligente dans un sens puisque même s'il était déjà fort, il n'était pas suffisamment prêt à lutter contre tout le monde si bien qu'il se permit tout de même de donner son avis. « Personnellement, j'opterais davantage pour la première puisqu'on peut en tirer profit tous les deux. D'autant plus que pour lutter contre le monde, il nous faut certainement bien davantage de puissance qu'on puisse en avoir déjà maintenant. Qu'est-ce que tu en penses ? »

Pour Sephiroth, l'objectif sera de toutes façons le même. Et Pour Ba'Gamnan, tout dépendrait de son comportement au final. Pour l'heure, l'ex soldat se disait qu'il pourrait lui aussi aiguiser un peu sa masamune lorsque le repas sera terminé. Il se ressourcerait et s'occuperait de ses affaires après s'être requinqué seulement. C'était pourquoi il s'était déjà permis de se laver mais ça lui avait été utile pour revenir avec ces idées. Le repas allait arriver, laissant donc le temps au lézard de réfléchir pendant que Sephiroth allait à la porte pour le récupérer. En revenant, il déposa un plateau pourvu de deux repas complets dont les assiettes étaient remplies de poulet et de petits poids, quelque chose de simple mais qui saurait tout de même mettre en appétit...

Sephiroth paie Ba'Gamnan : 5000 gils

Fiches modifiées
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 9 Sep 2016 - 11:47

Heureusement, Sephiroth n’était pas trop contrariant. Au lieu de faire ses affaires d’abord en ignorant Ba’Gamnan, l’ancien de la Shinra se posa sur une table et commença à compter les gils qu’il donnerait à son employé. Il mentionna le trois milles promis avec le supplément de début de contrat – si on voulait – et déposa le tout sur la table sous le regard avide du vangaa qui n’attendait que ça. Il s’empressa bien sûr de délaisser son arme cinq minutes pour compter un peu toutes ces jolies pièces dorées.

Pendant ce temps, Sephiroth se déplaça jusqu’à l’interphone. Ba’Gamnan l’entendit parler mais il ne se préoccupa sûrement pas de ce qu’il disait, trop occupé à compter son argent. Il y avait très exactement le compte et il put donc tout verser dans sa bourse, le cœur battant presque trop fort pour une simple paie. Il était toujours en euphorie quand il recevait de l’argent, cela dit, il ne le démontrait pas des masses si ce n’était une certaine bonne humeur qu’on lui notait par une attitude calme et relativement pacifique – vis-à-vis de la main qui le nourrissait. Il aurait put se démontrer fort violent si Sephiroth avait tenté de se jouer de lui par exemple en ne lui donnant pas le compte exact, ou en lui faisant une entourloupe avec de fausses pièces par exemple.

Sephiroth mentionna qu’il avait commandé à manger et qu’on sonnerait à la porte. Il devrait donc ouvrir.
« Pas de problème. » Répondit-il distraitement sans vraiment y penser. Le guerrier alla donc sous la douche pendant que Ba’Gamnan allait s’installer en plein centre de la pièce, entre les lits et la porte, pour se poser en tailleur. Il récupéra un chiffon et une pierre à aiguiser et entreprit de nettoyer Ba’Gangsaw qui, mine de rien, avait récupéré pas mal d’égratignures et de saletés pendant les combats précédents. Un bon chasseur se devait après tout d’avoir une arme impeccable avec un tranchant impitoyable.

Personne ne vint sonner à la porte dans le temps où Sephiroth se parfuma. Ba’Gamnan marmonna juste des trucs pendant qu’il s’affairait jusqu’à ce que le guerrier à la Masamune ne sorte de la salle de bain. Le vangaa grimaça en recevant l’effluve des shampoings et des vapeurs d’eau chaude. Il n’en prit pas beaucoup mais ce fut suffisant pour qu’il grommèle quelques mots quelconques, preuve de son mécontentement. Il ne releva le nez que pour avoir Sephiroth aller s’asseoir à table et, semblerait-il, l’attendre pour qu’ils parlent.

Ba’Gamnan se redressa donc d’un mouvement sec et rangea ses affaires en tenant toujours son arme. Il était méfiant en permanence après tout, un chasseur avec une tête mise à prix, ça devait bien se garder d’être désarmé. Il la posa à côté de lui et plissa les yeux pour écouter Sephiroth lui dire qu’il avait deux solutions actuellement ; personne ne le connaissait ici, si bien qu’il pourrait toujours s’attirer les bonnes faveurs du peuple en jouant les gardes du corps ou en exterminant des monstres pour rendre service, ou en moyennant une paie. Comme ça, Sephiroth gagnerait de la réputation et Ba’Gamnan, lui, aurait droit à un gagne-pain supplémentaire. Bien !
Mais, deuxième solution, moins marrante pour le vangaa puisqu’il n’y aurait aucune paie à l’appuie, serait d’utiliser les ressources de cette planète pour en faire un genre de vaisseau et voyager dans l’espace avec… Ba’Gamnan arqua exagérément l’arcade. Kewa ? Il ignorait ce qu’il fumait celui-là mais pour sûr qu’il aurait bien voulut qu’il partage si ça lui donnait des lubies pareilles. Il s’abstint de le dire mais putain celui-là, il avait vraiment de drôles d’ambitions… Devenir un dieu ? Une légende ?

« Bah ! Être un dieu ne paie pas cher. » Voilà, c’était son dernier mot. Avoir le plein pouvoir mais pas d’argent ? Niet. Il n’en avait absolument pas envie, c’était pas du tout son truc. Sephiroth répondit donc qu’il opterait pour la première option de son côté, surtout que ce serait profitable aux deux protagonistes et qu’en plus, si l’ex-SOLDAT voulait vraiment dominer le monde, ce serait plus facile avec davantage de puissance en poche. Pour le coup, Ba’Gamnan acquiesça. « Très bien. Moi, tant qu’on me paye… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, même si l’essentiel avait été dit. On sonna à la porte et Ba’Gamnan ne comptait pas se lever.
« Tu devrais y aller. Je doute qu’ils aient déjà vu un vangaa, hehehe. » C’était quand même drôle, l’idée de terroriser des gens juste parce qu’il avait une apparence des plus particulières. Cela dit, comme c’était dans son contrat d’éviter d’attirer l’attention, il préférait laisser quelque chose de plus humain, comme Sephiroth, faire les interactions. Il resta donc sagement assis à table et vit le guerrier revenir avec deux assiettes généreusement chargées. Il y avait des légumes mais Ba’Gamnan leva vite le nez là-dessus. Des pommes de terre ? OK. Et le gros steak couvert d’une sauce sucrée, ça il devait bien admettre que ça semblait bien appétissant malgré le Zemzelett qu’il avait bouffé y’avait pas deux heures.

« Au moins, ils se foutent pas de leurs clients sur les repas. » Et ça c’était une bonne chose. Quitte à avoir payé une chambre d’hôtel, autant avoir un bon service ! Donc, maintenant, l’heure serait au repas, et ensuite il faudrait penser dormir un peu. Ba’Gamnan ne comptait cependant pas se coucher dans ces draps de satin, bah ! Non ! Il avait bien l’intention de faire ce qu’il avait toujours fait ; s’asseoir en tailleur, avec Ba’Gangsaw dans les bras, prête à l’utilisation, dos contre le mur. Il n’avait jamais dormi autrement et il comptait bien conserver cette habitude qu’il considérait comme utile et confortable. Il dormait toujours d’un œil, comme ça, aucun risque d’attaque surprise ou de coup en traître…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 10 Sep 2016 - 10:16

Maintenant le vangaa payé, il était étrangement de bonne humeur et Sephiroth se douterait qu'il ne ferait rien de stupide tant qu'il avait son argent. Ainsi, même s'il lui avait demandé d'ouvrir la porte s'il n'était pas encore sorti de la douche, il serait stupide de penser qu'il pourrait le faire de manière parfaitement pacifique. S'il l'aurait fait, il aurait été apte d'envoyer balader le serveur en lui demandant ce qu'était cette infection qu'il apportait... Un plat uniquement composé de viande lui aurait été bien plus agréable et ce fut tout autant de choses qui poussa Sephiroth à sortir rapidement de la douche et qui le rassura lorsqu'il se rendit compte qu'il était toujours calmement installé à affûter son arme.

Même si le petit lézard leva le nez sur l'odeur de shampoing utilisé – et encore, ce n'était pas de la vanille tristement pour le guerrier – il ne laissa rien entendre et comprit le message lorsque Sephiroth s'installa sur la table pour lui expliquer ce qu'il avait envisager faire. Et la réponse fut tout aussi radicale que claire : être un dieu ne paierait pas cher si bien que la solution la plus intéressante serait de proposer leurs services à la populace pour gagner leur croûte.  De toutes façons, tant que lui était payé, le reste n'aurait que peu d'importance. Il ne termina pas sa phrase que ça sonna à la porte. Sephiroth regarda la porte en question mais comprit qu'il serait stupide et inutile d'envoyer Ba'Gamnan ouvrir. Il revint donc rapidement avec le plat qu'ils pourraient manger.

Contrairement à lui, il allait laisser la viande pour terminer mais ce n'était que parce qu'il soupçonnait le vangaa ne manger rien d'autre que la viande là où il pourrait clairement se sustenter du reste uniquement de son côté. Il lui donnerait donc sa viande contre le reste de son assiette si jamais tel était le cas mais il n'allait pas rester dans le silence non plus, tout comme son interlocuteur qui mentionnait qu'ils ne se foutaient pas de la gueule de leurs clients au moins.

« Il serait stupide de leur part de se foutre d'eux vu qu'ils gagnent leur vie par la pub qu'ils en recevront. » Ils avaient donc tout intérêt à faire mieux que leurs éventuels voisins même si Sephiroth n'avait pas pris le temps de s'y intéresser. Par contre, il avait vu une publicité qui avait attiré son attention si bien qu'il en fit part à son partenaire.

« Pour gagner en notoriété, la meilleure façon est de rejoindre des groupes de mercenaires. J'ai vu une affiche en passant dans la ville comme quoi un certain clan Centurio rechercherait des guerriers pour éliminer des monstres. Il y a un porte parole dans les les dunes et dans les plaines. Que préfères-tu ? Le désert ou la forêt ? »

La question ne se poserait pas mais il préférait la lui poser pour avoir son choix et déterminer sa prochaine destination. Ce qu'il ne savait pas, c'était que le nom de ce clan allait certainement faire tiquer Ba'Gamnan qui, à défaut de toute surprise, saurait exactement de quoi il en retournerait et ne souhaiterait peut être pas lui même y participer et à juste titre compte tenu de ce que c'était. Il pourrait alors comprendre que son monde avait une main mise sur tous les autres et qu'il risquerait de se retrouver face à face avec un de ses ennemis jurés un jour ou l'autre.

Ce n'était pas ce qui risquait de couper l'appétit du soldat légendaire puisqu'il continuait de manger sans ralentir le rythme avant de proposer d'échanger son assiette maintenant vide – outre la viande restante – contre celle vidée de viande de son acolyte afin de ne rien gaspiller.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 14 Sep 2016 - 20:06

Il serait en effet idiot des gérants de l’hôtel de donner de la mauvaise nourriture mais Ba’Gamnan n’aurait cure de ce genre de détails. Il voulait juste manger et il le prouva en attrapant un bon morceau de bidoche pour le mordre à pleine dents. Il fit des efforts quand même, il prit la fourchette pour piquer, mais il ne s’embêta pas de découper sa viande. Il ne toucherait sûrement pas aux légumes, ça ne l’intéressait pas du tout, mais les pommes de terre, ça irait… Il les gobait trop facilement par contre, c’était riquiqui ces bidules. Ils pensaient nourrir quoi, des chatons ? Il avait un plus gros appétit que ça et trouva relativement désagréable d’avoir si peu à manger. Comme il sembla faire la moue, Sephiroth lui donna son steak, ce qui attira l’œil du vangaa. Aucun merci, rien, il tira juste l’assiette à lui et récupéra le morceau de viande avec plaisir. Non parce qu’un bon chasseur se devait d’avoir le ventre plein en tout temps !

Pendant qu’il mangeait ce dernier morceau de steak, Sephiroth commença donc à voir ce qu’ils pourraient faire pour se donner une bonne image et se faire de l’argent aussi. Il proposa de rejoindre un groupe mercenaire, et si Ba’Gamnan écoutait attentivement quand bien même il ne regardait pas, il allait avoir une sacrée surprise : il parla du Clan Centurio. Il s’étouffa avec la bouchée qu’il était en train d’avaler pendant que Sephiroth continuait de parler en suggérant la forêt ou le désert, puisque là étaient leurs quartiers généraux. Le vangaa secoua la tête, complètement pris au dépourvu par une telle proposition.
« BAH !? Le Clan Centurio ?! » Non mais c’était quoi cette mauvaise blague. « Cette bande de petits vermisseaux ne mérite pas d’avoir Ba’Gamnan dans ses rangs ! C’est juste des peluches qui veulent jouer au grand… J’ai qu’une envie ; me faire une paire de pantoufles avec la fourrure de leur chef ! » Sephiroth ne verrait probablement pas ce à quoi il faisait allusion puisqu’il devait ignorer que le leader du Clan Centurio était un moogle et, donc, qu’en effet, il était recouvert de fourrure. Et le pompon, ça ferait une jolie décoration sur le bout des chaussons !

« Même si j’étais d’accord, ils ne voudront pas que je revienne. » A quoi bon le cacher après tout, Sephiroth l’employait et le payait, autant qu’il soit franc avec lui sur la question. Il termina sa viande avant de dévoiler la vérité. « J’étais inscrit avec mes frères et ma sœur y’a longtemps de ça. Sauf qu’au lieu d’aller tuer des monstres moi-même, je prenais plaisir à tuer les chasseurs pour rendre leur prime à leur place. C’était de l’argent facile. » Et il trouvait ça particulièrement drôle à en juger par le rictus mauvais que ses babines affichaient. Il alla d’ailleurs lécher l’un de ses piercings avant de se pencher vers l’arrière pour se poser contre le dossier de sa chaise. « On m’a viré un jour, quand quelqu’un a cafeté. Ma réputation est pas à refaire au sein de ce groupe de petites couilles. »
Il ruminait des trucs mais comme ça, Sephiroth en apprenait bien plus à son sujet et à propos de son passé criminel. Passé était un mot quelconque cela dit parce que après tout, il était toujours aussi criminel, il n’avait jamais changé ses habitudes, excepté quand Tomaj lui avait mit une muselière ; et putain il comptait bien lui faire la tête au carré à celui-là !

Cela dit, ça ne réglait pas leur problème ; ils devaient toujours trouver une manière de se faire de la thune et sauf si Sephiroth avait de bons arguments pour convaincre Ba’Gamnan de coopérer pour le Clan Centurio, ils devraient trouver autre chose. Le vangaa ne fonctionnait que d’une façon de toute manière ; avec l’appel de l’argent. Il suffirait que Sephiroth lui fasse une sacrée promesse et peut-être qu’il plierait. Mais pour l’heure, le reptile était décidément déterminé à ne pas se faire voir par ces petits mogs. Même s’il mentait sur son nom, il y avait de fortes chances pour que quelqu’un le reconnaisse… et il était hors de question de raconter des bobards ! Tout le monde connaîtrait son identité, qu’ils le veulent ou pas !
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Dim 18 Sep 2016 - 13:45

Si le morceau de viande supplémentaire lui ferait très plaisir, Ba'Gamnan allait rapidement se rendre compte que ce n'était que la bonne nouvelle avant la mauvaise : Sephiroth ne pouvait pas connaître le clan centurio mais comme il avait pu voir l'affiche, il en parla évidemment à son employé... Ce dernier manqua de s'étouffer sur sa dernière bouchée avant de répondre l'air outré de ce qu'il venait d'entendre, ne comprenant pas pourquoi le clan c'était étendu en dehors d'Ivalice... Il lâcha alors que cette bande de petits vermisseaux ne méritaient pas d'avoir Ba'Gamnan dans leurs rangs et qu'il n'aurait qu'une seule envie : se faire des pantoufles avec la fourrure de leur chef. Leur chef devait donc avoir de la fourrure et s'il connaissait leur chef... C'était pour une raison sommes toutes évidente...

« Ce clan a été fondé sur ton monde donc... » C'était problématique puisqu'il n'avait rien vu ailleurs... Mais comme il n'en avait pas entendu parler sur Gaïa, il supposait que ce n'était que le début de leur exode sur les autres mondes. Même s'il était d'accord pour se joindre à cette folie, il mentionnait que le clan lui même ne voudrait pas qu'il revienne. Chacun aurait pourtant le droit à une rédemption se disait Sephiroth mais lui devait avoir fait quelque chose de bien plus grave pour ne pas même se donner le droit à une seconde chance.

Il s'expliqua alors : il y était inscrit effectivement, lui et ses frères, mais comme il prenait un malin plaisir à tuer les membres du clan pour récupérer leur prime, il y en avait eu une sur sa tête par la suite. Quelqu'un l'avait balancé et du coup il s'était fait virer sans autre forme de procès. Dans ce cas, il faudrait trouver assurément quelque chose d'autre puisqu'il ne pourrait pas y retourner. Mais Sephiroth aurait bien une proposition à lui faire puisque, si lui ne pourrait pas réellement y retourner comme ça, il serait toujours possible pour le guerrier de s'inscrire seul...

« J'ai besoin de la notoriété que ça apportera et tu veux de l'argent. Je m'y inscris, on tue ces cibles, tu gagnes l'argent de la chasse. En plus de ce que je te donne quotidiennement. Tu en penses quoi ? »

Autrement dit, Ba'Gamnan n'aurait rien d'autre à faire que de l'aider à massacrer les cibles de chasse sans jamais mettre un pied dans le clan Centurio. Il pourrait récupérer l'argent de la chasse dans son intégralité en plus de son salaire là où Sephiroth récupérerait seulement de la notoriété au final. Il voulait être bien vu pour laisser entendre qu'il était en train de se racheter même si ce n'était pas le cas. Et, vu qu'il était surtout intéressé par l'argent, Sephiroth reprit pour lui donner une autre bonne raison de faire comme ça.

« Et si par malheur pour lui, on croiserait un autre chasseur, on pourrait le dépouiller de sa prime sans la moindre vergogne pour aller la rendre à sa place. Ce n'est pas comme s'ils auraient les moyens de vérifier que je suis vraiment avec toi pour tuer les autres mercenaires. » Là où il pourrait très bien ramener les preuves des massacres d'autres créatures qui rapportent.

S'il était d'accord, il pourrait toujours lui proposer d'aller dans les dunes ou dans les plaines ensuite mais s'il n'était pas assuré du succès de cette manœuvre, Sephiroth pourrait très bien trouver autre chose. Il devait y avoir pas mal de personnes qui pourraient recruter des mercenaires dans le secteur mais ça ne serait pas aussi facile que de simplement se présenter dans une agence comme le clan Centurio. Tout ce qui pourrait contribuer à permettre à l'ex soldat de récupérer de sa puissance, il le ferait sans aucune hésitation. Et il pourrait même rechercher des missions à côté du clan Centurio pour pouvoir y parvenir. Mieux valait avoir plus d'une corde sur son arc au cas où il y en aurait une qui ne fonctionnerait pas des masses...
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Jeu 22 Sep 2016 - 15:28

Sephiroth eut tôt fait de comprendre que le Clan Centurio avait été fondé sur le monde de Ba’Gamnan, surtout avec la réaction de celui-ci. Néanmoins, malgré tout ce que le vangaa raconta, l’ancien SOLDAT ne semblait pas déterminé à abandonner ses idées. Il voulait cette notoriété et le fit rapidement savoir à son employé. Il en avait besoin, il devait se refaire un nom et le Clan Centurio serait l’option parfaite pour ça. Ba’Gamnan grommela en croisant les bras, mécontent de la situation. Il n’avait même pas son mot à dire en plus, parce que s’il faisait le boudeur, il risquait d’y laisser sa paie et il était hors de question de laisser couler ça.

Cela dit, Sephiroth était intelligent, malin, particulièrement rusé même, et trouva exactement la bonne entente pour plaire au lézard bipède ; si lui avait besoin de la notoriété, il était évident que Ba’Gamnan voulait de l’argent en tout et pour tout, peu importe le scénario nécessaire pour l’accomplir. C’est pourquoi il lui proposa que lui s’inscrive, mais que l’argent de la chasse revienne au chasseur de primes plutôt qu’au soldat ! Bonne idée… Ba’Gamnan plissa légèrement les yeux en le dévisageant. Il n’était pas certain de vouloir se rapprocher de ce maudit clan, mais ce plan n’était pas si mauvais… qui plus était, ce serait en plus de la paie qu’il avait quotidiennement des poches de son employeur. Hum ! C’était intéressant tout d’un coup.
« Je suppose que ça se défend… » Bougonna le vangaa. Sephiroth ajouta quelque chose d’encore plus intéressant cela dit en suggérant qu’ils dépouillent le moindre chasseur qu’ils croiseraient, comme ça, Ba’Gamnan pourrait en plus empocher sa prime ! Oh, certes, vu comme ça…

Après un moment de réflexion pendant lequel il ne dit mot, Ba’Gamnan agita l’une de ses mains d’un geste désinvolte.
« Très bien ! Je demande qu’une chose ; si on croise un type appelé Balthier, c’est moi qui lui trancherai la gorge ! » Tout ça pour dire que s’ils croisaient le pirate de l’air, Ba’Gamnan voulait avoir le dernier coup sur lui. Il voulait même l’affronter lui-même, il laisserait Sephiroth s’occuper de sa maudite viéra et de ses petits copains, s’il y en avait. Balthier n’était pas un chasseur à proprement parlé mais il avait accomplit de nombreuses chasses avec ses camarades, et Ba’Gamnan prenait pour acquis qu’il y aurait donc des choses qu’ils croisent l’homme. C’était une aubaine cela dit, et sans doute demanderait-il à Sephiroth de jeter un coup d’œil sur la liste des inscrits, qui sait, peut-être qu’un prénom familier sonnerait comme de la musique à ses oreilles…

En attendant, ça ne répondait toujours pas à la première question de Sephiroth. « Et ce sera le désert. C’est bien plus confortable. » Pour un vangaa, oui. Il avait le sang chaud et avait horreur du froid. Certes, entrer dans une forêt, ça ne garantirait pas des temps frais, mais ce serait bien moins agréable que d’avoir le sable sous ses griffes et la chaleur du soleil sur sa peau.
« On partira demain matin. Pour l’instant, j’aimerais fermer l’œil. » Il était tard et un bon chasseur était un chasseur en pleine forme. Ils avaient mangés, môssieur était parfumé, ils pourraient donc aller dormir. Si Sephiroth s’attendait à une situation hilare avec Ba’Gamnan qui se dandinerait jusqu’à un lit bien douillet, pour le coup, ce serait raté. Si le vangaa était seyant avec le ridicule de temps en temps, pour le coup, il comptait bien dormir comme il l’avait toujours fait ; assis, adossé contre un mur, un tailleur, Ba’Gangsaw sur ses cuisses. Il se leva donc de son siège et se trouva un joli petit spot sous la fenêtre. Après s’être installé, il posa sa scie circulaire sur lui et attendit de voir ce que faisait Sephiroth avant de fermer les yeux. Cela dit, Ba’Gamnan ne dormait jamais vraiment complètement, il restait toujours aux aguets, et était constamment prêt au combat si quelque chose venait l’importuner pendant son sommeil…
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 30 Sep 2016 - 19:32

L'idée qu'il puisse avoir sa paie en plus des récompenses de chasse, c'était la bonne option pour lui et il accepta donc de suivre ce qu'il prévoyait en disant que l'idée se défendait. Il ne demandait qu'une chose en retour : de pouvoir avoir l'exclusivité de tuer une personne prénommée Balthier s'ils la croisaient. Sephiroth haussa simplement des épaules pour lui répondre ensuite. « Comme il te plaira. »

Il n'avait rien contre cette personne mais si Ba'Gamnan voulait lui faire la peau, il ne l'en empêchera pas, il n'était pas sa mère ou son père non plus – et heureusement d'ailleurs puisque pour ça, ça aurait été une bonne raison de vouloir se suicider. En tout cas, il semblait donc clair qu'ils partiraient le lendemain pour s'inscrire à ce truc mais le vangaa ajouta le point final sur la destination en disant préférer le désert et le sable. C'était une chose que Sephiroth aurait pu deviner lui même et donc définir sans lui demander son avis s'il n'aurait pas répondu.

« Va pour le désert. »

Comme ça, c'était clair. Mais pour l'instant, il faudrait réussir à dormir un peu pour pouvoir être en forme pour le lendemain. Ba'Gamnan le laissa entendre et Sephiroth put alors le laisser se mettre à l'aise, dans un coin de la pièce s'il le souhaitait d'ailleurs mais ce n'était pas comme si le guerrier allait faire de même, se disant qu'il n'aurait pas payer une chambre pour faire joli mais bien pour utiliser tout ce qui était dedans. Il retira donc son manteau nouvellement récupéré et posa son katana sur le lit juste à côté de la position qu'il allait occuper.

« Demain matin à la lever du jour. »

Qu'il répondit pour lui dire l'heure à laquelle ils partiraient. Sephiroth n'était pas un lève tard et n'aimait surtout pas perdre du temps. Il se disait aussi que se lever aussi tôt leur permettrait d'éviter les foules et d'éviter les problèmes matinaux. Il alla fermer la lumière et se coucha sur le dos, sur les draps pour pouvoir fermer les yeux et dormir le temps nécessaire à récupérer. Dès qu'un minimum de luminosité arriva, il ouvrit les yeux pour voir que le soleil était en train de se lever si bien qu'il ne prit pas des heures à sauter en bas du lit. Il remit son manteau et reprit son arme avant de filer à la salle de bain pour pouvoir aller se coiffer – oui, la première chose de la journée et certainement la plus importante !

Il n'en ressortit que quelques minutes plus tard pour s'assurer d'où en était le lézard. Il ne comptait pas se montrer bien doux et qu'il dorme ou pas, il prit la parole pour lui rappeler qu'il faudrait partir.

« On va prendre de quoi manger et on part sans attendre. Tu manges de la viande pour le petit déjeuner aussi je présume ? » Il envisageait déjà de voir s'il ne pourrait pas simplement prendre un animal entier cuit si bien que ça ferait une demi douzaine de portion de viande pour cet hôtel. Quitte à payer un supplément, il était conscient qu'un bon chasseur était un chasseur bien nourri. Lui, il prendrait un café et quelques tranches de pain afin de se mettre en forme... Il ne comptait pas passer des heures à manger non plus mais il passerait bien dix minutes de plus à une table du restaurant en bas de l'hôtel...
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mer 19 Oct 2016 - 9:47

Tuer Balthier, c’était bon. Le désert, c’était bon. Satisfait, Ba’Gamnan alla se poser contre le mur, Ba’Gangsaw sur les cuisses, et ferma les yeux en gardant ses sens tous aux aguets. Il n’entendit que Sephiroth préciser qu’ils partiraient effectivement à la lever du jour, un détail tout aussi satisfaisant que le reste. Ils ne perdraient pas trop de temps dans cet hôtel pompeux au moins… Il n’aimait pas du tout cet endroit, ça empestait la lavande, les meubles étaient trop bien taillés, les lits trop bien faits… Le vangaa avait beau adoré l’argent, il n’aimait pas les styles de ce genre. Ça sentait fort la richesse archadienne et il était dédaigneux de ces trucs hideux.

La nuit se passa sans un bruit et heureusement, parce que Ba’Gamnan avait tendance à avoir le réflexe facile. Une vulgaire mouche aurait effleuré son museau qu’il se serait réveillé pour la couper en deux. Chasseur de jour, chasseur de nuit, peu importe ce qui aurait osé entrer dans son atmosphère aurait été découpé en sashimi ! Mais, quoi qu’il en soit, il n’en fut rien.
Le chasseur de primes n’ouvrit les yeux que lorsqu’il entendit Sephiroth sortir de son sommeil. Il ne suffit que d’une chose ; qu’il pose les pieds à terre. Les oreilles du vangaa s’animèrent de suite pour lui faire comprendre que du mouvement se manifestait dans la pièce et il ouvrit les yeux. Ni rêve, ni profond sommeil, jamais. Toujours aux aguets, prêt à combattre si besoin, alors le réveil n’était jamais bien difficile. Les reptiles n’étaient pas connus comme étant de gros dormeurs de toute façon.

Plutôt que de se lever avec la promesse d’un bon petit déjeuner, Ba’Gamnan récupéra un linge dans sa poche pour entreprendre d’essuyer la lame circulaire de Ba’Gangsaw et s’assurer de sa toute beauté pour cette nouvelle journée. Il nota que Sephiroth avait fait un passage à la salle de bains, sans doute pour coiffer sa trop longue et inutile tignasse blanche, avant qu’il ne revienne en suggérant de prendre quelque chose à manger. Il parla de viande. Bien.

« Je préfère. » Lança le vangaa sans quitter son arme des yeux. Il ne se voyait déjà pas manger une assiette de salade en temps normal, pour sûr qu’il ne se ferait pas chier à manger ça au petit déjeuner !

Il termina son nettoyage et son affûtage et rangea ses accessoires comme son arme avant de se lever. Son museau se dirigea de suite vers la fenêtre pour observer l’extérieur et remarquer qu’il y avait beaucoup d’agitation dehors. En même temps, cet endroit ne semblait jamais dormir, que ce soit le jour ou la nuit, les lieux étaient très animés. Il espérait juste que cette fois, il ne se ferait pas emmerder par des sales gosses, même si malheureusement, l’excuse de la mascotte fonctionnait assez bien pour ne pas se faire détecter.

Ils mangèrent donc sans échanger un mot. Ba’Gamnan réfléchissait essentiellement au chemin qu’ils allaient faire. Il était sans doute hors de question de prendre le train avec l’apparence du vangaa, donc soit ils s’y tentaient, soit ils empruntaient la trop et très grande route qui reliait Yusnaan aux Dunes de la Mort. Ba’Gamnan l’ignorait mais le narrateur, lui, le sait.
« Et pas question que je joue les peluches aujourd’hui. » Grommela-t-il en se levant de table pour se diriger vers la porte. Il ignorait où ils iraient en premier lieu mais une chose était évidente ; il faudrait déjà sortir de cet hôtel. Tant mieux ! Parce que ça puait beaucoup trop ici… Ce n’était pas qu’il dépréciait la propreté, mais l’usage excessif de parfum et d’encens, ça piquait le nez du chasseur qui était plutôt habitué aux arômes plus naturels, quoi.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Ven 21 Oct 2016 - 21:34

Le petit déjeuner était sans aucun doute le seul repas que Sephiroth ne sauterait jamais quitte à devoir ne manger que celui là et c'était bien pourquoi il désirait aussi que son allié en fasse une priorité. Il avait peut être fait un saut à la salle de bain mais, maintenant prêt à partir, il ne manqua pas de faire part à son coéquipier qu'il avait tout intérêt d'être prêt également d'un simple signe de tête vers la porte. Il s'y dirigea et ce dernier n'eut qu'à suivre en grommelant espérer ne pas se faire prendre pour une peluche ce jour là. Sephiroth fut on ne pourrait plus sérieux dans sa réponse.

« Ca ne devrait pas arriver aujourd'hui. J'ose espérer que les gamins sont dans leur lit à cette heure. »

Non, autant dire que Sephiroth n'était pas un amoureux des enfants et, plus encore, il n'était pas le genre de type qui se levait avec un sourire même si ce n'était pas difficile pour lui. Il ne faudrait pas l'emmerder tant qu'il n'avait pas eu son café et c'était une certitude en tout cas.

Il descendit à l'accueil et ne fut pas bien difficile à comprendre lorsqu'il alla passer commande. Il fit signe à Ba'Gamnan de s'installer à cette table au passage même s'il devrait s'arranger pour passer sa queue où il voudrait pour pouvoir se mettre sur la chaise et Sephiroth alla jusqu'au comptoir pour pouvoir demander le petit déjeuner qu'il s'imaginait.

« Un café noir, trois croissants et deux kilos de viande à la table juste là. » qu'il fit en indiquant celle où son lézard était déjà installé. Il déposa deux cent gils sur le comptoir et s'éloigna pour pouvoir attendre le repas. « Ca devrait être assez rapide. » Fit-il sans chercher à regarder quels étaient les curieux qui pourraient bien les regarder. Après, il n'était pas encore très tard donc ce n'était que les personnes qui allaient dormir suite à une nuit blanche ou les courageux qui se levaient pour aller au travail qui passaient par ici. Mais on pourrait noter que si la majorité passaient, personne ne s'arrêtait pour s'installer à une table. Le petit déjeuner fut servi assez rapidement en tout cas et Sephiroth reprit la parole pour ne pas laisser de vide pendant qu'il mangeait et buvait aussi.

« On va tenter le train en premier lieu. Ca serait le plus logique pour commencer. Si aucun des trains ne va aux Dunes, on ira à pieds. On ne fera pas d'escale donc si on doit passer par une autre ville, on passera par la route. En espérant que la marche ne t'embêtera pas. »

Probablement pas tant que personne ne l'emmerderait certainement. « Si tu as besoin de te défouler, il y aura certainement du monstre en chemin, retiens toi pour ces moments là si tu peux. »

Évidemment, un petit massacre ne serait pas à épargner et si ça devait arriver, Sephiroth serait ravi de l'y aider mais il préférait ne pas avoir de soucis avec les autorités pour l'instant, comme pour la veille. « Et si par malheur, gamin ou pas, on en croise un qui te cherche les merdes, je m'en occuperais avec toute la diplomatie possible. » Oui, autant dire que là, il risquait d'y avoir de la peur chez la personne fautive, autant un gamin qu'un adulte d'ailleurs parce que l'ex soldat savait se faire très menaçant quand il le voulait.

« Ca sera suffisant pour tenir une journée ? » fit-il en démontrant le plat de viande le plus gros qu'on aurait jamais pu voir sur une table probablement.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Sam 29 Oct 2016 - 15:34

En théorie, les mômes dormaient à cette heure. Encore fallait-il l’espérer, parce que Ba’Gamnan n’avait aucune intention de jouer les mascottes ! Une fois, c’était déjà bien suffisant pour se ridiculiser pendant une semaine, il ne réitérerait pas l’expérience. Même pour une coquette somme d’argent, il aurait du mal à se plier à faire des guiliguilis à ne bande de morveux capricieux. Comme ce problème ne risquait pas de surgir de toute façon, Ba’Gamnan jugea inutile de s’en embêter.

Ils descendirent manger et autant dire que la commande de Sephiroth laissa un regard dubitatif sur le visage du serveur. Ba’Gamnan avait ben l’intention de se nourrir plus que convenablement en cette matinée afin de passer une bonne journée ! Il n’était pas du genre à manger à des heures fixes, il mangeait si besoin, mais essentiellement le matin. Un chasseur mal nourri, c’était un chasseur qui ne fonctionnait pas bien et qui ne pourrait certainement pas accomplir son boulot correctement. Le vangaa avait pour principe qu’il fallait se maintenir en santé pour être un chasseur convenable et il avait bien l’intention de respecter ce principe en engloutissant toute cette viande que l’Ange Sans Cœur avait commandé.

Ba’Gamnan s’installa à une table avec son arme bien-aimée à ses côtés. Son apparence, comme son arme d’ailleurs, attira beaucoup l’attention des quelques personnes trop matinales qui se baladaient là, mais le vangaa n’en avait cure. Il ne s’était jamais préoccupé de ce genre de détails cela dit, il s’occupait de sa poire, c’était déjà pas mal.

Le chasseur de primes se retrouva avec un gigantesque plat de viande sous le nez, de quoi le ravir ! Il eut un large sourire, laissant apparaître ses dents pointues et sa langue qui vint lécher ses babines. Il commença à manger sans aucune cérémonie - pourquoi en ferait-il de toute façon - alors que Sephiroth reprenait la parole.
Ils tenteraient de prendre le train mais s’ils ne pouvaient pas aller directement à leur destination, alors ils prendraient les routes. Ça ne dérangeait pas le vangaa de marcher, comme il le fit vaguement comprendre entre deux bouchées. Il y aurait certainement du mobs à tuer en chemin, ça faisait toujours plaisir. Il termina donc son repas bien après Sephiroth, mais il mangea tout, ne laissant que des os où pendouillaient quelques morceaux de gras.

Sephiroth l’interrogea pour savoir si ça suffirait. Ba’Gamnan se lécha les babines.
« Hmmhm. On peut y aller. » Le ventre bien plein, le vangaa récupéra Ba’Gangsaw qu’il hissa sur son épaule avant de suivre l’ex-Soldat vers la sortie de l’hôtel. Il quitta les lieux sans aucun doute au grand soulagement de la galerie qui put donc vaqué à ses occupations plus calmement à présent que l’étrange créature avait quitté la salle à manger.

Ils se rendirent à la gare, où les préjudices ne furent pas moindres encore une fois sur le chasseur. Certains sursautaient sur son passage, d’autres reculaient, tantôt il pouvait entendre des gens déguerpir ou même frémir en restant parfaitement immobile, comme s’il n’était qu’un dinosaure qui ne voyait rien sitôt qu’on ne bougeait plus un muscle ! C’était drôle, sincèrement… et au moins, il n’y avait aucun gosse. Les quelques rares qui étaient là étaient cachés sous les jupons de leurs mères et tressaillaient de terreur en voyant la chose à la peau verte qui rôdait aux côtés d’un grand mec aux cheveux argentés.

« Aucun train ne— » Le contrôleur figea deux secondes sur Ba’Gamnan mais tenta de rester professionnel malgré tout. Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres du chasseur. « A-aucun train ne va directement jusqu’aux Dunes de la Mort à partir de Yusnaan. Vous devrez faire une escale depuis… »
« Bah ! Inutile. On va prendre la grande route. » Lança Ba’Gamnan pour éviter de s’enquiquiner du reste.
« Bien… » Il ne s’obstina pas longtemps, sans trop de surprises.

Le vangaa lui tira la langue avec mauvaiseté avant de suivre Sephiroth qui n’avait cure finalement de marcher ou pas. Ba’Gamnan n’avait pas répondu à ce sujet, mais comme si marcher serait un problème pour un chasseur, hein ? Ce serait une honte. Qui plus était, s’il pouvait avoir le fun de tuer quelques bestioles par ci par là, il ne dirait pas non. Ils suivirent donc les routes qui menaient jusqu’à une immense autoroute abandonnée en toute évidence depuis des lustres. On y voyait de la mauvaise herbe souffrant de sécheresse, des fissures dans le sol, sans parler plus généralement des épaves rouillées, abandonnées là par d’anciens utilisateurs.

« On risque pas de se perdre. » Commenta le vangaa avec un certain amusement. C’était une ligne droite ; improbable donc de se paumer, sauf s’ils faisaient exprès de faire demi-tour, et ce n’était pas tout à fait l’objectif après tout.
Invité
Invité


A ÉTÉ POSTÉ Mar 1 Nov 2016 - 11:35

Le petit déjeuner fut calme au moins. Sephiroth n'eut aucun soucis si on ignorait les regards tétanisés de la majeure partie du monde autour d'eux, le restaurateur y compris. Au moins, Ba'Gamnan pouvait manger à sa faim et pourrait tenir facilement une journée entière avec tout ce que le guerrier lui avait pris. Pourtant, il parvint tout de même à trouver le moyen de finir avant Sephiroth lui même qui n'avait pas pris grand chose à côté. Ce fut lorsqu'il eut terminé que l'ex soldat se permit d'accélérer lui même, buvant le fond de sa tasse et terminant la nourriture qu'il avait prise à côté.

« Très bien. » Fit-il seulement en se levant, sentant le regard de beaucoup de monde se braquer sur le lézard avec la crainte de le voir utiliser cette arme vraisemblablement dévastatrice.

Ils allèrent jusqu'à la gare, juste à côté, et purent se renseigner sur les prochains trains. Direction Luxérion seulement ? Il n'y avait pas de trajet direct pour aller dans ce qui se nommait les dunes de la mort malheureusement et il faudrait donc marcher. Il y aurait bien une navette mais Ba'Gamnan prouva avoir bien suivi ce qu'il serait à faire en disant qu'ils marcheraient. On pourrait presque voir les gouttes sur le front de cet homme qui se forçait à rester professionnel là où tous les autres tentaient d'ignorer les deux voyageurs avec une certaine insistance au point où ils ne faisaient pas que de se détourner de sa route, ils détournaient aussi le regard et s'assuraient que leur progéniture ne s'en approcherait pas en pensant par exemple à une mascotte. Au moins, on pourrait s'assurer que le vangaa n'étripe personne dans ce cas.

Ainsi, ils purent se mettre en route sans attendre vers les routes. Sephiroth avait tout de même pris la peine de regarder un plan non loin de la gare pour pouvoir se rendre compte d'où aller ensuite. Il y avait une route en longeant sur la gauche après l'hôtel. Cette information en tête, il s'y rendit avec Ba'Gamnan et ce fut une fois devant qu'il put se rendre compte de la taille disproportionnée de la route en question. Son acolyte lui disait que, au moins, ils ne risqueraient pas de se perdre sur une route ne ligne droite. Non, c'était une certitude mais Sephiroth y verrait autre chose de son côté.

« Certes, on ne risque pas de se perdre mais on ne risque pas de pouvoir échapper à tous les affrontements. » Et il ne se voyait pas courir pour esquiver tout le monde les uns après les autres non plus... Il ne pensait pas pouvoir passer sans avoir au moins une bataille mais il ne voyait au moins personne pour le moment. La route serait donc longue et monotone mais il se disait que ça devrait pouvoir se faire assez vite quand même. Il ignorait cependant où il arriverait et si ça serait bien l'endroit qu'il voyait. Le jour allait se lever et donc aucune créature n'était encore présente sur place, ce qui leur donnait déjà une bonne avance.

« Ne perdons pas de temps. » qu'il mentionna en accélérant le pas. Même s'il n'irait pas courir non plus, il ne comptait pas rester trop longtemps sur une route qu'il ne connaissait pas. Pour le moment, il n'y avait aucun obstacle et c'était ce qui le motivait à gagner du temps en marchant plus vivement.

« J'ignore encore combien de temps on aura à marcher mais je pense qu'on peut prévoir une bonne demi-journée pour commencer. Et c'est sans compter les monstres qu'on croiserait. »

Mais la motivation de Ba'Gamnan restait la même : à la fin de la journée, il aurait le droit à son salaire et ça serait une chose qui serait suffisante pour tout braver tant qu'il n'irait pas pourrir sa réputation au point d'en risquer sa vie. Sephiroth le sachant, il estimait nécessaire de le stimuler un peu puisque même pour lui, une telle route n'aurait rien de plaisant, cela allait sans dire.

« Une fois mon inscription au clan Centurio validée, tu auras le droit à une prime de dix pourcent de ton salaire habituel. »

Autant motiver ses employés et vu que lui marchait à l'argent, autant le convaincre tout de suite de rester avec le guerrier à la masamune. Et dix pourcent ne tuerait personne : sur les trois mille gils habituels, il aurait le droit d'en avoir trois cent supplémentaire au final.

Direction de Sephiroth et Ba'Gamnan : Les grandes routes
Contenu sponsorisé


A ÉTÉ POSTÉ

Déjà dans de beaux draps
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOTEUR FIXE
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» Le Beau Gosse est dans la place ! ✖ Alex Black ✖
» Euphrasie ► ferme les yeux... les plus beaux rêves sont en toi. [Terminée]
» On peut parfois cacher les plus beaux joyaux dans les écrins les plus viles [Eli-Mathi]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum